Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Duplay
Expert spécialisé

Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Duplay le Jeu 6 Déc 2012 - 22:36


PROJET DE DECRET SUR LES RYTHMES SCOLAIRES :

TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS : INACCEPTABLE !

Mercredi 5 décembre, le ministre de l’EN a convoqué les fédérations syndicales pour leur présenter son projet de décret modifiant les rythmes scolaires.

LE PROJET MINISTÉRIEL, C’EST LA TERRITORIALISATION DE L’ÉCOLE
ET LA DÉGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES ENSEIGNANTS.


Les représentants du ministre ont indiqué que les modifications réglementaires ne concerneraient que les articles du code de l’Éducation fixant les attributions des communes ou des collectivités territoriales ayant compétence scolaire.

Ils ont confirmé que le nouveau cadre ne modifierait pas l’amplitude du temps passé par les élèves dans l’établissement scolaire, information qui conduit à relativiser la portée réelle de ce projet de réforme pour les élèves.

Ils ont confirmé que cette réforme devait se faire sur 2 ans, la règle étant le passage dès 2013. Ils ont toutefois convenu que cela posait des problèmes règlementaires non réglés.

Les représentants du ministre ont, par contre, confirmé que les temps d’enseignement étaient arrêtés de la manière suivante :

  • 9 demi-journées correspondant à 24 heures hebdomadaires d’enseignement décomposées en 4 journées où l’amplitude pourrait aller jusqu’à 5 h 30 maximum par jour et 3 h 30 par demi-journée ;

  • une pause méridienne qui ne pourrait pas être inférieure à 1 h 30 ;

  • la mise en place de projets éducatifs territoriaux sous la responsabilité des collectivités, ou à défaut du conseil d’école arrêtant, sous réserve de l’accord des DASEN, les horaires des écoles et l’utilisation de 3 heures éducatives ;

  • la transformation de l’appellation « aide personnalisée » en « activité pédagogique complémentaire », 1h 30 par semaine étant assurée par les enseignants dans le cadre des 60 h consacrée jusqu’à maintenant à l’aide personnalisée, et 1 h 30 étant assurée par des personnels relevant des communes ou des collectivités territoriales.


Concernant les personnels enseignants, les représentants du ministre ont indiqué leur intention de laisser en l’état le décret de 2008 dit décret DARCOS instituant les obligations de service et en particulier les 108 h annualisées.

Ils ont confirmé que les enseignants devraient effectivement travailler une journée supplémentaire les mercredis matin devant élèves et au moins 6 mercredis après midi pour assister aux animations pédagogiques. Ils ont confirmé qu’il n’était en aucun cas question d’indemniser les enseignants pour le travail supplémentaire qui leur était imposé.

Ils ont confirmé que les enseignants devraient se plier aux Projets Educatifs Territoriaux (PET) définis par les collectivités.


LE SNUDI FO DEMANDE AU MINISTRE DE RENONCER : IL EST ENCORE TEMPS

Le SNUDI FO est intervenu pour inviter le ministre à revenir à plus de sagesse en tentant effectivement de sanctuariser l’école, objectif qu’il s’est assigné, Or le projet ministériel ne s’inscrit pas dans cet objectif et conduit à :

  • la territorialisation de l’école publique, remettant en cause les fondements de l’école de la République
  • la dégradation considérable des conditions de travail des enseignants qui devraient travailler plus pour gagner moins, compte tenu des frais engendrés par l’introduction d’une journée de travail supplémentaire, sans aucune rémunération supplémentaire.


Rappelant son opposition à l’aide personnalisée imposée, le SNUDI FO a indiqué que son remplacement par l’activité pédagogique complémentaire incluse dans le PET, allait placer les enseignants sous la tutelle des élus territoriaux, ce qui est contradictoire avec le statut de fonctionnaire d’Etat.

Le SNUDI FO a demandé des garanties sur le maintien des études surveillées rétribuées, garanties que les représentants du ministre n’ont pas été en mesure de fournir.

Le SNUDI FO a rappelé ses revendications qui sont celles de la majorité des enseignants. Il a été le seul syndicat d’ailleurs à le faire :

  • abandon du projet ministériel de décret et du projet de loi fixant l’école du socle ;
  • refus du travail le mercredi ;
  • abandon réel de l’aide personnalisée et de sa variante aggravée, l’activité pédagogique complémentaire ;
  • respect strict de la séparation entre le temps scolaire et le péri scolaire ;
  • maintien des Obligations Réglementaires de service des enseignants du 1er degré sous la seule tutelle de l’Etat ;
  • maintien des règles départementales de mutation et non à la logique des compétences induites par les Projets Educatifs Territoriaux ;
  • augmentation des traitements et des indemnités ;
  • maintien des études surveillées rétribuées.


Les représentants du SNUDI FO ont rappelé qu’ils n’étaient pas signataires du protocole DARCOS en 2008 (signé par le SNUipp-FSU, le SE UNSA et le SGEN CFDT) à la base du décret actuel.

Le SNUDI FO ne partage pas le souci affiché par ces syndicats de « vendre cette réforme aux enseignants ». C’est précisément cette attitude qui risque de pousser le ministre à imposer ses projets avec les conséquences tout à fait négatives qui en découleraient.

Avec la FNEC FP - FO, à l’heure où le ministre vient de publier son projet de loi introduisant la territorialisation et l’école du socle, le SNUDI FO met en garde le ministre sur la responsabilité qu’il prendrait pour la suite en creusant la fracture avec les enseignants.

Le SNUDI FO appelle toutes les sections et syndicats départementaux à multiplier les réunions d’information et d’alerte, les prises de position dans les écoles en direction du ministre pour lui demander de renoncer à ses projets : il est encore temps.

Montreuil le 6 décembre 2012


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par doublecasquette le Jeu 6 Déc 2012 - 22:53
Encore pire que ce qu'on imaginait !
Le PET ou comment devenir le petit toutou de la mairie ! :chien:

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Papote aussi par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et puis par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Roumégueur Ier le Jeu 6 Déc 2012 - 22:56
Et on dit merci patron, avec le sourire s'il vous plaît!
Difficile de faire pire, bravo l'artiste...
profecoles
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par profecoles le Jeu 6 Déc 2012 - 23:16
Il a réussi à tout faire passer sans la moindre réaction à part celles de FO, la CGT et d'un petit collectif de dindons ...
Le SE UNSA approuve, le SNUIPP critique mais en soulignant les points "positifs" (se laissant, faisant semblant de se laisser , berner par le + de maîtres que de classes, l'accueil des TPS et autres écrans de fumée).
Ni préavis de grève, ni manifestation...
Rien !
Certains enseignants ne sont même pas au courant !
Prochaines négociations pendant la trêve des confiseurs et au retour des vacances le projet sera devenu loi. En février , mars quelques décrets pour achever les PE déjà à terre, couler l'école déjà en train de se noyer ...
Chapeau bas monsieur le ministre ! Un sans-faute !
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Lefteris le Jeu 6 Déc 2012 - 23:18
Mowgli a écrit:


PROJET DE DECRET SUR LES RYTHMES SCOLAIRES :

TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS : INACCEPTABLE !

Mercredi 5 décembre, le ministre de l’EN a convoqué les fédérations syndicales pour leur présenter son projet de décret modifiant les rythmes scolaires.

LE PROJET MINISTÉRIEL, C’EST LA TERRITORIALISATION DE L’ÉCOLE
ET LA DÉGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES ENSEIGNANTS.


Les représentants du ministre ont indiqué que les modifications réglementaires ne concerneraient que les articles du code de l’Éducation fixant les attributions des communes ou des collectivités territoriales ayant compétence scolaire.

Ils ont confirmé que le nouveau cadre ne modifierait pas l’amplitude du temps passé par les élèves dans l’établissement scolaire, information qui conduit à relativiser la portée réelle de ce projet de réforme pour les élèves.

Ils ont confirmé que cette réforme devait se faire sur 2 ans, la règle étant le passage dès 2013. Ils ont toutefois convenu que cela posait des problèmes règlementaires non réglés.

Les représentants du ministre ont, par contre, confirmé que les temps d’enseignement étaient arrêtés de la manière suivante :

  • 9 demi-journées correspondant à 24 heures hebdomadaires d’enseignement décomposées en 4 journées où l’amplitude pourrait aller jusqu’à 5 h 30 maximum par jour et 3 h 30 par demi-journée ;

  • une pause méridienne qui ne pourrait pas être inférieure à 1 h 30 ;

  • la mise en place de projets éducatifs territoriaux sous la responsabilité des collectivités, ou à défaut du conseil d’école arrêtant, sous réserve de l’accord des DASEN, les horaires des écoles et l’utilisation de 3 heures éducatives ;

  • la transformation de l’appellation « aide personnalisée » en « activité pédagogique complémentaire », 1h 30 par semaine étant assurée par les enseignants dans le cadre des 60 h consacrée jusqu’à maintenant à l’aide personnalisée, et 1 h 30 étant assurée par des personnels relevant des communes ou des collectivités territoriales.


Concernant les personnels enseignants, les représentants du ministre ont indiqué leur intention de laisser en l’état le décret de 2008 dit décret DARCOS instituant les obligations de service et en particulier les 108 h annualisées.

Ils ont confirmé que les enseignants devraient effectivement travailler une journée supplémentaire les mercredis matin devant élèves et au moins 6 mercredis après midi pour assister aux animations pédagogiques. Ils ont confirmé qu’il n’était en aucun cas question d’indemniser les enseignants pour le travail supplémentaire qui leur était imposé.

Ils ont confirmé que les enseignants devraient se plier aux Projets Educatifs Territoriaux (PET) définis par les collectivités.


LE SNUDI FO DEMANDE AU MINISTRE DE RENONCER : IL EST ENCORE TEMPS

Le SNUDI FO est intervenu pour inviter le ministre à revenir à plus de sagesse en tentant effectivement de sanctuariser l’école, objectif qu’il s’est assigné, Or le projet ministériel ne s’inscrit pas dans cet objectif et conduit à :

  • la territorialisation de l’école publique, remettant en cause les fondements de l’école de la République
  • la dégradation considérable des conditions de travail des enseignants qui devraient travailler plus pour gagner moins, compte tenu des frais engendrés par l’introduction d’une journée de travail supplémentaire, sans aucune rémunération supplémentaire.


Rappelant son opposition à l’aide personnalisée imposée, le SNUDI FO a indiqué que son remplacement par l’activité pédagogique complémentaire incluse dans le PET, allait placer les enseignants sous la tutelle des élus territoriaux, ce qui est contradictoire avec le statut de fonctionnaire d’Etat.

Le SNUDI FO a demandé des garanties sur le maintien des études surveillées rétribuées, garanties que les représentants du ministre n’ont pas été en mesure de fournir.

Le SNUDI FO a rappelé ses revendications qui sont celles de la majorité des enseignants. Il a été le seul syndicat d’ailleurs à le faire :

  • abandon du projet ministériel de décret et du projet de loi fixant l’école du socle ;
  • refus du travail le mercredi ;
  • abandon réel de l’aide personnalisée et de sa variante aggravée, l’activité pédagogique complémentaire ;
  • respect strict de la séparation entre le temps scolaire et le péri scolaire ;
  • maintien des Obligations Réglementaires de service des enseignants du 1er degré sous la seule tutelle de l’Etat ;
  • maintien des règles départementales de mutation et non à la logique des compétences induites par les Projets Educatifs Territoriaux ;
  • augmentation des traitements et des indemnités ;
  • maintien des études surveillées rétribuées.


Les représentants du SNUDI FO ont rappelé qu’ils n’étaient pas signataires du protocole DARCOS en 2008 (signé par le SNUipp-FSU, le SE UNSA et le SGEN CFDT) à la base du décret actuel.

Le SNUDI FO ne partage pas le souci affiché par ces syndicats de « vendre cette réforme aux enseignants ». C’est précisément cette attitude qui risque de pousser le ministre à imposer ses projets avec les conséquences tout à fait négatives qui en découleraient.

Avec la FNEC FP - FO, à l’heure où le ministre vient de publier son projet de loi introduisant la territorialisation et l’école du socle, le SNUDI FO met en garde le ministre sur la responsabilité qu’il prendrait pour la suite en creusant la fracture avec les enseignants.

Le SNUDI FO appelle toutes les sections et syndicats départementaux à multiplier les réunions d’information et d’alerte, les prises de position dans les écoles en direction du ministre pour lui demander de renoncer à ses projets : il est encore temps.

Montreuil le 6 décembre 2012


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Merci Mowgli de le dire . Etant à FO, je n'ose pas le faire, on me taxerait de prosélytisme.
Au passage pour les autres corps, je rappelle que pour ce syndicat, professeur est un métier, et qu'en tant que métier ( pas "vocation") , la rémunération , les grilles indiciaires et autres aspects de la vie matérielle ne sont pas tabous, exactement comme chez nos autres collègues de la FP.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par arcenciel le Ven 7 Déc 2012 - 6:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il a réussi à tout faire passer sans la moindre réaction à part celles de FO, la CGT et d'un petit collectif de dindons ...
Le SE UNSA approuve, le SNUIPP critique mais en soulignant les points "positifs" (se laissant, faisant semblant de se laisser , berner par le + de maîtres que de classes, l'accueil des TPS et autres écrans de fumée).
Ni préavis de grève, ni manifestation...
Rien !
Certains enseignants ne sont même pas au courant !
Prochaines négociations pendant la trêve des confiseurs et au retour des vacances le projet sera devenu loi. En février , mars quelques décrets pour achever les PE déjà à terre, couler l'école déjà en train de se noyer ...
Chapeau bas monsieur le ministre ! Un sans-faute
!
+100
(Je rappelle qu'il y aura mardi 11 décembre une AG à la Bourse du Travail pour ceux qui sont sur Paris à 17h 30)
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Roumégueur Ier le Ven 7 Déc 2012 - 7:54
Ils misent sur une mauvaise transmission de ces informations, une part de résignation des PE et un a priori positif des profs sur le retour des socialistes au pouvoir... Après le monde ouvrier, le monde enseignant va se réveiller avec une sacrée gueule de bois!
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Roumégueur Ier le Ven 7 Déc 2012 - 8:31
Dans le style 'tout va très bien madame la marquise', l'article de l'expresso est un modèle. On y apprend que deux syndicats ayant des conceptions assez différentes interprètent chacun à leur sauce la loi d'orientation (faut dire que le texte est parfois tellement flou que chacun peut y voir ce qu'il veut, notamment concernant l'articulation brevet/socle et le cycle cm2/6ème) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un beau roulage dans la farine...
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Celadon le Ven 7 Déc 2012 - 8:57
La meilleure c'est quand même que ça n'améliore strictement rien au rythme -prétexte !!!!
Cath
Esprit sacré

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Cath le Ven 7 Déc 2012 - 9:16
affraid N'êtes-vous pas tous en grève?!
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Padre P. Lucas le Ven 7 Déc 2012 - 17:49
Mowgli a écrit:
Ils ont confirmé que les enseignants devraient se plier aux Projets Educatifs Territoriaux (PET) définis par les collectivités.

Mobilisons-nous contre les PETs !
Chaque PET retenu sera lourd de conséquence, comme l'a écrit le poète : "tout PET retenu cause un abcès au trou du ..."
Sans compter les risques de PETs de travers et leurs effets néfastes sur la couche d'ozone !
Excusez moi pour ces débordements, mais la coupe est pleine.

mdr



avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Roumégueur Ier le Ven 7 Déc 2012 - 17:56
C'est vrai qu'en même temps, les PET c'est que du vent!
Et qui sème le vent, récolte la tempête.
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Padre P. Lucas le Ven 7 Déc 2012 - 17:59
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est vrai qu'en même temps, les PET c'est que du vent!
Et qui sème le vent, récolte la tempête.

Cette future loi d'orientation ne vaut pas un PET !
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Padre P. Lucas le Ven 7 Déc 2012 - 18:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Cette future loi d'orientation ne vaut pas un PET !

Désaccord du SE-UNSA qui titre : "Projet de loi d’orientation : du souffle et de l’ambition" Tu parles d'un souffle !
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Rythmes scolaires : communiqué FO du 06/12/2012

par Lefteris le Ven 7 Déc 2012 - 22:06
Je viens de recevoir un communiqué FO . Ce syndicat votera contre le projet Peillon . Même pas anesthésié par "l'effet gauche".

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum