Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Volubilys le Mer 5 Déc 2012 - 14:41

@doublecasquette a écrit:
@Volubilys a écrit:Dans le genre qui sent mauvais, j'ai eu l'élève de CP dont la maman imprégnait tellement les cheveux et les vêtement d'huile essentiel de lavande (contre les poux) que c'était irrespirable et me donnait de violentes migraines.

L'élève de CP qui me donnait de violentes migraines, c'était celle qui faisait pipi au lit toutes les nuits et dont la maman faisait sécher, sans la rincer je précise, la culotte qui avait servi de pyjama au-dessus du poêle à bois avant de la lui remettre !
Quand j'ai emmené cette famille-là (quatre enfants en tout) en classe de neige, ils n'en revenaient pas du nombre de douches imposé par les animateurs (une tous les deux jours) !
J'ai eu le même genre dans une classe de MS.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Sapotille le Mer 5 Déc 2012 - 14:46

@doublecasquette a écrit:

L'élève de CP qui me donnait de violentes migraines, c'était celle qui faisait pipi au lit toutes les nuits et dont la maman faisait sécher, sans la rincer je précise, la culotte qui avait servi de pyjama au-dessus du poêle à bois avant de la lui remettre !


J'ai eu aussi, sauf que c'était un petit garçon !!! topela


Dernière édition par Sapotille le Mer 5 Déc 2012 - 15:03, édité 1 fois

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par janis le Mer 5 Déc 2012 - 14:59

Nous avons le souci dans une classe de 3ème pour plusieurs élèves, notamment des filles qui ont un réel problème d'hygiène féminine. Je ne rentre pas trop dans les détails sauf si vous insistez... mais l'odeur est horrible. L'infirmière va intervenir auprès d'elles.

janis
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Elaïna le Mer 5 Déc 2012 - 15:08

Janis j'ai bien connu ça aussi toujours du temps que j'étais cheftaines... des filles qui ne se lavaient pas souvent car mal à l'aise avec leur corps. J'en ai quasiment lavé une manu militari tellement c'était ignoble.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par User5899 le Mer 5 Déc 2012 - 17:00

Artémise a écrit:Pour un gosse, c'est un problème qu'il faut voir avec les parents... mes masters se lavent (Dieu merci !) mais j'ai eu l'occasion, du temps que j'encadrais des camps de louveteaux (garçons de 8 à 12 ans), de voir que le concept de douche quotidienne et changement de linge tous les jours, était loin d'être un automatisme : en gros, si on ne fliquait pas tous les jours que les enfants étaient changés et lavés, ils ne le faisaient pas d'eux-mêmes. J'ai souvenir une fois d'un enfant qui était passé entre les mailles du filet, nous nous étions rendues compte à la fin du camp que son sac d'affaires de rechange n'avait pas été ouvert et qu'il avait donc porté les mêmes affaires toute la semaine... beuh.

L'adulte qui pue, je connais bien... ah, la maladie de l'universitaire qui s'obstine à porter costume-cravate en été à la bibliothèque... malheureusement, là, je crois que c'est foutu...
C'est surtout qu'un costume porté par quelqu'un sans hygiène convenable s'imprègne et est tout juste bon à être jeté. Quand on veut porter le costume, il faut être soigné. Sinon, c'est l'horreur.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par grandesvacances le Mer 5 Déc 2012 - 17:17

A mes débuts, pieds puants, cheveux gras et acné pas soignée étaient choses courantes. Maintenant c'est rarissime.

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Dionysos le Mer 5 Déc 2012 - 17:40

Artémise a écrit:Pour un gosse, c'est un problème qu'il faut voir avec les parents... mes masters se lavent (Dieu merci !) mais j'ai eu l'occasion, du temps que j'encadrais des camps de louveteaux (garçons de 8 à 12 ans), de voir que le concept de douche quotidienne et changement de linge tous les jours, était loin d'être un automatisme : en gros, si on ne fliquait pas tous les jours que les enfants étaient changés et lavés, ils ne le faisaient pas d'eux-mêmes. J'ai souvenir une fois d'un enfant qui était passé entre les mailles du filet, nous nous étions rendues compte à la fin du camp que son sac d'affaires de rechange n'avait pas été ouvert et qu'il avait donc porté les mêmes affaires toute la semaine... beuh.

L'adulte qui pue, je connais bien... ah, la maladie de l'universitaire qui s'obstine à porter costume-cravate en été à la bibliothèque... malheureusement, là, je crois que c'est foutu...

+1

Pour avoir pratiqué camps scouts et centre aérés...
Les ados, mâles en particulier, y sont moins... sensibles. Un moyen de se distinguer des filles, une couche de protection autour de soi.
Dans les situations "précaires" - voyages, camps etc... - où l'hygiène est plus sommaire, le pb de l'odeur s'amoindrit du fait qu'on la partage... dans une classe, hypothétique, ou AUCUN ne se laverait, le seul à souffrir réellement serait le prof. L'exclusion sociale qui découle de cette mise à l'écart est finalement plus gênante que le manque d'hygiène en lui-même.

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par doublecasquette le Mer 5 Déc 2012 - 19:23

@MelanieSLB a écrit:
@Volubilys a écrit:
@doublecasquette a écrit: Il ne faut hélas pas oublier non plus que l'eau coûte cher, l'électricité aussi et que de plus en plus de gens vivent au-dessous du seuil de pauvreté dans des logements insalubres et non chauffés, où leurs odeurs corporelles sont d'ailleurs moins prégnantes que dans une salle de classe surchauffée. Si on rajoute à ça le prix des vêtements, qui conduit à avoir une garde-robe très réduite, le problème devient insoluble et on aura de plus en plus de gens puants non par trouble psy mais par incapacité à faire autrement..
Et ce d'autant plus que les bonnes vieilles habitudes se sont perdues et que je dois faire partie, avec mes 53 ans, des plus jeunes citoyens français capables de se laver de la tête aux pieds avec une bassine d'eau de trois à quatre litres, en trois étapes successives: visage, torse et bras, puis fesses et cuisses, et enfin genoux, jambes et pieds.
Ma grand-mère, quand j'étais en séjour chez elle étant enfant, me faisait tous les soirs laver mes fesses avec ma culotte imprégnée de savon de Marseille puis frotter la dite culotte et les chaussettes, le tout étant mis à sécher pour être propre et opérationnel le lendemain matin. C'était une coutume qu'elle avait gardé de sa propre enfance propre de petite ouvrière née en 1910.

DC véto vache vache
Soit dit en passant, pour la grande majorité des gens se laver = prendre une douche tous les jours à grand renfort de produits chimiques issus de l'industrie pétrochimique (alias shampoing et gel douche). professeur

Je sais faire aussi, DC. Et je n'ai que 25 ans! (Par contre, au niveau de la culotte à laver, là, je ne vois pas)
r!

Ma grand-mère a probablement vécu une enfance avec stock de culottes limité à un ou deux exemplaires. C'était une manière adoptée pour ne pas oublier de laver la culotte tous les soirs pour qu'elle soit propre à être remise le lendemain matin. L'habitude lui était restée, certainement renforcée par les années 1940 à 1944 où le stock de sous-vêtements ne devait guère être reluisant.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève qui sent mauvais ?

Message par Nasopi le Mer 5 Déc 2012 - 19:27

@grandesvacances a écrit:acné pas soignée

L'acné, soignée ou non, ne vient pas d'un problème d'hygiène. Wink

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum