Gestion de classe, ça continue

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par Pili le Mer 12 Déc 2012 - 6:36

Rapproche toi aussi de tes collègues, leur aide peut être efficace
bon courage
j'ai bien reçu ton mp, je te réponds très vite

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par BreizhSunshine le Mer 12 Déc 2012 - 10:12

Bonjour!

Je rejoins cette discussion, j'ai aussi des pbs de gestion de classe!

J'ai 2 classes, des 3èmes (prépa pro, ex DP6) que j'ai 10h/semaine la pluspart du temps en demi groupes et une classe de 1ère bac pro 2h30/semaine.
J'ai les 3èmes en lettres-histoire et les 1ère en HG.

Avec les 3èmes c'est l'horreur! On a beaucoup de "cas" (pb comportementaux), une élève par ex dit tout haut tout ce qu'elle pense! Elle me dit elle-même qu'elle est comme ça et puis c'est tout! Descartes Certains élèves ont un niveau très faible (voire illettrisme) alors que d'autres sont dans la compétition pour savoir qui aura la meilleure note!
Ils parlent tout le temps, de tout, s'insultent en classe, me dise que la prof que je remplace est bien mieux que moi, j'ai beau sanctionner (je fais plusieurs rapports /semaine pour cette classe), mettre des heures de retenue, le travail en classe noté... ça ne change rien. Je me demande si je suis vraiment en classe certaines fois, tellement ils font comme si ce n'était pas le cas.
Je suis perdue dans l'échelle des sanctions car j'ai à peine le temps de reprendre un élève qu'il y aurait 10 000 évènements à sanctionner.
Mes collègues sont aussi en difficulté, mais moins que moi (mais je les ai plus que mes collègues). La CPE est top, on a mis en place des fiches de suivi, des parcours personnalisés avec plus de stage pour les chiants, un élève part en classe relai à la rentrée... ils sont pénibles mais ne font rien de "grave" qui peut justifier une exclusion... je ne sais plus quoi faire avec eux, en plus je pense que ce que je fais en classe est trop ambitieux...
Avec les 1ères, c'est différent. C'est une "bonne classe", un bac pro "d'élite". Ils sont hyper sages avec tout le monde (ils veulent pour la majorité devenir pompier, ou travailler dans la police/gendarmerie) mais avec moi, je n'ai pas le silence. C'est une classe très solidaire et bosseuse, mais ils ne se taisent pas. Je suis en poste depuis 1 mois et je ne les ai eu que 2h à cause de leurs sorties/stages etc. Je ne sais pas comment les sanctionner car ils ne sont sanctionnés par personne, je ne sais pas trop comment faire pour avoir le silence...

Je trouve que ce sentiment de "ne pas être à la hauteur" est hyper culpabilisant, cette impression de ne pas y arriver, de faire de son mieux. Enseigner je trouve demande une énergie folle et un dépassement de soi continuel. Mais en même temps, quand ça se passe bien, c'est tellement chouette!

BreizhSunshine
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par Dinosaura le Mer 12 Déc 2012 - 13:15

@BreizhSunshine a écrit:Bonjour!

Je rejoins cette discussion, j'ai aussi des pbs de gestion de classe!

J'ai 2 classes, des 3èmes (prépa pro, ex DP6) que j'ai 10h/semaine la pluspart du temps en demi groupes et une classe de 1ère bac pro 2h30/semaine.
J'ai les 3èmes en lettres-histoire et les 1ère en HG.

Avec les 3èmes c'est l'horreur! On a beaucoup de "cas" (pb comportementaux), une élève par ex dit tout haut tout ce qu'elle pense! Elle me dit elle-même qu'elle est comme ça et puis c'est tout! Descartes Certains élèves ont un niveau très faible (voire illettrisme) alors que d'autres sont dans la compétition pour savoir qui aura la meilleure note!
Ils parlent tout le temps, de tout, s'insultent en classe, me dise que la prof que je remplace est bien mieux que moi, j'ai beau sanctionner (je fais plusieurs rapports /semaine pour cette classe), mettre des heures de retenue, le travail en classe noté... ça ne change rien. Je me demande si je suis vraiment en classe certaines fois, tellement ils font comme si ce n'était pas le cas.
Je suis perdue dans l'échelle des sanctions car j'ai à peine le temps de reprendre un élève qu'il y aurait 10 000 évènements à sanctionner.
Mes collègues sont aussi en difficulté, mais moins que moi (mais je les ai plus que mes collègues). La CPE est top, on a mis en place des fiches de suivi, des parcours personnalisés avec plus de stage pour les chiants, un élève part en classe relai à la rentrée... ils sont pénibles mais ne font rien de "grave" qui peut justifier une exclusion... je ne sais plus quoi faire avec eux, en plus je pense que ce que je fais en classe est trop ambitieux...
Avec les 1ères, c'est différent. C'est une "bonne classe", un bac pro "d'élite". Ils sont hyper sages avec tout le monde (ils veulent pour la majorité devenir pompier, ou travailler dans la police/gendarmerie) mais avec moi, je n'ai pas le silence. C'est une classe très solidaire et bosseuse, mais ils ne se taisent pas. Je suis en poste depuis 1 mois et je ne les ai eu que 2h à cause de leurs sorties/stages etc. Je ne sais pas comment les sanctionner car ils ne sont sanctionnés par personne, je ne sais pas trop comment faire pour avoir le silence...

Je trouve que ce sentiment de "ne pas être à la hauteur" est hyper culpabilisant, cette impression de ne pas y arriver, de faire de son mieux. Enseigner je trouve demande une énergie folle et un dépassement de soi continuel. Mais en même temps, quand ça se passe bien, c'est tellement chouette!

Je comprends ô combien ce que tu décris (pour le vivre, l'avoir vécu). Alors, seule solution, ne rien lâcher, ça risque d'être ainsi jusqu'à la fin de ton rempla, mais s'ils voient que tu ripostes à chacune de leurs attaques, ils finiront peut-être par se lasser... sans que ce soit jamais le grand silence, malheureusement. Tu dis que tu as une super CPE, alors profites-en. Et surtout ne culpabilise pas (facile à dire, j'ai tendance à le faire aussi, et si je viens m'épancher ici c'est parce que j'ai aussi le sentiment de galérer plus que mes collègues dans mon collège, et c'est lourd de passer aux yeux de tous pour celle qui n'a pas d'autorité). Mais en y réfléchissant 2 min, le problème ne vient pas de toi (tu ne fais que riposter, et il faut le faire), mais bien d'eux, de leur comportement inapproprié et dont ils ont bien conscience, et n'écoute pas le "avec madame un tel c'est - c'était - mieux, c'est un grand classique, et c'est de l'insolence, de la provocation qu'il ne faut pas laisser passer : colle, rapport, appel aux parents...) Et surtout, le problème fondamentalement vient de l'institution qui organise sciemment le boxon dans les classes en faisant tout pour que les profs soient esseulés, pas soutenus par leur hiérarchie dans la pratique de leur autorité et en les culpabilisant justement. Rien de mieux que de jouer sur la culpabilisation individuelle pour ne pas remettre en cause les défaillances d'un système. Préserve-toi et refuse cet état de fait, envoie bouler tous ceux qui veulent te faire perdre confiance en toi sans prendre en compte hypocritement les paramètres avec lesquels tu enseignes (nouvelle arrivée dans l'établissement, remplaçante, établissement pro avec des classes très hétérogènes et des cas comportementaux graves).


Dernière édition par Dinosaura le Mer 12 Déc 2012 - 14:06, édité 1 fois

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par archeboc le Mer 12 Déc 2012 - 14:02

@BreizhSunshine a écrit:Ils sont hyper sages avec tout le monde [..] ils ne se taisent pas.

Bonjour la sagesse !

@BreizhSunshine a écrit: ils veulent pour la majorité devenir pompier, ou travailler dans la police/gendarmerie)

Ben là, ils vont devoir apprendre à la boucler, sinon, ils vont gicler dès la première semaine.


@BreizhSunshine a écrit:Enseigner je trouve demande une énergie folle et un dépassement de soi continuel. Mais en même temps, quand ça se passe bien, c'est tellement chouette!

+1

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par Marie Laetitia le Mer 12 Déc 2012 - 16:40

@BreizhSunshine a écrit:
Ils parlent tout le temps, de tout, s'insultent en classe, me dise que la prof que je remplace est bien mieux que moi, j'ai beau sanctionner (je fais plusieurs rapports /semaine pour cette classe), mettre des heures de retenue, le travail en classe noté... ça ne change rien. Je me demande si je suis vraiment en classe certaines fois, tellement ils font comme si ce n'était pas le cas.
Je suis perdue dans l'échelle des sanctions car j'ai à peine le temps de reprendre un élève qu'il y aurait 10 000 évènements à sanctionner.
Mes collègues sont aussi en difficulté, mais moins que moi (mais je les ai plus que mes collègues). La CPE est top, on a mis en place des fiches de suivi, des parcours personnalisés avec plus de stage pour les chiants, un élève part en classe relai à la rentrée... ils sont pénibles mais ne font rien de "grave" qui peut justifier une exclusion... je ne sais plus quoi faire avec eux, en plus je pense que ce que je fais en classe est trop ambitieux...

empêcher le bon déroulement du cours est déjà un motif d'exclusion. Tu ne peux pas en envoyer en tête à tête dans le bureau du CDE ou de son adjoint? Nous, ça nous a bien soulagé, nous étions entre collègues en train de craquer les uns après les autres...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par Catalunya le Mer 12 Déc 2012 - 17:46

@Celeborn a écrit:
@Rolande a écrit:Aujourd'hui, j'ai eu droit à "la prof de l'an dernier était bien mieux!

Exclusion de cours, rapport, demande au moins d'une journée d'exclusion de l'établissement.
oui, ça ce serait dans l'idéal. Perso, dans mon LP, à ce rythme, ils seraient 5 par classe au bout d'une semaine. Mais je suis d'accord que normalement, ce devrait être le cas Very Happy

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par marie91270 le Mer 12 Déc 2012 - 22:24

[quote="Catalunya"]
@Celeborn a écrit:
@Rolande a écrit:Aujourd'hui, j'ai eu droit à "la prof de l'an dernier était bien mieux!

Exclusion de cours, rapport, demande au moins d'une journée d'exclusion de l'établissement.

Quand je pense que l'élève qui m'a traitée de sal*** hier n'a même pas eu de sanction!! Ca dépend vraiment des établissements! (bah oui, la pauvre, sa maman la bat, fallait pas lui prendre son carnet aussi...)

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par Dinosaura le Jeu 13 Déc 2012 - 0:00

Moi aussi certains gamins sont déjà venus me voir pour ne pas que je leur mette des mots dans le carnet car leurs parents allaient les battre ou allaient les mettre en internat. Je ne sais ce qu'il en est pour le premier cas, en tout le cas pour le 2e ils sont toujours là.

Sinon, une gamine hyper pénible de 6e qui se la joue déjà petite caïd m'a dit l'autre jour qu'il ne fallait pas que je m'étonne si je me faisais mal voir des élèves vu que j'arrêtais pas de prendre les carnets.

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion de classe, ça continue

Message par User5899 le Jeu 13 Déc 2012 - 1:20

[quote="marie91270"]
@Catalunya a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Rolande a écrit:Aujourd'hui, j'ai eu droit à "la prof de l'an dernier était bien mieux!
Exclusion de cours, rapport, demande au moins d'une journée d'exclusion de l'établissement.
Quand je pense que l'élève qui m'a traitée de sal*** hier n'a même pas eu de sanction!! Ca dépend vraiment des établissements! (bah oui, la pauvre, sa maman la bat, fallait pas lui prendre son carnet aussi...)
La loi actuellement en vigueur impose au chef d'établissement de prendre des sanctions dans ce cas. Si j'étais à votre place, j'écrirais un rapport sec au recteur, par voie hiérarchique bien sûr, avec rappel des faits et mention que le CdE refuse de sanctionner.J'ajouterais que j'entends porter plainte, voire médiatiser l'affaire. C'est parce que nous laissons des pleutres ne rien faire et se donner le beau rôle du vaguement "comprenant social" que les choses empirent.Il y a un autre post où Debarrieux quitte son rôle d'observateur pour déjà anticiper sur la recrudescence des problèmes depuis le début de l'année : c'est parce qu'on méprise les LP que les lycéens de LP sont violents. Et ta sœur ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum