Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par Paratge le Ven 21 Déc 2012 - 11:13

En 1982, 14 lycéens latinos de Los Angeles furent accusés de tricherie à l’examen de maths de l’AP (Advanced Placement : certificat préuniversitaire), des gens prétendaient aussi qu’ils auraient été favorisés car membres d’une minorité.
12 des élèves repassèrent l’examen et réussirent aussi bien. Certains critiques prétendirent alors que les élèves devaient avoir mémorisé assez de formules pour passer le test mais qu’ils ne comprenaient pas ce qu’ils faisaient. On disait aussi que les élèves avaient dû être sélectionnés.

Comment un seul lycée comme Garfield, dans un barrio latino, avec plus de 80 % d’élèves à faibles revenus, pourrait-il avoir 18 élèves capables de s’inscrire à l’AP de maths ? Alors que selon les pédagogues, les élèves de ces origines ne peuvent pas réussir à l’école car handicapés socioculturels.
L’histoire dit que le professeur de maths de Garfield était Jaime Escalante. Comment avait-il fait ?

Immigré bolivien, Escalante avait dû travailler dans des petits boulots pour faire vivre sa famille aux États-Unis tout y en repassant ses diplômes (et en ajoutant d’autres) grâce aux cours du soir. Il voulait enseigner. Il mit dix ans à mettre en place son programme d’enseignement des mathématiques. Pourtant, embauché comme professeur d’informatique à Garfield, après ses deux premières heures de cours et affolé par le niveau de ses élèves, il avait appelé son ancienne usine pour voir s’il pourrait reprendre son travail !

En 1987, 73 élèves réussirent l’examen, et 12 autres la version plus avancée (BC). Un facteur clé fut le soutien de son proviseur, Henry Gradillas. Un administratif menaçait alors de faire renvoyer Escalante, au motif qu’il venait trop tôt tout en gardant les élèves trop tard ! Gradillas remit les clés du lycée à Escalante et lui donna la maîtrise totale de son programme.
Gradillas travailla à également créer un environnement plus sérieux à Garfield. Il exigea que ceux qui prenaient « mathématiques de base » devaient simultanément prendre algèbre. Il brava même la colère de la communauté en refusant les activités parascolaires pour les élèves qui n’avaient pas de bases en entrant et pour les élèves qui n’avaient pas réussi à atteindre la moyenne.

Dans le processus d’amélioration des normes scolaires à Garfield, Gradillas se fit des ennemis. Il prit un congé sabbatique pour terminer son doctorat en 1987, en espérant qu’à son retour il pourrait être réintégré comme directeur de Garfield : il fut chargé de superviser le désamiantage.
Escalante est resté à Garfield pendant quatre ans après le départ de Gradillas. Escalante observait que Gradillas était un de ces proviseurs intéressés par les disciplines scolaires, alors que ses successeurs étaient plus intéressés par le football et la fanfare.

À Garfield, Escalante a travaillé à mettre en place des normes élevées. Il enseignait dans certaines classes en attribuant d’autres aux enseignants triés sur le volet avec qui il coordonnait des plans de leçon. Parmi les parents des élèves de Garfield, les diplômés du secondaire étaient en minorité et les diplômés universitaires étaient une rareté. Pour aider à combler le manque de soutien scolaire disponible à la maison, Escalante établit des séances de tutorat avant et après l’école.

En 1987, en AP maths, Garfield avait dépassé le lycée de Beverly Hills. Beaucoup de ses élèves allaient ensuite dans des endroits comme le MIT, Harvard, Yale. Mais le succès fit que les classes de Garfield accueillaient au-delà de la limite de 35 élèves fixée par les conventions collectives. Certaines eurent plus de 50 élèves. Les syndicats et les autorités se plaignirent.

Un film hollywoodien, Stand and Deliver fit d’Escalante une célébrité du jour au lendemain. Dans ses dernières années à Garfield, Escalante reçut même des menaces et la jalousie se développa. En 1990, il perdit la direction du département de mathématiques, position qui lui avait permis de diriger le programme. En 1991, Escalante s’en alla.
Son successeur, Villavicencio, demanda à l’administration de créer une troisième classe de maths pour qu’il puisse obtenir des effectifs en dessous de 40, mais sa demande fut refusée. Le directeur tenta de lui retirer l’auditorium, seule salle du lycée pouvant accueillir 55 élèves. Villavicencio se dit : « Je risque d’avoir une crise cardiaque à défendre ce programme. » Au printemps suivant, il fit comme Escalante et quitta Garfield.
Escalante a pris sa retraite dans son pays natal, la Bolivie. Il est mort en 2010.

Ses principes étaient : « Détermination + Discipline + Travailler dur = chemin vers le succès. »
Dans n’importe quel autre domaine que l’enseignement, la combinaison d’une telle hausse spectaculaire et d’une telle chute brutale aurait incité à réfléchir. Si une équipe commence à perdre après que son entraîneur est remplacé, les amateurs de sport se posent des questions. Le déclin du programme de mathématiques de Garfield, cependant, est passé largement inaperçu.

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par Spinoza1670 le Jeu 27 Déc 2012 - 19:54

Intéressant. Très intéressant.
Quelle est la source de ton texte, Paratge, stp ?

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par Paratge le Jeu 27 Déc 2012 - 20:22

@Spinoza1670 a écrit:Intéressant. Très intéressant.
Quelle est la source de ton texte, Paratge, stp ?

J'ai résumé l'histoire d'Escalante racontée dans un livre par un journaliste américain (qui est d'ailleurs devenu spécialiste de l'enseignement à cause du problème des élèves accusés de tricherie). Plus d'autres sources du net.

Escalante fait partie des anti-poison comme Hirsch ou Marva Collins et d'autres.
Je lis depuis des années les sources américaines puisque les pédagos s'en inspirent sans le dire.
Tout a commencé avec les Principes cardinaux de 1918 par exemple.

Michel Delord m'a raconté que les épouses anglicistes de certains pédagos traduisaient les livres américains pour que leurs maris aient l'air d'inventer qqch ! Very Happy

Tu connais sans doute le site Illinnoisloop ?

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par LadyC le Jeu 27 Déc 2012 - 20:28

Merci pour cette histoire, Paratge Smile Est-ce que tu pourrais indiquer quel est le livre en question ? (ce n'est pas que ma PAL soit trop petite, hein... Rolling Eyes )

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par Paratge le Jeu 27 Déc 2012 - 20:38

@LadyC a écrit:Merci pour cette histoire, Paratge Smile Est-ce que tu pourrais indiquer quel est le livre en question ? (ce n'est pas que ma PAL soit trop petite, hein... Rolling Eyes )

C'est un livre en anglais qui s'appelle Escalante: The Best Teacher in America par Jay Mathews.
Celui-ci est journaliste au Washington Post et tient une chronique intitulée avec humour Class Struggle (lutte de classe).

Il reparlait d'Escalante ces derniers jours : Why I became an education writer
http://www.washingtonpost.com/blogs/class-struggle




Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par Spinoza1670 le Jeu 27 Déc 2012 - 21:04

Merci pour les infos !

@Paratge a écrit:Tu connais sans doute le site Illinnoisloop ?
Oui, je connaissais Illinois Loop. Mais je n'ai pas eu le temps d'y aller depuis longtemps.
Pour ceux que ça intéresse, il y a également pour les maths
* 2 + 2 = 4 http://www.mathematicallycorrect.com/
* http://www.nychold.com/

et pour toutes les matières
* la revue American Educator http://www.aft.org/newspubs/periodicals/ae/index.cfm

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par LadyC le Ven 28 Déc 2012 - 0:15

Merci Paratge ! Je note ça.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par teach_me le Lun 31 Déc 2012 - 13:21

Texte intéressant. Les stéréotypes ont la vie dure, comme toujours.

_________________
Un blog sur des citations sur l'école pas mal fait. La gestion de classe pour un prof, c'est essentiel.

teach_me
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : les Latinos peuvent réussir

Message par Paratge le Lun 21 Jan 2013 - 19:27


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum