Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par User5899 le Sam 26 Jan 2013 - 1:46

@doctor who a écrit:
@jilucorg a écrit:Je ne reviens pas sur l'erreur grossière selon laquelle l'autobiographie ne serait pas de la fiction, et donc l'expression incriminée serait une insulte à prof forcément existant dans le réel.
Je n'en reviens pas qu'on puisse dire cela.
C'est pragmatiquement indéfendable. A moins de penser que les autobiographies et les romans nous tombent de nulle part, sans qu'on connaisse les auteurs, les mécanismes de l'édition, et la tendance assez universelle à raconter sa vie.
Ah bon ? Mais la question n'est pas de savoir comment un texte a été écrit, mais comment il doit être lu, non ? Parce que comment il a été écrit, on manque quand même des éléments exhaustifs qui peuvent nous mener à la réponse, et l'auteur n'est lui-même pas si lucide, souvent.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par InvitéO le Sam 26 Jan 2013 - 2:54

Cripure a écrit:
Oriane a écrit:
Cripure a écrit:
Oriane a écrit:
@thrasybule a écrit:Le come-back de l'anti-intellectualisme. On ne peut juger quelqu'un sur un écrit qu'il a imaginé, sous couleur d'autobiographie, lieu, précisément de tous les fantasmes.
Mais je pinaille... Mais, quel que soit l'humain qui parvient au langage, il symbolise son rapport au monde. Pardon, je finasse, lol( orth?)

Eh?!
Je pense vraiment qu'il faut distinguer un travail scolaire soumis à certaines conventions, d'un travail d'écrivain plus libre. Ne serais-ce que parce que l'élève est en situation d'apprentissage et va être évalué selon certains critères pré-établis. Je ne suis pas sûre de comprendre ce que signifie "symbolise son rapport au monde", mais je sais que le rapport au monde et à l'écriture d'un véritable écrivain est bien plus distancié que celui de l'élève lambda, qui ne maîtrise pas sa langue maternelle. Le travail de l'écrivain commence justement avec cette distance, qui passe par l'écriture. Balancer ses "fantasmes" dans une langue au mieux approximative pour revendiquer ensuite les privilèges de l'art et de la fiction me semble abusif.
On ne dit pas que le devoir ne doit pas être évalué selon des critères scolaires. On dit simplement qu'un devoir écrit sous la consigne de la fiction ne doit pas être évalué selon le barème d'une insulte prononcée directement.Ne serait-ce que pour une raison qui touche à la littérature. Est-ce si difficile à comprendre ? Si oui, je trouve cela inquiétant. Comme j'ai trouvé inquiétants ces appels à la sanction quasi pavloviens dans les msgs qui précèdent. Voilà, je pense m'être suffisamment étendu sur le sujet.

N'importe quel griffonnage d'un élève semi-illettré mériterait le beau nom de littérature? Je ne le crois pas.
Inquiétez vous votre content!
Je me passerai de votre autorisation, vu vos efforts pour comprendre ce qu'on vous dit.

Philann, vous devriez tenter d'être plus laconique et implicite, on parviendrait ainsi peut-être à ne vraiment rien comprendre du tout cheers

"Comprendre" semble être pour vous l'équivalent de se ranger votre opinion. Qui est -ce que vous traitez d'élève? Je vous prierais de rester courtois. Que fait la modération?

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Invité le Sam 26 Jan 2013 - 3:01

Non, là je pense que tu as mal compris Cripure, vraiment. Quand on lit un peu ce qu'il pense de ses tas de copies, difficile de croire qu'il prend ses éleves pour des génies littéraires... Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par InvitéO le Sam 26 Jan 2013 - 3:05

holderfar a écrit:Non, là je pense que tu as mal compris Cripure, vraiment. Quand on lit un peu ce qu'il pense de ses tas de copies, difficile de croire qu'il prend ses éleves pour des génies littéraires... Razz

Je n'ai pas dit cela, simplement pointé que la copie d'élève n'avait pas le même statut que le texte littéraire, mais nous nous répétons.

Euh? Tu tires la langue?

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Invité le Sam 26 Jan 2013 - 3:08

Mais là encore, ce n'est pas la copie de l'élève qui a un statut: c'est la consigne qui classe la rédac dans le genre de la fiction. A partir de là difficile de dire si l'insulte s'adresse vraiment à l'enseignant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par InvitéO le Sam 26 Jan 2013 - 3:10

Quand bien même ce serait le cas, elle n'a rien à faire dans une copie!

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Invité le Sam 26 Jan 2013 - 3:21

Hmmm oui mais dans ce cas on se contente d'une remarque.
Autre exemple perso, en 4e j'ai eu une rédac dont une partie du sujet consistait à imaginer une dispute entre deux ados contemporains, avec le plus de réalisme possible. J'ai toujours été très à l'aise à l'écrit, y compris dans les changements de registres de langue, et il advint ce qu'il devait advenir: j'ai utilisé deux- trois tournures grossières. Je me suis retrouvée avec une annotation sèche dans la marge alors que j'avais respecté la consigne...
Bref: nos élèves ne savent déjà pas toujours s'adresser correctement aux adultes, alors si on leur laisse une grande liberté avec une consigne pas tres claire, c'est normal qu'ils l'utilisent, avec ou sans malice du reste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par doctor who le Sam 26 Jan 2013 - 7:42

Cripure a écrit:
@doctor who a écrit:
@jilucorg a écrit:Je ne reviens pas sur l'erreur grossière selon laquelle l'autobiographie ne serait pas de la fiction, et donc l'expression incriminée serait une insulte à prof forcément existant dans le réel.
Je n'en reviens pas qu'on puisse dire cela.
C'est pragmatiquement indéfendable. A moins de penser que les autobiographies et les romans nous tombent de nulle part, sans qu'on connaisse les auteurs, les mécanismes de l'édition, et la tendance assez universelle à raconter sa vie.
Ah bon ? Mais la question n'est pas de savoir comment un texte a été écrit, mais comment il doit être lu, non ? Parce que comment il a été écrit, on manque quand même des éléments exhaustifs qui peuvent nous mener à la réponse, et l'auteur n'est lui-même pas si lucide, souvent.

Pourquoi alors achète-t-on l'autobiographie de quelqu'un et pas un roman ? Et vice et versa.
Désolé, mais il y a bien des infos sur la manière dont le texte a été écrit. Le tout-textualisme a apporté de grandes choses à la critique, mais son excès me fait l'effet d'une autopersuasion. "Je ne connais rien de l'auteur. Je ne connais rien de l'auteur."

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Reine Margot le Sam 26 Jan 2013 - 9:27

@jilucorg a écrit:
@Reine Margot a écrit:maintenant les parents viennent négocier chaque résultat. les temps changent. No
Il n'y a pas ici de résultat à négocier : mettre zéro à titre d'évaluation est illégal lorsqu'un travail correspondant au sujet a été effectué sans fraude et remis au correcteur dans le temps imparti : c'est une sanction disciplinaire alors que ça fait semblant d'évaluer un travail. (Je ne reviens pas sur l'erreur grossière selon laquelle l'autobiographie ne serait pas de la fiction, et donc l'expression incriminée serait une insulte à prof forcément existant dans le réel : ceux qui veulent comprendre l'ont fait.)

c'est peut-être illégal, mais franchement, en tant que parent je m'en ficherais, l'essentiel pour moi serait que mon gamin respecte le prof, ce qui est bien plus important qu'une note parmi d'autres. ce qui n'empêche pas de rappeler les textes ensuite au prof, en privé et surtout pas devant l'enfant tout content.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Kak le Sam 26 Jan 2013 - 10:53

Je n'ai pas tout suivi mais je suis d'accord avec ceux qui disent qu'il n'aurait pas fallu sanctionner l'élève sur sa note.

Petite anecdote personnelle:
Il m'est arrivé de corriger une copie dans laquelle un élève racontait une scène où un camarade à lui m'insultait et me tuait. J'ai attendu quelques jours pour corriger parce que ma première réaction fut.... affraid
L'élève a eu 3/ 20 non pas à cause des propos contre moi mais parce que la copie était hors sujet, sans orthographe ni ponctuation , sans cohérence et dans un français très incorrect.
J'ai fait une petite remarque dans la marge sur le contenu provocateur sans m’appesantir et c'est tout... L'élève a compris que sa provocation était inutile et n'a pas recommencé!
Je ne sais pas quelle aurait été ma réaction s'il avait insulté une autre collègue.

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par User5899 le Sam 26 Jan 2013 - 11:09

@doctor who a écrit:
Cripure a écrit:
@doctor who a écrit:
@jilucorg a écrit:Je ne reviens pas sur l'erreur grossière selon laquelle l'autobiographie ne serait pas de la fiction, et donc l'expression incriminée serait une insulte à prof forcément existant dans le réel.
Je n'en reviens pas qu'on puisse dire cela.
C'est pragmatiquement indéfendable. A moins de penser que les autobiographies et les romans nous tombent de nulle part, sans qu'on connaisse les auteurs, les mécanismes de l'édition, et la tendance assez universelle à raconter sa vie.
Ah bon ? Mais la question n'est pas de savoir comment un texte a été écrit, mais comment il doit être lu, non ? Parce que comment il a été écrit, on manque quand même des éléments exhaustifs qui peuvent nous mener à la réponse, et l'auteur n'est lui-même pas si lucide, souvent.

Pourquoi alors achète-t-on l'autobiographie de quelqu'un et pas un roman ? Et vice et versa.
Désolé, mais il y a bien des infos sur la manière dont le texte a été écrit. Le tout-textualisme a apporté de grandes choses à la critique, mais son excès me fait l'effet d'une autopersuasion. "Je ne connais rien de l'auteur. Je ne connais rien de l'auteur."
Non, docteur Very Happy
Je connais plein de choses de l'auteur. Et ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum