Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par JPhMM le Mar 4 Déc 2012 - 22:23

[HS]Cher Cripure, sur votre avatar, est-il écrit "I wish you a marry... Xmas" ? j'avoue ne pas assez bien voir pour être certain de cette belle incongruité.

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Clarinette le Mar 4 Déc 2012 - 22:37

@doublecasquette a écrit: Mais ne serait-ce pas plutôt tout simplement "coprophage" ?
Comme les mouches ? Ma foi, je n'en sais rien, mais je corrigeais son cahier avec précaution... pale

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Olympias le Mar 4 Déc 2012 - 22:39

Pour une élève qui avait à 8h du matin une odeur pénétrante de sueur (j'ai dû arpenter la classe 20 mn durant, tant cela puait à coté de mon bureau, sur lequel elle avait posé un devoir...), j'ai demandé à la CPE de prévenir l'infirmière.
Certains élèves ne savent manifestement pas qu'il ne faut pas porter des mêmes vêtements...
Lorsque cela sent un peu le fauve (sauf retour d'EPS...il est impossible de se doucher...tiens, un nouveau chantier à ouvrir pour les conseillers de Peillon, histoire d'être efficace !), j'ouvre les fenêtres et devant les braillements, je lâche "Vous n'avez qu'à vous laver".
Que faire, effectivement lorsque c'est une collège qui sent la transpiration quelle que soit l'heure de la journée ??? Dur dur la passage à la photocopieuse juste après !!! Sans parler de ceux qui ont une haleine de chacal. Sainte patience...
Nos traitements stagnent, certes, mais au point de les empêcher d'acheter savon, déo et dentifrice ??? Au secours....

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Olympias le Mar 4 Déc 2012 - 22:40

collègue....le passage
Sortie scolaire de 8h à 21h...je fatigue

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Cath le Mar 4 Déc 2012 - 23:06

On en a parlé il n'y a pas longtemps, dans le cas des élèves qui ne se lavent pas trop... J'ai dit que je mettais les pieds dans le plat, sans nommer personne mais en leur disant d'user et d'abuser du gel douche, avant de s'arroser de déo. Tout le monde et personne ne se sent concerné, mais généralement, ça va mieux au cours suivant.
Si j'avais un seul élève précisément concerné... je crois que selon son âge, j'en parlerais directement avec lui, ou avec l'infirmière.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par User5899 le Mar 4 Déc 2012 - 23:10

@doublecasquette a écrit: Mais ne serait-ce pas plutôt tout simplement "coprophage" ?
Tutafé professeur
Y'a un San Antonio très drôle sur ce thème Very Happy

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par User5899 le Mar 4 Déc 2012 - 23:12

@JPhMM a écrit:[HS]Cher Cripure, sur votre avatar, est-il écrit "I wish you a marry... Xmas" ? j'avoue ne pas assez bien voir pour être certain de cette belle incongruité.
Je ne vois pas non plus. Je vous avoue ne pas avoir été excessivement traumatisé Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par doublecasquette le Mar 4 Déc 2012 - 23:15

@Olympias a écrit:Pour une élève qui avait à 8h du matin une odeur pénétrante de sueur (j'ai dû arpenter la classe 20 mn durant, tant cela puait à coté de mon bureau, sur lequel elle avait posé un devoir...), j'ai demandé à la CPE de prévenir l'infirmière.
Certains élèves ne savent manifestement pas qu'il ne faut pas porter des mêmes vêtements...
Lorsque cela sent un peu le fauve (sauf retour d'EPS...il est impossible de se doucher...tiens, un nouveau chantier à ouvrir pour les conseillers de Peillon, histoire d'être efficace !), j'ouvre les fenêtres et devant les braillements, je lâche "Vous n'avez qu'à vous laver".
Que faire, effectivement lorsque c'est une collège qui sent la transpiration quelle que soit l'heure de la journée ??? Dur dur la passage à la photocopieuse juste après !!! Sans parler de ceux qui ont une haleine de chacal. Sainte patience...
Nos traitements stagnent, certes, mais au point de les empêcher d'acheter savon, déo et dentifrice ??? Au secours....

Notre prof de français, en Troisième, nous avait sorti alors que nous râlions parce qu'elle avait ouvert la fenêtre : "Apprenez qu'il vaut mieux vivre enrhumé que mourir asphyxié !"

Quant à la collègue, c'est une ATSEM qui est une fois sortie livide de la classe maternelle, un après-midi de juin. L'odeur de la collègue l'avait mise au bord de la nausée. Dans la cour, nous nous mettons alors à deviser sur les marques de déodorants et les différentes formules, stick, spray, etc.
La collègue arrive alors, nous demande de quoi nous parlons et lorsque, un peu gênées, on se lance, elle nous répond : "Ah ? Je ne pourrai pas me joindre à vous sur ce sujet ! Comme j'ai la chance de ne jamais suer, je n'en ai jamais acheté !"

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Frisouille le Mar 4 Déc 2012 - 23:51

J'ai quelques élèves qui sentent aussi très mauvais parce que leurs familles n'ont pas accès à l'eau courante tous les jours, et donc eux-mêmes se lavent une fois par semaine (au mieux humhum) et c'est la même chose pour leurs vêtements...
C'est triste et très ennuyeux mais tous les recours possibles (infirmière, assistante sociale) ne peuvent enrayer cet état de fait.
C'est la vie à la campagne, dans toute sa misère...

En revanche je n'ai pas remarqué de mise à l'écart par les autres élèves, enfin pas trop, ils vivent tous dans le même univers à peu près,, et sont plutôt tolérants vis-à-vis de ceux qui vivent hors norme.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par piesco le Mer 5 Déc 2012 - 0:18

A 20 ans, je ferais comme Cripure. Lavez-vous si vous voulez venir en cours.


piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Ronin le Mer 5 Déc 2012 - 0:34

@dirlolas a écrit:Pour votre info, le fait de se ch... dessus est un truc classique en prison ou chez les clodos. Cela permet que personne ne s'approche de vous. Et qu'on vous foute une paix royale. Je l'ai appris d'un parent gdv. Alors avant de penser que la personne ne se lave pas demandez vous plutôt si ce n'est pas volontaire. Encoprésique au collège ? Rien que ça ?
Euh... si j'ai bonne mémoire, on demande aux enfants d'être propres pour entrer en Maternelle, non ?
Tiens, autre chose tant que j'y suis. Y a t il des gens qui ont fait leur service militaire dans des conditions d'hygiène déplorable il y a .... plus que ça encore ? Oui ? Alors, vous vous laviez combien de fois par jour ? Une fois par semaine , bingo. Et les copains aussi. Et ça fouettait le bouc ? Non ? Ben voilà.
Le môme qui pue, c'est volontaire. Point talaligne.
Laughing

Moi j'ai une petite de 7 ans qui se fait pipi dessus ( et parfois plus ). Volontaire ? non, violée par son père, honte pathologique de ce qui peut se passer dans cette zone de son corps. Donc parfois ça cache des choses sérieuses.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Arverne le Mer 5 Déc 2012 - 6:39

Depuis 2-3 ans, on a de plus en plus d'élèves qui sentent mauvais. L'année dernière, dans une 5e, on en avait 3 dans la même classe !
En général, le PP le signale à l'infirmière qui convoque l'élève. Mais on ne voit guère de différence. Quand les parents sont dans le même état, on comprend qu'il n'y a pas grand chose à faire.

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Vudici le Mer 5 Déc 2012 - 7:30

@dirlolas a écrit:Pour votre info, le fait de se ch... dessus est un truc classique en prison ou chez les clodos. Cela permet que personne ne s'approche de vous. Et qu'on vous foute une paix royale. Je l'ai appris d'un parent gdv. Alors avant de penser que la personne ne se lave pas demandez vous plutôt si ce n'est pas volontaire. Encoprésique au collège ? Rien que ça ?
Euh... si j'ai bonne mémoire, on demande aux enfants d'être propres pour entrer en Maternelle, non ?

Tiens, autre chose tant que j'y suis. Y a t il des gens qui ont fait leur service militaire dans des conditions d'hygiène déplorable il y a .... plus que ça encore ? Oui ? Alors, vous vous laviez combien de fois par jour ? Une fois par semaine , bingo. Et les copains aussi. Et ça fouettait le bouc ? Non ? Ben voilà.
Le môme qui pue, c'est volontaire. Point talaligne.
Laughing


Argh, sujet délicat! Ben dans ces conditions, mon aîné serait rentré à l'école à 10 ans Suspect . L'encoprésie, ça n'a rien de marrant pour la victime non plus. Et c'est une maladie, pas un caprice. Mon fils a fait un séjour aux urgences pour un fécalome et si ça ne s'était pas arrangé dans les heures qui ont suivi son hospitalisation, ils l'auraient transféré dans un centre hospitalier universitaire parce qu'il y avait risque de blocage intestinal. Ça vous fait toujours rire?
Évidemment, ses enseignants successifs, plus compréhensifs, avaient mis en place un dispositif lui permettant d'aller se laver et se changer tout seul depuis l'âge de trois ans (on n'a pas d'atsem en Belgique) en cas d'accident.

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés

Vudici
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par dirlolas le Mer 5 Déc 2012 - 8:08

@Ronin a écrit:
Moi j'ai une petite de 7 ans qui se fait pipi dessus ( et parfois plus ). Volontaire ? non, violée par son père, honte pathologique de ce qui peut se passer dans cette zone de son corps. Donc parfois ça cache des choses sérieuses.

Certes, mais les ados qui puent le font volontairement pour qu'on ne s'approche pas d'eux, j'en reste convaincu. Il y a aussi le coup des baskets mises sans chaussettes. En été, ce n'est pas volontaire ? Les dents pas brossées, le fait du hasard ?.
Concernant ce dernier point je me souviens de profs qui fouettaient du bec, quelque chose de coton. Là dessus l'odeur du café.... En apnée quand le monsieur s'approchait.
Il y eut aussi un moment un adulte qui transpirait l'alcool. Mais ça, pour être politiquement correct, je dirai que c'était avant. pas vrai
Bonne journée.
PS : Faites leur lire le début de "Le parfum" de P. Suskind. L'évocation du Paris d'antan leur fera se pencher peut-être sur leur propre sui generis.

_________________
Carpe diem

dirlolas
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par dirlolas le Mer 5 Déc 2012 - 8:24

@Vudici a écrit:. L'encoprésie, ça n'a rien de marrant pour la victime non plus. Et c'est une maladie, pas un caprice. Mon fils a fait un séjour aux urgences pour un fécalome et si ça ne s'était pas arrangé dans les heures qui ont suivi son hospitalisation, ils l'auraient transféré dans un centre hospitalier universitaire parce qu'il y avait risque de blocage intestinal. Ça vous fait toujours rire?
Évidemment, ses enseignants successifs, plus compréhensifs, avaient mis en place un dispositif lui permettant d'aller se laver et se changer tout seul depuis l'âge de trois ans (on n'a pas d'atsem en Belgique) en cas d'accident.

Je sais aussi qu'il y a des pathologies. Bien sûr que la pénibilité est aussi du côté de l'enfant.
Je me souviens d'un élève de cp qui avait ce problème. Un jour, en début d'année, j'ai remarqué que cela se produisait vers 11 heures, quand je faisais lire les élèves individuellement au coin regroupement. Il y eut une discussion avec l'enfant et les parents, où les choses furent dites sans circonvolution, juste les faits, sans aucune forme de jugement etc... L'enfant était craintif en fait. Peur de se tromper, de ne pas savoir lire etc... Une mise au point dédramatisante nécessaire à destination des parents, aussi. Nombreux sont ceux qui surinvestissent l'apprentissage de la lecture, mettant leur enfant "sous pression". professeur
Le hasard, sans doute, a voulu que cela ne se reproduise plus. J'en fus soulagé.

_________________
Carpe diem

dirlolas
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Raoul Volfoni le Mer 5 Déc 2012 - 9:28

@Olympias a écrit:Pour une élève qui avait à 8h du matin une odeur pénétrante de sueur (j'ai dû arpenter la classe 20 mn durant, tant cela puait à coté de mon bureau, sur lequel elle avait posé un devoir...), j'ai demandé à la CPE de prévenir l'infirmière.
Certains élèves ne savent manifestement pas qu'il ne faut pas porter des mêmes vêtements...
Lorsque cela sent un peu le fauve (sauf retour d'EPS...il est impossible de se doucher...tiens, un nouveau chantier à ouvrir pour les conseillers de Peillon, histoire d'être efficace !), j'ouvre les fenêtres et devant les braillements, je lâche "Vous n'avez qu'à vous laver".
Que faire, effectivement lorsque c'est une collège qui sent la transpiration quelle que soit l'heure de la journée ??? Dur dur la passage à la photocopieuse juste après !!! Sans parler de ceux qui ont une haleine de chacal. Sainte patience...
Nos traitements stagnent, certes, mais au point de les empêcher d'acheter savon, déo et dentifrice ??? Au secours....

Lorsque j'étais en cinquième, notre prof de français - toujours vêtu du même treillis, casquette à la Fidel vissée sur la tête - n'embaumait point la rose et le jasmin. Les troisièmes avaient déposé sur son bureau, anonymement, une savonnette et une brosse à dents.
Pour être tout à fait honnête, ça ne l'a pas incité à en faire usage, ni à changer de fringues Rolling Eyes

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Elaïna le Mer 5 Déc 2012 - 10:13

Pour un gosse, c'est un problème qu'il faut voir avec les parents... mes masters se lavent (Dieu merci !) mais j'ai eu l'occasion, du temps que j'encadrais des camps de louveteaux (garçons de 8 à 12 ans), de voir que le concept de douche quotidienne et changement de linge tous les jours, était loin d'être un automatisme : en gros, si on ne fliquait pas tous les jours que les enfants étaient changés et lavés, ils ne le faisaient pas d'eux-mêmes. J'ai souvenir une fois d'un enfant qui était passé entre les mailles du filet, nous nous étions rendues compte à la fin du camp que son sac d'affaires de rechange n'avait pas été ouvert et qu'il avait donc porté les mêmes affaires toute la semaine... beuh.

L'adulte qui pue, je connais bien... ah, la maladie de l'universitaire qui s'obstine à porter costume-cravate en été à la bibliothèque... malheureusement, là, je crois que c'est foutu...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Sapotille le Mer 5 Déc 2012 - 12:14

Artémise a écrit:Pour un gosse, c'est un problème qu'il faut voir avec les parents... mes masters se lavent (Dieu merci !) mais j'ai eu l'occasion, du temps que j'encadrais des camps de louveteaux (garçons de 8 à 12 ans), de voir que le concept de douche quotidienne et changement de linge tous les jours, était loin d'être un automatisme : en gros, si on ne fliquait pas tous les jours que les enfants étaient changés et lavés, ils ne le faisaient pas d'eux-mêmes. J'ai souvenir une fois d'un enfant qui était passé entre les mailles du filet, nous nous étions rendues compte à la fin du camp que son sac d'affaires de rechange n'avait pas été ouvert et qu'il avait donc porté les mêmes affaires toute la semaine... beuh.


Voilà, ça c'est justement un usage de la liberté loin de la maison !!!

Chouette, maman n'est pas là, on en profite !!!

Vive les camps de louveteaux !!! yesyes

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par doublecasquette le Mer 5 Déc 2012 - 12:40

Il ne faut hélas pas oublier non plus que l'eau coûte cher, l'électricité aussi et que de plus en plus de gens vivent au-dessous du seuil de pauvreté dans des logements insalubres et non chauffés, où leurs odeurs corporelles sont d'ailleurs moins prégnantes que dans une salle de classe surchauffée. Si on rajoute à ça le prix des vêtements, qui conduit à avoir une garde-robe très réduite, le problème devient insoluble et on aura de plus en plus de gens puants non par trouble psy mais par incapacité à faire autrement..
Et ce d'autant plus que les bonnes vieilles habitudes se sont perdues et que je dois faire partie, avec mes 53 ans, des plus jeunes citoyens français capables de se laver de la tête aux pieds avec une bassine d'eau de trois à quatre litres, en trois étapes successives: visage, torse et bras, puis fesses et cuisses, et enfin genoux, jambes et pieds.
Ma grand-mère, quand j'étais en séjour chez elle étant enfant, me faisait tous les soirs laver mes fesses avec ma culotte imprégnée de savon de Marseille puis frotter la dite culotte et les chaussettes, le tout étant mis à sécher pour être propre et opérationnel le lendemain matin. C'était une coutume qu'elle avait gardé de sa propre enfance propre de petite ouvrière née en 1910.



DC véto vache vache

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Volubilys le Mer 5 Déc 2012 - 13:08

@doublecasquette a écrit: Il ne faut hélas pas oublier non plus que l'eau coûte cher, l'électricité aussi et que de plus en plus de gens vivent au-dessous du seuil de pauvreté dans des logements insalubres et non chauffés, où leurs odeurs corporelles sont d'ailleurs moins prégnantes que dans une salle de classe surchauffée. Si on rajoute à ça le prix des vêtements, qui conduit à avoir une garde-robe très réduite, le problème devient insoluble et on aura de plus en plus de gens puants non par trouble psy mais par incapacité à faire autrement..
Et ce d'autant plus que les bonnes vieilles habitudes se sont perdues et que je dois faire partie, avec mes 53 ans, des plus jeunes citoyens français capables de se laver de la tête aux pieds avec une bassine d'eau de trois à quatre litres, en trois étapes successives: visage, torse et bras, puis fesses et cuisses, et enfin genoux, jambes et pieds.
Ma grand-mère, quand j'étais en séjour chez elle étant enfant, me faisait tous les soirs laver mes fesses avec ma culotte imprégnée de savon de Marseille puis frotter la dite culotte et les chaussettes, le tout étant mis à sécher pour être propre et opérationnel le lendemain matin. C'était une coutume qu'elle avait gardé de sa propre enfance propre de petite ouvrière née en 1910.



DC véto vache vache
Soit dit en passant, pour la grande majorité des gens se laver = prendre une douche tous les jours à grand renfort de produits chimiques issus de l'industrie pétrochimique (alias shampoing et gel douche). professeur

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par MelanieSLB le Mer 5 Déc 2012 - 13:24

@Volubilys a écrit:
@doublecasquette a écrit: Il ne faut hélas pas oublier non plus que l'eau coûte cher, l'électricité aussi et que de plus en plus de gens vivent au-dessous du seuil de pauvreté dans des logements insalubres et non chauffés, où leurs odeurs corporelles sont d'ailleurs moins prégnantes que dans une salle de classe surchauffée. Si on rajoute à ça le prix des vêtements, qui conduit à avoir une garde-robe très réduite, le problème devient insoluble et on aura de plus en plus de gens puants non par trouble psy mais par incapacité à faire autrement..
Et ce d'autant plus que les bonnes vieilles habitudes se sont perdues et que je dois faire partie, avec mes 53 ans, des plus jeunes citoyens français capables de se laver de la tête aux pieds avec une bassine d'eau de trois à quatre litres, en trois étapes successives: visage, torse et bras, puis fesses et cuisses, et enfin genoux, jambes et pieds.
Ma grand-mère, quand j'étais en séjour chez elle étant enfant, me faisait tous les soirs laver mes fesses avec ma culotte imprégnée de savon de Marseille puis frotter la dite culotte et les chaussettes, le tout étant mis à sécher pour être propre et opérationnel le lendemain matin. C'était une coutume qu'elle avait gardé de sa propre enfance propre de petite ouvrière née en 1910.

DC véto vache vache
Soit dit en passant, pour la grande majorité des gens se laver = prendre une douche tous les jours à grand renfort de produits chimiques issus de l'industrie pétrochimique (alias shampoing et gel douche). professeur

Je sais faire aussi, DC. Et je n'ai que 25 ans! (Par contre, au niveau de la culotte à laver, là, je ne vois pas)

Mais je suis d'accord, Volubilys, il suffit de voir le choc que certains ici sur néo ont reçu dans le fil "1 Français sur 5 ne se douche pas tous les jours" ou un truc comme ça, alors qu'effectivement, une douche n'est pas la seule façon de se laver!

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Volubilys le Mer 5 Déc 2012 - 13:44

Tout comme le gel douche et le shampoing (qui sont en fait le même produit avec des dosages différents, d'ailleurs c'est le même produit que dans le liquide vaisselle, la lessive, le produit pour les vitres...) ne sont pas les seuls produits pour se laver.

Vive le savon de marseille ou d'Alep, le ghassoul, le bois de panama, le jaune d'oeuf (pour le cheveux)...

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Malaga le Mer 5 Déc 2012 - 13:58

J'ai un élève en 3e qui sent très mauvais. Cela dure depuis sa 6e; l'assistante sociale, l'infirmière ont parlé à cet élève ainsi qu'à ses parents mais rien n'a changé. Neutral

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Volubilys le Mer 5 Déc 2012 - 14:07

Dans le genre qui sent mauvais, j'ai eu l'élève de CP dont la maman imprégnait tellement les cheveux et les vêtement d'huile essentiel de lavande (contre les poux) que c'était irrespirable et me donnait de violente migraine.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par doublecasquette le Mer 5 Déc 2012 - 14:34

@Volubilys a écrit:Dans le genre qui sent mauvais, j'ai eu l'élève de CP dont la maman imprégnait tellement les cheveux et les vêtement d'huile essentiel de lavande (contre les poux) que c'était irrespirable et me donnait de violentes migraines.

L'élève de CP qui me donnait de violentes migraines, c'était celle qui faisait pipi au lit toutes les nuits et dont la maman faisait sécher, sans la rincer je précise, la culotte qui avait servi de pyjama au-dessus du poêle à bois avant de la lui remettre !
Quand j'ai emmené cette famille-là (quatre enfants en tout) en classe de neige, ils n'en revenaient pas du nombre de douches imposé par les animateurs (une tous les deux jours) !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Volubilys le Mer 5 Déc 2012 - 14:41

@doublecasquette a écrit:
@Volubilys a écrit:Dans le genre qui sent mauvais, j'ai eu l'élève de CP dont la maman imprégnait tellement les cheveux et les vêtement d'huile essentiel de lavande (contre les poux) que c'était irrespirable et me donnait de violentes migraines.

L'élève de CP qui me donnait de violentes migraines, c'était celle qui faisait pipi au lit toutes les nuits et dont la maman faisait sécher, sans la rincer je précise, la culotte qui avait servi de pyjama au-dessus du poêle à bois avant de la lui remettre !
Quand j'ai emmené cette famille-là (quatre enfants en tout) en classe de neige, ils n'en revenaient pas du nombre de douches imposé par les animateurs (une tous les deux jours) !
J'ai eu le même genre dans une classe de MS.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum