Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par jilucorg le Mar 22 Jan 2013 - 20:25

@Provence a écrit:
@jilucorg a écrit:Désolé si je me fais mal voir de la noble assemblée, mais là, en tant que parent, je n'aurais pas laissé passer si mon gamin avait eu l'idée de faire ça, surtout en aucun cas le zéro, évaluation totalement illégale dans la mesure où un travail correspondant au sujet a été effectué et rendu.
Je crois qu'en tant que parent, j'aurais surtout eu honte que mon gamin insulte un de ses professeurs dans une rédaction...
Mais plus tôt on peut lire :
@Provence a écrit:Non, la notation doit renvoyer au niveau de la copie: on met 5 parce que ça vaut 5, pas parce que le gamin insulte une collègue.
J'ai dû manquer un épisode !

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par philann le Mar 22 Jan 2013 - 20:27

@jilucorg a écrit:Désolé si je me fais mal voir de la noble assemblée, mais là, en tant que parent, je n'aurais pas laissé passer si mon gamin avait eu l'idée de faire ça, surtout en aucun cas le zéro, évaluation totalement illégale dans la mesure où un travail correspondant au sujet a été effectué et rendu.

Shocked je suis malade, je ne dois pas bien lire, c'est un cauchemar! Shocked
PArce qu'il te serais venu à l'idée de soutenir ton enfant dans un tel cas!! Tu veux dire que tu ne serais pas morte de honte??? affraid

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Provence le Mar 22 Jan 2013 - 20:28

@jilucorg a écrit:
@Provence a écrit:
@jilucorg a écrit:Désolé si je me fais mal voir de la noble assemblée, mais là, en tant que parent, je n'aurais pas laissé passer si mon gamin avait eu l'idée de faire ça, surtout en aucun cas le zéro, évaluation totalement illégale dans la mesure où un travail correspondant au sujet a été effectué et rendu.
Je crois qu'en tant que parent, j'aurais surtout eu honte que mon gamin insulte un de ses professeurs dans une rédaction...
Mais plus tôt on peut lire :
@Provence a écrit:Non, la notation doit renvoyer au niveau de la copie: on met 5 parce que ça vaut 5, pas parce que le gamin insulte une collègue.
J'ai dû manquer un épisode !

Il n'y a pas de contradiction. En tant que professeur, j'aurais noté la copie selon sa valeur. En tant que parent, j'aurais fermé ma gueule.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par philann le Mar 22 Jan 2013 - 20:32

...et sanctionné doublement mon enfant à la maison pour lui montrer à quel point il a fait, au mieux preuve de légèreté et que je ne cautionne en rien son attitude!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par paul31 le Mar 22 Jan 2013 - 20:35

Je serais mort de honte !!!


_________________
2012-2013 : deux sixièmes, 1 quatrième,1 troisième en français et une cinquième en latin. cafe
2011-2012 deux quatrièmes , une troisième DP6H et une cinquième
2010-2011 : une cinquième et deux sixièmes
2009-2010 : deux sixièmes et une quatrième.

petitdrapeau
chat chat chat chat chat

paul31
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par jilucorg le Mar 22 Jan 2013 - 20:37

Que mon gamin ait eu tort ou non – merci de relire le fil pour ce qui est de la qualification "insulte à un prof dans un récit de fiction" ! – rien ne justifie le recours à des actes illégaux et sans aucun fondement justifiable, ici le zéro à un devoir fait et rendu, qui est une iniquité pure, intolérable de la part de supposés éducateurs. Qu'on le punisse selon les règles, passe – et encore une fois je considère cela injuste pour les raisons déjà développées ici par moi et d'autres – ; mais qu'on utilise la notation ne servant qu'à évaluer un devoir, une rédaction bel et bien faite et traitant le sujet, exclusivement pour punir par un zéro, en infraction explicite avec tous les textes, c'est inacceptable par principe. L'IA, s'il est alerté, ainsi que n'importe quel IPR, le confirmeront sans nul doute.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Provence le Mar 22 Jan 2013 - 20:54

@jilucorg a écrit:Que mon gamin ait eu tort ou non – merci de relire le fil pour ce qui est de la qualification "insulte à un prof dans un récit de fiction" ! – rien ne justifie le recours à des actes illégaux et sans aucun fondement justifiable, ici le zéro à un devoir fait et rendu, qui est une iniquité pure, intolérable de la part de supposés éducateurs. Qu'on le punisse selon les règles, passe – et encore une fois je considère cela injuste pour les raisons déjà développées ici par moi et d'autres – ; mais qu'on utilise la notation ne servant qu'à évaluer un devoir, une rédaction bel et bien faite et traitant le sujet, exclusivement pour punir par un zéro, en infraction explicite avec tous les textes, c'est inacceptable par principe. L'IA, s'il est alerté, ainsi que n'importe quel IPR, le confirmeront sans nul doute.

Certes, les parents procéduriers montrent toujours un bon exemple à leurs enfants...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par jilucorg le Mar 22 Jan 2013 - 21:59

Si les établissements scolaires doivent être des zones de non-droit où règne l'autocratie jusque dans l'évaluation des devoirs – cet élève va voir son "niveau" de français baisser considérablement ce trimestre, quelle pitrerie évaluative ! –, je vois mal de quelle morale laïque ceux et celles qui soutiennent ainsi l'iniquité lorsqu'elle sert leurs point de vue personnels peuvent se prévaloir dans leurs fonctions d'éducation.

Quant à l'accusation de "procédurier", elle n'est employée par dénigrement que par ceux qui savent qu'ils sont dans leur tort, contre ceux qui les dérangent dans ce qu'ils considèrent comme leur pré-carré, tous les avocats vous le confirmeront.

Je n'ai rien à ajouter sur ce sujet, vous pouvez vous défouler.


Dernière édition par jilucorg le Mar 22 Jan 2013 - 22:02, édité 1 fois

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Provence le Mar 22 Jan 2013 - 22:07

@jilucorg a écrit:Si les établissements scolaires doivent être des zones de non-droit où règne l'autocratie jusque dans l'évaluation des devoirs – cet élève va voir son "niveau" de français baisser considérablement ce trimestre, quelle pitrerie évaluative ! –, je vois mal de quelle morale laïque ceux et celles qui soutiennent ainsi l'iniquité lorsqu'elle sert leurs point de vue personnels peuvent se prévaloir dans leurs fonctions d'éducation.

Allons donc...

Quant à l'accusation de "procédurier", elle n'est employée par dénigrement que par ceux qui savent qu'ils sont dans leur tort, contre ceux qui les dérangent dans ce qu'ils considèrent comme leur pré-carré, tous les avocats vous le confirmeront.
Je me demande quelle leçon morale on donne à un gamin qui vient de commettre une grosse ânerie quand on bataille pour faire corriger une simple note.

Je n'ai rien à ajouter sur ce sujet, vous pouvez vous défouler.

Se défouler? heu

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par philann le Mar 22 Jan 2013 - 22:17

je considère comme plus nuisible de soutenir son enfant face à une mesure peut-être injuste et illégale que de le punir sévèrement pour le manque de respect évident dont il a fait preuve.

La loi c'est important mais dans le rapport entre les hommes, le respect (à commencer par le respect de ses maîtres, désolée d'être à ce point réactionnaire) me semble autrement plus important.

Je ne comprends pas que dans certaines circonstances on ne soit pas de fait mort de honte et avec pour seule attitude possible de se faire vraiment tout petit!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par archeboc le Mar 22 Jan 2013 - 23:41

@jilucorg a écrit:rien ne justifie le recours à des actes illégaux et sans aucun fondement justifiable, ici le zéro à un devoir fait et rendu, qui est une iniquité pure, intolérable de la part de supposés éducateurs. Qu'on le punisse selon les règles, passe – et encore une fois je considère cela injuste pour les raisons déjà développées ici par moi et d'autres – ; mais qu'on utilise la notation ne servant qu'à évaluer un devoir, une rédaction bel et bien faite et traitant le sujet,

Un enseignant qui rendrait les copies dans des capotes serait clairement punissable, quel que soit la "signification" pédagogique qu'il mettrait dans ce geste. Rendre donc un devoir à un prof sur le même mode n'est pas plus excusable de la part de l'élève. Premier point.

Cette sanction peut-elle se doubler d'une note nulle au devoir ? Ce n'est pas seulement le comportement de l'élève qui est en jeu : il démolit son propre travail par une gaffe malencontreuse sur la présentation. Il s'attend à ce que son enseignant aille éplucher sa capote ? Il rêve. La bulle au devoir est non seulement pédagogique, mais la seule option qui préserve la dignité de l'adulte.

Elève, j'ai rendu à ma prof d'allemand un devoir en écriture gothique. Je l'avais tapé à l'ordinateur, puis changé la police avant impression. C'est la seule fois de l'année où j'ai eu la moyenne. Si elle avait souhaité que je la respecte, l'enseignante aurait dû me mettre zéro. Devoir illisible. Plus une punition pour le foutage de gueule (mais punition, elle ne connaissait pas, c'était une prof d'allemand, je savais que je ne risquais pas grand chose).

@philann a écrit:Je ne comprends pas que dans certaines circonstances on ne soit pas de fait mort de honte et avec pour seule attitude possible de se faire vraiment tout petit!

Tu devrais savoir qu'il y a des gens qui n'ont jamais honte. Ils osent tout, c'est à cela qu'on les reconnaît.


archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par philann le Mar 22 Jan 2013 - 23:52

Je sais archeboc, mais j'ai beau le savoir, je ne le comprends quand même pas, surtout venant d'un enseignant!!

De même qu'ils ne se contredisaient pas devant moi, mes parents étaient plutôt du genre à doubler la punition à la maison. Et s'ils avaient eu quelque chose à redire à la punition ou à la sanction, ils auraient géré la chose entre adulte, mais JAMAIS (sauf cas grave) ils n'auraient aussi légèrement remis en cause l'autorité de l'un de mes profs.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par User5899 le Mer 23 Jan 2013 - 0:47

@mireille_b a écrit:J'ai transmis le dossier à mes supérieurs. 2 jours et demi d'exclusion + excuses écrites.

J'ai mis 0/20 et il a refusé de refaire.

Félicitations.
L'ordre moral - qui n'avait pas été troublé par une fiction - a été rétabli.
Accessoirement, merci de m'avoir aidé, grâce à ce fil (vous et bien d'autres) à comprendre en partie pourquoi de jeunes lycéens ne savent plus ce qu'est un texte et pensent que le commenter, c'est vérifier s'il dit le Vrai.
C'est un fil à épingler :il reprend à peu près toutes les idées nuisibles à un enseignement raisonnable de la littérature.
Pour tout dire, et après relecture, je trouve tout ceci complètement affligeant. Et si j'étais parent, je porterais l'affaire devant un tribunal.
Quant à la réaction de la direction... Quand on lit sur ce forum combien nos CDE se montrent inertes devant des faits avérés, lire leur réaction ici à propos d'une non-insulte, j'insiste (car encore une fois, votre élève n'a insulté absolument personne, vous lui avez seulement donné l'occasion d'écrire des bêtises de son âge) est proprement hallucinant.
Je termine par ce que d'aucuns jugeront comme une déclaration manifeste de démagogie : un texte n'est jamais le lieu ni le moment du vrai, du réel. Donner pour sujet une fiction, c'est donner toute liberté à un élève d'agir à sa guise.
C'est pour cela que je ne donne jamais ce genre de sujet, que je juge démago.
C'est pour cela que si je suis amené à corriger un sujet d'invention au Bac qui s'ancre dans une invention au sens "récit imaginaire" (et non au sens qui fut longtemps le seul de ce sujet, à savoir inuentio, "recherche d'arguments"), je crois que je mettrai systématiquement le maximum, pénalisé simplement des fautes d'orthographe.
Nous, profs de lettres, nous sommes les derniers qui devrions avoir des problèmes avec la fiction. Quel dommage !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Malaga le Mer 23 Jan 2013 - 5:54

Pour ma part, en tant que parent d'élève, si mon fils écrivait dans une rédaction des insultes envers qui que ce soit, je le prendrais comme une provocation et un manque de respect envers le professeur de maths et le professeur de français qui doit lire et corriger cette rédaction.

Je ne contesterais pas le zéro et lui dirait de travailler doublement pour ne pas voir sa moyenne fortement pénalisée ce trimestre. Et je lui demanderais probablement de refaire sa rédaction en s'exprimant de manière correcte.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par pop-corn le Mer 23 Jan 2013 - 11:35

@mireille_b a écrit:J'ai transmis le dossier à mes supérieurs. 2 jours et demi d'exclusion + excuses écrites.

J'ai mis 0/20 et il a refusé de refaire.


J'hallucine, 2 jours et demi d'exclusion pour des insultes non nominatives alors que dans mon établissement une élève qui m'a traité de p*** n'a écopé que d'un jour et qu'en plus on a mis en doute ma bonne foi (tu es sure que c'est à toi que ça s'adressait etc...), mon bahut est pourri... Crying or Very sad

pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par philann le Mer 23 Jan 2013 - 12:41

JE suis d'accord avec Cripure sur les choix de rédaction inappropriés. Après je me n'imagine pas une seconde qu'un élève de collège puisse rendre un devoir dans un préservatif sans que ce soit par provocation. Dans le cas contraire il aurait dûment expliqué les propriétés (réelles par ailleurs) de conservation du préservatif.

Malaga: veneration merci

Pop-corn: Neutral fleurs Oui ton bahut est pourri si c'est la bonne foi du prof que l'on met en doute et non a priori celle de l'élève. Le prof n'a pas toujours raison et nous connaissons tous des collègues délirants MAIS mettre sur le même plan la parole d'un adulte et celle d'un enfant... furieux

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par doubledecker le Mer 23 Jan 2013 - 14:59

@philann a écrit:je considère comme plus nuisible de soutenir son enfant face à une mesure peut-être injuste et illégale que de le punir sévèrement pour le manque de respect évident dont il a fait preuve.

La loi c'est important mais dans le rapport entre les hommes, le respect (à commencer par le respect de ses maîtres, désolée d'être à ce point réactionnaire) me semble autrement plus important.

Je ne comprends pas que dans certaines circonstances on ne soit pas de fait mort de honte et avec pour seule attitude possible de se faire vraiment tout petit!

je pose certainement une question stupide mais... on ne peut pas faire les deux? je m'explique : mon gamin fait de la provocation à deux balles, il se fait rembarrer, je recadre, c'est mon rôle en tant que parent, aucun problème là-dessus. Mais je laisse couler le zéro bien que présenté ici comme "une mesure peut être injuste et illégale"...eh non, je ne soutiens pas mon gamin quand il a tort mais je ne soutiens pas non plus ses enseignants quand ils ne sont pas dans la légalité. Et je ne pense pas que cela soit plus nuisible, au contraire.
Bref, comme l'a rappelé Cripure plus haut le choix des sujets est à prendre avec de grandes pincettes.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par User5899 le Mer 23 Jan 2013 - 22:41

@philann a écrit:JE suis d'accord avec Cripure sur les choix de rédaction inappropriés. Après je me n'imagine pas une seconde qu'un élève de collège puisse rendre un devoir dans un préservatif sans que ce soit par provocation.
Philann, vous avez mélangé deux sujets Very Happy Il ne s'agissait pas ici de l'élève puni pour avoir respecté les consignes farfelues qui lui avaient été données,mais d'un élève puni pour avoir imaginé une situation et avoir remis le devoir à son professeur de lettres qui ne sait pas vraiment ce qu'est une fiction.
Je reconnais que tout ceci est compliqué.
Et donne une belle image de l'enseignement des lettres...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par mireille_b le Mer 23 Jan 2013 - 22:50

Je reconnais que j'ai fait une erreur ! Je ne recommencerais plus !

Après dire que je ne suis pas compétente, je ne le laisse pas passer !

J'ai noté 0/20 avec l'avis favorable de mes supérieurs hiérarchiques !

Ce n'était pas de la fiction puisque c'était un texte autobiographique. L'élève n'étant pas à son coup d'essai, il n'a pas eu 2 jours et demi d'exclusion rien que pour la rédaction, des faits de violence s'y sont ajoutés !


Je ne pensais pas défrayer autant la chronique.



mireille_b
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par philann le Mer 23 Jan 2013 - 22:56

Cripure a écrit:
@philann a écrit:JE suis d'accord avec Cripure sur les choix de rédaction inappropriés. Après je me n'imagine pas une seconde qu'un élève de collège puisse rendre un devoir dans un préservatif sans que ce soit par provocation.
Philann, vous avez mélangé deux sujets Very Happy Il ne s'agissait pas ici de l'élève puni pour avoir respecté les consignes farfelues qui lui avaient été données,mais d'un élève puni pour avoir imaginé une situation et avoir remis le devoir à son professeur de lettres qui ne sait pas vraiment ce qu'est une fiction.
Je reconnais que tout ceci est compliqué.
Et donne une belle image de l'enseignement des lettres...

arf malade et manque de sommeil, on (enfin je) finit par écrire des bêtises!! boulet Smile

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par jilucorg le Mer 23 Jan 2013 - 23:30

@mireille_b a écrit:Ce n'était pas de la fiction puisque c'était un texte autobiographique.
Arf.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Presse-purée le Jeu 24 Jan 2013 - 0:05

@jilucorg a écrit:Que mon gamin ait eu tort ou non – merci de relire le fil pour ce qui est de la qualification "insulte à un prof dans un récit de fiction" ! – rien ne justifie le recours à des actes illégaux et sans aucun fondement justifiable, ici le zéro à un devoir fait et rendu, qui est une iniquité pure, intolérable de la part de supposés éducateurs. Qu'on le punisse selon les règles, passe – et encore une fois je considère cela injuste pour les raisons déjà développées ici par moi et d'autres – ; mais qu'on utilise la notation ne servant qu'à évaluer un devoir, une rédaction bel et bien faite et traitant le sujet, exclusivement pour punir par un zéro, en infraction explicite avec tous les textes, c'est inacceptable par principe. L'IA, s'il est alerté, ainsi que n'importe quel IPR, le confirmeront sans nul doute.

Complètement d'accord avec ça. La sanction contre le gamin peut se comprendre, le zéro n'est pas défendable.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par Presse-purée le Jeu 24 Jan 2013 - 0:09

@mireille_b a écrit:Je reconnais que j'ai fait une erreur ! Je ne recommencerais plus !

Après dire que je ne suis pas compétente, je ne le laisse pas passer !

J'ai noté 0/20 avec l'avis favorable de mes supérieurs hiérarchiques !

Ce n'était pas de la fiction puisque c'était un texte autobiographique. L'élève n'étant pas à son coup d'essai, il n'a pas eu 2 jours et demi d'exclusion rien que pour la rédaction, des faits de violence s'y sont ajoutés !


Je ne pensais pas défrayer autant la chronique.

Dit comme cela j'y vois plus clair...
Cependant, tu pourrais nous préciser de nouveau le sujet, mireille?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par doctor who le Jeu 24 Jan 2013 - 7:31

La quasi unanimité des posts de ce topic contre de tels sujets me rend malheureux. Ca veut dire qu'il n'est pas possible d'utiliser la vie à l'école comme matière de rédaction. Sachant que c'est là une part immense de la vie des élèves de cet âge, qu'on s'interdit de faire parler de la famille (tous n'en n'ont pas), des vacances et des loisirs (tous n'en font pas), etc. On se condamne à ne faire écrire qu'à partir de textes littéraires.
On reste ad aeternam dans le pastiche. C'est triste.
Célestin Freinet s'en retourne dans sa tombe et les didacticiens du français danse dessus en picolant.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par User5899 le Jeu 24 Jan 2013 - 17:15

@mireille_b a écrit:Je reconnais que j'ai fait une erreur ! Je ne recommencerais plus !

Après dire que je ne suis pas compétente, je ne le laisse pas passer !

J'ai noté 0/20 avec l'avis favorable de mes supérieurs hiérarchiques !
Bravo ! Ca, c'est un gage d'indépendance, d'assurance, de compétence.
C'est le genre de propos qui aide beaucoup tous ceux qui ont des problèmes d'évaluation avec leurs CDE que de laisser entendre qu'ils sont compétents pour noter.
Il y avait une chose à faire : on discute entre quat'zyeux et on laisse tomber. Même Cinna est pardonné...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insulte dans une rédaction : comment réagir ?

Message par User5899 le Jeu 24 Jan 2013 - 17:17

@jilucorg a écrit:
@mireille_b a écrit:Ce n'était pas de la fiction puisque c'était un texte autobiographique.
Arf.
Je dirais même plus :

Mouarf lol!

Relire la préface ineffable des Confessions mdr

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum