Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
lilicheng
Esprit éclairé

annonce de problématique et interrogative

par lilicheng le Dim 18 Nov 2012 - 16:06
je corrige des copies de première (des intros) et j'ai beau leur expliquer le principe des l'annonce de la problématique sous forme de question, c'est encore du grand n'importe quoi.Vous faites comment vous ?
avatar
stench
Guide spirituel

Re: annonce de problématique et interrogative

par stench le Dim 18 Nov 2012 - 16:46
Je n'impose pas la forme interrogative. La problématique est un "plan d'attaque", c'est la définition de l'enjeu du texte. En ce sens, qu'elle soit posée comme une question ("comment Mallarmé nous peint-il le drame de l'idéal poétique inaccessible?" )ou comme une affirmation ("nous allons démontrer par quels procédés l'auteur peint l'inaccessible poétique inaccessible") ne change pas grand chose, mais je préfère l'affirmative : le poème dit quelque chose, je l'affirme, et je vais le prouver.
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: annonce de problématique et interrogative

par Al le Dim 18 Nov 2012 - 16:49
je leur rappelle qu'il existe l'interrogative directe et l'interrogative indirecte, et j'écris les deux modèles de phrase au tableau (inversion du sujet ou pas, ponctuation, etc) [en seconde]
j'aime bien l'interrogative directe ; ça permet de bien se démarquer de l'annonce du plan, ça fait "signal" au correcteur. mais je sais que c'est critiqué...

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
lilicheng
Esprit éclairé

Re: annonce de problématique et interrogative

par lilicheng le Dim 18 Nov 2012 - 16:53
@stench a écrit:Je n'impose pas la forme interrogative. La problématique est un "plan d'attaque", c'est la définition de l'enjeu du texte. En ce sens, qu'elle soit posée comme une question ("comment Mallarmé nous peint-il le drame de l'idéal poétique inaccessible?" )ou comme une affirmation ("nous allons démontrer par quels procédés l'auteur peint l'inaccessible poétique inaccessible") ne change pas grand chose, mais je préfère l'affirmative : le poème dit quelque chose, je l'affirme, et je vais le prouver.

tout à fait d'accord le souci c'est qu'ils mélangent les deux.
avatar
stench
Guide spirituel

Re: annonce de problématique et interrogative

par stench le Dim 18 Nov 2012 - 17:06
@lilicheng a écrit:
@stench a écrit:Je n'impose pas la forme interrogative. La problématique est un "plan d'attaque", c'est la définition de l'enjeu du texte. En ce sens, qu'elle soit posée comme une question ("comment Mallarmé nous peint-il le drame de l'idéal poétique inaccessible?" )ou comme une affirmation ("nous allons démontrer par quels procédés l'auteur peint l'inaccessible poétique inaccessible") ne change pas grand chose, mais je préfère l'affirmative : le poème dit quelque chose, je l'affirme, et je vais le prouver.

tout à fait d'accord le souci c'est qu'ils mélangent les deux.

C'est à dire? Je ne vois pas trop. As-tu un exemple?
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: annonce de problématique et interrogative

par Al le Dim 18 Nov 2012 - 17:07
Nous verrons en quoi ce poème est-il représentatif du symbolisme ? Laughing

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: annonce de problématique et interrogative

par Iphigénie le Dim 18 Nov 2012 - 17:16
Aletheia, rends-moi mes élèves Laughing
avatar
lilicheng
Esprit éclairé

Re: annonce de problématique et interrogative

par lilicheng le Dim 18 Nov 2012 - 17:56
c'est ça Razz pffff on a les même !
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: annonce de problématique et interrogative

par User5899 le Dim 18 Nov 2012 - 18:18
Nan c'est les miens d'abord !
avatar
stench
Guide spirituel

Re: annonce de problématique et interrogative

par stench le Dim 18 Nov 2012 - 18:20
Mes BTS copient mot pour mot la question de l'écriture perso. Du coup, dans les copies, je trouve "pensez-vous que l'art ne soit qu'une question de représentation?" J'ai noté dans la marge à chaque fois "Moi? Ce n'est pas à moi de répondre". Bon, ça n'a eu aucun effet, ils l'ont refait pour le devoir suivant...
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: annonce de problématique et interrogative

par Hannibal le Lun 19 Nov 2012 - 9:47
@lilicheng a écrit:je corrige des copies de première (des intros) et j'ai beau leur expliquer le principe des l'annonce de la problématique sous forme de question, c'est encore du grand n'importe quoi.Vous faites comment vous ?
Je n'exige pas de problématique, et pour ceux qui ont l'habitude d'en énoncer, je leur demande de le faire de préférence sous forme affirmative.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: annonce de problématique et interrogative

par User5899 le Lun 19 Nov 2012 - 10:42
@Hannibal a écrit:
@lilicheng a écrit:je corrige des copies de première (des intros) et j'ai beau leur expliquer le principe des l'annonce de la problématique sous forme de question, c'est encore du grand n'importe quoi.Vous faites comment vous ?
Je n'exige pas de problématique, et pour ceux qui ont l'habitude d'en énoncer, je leur demande de le faire de préférence sous forme affirmative.
Donc, ils causent de rien ensuite ? Excusez-moi, mais là, je ne suis plus...
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: annonce de problématique et interrogative

par Hannibal le Lun 19 Nov 2012 - 13:05
En fait, un plan bien fichu et correctement annoncé me paraît pouvoir remplir la fonction qu'on attend de l'énoncé d'une problématique.

Au lieu de poser une question qui sera très souvent maladroite, je préfère qu'ils veillent à articuler réellement les idées les unes avec les autres lors de l'annonce du plan, parce que c'est d'abord là que se joue la cohérence de l'argumentation.
Après, ça devient facile, en fait, d'expliciter les choses en formulant une problématique, si besoin, mais je ne suis pas sûr que ce soit par là qu'il faille commencer, sous peine d'avoir à lire des choses assez factices, dans la mesure où, malgré les apparences, ce n'est pas la problématique qui se subordonne le plan, comme si elle lui préexistait (sinon on n'obtient que des trucs très vagues qui ne servent à rien, du genre "comment le poète exprime-t-il ses sentiments ?" ou "comment l'auteur fait-il passer son message ?") Dans l'ordre de la réflexion, ce sont plutôt la pertinence et la cohérence du plan qui font émerger une problématique, même si dans l'ordre de l'exposition, la problématique précèdera l'annonce du plan.







_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
Samadhi
Niveau 8

Re: annonce de problématique et interrogative

par Samadhi le Lun 19 Nov 2012 - 13:44
On ne peut pas passer à côté de la problématique. C'est le moyen de savoir, dès l'introduction et pour le lecteur, si le sujet a été compris et sous quel angle il sera traité. La problématique est le pourquoi, l'annonce du plan est le comment. Elle sert aussi à donner du rythme à l'introduction, on ne passe pas du coq à l'âne en énonçant le sujet puis le plan sans montrer ce qu'il y a à discuter. La cohérence du plan est certes essentielle mais celle de l'introduction également.

_________________
"They were threatened by my intelligence and too stupid to know that's why they hated me" (S.C.)
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: annonce de problématique et interrogative

par Hannibal le Lun 19 Nov 2012 - 14:02
@Samadhi a écrit:On ne peut pas passer à côté de la problématique. C'est le moyen de savoir, dès l'introduction et pour le lecteur, si le sujet a été compris et sous quel angle il sera traité. La problématique est le pourquoi, l'annonce du plan est le comment. Elle sert aussi à donner du rythme à l'introduction, on ne passe pas du coq à l'âne en énonçant le sujet puis le plan sans montrer ce qu'il y a à discuter. La cohérence du plan est certes essentielle mais celle de l'introduction également.

Entre une copie qui formule une problématique, mais dont le plan n'énonce pas d'autre lien entre les idées que "d'abord...ensuite", et une copie sans problématique, mais dans laquelle les idées du plan sont reliées, la cohérence de l'introduction - et même du devoir - est aussi bien du côté de la seconde.
Après s'il y a les deux, je ne cacherai pas ma joie, mais l'un occulte trop souvent l'autre à mon sens. Je me méfie du fait qu'en ayant énoncé une problématique de pure forme, les élèves se figurent qu'elle suffit à garantir la cohésion d'ensemble de leur plan et de leur devoir, et j'aimerais juste qu'il soit clair que cette cohésion se joue fondamentalement ailleurs que dans une phrase en plus ou en moins dans leur introduction.

Et puis il est vrai que pour moi la problématique ne dit pas de quelle question naïve on part, mais à quelle conclusion réfléchie on se propose d'arriver quant aux réels enjeux du sujet. Et ça, il m'est au fond un peu égal que ce soit le plan ou une problématique qui l'énonce - du moment qu'on va quelque part, ce qui ne tient pas uniquement à la présence ou à l'absence formelle d'une problématique.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: annonce de problématique et interrogative

par NLM76 le Lun 19 Nov 2012 - 15:55
@stench a écrit:Je n'impose pas la forme interrogative. La problématique est un "plan d'attaque", c'est la définition de l'enjeu du texte. En ce sens, qu'elle soit posée comme une question ("comment Mallarmé nous peint-il le drame de l'idéal poétique inaccessible?" )ou comme une affirmation ("nous allons démontrer par quels procédés l'auteur peint l'inaccessible poétique inaccessible") ne change pas grand chose, mais je préfère l'affirmative : le poème dit quelque chose, je l'affirme, et je vais le prouver.

Si je puis permettre :

Je ne dirais pas comme ça ; on ne peut pas démontrer par quels procédés l'auteur peint qqch. Les problèmes proposés mènent pour moi à la paraphrase.
J'attendrais qqch comme, pour le dire lourdement mais clairement : nous allons démontrer pourquoi la peinture que fait ici Mallarmé de l'idéal poétique est tout à fait frappante.
Soit non pas "le poème dit qqch, et je vais le prouver", mais "le poème dit qqch d'étonnant, de façon étonnante, et je vais le prouver."

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
lilicheng
Esprit éclairé

Re: annonce de problématique et interrogative

par lilicheng le Lun 19 Nov 2012 - 16:17
@Samadhi a écrit:On ne peut pas passer à côté de la problématique. C'est le moyen de savoir, dès l'introduction et pour le lecteur, si le sujet a été compris et sous quel angle il sera traité. La problématique est le pourquoi, l'annonce du plan est le comment. Elle sert aussi à donner du rythme à l'introduction, on ne passe pas du coq à l'âne en énonçant le sujet puis le plan sans montrer ce qu'il y a à discuter. La cohérence du plan est certes essentielle mais celle de l'introduction également.

je suis assez de cet avis.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: annonce de problématique et interrogative

par User5899 le Lun 19 Nov 2012 - 16:41
+1
L'intro pose une question, la conclusion y répond et la conclusion (thèse) s'appuie sur le plan (arguments et sous-arguments).
Ca s'appelle composition.
Ma foi, je ne sais pas faire autrement.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: annonce de problématique et interrogative

par retraitée le Lun 19 Nov 2012 - 18:17
De toutes façons, l'introduction, cela se rédige en dernier, quand on a répondu à la question, sinon, on a le plus souvent des introductions bidon, dans lesquelles on pose des questions auxquelles on ne répond pas dans le devoir!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: annonce de problématique et interrogative

par User5899 le Lun 19 Nov 2012 - 18:22
@retraitée a écrit:De toutes façons, l'introduction, cela se rédige en dernier, quand on a répondu à la question, sinon, on a le plus souvent des introductions bidon, dans lesquelles on pose des questions auxquelles on ne répond pas dans le devoir!
Tutafé professeur
Mais enfin, là, on touche quand même à l'élémentaire.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: annonce de problématique et interrogative

par retraitée le Lun 19 Nov 2012 - 18:40
Mes élèves ouvraient des yeux ronds quand je le leur disais!
Quand certains en sont à faire le devoir au crayon sur la copie d'examen, et à repasser au stylo sur le crayon ensuite (vu au bac, il y a déjà 10 ans de cela), les rappels élémentaires n'en sont pas forcément!
avatar
Samadhi
Niveau 8

Re: annonce de problématique et interrogative

par Samadhi le Lun 19 Nov 2012 - 21:58
@Hannibal a écrit:
@Samadhi a écrit:On ne peut pas passer à côté de la problématique. C'est le moyen de savoir, dès l'introduction et pour le lecteur, si le sujet a été compris et sous quel angle il sera traité. La problématique est le pourquoi, l'annonce du plan est le comment. Elle sert aussi à donner du rythme à l'introduction, on ne passe pas du coq à l'âne en énonçant le sujet puis le plan sans montrer ce qu'il y a à discuter. La cohérence du plan est certes essentielle mais celle de l'introduction également.

Entre une copie qui formule une problématique, mais dont le plan n'énonce pas d'autre lien entre les idées que "d'abord...ensuite", et une copie sans problématique, mais dans laquelle les idées du plan sont reliées, la cohérence de l'introduction - et même du devoir - est aussi bien du côté de la seconde.
Après s'il y a les deux, je ne cacherai pas ma joie, mais l'un occulte trop souvent l'autre à mon sens. Je me méfie du fait qu'en ayant énoncé une problématique de pure forme, les élèves se figurent qu'elle suffit à garantir la cohésion d'ensemble de leur plan et de leur devoir, et j'aimerais juste qu'il soit clair que cette cohésion se joue fondamentalement ailleurs que dans une phrase en plus ou en moins dans leur introduction.

Et puis il est vrai que pour moi la problématique ne dit pas de quelle question naïve on part, mais à quelle conclusion réfléchie on se propose d'arriver quant aux réels enjeux du sujet. Et ça, il m'est au fond un peu égal que ce soit le plan ou une problématique qui l'énonce - du moment qu'on va quelque part, ce qui ne tient pas uniquement à la présence ou à l'absence formelle d'une problématique.

Ouais, bah, là, j'ai rien à dire. A ce moment-là, autant ne pas exiger non plus d'introduction. Ce n'est pas parce que des élèves n'arrivent pas à faire les deux correctement que la problématique en devient obsolète. Plutôt que de laisser tomber un point essentiel à cause de la difficulté de certains, pourquoi ne pas les entraîner en l'exigeant... comme le demande la méthodologie ?
Je vous trouve trop cool.

@retraitée a écrit:De toutes façons, l'introduction, cela se rédige en dernier, quand on a répondu à la question, sinon, on a le plus souvent des introductions bidon, dans lesquelles on pose des questions auxquelles on ne répond pas dans le devoir!

Pas tout en dernier quand même Laughing


_________________
"They were threatened by my intelligence and too stupid to know that's why they hated me" (S.C.)
avatar
Palombella Rossa
Érudit

Re: annonce de problématique et interrogative

par Palombella Rossa le Lun 19 Nov 2012 - 22:35
Aletheia a écrit:Nous verrons en quoi ce poème est-il représentatif du symbolisme ? Laughing

Exact. Genre : "Nous nous demanderons en quoi est-ce que ce roman est-il picaresque ?"
Aérien, en plus...
Je trouve ce genre d'horreur dans la moitié des khopies en début d'hypokhâgne. furieux furieux
J'explique donc patiemment au tableau, et avec des exemples, la différence entre interrogative directe et interrogative indirecte.
En général, il y a récidive dans le 2eme devoir, derechef et à nouveau.
Alors, je préviens que la prochaine fois ce sera 5 points en moins diable .
Et là, miracle, ça marche.
On ne chantera jamais assez les vertus de la pédagogie explicite lol!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: annonce de problématique et interrogative

par User5899 le Lun 19 Nov 2012 - 23:53
@Palombella Rossa a écrit:
Aletheia a écrit:Nous verrons en quoi ce poème est-il représentatif du symbolisme ? Laughing

Exact. Genre : "Nous nous demanderons en quoi est-ce que ce roman est-il picaresque ?"
Aérien, en plus...
Je trouve ce genre d'horreur dans la moitié des khopies en début d'hypokhâgne. furieux furieux
J'explique donc patiemment au tableau, et avec des exemples, la différence entre interrogative directe et interrogative indirecte.
En général, il y a récidive dans le 2eme devoir, derechef et à nouveau.
Alors, je préviens que la prochaine fois ce sera 5 points en moins diable .
Et là, miracle, ça marche.
On ne chantera jamais assez les vertus de la pédagogie explicite lol!
Vous êtes beaucoup trop cool. Moi, dès la première fois, ça fait partie des erreurs pour lesquelles le devoir est noté zéro jusqu'à ce qu'il ait été recopié in extenso l'erreur en moins (j'y ajoute le manque d'alinéas, les confusions à/a, les citations qui sont syntaxiquement mal rattachées à la phrase).
Non mais.
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: annonce de problématique et interrogative

par Al le Mar 20 Nov 2012 - 11:48
Cripure a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:
Aletheia a écrit:Nous verrons en quoi ce poème est-il représentatif du symbolisme ? Laughing

Exact. Genre : "Nous nous demanderons en quoi est-ce que ce roman est-il picaresque ?"
Aérien, en plus...
Je trouve ce genre d'horreur dans la moitié des khopies en début d'hypokhâgne. furieux furieux
J'explique donc patiemment au tableau, et avec des exemples, la différence entre interrogative directe et interrogative indirecte.
En général, il y a récidive dans le 2eme devoir, derechef et à nouveau.
Alors, je préviens que la prochaine fois ce sera 5 points en moins diable .
Et là, miracle, ça marche.
On ne chantera jamais assez les vertus de la pédagogie explicite lol!
Vous êtes beaucoup trop cool. Moi, dès la première fois, ça fait partie des erreurs pour lesquelles le devoir est noté zéro jusqu'à ce qu'il ait été recopié in extenso l'erreur en moins (j'y ajoute le manque d'alinéas, les confusions à/a, les citations qui sont syntaxiquement mal rattachées à la phrase).
Non mais.
veneration moi si je leur demande de tout recopier, ils refont des fautes en plus Razz je vais vérifier si mes secondes ne mélangent pas dans 2 semaines, en attendant, je me berce d'illusions Rolling Eyes

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
Contenu sponsorisé

Re: annonce de problématique et interrogative

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum