Un rapport embarrassant pour Vincent Peillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un rapport embarrassant pour Vincent Peillon

Message par John le Ven 30 Nov 2012 - 20:16

Lien et commentaire reçus par mail :

http://www.lexpress.fr/education/absenteisme-a-l-ecole-un-rapport-embarrassant-pour-peillon_1193359.html

Ce devait être l'ère de la transparence...

"Ce rapport n'a pas été publié parce que la décision d'abroger la loi Ciotti était déjà prise", indique-t-on, sous couvert d'anonymat, rue de Grenelle. "Politiquement, il fallait que le verdict sur les effets de la loi Ciotti et les moyens de lutter contre l'absentéisme à l'école soit sans demi-mesure, et sans ambiguïté", dit-on.

Or ce rapport, dont nous avons eu connaissance, est plus nuancé que le constat "d'inefficacité" avancé par le ministère et les parlementaires pour justifier l'abrogation de la loi.


Dernière édition par John le Ven 30 Nov 2012 - 22:50, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rapport embarrassant pour Vincent Peillon

Message par Edgar le Ven 30 Nov 2012 - 20:22

Je ne doute absolument pas de l'efficacité quantitative de telles mesures. Quand on veut mettre les gens au pas, rien de tel que le porte-monnaie. S'il veulent toucher leur argent, ils font des choix.

Là où je suis contre, et j'ai toujours été contre cette mesure, c'est que les élèves revenaient en classe, oui, mais pour y faire quoi ? L'un dormait sur la table et m'agressait quand je le réveillais, en me disant qu'il venait pour que ses parents touchent les allocs. Ce à quoi je lui répondais que je préférais qu'il reste chez lui et que si ses parents ne touchaient plus d'allocs, cela ne me semblait pas totalement injustifié dans ces conditions.

D'autres créaient des incidents, ou passaient leur temps exclus de cours.

Je ne voyais pas vraiment la valeur ajoutée qualitative d'une telle mesure. Ce n'est pas le temps de présence dans une école qui fait l'éducation.


Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rapport embarrassant pour Vincent Peillon

Message par Invité le Ven 30 Nov 2012 - 20:35

Bon, c'est juste une expérience à l'échelle d'un établissement, mais l'an dernier, là où j'étais, la loi Ciotti n'a rien changé. L'absentéisme y est juste hallucinant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rapport embarrassant pour Vincent Peillon

Message par neomath le Ven 30 Nov 2012 - 20:37

Il aurait quand même été très étonnant qu'un rapport écrit sous le règne Sarkozy, à propos d'une mesure phare du gouvernement Sarkozy, conclue à son inefficacité, non ? Wink

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rapport embarrassant pour Vincent Peillon

Message par adelaideaugusta le Sam 1 Déc 2012 - 9:30

@Edgar a écrit:Je ne doute absolument pas de l'efficacité quantitative de telles mesures. Quand on veut mettre les gens au pas, rien de tel que le porte-monnaie. S'il veulent toucher leur argent, ils font des choix.

Là où je suis contre, et j'ai toujours été contre cette mesure, c'est que les élèves revenaient en classe, oui, mais pour y faire quoi ? L'un dormait sur la table et m'agressait quand je le réveillais, en me disant qu'il venait pour que ses parents touchent les allocs. Ce à quoi je lui répondais que je préférais qu'il reste chez lui et que si ses parents ne touchaient plus d'allocs, cela ne me semblait pas totalement injustifié dans ces conditions.

D'autres créaient des incidents, ou passaient leur temps exclus de cours.

Je ne voyais pas vraiment la valeur ajoutée qualitative d'une telle mesure. Ce n'est pas le temps de présence dans une école qui fait l'éducation.


Savaient-ils lire, écrire, compter ???
Dans les "centres fermés" (que pensez-vous de ces centres fermés, qui coûtent une fortune inimaginable, pour sortir de la délinquance quelques enfants), les jeunes délinquants sont pour la plupart illettrés. Les jeunes qui n'ont pas de problèmes scolaires sont rarement délinquants.
C'est ce que je pense, mais je n'affirme rien.

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum