Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par John le Ven 4 Jan 2013 - 11:13

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/04/mariage-gay-vincent-peillon-tance-l-ecole-catholique_1812835_3224.html

Pour Vincent Peillon, la direction de l'enseignement catholique "a commis une faute". Il en appelle aux recteurs d'academie pour veiller au respect de la neutralite et de la laicité republicaines.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Cath le Ven 4 Jan 2013 - 11:22

Quand même!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par neomath le Ven 4 Jan 2013 - 11:32

Financer l'école des curés pour ensuite pleurnicher parce que ces derniers font leur boulot de curés me paraît bien inconséquent.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par doubledecker le Ven 4 Jan 2013 - 11:35

@neomath a écrit:Financer l'école des curés pour ensuite pleurnicher parce que ces derniers font leur boulot de curés me paraît bien inconséquent.

c'est marrant, j'ai l'impression que quoi qu'écrive ou dise peillon il aura forcément tort...il n'aurait rien dit on en aurait entendu des vertes (et d'ailleurs ce fut le cas entre les déclaration du dir. de l'enseignement catho et sa propre déclaration)...il dit quelque chose, on entend des pas mûres... scratch

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par stench le Ven 4 Jan 2013 - 11:39

@doubledecker a écrit:
@neomath a écrit:Financer l'école des curés pour ensuite pleurnicher parce que ces derniers font leur boulot de curés me paraît bien inconséquent.

c'est marrant, j'ai l'impression que quoi qu'écrive ou dise peillon il aura forcément tort...il n'aurait rien dit on en aurait entendu des vertes (et d'ailleurs ce fut le cas entre les déclaration du dir. de l'enseignement catho et sa propre déclaration)...il dit quelque chose, on entend des pas mûres... scratch

J'ai l'impression que ce n'est pas la déclaration de Peillon qui est critiquée, c'est le fait de financer "l'école des curés". Restons un peu de bonne foi Very Happy

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par doubledecker le Ven 4 Jan 2013 - 11:46

je me fais encore avoir par ma paresse à tout écrire, c'que ça peut être énervant quand même le vecteur écrit Laughing
je veux bien rester de bonne foi, aucun problème avec ça (d'autant que je ne suis pas la dircom de peillon, ça ne me rapporte rien de le défendre ce gars!). Donc j'ai cité les propos de Néomath parce que le "pleurnicher" me faisait penser à la-dite déclaration.
voilà, c'était pas méchant hein, j'suis une gentille fille, promis Wink

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Roumégueur Ier le Ven 4 Jan 2013 - 12:50

Pourtant, l'article 5 du projet de décret sur les rythmes scolaires demande bien de ne pas porter atteinte à l'exercice de la liberté de l'instruction religieuse lors de l'organisation de la semaine scolaire...
Eux ne se gênent pas pour porter atteinte à la liberté d'union républicaine (qui d'ailleurs ne les concerne pas).
On ne peut qu'abonder dans le sens du ministre, sans hésitation.
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/docsjoints/decretrythme.pdf

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par retraitée le Ven 4 Jan 2013 - 13:37

Qu'on leur coupe... les crédits s'ils récitent le Credo!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par neo le Ven 4 Jan 2013 - 15:24

cath5660 a écrit:Quand même!
+ 1 !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 4 Jan 2013 - 15:26

@neomath a écrit:Financer l'école des curés pour ensuite pleurnicher parce que ces derniers font leur boulot de curés me paraît bien inconséquent.

topela

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par philann le Ven 4 Jan 2013 - 15:29

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@neomath a écrit:Financer l'école des curés pour ensuite pleurnicher parce que ces derniers font leur boulot de curés me paraît bien inconséquent.

topela

topela
Nous serons d'autant plus dans une république laïque que l'on arrêtera de financer des écoles religieuses (souvent pour palier à l'encadrement des écoles laïques du reste!)

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Tristana le Ven 4 Jan 2013 - 17:33

Il était quand même bien temps qu'il réagisse.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par User5899 le Sam 5 Jan 2013 - 9:24

@Tristana a écrit:Il était quand même bien temps qu'il réagisse.
+1

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par John le Sam 5 Jan 2013 - 11:31

Laurent Wauquiez accuse Peillon de "cathophobie" Rolling Eyes :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/04/01016-20130104ARTFIG00557-wauquiez-peillon-cherche-a-faire-culpabiliser-les-chretiens.php

Eric de Labarre a répliqué à Vincent Peillon :
"Il n'est pas question d'organiser spontanément des débats dans les classes avec les élèves, même si, lorsqu'il y a des questions posées par les jeunes et les enfants, le pire c'est évidemment de garder le silence". Eric de Labarre a évoqué une "question qui se pose entre professionnels de l'éducation", des débats "entre adultes" en réponse à des attentes formulées par des chefs d'établissement, des professeurs et des parents.

"Nous n'appelons pas directement à participer à la manifestation" contre le mariage homosexuel, mais à "l'éveil des consciences et à ce que chacun exerce librement sa responsabilité de simple citoyen. Encore faut-il que la conscience de chacun ait été alimentée, nourrie, éclairée, c'est la raison pour laquelle nous pensons que des débats entre adultes sont utiles et mêmes nécessaires", a-t-il fait valoir.

"On ne peut pas nous faire d'emblée le procès d'intention que les débats seraient par définition truqués", a-t-il estimé, affirmant la "nécessité qu'aucun propos homophobe ne puisse être prononcé".
http://www.rtl.fr/actualites/info/article/mariage-homo-l-eglise-catho-repond-a-vincent-peillon-7756597516
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sexualite/mariage-gay-peillon-rappelle-a-l-ordre-l-enseignement-catholique_1205447.html


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par neo le Sam 5 Jan 2013 - 11:54

"Nous n'appelons pas directement à participer à la manifestation" contre le mariage homosexuel,
Tout est dit... humhum

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 5 Jan 2013 - 11:57

@neo a écrit:
"Nous n'appelons pas directement à participer à la manifestation" contre le mariage homosexuel,
Tout est dit... humhum

Comme quoi, que ce soit directement ou indirectement, c'est vraiment mieux quand les gens prennent des positions politiques en tant que citoyens ou en tant que militants politiques, mais pas en fonction de leurs responsabilités professionnelles ou syndicales.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par neo le Sam 5 Jan 2013 - 12:05

@Marcel Khrouchtchev a écrit:mais pas en fonction de leurs responsabilités professionnelles ou syndicales.
Un syndicat, par définition, n'est pas un organe de direction (une courroie de transmission du Ministère), donc la comparaison ne tient pas : le devoir de neutralité de l'un ne s'applique pas à l'autre (sauf à vouloir bailloner tout mouvement syndical, pas seulement sur ce sujet-là).

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Cath le Sam 5 Jan 2013 - 12:06

Madame Boutin a dit que c'était du "montrage de doigt" (entendu à la radio tout à l'heure)

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 5 Jan 2013 - 12:08

@neo a écrit:Un syndicat, par définition, n'est pas un organe de direction (une courroie de transmission du Ministère), donc la comparaison ne tient pas : le devoir de neutralité de l'un ne s'applique pas à l'autre (sauf à vouloir bailloner tout mouvement syndical, pas seulement sur ce sujet-là).

Mais sur ce sujet-là, justement, qu'est-ce qu'un syndicat a à dire de plus ou de mieux qu'un parti politique dont c'est le rôle? Pourquoi un syndicat enseignant donnerait-il son avis sur le mariage pour tous? Ah oui, j'oubliais, les mandats... Rolling Eyes Rolling Eyes

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Numéro 6 le Sam 5 Jan 2013 - 12:33


Le mariage homosexuel maintenant... faut que l'école soit pour... faut qu'elle soit contre, faut que la marmaille entre dans la danse ... ou alors faut pas ....

A mirer le privé, on en oublie que l'éducation nationale n'en finit plus de refondre... lorsqu'on se réveillera, le privé ce sera nous....

Numéro 6
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par Tristana le Sam 5 Jan 2013 - 17:22

La différence c'est que le syndicat n'est pas en soi étatique, alors que l'enseignement privé si, puisqu'il est financé par les caisses de l'Etat.
Maintenant, je suis assez d'accord sur le fond : les syndicats n'ont pas leur mot à dire concernant des questions de société.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par yphrog le Sam 5 Jan 2013 - 18:59

@Tristana a écrit:Il était quand même bien temps qu'il réagisse.

+1 It was when even well time that he react. Comment ça se fait que je comprends la phrase en français, mais pas la pseudo-phrase en anglais? Shocked

Content qu'il ait réagi, aussi. Je croise de temps à autres les enfants qui vont à Al-Kindi, l'école qui a coûté (à) un recteur son siège il y a quelques années. Comme vous savez, sans doute, Al Kindi était un traducteur grec-arabe.

Les responsabilités supplémentaires des professeurs dans le privé ("dotted line responsibilities" to the diocese / autre structure locale -- ou centralisatrice -- encadrant) risquent de devenir une casse-tête si du haut de l'hiérarchie on prend position en lançant les débats en cours, plutôt qu'en acceptant le dialogue quand il vient et n'est pas trop hors sujet.


Dernière édition par Sasha P. Rog le Lun 7 Jan 2013 - 17:53, édité 1 fois

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par neo le Lun 7 Jan 2013 - 17:48

Communiqué de la FSU, 7 janvier :
http://www.fsu.fr/L-Enseignement-Catholique-doit.html

L’Enseignement Catholique doit respecter la neutralité de l’enseignement !

Depuis la mi-décembre, l’Enseignement Catholique, par la voix de son Secrétariat Général, mène campagne contre le projet de loi relatif au mariage pour toutes et tous.

En affirmant qu’« une telle perspective exige l’ouverture d’un large débat » , il nie que le débat démocratique se déroule depuis plusieurs mois, pendant la campagne électorale, mais aussi lors des nombreuses auditions qui ont été menées par les ministres de la justice et de la famille et à l’assemblée nationale. L’Enseignement Catholique tente ainsi de manipuler l’opinion publique.

De plus, il verrouille le débat à l’avance, en ce qu’il impose, sans se soucier de leur opinion, aux enseignant-es et personnels des écoles catholiques de se prononcer contre ce projet de loi. Plus grave, il transforme ces écoles en courroie de transmission de la campagne orchestrée par la droite, les églises et l’extrême-droite, et appelle implicitement les enseignant-es et personnels de ces écoles à s’adresser aux jeunes dont ils ont la charge, et à leur parents, pour les amener à la manifestation du 13 janvier. L’enseignement catholique procède ainsi à une démarche pour le moins curieuse, il assume ouvertement le fait d’appliquer les consignes de l’Eglise dans le domaine éducatif, tout en affirmant assurer une mission de service public... ce double langage ne trompe personne.

L’Enseignement Catholique, qui bénéficie déjà de 7 milliard de subventions, doit respecter la neutralité de l’enseignement qui est dispensé dans le cadre des programmes officiels, tout comme le font les enseignant-es de l’École publique. C’est aussi à l’État de faire respecter ce devoir de neutralité à ceux qu’il subventionne, et le ministre est dans son rôle lorsqu’il rappelle l’enseignement catholique à ses devoirs.

Sur le fond, il s’appuie sur des arguments prétendument scientifiques assénés comme des vérités incontestables et incontestées. Pourtant, les neuro-biologistes démontrent que les particularités individuelles sont bien plus importantes que les différences liées au sexe. Pourtant, les professionnel-les de l’enfance, dont nous faisons aussi partie, savent que ce qui est déterminant pour le développement harmonieux d’un enfant, ce n’est pas tant la structure de la famille que la qualité des relations à l’intérieur de celle-ci. Enfin, l’enseignement catholique évoque les droits de l’enfant, mais fait totalement l’impasse sur le mal-être des jeunes LGBT, pouvant aller jusqu’à la déscolarisation, la dépression ou le suicide, et sur le droit à la sécurité juridique que n’ont pas les enfants vivant dans les familles homoparentales.

La FSU poursuivra inlassablement son combat pour l’égalité, en particulier en luttant quotidiennement contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie dont sont victimes certain-es élèves, leurs familles, et certain-es collègues. Elle appelle à participer massivement aux mobilisations des 19 et 27 janvier prochains en faveur de l’égalité des droits.



neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour le ministre Vincent Peillon, le directeur de l'enseignement catholique "a commis une faute".

Message par neo le Mar 8 Jan 2013 - 10:29

http://www.vousnousils.fr/2013/01/08/chatel-ump-risque-pour-lexistence-meme-de-lenseignement-catholique-540226
L'ex-ministre de l'Education Luc Chatel (UMP) a estimé mardi que son suc­ces­seur Vincent Peillon s'était, à pro­pos du mariage homo­sexuel, "immiscé" dans ce qui est "le carac­tère propre" de l'enseignement catho­lique, au risque de "reve­nir" sur son existence-même.
"En s'immisçant dans ce carac­tère propre, le ministre prend une res­pon­sa­bi­lité ris­quée de reve­nir sur l'existence-même de ces établis­se­ments d'enseignement privé", a accusé M. Chatel.
humhum

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum