Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hermès
Niveau 4

Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Hermès le Jeu 3 Jan 2013 - 23:25
Bonsoir à tous,


J'ai bénéficié du mouvement des mutations Eclair pour la rentrée 2012 et j'aimerai partager avec d'autres collègues mutés leur expérience, leur satisfaction, leur mécontentement, leur colère voire leur indignation.
J'ai effectivement muté sur un établissement Eclair. A ma grande déception, la réalité que je vis au quotidien est affligeante : un refus d'intégration de la part de mes collègues (on ne me dit pas bonjour, on m'ignore totalement en ne m'adressant pas la parole, on n'accorde aucun crédit à ce que je peux penser des éléves...), une vie scolaire en début d'année qui n'a pas fait faire les retenues que j'avais demandé et qui soit disant les a perdu (et oui ! mais c'est pas pour cela que les éléves ont été collés) et je trouve le comble du savoir vivre, on ne m'a pas fait visiter le collège, ni présenter les différentes personnes, ni montrer la salle des profs et encore moins la photocopieuse (j'ai toujours eu droit à une visite le jour de la pré rentrée et à une présentation du personnel dans les différents établissements où je suis passée).
Et je n'ose aborder l'aspect moyen matériel (je laisse au singulier tellement c'est la misère !) : un parc informatique digne d'il y a 20 ans, une absence de papier à la photocopieuse un jour car plus de budget et le lendemain, les lignes budgétaires ont été réapprovisionnées, un autre jour, on me demande de ne pas imprimer le travail de mes éléves car pas d'argent pour acheter de l'encre et j'en passe...sans oublier, des frais de visites de stage d'élèves de 3ème non remboursés (j'ai quand même fait 70 Kms pour aller voir un éléve et 55 kms pour un autre). Bref des conditions de travail que je n'ai jamais connu auparavant dans des établissements non classés ZEP. Parler de TNI, c'est pour eux un gros mot !
J'en viens aux éléves...des gamins issus bien sur de conditions défavorisées mais comme l'établissement partent à volo faute de cohérence et de rigueur (le personnel Atoss et certains enseignants fument dans l'enceinte même du collège et on exclue ensuite des éléves qui fument eux aussi).
Cette mutation est signe de cauchemard pour moi. Je sens que si je reste dans cet établissement je vais professionnellement régresser et je n'ai pas envie de travailler dans une ambiance pareille. Je songe à demander une mutation à l'intra mais je suis coincée par le nombre de points. Et puis surtout, moralement je me sens coincée. J'étais partie pour un certains nombre d'années sur ce colllège et ça me géne déontologiquement de les "planter" après avoir obtenu ma mutation sur l'académie que je convointais depuis longtemps et que je n'aurai pas eu avant la retraite (je suis célibataire sans enfant).
Je souhaiterai savoir si certains d'entre vous mutés Eclair cuvée spéciale 2012 pensent demander une mutation à l'intra et comment ils vont le présenter à leur CDE.
Sincèrement, je sens m'être fait avoir sur ce coup là bien comme il faut ! Est ce que d'autres collègues ont ils le même sentiment ?
Merci pour vos réponses.
avatar
jeffsteed
Niveau 5

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par jeffsteed le Dim 6 Jan 2013 - 22:03
Un petit message de soutien car moi aussi je me suis fait "avoir"... pas dans le cadre d'un mouvement Eclair (le nom qui tue, l'EN a le chic pour ça!) mais dans un poste que j'ai demandé il y a 2 ans dans un EREA (Etablissement Régional d'Enseignement Adapté)! Lors de la visite on m'avait bien vendu le truc: soit-disant prise en compte des élèves perturbateurs par les éducateurs spécialisés même pendant la journée...etc...
Résultat l'éducateur principal qui te renvoie les élèves de Segpa (ATROCES!!!) quand tu les vires de cours, un directeur qui pour les réunions d'équipes fait des longs monologues où aucune concertation et remédiation n'est possible!
Je pense honnêtement que ces établissements et autres dispositif Eclair sont des "pièges à cons", excuse-moi d'être aussi abrupte! théoriquement tout est fait pour favoriser le travail en équipe, et patati patata... les habituelles belles paroles! et ça tourne souvent au cauchemar ... Congé Longue Maladie après dépression pour moi! J'avais pourtant auparavant bossé 3 ans dans un lycée pro classé ZEP et "Sensible" (l'appellation de l'époque), le lycée le plus chaud de Marseille mais avec un super travail d'équipe et une super ambiance entre collègues et un proviseur humain et à l'écoute! et j'avais enchaîné avec 4 ans dans un lycée pro en ZEP encore... mais dans cet EREA, c'était l'apocalypse!
alors vraiment je compatis et je te souhaite beaucoup de courage, mon conseil : n'hésite pas à t'arrêter si tu ne tiens pas le coup! Certains vont peut-être trouver mon discours scandaleux, mais je pense qu'on n'a pas à payer les incohérences et les dysfonctionnements du système, surtout lorsqu'on nous abreuve de belles paroles pour travestir la réalité!
avatar
jeffsteed
Niveau 5

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par jeffsteed le Dim 6 Jan 2013 - 22:05
@jeffsteed a écrit:Un petit message de soutien car moi aussi je me suis fait "avoir"... pas dans le cadre d'un mouvement Eclair (le nom qui tue, l'EN a le chic pour ça!) mais dans un poste que j'ai demandé il y a 2 ans dans un EREA (Etablissement Régional d'Enseignement Adapté)! Lors de la visite on m'avait bien vendu le truc: soit-disant prise en compte des élèves perturbateurs par les éducateurs spécialisés même pendant la journée...etc...
Résultat l'éducateur principal qui te renvoie les élèves de Segpa (ATROCES!!!) quand tu les vires de cours, un directeur qui pour les réunions d'équipes fait des longs monologues où aucune concertation et remédiation n'est possible!
Je pense honnêtement que ces établissements et autres dispositif Eclair sont des "pièges à cons", excuse-moi d'être aussi abrupte! théoriquement tout est fait pour favoriser le travail en équipe, et patati patata... les habituelles belles paroles! et ça tourne souvent au cauchemar ... Congé Longue Maladie après dépression pour moi! J'avais pourtant auparavant bossé 3 ans dans un lycée pro classé ZEP et "Sensible" (l'appellation de l'époque), le lycée le plus chaud de Marseille mais avec un super travail d'équipe et une super ambiance entre collègues et un proviseur humain et à l'écoute! et j'avais enchaîné avec 4 ans dans un lycée pro en ZEP encore... mais dans cet EREA, c'était l'apocalypse!
alors vraiment je compatis et je te souhaite beaucoup de courage, mon conseil : n'hésite pas à t'arrêter si tu ne tiens pas le coup! Certains vont peut-être trouver mon discours scandaleux, mais je pense qu'on n'a pas à payer les incohérences et les dysfonctionnements du système, surtout lorsqu'on nous abreuve de belles paroles pour travestir la réalité!

petit bémol: je voulais dire un grand nombre de ces établissements Eclair, il ne faut pas généraliser, dans certains un travail d'équipe formidable est fait, comme j'ai pu le voir dans cet établissement ZEP et Sensible à Marseille qui serait certainement classé Eclair aujourd'hui...
Hermès
Niveau 4

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Hermès le Dim 6 Jan 2013 - 22:41
Merci Jeffsteed pour ton soutien...je t'avoue que cela fait du bien de se dire que je ne suis pas la seule à subir une telle situation.
Ca faisait 3 jours que j'avais mis mon message et qu'il était resté sans réponse...je me disais que ce mouvement de recrutement Eclair restait la bête noire au regard des collègues.
J'ai la boule au ventre de reprendre le travail et de retrouver cette ambiance qui me pèse tant.
Mes anciens collègues me boostent pour que je demande une mutation à l'intra, c'est ce que je pense que je vais faire. Et oui, tu as raison, si je n'arrive pas à faire face je pense que j'accepterai cette fois ci un arrêt maladie comme me le propose mon médecin à chaque fois que je le vois.
Pour moi, c'est tenir encore 6 mois et espèrer obtenir un poste ailleurs malgré mon peu de points.
Bonne reprise à toi et merci encore pour ton témoignage.
avatar
Cowabunga
Habitué du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Cowabunga le Dim 6 Jan 2013 - 23:14
Je fais partie des fous qui ont coché la case "volontaire" pour une mutation en RAR (ECLAIR aujourd'hui). Je n'avais pas peur de la difficulté et je me disais que, quitte à en baver, au moyen j'aurais les moyens humains et/ou financier de faire face.
Quand je suis arrivée dans mon collège, le budget était à l'équilibre pour la première année (dans le rouge avant). L'équipe pouvait enfin commander des manuels, et ça valait mieux : les manuels de maths étaient toujours en francs... en 2009 !
Depuis, je me suis fait une raison : photocopies limitées au point qu'il faut parfois ramener son propre papier, l'équipe de maths prête son vidéoprojecteur, l'équipe d'HG ne prête pas son TBI, l'équipe de français se fait piquer sa télé (cathodique, bien sûr) par l'équipe de langues vivantes, qui lui prête volontiers ses rétroprojecteurs. Système D, quand tu nous tiens...
Heureusement, les profs se serrent les coudes et l'ambiance est bonne, c'est ça qui me fait tenir. Alors si tes collègues sont désagréables, franchement, ça ne vaut pas le coup. "Déontologiquement", tu dis ? Elle est où, leur déontologie à eux, de laisser ramer une nouvelle collègue ??
Est-ce qu'il ne vaut pas mieux être TZR que subir ça ?

Courage courage courage courage !

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
Frisouille
Enchanteur

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Frisouille le Dim 6 Jan 2013 - 23:21
Pendant les vacances ce genre de post n'attire pas les foules Hermès, puis nous sommes aussi peu à exercer en ECLAIR... Wink
En effet, tu sembles être tombée sur un établissement particulièrement difficile. Le fait d'être en RAR Rolling Eyes ECLAIR n'empêche pas la plus élémentaire politesse. heu :shock: Suspect

Pour les conditions matérielles, je connais ça aussi : il y a d'une part la mauvaise gestion de la personne chargée du réapprovisionnement (mais pas facile quand les personnels défilent de contrôler le niveau d'encre de la photocopieuse ! :shock: ) et d’autre part....oui, les ECLAIR sont souvent dans les communes les plus en difficulté, donc peu de matériel. Le serpent se mord la queue.

Je ne comprends pas au fait : tu occupes quel genre de poste ? Le même stupide que moi, désigné sous cette intelligente appellation de "préfet des études" ? Rolling Eyes

Bon courage en tout cas. chevalier

avatar
Frisouille
Enchanteur

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Frisouille le Dim 6 Jan 2013 - 23:25
@Cowabunga a écrit:Je fais partie des fous qui ont coché la case "volontaire" pour une mutation en RAR (ECLAIR aujourd'hui). Je n'avais pas peur de la difficulté et je me disais que, quitte à en baver, au moyen j'aurais les moyens humains et/ou financier de faire face.
Quand je suis arrivée dans mon collège, le budget était à l'équilibre pour la première année (dans le rouge avant). L'équipe pouvait enfin commander des manuels, et ça valait mieux : les manuels de maths étaient toujours en francs... en 2009 !
Depuis, je me suis fait une raison : photocopies limitées au point qu'il faut parfois ramener son propre papier, l'équipe de maths prête son vidéoprojecteur, l'équipe d'HG ne prête pas son TBI, l'équipe de français se fait piquer sa télé (cathodique, bien sûr) par l'équipe de langues vivantes, qui lui prête volontiers ses rétroprojecteurs. Système D, quand tu nous tiens...
Heureusement, les profs se serrent les coudes et l'ambiance est bonne, c'est ça qui me fait tenir. Alors si tes collègues sont désagréables, franchement, ça ne vaut pas le coup. "Déontologiquement", tu dis ? Elle est où, leur déontologie à eux, de laisser ramer une nouvelle collègue ??
Est-ce qu'il ne vaut pas mieux être TZR que subir ça ?

Courage courage courage courage !

Cowabunga,,l'usage veut que l'on se présente avant de s'exprimer, même sur le net. Wink
Ici : http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation
Hermès
Niveau 4

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Hermès le Dim 6 Jan 2013 - 23:42
Je ne comprends pas au fait : tu occupes quel genre de poste ? Le même stupide que moi, désigné sous cette intelligente appellation de "préfet des études" ? Rolling Eyes

[/quote]

Le poste de "prefet des études" n'existe pas...rien du mouvement Eclair n'existe sauf des projets sans pognon (participer à telle ou telle manifestation organisée par la ville) et une seule réunion à 15H30, le jour de la sortie des vacances.
Entre ce que l'on annonce en Eclair et ce que j'ai vu, je suis tombée de haut !
Par contre, tout le monde court après la fameuse prime Eclair qui n'a pas l'air si négligeable que ça !
avatar
Cowabunga
Habitué du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Cowabunga le Lun 7 Jan 2013 - 0:03
@Frisouille a écrit:

Cowabunga,,l'usage veut que l'on se présente avant de s'exprimer, même sur le net. Wink
Ici : http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation

Ah, pardon, je suis une sauvageonne, moi... toute mon éducation est à (re)faire
Merci pour l'info !
avatar
Pili
Grand sage

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Pili le Lun 7 Jan 2013 - 10:41
Triste constat en effet Hermès 😢 Je m'attendais à des équipes unies, dynamiques ...
Je n'ai pas ton expérience, mais l'attitude de tes collègues qui t'ignorent m'interpelle? Pourquoi ? l''expliques-tu ?

Tu es entrée dans l'académie grâce à ce poste ou tu y étais déjà ?
avatar
Karine B.
Empereur

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Karine B. le Lun 7 Jan 2013 - 10:57
Revenons un peu sur la genèse du mouvement ECLAIR

- dispositif imposé aux équipes, avec des conséquences sur le statut et le fonctionnement des établissements (recrutement par le chef d'établissement, qui choisit donc "ses" profs, et celui qui partira en mesure de carte scolaire (hors toute règle, arbitraire le plus total, prime à la discrétion du chef qui choisit qui la reçoit), tout ça sans améliorer les conditions d'exercice des uns et des autres)
-postes à profil créés pour y nommer des "super profs" venant expliquer aux anciens (forcément mauvais) comment faire cours (en étant déchargé partiellement d'enseignement, en pouvant choisir ses classes. Véridique ! Des stagiaires ont été contactés (et même une élue SNES) par l'IPR faute de candidats, le marché étant le suivant : soit on laisse jouer le mouvement et vous serez TZR on ne sait où, ou bien vous acceptez d'être en ECLAIR sur un poste référent avec choix des classes et de l'emploi du temps à côté de chez vous. Beaucoup ont refusé, craignant justement l'accueil des anciens qui deviennent de façon sous-entendue des bons à rien auxquels on vient apprendre le métier (c'est au moins comme cela que ça a été ressenti dans les établissements que je connais);
- Suite à l'échec retentissant (30 candidatures pour 90 postes), mise en place d'un mouvement national, utilisé pour contourner l'inter par certains, non pas par vocation pour aller en ECLAIR, mais pour rejoindre une académie.
- En 2013, l'échec est tel que le mouvement national ECLAIR disparaît ...

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Pseudo le Lun 7 Jan 2013 - 11:04
C'est à dire que....

Vous espériez que votre arrivée dans les établissements ECLAIR donneraient lieux à un traitement particulier et des mannes financières magiques ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Marcel Khrouchtchev le Lun 7 Jan 2013 - 11:19
@Karine B. a écrit:
- En 2013, l'échec est tel que le mouvement national ECLAIR disparaît ...

Les collègues nommés sur des postes ECLAIR vont-ils pouvoir participer aux mouvements avec exactement les mêmes conditions que les autres? Si oui, ce serait un sacré coup de bol pour eux: ils auraient ainsi pu avoir un poste dans une académie qu'ils n'auraient peut-être pas eue au barème, et ensuite ils vont pouvoir jouer sur la possibilité des intra s'ils sont sur une bonne commune, ce qui serait franchement injuste.
Hermès
Niveau 4

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Hermès le Lun 7 Jan 2013 - 11:23
@Pseudo a écrit:C'est à dire que....

Vous espériez que votre arrivée dans les établissements ECLAIR donneraient lieux à un traitement particulier et des mannes financières magiques ?


Pour ma part, j'espèrai certes surtout personnellement, il faut être honnete, être plus près de chez moi. Professionnellement rien de plus que faire mon boulot du mieux que je le peux comme je l'ai toujours fait depuis que j'enseigne, m'intégrer dans une équipe et travailler sur des projets communs. L'aspect financier n'a pas effleuré mon esprit.
avatar
Nuits
Fidèle du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Nuits le Lun 7 Jan 2013 - 11:42
@Karine B. a écrit:Revenons un peu sur la genèse du mouvement ECLAIR

- dispositif imposé aux équipes, avec des conséquences sur le statut et le fonctionnement des établissements (recrutement par le chef d'établissement, qui choisit donc "ses" profs, et celui qui partira en mesure de carte scolaire (hors toute règle, arbitraire le plus total, prime à la discrétion du chef qui choisit qui la reçoit), tout ça sans améliorer les conditions d'exercice des uns et des autres)
-postes à profil créés pour y nommer des "super profs" venant expliquer aux anciens (forcément mauvais) comment faire cours (en étant déchargé partiellement d'enseignement, en pouvant choisir ses classes. Véridique ! Des stagiaires ont été contactés (et même une élue SNES) par l'IPR faute de candidats, le marché étant le suivant : soit on laisse jouer le mouvement et vous serez TZR on ne sait où, ou bien vous acceptez d'être en ECLAIR sur un poste référent avec choix des classes et de l'emploi du temps à côté de chez vous. Beaucoup ont refusé, craignant justement l'accueil des anciens qui deviennent de façon sous-entendue des bons à rien auxquels on vient apprendre le métier (c'est au moins comme cela que ça a été ressenti dans les établissements que je connais);
- Suite à l'échec retentissant (30 candidatures pour 90 postes), mise en place d'un mouvement national, utilisé pour contourner l'inter par certains, non pas par vocation pour aller en ECLAIR, mais pour rejoindre une académie.
- En 2013, l'échec est tel que le mouvement national ECLAIR disparaît ...

Ah oui, je confirme. Ce fut le cas pour moi aussi. Mais on ne m'avait pas promis un EDT sur mesure, ni le choix des classes. Le contrat était le suivant: Soit ZR loin de chez vous (autre département), soit ECLAIR près de chez vous. J'ai été appelée sur mon portable en fin d'année par plusieurs IPR ... avant les résultats de titularisation.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
avatar
Pili
Grand sage

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Pili le Lun 7 Jan 2013 - 12:35
@Karine B. a écrit:Revenons un peu sur la genèse du mouvement ECLAIR

- dispositif imposé aux équipes, avec des conséquences sur le statut et le fonctionnement des établissements (recrutement par le chef d'établissement, qui choisit donc "ses" profs, et celui qui partira en mesure de carte scolaire (hors toute règle, arbitraire le plus total, prime à la discrétion du chef qui choisit qui la reçoit), tout ça sans améliorer les conditions d'exercice des uns et des autres)
Ok...mais ce n'est pas la faute du prof qui arrive et ça ne mérite pas ce dédain


-postes à profil créés pour y nommer des "super profs" venant expliquer aux anciens (forcément mauvais) comment faire cours (en étant déchargé partiellement d'enseignement, en pouvant choisir ses classes. Véridique ! Des stagiaires ont été contactés (et même une élue SNES) par l'IPR faute de candidats, le marché étant le suivant : soit on laisse jouer le mouvement et vous serez TZR on ne sait où, ou bien vous acceptez d'être en ECLAIR sur un poste référent avec choix des classes et de l'emploi du temps à côté de chez vous. Beaucoup ont refusé, craignant justement l'accueil des anciens qui deviennent de façon sous-entendue des bons à rien auxquels on vient apprendre le métier (c'est au moins comme cela que ça a été ressenti dans les établissements que je connais);
Quelle caricature Karine ! Faut pas exagérer quand même ...Ce n'est pas parce qu'une personne est nommée sur un poste à profil ou eclair, qu'il va écraser les autres en arrivant, qu'il se sentira supérieur aux autres ..L'accueil des anciens est purement égoïste! Tout le monde n'est pas au chaud sur son poste avec sa classe, sa renommée etc... alors si le système donne un moyen d'obtenir quelque chose de satisfaisant et d'éviter de rester dans la galère, pourquoi pas !

- Suite à l'échec retentissant (30 candidatures pour 90 postes), mise en place d'un mouvement national, utilisé pour contourner l'inter par certains, non pas par vocation pour aller en ECLAIR, mais pour rejoindre une académie.
Et je les comprends ces personnes ! J'aurais pu postuler sur ce genre de poste l'année dernière, il y en avait un dans ma matière ...je ne l'ai pas fais non pas, par esprit de rebellion contre le système ECLAIR , mais simplement car je ne me sentais pas la carrure d'enseigner dans des classes trop difficiles.
Alors ai-je bien fait ? Je n'en sais rien ! En attendant, je suis en dispo forcé , est-ce mieux ? ...à voir ...tout se discute ! Et des cas comme moi, il y en a des tonnes


- En 2013, l'échec est tel que le mouvement national ECLAIR disparaît ...
Mais aucune raison de la faire payer aux personnes qui ont accepté !
Ces collègues m'inspirent plus de respect que ceux qui se gavent d'HS !
avatar
Pili
Grand sage

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Pili le Lun 7 Jan 2013 - 12:39
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Karine B. a écrit:
- En 2013, l'échec est tel que le mouvement national ECLAIR disparaît ...

Les collègues nommés sur des postes ECLAIR vont-ils pouvoir participer aux mouvements avec exactement les mêmes conditions que les autres? Si oui, ce serait un sacré coup de bol pour eux: ils auraient ainsi pu avoir un poste dans une académie qu'ils n'auraient peut-être pas eue au barème, et ensuite ils vont pouvoir jouer sur la possibilité des intra s'ils sont sur une bonne commune, ce qui serait franchement injuste.

Ils ont effectivement intégré une académie de cette façon en acceptant le poste, c'est particulier mais tout le monde n'est pas capable d'enseigner dans ce type d'établissements sans y laisser des plumes ...
Et puis ça ne devait pas être si intéressant comme poste , sinon il y aurait eu de nombreuses candidatures... Wink
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Daphné le Lun 7 Jan 2013 - 13:11
Ce n'était pas intéressant comme poste, mais ça l'était en tant qu'académie, et c'est déjà énorme.
avatar
Magic Marmotte
Fidèle du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Magic Marmotte le Lun 7 Jan 2013 - 14:10
Les mutations restent toujours sujets à tensions parce qu'elles sont opaques et parce que les "règles " changent sans cesse. Le dispositif ÉCLAIR en est la preuve.
Pour ma part, le cas est un peu différent mais je vois bien ce que peut ressentir Hermès. Je suis arrivée sur le poste que j'occupe actuellement avec un dossier médical; c'est un établissement côté & beaucoup de mes collègues se sont interrogés sur les raisons qui m'avaient permis d'avoir ce poste si "jeune". Je n'ai rien lâché; j'ai balayé les remarques insidieuses avec un peu d'humour et aujourd'hui, plus personne ne conteste ma place.
Il m'a fallu 6 mois pour faire ma place dans l'équipe dont je suis maintenant un membre à part entière.
Tout ça pour dire que, à mon sens, tu dois persévérer. Les collègues voient pour l'instant un symbole d'un dispositif. fleurs
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Marcel Khrouchtchev le Lun 7 Jan 2013 - 14:12
Les mutations ne sont normalement pas opaques. Ce sont les régimes dérogatoires (DNL, ECLAIR) qui le sont, alors même que, parfois (souvent?), rien ne légitime de passer par la voie des postes spécifiques.
Pour les cas médicaux, c'est quand même très différent, personne ne conteste la légitimité de ces procédures.
avatar
Magic Marmotte
Fidèle du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Magic Marmotte le Lun 7 Jan 2013 - 14:20
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Les mutations ne sont normalement pas opaques. Ce sont les régimes dérogatoires (DNL, ECLAIR) qui le sont, alors même que, parfois (souvent?), rien ne légitime de passer par la voie des postes spécifiques.
Pour les cas médicaux, c'est quand même très différent, personne ne conteste la légitimité de ces procédures.
Je ne suis pas sûre. Pour l'avoir vécu, je peux affirmer que le dossier médical pose question (au CDE en premier lieu) & dans certaines Acad. et dans certaines matières, les mut´ sont si difficiles qu'un climat de suspicion s'installe.
avatar
Cowabunga
Habitué du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Cowabunga le Mer 9 Jan 2013 - 14:45
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Les mutations ne sont normalement pas opaques. Ce sont les régimes dérogatoires (DNL, ECLAIR) qui le sont, alors même que, parfois (souvent?), rien ne légitime de passer par la voie des postes spécifiques.

Totalement d'accord.
J'aoute même l'anecdote suivante : l'année dernière, lassés de se battre contre des moulins à vent, les deux référents de mon collège (Maths et Français) ont voulu jeter l'éponge et abandonner cette fonction.
Que croyez-vous qu'il arriva ?
Sachant que personne ne voudrait postuler à leur place (ils ont déjà du mal avec les postes sans décharge !), le Rectorat les a purement et simplement menacés : vous restez référents ou on vous mute dans un autre département.
Résultat, cette année, ils sont toujours référents, et en plus leur décharge a fondu au soleil. Engagez-vous qu'y disaient.


Dernière édition par Cowabunga le Mer 9 Jan 2013 - 23:21, édité 1 fois
avatar
Magic Marmotte
Fidèle du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Magic Marmotte le Mer 9 Jan 2013 - 16:01
Cowabunga, je suis surprise que tes collègues aient pris au sérieux les menaces du rectorat. En vertu de quoi, on aurait pu les muter, de plus dans un autre département? Suspect
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Daphné le Mer 9 Jan 2013 - 17:19
@Magic Marmotte a écrit:Cowabunga, je suis surprise que tes collègues aient pris au sérieux les menaces du rectorat. En vertu de quoi, on aurait pu les muter, de plus dans un autre département? Suspect

Exactement, on ne peut muter, sauf mesure disciplinaire, un collègue qui ne le souhaite pas.
Sauf suppression de poste.
Il y a des CDE qui font aussi ce type de menace : si vous n'acceptez pas les HS, vous serez muté !
Dans un sursaut de bon sens, des collègues nous appellent pour savoir si c'est possible.
avatar
Cowabunga
Habitué du forum

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Cowabunga le Mer 9 Jan 2013 - 23:19
Pour quitter la fonction de référent, il faut s'inscrire au mouvement.
Et pour l'histoire d'un autre département, c'est grâce à la magie ECLAIR ! C'est pour ça que je suis d'accord avec Marcel Khrouchtchev : les régimes dérogatoires sont opaques.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
Contenu sponsorisé

Re: Bilan mouvement mutation Eclair 2012

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum