Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par alberto79 le Ven 21 Déc 2012 - 21:53

holderfar a écrit:Il y a les TD pour ça. Chez nous, par thème, il y avait un CM+ un TD. En CM, on écoutait, on pouvait bien sûr poser des questions s'il y avait une réelle incompréhension, et en TD, interactions.
Même les Allemands, pourtant infoutus de ne pas monopoliser la parole en cous, ont bien compris l'intérêt d'un CM avec peu d'interaction.

Je n´ai jamais vu un étudiant en France poser une question ou même oser lever la main pendant un CM…Je ne veux pas transformer les CM en un débat continu, mais on a besoin d´un peu d´interactivité…

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Déc 2012 - 21:53

@alberto79 a écrit:Peut-être je me suis mal exprimé, mais je ne veux pas supprimer les cours, je veux réduire le nombre maximal d´étudiants par cours pour permettre une certaine interactivité, pour dépasser le paradigme de l´information pour rentrer dans celui de la communication selon la distinction classique de Antonio Pasquali. Vous pouvez peut-être le faire, mais avez-vous des CMs de plus de 200 étudiants ?

Je crois justement que CM et TD sont complémentaires en ce sens. Il y a des moments pour intervenir, d'autres pour écouter (et réfléchir!) Le CM peut être (doit être) source de discussion en TD.
J'ai eu deux CM radicalement différents au 1er semestre: l'un avec 100 étudiants (certes, ce n'est pas "plus de 200", mais un seuil est franchi), l'autre avec 15. Même dans le second cas, il n'y avait pas d'interactivité, parce que ce n'était pas le but.

@alberto79 a écrit:Mais les 6 heures sont nécessaires non pour renseigner les étudiants sur des questions administratives ou générales mais pour parler avec eux sur les questions du cours. Pour cela il faut bien évidemment un vrai travail personnel des étudiants beaucoup plus important que celui qu´ils font aujourd´hui. Comme vous le savez, le système de Bologne, ainsi que le système universitaire traditionnel en France se basent en un faible nombre d´heures de cours par an et en un travail personnel des étudiants TRÈS important. En France on a le premier mais en général pas assez le second. Croyez-vous que si les étudiants faisaient le travail qu´ils sont censés faire selon le modèle de Bologne, ils n´auraient pas assez de questions et des doutes pour occuper 6 heures par semaine de leurs enseignants ?

Si les étudiants travaillaient un peu, les séances de TD seraient un peu plus animées et constructives que certaines séances qui rendraient n'importe qui complètement déprimé.
Dans l'idéal, effectivement, 6h seraient envisageables. Mais commençons déjà par les mettre au travail réellement! Et par faire des séances de TD de vraies séances de TD (trop souvent, c'est l'enseignant tout seul qui le fait).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Déc 2012 - 21:54

holderfar a écrit:Il y a les TD pour ça. Chez nous, par thème, il y avait un CM+ un TD. En CM, on écoutait, on pouvait bien sûr poser des questions s'il y avait une réelle incompréhension, et en TD, interactions.
Même les Allemands, pourtant infoutus de ne pas monopoliser la parole en cous, ont bien compris l'intérêt d'un CM avec peu d'interaction.

C'est effectivement l'idéal selon moi.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Invité le Ven 21 Déc 2012 - 21:58

@alberto79 a écrit:
holderfar a écrit:Il y a les TD pour ça. Chez nous, par thème, il y avait un CM+ un TD. En CM, on écoutait, on pouvait bien sûr poser des questions s'il y avait une réelle incompréhension, et en TD, interactions.
Même les Allemands, pourtant infoutus de ne pas monopoliser la parole en cous, ont bien compris l'intérêt d'un CM avec peu d'interaction.

Je n´ai jamais vu un étudiant en France poser une question ou même oser lever la main pendant un CM…Je ne veux pas transformer les CM en un débat continu, mais on a besoin d´un peu d´interactivité…
Je l'i déjà vu plusieurs fois, et dans des matières différentes, dans des amphis de + de 200 étudiants. Donc bon... Encore une fois, le CM n'est pas fait pour être interactif. Il y a les TD pour cela. Encore une fois, un Allemand, pourtant bien davantage rompu que nous à l'interactivité en cours, ne se permettra pas plus d'une ou deux questions en CM, parce qu'il sait que ce n'est pas le lieu. A un moment donné, il faut aussi être capable de suivre un raisonnement, mettre son questionnement de côté pour y revenir ensuite en TD, par des lectures personnelles, voire en contactant le responsable du CM par mail. De la vraie interaction en CM tuerait l'exigence d'autonomie et ne permettrait plus d'exiger des étudiants une capacité de suivre un raisonnement long.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par alberto79 le Ven 21 Déc 2012 - 21:59

Holderfar, Marcel, je vous pose la même question qu´à philann : s´il n´y pas du tout d´interactivité -ce qui est souvent le cas aujourd´hui dans les CM- quelle est l´avantage d´avoir un professeur en chair et en os au lieu d´un enregistrement en vidéo ?

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par krungthep le Ven 21 Déc 2012 - 22:02

@alberto79 a écrit:
@philann a écrit:Personnellement je trouve que l'intérêt du CM tient précisément à ce que vous lui reprochez Alberto!!!
Il est NECESSAIRE et même urgent de commencer par ...se taire!!! Neutral

Ce modèle est clairement insuffisant. S´il n´y pas d´interactivité du tout, dites, quelle est l´avantage d´avoir un professeur devant vous au lieu d´un enregistrement en vidéo ?

Le même avantage d'aller voir Sokolov en concert plutôt qu'en DVD.
Les étudiants ne parlent pas, certes, mais le prof voit et sent tout. Il est très improbable qu'il donne deux fois le même cours. Il saura s'adapter à la circonstance très particulière de ce cours précis.

krungthep
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Déc 2012 - 22:03

@alberto79 a écrit:Holderfar, Marcel, je vous pose la même question qu´à philann : s´il n´y pas du tout d´interactivité -ce qui est souvent le cas aujourd´hui dans les CM- quelle est l´avantage d´avoir un professeur en chair et en os au lieu d´un enregistrement en vidéo ?

On sent quand même quand on va trop vite, quand on perd son auditoire, quand on est trop compliqué. Bref, on peut s'adapter en direct en fonction de ce que l'on ressent.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Invité le Ven 21 Déc 2012 - 22:03

Parce que justement, en cas de vraie incompréhension, on peut quand même poser une question. Mais ça doit rester limité. Et on peut aussi, déjà vu aussi, voir le prof à la fin entre deux portes (pas mal pratiqué en Allemagne)
Et puis parce qu'on est sur place, avec des camarades: on peut confronter ses notes, discuter ensuite entre soi de ce qui a été dit.
Je vais être franche: sur des thèmes où j'étais déjà très au point, j'ai parfois préféré ne pas aller au CM pour travailler autre chose. Le CM introduit des notions, donne une vision d'ensemble: l'interaction n'a vraiment d'intérêt que lorsque l'on entre dans le détail.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par philann le Ven 21 Déc 2012 - 22:05

holderfar a écrit:Il y a les TD pour ça. Chez nous, par thème, il y avait un CM+ un TD. En CM, on écoutait, on pouvait bien sûr poser des questions s'il y avait une réelle incompréhension, et en TD, interactions.
Même les Allemands, pourtant infoutus de ne pas monopoliser la parole en cous, ont bien compris l'intérêt d'un CM avec peu d'interaction.
Razz Razz Razz
+ 1000 ...évidemment!

Ensuite, deux points:
- Le premier hallucinant: ne pas distinguer ce qui peut se passer dans un cours ou en différé, sur vidéo etc...sous prétexte que c'est du CM Shocked De la part d'un enseignant, ça me choque quand même un peu. Je ne suis pas mystique pour deux sous et ai toujours eu horreur des "profs-gourous"...mais qui d'entre nous n'a jamais eu le bonheur d'être au milieu d'un amphi électrisé, à côté d'autres étudiants qui arrêtent de respirer au même moment que soi ou tiquent à l'inverse sur les mêmes points que soi ??? Tout cela, on ne le retrouve pas en vidéo et on ne l'aura jamais dans la "communication-interagissante-horizontale". Ca n'empêche pas de communiquer, je n'ai jamais empêcher un étudiant à l'un de mes cours de poser des questions ou de donner son avis. Mais à part de rares cas... l'intérêt était limité et il me semble toujours que le rapport enseignant-étudiant est basé sur "possède et transmet le savoir" à "celui qui ne le possède pas encore mais le possèdera et le transmettra à son tour".
- Se référer à Bologne et aux attentes impliquées me semble douteux. Personnellement, j'ai combattu Bologne en tant que étudiante syndiquée et élue et je trouve ses principes absolument monstrueux. Malheureusement, la réalisation du processus n'a fait que renforcer cette conviction!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par yphrog le Ven 21 Déc 2012 - 22:06

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:
S´il s´agit de supprimer le CM « à la française » je ne peux être que complètement d´accord. Car, sachez-le, sa seule raison d´être aujourd´hui c´est faire des économies.

[...] [J]e suis très attaché aux CM, justement parce qu'ils montrent, par leur contenu, que traiter un sujet, un thème, un chapitre, ça se fait autrement qu'en recopiant Wikipédia (par ailleurs utile pour des points précis quand on n'a rien d'autre sous la main): c'est réfléchir, c'est problématiser, c'est rendre les choses intelligibles, bref, c'est permettre d'être un peu plus intelligent.

Tout cela présuppose qu'il n'y a qu'un-e sur 200 qui peut séduire un auditoire avec de bels raisonnements. C'est très formaliste tout ça... comme si en se frottant l'oreille contre les Formes, on se formera. C'est vrai que j'ai eu des profs médusants (surtout au délà de BAC+4), comme j'avais eu pas mal de profs facilitants avant.

Pour les heures de permanence, je confirme que quand on assure des permanences même avec des horaires très larges, certain-e-s étudiant-e-s sont assez timides pour venir vous voir, d'autres moins. Par contre des échanges par mél, cela concernait tout mes étudiants à une époque... jusqu'à ce que j'avais plus de 500 sur 5 sites et que ce contact devenait presque ingérable (à l'époque de mes premières expérimentations avec Moodle où je n'avais plus de bureau professionnel.... Crying or Very sad )

@alberto79 a écrit:Comme vous le savez, le système de Bologne, ainsi que le système universitaire traditionnel en France se basent en un faible nombre d´heures de cours par an et en un travail personnel des étudiants TRÈS important. En France on a le premier mais en général pas assez le second.

scratch Je me souviens de pas mal d'étudiants qui suivaient entre 25 et 30 heures de cours par semaine...

chien

et qui n'avaient pas trop le choix par rapport aux savoirs dont ils allaient être gavés, une fois entré dans une filière. Chez nous c'était 21-22 heures/semaine grand maximum, généralement 15-18.

frigo


Dernière édition par Sasha P. Rog le Ven 21 Déc 2012 - 22:15, édité 2 fois (Raison : attribution)

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par alberto79 le Ven 21 Déc 2012 - 22:10

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:Holderfar, Marcel, je vous pose la même question qu´à philann : s´il n´y pas du tout d´interactivité -ce qui est souvent le cas aujourd´hui dans les CM- quelle est l´avantage d´avoir un professeur en chair et en os au lieu d´un enregistrement en vidéo ?

On sent quand même quand on va trop vite, quand on perd son auditoire, quand on est trop compliqué. Bref, on peut s'adapter en direct en fonction de ce que l'on ressent.
Voilà. Donc il y a un peu de feed-back. Imaginez les avantages de beaucoup plus d´interactivité. Le problème est que le système actuel convient à tout le monde : a) L´État et les universités épargnent beaucoup d´argent. b) Certains universitaires ne seraient pas partisans pour des raisons diverses d´avoir à répondre à des questions. c) Les étudiants peuvent venir en cours, copier comme des tachygraphes, réviser par cœur exclusivement le cours noté et le régurgiter dans l´examen, sans être trop pénalisés.


Dernière édition par alberto79 le Ven 21 Déc 2012 - 22:12, édité 1 fois

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par krungthep le Ven 21 Déc 2012 - 22:11

Bon en fait tout dépend du prof non?

De même que:

* Sokolov, je ne veux le voir qu'en live.

* alors qu'Hélène Grimaud me suffit en DVD, voire même en CD.

krungthep
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Invité le Ven 21 Déc 2012 - 22:20

@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:Holderfar, Marcel, je vous pose la même question qu´à philann : s´il n´y pas du tout d´interactivité -ce qui est souvent le cas aujourd´hui dans les CM- quelle est l´avantage d´avoir un professeur en chair et en os au lieu d´un enregistrement en vidéo ?

On sent quand même quand on va trop vite, quand on perd son auditoire, quand on est trop compliqué. Bref, on peut s'adapter en direct en fonction de ce que l'on ressent.
Voilà. Donc il y a un peu de feed-back. Imaginez les avantages de beaucoup plus d´interactivité. Le problème est que le système actuel convient à tout le monde : a) L´État et les universités épargnent beaucoup d´argent. b) Certains universitaires ne seraient pas partisans pour des raisons diverses d´avoir à répondre à des questions. c) Les étudiants peuvent venir en cours, copier comme des tachygraphes, réviser par cœur exclusivement le cours noté et le régurgiter dans l´examen, sans être trop pénalisés.
Mais non: ça en ferait un TD bis et ça n'aurait aucun intérêt. Là j'ai l'impression qu'on est en train de tomber dans ce que je pense être une sérieuse dérive du secondaire, et ce n'est bon pour personne. Au final, sans être déclinologue, dans le secondaire on ne peut que constater que la grande place faite à l'interaction se fait au détriment d'une construction des savoirs méthodique et progressive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par alberto79 le Ven 21 Déc 2012 - 22:24

holderfar a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:Holderfar, Marcel, je vous pose la même question qu´à philann : s´il n´y pas du tout d´interactivité -ce qui est souvent le cas aujourd´hui dans les CM- quelle est l´avantage d´avoir un professeur en chair et en os au lieu d´un enregistrement en vidéo ?

On sent quand même quand on va trop vite, quand on perd son auditoire, quand on est trop compliqué. Bref, on peut s'adapter en direct en fonction de ce que l'on ressent.
Voilà. Donc il y a un peu de feed-back. Imaginez les avantages de beaucoup plus d´interactivité. Le problème est que le système actuel convient à tout le monde : a) L´État et les universités épargnent beaucoup d´argent. b) Certains universitaires ne seraient pas partisans pour des raisons diverses d´avoir à répondre à des questions. c) Les étudiants peuvent venir en cours, copier comme des tachygraphes, réviser par cœur exclusivement le cours noté et le régurgiter dans l´examen, sans être trop pénalisés.
Mais non: ça en ferait un TD bis et ça n'aurait aucun intérêt. Là j'ai l'impression qu'on est en train de tomber dans ce que je pense être une sérieuse dérive du secondaire, et ce n'est bon pour personne. Au final, sans être déclinologue, dans le secondaire on ne peut que constater que la grande place faite à l'interaction se fait au détriment d'une construction des savoirs méthodique et progressive.

Les étudiants du supérieur sont censés avoir plus de capacité de travail personnel que les élèves du secondaire, non ? Le problème actuel c´est qu´ils ne travaillent pas assez en dehors des cours…C´est là que le problème se trouve, et non en ce qui concerne l´interactivité, non ? Ou ils travaillent assez en dehors du cours ?

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par philann le Ven 21 Déc 2012 - 22:28

holderfar a écrit:
Mais non: ça en ferait un TD bis et ça n'aurait aucun intérêt. Là j'ai l'impression qu'on est en train de tomber dans ce que je pense être une sérieuse dérive du secondaire, et ce n'est bon pour personne. Au final, sans être déclinologue, dans le secondaire on ne peut que constater que la grande place faite à l'interaction se fait au détriment d'une construction des savoirs méthodique et progressive.

Pareil! Et puis poussons la logique jusqu'à l'absurde...Pourquoi des profs??? S'ils n'amènent pas ce que les élèves ou étudiants ne savent pas encore, si l'on ne met pas à leur crédit quelques années en plus d'études, de questionnement, de recherche etc... Alors pourquoi DOIT il y avoir des profs? En plus de tomber dans le travers de la communication/ interaction, on confond accès à l'information et savoir.

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Invité le Ven 21 Déc 2012 - 22:28

Mais le problème, c'est les deux! Et c'est lié, en plus: comme nos lycéens manquent franchement d'autonomie, on a tendance à penser qu'une fois étudiants, on ne peut pas leur infliger de cours magistraux. Mais c'est une erreur! Le CM donne les bases de travail et c'est ensuite qu'une interaction, qui demande là un minimum de préparation en amont rarement effectuée par l'étudiant, peut intervenir. Le manque de travail perso, c'est non seulement de la paresse, mais aussi un manque d'autonomie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par krungthep le Ven 21 Déc 2012 - 22:29

@philann a écrit:
holderfar a écrit:
Mais non: ça en ferait un TD bis et ça n'aurait aucun intérêt. Là j'ai l'impression qu'on est en train de tomber dans ce que je pense être une sérieuse dérive du secondaire, et ce n'est bon pour personne. Au final, sans être déclinologue, dans le secondaire on ne peut que constater que la grande place faite à l'interaction se fait au détriment d'une construction des savoirs méthodique et progressive.

Pareil! Et puis poussons la logique jusqu'à l'absurde...Pourquoi des profs??? S'ils n'amènent pas ce que les élèves ou étudiants ne savent pas encore, si l'on ne met pas à leur crédit quelques années en plus d'études, de questionnement, de recherche etc... Alors pourquoi DOIT il y avoir des profs? En plus de tomber dans le travers de la communication/ interaction, on confond accès à l'information et savoir.

Relisez Heinrich Neuhaus. Lui, le meilleur prof de piano de tous les temps, qui a formé des Richter en nombre, a cru que l'arrivée du disque signifiait la fin de la nécessité des profs de piano.

krungthep
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par philann le Ven 21 Déc 2012 - 22:36

@krungthep a écrit:
@philann a écrit:
holderfar a écrit:
Mais non: ça en ferait un TD bis et ça n'aurait aucun intérêt. Là j'ai l'impression qu'on est en train de tomber dans ce que je pense être une sérieuse dérive du secondaire, et ce n'est bon pour personne. Au final, sans être déclinologue, dans le secondaire on ne peut que constater que la grande place faite à l'interaction se fait au détriment d'une construction des savoirs méthodique et progressive.

Pareil! Et puis poussons la logique jusqu'à l'absurde...Pourquoi des profs??? S'ils n'amènent pas ce que les élèves ou étudiants ne savent pas encore, si l'on ne met pas à leur crédit quelques années en plus d'études, de questionnement, de recherche etc... Alors pourquoi DOIT il y avoir des profs? En plus de tomber dans le travers de la communication/ interaction, on confond accès à l'information et savoir.

Relisez Heinrich Neuhaus. Lui, le meilleur prof de piano de tous les temps, qui a formé des Richter en nombre, a cru que l'arrivée disque signifiait la fin de la nécessité des profs de piano.
et il s'est magistralement planté, ce qui est un fait. Les profs de piano n'ont pas disparus, ni les livres avec l'invention de la télé etc...

Holderfar: tu soulèves un vrai problème, assez dramatique dans le secondaire et qui devient franchement ingérable dans le supérieur: moins les élèves/étudiants sont autonomes, plus on attend d'eux d'être autonomes, ou plutôt de sortir quelque chose de leur chapeau.

Moins ils savent lire, plus on leur demande de d'avoir une réflexion personnelle... Neutral

En philo, pour apprendre à penser un peu correctement (formellement, ça ne veut pas dire avoir raison!) on se frotte traditionnellement aux textes des grands auteurs. On tente d'apprendre de ceux qui sont déjà allés plus loin, on étudie les cohérences, les structures, ce qui conditionne telle pensée plutôt qu'une autre, les transferts de concepts et leur travail ou évolution... Comment cela pourrait-il se faire en interaction? Ce qui peut se faire en interaction, c'est la discussion de ces pensées, une étude critique de leur théorie etc... Cela s'appelle un colloque ou une journée d'études et cela concerne normalement des étudiants ayant déjà un peu de bouteille.


Dernière édition par philann le Ven 21 Déc 2012 - 22:56, édité 2 fois

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Déc 2012 - 22:42

@alberto79 a écrit:
Les étudiants du supérieur sont censés avoir plus de capacité de travail personnel que les élèves du secondaire, non ?

En moyenne, ce n'est pas sûr. Rappelons qu'en filières littéraires et SHS, les meilleurs étudiants potentiels, ceux qui ont une vraie capacité de travail, vont en CPGE. Et il n'est pas rare que nous trouvions dans les amphis des étudiants totalement inadaptés à des études longues, venant de baccalauréats technologiques, voire professionnels.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par alberto79 le Ven 21 Déc 2012 - 22:47

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:
Les étudiants du supérieur sont censés avoir plus de capacité de travail personnel que les élèves du secondaire, non ?

En moyenne, ce n'est pas sûr. Rappelons qu'en filières littéraires et SHS, les meilleurs étudiants potentiels, ceux qui ont une vraie capacité de travail, vont en CPGE. Et il n'est pas rare que nous trouvions dans les amphis des étudiants totalement inadaptés à des études longues, venant de baccalauréats technologiques, voire professionnels.

Ça c´est un problème du système d´enseignement supérieur français à multiples vitesses, profondément injuste et socialement réactionnaire mais qu´ici tout le monde défend comme toutes les autres particularités françaises. Drapeaufrançais Drapeaufrançais Very Happy

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par yphrog le Ven 21 Déc 2012 - 22:48

@philann a écrit:

Pareil! Et puis poussons la logique jusqu'à l'absurde...Pourquoi des profs??? S'ils n'amènent pas ce que les élèves ou étudiants ne savent pas encore, si l'on ne met pas à leur crédit quelques années en plus d'études, de questionnement, de recherche etc... Alors pourquoi DOIT il y avoir des profs? En plus de tomber dans le travers de la communication/ interaction, on confond accès à l'information et savoir.

Parce qu'il faudra toujours des guides, non? Peu importe si on les met sur l'estrade, finalement; et mieux vaut qu'ils sont à 1:40 plutôt qu'à 1:200.

Ils sont déjà à 1:40 pour l'aspect correction, je crois... les chargés de TD (vacataires) corrigent très souvent les examens et de temps en temps, pour ne pas dire souvent, les corrigés aussi.


Dernière édition par Sasha P. Rog le Ven 21 Déc 2012 - 22:49, édité 1 fois

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par User5899 le Ven 21 Déc 2012 - 22:49

@krungthep a écrit:Bon en fait tout dépend du prof non?

De même que:

* Sokolov, je ne veux le voir qu'en live.

* alors qu'Hélène Grimaud me suffit en DVD, voire même en CD.
Elle me suffit même quand je ne la vois ni ne l'écoute, au fond Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par krungthep le Ven 21 Déc 2012 - 22:49

Cripure a écrit:
@krungthep a écrit:Bon en fait tout dépend du prof non?

De même que:

* Sokolov, je ne veux le voir qu'en live.

* alors qu'Hélène Grimaud me suffit en DVD, voire même en CD.
Elle me suffit même quand je ne la vois ni ne l'écoute, au fond Rolling Eyes

Serait-on encore d'accord?? Damned...

krungthep
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Déc 2012 - 22:51

@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:
Les étudiants du supérieur sont censés avoir plus de capacité de travail personnel que les élèves du secondaire, non ?

En moyenne, ce n'est pas sûr. Rappelons qu'en filières littéraires et SHS, les meilleurs étudiants potentiels, ceux qui ont une vraie capacité de travail, vont en CPGE. Et il n'est pas rare que nous trouvions dans les amphis des étudiants totalement inadaptés à des études longues, venant de baccalauréats technologiques, voire professionnels.

Ça c´est un problème du système d´enseignement supérieur français à multiples vitesses, profondément injuste et socialement réactionnaire mais qu´ici tout le monde défend comme toutes les autres particularités françaises. Drapeaufrançais Drapeaufrançais Very Happy

Les CPGE sont les seules qui fonctionnent bien dans l'enseignement supérieur. Je ne vois vraiment pas pourquoi il faudrait les casser. Si c'est pour encore une fois niveler par le bas, alors oui, je préfère passer pour réactionnaire.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par Invité le Ven 21 Déc 2012 - 23:00

@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:
Les étudiants du supérieur sont censés avoir plus de capacité de travail personnel que les élèves du secondaire, non ?

En moyenne, ce n'est pas sûr. Rappelons qu'en filières littéraires et SHS, les meilleurs étudiants potentiels, ceux qui ont une vraie capacité de travail, vont en CPGE. Et il n'est pas rare que nous trouvions dans les amphis des étudiants totalement inadaptés à des études longues, venant de baccalauréats technologiques, voire professionnels.

Ça c´est un problème du système d´enseignement supérieur français à multiples vitesses, profondément injuste et socialement réactionnaire mais qu´ici tout le monde défend comme toutes les autres particularités françaises. Drapeaufrançais Drapeaufrançais Very Happy
Bon, je ne suis pas franchouillarde, mais ça commence à suffire, les allusions insultantes au système français, non? Bien sûr que comme d'autres, il produit encore trop d'inégalité sociale, mais penser que c'est du fait de son seul conservatisme, c'est faire un grave contresens. Tout ce que vous dites là est actuellement martelé par notre hiérarchie dans le secondaire, et l'interaction a été introduite n'importe comment, à grands coups d'arguments d'autorité (un peu comme vous le faites là, désolée...) et sans nuance aucune, ce qui entraîne aussi les carences en travail personnel. Les étudiants n'ont tout simplement pas les outils pour étudier correctement. Alors si en plus vous enlevez les CM...
Une spécificité bien française, qui je crois a déteint sur vous consiste aussi à s'imaginer qu'il suffit de copier servilement ce qui se fait ailleurs pour que ça marche à tous les coups. Sans compter que l'ailleurs est forcément très différent... Or, je vous le redis, le système allemand n'est pas moins inégalitaire que le nôtre, a certes une bonne part d'interaction mais sait préserver aussi des périodes importantes de CM en fac. Ici, il faut vraiment brûler tout ce qui est passé de mode et on oublie volontiers les avantages de pratiques qu'on juge désuètes, tout autant qu'on sous-estime les inconvénients des nouvelles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les technologies numériques et les TD sont-ils voués à remplacer les cours magistraux en université ?

Message par alberto79 le Ven 21 Déc 2012 - 23:04

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@alberto79 a écrit:
Les étudiants du supérieur sont censés avoir plus de capacité de travail personnel que les élèves du secondaire, non ?

En moyenne, ce n'est pas sûr. Rappelons qu'en filières littéraires et SHS, les meilleurs étudiants potentiels, ceux qui ont une vraie capacité de travail, vont en CPGE. Et il n'est pas rare que nous trouvions dans les amphis des étudiants totalement inadaptés à des études longues, venant de baccalauréats technologiques, voire professionnels.

Ça c´est un problème du système d´enseignement supérieur français à multiples vitesses, profondément injuste et socialement réactionnaire mais qu´ici tout le monde défend comme toutes les autres particularités françaises. Drapeaufrançais Drapeaufrançais Very Happy

Les CPGE sont les seules qui fonctionnent bien dans l'enseignement supérieur. Je ne vois vraiment pas pourquoi il faudrait les casser. Si c'est pour encore une fois niveler par le bas, alors oui, je préfère passer pour réactionnaire.

Les CPGE sont une pièce clé qui empêche le reste du système d´évoluer. Il n´est pas urgent d´imposer une sélection à l´entrée de l´université, comme dans les autres pays du monde car il y un bunker bien protégé par la sélection où les meilleurs étudiants peuvent faire des études bien protégés des amphis massifiés de l´université.

Mais rassurez-vous, mon vrai ennemi ne sont pas les CPGE, que au moins sont méritocratiques mais certaines soi-disant Grandes Écoles ou Écoles consulaires… Or, pour reformer le système il faudrait tout supprimer. J´aimerais évoluer vers un système beaucoup plus simple avec trois types de formations supérieurs : BTS, IUT et l´université avec sélection à l´entrée. Mais je suis hors sujet maintenant.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum