[France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par farfalla le Mer 9 Jan - 19:08

MelanieSLB a écrit:
Pili a écrit:
MelanieSLB a écrit:Oui, Pili, je sais que tu es prof de langues, mais justement, prof de langue, pas prof de jeux. Même si certains jeux peuvent être des outils qui permettent de faire progresser les élèves.

Je ne prétends pas etre prof de jeux, mais parfois je m'en sers dans les cours. On est d'accord tu sais, je pense comme toi sur l'utilisation du jeu
Mais je ne comprends pas ce rejet du mot "ludique" et les caricatures qui s'en suivent ...

Et dans l'histoire, nous avons perdu notre journaliste, et on a dû lui passer l'envie de bosser avec des profs !

Personnellement, c'est le tout ludique des formations que j'ai eu à l'IUFM et le constat quand j'ai enseigné au Royaume-Uni que le tout ludique ne fonctionne pas qui me fait me hérisser quand on parle "cours ludique". Un cours, c'est d'abord enseigner quelque chose. Selon ce qu'on veut enseigner, il y a plein de façons et différents outils, mais le jeu n'est qu'une façon et qu'un outil, parmi bien d'autres. Et à force de penser ludique, ludique, ludique, on (pas toi, Pili, mais la plupart des au choix formateurs/journalistes/IPR/CDE que j'ai rencontrée) oublie que pour apprendre, il faut travailler.

Je n'aurais pas mieux dit ! topela

farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par MissCata le Mer 9 Jan - 19:13

Lefteris a écrit:
MissCata a écrit:


Je précise ma pensée... mon métier me plaît (suffisamment encore pour que j'envisage de faire une année de plus...) parce que les matières que j'enseigne me passionnent. Ce n'est pas l'enseignement qui me passionne, là est la grosse nuance. J'apprécie l'échange avec l'élève, ma liberté pédagogique, mais non, enseigner n'est pas quelque chose dont je pourrais faire un loisir. Il me semble qu'une passion, c'est ça: quelque chose qu'on peut faire pour le plaisir, sur son temps libre.

Effectivement, comme le dit Leftéris, il existe une infinité de nuances entre être un pédago et être dégoûté de son métier.
Personnellement, ce métier me pèse de plus en plus. Pas mon intérêt pour les disciplines que j'enseigne, que je pourrais continuer à satisfaire même sans être prof.
C'est aussi simple que ça : si l'on n'est pas persuadé que l'on viendrait travailler gratuitement, en admettant que l'on ait des revenus à côté, il s'agit bien d'un métier et non d'une passion.
Comme beaucoup , c'est la matière qui t'a amené à ce métier . Moi le premier, qui ai plus pratiqué mes matières de prédilection hors-enseignement que dans l'enseignement ou je suis entré à l'âge où la plupart ont déjà fait plusieurs dépressions et songé à se sauver en courant diable , et beaucoup plus lu aussi (sans découper en tranches la littérature Very Happy )
Si demain je pouvais arrêter de bosser, et je suis intimement persuadé que 99,9 % des intervenants de ce forum feraient de même, je donnerais peut-être quelques cours gratuits de grec par exemple, dans une association , mais je ne mettrais plus les pieds dans un établissement scolaire.

Absolument convaincue de ce que j'ai mis en gras dans ton propos...
avatar
MissCata
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par henriette le Mer 9 Jan - 19:37

Je vais peut-être me faire lyncher, mais je crois qu'un prof qui commence à réfléchir en terme de ludique est plutôt mal parti pour enseigner, et court le risque de se transformer rapidement en GO de périscolaire.
Comme beaucoup ici, je ne me soucie absolument pas que mes cours soient ludiques - je suis même en fait plutôt contre. Je me soucie par contre qu'ils soient intéressants pour les élèves, qu'ils retiennent leur attention, pour qu'ils y apprennent quelque chose, et en sortent avec la satisfaction d'avoir compris et appris. Pour arriver à cela, il n'y a pas besoin de "faire du ludique" dans le sens "jeux et Cie".

D’après mon expérience par contre, l'art de la mise en scène est important : enseigner, pour moi, c'est jouer un rôle, c'est une représentation, c'est un art du spectacle. Les meilleurs profs que j'ai eus dans l'ensemble de ma scolarité, du primaire à la prépa et même à la fac, et pas qu'en lettres, avaient tous un point commun : ils étaient de vrais comédiens, qui savaient créer une atmosphère, un suspense, ménager leurs effets, mettre en scène leur propos, qu'il s'agisse de l'étude d'une Fable de La Fontaine, de la nuit de Varennes, ou d'une expérience d'oxydoréduction. On était scotchés, on buvait leurs paroles, on ne voyait pas le temps passer, on riait, on était émus, curieux, étonnés, intrigués, scandalisés parfois, mais on comprenait tout, et mieux, on le retenait.
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Luigi_B le Mer 9 Jan - 19:39

Moi j'ai fait un cours ludique sur le sonnet "L'Arc en ciel" de Charles de Vion d'Alibray et depuis, bizarrement, tous les pédagogistes me sont tombés dessus. calimero

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Provence le Mer 9 Jan - 19:47

henriette a écrit:Je vais peut-être me faire lyncher, mais je crois qu'un prof qui commence à réfléchir en terme de ludique est plutôt mal parti pour enseigner, et court le risque de se transformer rapidement en GO de périscolaire.
Comme beaucoup ici, je ne me soucie absolument pas que mes cours soient ludiques - je suis même en fait plutôt contre. Je me soucie par contre qu'ils soient intéressants pour les élèves, qu'ils retiennent leur attention, pour qu'ils y apprennent quelque chose, et en sortent avec la satisfaction d'avoir compris et appris. Pour arriver à cela, il n'y a pas besoin de "faire du ludique" dans le sens "jeux et Cie".

D’après mon expérience par contre, l'art de la mise en scène est important : enseigner, pour moi, c'est jouer un rôle, c'est une représentation, c'est un art du spectacle. Les meilleurs profs que j'ai eus dans l'ensemble de ma scolarité, du primaire à la prépa et même à la fac, et pas qu'en lettres, avaient tous un point commun : ils étaient de vrais comédiens, qui savaient créer une atmosphère, un suspense, ménager leurs effets, mettre en scène leur propos, qu'il s'agisse de l'étude d'une Fable de La Fontaine, de la nuit de Varennes, ou d'une expérience d'oxydoréduction. On était scotchés, on buvait leurs paroles, on ne voyait pas le temps passer, on riait, on était émus, curieux, étonnés, intrigués, scandalisés parfois, mais on comprenait tout, et mieux, on le retenait.

Bien d'accord avec toi.

Luigi_B a écrit:Moi j'ai fait un cours ludique sur le sonnet "L'Arc en ciel" de Charles de Vion d'Alibray et depuis, bizarrement, tous les pédagogistes me sont tombés dessus. calimero
Razz
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Mareuil le Mer 9 Jan - 19:55

Luigi_B a écrit:Moi j'ai fait un cours ludique sur le sonnet "L'Arc en ciel" de Charles de Vion d'Alibray et depuis, bizarrement, tous les pédagogistes me sont tombés dessus. calimero
Les pédagos ne sont pas du tout ludiques ; ce sont des croque-morts patentés, tristes comme la pluie et chiants comme un jour sans pain. A-t-on jamais vu quelqu'un d'aussi ennuyeux que le Gaby, par exemple ?

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Will.T le Mer 9 Jan - 20:00

Vous pouvez vous faire une idée de l'émission ici : clic
avatar
Will.T
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Sapotille le Mer 9 Jan - 20:05

Pili a écrit:

Et dans l'histoire, nous avons perdu notre journaliste, et on a dû lui passer l'envie de bosser avec des profs !



Elle pourra dire, comme quelqu'un de ma connaissance, et après la lecture de toutes ces pages :

"Les enseignants, il est plus facile de les faire parler que de les faire taire !" Razz Wink



Dernière édition par Sapotille le Mer 9 Jan - 20:40, édité 1 fois
avatar
Sapotille
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Pili le Mer 9 Jan - 20:33

henriette a écrit:Je vais peut-être me faire lyncher, mais je crois qu'un prof qui commence à réfléchir en terme de ludique est plutôt mal parti pour enseigner, et court le risque de se transformer rapidement en GO de périscolaire.
.

Shocked Quel mépris pour les gens, c'est incroyable ...j'y vois même un manque de tolérance par rapport aux collègues qui travaillent différemment .
Je vais bien, merci ! Je ne suis pas "mal partie" , je suis prof et je le resterai !


Je crois que le principal est que chacun bosse comme il le souhaite , point ! Qu'il fasse des choses en accord avec sa personnalité , ainsi il restera crédible .
Je vous imagine mal agiter le lapin crétin de Cripure par exemple , et pourtant cette technique peut fonctionner .

Mieux vaut éviter d'enterrer un prof comme ça Henriette, je suis sur la place et je le resterai...je vous le garantis....meme si parfois ô l'horreur Shocked l'aspect ludique a sa place dans mes cours .

avatar
Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Pili le Mer 9 Jan - 20:33

Sapotille a écrit:
Pili a écrit:

Et dans l'histoire, nous avons perdu notre journaliste, et on a dû lui passer l'envie de bosser avec des profs !



Elle pourra dire, comme quelqu'un de ma connaissance, et après la lecture de toutes ces pages :

"Les enseignants, c'est plus facile de les faire parler que de les faire taire !" Razz Wink

lol!
avatar
Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Zorglub le Mer 9 Jan - 20:45

Will.T a écrit:Vous pouvez vous faire une idée de l'émission ici : clic
Aussi bien, vous auriez pu poster ce message dans le fil "un peu d'humour" (dont vous en êtes un fidèle et pertinent contributeur) !
avatar
Zorglub
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Collier de Barbe le Mer 9 Jan - 20:48

"Si demain je pouvais arrêter de bosser, et je suis intimement persuadé que 99,9 % des intervenants de ce forum feraient de même, je donnerais peut-être quelques cours gratuits de grec par exemple, dans une association , mais je ne mettrais plus les pieds dans un établissement scolaire."

On doit vraiment pas avoir le même idéal, Lefteris. C'est quoi qui te fait rêver: une existence de rentier ou tu viendrais de temps à autre "hélleniser" un peu les masses pour le plaisir?
Mais quel ennui..., quelle inutilité...

Je suis heureux d'enseigner, j'y prends plaisir...même si certains élèves/collègues/supérieurs me sont insupportables, même si certains jours j'ai plutôt envie de rester chez moi à étudier une belle partie de Kasparov ou de Fischer ou faire des patisseries ou me repasser tout Kubrick ou me barrer avec ma dulcinée...

Je trouve dramatique de n'être passionné que par sa matière sans sentir d'excitation à propos des défis et des difficultés à la faire passer à Kevin et Kevina. ça vaut quoi tout ce savoir s'il n'est que pour nous ou pour d'autres adultes avec qui on palabre?

On ne joue jamais dans mon cours, mais ça me dérange pas que des collègues s'y essaient. Il faut expérimenter, peut être que ça peut être une voie utile. J'essaie que le cours soit pas trop ennuyeux et il arrive qu'on rigole aussi. Mais c'est vrai le plus souvent c'est un peu dur & chiant...
Jusqu'ici j'ai toujours eu des retours positifs (au moins quelques uns). Contrairement à ce que dit un des personnages de l'intéressant Detachment on m'a déjà dit merci pour le travail effectué... Si par malheur il n'y a plus de reconnaissance, il faudra alors reconsidérer.

_________________
CdB
@AbbeCordillere
avatar
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par philann le Mer 9 Jan - 20:50

Collier de Barbe + 1000!
Mais, je n'accepterai pas forcément tout ce que supportent certains collègues non plus...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par LadyC le Mer 9 Jan - 20:52

Zorglub a écrit:
Will.T a écrit:Vous pouvez vous faire une idée de l'émission ici : clic
Aussi bien, vous auriez pu poster ce message dans le fil "un peu d'humour" (dont vous en êtes un fidèle et pertinent contributeur) !

En effet. C'est sidérant. On dirait une mauvaise publicité pour, je ne sais pas, une lingette intime ou un produit post-ménopause (j'ai cliqué sur le premier lien, je ne sais pas ce que ça donne avec un homme). Même la couleur du décor est le guimauve. affraid

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile
avatar
LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par farfalla le Mer 9 Jan - 21:16

henriette a écrit:Je vais peut-être me faire lyncher, mais je crois qu'un prof qui commence à réfléchir en terme de ludique est plutôt mal parti pour enseigner, et court le risque de se transformer rapidement en GO de périscolaire.

Ce n'est pas demain la veille que je serais GO de périscolaire comme tu dis ! En ce moment j'étudie la présentation physique avec les élèves, demain je vais faire un "qui est-ce" : ça me permettra de savoir très rapidement si les élèves connaissent leur vocabulaire et le maîtrisent. Ensuite ils passeront chacun leur tour à l'oral et les autres élèves devront éliminer au fur et à mesure les personnages qui ne correspondent pas à la description faite. En 20 minutes maxi, tous les élèves auront fait de l'expression orale et de la compréhension orale non stop pendant ce laps de temps. Trouve-moi une autre activité qui puisse apporter autant à la classe en si peu de temps... Oui, cette partie du cours sera ludique, mais ils auront appris des choses / consolidé leurs acquis et surtout tout le monde aura participé.
Ensuite par contre ils feront une expression écrite, notée.

Mais je dois être une mauvaise prof...


henriette a écrit:Je me soucie par contre qu'ils soient intéressants pour les élèves, qu'ils retiennent leur attention, pour qu'ils y apprennent quelque chose, et en sortent avec la satisfaction d'avoir compris et appris. Pour arriver à cela, il n'y a pas besoin de "faire du ludique" dans le sens "jeux et Cie".
Bien sûr mes cours ne sont pas intéressants. On peut même dire qu'ils sont inutiles tant qu'on y est.
Oui, demain je ferai un jeu, mais ils auront compris, appris et ils seront contents d'eux !

henriette a écrit:D’après mon expérience par contre, l'art de la mise en scène est important : enseigner, pour moi, c'est jouer un rôle, c'est une représentation, c'est un art du spectacle. Les meilleurs profs que j'ai eus dans l'ensemble de ma scolarité, du primaire à la prépa et même à la fac, et pas qu'en lettres, avaient tous un point commun : ils étaient de vrais comédiens, qui savaient créer une atmosphère, un suspense, ménager leurs effets, mettre en scène leur propos, qu'il s'agisse de l'étude d'une Fable de La Fontaine, de la nuit de Varennes, ou d'une expérience d'oxydoréduction. On était scotchés, on buvait leurs paroles, on ne voyait pas le temps passer, on riait, on était émus, curieux, étonnés, intrigués, scandalisés parfois, mais on comprenait tout, et mieux, on le retenait.

Là par contre je suis d'accord. Mais on peut faire les deux.
Avant les vacances, j'ai fait un mots-croisés par rapport à Noël avec mes 3°Prépa pro. Et bien ça les a motivé, ils ont fait le travail et certains ont même eu un 10/10 alors qu'ils plafonnent à 3 ou 4 de moyenne en espagnol. Et bien figure-toi qu'ils ont retenu des choses, vraiment et que lundi quand on a fait la suite de cela, des élèves étaient capables de revenir sur ce que l'on avait dit la fois d'avant, il y a donc plus de 15 jours. Ils m'ont surprises, positivement, et étaient fiers d'eux.
Alors oui, si avec eux je dois passer par le ludique, de temps en temps, en outil pour faire passer un message, alors oui je le ferai, car mon job c'est de leur apporter un savoir, des connaissances. Et là, c'est ce que j'ai fait, que cela plaisent à certains ou non.

_________________
2013-2014 : en espagnol : 3°PP + 2°PRO (*2) + 1°PRO + T°PRO / en français : 2°PRO
2012-2013 : 5e, 4e, 3e / 3°prépa-pro + 2°PRO + 1°PRO + T°PRO / 2°LV2 + 2°LV3 + 1°ST2S
2011-2012 : 6e, 4e, 3e / 2° PRO + 1°PRO + T°PRO / 1°ST2S + T°ST2S + 1°LV3
2010-2011 : 1°ST2S + 2°PRO + 1°PRO +  2°LV3 + 1°LV3 + T°LV3 + CM1 + CM2

"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda
"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
avatar
farfalla
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Lefteris le Mer 9 Jan - 21:20

Collier de Barbe a écrit:"Si demain je pouvais arrêter de bosser, et je suis intimement persuadé que 99,9 % des intervenants de ce forum feraient de même, je donnerais peut-être quelques cours gratuits de grec par exemple, dans une association , mais je ne mettrais plus les pieds dans un établissement scolaire."

On doit vraiment pas avoir le même idéal, Lefteris. C'est quoi qui te fait rêver: une existence de rentier ou tu viendrais de temps à autre "hélleniser" un peu les masses pour le plaisir?
Mais quel ennui..., quelle inutilité...

Je suis heureux d'enseigner, j'y prends plaisir...même si certains élèves/collègues/supérieurs me sont insupportables, même si certains jours j'ai plutôt envie de rester chez moi à étudier une belle partie de Kasparov ou de Fischer ou faire des patisseries ou me repasser tout Kubrick ou me barrer avec ma dulcinée...

Je trouve dramatique de n'être passionné que par sa matière sans sentir d'excitation à propos des défis et des difficultés à la faire passer à Kevin et Kevina. ça vaut quoi tout ce savoir s'il n'est que pour nous ou pour d'autres adultes avec qui on palabre?

On ne joue jamais dans mon cours, mais ça me dérange pas que des collègues s'y essaient. Il faut expérimenter, peut être que ça peut être une voie utile. J'essaie que le cours soit pas trop ennuyeux et il arrive qu'on rigole aussi. Mais c'est vrai le plus souvent c'est un peu dur & chiant...
Jusqu'ici j'ai toujours eu des retours positifs (au moins quelques uns). Contrairement à ce que dit un des personnages de l'intéressant Detachment on m'a déjà dit merci pour le travail effectué... Si par malheur il n'y a plus de reconnaissance, il faudra alors reconsidérer.
Déjà, je ne rêve pas , parce que je sais que ça n'arrivera jamais. Mais comme je ne sais pas ce que signifie le terme s'ennuyer, j'occuperais très bien mon temps. Quant à l'utilité ... Oui , faire passer à des adultes un savoir qui apporte beaucoup dans la vie (j'ai dit le grec au hasard, car je l'ai appris adulte justement) vaudrait au moins autant que faire essentiellement de la garderie. Ce que je fais, n'importe qui peut le faire, et de toute manière, très bientôt, ces choses méprisées par la société disparaîtront.
Cela dit , je ne suis pas "malheureux" dans mon métier,il faudrait pour cela que je sois déçu dans des attentes démesurées, même plutôt heureux de la liberté qu'il me procure. C'est mon troisième métier, je suis disons un homme "mûr", ce qui modère l'accablement comme l'excitation. Je fais mon boulot le plus sérieusement que je peux, comme tout le monde, puis je passe à autre chose, je lis ce qui m'intéresse, je fais du sport, j'ai une vie privée etc. J'ai même du mal, comme je le dis plus haut, à comprendre que l'on puisse déprimer rien qu'à cause du boulot, parce que les ados sont infects, ça me paraît un manque de recul (je ne parle pas des circonstances extérieures, des dommages collatéraux qui minent des collègues : éloignement, difficultés financières, de logement etc.) .
La reconnaissance, j'en ai parfois, j'en suis content non par vanité, car je ne place pas mon bonheur dans l'opinion d'autrui, en bien ou en mal, mais parce qu'au moins quelqu'un va pouvoir en profiter. (Tiens justement j'ai reçu un mail de voeux d'une ancienne élève qui fait deux langues anciennes en prépa, et me remercie de lui avoir donné le goût, il faut l'empailler celle-là) . La seule reconnaissance qui vaille, pour une activité salariée, c'est la fiche de paie.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par philann le Mer 9 Jan - 21:30

astopia a écrit:
Alors oui, si avec eux je dois passer par le ludique, de temps en temps, en outil pour faire passer un message, alors oui je le ferai, car mon job c'est de leur apporter un savoir, des connaissances. Et là, c'est ce que j'ai fait, que cela plaisent à certains ou non.

Mais moi aussi je fais parfois du ludique: jeu de l'oie et compagnie et même j'utilise les TICE, c'est dire Rolling Eyes
L'idée n'est pas de critiquer un mode de travail qui peut parfois être ludique, le but c'est d'affirmer que le mode d'enseignement n'est qu'un moyen et que ce qui importe au final c'est ce que les élèves apprennent.

Les critiques du ludique ne s'adressent pas aux collègues qui parfois font des jeux mais aux pédagols (et parfois collègues) qui considèrent que le ludique est un but en soi, forcément quelque chose de bien et que l'on doit rejeter le pénible, exigeant, frustrant, par coeur etc...
avatar
philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Igniatius le Mer 9 Jan - 21:34

Collier de Barbe a écrit:"Si demain je pouvais arrêter de bosser, et je suis intimement persuadé que 99,9 % des intervenants de ce forum feraient de même, je donnerais peut-être quelques cours gratuits de grec par exemple, dans une association , mais je ne mettrais plus les pieds dans un établissement scolaire."

On doit vraiment pas avoir le même idéal, Lefteris. C'est quoi qui te fait rêver: une existence de rentier ou tu viendrais de temps à autre "hélleniser" un peu les masses pour le plaisir?
Mais quel ennui..., quelle inutilité...

Je suis heureux d'enseigner, j'y prends plaisir...même si certains élèves/collègues/supérieurs me sont insupportables, même si certains jours j'ai plutôt envie de rester chez moi à étudier une belle partie de Kasparov ou de Fischer ou faire des patisseries ou me repasser tout Kubrick ou me barrer avec ma dulcinée...

Je trouve dramatique de n'être passionné que par sa matière sans sentir d'excitation à propos des défis et des difficultés à la faire passer à Kevin et Kevina. ça vaut quoi tout ce savoir s'il n'est que pour nous ou pour d'autres adultes avec qui on palabre?

On ne joue jamais dans mon cours, mais ça me dérange pas que des collègues s'y essaient. Il faut expérimenter, peut être que ça peut être une voie utile. J'essaie que le cours soit pas trop ennuyeux et il arrive qu'on rigole aussi. Mais c'est vrai le plus souvent c'est un peu dur & chiant...
Jusqu'ici j'ai toujours eu des retours positifs (au moins quelques uns). Contrairement à ce que dit un des personnages de l'intéressant Detachment on m'a déjà dit merci pour le travail effectué... Si par malheur il n'y a plus de reconnaissance, il faudra alors reconsidérer.

Je trouve aussi la phrase de Lefteris un peu excessive, mais je ne la crois pas dénuée de fondement pour énormément de monde, surtout actuellement.

Ceci étant dit, si tu travailles pour la reconnaissance, tu vas au-delà de grandes désillusions : il faut travailler parce que l'on est convaincu de l'utilité de sa tâche.
Et quand on reçoit de la reconnaissance, on peut être satisfait.
Travailler POUR la reconnaissance, c'est risquer de devenir démago, comme tes amis one-hundred-and-forty, qui se textotent dès qu'un élève a dit "hein, ça a déjà sonné ?" ou "ouah, tel prof il est trop nul par rapport à vous" avec #BonheurPédagogique.

Enfin c'est mon avis.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Collier de Barbe le Mer 9 Jan - 21:35

"Ce que je fais, n'importe qui peut le faire"
"La seule reconnaissance qui vaille, pour une activité salariée, c'est la fiche de paie."

Merci de votre message, mais les assertions ci-dessus me sont peu compréhensibles. Comment pouvez vous à la fois être heureux de la reconnaissance que vous procurent vos anciens élèves tout en indiquant que ce que vous faites est à la portée de tous et/ou que la seule vraie reconnaissance se compte en €?
Je ne vois pas ce qu'il y a de sale à être rétribué pour avoir fait son métier; métier que je préfère 1000 fois exercer par goût que par nécessité. Et dans ce métier il y a le plaisir de transmettre et oui aussi se carrer des ados (qui par nature sont assez pénibles, à lire certains collègues, on pourrait croire qu'ils ont traversé l'adolescence déjà vieux) toute la journée, ce qui m'embête beaucoup moins que d'avoir à rencontrer leurs géniteurs... Et je pense pas du tout, que cette "garderie" comme vous dites soit à la portée de tous (mais inversement, je ne supporterais pas 2h de bosser dans un bureau d'une tour quelconque).

_________________
CdB
@AbbeCordillere
avatar
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Lefteris le Mer 9 Jan - 21:40

LadyC a écrit:
Zorglub a écrit:
Will.T a écrit:Vous pouvez vous faire une idée de l'émission ici : clic
Aussi bien, vous auriez pu poster ce message dans le fil "un peu d'humour" (dont vous en êtes un fidèle et pertinent contributeur) !

En effet. C'est sidérant. On dirait une mauvaise publicité pour, je ne sais pas, une lingette intime ou un produit post-ménopause (j'ai cliqué sur le premier lien, je ne sais pas ce que ça donne avec un homme). Même la couleur du décor est le guimauve. affraid
J'aime bien tes comparaisons Razz Je suis allé voir , Evelyne et les TICE , (et ses cuisses en gros plan) , la collègue de LC qui fait Shakespeare ... affraid

Je n'aurais pas pensé aux produits que tu cites, mais à la lessive miracle qui change la vie après des années de détachage à la main , ou à la vie de Sainte-Thérèse d'Avila , vu les airs illuminés...


Dernière édition par Lefteris le Mer 9 Jan - 22:07, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Igniatius le Mer 9 Jan - 21:44

Collier de Barbe a écrit:"Ce que je fais, n'importe qui peut le faire"
"La seule reconnaissance qui vaille, pour une activité salariée, c'est la fiche de paie."

Merci de votre message, mais les assertions ci-dessus me sont peu compréhensibles. Comment pouvez vous à la fois être heureux de la reconnaissance que vous procurent vos anciens élèves tout en indiquant que ce que vous faites est à la portée de tous et/ou que la seule vraie reconnaissance se compte en €?
Je ne vois pas ce qu'il y a de sale à être rétribué pour avoir fait son métier; métier que je préfère 1000 fois exercer par goût que par nécessité. Et dans ce métier il y a le plaisir de transmettre et oui aussi se carrer des ados (qui par nature sont assez pénibles, à lire certains collègues, on pourrait croire qu'ils ont traversé l'adolescence déjà vieux) toute la journée, ce qui m'embête beaucoup moins que d'avoir à rencontrer leurs géniteurs... Et je pense pas du tout, que cette "garderie" comme vous dites soit à la portée de tous (mais inversement, je ne supporterais pas 2h de bosser dans un bureau d'une tour quelconque).


Et à mon avis, c'est là qu'on se plante (parce que je pense comme toi) : face à la situation, on s'adapterait et on ferait le boulot, et sans doute le plus consciencieusement possible.
Comme tous les profs quoi.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Lefteris le Mer 9 Jan - 21:58

Collier de Barbe a écrit:"Ce que je fais, n'importe qui peut le faire"
"La seule reconnaissance qui vaille, pour une activité salariée, c'est la fiche de paie."

Merci de votre message, mais les assertions ci-dessus me sont peu compréhensibles. Comment pouvez vous à la fois être heureux de la reconnaissance que vous procurent vos anciens élèves tout en indiquant que ce que vous faites est à la portée de tous et/ou que la seule vraie reconnaissance se compte en €?
Je ne vois pas ce qu'il y a de sale à être rétribué pour avoir fait son métier; métier que je préfère 1000 fois exercer par goût que par nécessité. Et dans ce métier il y a le plaisir de transmettre et oui aussi se carrer des ados (qui par nature sont assez pénibles, à lire certains collègues, on pourrait croire qu'ils ont traversé l'adolescence déjà vieux) toute la journée, ce qui m'embête beaucoup moins que d'avoir à rencontrer leurs géniteurs... Et je pense pas du tout, que cette "garderie" comme vous dites soit à la portée de tous (mais inversement, je ne supporterais pas 2h de bosser dans un bureau d'une tour quelconque).

Ai-je dit que c'était sale ? Simplement une manière de rappeler qu'il s'agit d'un métier avant d'être une passion. Quant au goût, il peut être là, comme comme pas du tout, selon les jours, les classes, les élèves. Je dis aussi sous une autre forme la même chose sur le fait de préférer bosser comme ça que dans un bureau.
Il ne faut pas non plus tordre mon propos non sans mauvaise foi Twisted Evil : ou lecture un peu superficielle : je ne suis pas "heureux" qu'un élève poursuive les langues anciennes, je suis content pour lui et aussi pour la matière. Je n'ai jamais dit que c'était à la portée de tous, mais il va de soi que c'est à la portée de n'importe qui comme moi ,pas du collègue de techno ou du gestionnaire (comment ferait-on quand quelqu'un est muté, sinon ? ) , ce qui change quand même le sens.
Quant aux ados , du moins dans certains établissements, oui, je l'affirme haut et fort, ils sont pires que naguère, de plus en plus mal élevés. Je suis apparemment plus vieux, j'ai été ado et particulièrement paresseux surtout dans le second cycle (je suis devenu travailleur plus tard), mais on se cachait plus qu'on ne s'exhibait, on se faisait discret , car la société n'allait pas dans notre sens, ni la famille, et il y avait quand même un tri. Oui, les classes étaient silencieuses, non on ne passait pas encore en seconde, quelle que soit la série, en ne sachant pas écrire et en refusant de lire. Et tout ça saute encore plus aux yeux quand on a complètement décroché pendant un certain temps...
Une des premières choses à mon sens pour redresser la barre serait de cesser ce déni , et d'accepter certains diagnostics.


Dernière édition par Lefteris le Mer 9 Jan - 23:19, édité 2 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Igniatius le Mer 9 Jan - 22:02

Et là je suis entièrement d'accord avec Lefteris, sans réserve.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par henriette le Mer 9 Jan - 22:02

astopia a écrit:
henriette a écrit:Je vais peut-être me faire lyncher, mais je crois qu'un prof qui commence à réfléchir en terme de ludique est plutôt mal parti pour enseigner, et court le risque de se transformer rapidement en GO de périscolaire.

Ce n'est pas demain la veille que je serais GO de périscolaire comme tu dis ! En ce moment j'étudie la présentation physique avec les élèves, demain je vais faire un "qui est-ce" : ça me permettra de savoir très rapidement si les élèves connaissent leur vocabulaire et le maîtrisent. Ensuite ils passeront chacun leur tour à l'oral et les autres élèves devront éliminer au fur et à mesure les personnages qui ne correspondent pas à la description faite. En 20 minutes maxi, tous les élèves auront fait de l'expression orale et de la compréhension orale non stop pendant ce laps de temps. Trouve-moi une autre activité qui puisse apporter autant à la classe en si peu de temps... Oui, cette partie du cours sera ludique, mais ils auront appris des choses / consolidé leurs acquis et surtout tout le monde aura participé.
Ensuite par contre ils feront une expression écrite, notée.

Mais je dois être une mauvaise prof...


henriette a écrit:Je me soucie par contre qu'ils soient intéressants pour les élèves, qu'ils retiennent leur attention, pour qu'ils y apprennent quelque chose, et en sortent avec la satisfaction d'avoir compris et appris. Pour arriver à cela, il n'y a pas besoin de "faire du ludique" dans le sens "jeux et Cie".
Bien sûr mes cours ne sont pas intéressants. On peut même dire qu'ils sont inutiles tant qu'on y est.
Oui, demain je ferai un jeu, mais ils auront compris, appris et ils seront contents d'eux !

henriette a écrit:D’après mon expérience par contre, l'art de la mise en scène est important : enseigner, pour moi, c'est jouer un rôle, c'est une représentation, c'est un art du spectacle. Les meilleurs profs que j'ai eus dans l'ensemble de ma scolarité, du primaire à la prépa et même à la fac, et pas qu'en lettres, avaient tous un point commun : ils étaient de vrais comédiens, qui savaient créer une atmosphère, un suspense, ménager leurs effets, mettre en scène leur propos, qu'il s'agisse de l'étude d'une Fable de La Fontaine, de la nuit de Varennes, ou d'une expérience d'oxydoréduction. On était scotchés, on buvait leurs paroles, on ne voyait pas le temps passer, on riait, on était émus, curieux, étonnés, intrigués, scandalisés parfois, mais on comprenait tout, et mieux, on le retenait.

Là par contre je suis d'accord. Mais on peut faire les deux.
Avant les vacances, j'ai fait un mots-croisés par rapport à Noël avec mes 3°Prépa pro. Et bien ça les a motivé, ils ont fait le travail et certains ont même eu un 10/10 alors qu'ils plafonnent à 3 ou 4 de moyenne en espagnol. Et bien figure-toi qu'ils ont retenu des choses, vraiment et que lundi quand on a fait la suite de cela, des élèves étaient capables de revenir sur ce que l'on avait dit la fois d'avant, il y a donc plus de 15 jours. Ils m'ont surprises, positivement, et étaient fiers d'eux.
Alors oui, si avec eux je dois passer par le ludique, de temps en temps, en outil pour faire passer un message, alors oui je le ferai, car mon job c'est de leur apporter un savoir, des connaissances. Et là, c'est ce que j'ai fait, que cela plaisent à certains ou non.

Ce que je voulais dire, Astopia - et Pili aussi - ce n'est pas qu'il ne faut pas faire de jeux, surtout lorsqu'ils viennent en appui du cours, comme vous le faites, comme il m'arrive aussi de le faire ponctuellement. Ce dont je parlais, c'est ce que j'ai vu chez différents collègues (en particulier en LC, mais pas sur le forum, où cette tendance n'est pas présente me semble-t-il), pour lesquels le ludique était le pré-requis incontournable de toute activité pédagogique (comme pour d'autres ce seront les TICE) et motivait tous leurs choix de cours, ce qu'ils allaient aborder, ou pas : je pense que là, il y a problème, et confusion entre fin et moyen. Car dans la bouche des partisans du "tout ludique" , celui-ci a vite pour corolaire le "trop difficile", et pour ennemi la notion même d'efforts, perçus comme quelque chose d'ingrat, de besogneux et non épanouissant, dont il est souhaitable de dispenser au maximum l'élève : ce qui est une très grave erreur, vous en conviendrez.
Après, chacun est bien libre de faire comme il l'entend, et heureusement.
Mais je pense que se laisser imposer insidieusement le "ludique" comme notion incontournable d'un prétendu "bon" enseignement, le seul qui n'ennuie pas les élèves, etc.etc., comme on en voit la dérive depuis plusieurs années, c'est très pernicieux, car cela dénature l'enseignement, qui n'a pas à être ou ne pas être ludique : c'est avant tout faire passer des connaissances, pas distraire. Et je suis persuadée que là-dessus, on se rejoint, non ?


Dernière édition par henriette le Mer 9 Jan - 22:03, édité 1 fois (Raison : apport de précision)
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Fesseur Pro le Mer 9 Jan - 22:04

Collier de Barbe a écrit: à lire certains collègues, on pourrait croire qu'ils ont traversé l'adolescence déjà vieux.
Laughing
+ 1
Sinon, je suis également un prof heureux.
Et pas le seul heureusement même si on a de plus en plus l'impression d'être des exceptions.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [France5] Cherche enseignants passionnés pour une émission TV

Message par Clarinette le Mer 9 Jan - 22:11

JPhMM a écrit:
lene75 a écrit:Notre formateur nous disait sans cesse : "On sanctionne d'abord, on discute après", "il faut aimer les élèves non pas pour ce qu'ils sont mais pour ce qu'ils peuvent devenir"
Je trouve cette affirmation tout à fait insupportable. D'autant qu'aimer quelqu'un pour ce qu'il peut devenir (et donc ce qu'on espère qu'il deviendra) n'est pas aimer mais tenter de prendre possession.
Je pense que c'était en écho à la citation attribuée à Goethe : "Traitez les gens comme s'ils étaient ce qu'ils devraient être, et vous les aiderez ainsi à devenir ce qu'ils sont capables d'être." Je trouve cette formule assez proche de l'idée que je me fais de ma "mission". Aïe : mission, passion, pas bon, tout ça... Razz

Kilmeny a écrit:
Clarinette a écrit:Décidément, nous sommes un sujet vendeur ! Shocked
Sans compter ceux qui envoient des MP... !! humhum
Zyva ! Tu te fais chébran par des journalistes en MP ? Shocked
avatar
Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum