Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par doublecasquette le Mer 2 Jan 2013 - 19:15

@Celadon a écrit:
@Isis39 a écrit:Les difficultés de lecture en début de sixième. Évolution à dix ans d’intervalle (1997-2007)
http://www.education.gouv.fr/cid66583/conditions-de-scolarisation-et-facteurs-de-reussite-scolaire.html

Une publication qui montre les dégradations (vocabulaire plus pauvre, moins grande maîtrise orthographique et plus faible compréhension d’énoncés écrits).
Il est juste un peu dommage que l'EN commande des enquêtes de ce type pour s'entêter à persévérer dans le constructivisme à tout crin.

Quand on lit les titres des articles (pas très envie d'aller tout lire), on se rend compte qu'apparemment, on constate mais on ne met rien sur le dos des vendeurs de soupe !
C'est pourtant le rôle du ministère plutôt que celui du jeune PE frais émoulu des écoles d'aller taper du poing sur la table et d'empêcher les grandes maisons d'édition de produire des non-méthodes aux contenus littéraires affligeants, en plus de tout le reste.

C'est un peu comme tous ces profs de langues étrangères qui, dans les années 1980 (ou même avant), ont abandonné les Carpentier-Fialip, Bodevin et Isler, Michéa ou Chassard et Weil pour les remplacer par des "Hello maïnèmizJohn ! Watsyournèm ? Tchüss ! Prima !"
Ils auraient quand même pu se battre contre les vendeurs de soupe et continuer à penser qu'il était possible de continuer à enseigner autrement, en fouillant au besoin les brocantes et les vide-grenier, et en résistant du haut de la barricade contre les IPR qui auraient un peu trop insister pour qu'ils arrêtent d'utiliser ces vieux manuels, leurs textes ambitieux, leurs thèmes et leurs versions et leur cours de grammaire dense aux nombreux exercices d'entraînement !
Un peu de courage, même quand on n'est même pas au courant qu'il a pu exister autre chose, c'est la moindre des choses, non ?

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par doublecasquette le Mer 2 Jan 2013 - 19:24

@lene75 a écrit:
@doublecasquette a écrit:Ribambelle est LA méthode de lecture conseillée, recommandée, exigée, vantée, utilisée quand on est un bon PE, bien noté par son IEN...
Ce qu'en j'en pense, c'est simple : à votre avis, pourquoi ce petit livre est chez moi au lieu d'être dans ma bibliothèque de classe ? Razz

Sad

cath5660 a écrit:Bref, Ribambelle, c'est une chose, mais "le livre va avec la méthode de lecture": qu'est-ce que ça veut dire? Il est vendu avec? Mais quand bien même, il y a sûrement d'autres livres dans la bibliothèque de l’école, non?

DC saura probablement mieux répondre que moi. Mais le livre est estampillé "Ribambelle", donc vendu avec la méthode, oui, j'imagine. Ce n'est pas un livre que ma nièce a choisi dans la bibliothèque (elle le trouve nul, en plus) mais LE livre que tous les enfants de la classe DOIVENT lire pour la rentrée. Après la maîtresse a très certainement la possibilité de ne pas faire lire les livres qui vont avec sa méthode si c'est ta question.

Non, non, elle ne peut pas faire autrement. C'est le livre de lecture, si vous voulez... Il est en cinq parties, présentées chacune d'un côté sous la forme d'un petit roman et de l'autre par une progression en compréhension de texte, vocabulaire, grammaire, conjugaison, orthographe et vocabulaire à partir de ce petit roman.
C'est le principe de la "séquence", si vous voulez, en "clé en main".
Et le PE a lui un énorme livre du maître où chacune des séances est expliquée, commentée, lue et approuvée par son IEN qui le félicite d'employer un matériel aussi bien adapté aux élèves d'aujourd'hui.

Si elle choisit de ne pas utiliser les Secrets Véritables en janvier, février, elle choisit aussi de ne pas faire faire les vingt ou trente pages du fichier de français aux élèves.

Un peu comme si un professeur de LVE sautait quatre unités de son manuel de 6° parce que le contenu lui déplaît... Eh bien, ça ne marcherait plus ! Il n'aurait plus qu'à abandonner cette méthode, peut-être choisie par toute l'équipe et fortement conseillée par l'IPR, et à monter courageusement en ligne, sans crédits pour des achats et sans budget photocopieur pour permettre à ses élèves de sortir de l'horreur du bourbier dans lequel sa couardise et son absence de jugement critique les avaient plongés jusqu'alors !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par lene75 le Mer 2 Jan 2013 - 19:27

Ah oui, d'accord, ça veut donc dire qu'en plus ils passent un bout de temps sur cette... chose... pale

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par krungthep le Mer 2 Jan 2013 - 19:33

@doublecasquette a écrit:
@lene75 a écrit:
@doublecasquette a écrit:Ribambelle est LA méthode de lecture conseillée, recommandée, exigée, vantée, utilisée quand on est un bon PE, bien noté par son IEN...
Ce qu'en j'en pense, c'est simple : à votre avis, pourquoi ce petit livre est chez moi au lieu d'être dans ma bibliothèque de classe ? Razz

Sad

cath5660 a écrit:Bref, Ribambelle, c'est une chose, mais "le livre va avec la méthode de lecture": qu'est-ce que ça veut dire? Il est vendu avec? Mais quand bien même, il y a sûrement d'autres livres dans la bibliothèque de l’école, non?

DC saura probablement mieux répondre que moi. Mais le livre est estampillé "Ribambelle", donc vendu avec la méthode, oui, j'imagine. Ce n'est pas un livre que ma nièce a choisi dans la bibliothèque (elle le trouve nul, en plus) mais LE livre que tous les enfants de la classe DOIVENT lire pour la rentrée. Après la maîtresse a très certainement la possibilité de ne pas faire lire les livres qui vont avec sa méthode si c'est ta question.

Non, non, elle ne peut pas faire autrement. C'est le livre de lecture, si vous voulez... Il est en cinq parties, présentées chacune d'un côté sous la forme d'un petit roman et de l'autre par une progression en compréhension de texte, vocabulaire, grammaire, conjugaison, orthographe et vocabulaire à partir de ce petit roman.
C'est le principe de la "séquence", si vous voulez, en "clé en main".
Et le PE a lui un énorme livre du maître où chacune des séances est expliquée, commentée, lue et approuvée par son IEN qui le félicite d'employer un matériel aussi bien adapté aux élèves d'aujourd'hui.

Si elle choisit de ne pas utiliser les Secrets Véritables en janvier, février, elle choisit aussi de ne pas faire faire les vingt ou trente pages du fichier de français aux élèves.

Un peu comme si un professeur de LVE sautait quatre unités de son manuel de 6° parce que le contenu lui déplaît... Eh bien, ça ne marcherait plus ! Il n'aurait plus qu'à abandonner cette méthode, peut-être choisie par toute l'équipe et fortement conseillée par l'IPR, et à monter courageusement en ligne, sans crédits pour des achats et sans budget photocopieur pour permettre à ses élèves de sortir de l'horreur du bourbier dans lequel sa couardise et son absence de jugement critique les avaient plongés jusqu'alors !

Ok, c'est clair. Et d'ailleurs, on retrouve exactement les mêmes aberrations dans l'enseignement musical.
Ce qui montre aussi que le débat méthode globale/syllabique est loin d'être satisfaisant, tellement il y a d'autres aspects méthodologiques à prendre en compte dans l'enseignement de la lecture, fatalement intégré à l'enseignement de la langue.

krungthep
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par doublecasquette le Mer 2 Jan 2013 - 19:35

Voilà. Tu as tout compris Krungthep !

Lis les discussions de cet été, citées un peu plus haut par Spinoza1670 ! Tu verras que le combat est aussi rude que celui qui concerne la GS et le CP !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par Mareuil le Mer 2 Jan 2013 - 20:53

@krungthep a écrit:
@phi a écrit:Vous ne comprenez pas à quel point il paraît "évident" aux professeurs des écoles que cette façon de faire est la bonne. C'est bien cette évidence qui est horrible et c'est ce que j'ai voulu dire à Lene...
(et c'est une maîtresse qui a à peu près toujours lu et fait lire des classiques à ses élèves et qui se bat avec une classe totalement non lectrice au début de l'année qui vous parle)
Continuez à blâmer les maîtresses qui font ce qu'on leur demande si bon vous semble, après tout c'est très facile aussi...

Ce serait bien de ne pas avoir de réflexe corporatiste, non?
Comme lene, j'ai une nièce en CE1, j'aime regarder ce qu'elle fait à l'école. Cette année, et contrairement à l'année dernière, sa maîtresse a l'air très bien, avec un bon niveau d'exigence, des lecons claires et structurées, mais je me serais vraiment étouffée si j'avais vu traîner les livres criminels cités par Lene.




Je ne crois pas que Phi ait le moins du monde un réflexe corporatiste. Elle dit une chose très juste : la force de la propagande obscurantiste.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par User5899 le Jeu 3 Jan 2013 - 0:20

@retraitée a écrit:Cékiki, cékancon, tu fais quoi, tu vas où, je me demande qu'eskifait.
Il n'y a pas que les albums jeunesse qui s'expriment ainsi, ya aussi tousseux qui causent dans le poste! yen a aussi sur ce blog.
Quand j'étais à l'école primaire, malheur à celui qui disait : c'est qui qui!
Et "qui c'est qu'a fait quoi" affraid

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par Spinoza1670 le Lun 7 Jan 2013 - 11:26

En ce moment, 4 sujets concernent l'impact de la grammaire sur l'enseignement des langues et l'importance du primaire pour asseoir les bases sans lesquelles les élèves sont paumés, ce qui contribue beaucoup à la perte prématurée de cheveux chez les enseignants du collège :
sur le français et la rédaction --> http://www.neoprofs.org/t56133p100-des-manuels-pour-apprendre-a-rediger-au-college
sur le latin --> http://www.neoprofs.org/t56261-ne-pas-travailler-en-sequences-en-latin
sur les LVE --> http://www.neoprofs.org/t48824-travailler-autrement-qu-en-sequence-en-lve
au primaire --> http://www.neoprofs.org/t56264-l-abime-l-exemple-de-l-imparfait-au-ce1

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par retraitée le Mar 8 Jan 2013 - 18:15

J'ai de vieux (?) manuels de vocabulaire
Le Vocabulaire par la vie des mots (M. BALLOT et P. FOUGEROUSE édité chez CHARLES-LAVAUZELLE& Cie, 1958
destiné à l'enseignement moyen (11-14 ans)
Je vous l'envoie si vous le voulez
de même
L'orthographe par l'observation des textes N°4
Robert COULANGEON
1967

Et je vais chercher les manuels de mes débuts (1970) consacrés à l'enseignement du vocabulaire et de la rédaction en 6e/5e.
On avait 6 heures/élèves et 9 heures/prof alors, dont 3 heures en classe entière et 6 en demi-groupes, ce qui permettait de faire beaucoup de choses!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par Spinoza1670 le Mar 8 Jan 2013 - 18:21

Merci de participer, retraitée. coeurs

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par Spinoza1670 le Sam 7 Mar 2015 - 12:41

@doublecasquette a écrit:
@Celadon a écrit:
@Isis39 a écrit:Les difficultés de lecture en début de sixième. Évolution à dix ans d’intervalle (1997-2007)
http://www.education.gouv.fr/cid66583/conditions-de-scolarisation-et-facteurs-de-reussite-scolaire.html

Une publication qui montre les dégradations (vocabulaire plus pauvre, moins grande maîtrise orthographique et plus faible compréhension d’énoncés écrits).
Il est juste un peu dommage que l'EN commande des enquêtes de ce type pour s'entêter à persévérer dans le constructivisme à tout crin.

Quand on lit les titres des articles (pas très envie d'aller tout lire), on se rend compte qu'apparemment, on constate mais on ne met rien sur le dos des vendeurs de soupe !
C'est pourtant le rôle du ministère plutôt que celui du jeune PE frais émoulu des écoles d'aller taper du poing sur la table et d'empêcher les grandes maisons d'édition de produire des non-méthodes aux contenus littéraires affligeants, en plus de tout le reste.

C'est un peu comme tous ces profs de langues étrangères qui, dans les années 1980 (ou même avant), ont abandonné les Carpentier-Fialip, Bodevin et Isler, Michéa ou Chassard et Weil pour les remplacer par des "Hello maïnèmizJohn ! Watsyournèm ? Tchüss ! Prima !"
Ils auraient quand même pu se battre contre les vendeurs de soupe et continuer à penser qu'il était possible de continuer à enseigner autrement, en fouillant au besoin les brocantes et les vide-grenier, et en résistant du haut de la barricade contre les IPR qui auraient un peu trop insister pour qu'ils arrêtent d'utiliser ces vieux manuels, leurs textes ambitieux, leurs thèmes et leurs versions et leur cours de grammaire dense aux nombreux exercices d'entraînement !
Un peu de courage, même quand on n'est même pas au courant qu'il a pu exister autre chose, c'est la moindre des choses, non ?

FD vient de me donner l'adresse d'un manuel de Bodevin et Isler :
- présentation : http://manuelsanciens.blogspot.com/2015/03/bodevin-isler-collection-deutschland.html
- téléchargement : http://libgen.in/get.php?md5=e895b67e2f6db02aad9090a7f56b0182


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'y a officiellement pas de pédagogie officielle.

Message par Carnyx le Mar 19 Jan 2016 - 16:23

« La réforme des collèges et son projet de nouveaux programmes fait des vagues – enseignement des langues anciennes mis sous tutelle et noyé dans les « EPI » (enseignements pratiques interdisciplinaires), programmes d’histoire avec de possibles (et donc plus que probables) impasses. La presse s’en fait l’écho, notamment France-Inter le 24 avril, où un membre du Conseil national des programmes avance la notion de liberté du professeur … à contresens.

Pour libérer du temps en vue des enseignements « interdisciplinaires » il faut rogner sur les disciplines… c’est tout simple ! Et quelle bonne occasion de s’en prendre à ceux qui se sont engagés dans l’enseignement par intérêt pour une discipline et par désir de la faire partager à autrui (les élèves) – au lieu de s’intéresser comme ils le devraient à l’épanouissement de l’enfant, au « vivre-ensemble » et au « savoir-être ». Ainsi les professeurs d’histoire se voient confrontés à un « allégement » de programmes qui procède par distinction entre questions obligatoires et questions facultatives. Cette probabilité de l’impasse reçoit la caution de la « liberté pédagogique » exercée par chaque professeur. »

http://www.mezetulle.fr/reforme-des-colleges-et-liberte-pedagogique/

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum