Enseigner en banlieue parisienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enseigner en banlieue parisienne

Message par Alcyone le Mar 20 Nov 2012 - 8:16

Bonjour,

Je voudrais lire des témoignages pour m'aider à faire un choix de mutation.

Quels sont les avantages et les inconvénients que vous voyez à enseigner près de Paris ?


Personnellement, je suis dans la campagne picarde depuis deux ans et je n'en peux déjà plus : misère culturelle, désert urbain, population fermée, ennui profond. Cette année, j'ai 138 points à jouer. Je voudrais faire le bon choix : rester à la campagne ou partir à la ville ? it's the question!

Merci d'avance pour votre aide.

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Malaga le Mar 20 Nov 2012 - 8:24

Les avantages sont d'être près de Paris donc à côté de nombreuses sorties culturelles (musées, concerts, expositions...).

Les inconvénients sont que les établissements de proche banlieue sont souvent difficiles (ou inaccessibles si l'on pense à certaines villes du 92). Un autre inconvénient est le transport : beaucoup d’embouteillages le matin et le soir, beaucoup de monde dans les transports en commun. Enfin, dernier inconvénient: le prix des loyers...

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Dinaaa le Mar 20 Nov 2012 - 9:07

Oui, l'avantage c'est que tu ne t'ennuies pas le we : Dimanche il ne faisait pas beau, rien à faire, alors nous sommes allés voir l'expo sur Hopper au grand palais yesyes

Malaga a bien résumé la situation, j'ajouterais que les établissements du 92 me semblent accessibles avec ton nb de points et que, quitte à venir en RP, autant rester en proche banlieue (92 ou 94) et ne pas s'enfermer dans le 78 ou le 93 à 2h de transports de Paris...

Edit : ceci dit, du point de vue des élèves, faut pas rêver : j'habite et enseigne en toute proche banlieue, et j'ai des élèves qui n'ont JAMAIS mis les pieds à Paris... et ne savent pas dire dans quelle ville se situent La Madeleine ou le boulevard Poissonnière quand on rencontre ces lieux dans une nouvelle de Maupassant...

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par EU1 le Mar 20 Nov 2012 - 9:20

J'ai envie de dire : tout dépend de ta stratégie de mutation à plus long terme. Si tu souhaites rejoindre une académie où la barre est élevée, ne serait-ce pas mieux que tu restes en Picardie pour ne pas perdre de points ?

Si ce n'est pas le cas, pourquoi pas demander la région parisienne en effet. Avec 138 points, tu peux sans doute avoir un poste fixe (après ça dépend de ce que tu demandes, il y a certains coins très demandés)

En ce qui me concerne, lorsque j'ai dû muter pour la première fois, j'avais le choix entre la Picardie, le Nord et les deux académies de la région parisienne. J'ai évité les deux premières et j'ai demandé l'aca de Versailles. J'y suis resté deux ans.

Les avantages : proximité de Paris, nombreuses possibilités de sorties culturelles, c'est bien desservi par les transports, pas mal de jeunes collègues donc possibilité de rencontrer pas mal de gens..

Inconvénients : la plupart des coins ne sont pas très jolis, région sans grande identité (bon ok c'est le breton qui parle là Laughing), embouteillages (A6, N104..), prix des loyers élevé...

Après tout dépend de l'endroit où tu es, de ce que tu recherches etc.. je ne fais que te livrer mon point de vue, j'imagine que chacun en a un différent...

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Chirimoya le Mar 20 Nov 2012 - 22:50

J'ai fait 5 ans de banlieue "chaude" alors je pense pouvoir témoigner, je commence par le pire pour garder le meilleur pour la fin:

Inconvénients:
Je témoigne en fonction de ce que j'ai pu voir, ceci n'est pas de la fiction:
- Si tu n'as pas un caractère affirmé, tu vas te faire bouffer toute crue par ces charmants bambins en quête de chair fraiche (1ère année toujours difficile voir plus en fonction de ton caractère)
- les loyers parisiens sont atroces, les loyers banlieues sont élevés et vivre en banlieue, ce n'est pas ce qu'il y a de plus joyeux
- tu vas devoir apprendre les "codes" de la cité et ça prend un peu de temps
- tu vas découvrir la violence verbale/physique pas forcément envers toi mais elle est très présente (passage à tabac, armes blanches dans l'établissement, coup violents, explosion de bombe lacrymo anti-CRS ou de bombes à l'acide artisannale dans l'établissement, agression de profs sur le parking, etc)
- tu vas découvrir une pauvreté sociale assez inconcevable pour qui n'a jamais vu ça (3 familles s'entassant dans un T3, élève dormant sur le palier de l'appart' faute de place pour son matelas, etc.)
- tu vas devoir t'habituer à avoir des élèves de nationalités, moeurs et éducations différentes (plus de 18 nationalités recensées dans mon ancien bahut)
- tu n'auras pas ou que très peu de contacts avec les parents (non francophones ou dépassés par la situation)

Les avantages maintenant (si tu n'es pas partie en courant):
- tu découvriras que la variété des origines de tes élèves peut être une réelle richesse
- tu verras que parmi eux, se trouvent de véritables petits guerriers hypers méritants qui feront tout pour se sortir de leur banlieue et croiront en l'école comme moyen d'avancer
- tu découvriras des équipes solidaires (très jeunes en général), soudées qui seront pour toi une deuxième famille
- si tu passes le cap de "l'année test", tu te rendras compte que les élèves t'adopteront, que tu feras partie intégrante de leur vie et de leur banlieue
- pour te loger à moindre prix dans un appart correct, tu pourras avoir recours aux logements "contingent rectorat" réservés aux profs
- tu découvriras les journées off pour cause de fêtes religieuses (aïd, aïd el kébir) et le retour de tes élèves avec des gateaux orientaux
- si tu fais des voyages scolaires, tu t'extasieras devant le gamin qui hallucine en voyant pour la 1ère fois une vache "en vrai" ou qui découvre la mer les yeux perdus dans l'horizon
- tu obtiendras la mut' sympa tant souhaitée au bout de 5-6ans dans le même bahut et tu pleureras de joie en apprenant ta mut' et repleureras de tristesse en disant adieu à tes élèves, tes collègues, ton bahut

J'oublie sans doute des choses mais...tu auras cerné la situation ambivalente Very Happy


Chirimoya
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Salsepareille le Mer 21 Nov 2012 - 0:25

Il est possible aussi d'être dans la banlieue, mais pas dans la ZEP REP plan violence. En fait, il y a de tout en banlieue, même de très bons collèges accessibles.

Les avantages:
- proximité de Paris.
- Possibilité d'avoir de la verdure quand on la veut, ou des grands magasins quand on le veut.
- les bibliothèques, les monuments, les musées


Les inconvénients:
- il ne faut pas s'imaginer que les élèves de banlieue vont être meilleurs et plus cultivés. Certains ne savent pas ce qu'est une librairie et n'ont jamais mis les pieds à PAris. Dans certains coins il y a aussi beaucoup de misère sociale, du chômage, de l'alcoolisme. De la violence. Des situations familiales très, très tordues.
- Il y a le risque de tomber sur un établissement très difficile... et franchement, faut s'accrocher.
- Le loyer. Si tu vis seule, il faut aimer vivre en studio ou en colocation.

Si ce sont les musées, les grands magasins etc qui te manquent, tu peux effectivement demander ta mutation. Mais ne demande pas ta mutation en pensant trouver des élèves très différents... Un membre de ma famille est en Picardie, moi je suis en banlieue, et pendant longtemps nos élèves étaient les mêmes.

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Blan6ine le Mer 21 Nov 2012 - 6:44

Avoir aussi en tête que Paris et sa proche banlieue offrent des possibilités culturelles riches et variées (musées, théâtres, opéra, galerie, assoc' diverses...), toutes les boutiques dont on peut rêver... mais qu'avec un salaire de prof, on passe bien souvent devant tout ça en se disant que c'est pas raisonnable... Bien peser le "être dans un lieu "riche" et ne pas pouvoir en profiter" / "être dans un lieu plus quelconque et vivre correctement". Parce que si tu profites de ce qu'offre Paris et sa banlieue deux fois par mois, tu peux aussi rester en PIcardie et te rendre sur Paris deux we par mois...

_________________
Quand on partage un bien matériel, il se divise; quand on partage un bien immatériel, il se multiplie. (Serge Soudoplatoff )

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Invité21 le Mer 21 Nov 2012 - 6:49

Tu peux aussi essayer de en muter qu'à l'intra: je suis en Picardie aussi mais à 45 km de la capitale, au vert.
Le sud de l'Oise a ses beautés.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Alcyone le Mer 21 Nov 2012 - 7:35

Merci pour vos avis et conseils.

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Pseudo le Mer 21 Nov 2012 - 9:24

@Blan6ine a écrit:Avoir aussi en tête que Paris et sa proche banlieue offrent des possibilités culturelles riches et variées (musées, théâtres, opéra, galerie, assoc' diverses...), toutes les boutiques dont on peut rêver... mais qu'avec un salaire de prof, on passe bien souvent devant tout ça en se disant que c'est pas raisonnable... Bien peser le "être dans un lieu "riche" et ne pas pouvoir en profiter" / "être dans un lieu plus quelconque et vivre correctement". Parce que si tu profites de ce qu'offre Paris et sa banlieue deux fois par mois, tu peux aussi rester en PIcardie et te rendre sur Paris deux we par mois...

Je vis à Paris depuis cet été, et je fais beaucoup de choses gratuitement ou presque.

Atelier d'écriture à un euro
Le pass édu qui me permet d'entrer dans bcp de musées et d'expo gratuitement ou à tarif avantageux
Invitation à des expos, conférences, formations diverses, gratuites. Rien que sur ces dernières semaines : l'expo Léonard de Vinci, l'expo "bêtes de sexe", deux formations sur des sujets qui m’intéressent, le salon de montreuil bientôt etc.... En fait, je reçois trop de chose, je dois trier.
Le 104 pas loin de chez moi où il se passe toujours quelque chose
Les bibliothèques par dizaines accessibles gratuitement
Des concerts, expos, et soirées gratuits un peu partout
Sans compter le réseau relationnel qui s’accroît bien plus vite qu'ailleurs

Etc...



_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner en banlieue parisienne

Message par Lefteris le Mer 21 Nov 2012 - 10:17

@Alcyone a écrit:Bonjour,

Je voudrais lire des témoignages pour m'aider à faire un choix de mutation.

Quels sont les avantages et les inconvénients que vous voyez à enseigner près de Paris ?


Personnellement, je suis dans la campagne picarde depuis deux ans et je n'en peux déjà plus : misère culturelle, désert urbain, population fermée, ennui profond. Cette année, j'ai 138 points à jouer. Je voudrais faire le bon choix : rester à la campagne ou partir à la ville ? it's the question!

Merci d'avance pour votre aide.
Je suis dans Paris intra muros mais je connais bien la banlieue où j'ai vécu , où j'ai travaillé un peu partout en déplacement (pas comme prof) , où j'ai des collègues.
Pour ma part, je vois plus d'inconvénients que d'avantages , de mon point de vue de citadin par force, donc subjectif. Mais il y a quand même des éléments objectifs
- Loyers excessivement chers, l'achat n'en parlons même pas . La "belle banlieue" ne sera pas probablement pour toi. J eparle de la petite couronne? En grande couronne, c'est un peu différent.
- Nombre important d'établissements difficiles, voire infernaux . Je suis dans un secteur assez difficile de Paris, mais tous mes collègues qui arrivent de banlieue disent que c'est mieux.
-Il y a aussi de très beaux coins, mais là encore, il faut voir le nombre de points à l'intra que tu auras, et même si tu y bosses, tu pourras difficilement t'y loger.
-les transports : les transports peuvent te manger la vie, se déplacer de ville de banlieue à ville de banlieue est très malaisé.

Bref, je conçois que tu ne raffoles pas de la Picardie, mais ne peux tu "jouer" tes points vers une région plus agréable ? Je ne sais pas ce qu'on peut avoir avec 138 points.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum