Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cathy
Fidèle du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Cathy le Lun 10 Déc 2012 - 16:32
@Celeborn a écrit:
@Ajupouet a écrit:
Sauf qu'il y a une chose dont je suis certaine : il y a bien plus efficace pour que ma fille apprenne un mot que de lui faire copier dix fois. J'irai même jusqu'à dire que c'est totalement inefficace.
Donc, oui, copier dix fois est une punition dans le cas de ma fille. Mais ça, c'est difficile à faire comprendre qu'un enfant fonctionne différemment.
Ta fille a-t-elle un PAI signé par un médecin scolaire ?

Excuse-moi d'être un peu direct, mais je pense qu'un parent tel que toi (dans l'image que tu nous en donnes ici, en tous les cas) agirait de la même manière envers ton propre enseignement, tu le prendrais probablement très mal. Ce serait peut-être bien de te projeter de l'autre côté, à savoir du côté de la maîtresse de ta fille, qui apprend à ta fille à écrire de la même manière que toi, tu écris, d'ailleurs. ET qui lui donne des punitions qui n'en sont pas, comme tu viens toi-même de le reconnaître.

Conseil n°1 : ne rien faire

Conseil n°2 si tu ne veux pas suivre le conseil n°1 : prendre un rendez-vous avec la maîtresse pour en parler très calmement. Peut-être a-t-elle des choses à te dire sur le sujet. Et puis comme ça, tu pourras lui parler de ta fille qui « fonctionne différemment ».

En tous les cas, un certain nombre de choses me semblent à prendre en compte :

1) cette réforme n'est pas une réforme, est mal ficelée et tout un chacun est obligé de se reporter à la liste des recommandations pour savoir écrire, ce qui montre qu'elle n'est en grande partie pas pratique du tout. Ça fait 22 ans qu'elle n'est pas appliquée, y compris par ceux qui l'ont mise en place. C'est dire à quel point il est urgent d'attendre.

2) La maîtresse n'apprend rien de faux à ta fille.

3) Ce que la maîtresse apprend à ta fille est mieux considéré dans les mœurs actuelles. Alors on peut considérer que les mœurs actuelles sont stupides et snobs, que hors du légalisme point de salut, mais en attendant le monde fonctionne ainsi, et ce n'est pas toi qui va le changer. Ça fait 22 ans qu'il ne change pas.

4) Remettre en cause les pratiques de la maîtresse devant ta fille, quand bien même elle ne suit pas le BO (et toi, tu le suis à 100%, le BO, au fait ?), et alors que ce qu'elle lui enseigne n'est (une fois encore) pas faux me paraît être une sacrée belle bêtise.

Pas mieux! C'est exactement ma pensée! Et comme me disait ma maman, "c'est comme ça, dans la classe, la maîtresse a toujours raison."! Certes, c'était une lointaine époque mais je ne vois pas pourquoi s'acharner à vouloir écrire "maitresse"...Je me serais fait taper sèchement sur les doigts!
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 16:35
@Igniatius a écrit:
@krungthep a écrit:
@Igniatius a écrit:
@krungthep a écrit:
@Igniatius a écrit:

Oui. Trois solutions s'offrent à nous :
1. on conteste ouvertement et violemment la parole de l'enseignant qui, manifestement, ne connaît pas son métier. Nul doute que, n'écoutant que notre supériorité de parent d'élève chiant, l'enseignant va remettre en cause l'ensemble de sa pratique immédiatement ;
2. on ne dit rien du tout, et on laisse notre enfant apprendre des choses plus ou mins fausses, ou plus ou moins mal, car il n'y a pas de raison que notre enfant ait un avantage personnel à l'école ;
3. on réunit en place publique tous les PE qui enseignent encore la méthode globale, on bloque les issues, et on les brûle pour régler le problème définitivement.

Bon, finalement, je préfère la solution de philann.

On peut aussi faire une variante du 1.
On peut contester de manière non-violente mais raisonnée et argumentée, ce qui n'est pas bien difficile quand il s'agit de la méthode globale... Et on peut organiser une école du soir parallèle pour tenter de récupérer tous les enfants victimes de méthodes autrement plus nocives que la réforme orthographique.


Ah ah ah !
Tu m'as bien eu : allez, tu es Patrick Sébastien déguisé en enseignante ?

Sur ma planète, il existe plein de gens qui considèrent que l'on ne peut pas être convaincu par des arguments contre la méthode globale.
Et sinon, l'idée de prendre la place des enseignants défaillants en créant une deuxième école, le soir après les cours, est vraiment hilarante.
Par contre, sur ma planète, le Père Noël n'existe pas en fait.

J'admets que tu n'as pas tort... Mais on peut, on doit essayer.
Et sinon, demande à Adelaidaugusta ou plein d'autres si c'est vraiment hilarant de récupérer les faux dyslexiques après l'école bousillés par ces méthodes...

Ah mais je te rassure : je les récupère aussi en lycée.
Je ne conteste pas la nocivité extrême de ces méthodes, je suis le premier à constater leurs effets délétères sur mon propre enseignement.
Mais c'est juste que je ne comprends pas ce que tu reproches aux propos de Philann : un enseignant qui pratique ces méthodes ne changera pas d'avis parce que tu iras lui porter la bonne parole, malheureusement, et tu risques justes de faire remarquer ton gosse.
S'il faut se battre, c'est à plus haut niveau, auprès des IEN, qui soutiennent eux-mêmes parfois ces méthodes débiles.

Ce que je reproche aux propos de Philann c'est qu'agir en béni oui-oui quoiqu'il arrive auprès des profs me semble inapproprié dans beaucoup de situations. Ca justifie aussi le révisionnisme des profs de Lyon III ou autre, à ce moment-là. Que l'enfant ne conteste pas car son esprit critique est inexistant, soit. Que le parent ou l'étudiant fasse de même par principe, je ne suis pas d'accord.
Invité12
Niveau 8

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Invité12 le Lun 10 Déc 2012 - 16:39
Ajupouet, cet événement ne doit pas être le prétexte pour liguer telle partie contre l'autre. Il est tout à fait possible de résoudre ce désaccord à trois, maîtresse, parent, élève. Tu peux expliquer AVEC la maîtresse à ta fille que :

- les gens qui réfléchissent à la langue française ont décidé il y a longtemps qu'on ferait une réforme pour changer l'orthographe des mots ;
- certaines personnes qui enseignent la langue sont d'accord avec cette réforme parce qu'ils estiment que l'orthographe doit changer, que d'autres personnes ne sont pas d'accord ;
- Fillette pourrait décider plus tard, en toute liberté, quelle orthographe elle choisirait, mais que pour l'instant, sa maîtresse a décidé de lui enseigner l'ancienne orthographe parce que c'est elle qui est le plus souvent utilisée ;
- le copiage du mot n'est bien sûr pas une punition, et qu'il est très bien que Fillette sache les deux orthographes, mais que la maîtresse espérait ainsi que Fillette se souvienne toute sa vie que l'on met un accent à maîtresse ;
- que Fillette croiserait peut-être plus tard une maîtresse qui penserait comme sa maman, et que les adultes sont bien conscients que c'est compliqué cette histoire de réforme ;
- la tentative de Fillette de berner la maîtresse n'était pas très généreuse, mais que maintenant qu'on lui a expliqué, maman et maîtresse espéraient que Fillette comprendrait pourquoi il était important pour la maîtresse d'enseigner l'orthographe à sa manière.

Je ne vois pas pourquoi les choix de la maîtresse concernant l'orthographe ne pourraient être expliqués à des enfants et cette transparence me semble plus bénéfique qu'un clivage entre les partisans de la réforme et les autres.


Dernière édition par Ponette le Lun 10 Déc 2012 - 16:49, édité 2 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 16:40
@John a écrit:
L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable.
Ce qui va à l'encontre du décret concerné (Journal officiel du 6 décembre 1990) et des dictionnaires.
A tort ou à raison, John, les personnes qui connaissent le français ne passent pas leur temps à vérifier ce qu'elles savent déjà. En outre, les secteurs en relation sérieuse avec le public n'utiliseront jamais la nouvelle orthographe.
Perso, en 90, j'ai essayé de l'appliquer pendant deux mois. Je venais d'arriver sur mon poste et je n'y voyais pas malice. Je suis devenu très vite "le nouveau qui sait pas écrire". Ben ça refroidit, tu sais... Alors maintenant, fini.
Celeborn : tout pareil
krungthep
Niveau 9

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par krungthep le Lun 10 Déc 2012 - 16:43
@Igniatius a écrit:
@krungthep a écrit:
@doctor who a écrit:
@krungthep a écrit:
@doctor who a écrit:

C'est l'action de mourir qui a été "laissée". Et comme ça vient après le verbe : pas d'accord.

En effet. Mais là, tu bousilles les arguments développés plus haut (qui vont à l'encontre de la fameuse réforme).

DOnt acte. J'avais tort. Ce qui est laissé, c'est aussi bien "elle" que l'action de mourir. DOnc : ée.

Non. On a toujours dit et écrit "elle s'est fait tabasser", non pas "elle s'est faite tabasser".

Ce sont deux situations différentes :
elle s'est laissée mourir, car : on a laissé qui mourir ? (elle) elle est COD de laissé, donc accord.
elle s'est fait tabasser : on a fait tabasser qui ? (elle) elle est COD de tabasser, donc pas accord.
En tous cas, c'est comme ça que j'ai fini par comprendre les pronominaux.

Ceci dit, le premier cas est ambigu car (elle) peut être sujet ou COD de mourir, c'est ce verbe qui est particulier.

Ok.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 16:45
@krungthep a écrit:Et alors, ca fera combien de lignes si on a le malheur d'écrire un "chevaux-léger" comme le Littré plutôt qu'un "chevau-léger" comme l'Académie?

Je suis attachée à l'orthographe mais là franchement je ne comprends pas. Il y a une disposition légale, il faut la respecter. Tout le reste est du snobisme (euh, du "marqueur social").

Vous enseignez quoi, vous, à part le catéchisme permanent ? Vous savez ce que c'est que corrriger des copies ? Vous croyez que je vais passer 10 minutes de plus par copie tout ça pour tâtonner devant les nouvelles hésitations que crée cette réforme inepte ? Vous croyez que je vais salir mon tableau en écrivant "des ayants-droit", c'est-à-dire en accordant un participe présent, dont la caractéristique première est qu'il est invariable ? Il en va de cette réforme comme des autres : juste pour faire causer et gaspiller de l'encre.
Qu'elle ressorte des placards depuis deux ans alors qu'elle est promulguée depuis 1990 n'est pas un mince paradoxe, d'ailleurs. Les sociologues et les psychologues, au boulot Very Happy
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 16:46
@doubledecker a écrit: L'enseignant jouit d'une certaine liberté pédagogiquemais celle-ci doit se faire dans les limites prévues par la loi.
Voui voui voui. Le BO dit aussi que le latin s'étudie par niveaux distincts et à raison de 3h par semaine. C'est dire s'il est taquin Razz
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Celadon le Lun 10 Déc 2012 - 17:01
Dispositions légales ? C'est une loi ?
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Ajupouet le Lun 10 Déc 2012 - 17:03
Pour ma part, je quitte cette discussion qui devient vraiment limite je trouve.
Merci à tous pour vos réponses.
Incident clos.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par adelaideaugusta le Lun 10 Déc 2012 - 18:09
@Celeborn a écrit:L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable. Les professeurs qui enseignent ces recommandations que personne n'applique depuis 20 ans contribuent en fait à agrandir la fracture sociale, comme aurait dit l'autre.

À ta place, je ferais faire la punition et j'enverrais un mot de remerciement à la maîtresse, qui a à cœur d'enseigner ce qu'il y a de mieux à ses élèves.

veneration veneration veneration

Pour l'orthographe, il faut savoir qu'elle est exigée correcte dans les recrutements d'ingénieurs, de représentants, diplôme "Voltaire" (voir les messages de LuigiB) :
on ne sait pas quel est l'avenir d'un enfant de 10-11 ans, alors, autant exiger le maximum.
Avec un père enseignant, elle est plutôt favorisée, donc ne pinaillons pas !
Je trouve désagréable de trouver des fautes d'orthographe dans les livres et les journaux, quant à celles des instituteurs...
Le laxisme orthographique conduit à l'abandon de la grammaire, et on a des enfants de 13-14-15 ans qui font quatre fautes par ligne dans une dictée de CM1.
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par adelaideaugusta le Lun 10 Déc 2012 - 18:12
Cripure a écrit:
@John a écrit:
L' "ancienne" orth0ographe est un marqueur social fort : plus on grimpe dans la société, plus elle est reconnue comme la seule valable.
Ce qui va à l'encontre du décret concerné (Journal officiel du 6 décembre 1990) et des dictionnaires.
A tort ou à raison, John, les personnes qui connaissent le français ne passent pas leur temps à vérifier ce qu'elles savent déjà. En outre, les secteurs en relation sérieuse avec le public n'utiliseront jamais la nouvelle orthographe.
Perso, en 90, j'ai essayé de l'appliquer pendant deux mois. Je venais d'arriver sur mon poste et je n'y voyais pas malice. Je suis devenu très vite "le nouveau qui sait pas écrire". Ben ça refroidit, tu sais... Alors maintenant, fini.
Celeborn : tout pareil

+ 1000
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par adelaideaugusta le Lun 10 Déc 2012 - 18:19
Ortograf témoignage d'une correctrice de bac blanc.

Misères du collège unique
Vacances de février = correction des brevets blancs, entre l'ennui et le cauchemar. Le texte donné est l'arrivée de Jean Valjean à l'auberge de Digne d'où il est chassé par l'aubergiste Jacquin Labarre.

Sujet: "L'aubergiste raconte la scène à sa femme qui cherche à lui montrer qu'il a eu tort".(la date, 1815, était indiquée).
Copie de 3°, collège non ZEP dans un quartier tranquille de Bordeaux

"Chère femme, je vais te raconter mon aventure à l'auberge...J'avais fait douze lieues et personne ne me vouller, il avait plus de chambre a ce qu'ils me dissait mais moi je vouller juste un endroit n'impporte ou temps que j'avais de quoi manger et dormire.
Je leurs dissait que j'avais de l'argent et que je pouvait tous payé d'avance mais ils ne pouvais pas cas même. Donc je suis parti et il y avait un banc pas loin de l'hôtel je mi suis accit dessu et j'ai attendu que le temps passe jusqu'au lendemain matin que je retrouse chemin pour arrivait à destination à la maison te retrouver et manger tes sucullent petits plats.

-Tu c'est mon chère mari je me faisait du soucit pour toi, je m'étais mise à ta recherche toute seule dans la ville mais je ne tes pas retrouver à mon grands despoir jusqu'à maintenant que tu refasse ton apparition (...)
-Bon chéri nous allons passer bientôt a table donc tu fini ce que tu fait et tu vient manger car depuis le temps que ta pas manger tu doit avoir beaucoup faim en plus je te fait ton plat préfaire - Ah bon quoi? - une soupe au legumes mixe comme tu aime

Nous nous somme mi a table et avont diner devant la télévision qui été allumer et qui parler d'un homme qui était à la recherche d'un autre homme qui fessait tous les hôtels et cette homme ce prenomer Jean Valjean qu'il désigne aussi aubergiste qui ne trouver pas de quoi ce l'oger pour quelque nuits. Et la femme de Jean Valjean ce demanda ce qui cettait passé a son mari mais il ne voula pas repondre, ils finissa de manger devant la télévision en écoutant les information."
Tinsel
Expert

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Tinsel le Lun 10 Déc 2012 - 18:40
Mais enfin adelaideaugusta... Ce n'est pas l'objet de ce sujet... On parle juste d'une élève qui applique l'orthographe telle qu'indiqué dans la réforme de 1990, et les programmes de cycle 3 indiquent "L’orthographe révisée est la référence." Une élève parfaitement dans les clous officiels, et qui doit néanmoins se corriger.

_________________
Koala + bassine
avatar
zina
Habitué du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par zina le Lun 10 Déc 2012 - 18:44
Cette réforme est aussi idiote que les AP qui apprennent aux lycéens comment ranger leur trousse et cartable . Mais c'est la loi. Twisted Evil
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par adelaideaugusta le Lun 10 Déc 2012 - 18:58
Cela peut aussi donner cela :

Sujet du message: Réformer l'orthographe: étude de faisabilité
Réformer l'orthographe: étude de faisabilité


Remarque préliminaire: la question de l'objectivité.

Le débat autour de la réforme de l'orthographe est une vieille bataille en France et, pour cette raison, le simple fait d'en parler peut être considéré comme un moyen de propagande, dans un sens ou dans un autre.
Le présent article voudrait donner toutes les données objectives de la question et rien de plus.
Pour que les choses soient claires, ce qui est présenté ici correspond aux données telles qu'elles sont apparues dans une action où l'on faisait le pari que la réforme est possible et nécessaire.
Liberté est laissée naturellement d'y apporter tout point de vue adverse, différent ou complémentaire.

La réforme profonde est impossible parce que, instinctivement, le grand public opte résolument pour des aménagements prudents, modérés, ce que l'on appelle parfois "un simple toilettage".

Or, avec une réforme modérée, d'abord, la liste des aménagements à adopter est laborieuse à définir, mais surtout, la dose de déstabilisation des usagers apportée par le changement n'est guère compensée par la satisfaction d'une norme orthographique améliorée.

L'orthographe améliorée garde toujours encore fatalement des incohérences. Par exemple, la réforme Rocard de 1990 proposait dans un premier temps "bonhomie", avec un seul m, à côté de "bonhomme", avec deux m.

En fait, d'un point de vue pratique, une réforme radicale est beaucoup plus facile qu'une réforme modérée parce qu'elle aboutit à une règle simple, où l'écriture est déterminée simplement à partir de la prononciation par la règle phonétique: "Une lettre par son, un son par lettre".

Pour qu'une véritable réforme de l'orthographe ait des chances d'aboutir, la nouvelle écriture doit donc remplir simultanément deux exigences passablement contradictoires:

- elle doit être, dans toute la mesure du possible, phonétique,

- mais elle doit, en même temps, présenter le maximum de ressemblance avec ce que nous avons l'habitude de lire.

Cette nouvelle écriture doit pouvoir être considérée comme acceptable, ou pas trop inacceptable, par le public actuel, bien que celui-ci ne soit pas appelé à être concerné par le changement. L'ancienne et la nouvelle écriture devront présenter entre elles maximum de continuité.

C'est d'abord le fatalisme, l'indifférence, l'idée que la réforme est impossible, le rejet réciproque des responsabilités. A l'Académie Française, on déclare qu'on entérine un changement une fois qu'il est entré dans les faits. Au niveau de l'Education Nationale, comme au niveau du grand public, on attend que l'Académie ait pris une décision pour modifier les usages..

En outre, certaines de nos lettres traditionnelles se retrouvent dans l'A.P.I. avec un usage totalement contraire à nos habitudes: c'est le cas de la lettre y utilisée pour le son u, lettre u pour le son ou, j pour le i consonnisé ("yé"), o pour le son ô, e pour le son é,.
Au total, sur une quarantaine de lettres, on en trouve à peine une quinzaine seulement dont l'usage est conforme à nos habitudes !

Malgré ce grave défaut, l'API a été adopté sans que personne n'émette la moindre protestation, on est alors en droit de faire l'hypothèse:

Si, à la place de l'API, on avait choisi des graphismes présentant le maximum de confort pour les usagers, son utilisation aurait pu se généraliser spontanément, progressivement , en douceur et sans apporter le moindre risque de déstabilisation de la langue.

Autrement dit, à condition d'être conscient de la nécessité de réformer l'orthographe , un despote éclairé aurait eu les moyens de démarrer le processus de réforme, sans même en annoncer la couleur, simplement en mettant en place un alphabet phonétique français judicieusement conçu et en le faisant utiliser, dans un premier temps, de manière aussi marginale que l'API.


ORTOGRAF-FR
5 rue Volta,
MONTLEBON F- 25500-MORTEAU
tél 03 81 67 43 64
sites: 1°) http://alrg.free.fr/ortograf
2°) http://www.alfograf.net

page 266 - 2007-10
_________________
Respecter l'usage, préparer l'avenir.




Ortograf (suite)

"Ortograf dévoual son plan 2007
Le group Ortograf a aksèpté d'aporté dè-z ajusteman à la norm. Sè demand étè rékurant é adrèsé par dè-s usajé de tou lè-z orizon de l'èspas frankofone depui l'introduksion de la norm.
Un sousi de stabilité avè jusk'isi retenu le group Ortograf d'antériné sè modifikasion, par ayer, tou-t à fè léjitim é dan l'espri de la norm; Le digram 'oi' sera ranplasé par 'oua' é le son jénéralman reprézanté par le karaktèr 'ê' le sera par le karaktèr 'è'. Lè chanjman prandron éfè sur le sit ortograf.net o kouran de l'ané 2007.
Le group Ortograf a konstitué l'ékip intèrnasional DÉVO (DÉVlopman Ortograf) dan le bu de dévlopé dè-z outi ki pèrmètron la difuzion akséléré de la norm Ortograf.
L'ékip DÉVO dévlopra en 2007:
1 - Le plu gran leksik de la lang fransèz, dan lè deu-z ortograf, notaman sur la baz de travo parèné par l'Université de Paris V et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS-France).
2 - Un utilitèr an ligne pour intèrojé gratuitman le leksik. On poura, par egzanple, an kelke segond, sur son portable ou son-n ordinater, obtenir la transkripsion d'un mo an ortograf alternativ.
3 - Un transkripter (tradukter) pour fèr la transkripsion otomatik de tekste konplè, d'une ortograf à l'otre. Le transcripter sera osi ofèr gratuitman é permetra notaman d'antamé rapidman la transkripsion otomatizé, an-n ortograf altèrnativ, de tou le patrimouane litérèr de lang fransèz du domène publik. Le transkripter otomatik sera égalman à la dispozision dè tradukter de lojisièl. Imajiné! Linux, Google et otre an-n ortograf alternativ!
Tout sè-z aksion viz à réalizé la vizion Ortograf 2007: Akrouatr la prézans é la léjitimité de l'ortograf altèrnativ dan l'èspas publik. "

phi
Expert spécialisé

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par phi le Lun 10 Déc 2012 - 19:10
Je n'ai pas tout lu mais j'avoue que bien qu'étant plutôt très compréhensive avec les parents, je prendrais assez mal qu'on vienne m'embêter pour pareille broutille... Embarassed
Il y a tellement d'autres choses plus importantes qu'on pourrait me reprocher :p
avatar
Duplay
Expert

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Duplay le Lun 10 Déc 2012 - 19:22
@krungthep a écrit:
Oui. En même temps, on peut déjà s'estimer fort heureux si les instits respectent une orthographe, fût-elle ancienne ou nouvelle.

Ah ! Ma bonne madame Michu, de nos jours, le petit personnel...
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par doublecasquette le Lun 10 Déc 2012 - 19:24
Ce qui m'ennuie dans cette histoire de réforme, c'est qu'elle n'est appliquée ni dans les BOEN, ni au Journal Officiel, ni dans les notes de service émanant des services de l'IEN, du DASEN, du Rectorat ou du Ministère...

Un petit exemple, dans le BOEN des Programmes 2008, celui-là même qui réclame que désormais on enseigne la deuxième et tolère les deux :

INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE

Les élèves apprennent les règles de politesse et du comportement en société. Ils acquièrent progressivement un comportement responsable et deviennent plus autonomes.
1. Ils découvrent les principes de la morale, qui peuvent être présentés sous forme de maximes illustrées et expliquées par le maître au cours de la journée
(BOEN Hors Série n°3 du 19 juin 2008, p. 19)

Un autre :
A l'école primaire, le livret personnel de compétences est une des composantes du livret scolaire. Il est renseigné en CE1 et en CM2. Une attestation de maîtise des connaissances et compétences est alors communiquée à la famille. À la fin du CM2, le livret est transmis au collège.
(Socle commun de connaissances et de compétences
Livret personnel de compétences - eduscol)

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Pseudo le Lun 10 Déc 2012 - 19:41
Mais tout ces débats, ca ne concerne que de très loin le problème de la petite.

Son problème, c'est qu'elle est au prise avec les contradictions des adultes et qu'elle le souligne avec malice. Si l’orthographe peut changer tous les ans, ca pose un problème quand même non ? Et elle change avec des personnes toutes autant responsable de l'autorité. Ca pose question non ? Et bien elle pose la question, voilà. Avec ses moyens d'enfant.

Alors la sanctionner avec vigueur, lui causer autorité, c'est idiot. Puisque l'autorité est capable de changer les règles à vue, de façon arbitraire.

Sur le fond elle a raison la gamine. C'est peut-être une bonne idée de lui reconnaître ca, quitte à lui expliquer que, justement, les adultes ne sont pas d'accord. Mais trouver qu'elle pousse le bouchon et la traiter comme une délinquante, désolée, mais c'est stupide.



Dernière édition par Pseudo le Lun 10 Déc 2012 - 20:09, édité 1 fois

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Igniatius
Guide spirituel

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Igniatius le Lun 10 Déc 2012 - 19:58
@Pseudo a écrit:Mais tout ces débats, ca ne concerne que de très loin le problème de la petite.

Son problème, c'est qu'elle est au prise avec les contradictions des adultes et qu'elle le souligne avec malice. Si l’orthographe peut changer tous les ans, ca pose un problème quand même non ? Et elle change avec des personnes toutes autant responsable de l'autorité. Ca pose question non ? Et bien elle pose la question, voilà. Avec ses moyens d'enfant.

Alors la sanctionner avec vigueur, lui causer autorité, c'est idiot. Puisque l'autorité est capable de changer les règles à vue, de façon arbitraire.

Sur le fond elle à raison la gamine. C'est peut-être une bonne idée de lui reconnaître ca, quitte à lui expliquer que, justement, les adultes ne sont pas d'accord. Mais trouver qu'elle pousse le bouchon et la traiter comme une délinquante, désolée, mais c'est stupide.


Relis les posts.
La maîtresse ne l'a d'ailleurs pas fait : c'est juste un exercice normal qu'elle donne à ceux qui ne retiennent pas encore bien tous les mots.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 20:13
@doublecasquette a écrit:Ce qui m'ennuie dans cette histoire de réforme, c'est qu'elle n'est appliquée ni dans les BOEN, ni au Journal Officiel, ni dans les notes de service émanant des services de l'IEN, du DASEN, du Rectorat ou du Ministère...
Ben tiens. Elle ne sera appliquée que dans les écoles de pauvres. Par pur mépris d'une part, et pure indifférence d'autre part pour leur avenir.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Celadon le Lun 10 Déc 2012 - 20:19
C'est d'ailleurs la meilleure défense à opposer à qui oserait imposer quoi que ce soit en ce domaine.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Déc 2012 - 20:36
Le problème est que même les gamins consciencieux auront des ennuis pour maîtriser la véritable orthographe si personne ne la leur apprend, car les correcteurs d'orthographe sur les traitements de texte ont intégré par défaut la réforme... Il souligne en rouge "ambiguë" ou "événement", c'est consternant Evil or Very Mad
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par adelaideaugusta le Lun 10 Déc 2012 - 20:43
@Tinsel a écrit:Mais enfin adelaideaugusta... Ce n'est pas l'objet de ce sujet... On parle juste d'une élève qui applique l'orthographe telle qu'indiqué dans la réforme de 1990, et les programmes de cycle 3 indiquent "L’orthographe révisée est la référence." Une élève parfaitement dans les clous officiels, et qui doit néanmoins se corriger.

Mais c'est ce qu'on obtient si on accepte ces réformes à la noix qui ne peuvent aboutir à rien de valable !
Tinsel
Expert

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Tinsel le Lun 10 Déc 2012 - 20:46
Soit l'instit milite pour l'ancienne orthographe, l'explique aux élèves et aux parents et voilà. Soit elle ne sait même pas quelle est cette orthographe réformée et elle commet une erreur, pas dramatique, mais une erreur.

_________________
Koala + bassine
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par adelaideaugusta le Lun 10 Déc 2012 - 20:47
Cripure a écrit:
@doublecasquette a écrit:Ce qui m'ennuie dans cette histoire de réforme, c'est qu'elle n'est appliquée ni dans les BOEN, ni au Journal Officiel, ni dans les notes de service émanant des services de l'IEN, du DASEN, du Rectorat ou du Ministère...
Ben tiens. Elle ne sera appliquée que dans les écoles de pauvres. Par pur mépris d'une part, et pure indifférence d'autre part pour leur avenir.

Bien sûr dans les écoles de pauvres pour commencer, mais aussi dans les autres : l'orthographe se perd, avez-vous tous lu l'excellente interview de LuigiB, ou dois-je la replacer ?
Cela ne semble pas avoir impressionné grand monde !
Contenu sponsorisé

Re: Ma fille applique la réforme de l'orthographe de 1990... et sa maîtresse la sanctionne.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum