Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Collier de Barbe le Ven 23 Nov 2012 - 21:05

Mais non les illuminati voyons

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Ruthven le Ven 23 Nov 2012 - 21:06

@Moonchild a écrit:
@Ruthven a écrit:La question n'est pas celle de la spécialisation, mais celle de l'exigence requise. Avec plus d'exigences en sciences, les élèves mauvais en maths ne se risqueraient pas en S ; pour être honnête, c'est rarement avec le français et la philo qu'ils ont leur bac ... En revanche, les notes en sciences expérimentales, en particulier en spé, favorisent la réussite d'élèves bien justes en mathématiques (mais bon, d'après ce que j'ai pu voir, les mathématiques sont en train de s'aligner aussi (pas en spé, il est vrai)).
C'est pas faux, la partie expérimentale a grandement contribué à la "démocratisation" du bac S en favorisant des notes plus élevées dans des matières à fort coefficient et c'est d'ailleurs ce qui permet à des élèves relativement bons dans les matières littéraires mais mauvais en maths de récupérer assez de points pour s'en sortir.
Toutefois de plus fortes exigences induiraient de fait une spécialisation car seuls les élèves avec un solide niveau scientifique se risqueraient à tenter la S alors que ceux dont les aptitudes en maths sont moins évidentes se tourneraient sans doute vers une série ES ou une L dans laquelle la culture scientifique aurait un peu été réhabilitée.


Cela ne suppose pas nécessairement une spécialisation car l'augmentation des exigences n'implique pas la suppression des disciplines non scientifiques, cela rationaliserait en revanche l'orientation.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Celeborn le Ven 23 Nov 2012 - 21:36

Il faut juste rappeler que ce n'est pas l'histoire-géographie qui est à l'origine des diminutions d'horaires et des affaiblissements de contenus en sciences (la preuve : on a réussi à les diminuer ET à supprimer l'HG de TS dans la même réforme !). On y arrivait très bien, à avoir des sciences fortes ET de l'histoire-géographie. J'irais plutôt voir du côté de l'ECJS, de l'AP ou des TPE, moi, si j'avais à hurler contre quelque chose.

Et je crois (je n'engage que moi, là) qu'un enseignement très sérieux de maths en L, optionnel/facultatif évidemment, serait une excellente idée. Moi, on m'aurait proposé une L avec une forte option maths, je n'aurais pas fait S, par exemple.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Nightcrawler1 le Ven 23 Nov 2012 - 21:42

Personnellement, je préfèrerais à ce compte-là le maintien de l'histoire géo en option en TS.

Nightcrawler1
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Moonchild le Ven 23 Nov 2012 - 22:31

@Celeborn a écrit:Et je crois (je n'engage que moi, là) qu'un enseignement très sérieux de maths en L, optionnel/facultatif évidemment, serait une excellente idée. Moi, on m'aurait proposé une L avec une forte option maths, je n'aurais pas fait S, par exemple.
Ca peut être une bonne idée, mais je crois qu'il faudrait au préalable mener une réflexion sur ce que devrait être un enseignement très sérieux de maths en L.
Cet enseignement devrait-il être calqué sur celui en vigueur dans la série S ? Par exemple les calculs de dérivées, de primitives ou de limites qui font partie du bagage "technique" indispensable de tout étudiant qui souhaite poursuivre dans les sciences - très - dures (la biologie et la médecine faisant exception à cette règle) sont-ils réellement pertinents dans le contexte d'une formation à dominante littéraire ?
Et surtout, il faut bien réfléchir à la place de cet enseignement dans ce cursus pour éviter que la présence d'une telle option ne devienne juste un argument psychologique dont la seule fonction serait d'être une sorte de gage de qualité dans un système où l'on continue à croire que la sélection se fait par les maths.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Igniatius le Ven 23 Nov 2012 - 22:34

@Moonchild a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:C'est vrai que le baccalauréat L qui avait du poids, de l'estime et qui ensuite donnait des étudiants post-bac convenables, c'était le bac L spécialité maths, ce qui était dans la suite de la série A1.
Dommage en effet: c'est en spécialisant les filières (ce que certains réclament!) qu'on a tué la filière L.
Il y a une autre donnée à prendre en compte : la proportion d'une classe d'âge qui est maintenant en terminale S est à peu près la même que celle qui était il y a trentre ans dans l'ensemble des filières générales.
On raisonne à tort sur l'idée que S=C+D+E, ES=B et L=A alors que concrètement c'est plutôt S=A+B+C+D+E. La série S est devenue la filière généraliste au détriment de toutes les autres, d'où le gloubiboulga dévoqué par badin car il a bien fallu adapter le niveau de chaque matière, en particulier en sciences, à un nouveau public plus hétérogène - comprendre globalement plus faible.
Ce qui a tué la série L ce n'est pas vraiment la spécialisation des filières, c'est surtout la généralisation de la S. On accuse la sélection par les maths d'avoir entraîné le déclin de la filière littéraire mais en pratique, au lycée, les maths ne sont plus vraiment sélectives. On ne pourra pas revaloriser la voie littéraire en se contentant d'y remettre une dose de maths et de sciences si en parallèle on ne recrée pas une série S véritablement scientifique, c'est-à-dire où les élèves ne pourraient de fait pas réussir sans avoir un niveau solide en sciences, contrairement à la situation actuelle.
Evidemment ce n'est pas dans l'air du temps car pour reculer l'échéance des choix de spécialisation, on préfère conserver une section généraliste pour "bons" (à relativiser) élèves.


Tu as tout dit, c'est parfait.

Je suis surpris que des collègues pensent encore que la sélection par les maths existe : si j'avais ce superpouvoir, je tenterais bien de l'exercer, mais force est de constater que lorsque je m'exprime en conseil de classe pour discuter le passage en S d'un élève nullissime de seconde, je suis seul.
Même si je suis soutenu par le prof de physique, l'élève y va.
Et la preuve que ce bac n'est plus centré autour des sciences, c'est que l'élève réussit à l'avoir la plupart du temps....

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Kelem le Ven 23 Nov 2012 - 23:17

L'option mathématiques de Terminale L a-t-elle disparu de la circulation avec la dernière réforme ? J'avais cette option lorsque j'étais en 1ère L et TL et je me souviens que les mathématiques y étaient d'un tout autre niveau que l'infâme blague de l'ancien programme de mathématiques obligatoires en 1ère L. Dans mon souvenir, nous utilisions un certain nombre de théories de la section S - sans en passer par la démonstration. Moi qui aimais les maths, j'y trouvais satisfaction.

Cette remarque est évidemment fondée sur mes souvenirs d'ancien élève. Je ne sais pas ce qu'il en est (ou en était) du point de vue des collègues de maths sur le programme de TL.

Kelem
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Condorcet le Ven 23 Nov 2012 - 23:36

@Celeborn a écrit:Il faut juste rappeler que ce n'est pas l'histoire-géographie qui est à l'origine des diminutions d'horaires et des affaiblissements de contenus en sciences (la preuve : on a réussi à les diminuer ET à supprimer l'HG de TS dans la même réforme !). On y arrivait très bien, à avoir des sciences fortes ET de l'histoire-géographie. J'irais plutôt voir du côté de l'ECJS, de l'AP ou des TPE, moi, si j'avais à hurler contre quelque chose.

Et je crois (je n'engage que moi, là) qu'un enseignement très sérieux de maths en L, optionnel/facultatif évidemment, serait une excellente idée. Moi, on m'aurait proposé une L avec une forte option maths, je n'aurais pas fait S, par exemple.

Celeborn topela Dans les années 1990, la L options maths reprenait peu ou prou avec quelques ajouts (probabilités) le copieux programme de la 1ère S.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Paratge le Sam 24 Nov 2012 - 10:02

@Igniatius a écrit:
Je suis surpris que des collègues pensent encore que la sélection par les maths existe : si j'avais ce superpouvoir, je tenterais bien de l'exercer, mais force est de constater que lorsque je m'exprime en conseil de classe pour discuter le passage en S d'un élève nullissime de seconde, je suis seul.
Même si je suis soutenu par le prof de physique, l'élève y va.
Et la preuve que ce bac n'est plus centré autour des sciences, c'est que l'élève réussit à l'avoir la plupart du temps....

Bien d'accord ! Very Happy
1. Le conseil de classe est le conseil du proviseur, nous n'y sommes plus que des figurants.
2. La section S est choisie car c'est a priori celle où l'on aurait une ambiance de travail et des débouchés plus nombreux. L c'est d'après mes expériences, le stockage des feignasses qui vont « faire psycho » ensuite. Very Happy Les technos et LP étant le vulgum pecus méprisé par tout le monde.
3. Il faut se débarrasser des bidules tels que l'AP, l'ECJS, etc. L'AP dont les pédagobureaucrates ne sont foutus que de donner une définition négative, c'est dire... Individualiser dans un enseignement de masse, cherchez l'erreur...
4. Veut-on un système où, comme dans certains pays, l'élève composerait son menu : l'une prendrait "maths et français" et un autre "animateur radio et comment se faire des amis", un autre encore "se conduire de façon éthique et développement durable", j'exagère à peine (GB, ÉU) ?
Ce serait vraiment trop COOOL !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Amaliah le Sam 24 Nov 2012 - 10:26

stann59 a écrit:
@Amaliah a écrit:Une anecdote pour plaider en faveur du rétablissement de l'HG en Terminale : ma nièce, 16 ans, bonne élève, en TS cette année, donc sans HG, nous a demandé la semaine dernière si Stallone avait quelque chose à voir avec Staline, sous les yeux exorbités de toute la famille... Je crois que personne ne s'en est encore remis!!
Mon neveu, 17 ans, nous a demandé qui avait assassiné John Lennine le 8 décembre 1980...
Pourtant, il est sérieux, à 17 ans, couac en dise Arthur Rambo !

J'hésite entre Very Happy et Shocked !!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Amaliah le Sam 24 Nov 2012 - 10:26

stann59 a écrit:
@Amaliah a écrit:Une anecdote pour plaider en faveur du rétablissement de l'HG en Terminale : ma nièce, 16 ans, bonne élève, en TS cette année, donc sans HG, nous a demandé la semaine dernière si Stallone avait quelque chose à voir avec Staline, sous les yeux exorbités de toute la famille... Je crois que personne ne s'en est encore remis!!
Mon neveu, 17 ans, nous a demandé qui avait assassiné John Lennine le 8 décembre 1980...
Pourtant, il est sérieux, à 17 ans, couac en dise Arthur Rambo !

J'hésite entre Very Happy et Shocked !!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Collier de Barbe le Sam 24 Nov 2012 - 15:04

@Paratge a écrit:
@Igniatius a écrit:
Je suis surpris que des collègues pensent encore que la sélection par les maths existe : si j'avais ce superpouvoir, je tenterais bien de l'exercer, mais force est de constater que lorsque je m'exprime en conseil de classe pour discuter le passage en S d'un élève nullissime de seconde, je suis seul.
Même si je suis soutenu par le prof de physique, l'élève y va.
Et la preuve que ce bac n'est plus centré autour des sciences, c'est que l'élève réussit à l'avoir la plupart du temps....

Bien d'accord ! Very Happy
1. Le conseil de classe est le conseil du proviseur, nous n'y sommes plus que des figurants.
2. La section S est choisie car c'est a priori celle où l'on aurait une ambiance de travail et des débouchés plus nombreux. L c'est d'après mes expériences, le stockage des feignasses qui vont « faire psycho » ensuite. Very Happy Les technos et LP étant le vulgum pecus méprisé par tout le monde.
3. Il faut se débarrasser des bidules tels que l'AP, l'ECJS, etc. L'AP dont les pédagobureaucrates ne sont foutus que de donner une définition négative, c'est dire... Individualiser dans un enseignement de masse, cherchez l'erreur...
4. Veut-on un système où, comme dans certains pays, l'élève composerait son menu : l'une prendrait "maths et français" et un autre "animateur radio et comment se faire des amis", un autre encore "se conduire de façon éthique et développement durable", j'exagère à peine (GB, ÉU) ?
Ce serait vraiment trop COOOL !

-Vous caricaturez la section L, on y trouve pas mal d'élèves assez feignants, mais aussi chaque année d'autres (mauvais en maths) qui ont de vraies capacités pour nos matières.
-Sur l'ECJS, je ne crois pas du tout que ce soit un "bidule", d'ailleurs il y a un programme officiel
http://eduscol.education.fr/pid23208/histoire-geographie-education-civique-ecjs.html
Et on peut y apprendre des choses qui me semblent tout à fait importantes aux futurs citoyens. Le problème reste que nombre de collègues et de direction traite la matière comme un "bouche-service"...
-Sur la question des conseils de classe, je souris quand je lis les avis d'Ignatius et autres. Le proviseur souhaite remplir ses classes mais je n'ai jamais vu d'élèves passer en S contre l'avis clairement formulé des profs du bloc scientifique. Encore faut-il défendre son point de vue. Idem pour des élèves nul en maths et qui voudraient quand même aller en ES, avec un peu de persuasion on arrive à se faire comprendre.
Reste qu'il y a toujours des tangents avec lesquels on fait des paris qui peuvent rater...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Igniatius le Sam 24 Nov 2012 - 15:10

Si tu n'as jamais vu ce que je décris, c'est que tu fermes les yeux.

Au moins 3 élevés de ma seconde de l'an dernier ont vu leur passage en S refusé en conseil, et ils sont en S cette année.
Cherchez l'erreur.
Évidemment, ils se plantent ds les grandes largeurs (ils n'étaient pas tangents du tout).


Et ne t'inquiète pas, je défends mon point de vue avec encore plus de virulence, deconviction et d'argumentation qu'ici.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Condorcet le Sam 24 Nov 2012 - 15:36

En L veux-tu dire.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Igniatius le Sam 24 Nov 2012 - 16:06

Non non : le cc refuse le passage mais le proviseur l'autorise 2 jours plus tard ds son bureau.



Quant a empêcher un passage en ES a cause des maths, je n'ai jamais vu ça.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 24 Nov 2012 - 16:07

@Collier de Barbe a écrit:
-Sur l'ECJS, je ne crois pas du tout que ce soit un "bidule", d'ailleurs il y a un programme officiel
http://eduscol.education.fr/pid23208/histoire-geographie-education-civique-ecjs.html
Et on peut y apprendre des choses qui me semblent tout à fait importantes aux futurs citoyens. Le problème reste que nombre de collègues et de direction traite la matière comme un "bouche-service"...

Oui, mais sans examen, l'ECJS est forcément condamnée, les collègues s'en servent pour faire des heures de leur discipline et les élèves n'en voient pas l'intérêt en terminale, puisque le but de cette année est quand même de préparer le baccalauréat et l'ECJS n'y est pas.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Iphigénie le Sam 24 Nov 2012 - 16:35

Sur la question des conseils de classe, je souris quand je lis les avis d'Ignatius et autres. Le proviseur souhaite remplir ses classes mais je n'ai jamais vu d'élèves passer en S contre l'avis clairement formulé des profs du bloc scientifique. Encore faut-il défendre son point de vue. Idem pour des élèves nul en maths et qui voudraient quand même aller en ES, avec un peu de persuasion on arrive à se faire comprendre.

Vous vivez dans un heureux monde!
Les passages se négocient après les conseils de classe dans le bureau des CDE avec les parents. Si les professeurs avaient un quelconque pouvoir de veto, ça se saurait! et nos classes ne ressembleraient pas à ce que nous voyons.

Les passages en S sont de plus favorisés par la minoration des notes de maths et la valorisation des notes de SVT ou PC qui sont élaborées en partie avec des TD à évaluations collectives: j'ai sous les yeux les moyennes trimestrielles de ma seconde:
français: 9,8
maths: 10,2
PC: 12,8
SVT: 13,8
et Méthodes et pratiques scientifiques (je suppose que ce sont les explorations): 17,5
(le niveau monte, monte!)

Et cerise sur le gâteau, les élèves passent en S même avec 5 ou 6 en français: je doute quand même de leurs capacités à poursuivre des études longues avec un bagage culturel/linguistique aussi mauvais.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Collier de Barbe le Sam 24 Nov 2012 - 17:17

Alors oui effectivement de par la loi, ce sont les parents qui choisissent au final, si le gamin passe ou pas. Ma remarque visait l'avis du conseil de classe qui peut tout à fait déclarer que l'élève n'a pas les capacités pour suivre en S ou même en ES s'il est mauvais en maths.
Après que le passage en S soit facilité par les notes de sciences? normal non?

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Iphigénie le Sam 24 Nov 2012 - 18:18

Après que le passage en S soit facilité par les notes de sciences? normal non?
Certes, mais ce n'est pas le sens de ma remarque.

J'ai du mal à croire que nous mesurions dans le système actuel des "compétences" (hum!) réellement littéraires ou scientifiques. J'ai du mal à croire qu'un élève qui raisonne très difficilement verbalement, sache raisonner en sciences. J'ai du mal à croire qu'il y ait un tel écart parfois en seconde entre les notes de français et celles d'une partie des disciplines scientifiques qui sont toujours les SVT et la PC alors que les notes français/maths sont le plus souvent en concordance. (Mais peut-être est-ce un phénomène local?) .Entre collègues de français, nous observons souvent un décalage, au premier trimestre particulièrement , entre nos résultats et ceux des collègues scientifiques et bien souvent, nous sommes "en avance" simplement dans l'observation des difficultés.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par badin le Sam 24 Nov 2012 - 19:12

Et ce sera ainsi tant qu'on continuera à brader le bac (S, ES, etc.)

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par micaschiste le Sam 24 Nov 2012 - 22:15

@Igniatius a écrit:Si tu n'as jamais vu ce que je décris, c'est que tu fermes les yeux.

Au moins 3 élevés de ma seconde de l'an dernier ont vu leur passage en S refusé en conseil, et ils sont en S cette année.
Cherchez l'erreur.
Évidemment, ils se plantent ds les grandes largeurs (ils n'étaient pas tangents du tout).


Et ne t'inquiète pas, je défends mon point de vue avec encore plus de virulence, deconviction et d'argumentation qu'ici.

Déjà constaté aussi plus d'une fois. Et une fois que l'élève a mis un orteil en 1S, il passe bien entendu en TS, pusique c'est lui (et ses parents) qui décident au final!

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Paddy le Dim 25 Nov 2012 - 14:52

Et combien (en proportion) en font quelque chose de leur bac S ? Rolling Eyes

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par badin le Lun 26 Nov 2012 - 11:43

Pour info, la position de l'apmep
Modification des horaires d’enseignements du cycle terminal à la rentrée 2013
Position du comité national de l’APMEP

Le ministre de l’Education nationale a décidé de rétablir l’enseignement de l’histoire et géographie en classe de terminale S.

En première S, les heures d’enseignement scientifique ont été réduites pour laisser une grande place à l’histoire-géographie, avec pour conséquence un report partiel de ces heures en terminale S ce qui accentue le fossé entre les classes de première et de terminale.
Rendre obligatoire l’enseignement d’histoire-géographie en terminale alourdira encore la charge de travail des élèves.

Cette décision ne répondra pas au nécessaire rééquilibrage des différentes séries. Elle confortera la série S comme seule voie d’élite généraliste, sans pour autant répondre à la crise des vocations scientifiques.

C’est pourquoi, l’APMEP demande que le rétablissement de l’enseignement de l’histoire et géographie en terminale S soit accompagné d’un réajustement des horaires des matières scientifiques en première S avec en particulier 5 h de mathématiques.

Pour la série L, l’APMEP demande que le ministre de l’Education Nationale, qui a eu tant de célérité à réintroduire l’histoire et la géographie en classe scientifique, rétablisse également un enseignement obligatoire de mathématiques dans la série littéraire, indispensable pour la constitution d’une culture scientifique pour tous, et pour certaines poursuites d’étude comme le professorat des écoles.

Le comité national de l’APMEP, Paris, le 17 novembre 2012.

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 26 Nov 2012 - 11:58

@badin a écrit:Pour la série L, l’APMEP demande que le ministre de l’Education Nationale, qui a eu tant de célérité à réintroduire l’histoire et la géographie en classe scientifique, rétablisse également un enseignement obligatoire de mathématiques dans la série littéraire, indispensable pour la constitution d’une culture scientifique pour tous, et pour certaines poursuites d’étude comme le professorat des écoles.

yesyes yesyes yesyes
Entièrement d'accord avec cela! Les trois filières générales ne pourront être valorisées que si elles offrent aux élèves une vraie culture générale, faite tant d'humanités que de sciences dites "dures".

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Le compte n'y est pas

Message par cliohist le Mar 27 Nov 2012 - 18:37


Motion adoptée lors de l'AG de l'APHG, à Paris le 25.11.2012 :

L’enseignement obligatoire de l’Histoire-Géographie sera de retour en Terminale Scientifique en 2014-2015,
ce qui nécessite une restructuration dès la rentrée 2013-2014 en Première.
Le volume horaire total envisagé par le Ministère pour le cycle terminal
dans cette filière est de 4h30, soit 2h30 en Première et 2h en Terminale.
Le compte n’y est pas !

La filière scientifique regroupe la moitié des élèves de la voie générale. Ils sont issus de milieux très divers et se destinent à des études variées. Nous ne pouvons envisager que nos élèves subissent une formation civique et d’ouverture au monde incomplète.

Afin de permettre de traiter un programme raisonnable et cohérent, l'APHG (Association des Professeurs d’Histoire-Géographie) exige qu’à l’occasion du rétablissement de l’enseignement obligatoire en Terminale S, un horaire décent, qui ne saurait être inférieur à la situation antérieure à la réforme Chatel, soit attribué à l’Histoire-Géographie en filière scientifique.
http://clioweb.canalblog.com/tag/hgserieS

.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour de l'Histoire-Géographie en Terminale S…

Message par John le Sam 1 Déc 2012 - 11:53

Conclusion en forme de résumé et d'ouverture :

Les syndicats d'enseignants ne sont pas plus satisfaits. Aucun n'a voté en faveur de la nouvelle grille horaire soumise à l'avis, purement consultatif, du Conseil supérieur de l'éducation, le 22 novembre. Avant 2010, la répartition horaire était pourtant à peine différente : deux heures trente en 1re S, deux heures trente, aussi, en terminale. "Le compte n'y est pas", assure le Snalc, qui a réclamé, sans succès, trois heures en 1re et deux heures en terminale.

La critique est très différente du côté du SE-UNSA, qui était, lui, favorable à la réforme du lycée : "La discipline va quitter le tronc commun des enseignements de 1re, puisque la série S bénéficiera d'un horaire différent des séries L et ES, qui conservent quatre heures", explique Claire Krepper, sa co-secrétaire générale. C'est revenir sur la spécialisation de la terminale S pour en refaire une filière réservée à des élèves excellents en tout. Une série à part..." Une "super série générale" où les enfants de cadres restent huit fois plus nombreux que les enfants d'ouvriers. Et qui continue de faire rêver les parents, car elle "ouvre toutes les portes".

Pour le SNES-FSU, majoritaire dans le second degré, c'est toute la philosophie de la réforme Chatel qu'il faut remettre à plat : "Cette manière de faire, par petits bouts, ne nous convient pas", affirme Roland Hubert, son secrétaire général. La Rue de Grenelle n'est pas sourde aux critiques. "Les réactions des syndicats sont une motivation supplémentaire pour procéder à un bilan de la réforme du lycée", justifie le nouveau directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Paul Delahaye. "Un bilan, annonce-t-il, qui sera fait en fin d'année."

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum