Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Palombella Rossa le Jeu 6 Déc 2012 - 14:04



Ah, c'est délicat... humhum

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par JPhMM le Jeu 6 Déc 2012 - 15:16

@Palombella Rossa a écrit:


Ah, c'est délicat... humhum
Et tellement surprenant...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Mareuil le Jeu 6 Déc 2012 - 15:45

@JPhMM a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:


Ah, c'est délicat... humhum
Et tellement surprenant...
J'en suis tout surpris. yesyes

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Cath le Jeu 6 Déc 2012 - 16:27

Ça ne fait rien, continuez à venir...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par User5899 le Jeu 6 Déc 2012 - 17:58

@Mareuil a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:


Ah, c'est délicat... humhum
Et tellement surprenant...
J'en suis tout surpris. yesyes
Bah... Que vous chaut ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Palombella Rossa le Jeu 6 Déc 2012 - 18:05

Cripure a écrit:
@Mareuil a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:


Ah, c'est délicat... humhum
Et tellement surprenant...
J'en suis tout surpris. yesyes
Bah... Que vous chaut ?

Oh rien... Finalement, c'est juste peu de chose, vous avez raison... pingouin

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Palombella Rossa le Jeu 6 Déc 2012 - 18:06


Les chiens aboient, la caravane passe, et tout ça tout ça... elephant2

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Collier de Barbe le Jeu 6 Déc 2012 - 18:13

Oui c'est vrai que ça n'est pas du tout ce que Mareuil sous-entendait finalement...
Je ne sais pas exactement ce qu'écrit cette sociologue que vous semblez haïr avec autant de force mais quelque chose me dit que sa réflexion ne peut pas être disqualifié avec quelques postillons

Et Palombella, faites nous pas part de vos recettes de lutte contre le décrochage scolaire, ça m'intéresse. Si vous enseignez avec la délicatesse aristocratique que votre collègue C. Suzzoni, ça doit produire quelques effets...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Iphigénie le Jeu 6 Déc 2012 - 18:15

Sur Twitter:

Encore un décrocheur , qui tombe dans la violence Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Collier de Barbe le Jeu 6 Déc 2012 - 18:18

Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est votre thèse tout en subtilité: Duru Ballat = Pétain
Pas mal...

C'est moi, la plupart des intervenants voit le décrochage scolaire comme un non-problème ?
Comment voulez-vous que ne décrochent pas des gosses qui passent 5 ans puis 4 ans dans un environnement pourri, sans rien comprendre du contenu déstructuré qu'on leur met devant les yeux sans règles ni conseils ? Aujourd'hui, on bidouille un truc, demain, on mate un bidule... Si vous ajoutez à cela la matraquage médiatique sur "le chômage des diplômés"... (Et le chômage des non-diplômés, gros malins ?")
Je suis peut-être la honte de l'EN, selon une ahurie bien connue, mais mes 1re STMG, cette année, ils quittent ma classe en disant "déjà ?" ou "merci". Très faibles et accrocheurs, sympas comme tout, ne demandant qu'à apprendre quelque chose. Et se demandant pourquoi ça vient si tard.

Moi j'ai pas l'impression que ce qu'on leur donne soit tellement plus déstructuré que ce que j'ai appris moi même il y a 20 ans. Que ne disaient pas nos parents alors lorsqu'ils se plongeaient dans nos manuels et râlaient secs que l'algèbre ou la grammaire de leur temps c'était quand même mieux, etc.
Ça serait tellement chouette si ça n'était qu'un problème de pédagogie et/ou de structuration des programmes, si effectivement l'école pouvait prendre n'importe quel gamin par la simple force de ses enseignements lui permettre de s'élever...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Condorcet le Jeu 6 Déc 2012 - 18:21

@Collier de Barbe a écrit:
Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est votre thèse tout en subtilité: Duru Ballat = Pétain
Pas mal...

C'est moi, la plupart des intervenants voit le décrochage scolaire comme un non-problème ?
Comment voulez-vous que ne décrochent pas des gosses qui passent 5 ans puis 4 ans dans un environnement pourri, sans rien comprendre du contenu déstructuré qu'on leur met devant les yeux sans règles ni conseils ? Aujourd'hui, on bidouille un truc, demain, on mate un bidule... Si vous ajoutez à cela la matraquage médiatique sur "le chômage des diplômés"... (Et le chômage des non-diplômés, gros malins ?")
Je suis peut-être la honte de l'EN, selon une ahurie bien connue, mais mes 1re STMG, cette année, ils quittent ma classe en disant "déjà ?" ou "merci". Très faibles et accrocheurs, sympas comme tout, ne demandant qu'à apprendre quelque chose. Et se demandant pourquoi ça vient si tard.

Moi j'ai pas l'impression que ce qu'on leur donne soit tellement plus déstructuré que ce que j'ai appris moi même il y a 20 ans. Que ne disaient pas nos parents alors lorsqu'ils se plongeaient dans nos manuels et râlaient secs que l'algèbre ou la grammaire de leur temps c'était quand même mieux, etc.
Ça serait tellement chouette si ça n'était qu'un problème de pédagogie et/ou de structuration des programmes, si effectivement l'école pouvait prendre n'importe quel gamin par la simple force de ses enseignements lui permettre de s'élever...

N'est-ce pas sa vocation ?

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Collier de Barbe le Jeu 6 Déc 2012 - 18:30

Ah mais absolument!! Mais dans les faits, comment dire...

Il y a 15 jours, j'étais avec d'autres profs d'HG en formation au lycée Berthelot de St. Maur et le contraste était tellement violent avec notre lieu de travail habituel (parfois tout proche, 10/15km pour moi) qu'on était plusieurs a en d'être estomaqué. La population scolaire là-bas est parfaitement homogène: blanche, bourgeoise, favorisée... D'ailleurs une des collègues du stage qui travaille dans un des gros lycée de Créteil y avait mis sa fille (par dérogation bien sûr)?! Ces gamins-là aucun problème ou presque la reproduction fonctionne très bien...
Dans nos établissements les élèves de 2nde peinent pour la plupart avec les mots de plus de 3 syllabes...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Iphigénie le Jeu 6 Déc 2012 - 18:31

Moi j'ai pas l'impression que ce qu'on leur donne soit tellement plus déstructuré que ce que j'ai appris moi même il y a 20 ans. Que ne disaient pas nos parents alors lorsqu'ils se plongeaient dans nos manuels et râlaient secs que l'algèbre ou la grammaire de leur temps c'était quand même mieux, etc.

C'est ça le problème: on a toujours du mal à comprendre un système quand on a le nez dedans. 20 ans ce n'est pas grand chose pour juger de l'évolution: il y a vingt ans, vous avez déjà grandi dans un système déstructuré en passe de devenir en voie de désintégration : pas étonnant que vous ne voyiez pas la différence.

Quant à l'idée du "c'était mieux avant c'est ringard", eh bien parfois, il faut accepter l'idée que ça puisse être vrai ( systématiser le "mieux après " est aussi stupide que de systématiser le "mieux avant" , à vrai dire!) et que l'innovation, si innovante soit-elle peut parfois être une catastrophe: la méthode globale par exemple. Vous êtes historien? et vous croyez à un progrès linéaire et continu ? vraiment?
ps : autre idée reçue: le "blanc" n'est pas nécessairement "bourgeois " et "favorisé"
et "favorisé" ce n'est pas qu'une donnée sociale, ça peut être aussi une donnée individuelle. Traiter tout le monde en victime n'est pas nécessairement une démarche démocratique. C'est aussi parfois très méprisant et finalement très démotivant.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Palombella Rossa le Jeu 6 Déc 2012 - 18:38

@Collier de Barbe a écrit:Et Palombella, faites nous pas part de vos recettes de lutte contre le décrochage scolaire, ça m'intéresse. Si vous enseignez avec la délicatesse aristocratique que votre collègue C. Suzzoni, ça doit produire quelques effets...

Collier, vous avez vraiment un problème avec la courtoisie : si vous avez un compte à régler avec Cécilia S., faites-le directement avec elle -- et ne vous étonnez pas si elle se montre un peu désagréable, parce qu'elle est Corse, elle aussi professeur ...

Pour ce qui me concerne, je ne suis sans doute ni délicate ni aristocratique, pour autant que je puisse me connaître (c'est aux autres d'en juger), mais j'appelle un chat un chat et je ne répugne pas à la frontalité, dans et hors de mon travail.
Et je crois m'investir suffisamment dans mon boulot pour que l'on me dispense de ce genre d'allusion qui me ferait bientôt passer pour la petite marquise que je ne suis pas...

Votre lapsus "faites nous pas part de vos recettes" est vraiment intéressant : en fait, ce que me dit votre inconscient, c'est que ma réponse ne vous intéressera que fort médiocrement Wink mais je vais le dire quand même.

Mon expérience de 21 ans dans le secondaire (petit lycée général et technologique en milieu rural, celui où enseigne actuellement Mamamanette) m'a fait rencontrer trois genres de décrocheurs :
- ceux qui quittent l'école pour des raisons familiales ou économiques (maltraitance, pauvreté, etc.) C'est le cas le plus simple, qui relève des services sociaux
- les toxicos, alcoolos, kiffés, etc., pas bêtes en général, mais que leur addiction conduit progressivement à la déscolarisation par désinvestissement vis à vis de la chose scolaire. C'est plus difficile à régler, parce qu'il faut aussi faire intervenir la médecine scolaire, dont on connaît la grande misère, la personne-ressource sur la toxicomanie (je le fus), couper l'élève de ses "relations" (en clair, de son dealer, à moins qu'il ne deale lui-même naturellement). Bref, ce n'est pas simple, mais on y arrive.
- et puis le cas le plus fréquent, celui des élèves qui se déscolarisent d'eux-mêmes, soit parce qu'ils s'ennuient à l'école en considérant que l'on n'y apprend rien (càd que pour eux les apprentissages ne font pas sens, parce qu'ils les vivent comme des activités émiettées et inutiles), soit parce qu'ils sont largués-perdus, ce que l'on appelait autrefois "pas au niveau" et que le cours, pour eux, c'est de l'hébreu.
Pour ces élèves, c'est vraiment la question des programmes qui se pose ici (ils décrochent parce qu'on ne les "nourrit" pas comme il conviendrait) et éventuellement celle des mises en activité : la soi-disant "autonomie" ne fait que fragiliser les élèves déjà fragiles, qui ont besoin, au contraire, d'être encadrés et accompagnés. Nous avions envoyé un de nos décrocheurs à St Naz', chez Gaby C-B, où il a été très malheureux : après le suicide de son père, ce jeune garçon , kiffé du matin au soir, avait d'abord besoin que l'on s'occupe de lui et qu'on le nourrisse, intellectuellement et affectivement parlant, pas qu'on le jette dans le piscine pour lui apprendre à nager...

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Collier de Barbe le Jeu 6 Déc 2012 - 18:56

@iphigénie a écrit:
Moi j'ai pas l'impression que ce qu'on leur donne soit tellement plus déstructuré que ce que j'ai appris moi même il y a 20 ans. Que ne disaient pas nos parents alors lorsqu'ils se plongeaient dans nos manuels et râlaient secs que l'algèbre ou la grammaire de leur temps c'était quand même mieux, etc.

C'est ça le problème: on a toujours du mal à comprendre un système quand on a le nez dedans. 20 ans ce n'est pas grand chose pour juger de l'évolution: il y a vingt ans, vous avez déjà grandi dans un système déstructuré en passe de devenir en voie de désintégration : pas étonnant que vous ne voyiez pas la différence.

Quant à l'idée du "c'était mieux avant c'est ringard", eh bien parfois, il faut accepter l'idée que ça puisse être vrai ( systématiser le "mieux après " est aussi stupide que de systématiser le "mieux avant" , à vrai dire!) et que l'innovation, si innovante soit-elle peut parfois être une catastrophe: la méthode globale par exemple. Vous êtes historien? et vous croyez à un progrès linéaire et continu ? vraiment?
ps : autre idée reçue: le "blanc" n'est pas nécessairement "bourgeois " et "favorisé"
et "favorisé" ce n'est pas qu'une donnée sociale, ça peut être aussi une donnée individuelle. Traiter tout le monde en victime n'est pas nécessairement une démarche démocratique. C'est aussi parfois très méprisant et finalement très démotivant.

Oui on peut faire comme si les inégalités n'existaient, c'est vrai...

Je ne prends pas les élèves pour des victimes, j'essaie d'être objectif et exigeant avec eux mais voyez vous l'homogénéité de nos populations, dans les établissements respectifs que j'ai mentionnés je trouve cela assez révoltant... Après les discours sur l'égalité des chances et l'école républicaine me tapent sur le système.
Quand on mélangera vraiment nos élèves, je veux bien qu'on mette toutes les méthodes pedagos en accusation, mais avant...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Iphigénie le Jeu 6 Déc 2012 - 19:03


Oui on peut faire comme si les inégalités n'existaient, c'est vrai...
Mais décidément vous déformez tous les propos pour les faire cadrer avec votre pré-pensée!

Votre solution c'est"noyons tout le monde de peur que certains s'en sortent" et ensuite on réfléchira : tu parles d'une solution!



et surtout, tout ça vous évite de répondre à Palombella Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Collier de Barbe le Jeu 6 Déc 2012 - 19:15

Ah non mais libre a vous d'être partisan du statu quo!
Les élèves de mon milieu sont pour, ça va continuer a très bien se passer pour eux :-))

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Palombella Rossa le Jeu 6 Déc 2012 - 19:17

@Collier de Barbe a écrit:Ah non mais libre a vous d'être partisan du statu quo!
Les élèves de mon milieu sont pour, ça va continuer a très bien se passer pour eux :-))

Mais enfin, aucun d'entre nous ne s'est déclaré partisan du statu quo !
On se tue à vous expliquer que le ministère propose, à un vrai problème, des solutions inefficaces...
Un doute me traverse : ne seriez-vous pas, parfois, un tantinettou de mauvaise foi ??? scratch

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par doublecasquette le Jeu 6 Déc 2012 - 19:23

Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! yesyes yesyes yesyes

Bah si, la preuve, en 26 ans sur la commune, trois décrocheurs (alcool ou shit) parmi les "anciens".
Tous les autres ont suivi les études qui leur faisaient envie et les ont réussies !

Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! yesyes yesyes yesyes

Le prochain qui vient me demander une aide pour payer la cantine, je m'en vais te le recevoir ! Simuler la pauvreté, quelle honte !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par User5899 le Jeu 6 Déc 2012 - 19:34

@Collier de Barbe a écrit:
Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est votre thèse tout en subtilité: Duru Ballat = Pétain
Pas mal...

C'est moi, la plupart des intervenants voit le décrochage scolaire comme un non-problème ?
Comment voulez-vous que ne décrochent pas des gosses qui passent 5 ans puis 4 ans dans un environnement pourri, sans rien comprendre du contenu déstructuré qu'on leur met devant les yeux sans règles ni conseils ? Aujourd'hui, on bidouille un truc, demain, on mate un bidule... Si vous ajoutez à cela la matraquage médiatique sur "le chômage des diplômés"... (Et le chômage des non-diplômés, gros malins ?")
Je suis peut-être la honte de l'EN, selon une ahurie bien connue, mais mes 1re STMG, cette année, ils quittent ma classe en disant "déjà ?" ou "merci". Très faibles et accrocheurs, sympas comme tout, ne demandant qu'à apprendre quelque chose. Et se demandant pourquoi ça vient si tard.

Moi j'ai pas l'impression que ce qu'on leur donne soit tellement plus déstructuré que ce que j'ai appris moi même il y a 20 ans. Que ne disaient pas nos parents alors lorsqu'ils se plongeaient dans nos manuels et râlaient secs que l'algèbre ou la grammaire de leur temps c'était quand même mieux, etc.
Ça serait tellement chouette si ça n'était qu'un problème de pédagogie et/ou de structuration des programmes, si effectivement l'école pouvait prendre n'importe quel gamin par la simple force de ses enseignements lui permettre de s'élever...
Il n'en demeure pas moins que d'une certaine façon, vous refusez mon diagnostic, qui vaut sans doute ce qu’il vaut, ji plus, ni moins, mais me semble cohérent, en y opposant une simple affirmation, ce qui ne nous avance pas davantage.
Lisez ailleurs ce qui est dit des enfants du Mali et de leur instruction Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par User5899 le Jeu 6 Déc 2012 - 19:36

@Collier de Barbe a écrit:Ah mais absolument!! Mais dans les faits, comment dire...

Il y a 15 jours, j'étais avec d'autres profs d'HG en formation au lycée Berthelot de St. Maur et le contraste était tellement violent avec notre lieu de travail habituel (parfois tout proche, 10/15km pour moi) qu'on était plusieurs a en d'être estomaqué. La population scolaire là-bas est parfaitement homogène: blanche, bourgeoise, favorisée... D'ailleurs une des collègues du stage qui travaille dans un des gros lycée de Créteil y avait mis sa fille (par dérogation bien sûr)?! Ces gamins-là aucun problème ou presque la reproduction fonctionne très bien...
Dans nos établissements les élèves de 2nde peinent pour la plupart avec les mots de plus de 3 syllabes...
Dans le mien aussi, Français de souche (si ça existe... Rolling Eyes Razz), enfants français issus de l'immigration, étrangers parfois menacés d'expulsion. Tous égaux, (presque) tous bousillés.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par JPhMM le Jeu 6 Déc 2012 - 19:50

@Palombella Rossa a écrit:
Cripure a écrit:
@Mareuil a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:


Ah, c'est délicat... humhum
Et tellement surprenant...
J'en suis tout surpris. yesyes
Bah... Que vous chaut ?

Oh rien... Finalement, c'est juste peu de chose, vous avez raison... pingouin
Que tchi, clairement.
Clairement aussi, OSEF Very Happy
Mais c'est toujours aussi drôle. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Collier de Barbe le Jeu 6 Déc 2012 - 20:10

@doublecasquette a écrit:Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! yesyes yesyes yesyes

Bah si, la preuve, en 26 ans sur la commune, trois décrocheurs (alcool ou shit) parmi les "anciens".
Tous les autres ont suivi les études qui leur faisaient envie et les ont réussies !

Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! yesyes yesyes yesyes

Le prochain qui vient me demander une aide pour payer la cantine, je m'en vais te le recevoir ! Simuler la pauvreté, quelle honte !

Je n'ai jamais dit qu'un milieu social défavorisé impliquait le décrochage. Je prétends en revanche que la plupart des élèves de ces établissements "bourgeois" (pour aller vite) n'ont aucun problème (dans l'écrasante majorité des cas). Et j'ajoute qu'à mon sens UN PEU de mixité sociale s'impose pour améliorer les résultats de tous.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Marcassin le Jeu 6 Déc 2012 - 20:14

Moi aussi je défends la mixité sociale, mais pas façon Sciences-Po.

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Collier de Barbe le Jeu 6 Déc 2012 - 20:20

Ah non mais la je vous parle pas de Sciences Po mais plus fondamentalement de la population des lycées (voir mon exemple un peu plus haut)...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vincent Peillon en croisade contre le décrochage scolaire

Message par Invité le Jeu 6 Déc 2012 - 20:26

@Collier de Barbe a écrit:
@doublecasquette a écrit:Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! yesyes yesyes yesyes

Bah si, la preuve, en 26 ans sur la commune, trois décrocheurs (alcool ou shit) parmi les "anciens".
Tous les autres ont suivi les études qui leur faisaient envie et les ont réussies !

Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! Mes élèves sont tous issus d'un milieu favorisé ! yesyes yesyes yesyes

Le prochain qui vient me demander une aide pour payer la cantine, je m'en vais te le recevoir ! Simuler la pauvreté, quelle honte !

Je n'ai jamais dit qu'un milieu social défavorisé impliquait le décrochage. Je prétends en revanche que la plupart des élèves de ces établissements "bourgeois" (pour aller vite) n'ont aucun problème (dans l'écrasante majorité des cas). Et j'ajoute qu'à mon sens UN PEU de mixité sociale s'impose pour améliorer les résultats de tous.
Ca, c'est vraiment le plus gros problème, et pas que dans l'EN.... Mais pour en rester au problème de l'EN, je pense qu'on devrait effectivement trouver un moyen d'introduire de la mixité sociale partout plutôt que de se taper dessus entre nous pour déterminer qui est responsable de tous les maux de l'école...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum