Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celeborn
Esprit sacré

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Celeborn le Ven 4 Jan 2013 - 14:33
Cripure a écrit:Le pacte autobiographique, à part Michel Lejeune qui n'a jamais rien compris à l'autobiographie, ça ne concerne personne...

Philippe professeur Michel Lejeune, c'est un linguiste Wink
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par User5899 le Ven 4 Jan 2013 - 15:03
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:Le pacte autobiographique, à part Michel Lejeune qui n'a jamais rien compris à l'autobiographie, ça ne concerne personne...

Philippe professeur Michel Lejeune, c'est un linguiste Wink
Oui Very Happy Et en plus, dieu sait si j'ai pratiqué ses ouvrages dans ma vie ! Razz
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par User5899 le Ven 4 Jan 2013 - 15:04
@Albator a écrit:
Cripure a écrit:
@Albator a écrit:
@jilucorg a écrit:Et si dans une rédaction, "je" dit avoir volé dans un magasin, vendu de la drogue, ou se préparer à le faire, on alerte la police ?

C'est différent : ce sont des faits non vérifiables,
Pourquoi ? Vous voulez vérifier les assertions sur la collègue de maths ?
Très drôle et d'une grande honnêteté intellectuelle votre manière de prendre un morceau d'une phrase pour dénigrer quelqu'un.
heu heu heu
Ca vous a reposé, vous, les vacances Very Happy
Albator
Habitué du forum

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Albator le Ven 4 Jan 2013 - 15:28
Cripure a écrit:Ce n'est pas cautionner que constater qu'on demande des sottises à un gosse (rédiger une fiction dans laquelle il intervient), sottises qu'on sait mal gérer alors qu'on est professeur de lettres (aucun récit ne saurait, par définition, être la réalité), et sottises au nom desquelles on reçoit d'autres sottises pour lesquelles on veut punir les élèves. Donnez de vrais sujets de français, vous éviterez ces problèmes.
Si l'on doit anticiper toutes les c... que pourra écrire un élève avant de donner un devoir le métier va devenir difficile..... On lui demandait de décrire une rentrée pas d'insulter un enseignant ; je présume qu'il savait très bien ce qu'il faisait en rendant une telle copie d' ou sanction méritée. A vous lire on pourrait penser que c'est l'enseignant le responsable.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Presse-purée le Ven 4 Jan 2013 - 15:58
mim29 a écrit:moi je crois que je le prendrais entre quatre yeux à la fin du cours et lui remonterais les bretelles. Qu'il y ait insulte ou non, on n'écrit pas ce genre de choses dans une copie que l'on rend à son prof m'enfin!

Première chose à faire, évidemment.

Cripure a écrit:
@Albator a écrit:
@jilucorg a écrit:
@Albator a écrit:Le sujet de la rédaction étant de raconter la rentrée scolaire, nous sommes là dans le réel
Il y a un pacte à ce sujet ?! Tu as lu ce que j'ai tenté d'expliquer ci-dessus ? Es-tu prof de Lettres ou d'Arts ? Je ne comprends même pas comment on peut encore au XXIe siècle écrire une chose pareille...

Et l'incrimination serait laquelle ? Injures publiques ? outrage ? Rien de cela ne tiendrait une seconde, évidemment. Ce n'est ni un texte public, ni un texte adressé en privé à un prof désigné.

C'est tout de même délirant de constater que certains collègues cautionnent ce style d'attitude !!! Ce qui ne tiendrait pas devant une juridiction pénale peut très bien tenir devant un conseil de discipline. Cela me rend malade de constater chaque jour le manque de solidarité entre collègues. Je pense que le jour où je prendrais ma retraite sera l'un des plus beaux de ma vie.
ps : on peut avoir un avis valable sur un écrit sans être professeur d'art sou de littérature
pps: je ne suis pas non plus professeur de mathématiques mais cela ne m'empêche pas d'être solidaire
Ce n'est pas cautionner que constater qu'on demande des sottises à un gosse (rédiger une fiction dans laquelle il intervient), sottises qu'on sait mal gérer alors qu'on est professeur de lettres (aucun récit ne saurait, par définition, être la réalité), et sottises au nom desquelles on reçoit d'autres sottises pour lesquelles on veut punir les élèves. Donnez de vrais sujets de français, vous éviterez ces problèmes.

Cas intéressant, ce genre de trucs mériteraient d'être évoqués en formation initiale.
Je souscris aussi aux propos de Pseudo.

Personnellement je ferais la remarque de manière insistante quant au registre de langue, puis j'essaierais de voir si le propos incriminé est réellement référé à un collègue, auquel cas je transmettrais à qui de droit (PP? CPE?).
Dans un second temps, je cesserai de donner ce genre de sujets.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Gryphe le Ven 4 Jan 2013 - 16:48
Un des mes élèves dans sa rédaction insulte une de mes collègues mais pas directement, c'est sous-entendu.
Il devait raconter différentes rentrées scolaires et il écrit : << La prof de maths est une fille de p*** ! >>
Compte-tenu du contexte particulier de la rédaction, je pense qu'on peut s'orienter vers un à cinq jours d'exclusion + rencontre avec les parents + mise au point sur ce qui est acceptable ou pas dans une copie. Nombre de jours modulable en fonction de l'enquête, du contexte plus précis et de la manière dont c'est amené dans la rédaction.

Pas de sanction, ce serait cautionner. Pour le nombre de jours, ça dépend du contexte, on n'a pas tous les éléments, là (attitude habituelle de l'élève ? identification d'un professeur de l'établissement précis dans la rédaction ?).

Un conseil de disc ne me paraît pas approprié, c'est extrêmement délicat à cause du sujet de rédaction, il y aura toujours des gens pour voter contre la sanction proposée quelle qu'elle soit parce que c'est le sujet de rédac' et gnagnagna.

Si on me demandait ce que j'en pense pour la notation, je noterais la copie "normalement", en faisant abstraction de la phrase litigieuse, sanctionnée à part.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par User5899 le Sam 5 Jan 2013 - 10:36
@Albator a écrit:
Cripure a écrit:Ce n'est pas cautionner que constater qu'on demande des sottises à un gosse (rédiger une fiction dans laquelle il intervient), sottises qu'on sait mal gérer alors qu'on est professeur de lettres (aucun récit ne saurait, par définition, être la réalité), et sottises au nom desquelles on reçoit d'autres sottises pour lesquelles on veut punir les élèves. Donnez de vrais sujets de français, vous éviterez ces problèmes.
Si l'on doit anticiper toutes les c... que pourra écrire un élève avant de donner un devoir le métier va devenir difficile..... On lui demandait de décrire une rentrée pas d'insulter un enseignant ; je présume qu'il savait très bien ce qu'il faisait en rendant une telle copie d' ou sanction méritée. A vous lire on pourrait penser que c'est l'enseignant le responsable.
Faites-leur étudier un poème, ils auront du mal à insulter un collègue dans le devoir sans que ça puisse passer pour de la fiction. La sanction est soumise au principe du contradictoire, même une simple heure de colle, et votre affaire peut très bien s'enliser pendant n semaines, tout simplement parce que, comme vous le savez, un récit n'est jamais la vérité, et ce serait d'ailleurs bien de ne pas leur mettre le contraire dans la tête.
avatar
jilucorg
Neoprof expérimenté

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par jilucorg le Sam 5 Jan 2013 - 10:39
Cripure a écrit:un récit n'est jamais la vérité, et ce serait d'ailleurs bien de ne pas leur mettre le contraire dans la tête.
:aat:
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Reine Margot le Sam 5 Jan 2013 - 10:45
@iphigénie a écrit:
@Albator a écrit:
@jilucorg a écrit:Et si dans une rédaction, "je" dit avoir volé dans un magasin, vendu de la drogue, ou se préparer à le faire, on alerte la police ?

C'est différent : ce sont des faits non vérifiables, et qui peuvent être décrits dans le cadre d'une fiction. Le sujet de la rédaction étant de raconter la rentrée scolaire, nous sommes là dans le réel, et je ne pense pas qu'insulter un enseignant fasse avancer le récit.
en tout cas il y a une morale à retenir: "ne jamais faire parler les élèves sur des situations de vie scolaire réelles. Sauf à chercher des emm"...

ouh là, attention, ne jamais dire "la morale à tirer est..." ça pourrait être mal pris et considéré comme "glaçant" Very Happy

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Mehitabel
Doyen

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Mehitabel le Sam 5 Jan 2013 - 10:51
Ou donneur de leçon! Wink


Dernière édition par Mehitabel le Sam 5 Jan 2013 - 10:58, édité 1 fois
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Celeborn le Sam 5 Jan 2013 - 10:57
Cripure a écrit:La sanction est soumise au principe du contradictoire, même une simple heure de colle,

Vous confondez punition et sanction.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par User5899 le Sam 5 Jan 2013 - 11:10
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:La sanction est soumise au principe du contradictoire, même une simple heure de colle,

Vous confondez punition et sanction.
J'ai déjà raconté l'histoire de RH, PLP maths-sciences dans mon lycée il y a dix ans, dont la punition (2h de colle), refusée par les parents, puis par le proviseur, a entraîné divers enchaînements jusqu'au suicide du collègue par inhalation des gaz d'échappement de sa voiture deux ans après, après grève de la faim, prison préventive et déplacement d'office.
C'était une punition.
avatar
paul31
Expert

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par paul31 le Sam 5 Jan 2013 - 11:20
@Provence a écrit:
@thrasybule a écrit:Je n' ai pas bien compris... C est un sujet pour une classe de lycée ou halluciné-je?

Mireille n'a pas précisé la classe (ou j'ai mal lu).

Mireille est en collège non ?


Je montrerais la copie au CDE et je noterais très sévèrement (moins de 5) en cas de récidive c'est 0.

_________________
2012-2013 : deux sixièmes, 1 quatrième,1 troisième en français et une cinquième en latin. cafe
2011-2012 deux quatrièmes , une troisième DP6H et une cinquième
2010-2011 : une cinquième et deux sixièmes
2009-2010 : deux sixièmes et une quatrième.

:petitdrapeau:
:chat: :chat: :chat: :chat: :chat:
avatar
piesco
Grand sage

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par piesco le Sam 5 Jan 2013 - 11:31
Cripure a écrit:
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:La sanction est soumise au principe du contradictoire, même une simple heure de colle,

Vous confondez punition et sanction.
J'ai déjà raconté l'histoire de RH, PLP maths-sciences dans mon lycée il y a dix ans, dont la punition (2h de colle), refusée par les parents, puis par le proviseur, a entraîné divers enchaînements jusqu'au suicide du collègue par inhalation des gaz d'échappement de sa voiture deux ans après, après grève de la faim, prison préventive et déplacement d'office.
C'était une punition.

:shock: C'est juste horrible. Paix à son âme.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Celeborn le Sam 5 Jan 2013 - 11:41
Cripure a écrit:
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:La sanction est soumise au principe du contradictoire, même une simple heure de colle,

Vous confondez punition et sanction.
J'ai déjà raconté l'histoire de RH, PLP maths-sciences dans mon lycée il y a dix ans, dont la punition (2h de colle), refusée par les parents, puis par le proviseur, a entraîné divers enchaînements jusqu'au suicide du collègue par inhalation des gaz d'échappement de sa voiture deux ans après, après grève de la faim, prison préventive et déplacement d'office.
C'était une punition.

Histoire horrible, mais qui n'a néanmoins rien à voir avec le principe du contradictoire sur le plan légal.

Paix à notre collègue.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Provence
Bon génie

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Provence le Sam 5 Jan 2013 - 13:23
@paul31 a écrit:

Je montrerais la copie au CDE et je noterais très sévèrement (moins de 5) en cas de récidive c'est 0.

Non, la notation doit renvoyer au niveau de la copie: on met 5 parce que ça vaut 5, pas parce que le gamin insulte une collègue. Pour l'insulte, on punit en conséquence.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par User5899 le Sam 5 Jan 2013 - 14:23
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:
@Celeborn a écrit:
Cripure a écrit:La sanction est soumise au principe du contradictoire, même une simple heure de colle,

Vous confondez punition et sanction.
J'ai déjà raconté l'histoire de RH, PLP maths-sciences dans mon lycée il y a dix ans, dont la punition (2h de colle), refusée par les parents, puis par le proviseur, a entraîné divers enchaînements jusqu'au suicide du collègue par inhalation des gaz d'échappement de sa voiture deux ans après, après grève de la faim, prison préventive et déplacement d'office.
C'était une punition.

Histoire horrible, mais qui n'a néanmoins rien à voir avec le principe du contradictoire sur le plan légal.

Paix à notre collègue.
Ce que je veux dire, Celeborn, mais vous l'avez compris, c'est qu'ily a l'aspect légal, mais qu'il y a aussi la simple gestion locale. Même une punition peut avoir un motif qui semble (j'insiste) abusif, mal formulé, excessif, etc. Bon, tout le monde a l'air de trouver que l'élève mérite une punition, là.Je cesse donc de dire que pour moi, il n'y a aucune faute et aucun motif de punition (je révise la prétérition grâce à Néo). Mais de grâce, réfléchissons un peu aux sujets que nous donnons !
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Celeborn le Sam 5 Jan 2013 - 14:42
Cripure a écrit:Mais de grâce, réfléchissons un peu aux sujets que nous donnons !
Là-dessus, je suis tout à fait d'accord avec vous.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
mireille_b
Niveau 1

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par mireille_b le Lun 21 Jan 2013 - 22:12
J'ai transmis le dossier à mes supérieurs. 2 jours et demi d'exclusion + excuses écrites.

J'ai mis 0/20 et il a refusé de refaire.

InvitéO
Fidèle du forum

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par InvitéO le Lun 21 Jan 2013 - 22:13
Bravo! Enfin, ils auraient pu aller jusqu'à trois...

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]
avatar
grandesvacances
Érudit

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par grandesvacances le Mar 22 Jan 2013 - 0:20
Mais c'est quoi, ce sujet ? heu
Ou tendre les verges pour se faire battre.
Je dirais : noter normalement, puis prendre le gamin entre quat'zyeux et lui remonter les bretelles, sur le mode "si tu crois que tu peux faire le malin..."
Eventuellement, si mauvais esprit avéré, communiquer aux instances dirigeantes. Et en glisser un mot à papa-maman.

Mais bon : une fiction est une fiction.
Il m'est arrivé de donner comme sujet en sixième : "Imaginez que notre principal soit remplacé par Mademoiselle Legourdin ; vous raconterez son arrivée au collège et son séjour parmi nous." Poilade assurée. Very Happy
InvitéO
Fidèle du forum

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par InvitéO le Mar 22 Jan 2013 - 0:29
@grandesvacances a écrit:Mais c'est quoi, ce sujet ? heu
Ou tendre les verges pour se faire battre.
Je dirais : noter normalement, puis prendre le gamin entre quat'zyeux et lui remonter les bretelles, sur le mode "si tu crois que tu peux faire le malin..."
Eventuellement, si mauvais esprit avéré, communiquer aux instances dirigeantes. Et en glisser un mot à papa-maman.

Mais bon : une fiction est une fiction.
Il m'est arrivé de donner comme sujet en sixième : "Imaginez que notre principal soit remplacé par Mademoiselle Legourdin ; vous raconterez son arrivée au collège et son séjour parmi nous." Poilade assurée. Very Happy

Faut suivre... Laughing

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]
avatar
Provence
Bon génie

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Provence le Mar 22 Jan 2013 - 7:50
@mireille_b a écrit:J'ai transmis le dossier à mes supérieurs. 2 jours et demi d'exclusion + excuses écrites.



C'est bien que l'administration ait réagi.
avatar
jilucorg
Neoprof expérimenté

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par jilucorg le Mar 22 Jan 2013 - 19:55
@mireille_b a écrit:J'ai transmis le dossier à mes supérieurs. 2 jours et demi d'exclusion + excuses écrites.

J'ai mis 0/20 et il a refusé de refaire.
Désolé si je me fais mal voir de la noble assemblée, mais là, en tant que parent, je n'aurais pas laissé passer si mon gamin avait eu l'idée de faire ça, surtout en aucun cas le zéro, évaluation totalement illégale dans la mesure où un travail correspondant au sujet a été effectué et rendu.
avatar
Provence
Bon génie

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par Provence le Mar 22 Jan 2013 - 20:09
@jilucorg a écrit:
@mireille_b a écrit:J'ai transmis le dossier à mes supérieurs. 2 jours et demi d'exclusion + excuses écrites.

J'ai mis 0/20 et il a refusé de refaire.
Désolé si je me fais mal voir de la noble assemblée, mais là, en tant que parent, je n'aurais pas laissé passer si mon gamin avait eu l'idée de faire ça, surtout en aucun cas le zéro, évaluation totalement illégale dans la mesure où un travail correspondant au sujet a été effectué et rendu.

Je crois qu'en tant que parent, j'aurais surtout eu honte que mon gamin insulte un de ses professeurs dans une rédaction...
avatar
jilucorg
Neoprof expérimenté

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

par jilucorg le Mar 22 Jan 2013 - 20:25
@Provence a écrit:
@jilucorg a écrit:Désolé si je me fais mal voir de la noble assemblée, mais là, en tant que parent, je n'aurais pas laissé passer si mon gamin avait eu l'idée de faire ça, surtout en aucun cas le zéro, évaluation totalement illégale dans la mesure où un travail correspondant au sujet a été effectué et rendu.
Je crois qu'en tant que parent, j'aurais surtout eu honte que mon gamin insulte un de ses professeurs dans une rédaction...
Mais plus tôt on peut lire :
@Provence a écrit:Non, la notation doit renvoyer au niveau de la copie: on met 5 parce que ça vaut 5, pas parce que le gamin insulte une collègue.
J'ai dû manquer un épisode !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum