Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 24 Déc 2012 - 15:50

@condorcet a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@John a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@condorcet a écrit:Je suis heureux de vous l'entendre dire. Mais si les cours ont été excellents, pourquoi les contrôler ?
Ah ben c'est comme avec John, on se vouvoie quand on n'est pas d'accord heu
Mais je ne t'ai pas vouvoyé : j'ai écrit un jour "dites" en te citant, car je répondais à toi et d'autres qui pensent comme toi bounce bounce bounce

Merci de la précision Wink

Cela m'a échappé dans le feu de l'argumentation mais est-ce là l'essentiel ? Tu t'appuies sur un message pour étayer ton argumentation alors que, la plupart du temps, je te tutoie.

Non non, ce n'était qu'une remarque, c'est tout. Ça n'appelait même pas de réponse. Le message continuait et essayait d'aborder le fond du problème.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 15:55

@Collier de Barbe a écrit:
@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Je défends la fac, mais faut être sérieux et certains universitaires ne le sont pas vis à vis de leurs cours. Dire le contraire me semble se raconter des fables.
L'évaluation par les étudiants ne devrait pas faire peur. Elle est utilisée dans les meilleures universités du monde et ça fonctionne...

Le même argument levier qui sert pour toute réforme que l'on veut imposer. Quand je lis le récit de certaines inspections dans le secondaire, je ne suis pas pressé de les voir arriver dans le supérieur. Je vais m'en tenir là : nous avons des désaccords frontaux à ce sujet et je ne vois pas en quoi mon argumentation pourrait vous convaincre et vice-versa. Voire !

C'est sur que si ton point de départ, c'est
1/tout va bien à la fac, c'est juste la faute de ces feignants d'étudiants
2/ l'évaluation c'est forcément comme dans le 2ndaire avec les délires de certains IPR, je ne pourrais jamais te convaincre.

Moi je propose effectivement que les cours soient évalués par des pairs, par des représentants du CNU et par les étudiants qui sont parfaitement capables de dire si le cours qu'on leur propose tient la route ou si un brin de foutage de gueule est dans l'air... Ce système pousse chacun à faire des efforts et pour l'avoir vu fonctionner, il est très profitable à la qualité de l'enseignement.

Puisque nous en sommes à la caricature, je pourrais aussi dire que le point de départ de tout réformiste est :
1/ la situation actuelle est intolérable ;
2/ j'ai (nous avons) la solution à ces maux.
Je n'ai jamais évoqué ces "feignants d'étudiants". Si tu prends comme postulat le "foutage de gueule" ou le "tient la route", outre la tournure fort peu académique de ces expressions, je ne vois vraiment pas ce qu'il est possible de te dire. Je pense quant à moi que le système d'évaluation ainsi créé allierait les lourdeurs bureaucratiques (dont l'AERES a donné un avant-goût) et la sujétion aux modes du temps. Tel cours sur la grammatologie ou sur l'archéologie antique serait frappé d'interdit quand tel autre sur l'histoire des villes au Moyen Age serait encensé.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 15:57

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Je défends la fac, mais faut être sérieux et certains universitaires ne le sont pas vis à vis de leurs cours. Dire le contraire me semble se raconter des fables.
L'évaluation par les étudiants ne devrait pas faire peur. Elle est utilisée dans les meilleures universités du monde et ça fonctionne...

Franchement, j'en reste à mon idée que c'est hautement démagogique et que cela confirmera la fameuse tendance à la mise en concurrence des cours, des enseignants et des filières, et qu'il ne peut rien en découler de bon dans le système français.

Aujourd'hui tu as le règne de la rumeur et du bouche a oreille
"Le cours de Marcel c'est vraiment..."
Moi je te propose la transparence

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 16:02

@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:
@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Je défends la fac, mais faut être sérieux et certains universitaires ne le sont pas vis à vis de leurs cours. Dire le contraire me semble se raconter des fables.
L'évaluation par les étudiants ne devrait pas faire peur. Elle est utilisée dans les meilleures universités du monde et ça fonctionne...

Le même argument levier qui sert pour toute réforme que l'on veut imposer. Quand je lis le récit de certaines inspections dans le secondaire, je ne suis pas pressé de les voir arriver dans le supérieur. Je vais m'en tenir là : nous avons des désaccords frontaux à ce sujet et je ne vois pas en quoi mon argumentation pourrait vous convaincre et vice-versa. Voire !

C'est sur que si ton point de départ, c'est
1/tout va bien à la fac, c'est juste la faute de ces feignants d'étudiants
2/ l'évaluation c'est forcément comme dans le 2ndaire avec les délires de certains IPR, je ne pourrais jamais te convaincre.

Moi je propose effectivement que les cours soient évalués par des pairs, par des représentants du CNU et par les étudiants qui sont parfaitement capables de dire si le cours qu'on leur propose tient la route ou si un brin de foutage de gueule est dans l'air... Ce système pousse chacun à faire des efforts et pour l'avoir vu fonctionner, il est très profitable à la qualité de l'enseignement.

Puisque nous en sommes à la caricature, je pourrais aussi dire que le point de départ de tout réformiste est :
1/ la situation actuelle est intolérable ;
2/ j'ai (nous avons) la solution à ces maux.
Je n'ai jamais évoqué ces "feignants d'étudiants". Si tu prends comme postulat le "foutage de gueule" ou le "tient la route", outre la tournure fort peu académique de ces expressions, je ne vois vraiment pas ce qu'il est possible de te dire. Je pense quant à moi que le système d'évaluation ainsi créé allierait les lourdeurs bureaucratiques (dont l'AERES a donné un avant-goût) et la sujétion aux modes du temps. Tel cours sur la grammatologie ou sur l'archéologie antique serait frappé d'interdit quand tel autre sur l'histoire des villes au Moyen Age serait encensé.

Ah mais on peut très bien ne rien changer... On a un taux de réussite en licence qui témoigne du succès du système actuel. Moi je dis juste qu'il y a des abus et que les moyens de les corriger existent si on veut bien se donner la peine de regarder au-delà de nos frontières. Je ne dis pas qu'il faut fermer les cours rares, je souhaite que chaque universitaire remplisse normalement ses obligations pédagogiques.
Et oui l'évaluation est indispensable à partir du moment ou on distribue l'argent public.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 24 Déc 2012 - 16:16

@Collier de Barbe a écrit:"Le cours de Marcel c'est vraiment..."

trop long... Laughing Franchement, comment des étudiants de licence peuvent-ils savoir si on fait n'importe quoi ou pas? Des étudiants de master oui (et encore), mais des étudiants de L1 qui font une faute par mot et ne comprennent qu'une phrase sur deux, je ne pense pas. Evidemment, parmi les L1, il y a de très bons étudiants. Mais ils ne sont pas majoritaires et se faire évaluer par une majorité d'étudiants n'ayant malheureusement rien à faire là...

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 17:03

@Collier de Barbe a écrit:
@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:
@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Je défends la fac, mais faut être sérieux et certains universitaires ne le sont pas vis à vis de leurs cours. Dire le contraire me semble se raconter des fables.
L'évaluation par les étudiants ne devrait pas faire peur. Elle est utilisée dans les meilleures universités du monde et ça fonctionne...

Le même argument levier qui sert pour toute réforme que l'on veut imposer. Quand je lis le récit de certaines inspections dans le secondaire, je ne suis pas pressé de les voir arriver dans le supérieur. Je vais m'en tenir là : nous avons des désaccords frontaux à ce sujet et je ne vois pas en quoi mon argumentation pourrait vous convaincre et vice-versa. Voire !

C'est sur que si ton point de départ, c'est
1/tout va bien à la fac, c'est juste la faute de ces feignants d'étudiants
2/ l'évaluation c'est forcément comme dans le 2ndaire avec les délires de certains IPR, je ne pourrais jamais te convaincre.

Moi je propose effectivement que les cours soient évalués par des pairs, par des représentants du CNU et par les étudiants qui sont parfaitement capables de dire si le cours qu'on leur propose tient la route ou si un brin de foutage de gueule est dans l'air... Ce système pousse chacun à faire des efforts et pour l'avoir vu fonctionner, il est très profitable à la qualité de l'enseignement.

Puisque nous en sommes à la caricature, je pourrais aussi dire que le point de départ de tout réformiste est :
1/ la situation actuelle est intolérable ;
2/ j'ai (nous avons) la solution à ces maux.
Je n'ai jamais évoqué ces "feignants d'étudiants". Si tu prends comme postulat le "foutage de gueule" ou le "tient la route", outre la tournure fort peu académique de ces expressions, je ne vois vraiment pas ce qu'il est possible de te dire. Je pense quant à moi que le système d'évaluation ainsi créé allierait les lourdeurs bureaucratiques (dont l'AERES a donné un avant-goût) et la sujétion aux modes du temps. Tel cours sur la grammatologie ou sur l'archéologie antique serait frappé d'interdit quand tel autre sur l'histoire des villes au Moyen Age serait encensé.

Ah mais on peut très bien ne rien changer... On a un taux de réussite en licence qui témoigne du succès du système actuel. Moi je dis juste qu'il y a des abus et que les moyens de les corriger existent si on veut bien se donner la peine de regarder au-delà de nos frontières. Je ne dis pas qu'il faut fermer les cours rares, je souhaite que chaque universitaire remplisse normalement ses obligations pédagogiques.
Et oui l'évaluation est indispensable à partir du moment ou on distribue l'argent public.

C'est l'argument auquel je pensais (et qui permet aux élus de s'insinuer dans la gestion des universités soi-disant autonomes). Je vous paie donc j'ai le pouvoir de vous surveiller dans l'accomplissement du travail pour lequel je vous paie. La logique marchande et la logique pédagogique me semblent de plus en plus antagonistes.
Depuis la mise en place des LOLF, RGPP et autres MAP qui participent de cette logique, les missions de l'Etat sont-elles mieux remplies ? Doit-on se préoccuper du taux de réussite en licence ou de la qualité des cours dispensés ? En d'autres termes, doit-on sacrifier à la logique du chiffre ?
Est-il même souhaitable d'avoir des taux de réussite élevés en licence quand le diplôme ne débouche pas sur l'emploi ?


Dernière édition par condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 17:10, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Luigi_B le Lun 24 Déc 2012 - 17:08

@Collier de Barbe a écrit:Et oui l'évaluation est indispensable à partir du moment ou on distribue l'argent public.
Est-ce que quelqu'un a songé à appliquer ça aux investissements massifs dans le numérique ? santa

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 17:13

@Collier de Barbe a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Je défends la fac, mais faut être sérieux et certains universitaires ne le sont pas vis à vis de leurs cours. Dire le contraire me semble se raconter des fables.
L'évaluation par les étudiants ne devrait pas faire peur. Elle est utilisée dans les meilleures universités du monde et ça fonctionne...

Franchement, j'en reste à mon idée que c'est hautement démagogique et que cela confirmera la fameuse tendance à la mise en concurrence des cours, des enseignants et des filières, et qu'il ne peut rien en découler de bon dans le système français.

Aujourd'hui tu as le règne de la rumeur et du bouche a oreille
"Le cours de Marcel c'est vraiment..."
Moi je te propose la transparence

La transparence que tu proposes n'est jamais que la prise de contrôle d'une idéologie, d'un régime de vérité, sur d'autres. Il ne manquera plus qu'un classement ou hit-parade des professeurs les plus compétents, appréciés, excellents pour parachever ce grand oeuvre.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 24 Déc 2012 - 17:23

@condorcet a écrit:C'est l'argument auquel je pensais (et qui permet aux élus de s'insinuer dans la gestion des universités soi-disant autonomes). Je vous paie donc j'ai le pouvoir de vous surveiller dans l'accomplissement du travail pour lequel je vous paie. La logique marchande et la logique pédagogique me semblent de plus en plus antagonistes.
Depuis la mise en place des LOLF, RGPP et autres MAP qui participent de cette logique, les missions de l'Etat sont-elles mieux remplies ? Doit-on se préoccuper du taux de réussite en licence ou de la qualité des cours dispensés ? En d'autres termes, doit-on sacrifier à la logique du chiffre ?
Est-il même souhaitable d'avoir des taux de réussite élevés en licence quand le diplôme ne débouche pas sur l'emploi ?

La responsabilité des fonctionnaires doit quand même exister, et cela ne passe pas nécessairement par une logique marchande. Moi je suis pour une évaluation qui ne repose pas sur des statistiques de réussite ou sur des chiffres montrant le nombre d'inscrits et son évolution. Car toutes les formations ont le droit d'exister, même si elles ne doivent intéresser qu'une seule personne. C'est ça aussi le service public. Mais partir du principe que le service public, parce qu'il doit être en dehors des logiques marchandes (et là je te suis parfaitement), ne doit pas être évalué, est à mon sens une erreur. Cela donne le sentiment de l'irresponsabilité et de l'impunité.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 17:32

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@condorcet a écrit:C'est l'argument auquel je pensais (et qui permet aux élus de s'insinuer dans la gestion des universités soi-disant autonomes). Je vous paie donc j'ai le pouvoir de vous surveiller dans l'accomplissement du travail pour lequel je vous paie. La logique marchande et la logique pédagogique me semblent de plus en plus antagonistes.
Depuis la mise en place des LOLF, RGPP et autres MAP qui participent de cette logique, les missions de l'Etat sont-elles mieux remplies ? Doit-on se préoccuper du taux de réussite en licence ou de la qualité des cours dispensés ? En d'autres termes, doit-on sacrifier à la logique du chiffre ?
Est-il même souhaitable d'avoir des taux de réussite élevés en licence quand le diplôme ne débouche pas sur l'emploi ?

La responsabilité des fonctionnaires doit quand même exister, et cela ne passe pas nécessairement par une logique marchande. Moi je suis pour une évaluation qui ne repose pas sur des statistiques de réussite ou sur des chiffres montrant le nombre d'inscrits et son évolution. Car toutes les formations ont le droit d'exister, même si elles ne doivent intéresser qu'une seule personne. C'est ça aussi le service public. Mais partir du principe que le service public, parce qu'il doit être en dehors des logiques marchandes (et là je te suis parfaitement), ne doit pas être évalué, est à mon sens une erreur. Cela donne le sentiment de l'irresponsabilité et de l'impunité.

Punir et responsabiliser, les deux mamelles de la contemporanéité. Soit on a confiance dans un individu et on mise sur elle/lui, soit on s'en défie et on ne mise pas sur lui. Je crois pour ma part que la logique scientifique obéit à d'autres modes d'agir et de pensée : j'expose ici mon point de vue pour l'intérêt du sujet mais n'oblige personne à me suivre ni à me croire sur parole. A mes yeux, les enseignants-chercheurs ne sont ni des fonctionnaires d'exécution et ne devraient pas être des fonctionnaires d'encadrement, ce qui légitime à mes yeux la relative confiance et liberté dont ils bénéficient (à juste titre selon moi). De surcroît, ce système a formé beaucoup d'entre nous et plutôt bien.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 24 Déc 2012 - 17:43

@condorcet a écrit:Punir et responsabiliser, les deux mamelles de la contemporanéité. Soit on a confiance dans un individu et on mise sur elle/lui, soit on s'en défie et on ne mise pas sur lui. Je crois pour ma part que la logique scientifique obéit à d'autres modes d'agir et de pensée : j'expose ici mon point de vue pour l'intérêt du sujet mais n'oblige personne à me suivre ni à me croire sur parole. A mes yeux, les enseignants-chercheurs ne sont ni des fonctionnaires d'exécution et ne devraient pas être des fonctionnaires d'encadrement, ce qui légitime à mes yeux la relative confiance et liberté dont ils bénéficient (à juste titre selon moi). De surcroît, ce système a formé beaucoup d'entre nous et plutôt bien.

Je trouve ton point de vue très intéressant. Sincèrement. Mais c'est partir du principe que les chercheurs sont tous dignes de confiance. Ils le sont, d'après ce que j'observe, dans l'immense majorité des cas. Mais le petit nombre des autres fait bien du tort à l'ensemble. Pour moi, il n'y a rien de pire que de trahir un service public ou de trahir, justement, la confiance publique que l'on reçoit. C'est pour ça que je faisais le parallèle avec les allocations.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 17:49

Je pense que l'évaluation telle qu'elle est iciexposée ne saura séparer le bon grain de l'ivraie (autrement dit que le remède sera pire que le mal).

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 17:50

Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 17:52

@Luigi_B a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Et oui l'évaluation est indispensable à partir du moment ou on distribue l'argent public.
Est-ce que quelqu'un a songé à appliquer ça aux investissements massifs dans le numérique ? santa

Oui! Chiche!

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 24 Déc 2012 - 17:54

@condorcet a écrit:Je pense que l'évaluation telle qu'elle est iciexposée ne saura séparer le bon grain de l'ivraie (autrement dit que le remède sera pire que le mal).

Alors là je te rassure, je suis parfaitement opposé à l'évaluation par les étudiants. Ça me fait penser au "séminaire" ultra démago de l'IUFM "mieux connaître le système éducatif pour apprendre à y intervenir", où l'on devait évaluer les formateurs. Une vraie fumisterie de bout en bout.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 24 Déc 2012 - 17:57

@Collier de Barbe a écrit:Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...

L'exemple est effectivement bien choisi. Sauf pour le "objectivement mesurable", parce que ça ferait justement tomber dans le dogme du quantifiable. Et puis léger bémol aussi sur le "bien" payés... Va dire à un universitaire exerçant en Suisse ou au Luxembourg qu'on est bien payé en France, c'est le fou rire garanti. J'ai une ancienne élève qui est enseignante dans le secondaire au Luxembourg (équivalent d'un certifié) et elle est payée 3000€ par mois. Elle n'est pas fonctionnaire, mais si elle le devient, ce sera entre 4 et 5000. Elle a 26 ans.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par User5899 le Lun 24 Déc 2012 - 18:04

@Collier de Barbe a écrit:Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...
Ce n'est pas parce que la majorité de nos concitoyens s'envisage incapable de bien travailler sans un coup de schlague qu'il faut consacrer la schlague.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 18:20

Schlague? Juste responsabilités

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 18:30

@Collier de Barbe a écrit:Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...

Je n'ai rien à expliquer et encore moins à justifier ni de mes choix professionnels ni du fonctionnement de l'enseignement supérieur et de la recherche. Le prestige du rang et la sécurité de l'emploi sont en effet la logique contrepartie d'efforts à très long terme et de sacrifices conséquents. La transparence que vous vantez et parez des atours démocratiques me semble une vraie tyrannie. C'est par la haine jalouse des statuts que le libéralisme a commencé à tailler qui, dans les retraites qui, dans les statuts.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 18:32

Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...
Ce n'est pas parce que la majorité de nos concitoyens s'envisage incapable de bien travailler sans un coup de schlague qu'il faut consacrer la schlague.

+ 1000. La majorité a quelquefois - de bonne foi - tort et il convient alors d'agir sans son concours (en assumant alors pleinement le risque politique) : telle est la responsabilité d'un gouvernement.


Dernière édition par condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 18:32, édité 1 fois

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 18:32

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@condorcet a écrit:Je pense que l'évaluation telle qu'elle est iciexposée ne saura séparer le bon grain de l'ivraie (autrement dit que le remède sera pire que le mal).

Alors là je te rassure, je suis parfaitement opposé à l'évaluation par les étudiants. Ça me fait penser au "séminaire" ultra démago de l'IUFM "mieux connaître le système éducatif pour apprendre à y intervenir", où l'on devait évaluer les formateurs. Une vraie fumisterie de bout en bout.

Tu ne demandes jamais l'avis de tes étudiants sur le cours (par écrit et anonymement bien sur) ?
Je trouve ça souvent utile...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 18:33

@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...

Je n'ai rien à expliquer et encore moins à justifier ni de mes choix professionnels ni du fonctionnement de l'enseignement supérieur et de la recherche. Le prestige du rang et la sécurité de l'emploi sont en effet la logique contrepartie d'efforts à très long terme et de sacrifices conséquents. La transparence que vous vantez et parez des atours démocratiques me semble une vraie tyrannie. C'est par la haine jalouse des statuts que le libéralisme a commencé à tailler qui, dans les retraites qui, dans les statuts.

Alors je doute que vous puissiez jamais fonctionner dans une université. Enseignant chercheur c'est pas un statut d'artiste ou de diva. Il fait rendre des comptes.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 18:36

@Collier de Barbe a écrit:
@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...

Je n'ai rien à expliquer et encore moins à justifier ni de mes choix professionnels ni du fonctionnement de l'enseignement supérieur et de la recherche. Le prestige du rang et la sécurité de l'emploi sont en effet la logique contrepartie d'efforts à très long terme et de sacrifices conséquents. La transparence que vous vantez et parez des atours démocratiques me semble une vraie tyrannie. C'est par la haine jalouse des statuts que le libéralisme a commencé à tailler qui, dans les retraites qui, dans les statuts.

Alors je doute que vous puissiez jamais fonctionner dans une université. Enseignant chercheur c'est pas un statut d'artiste ou de diva. Il fait rendre des comptes.

Merci de votre amabilité. Rolling Eyes
J'ai oublié de préciser "en l'état présent : "hic et nunc".


Dernière édition par condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 18:57, édité 1 fois

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Collier de Barbe le Lun 24 Déc 2012 - 18:49

Condorcet
Ne le prenez pas comme une attaque personnelle.
Mais votre idéalisme me semble peu en rapport avec les réalités. Encore une fois prenez l'avis de gens extérieurs a notre milieu, ça fait réfléchir.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Condorcet le Lun 24 Déc 2012 - 18:55

Même si je comprends votre point de vue, je suis quasi certain qu'il va mener l'université à des évolutions brusques peu propices à son amélioration. N'ayant aucun mandat, je parle en mon seul nom, ce qui m'autorise cette franchise et cette liberté de ton. L'ayant fréquentée et vue dans son fonctionnement, je crains fort que les bénéfices escomptés soient inférieurs aux mécomptes rencontrés. Sur ce, je vous souhaite de joyeuses fêtes.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par User5899 le Lun 24 Déc 2012 - 20:05

@Collier de Barbe a écrit:
@condorcet a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Condorcet
Je vous propose d'expliquer a tous nos concitoyens non profs bon universitaires que nous devons être (bien) payés, avoir la sécurité de l'emploi, le prestige du rang... Et ce sans la moindre contrepartie objectivement mesurable... Au nom du fait qu'on doit "nous faire confiance".
Faites l'essai autour de vous pendant les fêtes, vous serez étonnés du résultat...

Je n'ai rien à expliquer et encore moins à justifier ni de mes choix professionnels ni du fonctionnement de l'enseignement supérieur et de la recherche. Le prestige du rang et la sécurité de l'emploi sont en effet la logique contrepartie d'efforts à très long terme et de sacrifices conséquents. La transparence que vous vantez et parez des atours démocratiques me semble une vraie tyrannie. C'est par la haine jalouse des statuts que le libéralisme a commencé à tailler qui, dans les retraites qui, dans les statuts.

Alors je doute que vous puissiez jamais fonctionner dans une université. Enseignant chercheur c'est pas un statut d'artiste ou de diva. Il fait rendre des comptes.
Rendre des comptes sur des points, dans des domaines dépourvus de toute pertinence... Moi, je préfère la vision de Condorcet, sur ce coup-là. Finalement, c'est de l'anarchie bien comprise. Quant à demander un avis à des étudiants, chacun fait ce qu'il veut, mais au-delà du simple conseil demandé, est-ce une évaluation ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum