Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Ezilda
Niveau 9

Méthode du commentaire composé

par Ezilda le Sam 8 Déc 2012 - 15:37
Bonjour à tous,

Auriez-vous une solution miracle quant à la méthode du commentaire composé ? Par avance merci. Ezilda.
avatar
ysabel
Devin

Re: Méthode du commentaire composé

par ysabel le Sam 8 Déc 2012 - 15:55
si seulement ça existait...

ok, je ne t'aide guère, là !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Marcassin
Habitué du forum

Re: Méthode du commentaire composé

par Marcassin le Sam 8 Déc 2012 - 16:20
Tant mieux que ça n'existe pas. L'irréductibilité de la littérature à tout systématisme est quelque chose de réjouissant et d'incroyablement moderne. cheers

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Méthode du commentaire composé

par NLM76 le Dim 9 Déc 2012 - 20:47
Méthode miracle ?
Oui : culture, réflexion, maîtrise de la langue.

Sinon, j'ai fait une fiche que je soumets au feu de vos critiques:

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
Vanadís
Niveau 1

Re: Méthode du commentaire composé

par Vanadís le Dim 9 Déc 2012 - 21:42
nlm76, je me suis permis de télécharger ta méthodo. Est-ce une méthode pour un commentaire linéaire que tu proposes? Je ne suis pas sûre d'avoir compris le "idée principale de la 1ere partie du texte". Merci d'avance de ta réponse!

Sinon, je passe d'abord par les différentes visées du texte, ce que, selon l'élève, le texte cherche à produire sur le lecteur. On trouve généralement 2 ou 3 visées qui constituent nos axes de lecture. Et à partir de là, travail de recherche sur tout ce qui est mis en œuvre dans le texte pour produire tel effet ou tel effet.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Méthode du commentaire composé

par NLM76 le Dim 9 Déc 2012 - 21:49
Le commentaire prétendument composé qui se veut antilinéaire aboutit presque toujours à du gloubi-boulga de texte.
En revanche organiser son commentaire en se fiant à la dispositio que l'auteur propose permet toujours de proposer qqch de cohérent.
Le commentaire ne sera pas purement linéaire, puisque l'intérêt principal de la première partie du texte se retrouve aussi le plus souvent dans la seconde partie, ou la troisième, ou dans la structuration générale du texte.

En revanche, je n'ai jamais compris cette histoire de "visée".

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Méthode du commentaire composé

par Thalia de G le Dim 9 Déc 2012 - 22:18
@nlm76 a écrit:En revanche, je n'ai jamais compris cette histoire de "visée".
Moi non plus et si une âme charitable voulait bien me l'expliquer.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Méthode du commentaire composé

par doctor who le Dim 9 Déc 2012 - 22:21
J'avais fait ça l'année dernière (ainsi qu'une version plus complète, mais où est-elle ?)


_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Méthode du commentaire composé

par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 0:32
La visée, quoi...
Quoi ? Comment ? Pourquoi ?
Un commentaire est une argumentation, qu'on le veuille ou non. On doit défendre une façon de lire le texte. La conclusion énonce la thèse, qui répond à une question posée en intro et qui présente l'aspect paradoxal du texte, ou le fil directeur que nous y observons. Les parties reposent sur les principaux arguments de la thèse.
Rien de très révolutionnaire, en fait.
Je vous donne un exemple de ce que j'avais pu rédiger. Remarques bienvenues oeuf corse Wink
avatar
paulinedn
Niveau 3

Re: Méthode du commentaire composé

par paulinedn le Lun 10 Déc 2012 - 7:05
Voici ce que j'avais conçu pour un élève de seconde que j'avais en cours à domicile.
Je suis également preneuse de toutes les remarques!
avatar
paulinedn
Niveau 3

Re: Méthode du commentaire composé

par paulinedn le Lun 10 Déc 2012 - 7:05
Voici ce que j'avais conçu pour un élève de seconde que j'avais en cours à domicile.
Je suis également preneuse de toutes les remarques!
Fichiers joints
EAF_FICHE_METHODE_PAULINEDN.docx Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(18 Ko) Téléchargé 126 fois
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Méthode du commentaire composé

par NLM76 le Lun 10 Déc 2012 - 8:49
Très intéressant, ce fil.

@ cripure

Après une première lecture de votre sujet corrigé... En fait, je pense que nous n'avons pas du tout la même façon d'aborder le commentaire d'un texte. Je ne vois pas, a priori, trop l'intérêt de montrer pendant la moitié du commentaire que le texte est "cohérent". A priori, toujours, je demanderais d'expédier ça dans l'introduction : c'est l'évidence.
De même pour l'ensemble de la démonstration, qui me paraît vouloir montrer que ce texte est une dénonciation de la censure et en particulier de la censure religieuse, et corrélativement un éloge du livre, de l'instruction et de la culture. Si on ne le comprend pas, c'est juste qu'on est un sot. Maintenant, ce qui m'intéresse, c'est pourquoi ce texte est si cinglant. Qu'a-t-il de plus que l'énoncé suivant : "La censure, c'est pas bien." ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Méthode du commentaire composé

par Hannibal le Lun 10 Déc 2012 - 9:08
Cripure a écrit:La visée, quoi...
Quoi ? Comment ? Pourquoi ?
Un commentaire est une argumentation, qu'on le veuille ou non. On doit défendre une façon de lire le texte. La conclusion énonce la thèse, qui répond à une question posée en intro et qui présente l'aspect paradoxal du texte, ou le fil directeur que nous y observons. Les parties reposent sur les principaux arguments de la thèse.
Rien de très révolutionnaire, en fait.
Je vous donne un exemple de ce que j'avais pu rédiger. Remarques bienvenues oeuf corse Wink

J'adhère à la théorie pour l'essentiel - à ceci près que je préfère que la thèse soit énoncée en introduction, mais de mon point de vue, ce n'est pas le plus important.
Je rappelle souvent qu'il s'agit d'aller du plus évident au moins évident, de partir de la première impression que suscite le texte, pour aller vers ce qui est plus implicite. Le texte de Voltaire s'y prête bien.
Et bien sûr que si, c'est important d'en montrer la cohérence. C'est même essentiel.

(Mon propre corrigé est même tout à fait conforme sur ce point à ce que dit Cripure - et nous ne nous sommes pas concertés !)
Fichiers joints
corrigé du commentaire de l'horrible dangerd.doc Commentaire VoltaireVous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(30 Ko) Téléchargé 93 fois


Dernière édition par Hannibal le Lun 10 Déc 2012 - 10:34, édité 2 fois

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Méthode du commentaire composé

par NLM76 le Lun 10 Déc 2012 - 9:21
@Hannibal a écrit:
Et bien sûr que si, c'est important d'en montrer la cohérence. C'est même essentiel.
Je veux bien, mais pourquoi est-ce essentiel ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Méthode du commentaire composé

par Hannibal le Lun 10 Déc 2012 - 9:28
Ben parce que le présupposé de l'exercice, c'est que le texte a sa logique propre, et que dégager celle-ci, c'est en même temps en trouver la cohérence.

Autrement, on a des commentaires qui éclairent des facettes du texte sans les relier entre elles, et on reste sur l'impression que le texte, c'est un corps frankensteinien, fait de bouts de trucs et de pièces mal cousues. Tel "registre" par ici, tel lexique par là, etc. Mais qu'est-ce qui fait que tout ça tient ensemble ?

C'est très clair pour le texte de Voltaire, justement. A quoi bon toute cette mise en scène orientale ? Qu'a-t-elle à voir avec le "fond" du propos ? Pourquoi n'est-elle pas seulement un ornement gratuit ?





Dernière édition par Hannibal le Mar 23 Avr 2013 - 13:14, édité 1 fois

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Méthode du commentaire composé

par Iphigénie le Lun 10 Déc 2012 - 9:40
J'ai l'impression qu'on est passé de "comment apprendre à faire un commentaire" à "voici mon commentaire" Wink

Beaucoup plus modestement, voici comment je bricole:
1.d'abord, je commence par expliquer (d'aucuns vont crier à l'hérésie) à quoi ressemble un devoir écrit, que ce soit un commentaire ou une dissertation:
on part d'un problème qu'on résout par un raisonnement.
-explication de la disposition d'un devoir (dessin à l'appui Very Happy )
Technique de l'introduction en "gros". (les "trois parties, en particulier la dernière, problématique et plan...)
-technique des phrases annonces.(toujours dessin à l'appui Very Happy )


2. Le commentaire:
Je pars toujours d'un texte déjà expliqué en classe oralement.
Je leur demande de me dire les trois (ou deux...) aspects essentiels qu'ils ont vus à l'oral.
A partir de là, je fais un tableau en deux ou trois colonnes et je leur demande de reconstruire l'étude orale
(les mots ou expressions sur lesquelles on s'est arrêtés et le commentaire qu'ils en font.)

3.A partir de cela je leur demande de rédiger une des colonnes (inutile d'augmenter le supplice de la correction pour un premier devoir, il y aura déjà assez à corriger, en particulier pour la technique d'insertion des citations.

4. Ensuite, on voit comment introduire le devoir( la mise en contexte, sans passer par la date de naissance de l'auteur et son siècle Laughing / La présentation du texte sans se tromper de titre Rolling Eyes /la problématique et le raisonnement qui lui répond et "qui n'est pas le catalogue de la Redoute mais bien un raisonnement" Laughing

5.Premier devoir sur texte inconnu mais je leur donne les pistes de recherche
6.Ils se dé. ..pour le suivant.


C'est la démarche que j'ai trouvée la plus simple et efficace pour avoir des devoirs qui ressemblent à peu près à ce qu'on attend - après avoir testé d'autres méthodes ...



avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Méthode du commentaire composé

par Hannibal le Lun 10 Déc 2012 - 10:07
@iphigénie a écrit:J'ai l'impression qu'on est passé de "comment apprendre à faire un commentaire" à "voici mon commentaire" Wink

Y a de ça, mais quand j'y songe, j'ai appris par l'exemple et l'exercice, avant tout. Ce sur quoi je voulais insister, comme Cripure, je crois, c'est sur la nature et la finalité de l'exercice : c'est bien une argumentation, et sa finalité est de proposer une lecture cohérente du texte. La méthode reste tout de même au service d'une démarche, le but ce n'est pas seulement de remplir des paragraphes, c'est d'interpréter un texte. Dans le cas d'un texte ironique comme celui de Voltaire, on voit bien je crois la nature de la démarche, qui est de prendre en compte les apparences pour les dépasser et aller chercher le sens du texte au-delà de sa compréhension immédiate et de son sens littéral. Pour les élèves, ça montre même bien l'intérêt de l'exercice.

J'associe toujours l'exemple à la méthode d'ailleurs, quand j'explique l'exercice, parce qu'autrement, on perd de vue que celle-ci est au service d'une démarche de compréhension et d'argumentation. Pour l'introduction par exemple, ça donne ça.

I] Présentation de l’auteur et de l’œuvre. Le but est d'en venir à la présentation du texte. C'est donc ce qui permet de le situer efficacement qu'il faut exposer.
a) Nommer l’auteur, préciser l’époque à laquelle il écrit et si possible le mouvement littéraire dans lequel il s’inscrit.
b) présenter (si possible) l’œuvre complète dont le texte est extrait : en préciser le genre littéraire (comédie, roman épistolaire, conte…) et le sujet principal qu’elle aborde : résumer rapidement l’intrigue, et y situer l’extrait étudié.

II] Présentation de l’extrait étudié
a) Genre du texte (fable, lettre, monologue, sonnet, description…)
b) Sujet du texte (de quoi parle le texte, que raconte-t-il, qu’explique-t-il, quelle thèse défend-il ?)
c) Énonciation du texte (Qui parle dans le texte ? A qui ? Dans quel but ? sur quel ton ?)
d) Registre dominant du texte. (épique, fantastique, pathétique etc.)
e) Structure du texte : quelles sont les principales étapes du texte ? Selon quelle logique progresse-t-il ? (Pour cela, ne pas se fier aveuglément à la mise en page : il peut y avoir 3 étapes et seulement 2 paragraphes… )
III] Présentation du développement .
- Formulation de la problématique (facultatif)
- Annonce claire des 2 ou 3 grandes parties du développement (> le mieux est d’essayer d’articuler les 2 ou 3 idées principales en une seule phrase, en les reliant les unes aux autres de manière à montrer selon quelle logique le texte les conjugue).

ATTENTION : ne pas confondre structure du texte et plan du commentaire : veiller à ce que l’idée de chaque grande partie soit valable pour le texte pris dans son ensemble. On ne consacre pas le I) à la 1ère moitié du texte et le II) à la seconde moitié, car on donne ainsi le sentiment que le texte manque d’unité, et on en vient à suivre l’ordre du texte - au lieu de suivre l’ordre des idées.

EXEMPLE D’INTRODUCTION
( I.a ) Voltaire, philosophe des Lumières du dix-huitième siècle, est l’auteur d’un Traité sur la Tolérance, d’un Dictionnaire philosophique, ( I.b.) et de contes philosophiques comme l’Ingénu ou Candide : c’est de cette dernière œuvre que notre texte est extrait. Ce conte relate les mésaventures d’un jeune homme inexpérimenté, Candide, que son precepteur Pangloss a convaincu de l’idée optimiste selon laquelle le monde dans lequel il vit est le meilleur des mondes possibles. Chassé de son château natal pour avoir embrassé Cunégonde, la fille du baron, Candide parcourt le monde et y fait l’expérience du mal sous toutes ses formes, remettant peu à peu en cause ses convictions optimistes. Nous sommes ici au milieu du récit, au chap. XIX : fuyant le Portugal, Candide, accompagné de son valet Cacambo, s’est embarqué pour l’Amérique du Sud. Il y a découvert le pays merveilleux d’Eldorado, qu’il a quitté pour partir à la recherche de Cunégonde. Parvenu en Guyane hollandaise, il approche ici de la ville de Surinam. ( II.a + II.b) Dans cet extrait, le récit laisse place au dialogue pour relater la rencontre d’un esclave étendu aux portes de la ville. (II.c) Celui-ci décrit à Candide et Cacambo sa condition d’esclave et relate brièvement son histoire. ( II.d + II.e.) L’extrait est structuré en trois étapes : il débute par la description pathétique de l’esclave (l. 1 et 2), se poursuit, dans un registre plus didactique, avec le dialogue entre celui-ci et Candide, l’esclave expliquant sa situation, (l.2 à 13) non sans faire preuve d’esprit critique. L’extrait s’achève sur la réaction de Candide et les conclusions qu’il tire de cette rencontre (l.14-16). ( III.) Nous verrons comment Voltaire commence par nous faire partager l’émotion de Candide (1ère partie) afin de nous inciter comme lui à la réflexion, en proposant une critique virulente du système esclavagiste (2de partie).


_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Méthode du commentaire composé

par Iphigénie le Lun 10 Déc 2012 - 10:46
Tout à fait d'accord, Hannibal: chaque apprentissage est accompagné d'un exemple entièrement rédigé, bien sûr.
Par contre, je parlais de "bricolage" parce que vos corrigés sont très bien mais ce sont des commentaires "aboutis": si je donne ça à mes élèves ils sont largués.
Je procède plus modestement, en essayant (au moins pour la partie d'élèves pour qui ça sert à quelque chose) de peaufiner petit à petit.

Sur le texte de Voltaire, petit point de détail, j'ai déjà lu de multiples fois cette interprétation du "pathétique" de la description et je n'en suis pas convaincue. Il me semble que le texte appuie beaucoup plus sur l'absurdité que sur le pathétique (conformément à la volonté de convaincre par la raison plus que les sentiments). Il me semble presque qu'au contraire Voltaire gomme le pathétique , essaie d'en tirer le moins possible partie pour montrer qu'au-delà d'être inhumain, le code noir est surtout contre-productif...
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Méthode du commentaire composé

par Hannibal le Lun 10 Déc 2012 - 10:58
@iphigénie a écrit:Par contre, je parlais de "bricolage" parce que vos corrigés sont très bien mais ce sont des commentaires "aboutis": si je donne ça à mes élèves ils sont largués.
Je pense utile qu'ils prennent une vue d'ensemble de la chose le moins tard possible : même s'il faut évidemment fractionner la difficulté, ça permet de garder en tête qu'un morceau de commentaire a vocation à s'intégrer dans un tout aussi cohérent que possible.

@iphigénie a écrit: Sur le texte de Voltaire, petit point de détail, j'ai déjà lu de multiples fois cette interprétation du "pathétique" de la description et je n'en suis pas convaincue. Il me semble que le texte appuie beaucoup plus sur l'absurdité que sur le pathétique (conformément à la volonté de convaincre par la raison plus que les sentiments). Il me semble presque qu'au contraire Voltaire gomme le pathétique , essaie d'en tirer le moins possible partie pour montrer qu'au-delà d'être inhumain, le code noir est surtout contre-productif...

Je suis d'accord pour l'idée d'un refus du pathétique : pleurnicher ne suffit pas, et c'est dans le discours fort distancé (voire un brin artificiel) de l'esclave plutôt que dans les larmes de Candide qu'on trouve la remise en cause la plus efficace. L'absurdité aussi, d'une certaine manière, est présente. C'est clairement un système aberrant qui est exposé, avec des mères dénaturées, des esclaves qu'on mutile pour une raison comme pour une autre, des religieux pris en flagrant délit de contradiction, du superflu (le sucre) auquel on sacrifie des vies humaines, etc.


Dernière édition par Hannibal le Lun 10 Déc 2012 - 11:12, édité 3 fois

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Méthode du commentaire composé

par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 11:02
@nlm76 a écrit:Très intéressant, ce fil.

@ cripure

Après une première lecture de votre sujet corrigé... En fait, je pense que nous n'avons pas du tout la même façon d'aborder le commentaire d'un texte. Je ne vois pas, a priori, trop l'intérêt de montrer pendant la moitié du commentaire que le texte est "cohérent". A priori, toujours, je demanderais d'expédier ça dans l'introduction : c'est l'évidence.
De même pour l'ensemble de la démonstration, qui me paraît vouloir montrer que ce texte est une dénonciation de la censure et en particulier de la censure religieuse, et corrélativement un éloge du livre, de l'instruction et de la culture. Si on ne le comprend pas, c'est juste qu'on est un sot. Maintenant, ce qui m'intéresse, c'est pourquoi ce texte est si cinglant. Qu'a-t-il de plus que l'énoncé suivant : "La censure, c'est pas bien." ?
On montre qu'il est cohérent 1) parce qu'il l'est 2) parce qu'on doit montrer ce qu'on affirme Smile
Nulle part il n'y a de développement sur le sujet général "la censure, c'est pas bien". Ce n'est pas un texte sur la censure, d'ailleurs. Nulle part je n'emploie le terme de censure, remarque au passage Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Méthode du commentaire composé

par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 11:06
@nlm76 a écrit:
@Hannibal a écrit:
Et bien sûr que si, c'est important d'en montrer la cohérence. C'est même essentiel.
Je veux bien, mais pourquoi est-ce essentiel ?
Parce que la cohérence d'un texte cohérent est son essence Smile
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Méthode du commentaire composé

par Hannibal le Lun 10 Déc 2012 - 12:37
@Ezilda a écrit:Bonjour à tous,

Auriez-vous une solution miracle quant à la méthode du commentaire composé ? Par avance merci. Ezilda.

Un truc qui peut aider, c'est d'avoir des choses à dire dans le commentaire. Et là c'est d'entraînement à l'analyse (repérage et interprétation des procédés d'écriture) qu'il s'agit. Remplir un paragraphe avec rien, c'est difficile. Avec des arguments, ça devient quand même plus facile.

Je suis peut-être hors-sujet par rapport à votre question, mais la difficulté des élèves, c'est souvent de bricoler 4 paragraphes avec deux idées vagues, et on met parfois sur le compte de difficultés liées à la dispositio des difficultés qui sont en fait liées à l'inventio.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
Cipango
Habitué du forum

Re: Méthode du commentaire composé

par Cipango le Lun 10 Déc 2012 - 13:06
@nlm76 a écrit:Très intéressant, ce fil.

@ cripure

Après une première lecture de votre sujet corrigé... En fait, je pense que nous n'avons pas du tout la même façon d'aborder le commentaire d'un texte. Je ne vois pas, a priori, trop l'intérêt de montrer pendant la moitié du commentaire que le texte est "cohérent". A priori, toujours, je demanderais d'expédier ça dans l'introduction : c'est l'évidence.
De même pour l'ensemble de la démonstration, qui me paraît vouloir montrer que ce texte est une dénonciation de la censure et en particulier de la censure religieuse, et corrélativement un éloge du livre, de l'instruction et de la culture. Si on ne le comprend pas, c'est juste qu'on est un sot. Maintenant, ce qui m'intéresse, c'est pourquoi ce texte est si cinglant. Qu'a-t-il de plus que l'énoncé suivant : "La censure, c'est pas bien." ?

Mais quels seraient tes deux grands axes alors nlm? Il me semble que la première partie de Cripure sur la cohérence du texte pourrait aussi bien s'intituler "I- Un décret en apparence rationnel et rigoureux". Et je ne vois absolument pas comment on pourrait se passer de cette partie, évidemment inversée par le "II -...mais en réalité une dénonciation vigoureuse d'idées indéfendables". Le plan de Cripure et le contenu de son commentaire me semblent très bien.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Méthode du commentaire composé

par NLM76 le Lun 10 Déc 2012 - 13:21
Cripure a écrit:On montre qu'il est cohérent 1) parce qu'il l'est 2) parce qu'on doit montrer ce qu'on affirme Smile
Donc, dans un commentaire sur un sonnet, on peut faire une première partie pour montrer qu'il est un sonnet ?
Je crains d'être sanglant avec un élève qui me ferait une telle première partie.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Méthode du commentaire composé

par doctor who le Lun 10 Déc 2012 - 13:31
Ce n'est pas pareil de faire un grand I sur le fait qu'un sonnet est un sonnet ou sur le fait qu'un texte est un discours juridique.
Pour que la comparaison soit exacte, il faudrait que Cripure ait fait un grand I intitulé "Un texte en prose".

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Contenu sponsorisé

Re: Méthode du commentaire composé

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum