Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Zorglub le Mar 18 Déc 2012 - 17:48

cette citation me va très bien ! :
Sous prétexte qu’il existe des aveugles et des borgnes, doit-on crever les yeux à tous les citoyens pour assurer un traitement égal à tous ?
et elle complète agréablement ce que je racontais sur le fil "tâches complexes" :
"Je fais remplir un questionnaire par tous les élèves en début d'année scolaire, comme ça je sais repérer très vite ces bâtards de fils de riches blancs hétéros non-divorcés et chrétiens qui risquent de réussir à l'école.
Et je peux prendre toute disposition afin de rétablir plus d'équité en les saquant dès les premiers jours pour les écœurer un peu."

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par neomath le Mar 18 Déc 2012 - 18:03

Merci pour le lien. Je vois que je ne suis pas le seul à trouver aberrante la définition officielle du vecteur. Cela me rassure.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par JPhMM le Mar 18 Déc 2012 - 18:05

@Zorglub a écrit:cette citation me va très bien ! :
Sous prétexte qu’il existe des aveugles et des borgnes, doit-on crever les yeux à tous les citoyens pour assurer un traitement égal à tous ?
et elle complète agréablement ce que je racontais sur le fil "tâches complexes" :
"Je fais remplir un questionnaire par tous les élèves en début d'année scolaire, comme ça je sais repérer très vite ces bâtards de fils de riches blancs hétéros non-divorcés et chrétiens qui risquent de réussir à l'école.
Et je peux prendre toute disposition afin de rétablir plus d'équité en les saquant dès les premiers jours pour les écœurer un peu."
La citation la plus marquante est quand même la fameuse définition de la translation

« La translation qui transforme A en B transforme C en D de telle sorte que [AC] et [BD] aient mêmes milieux ».

Au passage, même grammaticalement elle ne veut rien dire, puisque, stricto sensu, ils ont "même milieu" et non "mêmes milieux". Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Patissot le Mar 18 Déc 2012 - 18:06

Y a t-il seulement des définitions qui ait du sens ? heu

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Celadon le Mar 18 Déc 2012 - 18:09

c bo komunkamion.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Zorglub le Mar 18 Déc 2012 - 18:24

@JPhMM a écrit:
@Zorglub a écrit:cette citation me va très bien ! :
Sous prétexte qu’il existe des aveugles et des borgnes, doit-on crever les yeux à tous les citoyens pour assurer un traitement égal à tous ?
et elle complète agréablement ce que je racontais sur le fil "tâches complexes" :
"Je fais remplir un questionnaire par tous les élèves en début d'année scolaire, comme ça je sais repérer très vite ces bâtards de fils de riches blancs hétéros non-divorcés et chrétiens qui risquent de réussir à l'école.
Et je peux prendre toute disposition afin de rétablir plus d'équité en les saquant dès les premiers jours pour les écœurer un peu."
La citation la plus marquante est quand même la fameuse définition de la translation

« La translation qui transforme A en B transforme C en D de telle sorte que [AC] et [BD] aient mêmes milieux ».

Au passage, même grammaticalement elle ne veut rien dire, puisque, stricto sensu, ils ont "même milieu" et non "mêmes milieux". Laughing

Me fait souvenir de "un vecteur est la classe d'équivalence des bipoints équipollents à un bipoint donné" (équipollent = même milieu pour les non matheux)
Utilisée en 2nde ou 1ère à l'ancienne (et belle car j'étais jeune) époque !
Le pire c'est que 1/4 des classes comprenait ! Mais 10 % des gosses avaient accès à ces classes donc ...

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par JPhMM le Mar 18 Déc 2012 - 18:38

@Patissot a écrit:Y a t-il seulement des définitions qui ait du sens ? heu
Oui, enfin celle-là ne veut vraiment rien dire... Laughing Laughing Laughing

« La translation qui transforme A en B transforme C en D de telle sorte que [AC] et [BD] aient mêmes milieux ».

Si une translation transforme A en B et C en D, alors [AC] et [BD] sont parallèles. Je comprends mal dès lors comment ils pourraient avoir même milieu, sauf à être confondus.

Je dis ça, je dis rien, bien sûr.

PS : mais bon, on dira que la définition veut dire quelque chose aux inversions de lettres près... voilà voilà.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Patissot le Mar 18 Déc 2012 - 18:44

@JPhMM a écrit:
@Patissot a écrit:Y a t-il seulement des définitions qui ait du sens ? heu
Oui, enfin celle-là ne veut vraiment rien dire... Laughing Laughing Laughing

L'ensemble des nombres réels, une fonction, etc... M'en fout je leur fait quand même recopier, pour faire semblant.



Dernière édition par LadyC le Mer 19 Déc 2012 - 11:03, édité 1 fois (Raison : balises de citation)

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par JPhMM le Mar 18 Déc 2012 - 18:47

De toute façon, sans théorie des ensembles, peu de définitions subsistent. Reste la cuisine.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par JPhMM le Mar 18 Déc 2012 - 19:04



PS pour les non-matheux : en clair, la définition « La translation qui transforme A en B transforme C en D de telle sorte que [AC] et [BD] aient mêmes milieux » de l'article comporte une erreur.

En effet, voyez la figure :



Le translaté de A est B, celui de C est D. Mais E et F, milieux respectifs de [AC] et [BD] ne sont pas confondus.

Vous aurez compris que s'est glissée une inversion de lettres quelque part.
Évidemment, la définition a à voir avec la propriété qui dit que les diagonales d'un parallélogramme se coupent en leur milieu (au singulier, puisqu'il un et un seul milieu commun). Elle est donc : « La translation qui transforme A en B transforme C en D de telle sorte que [AD] et [BC] ont même milieu » (allez savoir pourquoi, je préfère ici l'usage de l'indicatif).

Exemple :


Question subsidiaire : si B et C sont confondus, a-t-on le droit de dire « La translation qui transforme A en B transforme B en D de telle sorte que [AD] et B ont même milieu » ? Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Igniatius le Mar 18 Déc 2012 - 19:45

Cet article est excellent : il confirme ce que je passe mon temps à écrire sur tous les topics de ce forum, à savoir qu'aucun prof de maths de lycée ne peut décemment adhérer à ces nouveaux programmes.
J'ai encore eu une discussion en sdp avec quelques collègues de maths cet après-midi : nous sommes catastrophés par la régression des collégiens qui nous arrivent.
Ils ne savent vraiment plus les choses techniques sur lesquelles nous nous appuyions précédemment, mais le pb, c'est que ce n'est remplacé par rien de nouveau. Il n'y a rien qu'ils sachent mieux faire, c'est dingue d'en arriver à ce constat.

Et l'inspection continue ses délires prétentieux, en annonçant qu'il faut abandonner la technique pour faire "réfléchir les élèves' : mais il est temps de se rendre compte que ce n'est pas possible.
On ne réfléchit pas sur des concepts complexes si l'on n'a pas pratiqué l'aspect technique sérieusement.

Il y a un vrai pb avec les maths : elles ne sont pas une discipline égale aux autres, je suis navré, c'est comme le français.
Il faut rétablir leur prééminence si l'on ne veut pas transformer l'ensemble des autres disciplines en champs de ruines.



PS : concernant les vecteurs, c'est une aberration parmi d'autres. Pour ma part, j'adopte la définition via la construction d'un parallélogramme, mais nous demeurons dans la superficialité, voire la culture générale, car la notion de transformation n'est évidemment pas comprise par nos élèves, et les translations n'ont pas pour but de faire de la géométrie.
Si l'on se conforme scrupuleusement aux programmes, on pourrait se contenter de définir un vecteur comme un couple de coordonnées, quasiment comme un point...
Et dire que certains pensent que ces programmes sont ambitieux...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Invité21 le Mar 18 Déc 2012 - 19:54

@Igniatius a écrit:Cet article est excellent : il confirme ce que je passe mon temps à écrire sur tous les topics de ce forum, à savoir qu'aucun prof de maths de lycée ne peut décemment adhérer à ces nouveaux programmes.
J'ai encore eu une discussion en sdp avec quelques collègues de maths cet après-midi : nous sommes catastrophés par la régression des collégiens qui nous arrivent.
Ils ne savent vraiment plus les choses techniques sur lesquelles nous nous appuyions précédemment, mais le pb, c'est que ce n'est remplacé par rien de nouveau. Il n'y a rien qu'ils sachent mieux faire, c'est dingue d'en arriver à ce constat.

Et l'inspection continue ses délires prétentieux, en annonçant qu'il faut abandonner la technique pour faire "réfléchir les élèves' : mais il est temps de se rendre compte que ce n'est pas possible.
On ne réfléchit pas sur des concepts complexes si l'on n'a pas pratiqué l'aspect technique sérieusement.

Il y a un vrai pb avec les maths : elles ne sont pas une discipline égale aux autres, je suis navré, c'est comme le français.
Il faut rétablir leur prééminence si l'on ne veut pas transformer l'ensemble des autres disciplines en champs de ruines.




Voilà, mutatis mutandis, je pourrais écrire la même chose.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par c0c0 le Mar 18 Déc 2012 - 19:56

Effectivement, prof en troisième, j'ai honte des élèves que "je" vais envoyer en seconde !
54 élèves de troisième, un seul qui sait calculer 5x3²-4x3+3 et ils ne comprennent pas pourquoi je crise...
Alors bon courage avec les vecteurs et même les études de fonction (si ça se fait encore!)

c0c0
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Zorglub le Mar 18 Déc 2012 - 20:07

Tout pareil c0c0 ...

Sauf dans une de mes classe : la 4ème CAMIF (machin toutes les options à la con) dans laquelle presque un tiers a un niveau normal !

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par c0c0 le Mar 18 Déc 2012 - 20:10

@Zorglub a écrit:Tout pareil c0c0 ...

Sauf dans une de mes classe : la 4ème CAMIF (machin toutes les options à la con) dans laquelle presque un tiers a un niveau normal !
Ce qui m'inquiète le plus c'est qu'une de mes deux 3ème est une "3ème camif" avec plus de 20 niveaux A et B+, B, B- sur 29 élèves ! (donc au moins 20 élèves qui vont passer en seconde générale!!)

c0c0
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par JPhMM le Mar 18 Déc 2012 - 20:17

@c0c0 a écrit:Alors bon courage avec les vecteurs et même les études de fonction (si ça se fait encore!)
Qu'importe, il y a les tâches complexes.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Zorglub le Mar 18 Déc 2012 - 20:21

Parait même que JeanJau viendra vous seconder.

Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par c0c0 le Mar 18 Déc 2012 - 20:27

Ah oui mais pour ça c'est moi qui suis nulle Sad

c0c0
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Igniatius le Mar 18 Déc 2012 - 20:30

Il y a un commentaire marrant :
"Si t'es un mauvais chercheur, fais de l'enseignement, si t'es un mauvais enseignant, fais de la pédagogie"

La boucle est bouclée aujourd'hui : les "innovateurs" pédagogistes ont la prétention de faire de la recherche...



J'ai autant honte que vous du niveau de mes élèves de TSTI qui vont avoir le bac cette année : j'ai vaguement expérimenté l'an dernier le (non-)esprit des nouveaux programmes avec eux, en tentant de leur faire résoudre des problèmes alors que plus de la moitié s'est arrêtée de progresser en 5è.
Cette année, je reviens aux fondamentaux : activités, cours, méthodes, applications.
C'est dur pour eux, mais ils progressent enfin, à peu près globalement.
Et en sont contents car ils ont enfin le sentiment d'apprendre, pour comprendre après.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par Igniatius le Mar 18 Déc 2012 - 20:33

A lire aussi, sur le même thème à peu près :
http://education.francetv.fr/article/le-role-des-mathematiques-matiere-a-penser-o29222

Une analyse intéressante de l'image des maths, et des pbs qui nous préoccupent aujourd'hui.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par JPhMM le Mar 18 Déc 2012 - 20:34

@Zorglub a écrit:Parait même que JeanJau viendra vous seconder.
Ça donne envie.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par User5899 le Mer 19 Déc 2012 - 1:32

@JPhMM a écrit:La citation la plus marquante est quand même la fameuse définition de la translation
« La translation qui transforme A en B transforme C en D de telle sorte que [AC] et [BD] aient mêmes milieux ».
Au passage, même grammaticalement elle ne veut rien dire, puisque, stricto sensu, ils ont "même milieu" et non "mêmes milieux". Laughing
Certes. Mais je ne pige rien, là. [AC] et [BD] sont-ils confondus ? Sinon, ils sont parallèles, non ? Et donc n'ont pas le même milieu... Shocked
C'est [AD] et [BC] qui vont avoir le même milieu, non ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ca va mieux en maths on dirait... ou les délires des didacticiens

Message par User5899 le Mer 19 Déc 2012 - 1:35

@Igniatius a écrit:Cet article est excellent : il confirme ce que je passe mon temps à écrire sur tous les topics de ce forum, à savoir qu'aucun prof de maths de lycée ne peut décemment adhérer à ces nouveaux programmes.
J'ai encore eu une discussion en sdp avec quelques collègues de maths cet après-midi : nous sommes catastrophés par la régression des collégiens qui nous arrivent.
Ils ne savent vraiment plus les choses techniques sur lesquelles nous nous appuyions précédemment, mais le pb, c'est que ce n'est remplacé par rien de nouveau. Il n'y a rien qu'ils sachent mieux faire, c'est dingue d'en arriver à ce constat.
Bon, je ne sais pas si j'ai tout bien compris dans ce qui précède... Razz
Mais Igniatius, c'est exactement ça. Exactement ce qui est en gras.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum