absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Zorglub le Lun 10 Déc 2012 - 21:14

Est-ce un hoax ???

Sinon : take it easy !

Atarax, tout le monde s'en fout de vous, la preuve vous êtes TZR alors que vous semblez super (exagérément ?) motivée pour enseigner et vous investir ! Peut-être êtes-vous jeune et encore pleine de fougue et de volonté de sauver les passagers du Titanic contre leur gré et contre celui du capitaine ?

Votre hiérarchie attend de vous que vous fassiez profil bas en ne demandant rien, mais pas plus !

Je n'ai jamais entendu qu'on fasse de reproches à un TZR, sauf s'il a des exigences en termes de locaux, moyen de travail, soutien dans sa tâche de remplacement, etc.

Gardez les élèves en veillant à ce que le bruit ne dérange pas, ne faites pas d'histoire, ne parlez pas trop dans la salle des profs, les titulaires haïssent les TZR parce qu'ils sont parfois en sous-service ou ont des breaks entre les remplacements.
Très habituel le coup du "Les TZR, vous êtes tous des branleurs !"
Étrange, mais ils ne se bousculent pas pour muter sur un poste TZR en laissant leur poste fixe !

Si vous êtes à l'année ne tentez surtout pas de vous intégrer à l'équipe disciplinaire, ils vous snoberont car "dans le fond on ne peut pas leur faire confiance aux TZR, tu sais bien, ils sont un an ici, un an là. Donc ..."
Si vous faites dans la courte durée n'essayez pas de savoir où en était celui que vous remplacez ni s'il existe une progression commune etc :"De toute façon, les TZR, après ils s'en vont avec nos docs et nos preps et critiquent ce qu'on fait entre-eux"

Profil bas et CONSCIENCE TRANQUILLE, profitez de votre sous-service, ça compense tout juste les heures de transport et le flip de passer sans arrêt d'un lycée à un collège puis à un lycée pro !
Le reste du temps ne vous manifestez pas, et restez bien sage chez-vous, sans vous faire voir (sauf si on vous appelle).
Il arrive qu'ils oublient certains TZR dans leur trou, parfois durant 3 ou 4 mois (c'est dire comme on les intéresse ... ) !

TZR, c'est boulot de cafard : on reste dans son trou, on sort discretos une antenne, si ça craint pas on peut faire un tour, sinon, vite, à couvert ...

Qui aura compris que j'ai bien connu la situation de TZR, et à plusieurs reprises ?

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Celeborn le Lun 10 Déc 2012 - 21:35

@Zorglub a écrit:les titulaires haïssent les TZR parce qu'ils sont parfois en sous-service ou ont des breaks entre les remplacements.

Ne faisons peut-être pas non plus de généralités…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par User5899 le Lun 10 Déc 2012 - 22:57

@Celeborn a écrit:
@Zorglub a écrit:les titulaires haïssent les TZR parce qu'ils sont parfois en sous-service ou ont des breaks entre les remplacements.

Ne faisons peut-être pas non plus de généralités…
Oui, parce que là, j'ai toussoté...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Zorglub le Lun 10 Déc 2012 - 23:03

Bon OK, z'avez raison, Celeborn, intercalons : "parfois (souvent ?)"

mais ajoutons :
"En effet ils les renvoient à leur mauvaise conscience de ne pas avoir vu leur poste supprimé pour cause de carte scol.
Le principe étant (en tout cas dans les matières "à faible flux") : l'ex TZR est toujours le dernier arrivé, c'est donc celui qui retourne à sa situation initiale lorsque la tension sur la DHG resurgit !
Mais c'est moins grave il a déjà l'habitude d'être TZR"


HS :
C'est une honte absolue cette histoire de dernier arrivé / premier viré !
Ce devrait être le contraire : après avoir passé de très nombreuses années sereines, pas anormal de galérer un peu !
Dans le système actuel, forte tendance à ce que ce soit toujours les mêmes à la peine : un corps de souffre-douleur assure le confort de la majorité (qui les déteste "parfois" pasky leur font honte !).

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Mareuil le Lun 10 Déc 2012 - 23:44

Ce qui est surprenant, c'est que les profs titulaires continuent d'assister à des conseils de classe où l'on se paie leur tête. Sans doute n'ont-ils pas bu la coupe jusqu'hallali.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par User5899 le Mar 11 Déc 2012 - 0:48

@Mareuil a écrit:Ce qui est surprenant, c'est que les profs titulaires continuent d'assister à des conseils de classe où l'on se paie leur tête. Sans doute n'ont-ils pas bu la coupe jusqu'hallali.
Oh, mais c'est marrant comme tout. Suffit d'aller dans le sens des autorités, mais en forçant le trait, c'est rigolo de les voir rétropédaler.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Nasopi le Mar 11 Déc 2012 - 8:37

Comme je me connais, je sais qu'à ta place je serais exactement dans le même état que toi, alors qu'en fait il n'y a AUCUNE raison de stresser ni de culpabiliser !
Bref, je compatis, je vois qu'on a le même genre de caractère. Laughing

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par albertine02 le Mar 11 Déc 2012 - 8:54

Cripure a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Zorglub a écrit:les titulaires haïssent les TZR parce qu'ils sont parfois en sous-service ou ont des breaks entre les remplacements.

Ne faisons peut-être pas non plus de généralités…
Oui, parce que là, j'ai toussoté...

certes...
cela dit,il faut quand même le reconnaître, certains bahuts, collègues et CDE ne sont pas tendres avec les TZR.....je l'ai été pendant 5 ans, être taillable et corvéable à merci, je sais ce que c'est. J'ai quasiment tout fait, à part peut-être le café pour mes collègues et leurs photocopies....

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par noirette le Mar 11 Déc 2012 - 12:59

bonjour ,

une année j'avais 2 conseils de classes en suivant un après-midi où je ne travaillais pas . je les ai ts faits .Ma collègue avait un conseil de classe d' une classe entière un après-midi où elle ne travaillait pas non plus ...Elle n' en a pas fait un seul de l'année ..." Moi , je ne reviendrai pas...." Shocked

noirette
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par atarax75 le Mar 11 Déc 2012 - 13:06




Zorglub, je me permets de nuancer en disant que je suis une TZR enseignant depuis deux années dans le même établissement dans de (trop) bonnes conditions et que je ne suis pas maltraitée par mon CDE. C'est d'ailleurs pourquoi je culpabilise tant: l'effet pervers inverse des situations des TZR en galère.

Je n'ai eu aucun retour à propos de mon conseil raté. Je retourne au lycée demain, je verrai bien s'ils me disent quelque chose....

Cripure a écrit:Oui.
Mon conseil : suivez votre pseudo Very Happy

Je vais essayer de suivre la sagesse de Cripure.

atarax75
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par atarax75 le Mar 11 Déc 2012 - 13:11

@Camille87 a écrit:

Et moi je suis payée pour 18h et j'en fais 0 devant élèves depuis plus de deux mois (en philo aussi, TZR)...Donc déculpabilise !


Laughing et tu complètes dans ton établissement ? Moi, pas vraiment... on ne m'a jamais rien dit donc je fais profil bas. Je faisais un peu de soutien l'an dernier pour mes terminales L, et cette année à part une intervention d'une heure pour la préparation des IEP, je n'ai rien fait comme activité "pédagogique" en plus de mes heures de cours. Je me demande si les inspecteurs demandent comment on occupe son temps de service lorsqu'ils viennent nous voir.

atarax75
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par MelanieSLB le Mar 11 Déc 2012 - 16:19

@atarax75 a écrit:
@Camille87 a écrit:

Et moi je suis payée pour 18h et j'en fais 0 devant élèves depuis plus de deux mois (en philo aussi, TZR)...Donc déculpabilise !


Laughing et tu complètes dans ton établissement ? Moi, pas vraiment... on ne m'a jamais rien dit donc je fais profil bas. Je faisais un peu de soutien l'an dernier pour mes terminales L, et cette année à part une intervention d'une heure pour la préparation des IEP, je n'ai rien fait comme activité "pédagogique" en plus de mes heures de cours. Je me demande si les inspecteurs demandent comment on occupe son temps de service lorsqu'ils viennent nous voir.

Atarax, c'est un MAXIMUM de services, et il n'y a aucun minimum. Si tu es affecté sur 9 heures alors que ton maximum est de 15, tu ne dois pas chercher à tout prix à faire quoi que ce soit de ces 6 heures restantes, il est parfaitement légal que tu les occupes à tes préparations ou à ton shopping. C'est au rectorat de t'affecter correctement s'ils veulent vraiment que tu fasses le maximum de services, sinon, mais tu profites de ne pas devoir faire toutes les heures de ton maximum de service (discrètement quand même au cas où quelqu'un se souvienne que tu existes).

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par User5899 le Mer 12 Déc 2012 - 0:02

@noirette a écrit:bonjour ,

une année j'avais 2 conseils de classes en suivant un après-midi où je ne travaillais pas . je les ai ts faits .Ma collègue avait un conseil de classe d' une classe entière un après-midi où elle ne travaillait pas non plus ...Elle n' en a pas fait un seul de l'année ..." Moi , je ne reviendrai pas...." Shocked
Là, si j'étais CDE, je pense quand même que je ferais sauter une journée de salaire.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Catalunya le Jeu 13 Déc 2012 - 20:31

Perso, j'adore les conseils de classe, alors je reviens même si c'est une journée libre Very Happy

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Dinaaa le Jeu 13 Déc 2012 - 20:55

Mais oui, c'est sympa les conseils de classe, ce soir j'ai passé 1h10 à discuter avec ma copine la prof de SVT que je ne vois jamais pour cause d'edt différent. C'est l'occasion de prendre des nouvelles des enfants et de se demander ce qu'on fera aux prochaines vacances.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par JLB le Ven 14 Déc 2012 - 20:46

Première année d'enseignement =2002-2003, deux mois de grève... et dans un de mes lycées, des conseils de classe qui se tiennent sans enseignants Shocked et sans notes dans la plupart des matières (grève des bulletins) Shocked Shocked . Résultat ? Des conseils qui se sont tenus "normalement" avec le proviseur et son adjoint... Ca déculpabilise pour toute une carrière, ce genre de départ... ;-)
(sans compter les conseils où le conseil prend une décision que le chef d'établissement casse seul dans son bureau, etc, etc...).
Dernière chose : notre obligation de service est de participer au conseil de classe, et la participation n'est pas nécessairement physique !

JLB
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Camille87 le Sam 15 Déc 2012 - 11:18

@atarax75 a écrit:
@Camille87 a écrit:

Et moi je suis payée pour 18h et j'en fais 0 devant élèves depuis plus de deux mois (en philo aussi, TZR)...Donc déculpabilise !


Laughing et tu complètes dans ton établissement ? Moi, pas vraiment... on ne m'a jamais rien dit donc je fais profil bas. Je faisais un peu de soutien l'an dernier pour mes terminales L, et cette année à part une intervention d'une heure pour la préparation des IEP, je n'ai rien fait comme activité "pédagogique" en plus de mes heures de cours. Je me demande si les inspecteurs demandent comment on occupe son temps de service lorsqu'ils viennent nous voir.

Malheureusement j'ai un proviseur zélé dans mon RAD qui me demande de faire office de plante verte au CDI pendant 18h. Je viens donc tous les matins, 8h30-13h. Je reçois les élèves qui le demandent pour les aider en philo, mais ça doit m'occuper les bonnes semaines 5h (dissert' à rendre, bac blanc), les autres 1 ou 2 heures. Le reste du temps je travaille pour moi, enfin j'essaie.

J'en ai raz-le-bol, autant la situation me semblait agréable au départ (je bossais l'agreg, j'aidais de temps à autre des élèves), autant au bout de 9 semaines je sature. Venir tous les matins me fait sentir mon inutilité sur place et l'absurdité de ma présence obligatoire. J'espère un remplacement à la rentrée de janvier.

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: absence conseil de classe: réaction émotionnellement disproportionnée

Message par Zorglub le Sam 15 Déc 2012 - 19:44

C'est le syndrome du cadre au placard.

Très difficile à vivre : vous servez à rien dans votre vie pro et pourtant on vous paie et on vous demande d'aller pointer.

Quelques années à ce régime et vous devenez dingue surtout que tous les titulaires pestent contre vous, répètent à l'envie que vous avez du bol de ne rien foutre (mais jamais ne vous proposent d'échanger leur situation contre la vôtre ...).

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum