Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Spinoza1670 le Mer 19 Déc 2012 - 12:15
Je recite un passage d'un autre débat qui peut un peu éclairer les allusions et arguments ci-dessus :
@Spinoza1670 a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:
@Mareuil a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:L'étude du fonctionnement cognitif humain, et en particulier celle de la mémoire, suggère des procédures explicites, progressives et fortement guidées.

La Troisième Voie (ou pédagogie explicite) commet l'erreur par omission de ne pas ajouter : dans le cadre de programmes et progressions précis, cohérent et structuré dans un cadre discplinaire (cf. Vygotski, Michel Delord et GRIP), ce qui fait que l'on peut ranger la pédagogie explicite dans le pédagogisme également, de même que le constructivisme auquel il s'oppose non dialectiquement.

John Sweller et alii, Pourquoi un enseignement peu guidé ne fonctionne pas : une analyse de l'échec de l'enseignement constructiviste, et autres pédagogies par découverte, par situations problèmes, par expériences et enquêtes

Vaudrait mieux arrêter de déconner grave avec "l'étude du fonctionnement cognitif". On n'est pas des rats de laboratoire. Par ailleurs, toute vraie pédagogie (dans le cadre de programmes et progressions précis, cohérent et structuré dans un cadre disciplinaire) est par "découverte", en premier lieu la pédagogie fondée sur l'intuition enfantine. La "troisième voie" ne s'oppose pas au constructivisme ; elle n'est qu'une variante, volontiers scientiste" du "pédagogisme" : la méthode au centre et les contenus on ne sait où.

Pour ce qui est en gras, c'est ce que je dis juste deux lignes plus haut, et texto en plus. Simplement dans ce que je dis il y a deux points de vue et vous n'en retenez qu'un pour me l'opposer.

Pour le reste, c'est à voir.

Réponse de Bernard Appy (reçue par mail) :
Bonjour,

Ayant lu vos propos sur l'enseignement explicite et les programmes, je me permets de vous indiquer ce passage du site Form@PEx qui vous aura sans doute échappé :

« Qu’est-ce qui est plus important pour un enseignement efficace : les programmes ou les méthodes ? »

La pratique pédagogique est essentielle.
Il est maintenant notoire que les pratiques pédagogiques constructivistes qui ont été généralisées dans les écoles ont provoqué une perte d’efficacité telle que les programmes ont été revus à la baisse de manière continue depuis la fin des années 1970.
Croire qu’il suffirait d’édicter des programmes ambitieux pour remettre l’École au travail est une erreur qui confond la cause et les conséquences. C’est le Titanic qui a coulé, pas l’iceberg…
Et quand bien même, imaginons que soient imposés des programmes difficiles à des instituteurs qui n’ont que des pratiques de classes inefficientes. Que pensez-vous qu’il se produirait ? Les programmes ne seraient pas appliqués et la situation se dégraderait davantage.
A l’inverse, imaginez de mauvais programmes avec des instituteurs chevronnés ayant une pratique efficace. Non seulement ces programmes seraient étudiés, mais les élèves iraient bien au-delà. C’est d’ailleurs ce qui se passe depuis toujours dans bon nombre de classes.
Pour autant, est-ce que les programmes n’auraient pas d’importance ? Certainement pas. Nous savons la nécessité cruciale de l’alignement curriculaire : assurer une correspondance élevée entre le programme prescrit, la pratique pédagogique mise en œuvre et l’évaluation terminale des apprentissages. La Pédagogie Explicite permet donc l’adoption de programmes exigeants qu’il faut définir avec beaucoup de précision pour chacun des niveaux d’enseignement. Et le résultat de l’enseignement dispensé se mesure au moment de l’évaluation finale, pour savoir exactement ce qui a été appris et surtout retenu.

Voir : http://www.formapex.com/philosophie-de-leducation/373-considerations-autour-de-linstructionnisme

Vous comprendrez que ce n'est pas la pratique pédagogique ou les programmes structurés, mais bien les deux qui fonctionnent forcément et idéalement ensemble. D'où l'intérêt que nous avons porté au Core Knowledge, notamment pour la définition de ce qu'un élève doit savoir à la fin de chaque niveau.

Contrairement aux gens du GRIP, je pense qu'un instituteur peut plus facilement agir sur sa façon d'enseigner (pour laquelle il est libre) que sur le contenu des programmes (qu'il est tenu, par son statut, d'appliquer). A moins de rejoindre la nébuleuse Coffinier et de monter une école hors contrat, comme l'a d'ailleurs fait une partie non négligeable des adhérents SLECC. Cela a eu au moins le mérite de la cohérence, quoi qu'en disent les dirigeants actuels du GRIP.

Pour finir, il est clair qu'un enseignant explicite a, par définition, une philosophie instructionniste de l'éducation. C'est-à-dire en opposition complète avec le constructivisme, le socioconstructivisme et le pédagogisme.

Bien à vous.

Bernard APPY
www.formapex.com

"Ce n'est point ce que l'on a appris qui est utile, mais ce que l'on a retenu."
Condorcet

Ca se trouve ici : http://www.neoprofs.org/t44737p160-le-niveau-baisse-t-il#1311220
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par doublecasquette le Mer 19 Déc 2012 - 14:13
Cripure a écrit:Une pédagogie qui fonctionne, c'est une pédagogie personnelle. Adaptée à un cas unique, vous, eux, tel lieu, tel jour. Ca s'apprend peu.Mais on peut avoir intérêt à vous faire croire que ça s'apprend.
Deux conseils :
-être en forme
-savoir tirer parti de tout ce qui se passe en classe : beaucoup observer, ne jamais faire semblant de ne pas voir.

Un constat : on arrive à mieux avec de la fermeté qu'avec de la colère, avec du sourire qu'avec des cris.

Bon courage trefle

Très occupée aujourd'hui (questionnaire préalable à l'inspection reçu hier à renvoyer complété avant vendredi soir Sad ).
Les recettes de Cripure sont excellentes, elles suffisent presque.
Un rajout en vitesse : beaucoup ritualiser. Le temps qui s'écoule doit être immuable, très balisé, de 20 minutes en 20 minutes, alternant activités de groupe-classe, activités d'ateliers de cinq enfants et activités individuelles, en passant aussi de l'activité statique type "papier-crayon" ou regroupement autour d'un tableau à observer à l'activité où l'on manipule et échange avec ses pairs, en passant par l'activité de motricité large où l'on court, saute, lance et parle à voix haute et chaque jour doit reproduire à l'identique les déplacements, activités et organisation de la veille.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
phi
Expert spécialisé

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par phi le Mer 19 Déc 2012 - 14:22
Ne pas se sentir coupable lorsque ces conseils deviennent difficiles à appliquer (école avec beaucoup d'intervenants, sorties exceptionnelles qui bouleversent un peu l'emploi du temps ou encore et surtout dans ton cas, poste de bouche-trou difficile à tenir avec des enfants très jeunes)
Même si j'essaye d'avoir l'attitude décrite par Cripure, j'avoue devoir souvent élever la voix avec mon groupe de cette année. Je ne perd pas le contrôle pour autant mais c'est fatigant et ça donne une image de moi totalement faussée. Les enfants s'y retrouvent (je pense) parce que je valorise vraiment chaque progrès, mais certains ont l'air de n'écouter que lorsqu'on monte le ton, c'est un mode de fonctionnement difficile à perdre pour eux.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Spinoza1670 le Mer 19 Déc 2012 - 15:27
Une étude de la Fondapol intitulée :
Quelles sont les pédagogies efficaces ? Un état de la recherche
par Marie-Christine Bellosta (ex-Grip également), le 18 janvier 2005
présentation du document sur le site Fondapol a écrit:
Marie-Christine Bellosta, Clermont Gauthier, M’hammed Mellouki, Denis Simard, Steve Bissonnette et Mario Richard, font dans cette étude une analyse très documentée du pourquoi de la réussite scolaire et ce, à travers le prisme d’expériences réalisées à l’étranger. Une manière d’éclaircir le débat français, trop idéologique, et de proposer un paradigme efficace, en particulier pour les élèves en échec scolaire et issus de milieux défavorisés. Le constat est sans appel : la réussite scolaire est le fait de politiques qui privilégient le paradigme d’enseignement à celui d’apprentissage. Au plus loin des discours aussi démagogues que silencieux sur les pratiques à mettre en œuvre, plaçant en particulier « l’élève au centre du système éducatif », les auteurs de ce rapport se livrent à une étude raisonnée d’enquêtes sociologiques et d’études réalisées à l’étranger sur les effets des pratiques pédagogiques sur la performance scolaire : l’expérience Follow Through, City Spring (Baltimore) ou la réforme de l’éducation québécoise. Leurs conclusions sont aussi argumentées que contraires à l’esprit du temps : dès l’école primaire, une pédagogie fondée sur des enseignements explicites, directs, comme la lecture, le calcul, est bien plus efficace et réductrice d’inégalités que celle fondée sur « l’élève au centre », qui nuit, de fait, à l’apprentissage des savoirs fondamentaux. Détracteurs d’une idéologie « constructiviste », qui a non seulement montré ses limites, mais aussi sa nocivité, les auteurs en appellent moins à un débat idéologique, à leurs yeux périmé, qu’à un changement de paradigme où il n’est question que de contenu des programmes et des méthodes à adopter par le corps enseignant.

à partir de la page 28 pour les éléments plus pratiques, les premières pages commentent des études comparatives concernant différents modèles pédagogiques : http://www.fondapol.org/etude/203/

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
neoprof87
Niveau 4

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par neoprof87 le Mer 19 Déc 2012 - 18:56
Fondapol est un think tank libéral.

Le libéralisme est le mal de notre société moderne alors il va falloir vraiment que cette note soit de qualité.

On va bien voir.
neoprof87
Niveau 4

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par neoprof87 le Mer 27 Fév 2013 - 19:39
Je reviens sur ce post.
J'ai 4 classes 2 CP et 2 GS.

J'aimerai instaurer dans mes classes, un climat de travail, c'est à dire pousser les élèves à en faire le plus possible dans la journée.
En CP par exemple, j'ai l'impression pour certains qu'il pourrait avoir fini leur page d'écriture si j'étais derrière eux mais sans la pression ils papillonnent .

Je peux comprendre qu'il est des difficultés mais il me semble qu'il manque un truc pour les motiver.

Si vous avez des idées pour mettre les élèves au travail et les pousser pour aller vers le meilleur d'eux même.
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par adelaideaugusta le Mer 27 Fév 2013 - 21:13
@neoprof87 a écrit:Je reviens sur ce post.
J'ai 4 classes 2 CP et 2 GS.

J'aimerai instaurer dans mes classes, un climat de travail, c'est à dire pousser les élèves à en faire le plus possible dans la journée.
En CP par exemple, j'ai l'impression pour certains qu'il pourrait avoir fini leur page d'écriture si j'étais derrière eux mais sans la pression ils papillonnent .

Je peux comprendre qu'il est des difficultés mais il me semble qu'il manque un truc pour les motiver.

Si vous avez des idées pour mettre les élèves au travail et les pousser pour aller vers le meilleur d'eux même.

Le Venot pour les GS ( "De l'écoute des sons à la lecture").
En CP, regarde le programme SLECC, du GRIP. Ils seront poussés à bloc, je t'assure. Quand je compare avec ce que je vois autour de moi, où les enfants ne sont pas "nourris", en calcul, par exemple, dans la plupart des écoles, on n'enseigne pas grand-chose, et de façon si lamentable...Les petits enfants aiment travailler, à condition que cela les intéresse, et qu'ils comprennent ce qu'on leur demande.
neoprof87
Niveau 4

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par neoprof87 le Mer 27 Fév 2013 - 21:51
Sans faire un débat sur les compétences des autres que je ne souhaite pas juger.

Je les alimente assez bien. Mon problème est que certains sont longs alors qu'ils sont capables d'aller beaucoup plus vite.

Comment les inciter à travailler le plus efficacement possible ?

Je pensais à un contrat par éléve pour lui dire tu as fait ca et ca mais pas ca pourquoi ?
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Spinoza1670 le Jeu 28 Fév 2013 - 13:36
@neoprof87 a écrit:Sans faire un débat sur les compétences des autres que je ne souhaite pas juger.

Je les alimente assez bien. Mon problème est que certains sont longs alors qu'ils sont capables d'aller beaucoup plus vite.

Comment les inciter à travailler le plus efficacement possible ?

Je pensais à un contrat par élève pour lui dire tu as fait ça et ça mais pas ça pourquoi ?

Essaie peut-être de taper "motiver", "motivation", "inciter", "efficacité" dans ce moteur de recherche.

http://pepins-et-citrons.blogspot.com/p/moteur-de-recherche-eklaprofs-et-vip.html

Ces mots ne te donneront pas les mêmes résultats. En essayant plusieurs recherches avec ces différents mots clés, tu multiplies les résultats, donc tu auras plusieurs points de vue et tu pourras te faire ta propre opinion et tes propres outils. A toi de chercher les autres mots clés si tu n'obtiens pas assez d'articles qui te conviennent. Mais, normalement, il y a déjà pas mal de choses.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Padre P. Lucas le Jeu 28 Fév 2013 - 14:23
@Spinoza1670 a écrit:
par Marie-Christine Bellosta (ex-Grip également), le 18 janvier 2005

Euh ..., si je peux me permettre : son adhésion à l'association a duré (d'après mes souvenirs) environ 1/4 d'heure ...
phi
Expert spécialisé

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par phi le Jeu 28 Fév 2013 - 14:27
@neoprof87 a écrit:
Comment les inciter à travailler le plus efficacement possible ?

Ici, j'utilise les bons points, les compliments, la perspective de pouvoir faire une activité libre une fois l'activité terminée (dans certains cas c'est "chouette je peux faire l'exercice des ce1 maîtresse? Dans la plupart des autres c'est coloriage, lecture, ...) ou bien ( Twisted Evil ) la crainte de voir sa récréation amputée de quelques minutes, quand vraiment ils exagèrent Razz
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par coindeparadis le Sam 2 Mar 2013 - 9:31
@neoprof87 a écrit:
Le libéralisme est le mal de notre société moderne alors il va falloir vraiment que cette note soit de qualité.

On va bien voir.
Oui, bon... j'ai vu ce qu'avait fait le communisme à l'école (communisme soviétique), je ne suis pas certaine que ce soit la panacée non plus. Tout dépend de ce que les acteurs de terrain font de l'idéologie économique dominante.

@adelaideaugusta a écrit:
Quand je compare avec ce que je vois autour de moi, où les enfants ne sont pas "nourris", en calcul, par exemple, dans la plupart des écoles, on n'enseigne pas grand-chose, et de façon si lamentable...Les petits enfants aiment travailler, à condition que cela les intéresse, et qu'ils comprennent ce qu'on leur demande.
+ 1000. On m'a souvent fait remarquer que mes élèves étaient travailleurs, et les parents que leurs enfants aimaient venir en classe. Mais pourquoi ?? J'ai mis du temps à trouver la cause : croire en leurs capacités (et non les voir comme des victimes de la société qui les maltraite et tout cela exige de la remédiation-différenciation-aidepersonnalisation...), leur donner de quoi se nourrir (les enfants ont envie d'apprendre ) Toute cette pédagogie où l'on décortique, prend des méandres infinis pour arriver à une micro-notion, attend de l'enfant qu'il sache avant d'apprendre crée des classes brouillonnes, bruyantes, où l'ennui se dispute à l'agitation. Je ne dis pas que c'est le cas de ta classe bien-sûr. Juste qu'en insistant sur les contenus, on se simplifie la tâche.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par retraitée le Lun 4 Mar 2013 - 16:12
Je ne voudrais pas te vexer, mais ton orthographe est plus que discutable. Cela aussi fait partie des exigences indispensables. !
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par coindeparadis le Lun 4 Mar 2013 - 16:35
@retraitée a écrit:Je ne voudrais pas te vexer, mais ton orthographe est plus que discutable. Cela aussi fait partie des exigences indispensables. !

Après avoir lu et relu mon message, je me demande si votre intervention ne concernait pas quelqu'un d'autre ... Wink
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par retraitée le Lun 4 Mar 2013 - 16:49
Il s'agissait des précédents, non du dernier.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par coindeparadis le Lun 4 Mar 2013 - 17:30

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Une passante
Érudit

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Une passante le Lun 4 Mar 2013 - 17:33
je pense que Retraitée évoque l'orthographe de néoprof87 et non la tienne Very Happy
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par coindeparadis le Lun 4 Mar 2013 - 17:37
Merci ! Il est temps de me coucher (avec le décalage horaire) !
neoprof87
Niveau 4

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par neoprof87 le Mar 19 Mar 2013 - 19:44
Continuons sur les indispensables du PE.

Depuis quelques temps, en classe, je suis face à des moments de classe où de nombres questions me viennent à l'esprit.
Elles se résument à la formule " Quand je vois , que faire ? (vaut il mieux faire?)

-( Grande section) lors de l'appel, un enfant n'est pas attentif. Je le regarde, je vais vers lui. Il se calme quand je retourne m’asseoir. Il continue. Je dis son nom et il crie: " téléphone!" . La classe rigole dur dur de les reprendre en main. Je mets sur une chaise au fond de la classe l'élève qui a dit téléphone. Un autre élève après redit téléphone et la classe reprend le rire. Qu'en pensez vous ? Que faire ?

- (Grande section) Coin regroupement, explication des consignes, un élève parle et tape. Je l'envoie au fond de la classe. Il croise les bras puis 1 min plus tard il prend la chaise et avance avec . Je le fixe du regard. Il s'arrete puis une fois l'explication donnée à la classe il s'y remet. Que faire ?

- ( CP) Je demande aux élèves de commencer le travail. Une élève a du mal a rester assise. Elle s'assoie, je vais la voir lui explique qu'il faut etre bien assis pour écrire. 2 minutes plus tard elle se remet debout et commence à parler. Je reviens et lui dit qu'elle a le choix soit elle se met au travail et elle va progresser en écriture, soit elle continue de bouger et parler et elle va aller seule sur une table finir son travail. Elle opte pour le choix 1. 2 min après je l'envoie seule au fond. Résultat elle 'écrit une ligne de plus mais elle ne termine pas son travail. Que faire ?

- (CP), 13h30, les élèves sont devant la porte de la classe. Je demande le rang. 10 élèves sur 20 sont en rang par deux. Les autres parlent et ne souhaitent pas se mettre par 2. Je compte jusqu'à 10 et j'en ai 4 de plus il m'en reste encore 6.
On rentre dans la classe, il croise les bras et j'explique le programme de l'après midi. La classe est bruyante, je rappelle les règles mais toujours du bruit. Crier n'avance à rien, écarter ne résout rien car il y en au moins 4 à écarter. Comment faire prendre conscience aux élèves que j'autorise le chuchotement quand on est en travail en binome mais pas durant les explications ou le travail individuel? Encore une fois Que faire ?

- (GS et CP) Tous les jours, les sanctions sont toujours données aux mêmes élèves. Ce qui signifie que la sanction est inefficace. Comment sanctionner efficacement ?

J'ai encore beaucoup de situations de classe mais on va déja essayer de s'améliorer dans ces situations.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par carolette le Mar 19 Mar 2013 - 20:12
Arrêtée pour un genou abîmé, j'ai été remplacée par une jeune femme qui m'a dit au bout d'une journée de classe : "c'est une classe qui semble être au travail, c'est agréable". Wink
On m'avait déjà fait des compliments sur l'autonomie de mes élèves dans leur travail lors d'un remplacement durant un stage.

Il faut savoir prendre du recul : nos élèves ont une attitude parfois bien plus studieuse que ce que l'on croit !
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Sapotille le Mar 19 Mar 2013 - 20:34
@carolette a écrit:Arrêtée pour un genou abîmé, j'ai été remplacée par une jeune femme qui m'a dit au bout d'une journée de classe : "c'est une classe qui semble être au travail, c'est agréable". Wink

Prendre du recul et entendre cela d'une remplaçante fait un bien fou ...
Même si c'est à cause d'un genou qui fait des siennes !

Au fait, comment va-t-il, ce genou ? :gratte:
avatar
Zaubette
Expert

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Zaubette le Mar 19 Mar 2013 - 21:12
@neoprof87 a écrit:Continuons sur les indispensables du PE.

Depuis quelques temps, en classe, je suis face à des moments de classe où de nombres questions me viennent à l'esprit.
Elles se résument à la formule " Quand je vois , que faire ? (vaut il mieux faire?)

-( Grande section) lors de l'appel, un enfant n'est pas attentif. Je le regarde, je vais vers lui. Il se calme quand je retourne m’asseoir. Il continue. Je dis son nom et il crie: " téléphone!" . La classe rigole dur dur de les reprendre en main. Je mets sur une chaise au fond de la classe l'élève qui a dit téléphone. Un autre élève après redit téléphone et la classe reprend le rire. Qu'en pensez vous ? Que faire ?

- (Grande section) Coin regroupement, explication des consignes, un élève parle et tape. Je l'envoie au fond de la classe. Il croise les bras puis 1 min plus tard il prend la chaise et avance avec . Je le fixe du regard. Il s'arrete puis une fois l'explication donnée à la classe il s'y remet. Que faire ?

- ( CP) Je demande aux élèves de commencer le travail. Une élève a du mal a rester assise. Elle s'assoie, je vais la voir lui explique qu'il faut etre bien assis pour écrire. 2 minutes plus tard elle se remet debout et commence à parler. Je reviens et lui dit qu'elle a le choix soit elle se met au travail et elle va progresser en écriture, soit elle continue de bouger et parler et elle va aller seule sur une table finir son travail. Elle opte pour le choix 1. 2 min après je l'envoie seule au fond. Résultat elle 'écrit une ligne de plus mais elle ne termine pas son travail. Que faire ?

- (CP), 13h30, les élèves sont devant la porte de la classe. Je demande le rang. 10 élèves sur 20 sont en rang par deux. Les autres parlent et ne souhaitent pas se mettre par 2. Je compte jusqu'à 10 et j'en ai 4 de plus il m'en reste encore 6.
On rentre dans la classe, il croise les bras et j'explique le programme de l'après midi. La classe est bruyante, je rappelle les règles mais toujours du bruit. Crier n'avance à rien, écarter ne résout rien car il y en au moins 4 à écarter. Comment faire prendre conscience aux élèves que j'autorise le chuchotement quand on est en travail en binome mais pas durant les explications ou le travail individuel? Encore une fois Que faire ?

- (GS et CP) Tous les jours, les sanctions sont toujours données aux mêmes élèves. Ce qui signifie que la sanction est inefficace. Comment sanctionner efficacement ?

J'ai encore beaucoup de situations de classe mais on va déja essayer de s'améliorer dans ces situations.

C'est vraiment difficile de te conseiller sur de la gestion de classe, sans voir tes élèves en action, sans voir ta réaction sur le moment etc...
Apparemment, tu as l'air d'avoir un groupe de perturbateurs qui font les zozos à la moindre occasion.

Je te dirais, comme ça, de bien gérer tes interventions et les sanctions. Il vaut mieux punir moins souvent mais que, du coup, ça ait plus d'effet. Et puis, il faut que la punition soit proportionnelle à la faute commise.
Par exemple, l'élève qui dit "téléphone" au moment de l'appel au lieu de dire "oui" ou "présent" (à propos, je leur demande de dire "je suis là" pour ma part... Je trouve que "présent", ça fait trop militaire, mais c'est un détail), ce n'est pas bien méchant. C'est pour faire son mariol aux yeux des autres, et ça a l'air de marcher. Je pense que ça ne justifie pas une punition.
Si tu punis pour ça, et que tu punis de la même façon pour quelque chose de plus grave, les élèves ne verront pas la différence, tu vois... A la limite, ce genre de truc ne mériterait même pas que tu relèves...
Tu appelles "Zozo la tornade?", s'il répond "téléphone", tu répètes inlassablement "Zozo la tornade?" jusqu'à ce qu'il te dise la réponse attendue. A mon avis, ça va vite le lasser, et les autres aussi.
Ce gamin, il est dans la provoc'. Si tu le punis, il aura gagné. Mais si tu l'ignores....

Bon... ce que j'en dis, hein... ce n'est pas facile de te conseiller à distance comme je te l'ai déjà dit. Je fais de mon mieux....

Pour ceux qui ont du mal à se ranger, tu les mets en tête, "chefs de rang", tu vas voir comme ils vont s'empresser de se ranger la prochaine fois!

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
avatar
arcenciel
Grand Maître

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par arcenciel le Mar 19 Mar 2013 - 21:16
Pour le rang: comme Zaubette ou bien tu peux leur donner une place fixe .
avatar
Zaubette
Expert

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Zaubette le Mar 19 Mar 2013 - 21:27
Un autre truc qui me revient: avant de punir, je préviens. Et je tiens toujours ma parole en cas de récidive.

Mais ce n'est pas très concret, comme conseil. J'en suis désolée....

_________________
Mon blog: Zaubette, une maitresse qui ouvre son cartable
neoprof87
Niveau 4

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par neoprof87 le Mar 19 Mar 2013 - 22:57
Merci pour les réponses.

J'essaie de donner toujours le choix avant de sanctionner l'élève.
Je trouve ca difficile de réagir le plus efficacement possible.

J'aimerais tant savoir bien gérer un groupe. Leur faire faire ce que moi je décide.

Une classe calme et au travail sans pour autant avoir un silence de cathédrale mais des questions sur ce que l'on est en train de faire.

J'essaie de prévenir le plus possible en me déplacant énormément dans la classe; Une IMF m'a dit plus on se déplace plus les gamins bougent mais j'avais lu l'inverse donc je sais pas . D'après mes lectures l'occupation de l'espace permet de s'imposer sur les élèves dans l'espace.

Je vais continuer je pense mes lectures.
avatar
Sowandi
Niveau 10

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Sowandi le Mar 19 Mar 2013 - 23:49
@neoprof87 a écrit:Merci pour les réponses.

J'essaie de donner toujours le choix avant de sanctionner l'élève.
Je trouve ca difficile de réagir le plus efficacement possible.

J'aimerais tant savoir bien gérer un groupe. Leur faire faire ce que moi je décide.

Une classe calme et au travail sans pour autant avoir un silence de cathédrale mais des questions sur ce que l'on est en train de faire.

J'essaie de prévenir le plus possible en me déplacant énormément dans la classe; Une IMF m'a dit plus on se déplace plus les gamins bougent mais j'avais lu l'inverse donc je sais pas . D'après mes lectures l'occupation de l'espace permet de s'imposer sur les élèves dans l'espace.

Je vais continuer je pense mes lectures.
Comme dit Zaubette, c'est difficile de conseiller à distance, je réagis juste sur la notion de "donner le choix", désolée si ça ne correspond pas à la situation !
Le fait d'avoir un choix à faire déclenche (normalement...) une réflexion chez les z'apprenants, or c'est un ordre que tu donnes. En disant peut-être plus simplement "je vous ai demandé de faire l'exercice 3, c'est ça et absolument rien d'autre.", sans discutailler le bout de gras, il vont comprendre qu'il n'y a pas d'alternative et se mettre (après quelques secondes de vérification de tes convictions ...) au travail.

Pour l'espace, ma situation est trop différente d'un PE puisque je n'ai chaque classe qu'une heure par semaine et j'ai maximum 7 élèves, mais bon je raconte quand même ma vie : depuis cette année, j'ai écartée les tables (j'ai juste un binôme dans une classe pour qu'une de mes bonnes élèves aide une nouvelle élève qui ne parle ni français, ni anglais).
Les bavardages ont bien diminué et je trouve que mes élèves arrivent à rester concentrés plus longtemps.

Chaque élève est seul à sa table et je peux circuler entre toutes les tables , en général, je circule au début de l'exercice pour vérifier que tout le (petit) monde démarre bien, ensuite je m'assoie (parce que je suis fatiguée !) et ce sont alors les élèves qui viennent à mon bureau se faire corriger (ils adorent et ça les fait bouger un peu, comme dans l'avion !).
Je ne me relève que pour donner une explication au tableau, débloquer un élève (souvent les mêmes), gérer un zozo qui part en sucette (souvent les mêmes)... ou pour démarrer une nouvelle leçon.
Contenu sponsorisé

Re: Quelles sont les indispensables pour un PE ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum