absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par atarax75 le Lun 10 Déc 2012 - 17:06

Bonjour à tous,

Je me sens stupide de poster un sujet pareil, et pourtant:

j'ai un conseil de classe dans deux heures, mais j'habite à trois heures et demie de mon lycée (TZR en sous service, je ne suis affectée qu'à 9h par semaine sur deux jours, le mercredi et le jeudi, à la faveur de mon CDE qui m'a concocté ce super emploi du temps pour que je puisse travailler sur ma thèse à côté. Je vais au lycée en train et dors un soir par semaine à l'internat du lycée. Le reste du temps j'habite chez moi, loi, très loin du lycée et je ne fais pas cours le lundi ni le mardi.).

Aujourd'hui mon train avait plus d'une demi heure de retard, ce qui m'a forcé à appeler en avance de trois heures pour prévenir que je serai soit très en retard, soit carrément absente au conseil de classe de ce soir. Je n'ai finalement pas pris le train car j'aurais raté trois quarts d'heure du conseil... soit sa quasi totalité. La proviseur adjointe étant absente cet après midi pour formation (mais elle assure le conseil ce soir), j'ai d'abord appelé son secrétariat, puis une poignée de collègues, et enfin j'ai dérangé le CDE par téléphone pour le prévenir de mon retard et/ou absence. Il m'a dit de ne pas m'en faire. Mes collègues ont dit qu'ils préviendraient l'adjointe en fin de journée. J'ai envoyé un mail d'excuses à sa secrétaire et au PP de la classe.

Objectivement, je vais rater un conseil de classe pour la première fois de ma vie, car mon train était en retard et que j'ai choisi de ne pas me déplacer pour assister à un tiers de conseil.

Alors pourquoi est-ce que, de retour chez moi,je suis rongée par la culpabilité et la peur qu'on me reproche d'avoir volontairement séché ce conseil qui tombe pile entre deux jours non travaillés, de ne m'être pas déplacée même pour assister à la fin, c'est à dire qu'on me reproche symboliquement de ne pas remplir mes obligations, de ne pas être assez investie au lycée, d'habiter volontairement trop loin,de ne pas"rayonner" suffisamment ?

Suis-je trop stressée ?

atarax75
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Séréna le Lun 10 Déc 2012 - 17:08

Oui.


Ce n'est vraiment, vraiment pas grave. Ne te torture pas pour des chose pareilles. Ca n'en vaut pas la peine!

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Celeborn le Lun 10 Déc 2012 - 17:11

Oui.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Thalia de G le Lun 10 Déc 2012 - 17:14

On respire et on se calme.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par atarax75 le Lun 10 Déc 2012 - 17:15

merci. je trouve (au bout de trois pauvres petites années d'ancienneté) que ce métier est particulièrement propice à ce genre de réaction. Dans mon établissement j'ai l'impression qu'un prof qui se contente de faire ses heures est considéré comme un mauvais prof.

atarax75
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Celeborn le Lun 10 Déc 2012 - 17:17

@atarax75 a écrit:merci. je trouve (au bout de trois pauvres petites années d'ancienneté) que ce métier est particulièrement propice à ce genre de réaction. Dans mon établissement j'ai l'impression qu'un prof qui se contente de faire ses heures est considéré comme un mauvais prof.

Savoir qu'on est considéré comme ci ou comme ça, franchement, ce n'est pas très important. Le travail n'est pas un sacerdoce.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par InvitéYo le Lun 10 Déc 2012 - 17:21

Tess. a écrit:Oui.


Ce n'est vraiment, vraiment pas grave. Ne te torture pas pour des chose pareilles. Ca n'en vaut pas la peine!

+ 10000000000 Smile




InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par InvitéYo le Lun 10 Déc 2012 - 17:27

capucine1981 a écrit:
Tess. a écrit:Oui.


Ce n'est vraiment, vraiment pas grave. Ne te torture pas pour des chose pareilles. Ca n'en vaut pas la peine!

+ 10000000000 Smile




j'ai 18 classes, et je n'assiste qu'à 6 conseils par trimestre ; et j'estime que c'est déjà pas mal! Et je me fous éperdument de ce que les autres (collègues et hiérarchie) en pensent. Tu fais ton boulot, point barre. Préparer correctement ses cours et les assurer face aux élèves, faire les corrections, j'estime que c'est déjà énorme, vu le contexte actuel, alors on ne va pas non plus s'autoflageller en permanence parce que de temps en temps on manque une réunion, un conseil, parce qu'on refuse de participer à un projet, parce qu'on n'évalue pas par compétences...

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Derborence le Lun 10 Déc 2012 - 17:48

Tess. a écrit:Oui.


Ce n'est vraiment, vraiment pas grave. Ne te torture pas pour des chose pareilles. Ca n'en vaut pas la peine!
+ 1

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par atarax75 le Lun 10 Déc 2012 - 17:49

Dans ton cas capucine, bien entendu, je comprends. De mon côté, je culpabilise car je suis payée pour 15 heures et je n'en fais que 9 devant élèves; je n'ai que 3 conseils à assurer, et j'en ai raté un.
Et je suis en général plus ou moins terrorisée par l'administration ou les supérieurs en général (CDEs, inspecteurs, etc.), ce qui, je sais, n'est absolument pas fondé.

merci en tout cas à vous tous pour vos messages. Je manque de bon sens parfois.

atarax75
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Invité21 le Lun 10 Déc 2012 - 17:51

Rien à voir, mais, veinarde! 9h payées 15h, pratique pour la thèse!
Je n'ai pas eu cette chance... Razz

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par atarax75 le Lun 10 Déc 2012 - 17:57

Sibérie: veinarde pour les horaires oui, mais il y a la culpabilité qui va avec, et la "reconnaissance" implicite que je dois à mon CDE pour mon EDT.

J'évite de trop en parler au lycée, car je me suis déjà fait traitée de flemmarde par un collègue ancien, qui m'a dit que j'avais l'air crevée alors que je n'"en foutais pas une", n'ayant "jamais cours".


atarax75
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par InvitéYo le Lun 10 Déc 2012 - 18:11

@atarax75 a écrit:Sibérie: veinarde pour les horaires oui, mais il y a la culpabilité qui va avec, et la "reconnaissance" implicite que je dois à mon CDE pour mon EDT.

J'évite de trop en parler au lycée, car je me suis déjà fait traitée de flemmarde par un collègue ancien, qui m'a dit que j'avais l'air crevée alors que je n'"en foutais pas une", n'ayant "jamais cours".


ton collègue est un c*n Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

dans le même genre, un collègue de maths avait clairement dit que de toutes façons, moi, j'étais tout le temps en vacances, vu la matière que j'enseignais furieux furieux furieux

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par *Lady of Shalott* le Lun 10 Déc 2012 - 18:18

@atarax75 a écrit:Sibérie: veinarde pour les horaires oui, mais il y a la culpabilité qui va avec, et la "reconnaissance" implicite que je dois à mon CDE pour mon EDT.

J'évite de trop en parler au lycée, car je me suis déjà fait traitée de flemmarde par un collègue ancien, qui m'a dit que j'avais l'air crevée alors que je n'"en foutais pas une", n'ayant "jamais cours".


Tu as de la chance d'avoir un CDE qui comprend que tu n'es pas à sa disposition 24h sur 24h Wink Tu peux en effet lui être reconnaissante pour ton EDT... mais cela n'implique pas que tu te mettes la rate au court-bouillon parce que tu sèches un conseil. J'en ai séché bien d'autres, et avec des excuses bien plus mauvaises que la tienne, qui me semble très valable Very Happy

Et que le collègue ancien aille se faire empailler !!!

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)

*Lady of Shalott*
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Catalunya le Lun 10 Déc 2012 - 18:20

C'est très grave. A ta place, j'envisagerais le suicide Very Happy

Non en fait c'est pas grave du tout

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 18:22

@atarax75 a écrit:Bonjour à tous,

Je me sens stupide de poster un sujet pareil, et pourtant:

j'ai un conseil de classe dans deux heures, mais j'habite à trois heures et demie de mon lycée (TZR en sous service, je ne suis affectée qu'à 9h par semaine sur deux jours, le mercredi et le jeudi, à la faveur de mon CDE qui m'a concocté ce super emploi du temps pour que je puisse travailler sur ma thèse à côté. Je vais au lycée en train et dors un soir par semaine à l'internat du lycée. Le reste du temps j'habite chez moi, loi, très loin du lycée et je ne fais pas cours le lundi ni le mardi.).

Aujourd'hui mon train avait plus d'une demi heure de retard, ce qui m'a forcé à appeler en avance de trois heures pour prévenir que je serai soit très en retard, soit carrément absente au conseil de classe de ce soir. Je n'ai finalement pas pris le train car j'aurais raté trois quarts d'heure du conseil... soit sa quasi totalité. La proviseur adjointe étant absente cet après midi pour formation (mais elle assure le conseil ce soir), j'ai d'abord appelé son secrétariat, puis une poignée de collègues, et enfin j'ai dérangé le CDE par téléphone pour le prévenir de mon retard et/ou absence. Il m'a dit de ne pas m'en faire. Mes collègues ont dit qu'ils préviendraient l'adjointe en fin de journée. J'ai envoyé un mail d'excuses à sa secrétaire et au PP de la classe.

Objectivement, je vais rater un conseil de classe pour la première fois de ma vie, car mon train était en retard et que j'ai choisi de ne pas me déplacer pour assister à un tiers de conseil.

Alors pourquoi est-ce que, de retour chez moi,je suis rongée par la culpabilité et la peur qu'on me reproche d'avoir volontairement séché ce conseil qui tombe pile entre deux jours non travaillés, de ne m'être pas déplacée même pour assister à la fin, c'est à dire qu'on me reproche symboliquement de ne pas remplir mes obligations, de ne pas être assez investie au lycée, d'habiter volontairement trop loin,de ne pas"rayonner" suffisamment ?

Suis-je trop stressée ?
Oui.
Mon conseil : suivez votre pseudo Very Happy

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par pitchounette le Lun 10 Déc 2012 - 18:23

1- ce n'est pas de ta faute si tu n'as pas pu aller au conseil
2- tu as prévenu par téléphone les personnes
3- tu as prévenu par écrit de ton absence
4- tu as présenté tes excuses
Euh...je pense que tu ne peux pas faire plus. C'est pas bien grave

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Invité21 le Lun 10 Déc 2012 - 18:25

@atarax75 a écrit:Sibérie: veinarde pour les horaires oui, mais il y a la culpabilité qui va avec, et la "reconnaissance" implicite que je dois à mon CDE pour mon EDT.

J'évite de trop en parler au lycée, car je me suis déjà fait traitée de flemmarde par un collègue ancien, qui m'a dit que j'avais l'air crevée alors que je n'"en foutais pas une", n'ayant "jamais cours".


Tu n'es pas responsable des lacunes du système! Je crois que je ne m’embarrasserais pas de scrupules. Et aux collègues qui susurrent que tu ne travailles pas beaucoup, tu devrais répondre la même chose qu'aux fâcheux du privé qui déblatèrent sur nos vacances: "C'est vrai. J'aimerais qui vous ayez la même chance!" Very Happy

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Provence le Lun 10 Déc 2012 - 20:47




Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Celeborn le Lun 10 Déc 2012 - 21:02

@atarax75 a écrit:Dans ton cas capucine, bien entendu, je comprends. De mon côté, je culpabilise car je suis payée pour 15 heures et je n'en fais que 9 devant élèves

15h est le MAXIMA de service. Il n'y a pas à être honteux de travailler moins si c'est organisé comme ça. Si le collègue qui te fait des réflexions est en poste fixe, tu peux lui signaler que tu veux bien échanger ton poste de TZR contre son poste fixe : ça le fera réfléchir deux minutes.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Paddy le Lun 10 Déc 2012 - 21:05

OUI !

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Camille87 le Lun 10 Déc 2012 - 21:08

@atarax75 a écrit: je culpabilise car je suis payée pour 15 heures et je n'en fais que 9 devant élèves
.

Et moi je suis payée pour 18h et j'en fais 0 devant élèves depuis plus de deux mois (en philo aussi, TZR)...Donc déculpabilise !

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par philann le Lun 10 Déc 2012 - 21:10

Je n'assiste pas non plus à tous les conseils, ayant que des classes recomposées. Mais je ne culpabilise pas le moins du monde de cet état de fait. Je trouve limite les CC où il n'y a que trois collègues présents, mais faut pas non plus être plus royaliste que le roi... Si tu fais de bons cours et que tu assures auprès des élèves, personne ne te reprochera jamais de ne pas avoir assisté à UN conseil!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par doubledecker le Lun 10 Déc 2012 - 21:14

alors comment dire atarax75...oui c'est très, très disproportionné comme truc! ce trimestre je n'ai pour le moment assité qu'à...un seul conseil parce que 4 étaient placés le jeudi, jour où je ne suis pas sur le collège (et contrairement à vous je n'ai que 70km A/R à faire) : j'en ai parlé au cde, j'ai donné un mot aux PP et personne ne m'en veut!

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Zorglub le Lun 10 Déc 2012 - 21:14

Est-ce un hoax ???

Sinon : take it easy !

Atarax, tout le monde s'en fout de vous, la preuve vous êtes TZR alors que vous semblez super (exagérément ?) motivée pour enseigner et vous investir ! Peut-être êtes-vous jeune et encore pleine de fougue et de volonté de sauver les passagers du Titanic contre leur gré et contre celui du capitaine ?

Votre hiérarchie attend de vous que vous fassiez profil bas en ne demandant rien, mais pas plus !

Je n'ai jamais entendu qu'on fasse de reproches à un TZR, sauf s'il a des exigences en termes de locaux, moyen de travail, soutien dans sa tâche de remplacement, etc.

Gardez les élèves en veillant à ce que le bruit ne dérange pas, ne faites pas d'histoire, ne parlez pas trop dans la salle des profs, les titulaires haïssent les TZR parce qu'ils sont parfois en sous-service ou ont des breaks entre les remplacements.
Très habituel le coup du "Les TZR, vous êtes tous des branleurs !"
Étrange, mais ils ne se bousculent pas pour muter sur un poste TZR en laissant leur poste fixe !

Si vous êtes à l'année ne tentez surtout pas de vous intégrer à l'équipe disciplinaire, ils vous snoberont car "dans le fond on ne peut pas leur faire confiance aux TZR, tu sais bien, ils sont un an ici, un an là. Donc ..."
Si vous faites dans la courte durée n'essayez pas de savoir où en était celui que vous remplacez ni s'il existe une progression commune etc :"De toute façon, les TZR, après ils s'en vont avec nos docs et nos preps et critiquent ce qu'on fait entre-eux"

Profil bas et CONSCIENCE TRANQUILLE, profitez de votre sous-service, ça compense tout juste les heures de transport et le flip de passer sans arrêt d'un lycée à un collège puis à un lycée pro !
Le reste du temps ne vous manifestez pas, et restez bien sage chez-vous, sans vous faire voir (sauf si on vous appelle).
Il arrive qu'ils oublient certains TZR dans leur trou, parfois durant 3 ou 4 mois (c'est dire comme on les intéresse ... ) !

TZR, c'est boulot de cafard : on reste dans son trou, on sort discretos une antenne, si ça craint pas on peut faire un tour, sinon, vite, à couvert ...

Qui aura compris que j'ai bien connu la situation de TZR, et à plusieurs reprises ?

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum