Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par lene75 le Mar 15 Jan 2013 - 18:33

@philann a écrit:tu pense à quoi Lene? (si ce n'est pas indiscret)

Il y a les conventions officielles des universités : opération Phénix, partenariat avec le Cnam, admission sans concours à l'IAE Paris pour les étudiants en LSH (Lettres, histoire, philo, art, etc.) ayant de bons dossiers et probablement plein d'autres dont je n'ai pas eu vent ou que j'ai oubliées, mais ça reste la partie émergée de l'iceberg. Ensuite il y a les débouchés naturels, dans l'édition par exemple, mais c'est un secteur assez sinistré aussi. Et puis il y a toutes les admissions parallèles en écoles de commerce (y compris les plus grandes : HEC, Essec), Science po, qui recrute massivement des bac+5 et offre des débouchés assez variés et plein de masters pro (pour ma part, je m'étais tournée vers le marketing : Assas, Celsa et d'autres). C'est en entretien à Assas qu'on m'a expliqué pourquoi on m'accueillait à bras ouverts : on m'a demandé quelles qualités j'avais par rapport à des étudiants correspondant plus à la formation, j'ai répondu que je savais bien écrire, je n'ai même pas eu besoin de développer, la "professionnelle" m'a immédiatement répondu que c'était très recherché par les entreprises parce que devenu assez rare et que c'était donc un véritable atout, un autre m'a demandé mon score au TOEIC (980/990), il a failli tomber dans les pommes, alors que franchement, je ne me sens pas super à l'aise en anglais et je n'avais pas réellement fait d'anglais depuis plusieurs années, juste bachoté 2 semaines avant de me présenter au test (qu'on me demandait pour l'Essec, où mon dossier avait aussi été retenu), et enfin, quand on m'a demandé ce que je voulais faire, je m'étais un peu renseignée et j'avais un projet à peu près cohérent et conscience des atouts et obstacles de mon parcours précédent, j'ai dit que je voulais vendre des yaourts (véridique !) et que je préférais le marketing stratégique mais que compte-tenu de ma formation, j'avais bien conscience qu'on ne me proposerait au départ que des postes de marketing opérationnel, réaction : "Au moins vous savez ce que vous voulez faire : toutes les autres filles veulent travailler dans le luxe ou la mode Rolling Eyes ". Après il faut en tenter plein parce que ça dépend sur qui on tombe en entretien, mais il y a plein d'opportunités. Et enfin, restent les écoles privés, qui s'arrachent les "clients" aux salons (j'étais allée au salon studyrama bac+5), qui sont très nombreuses à proposer de l'apprentissage (donc formation gratuite) mais dont il faut un peu se méfier même si elles annoncent des salaires d'embauche moyens qui dépassent le salaire d'un certifié en fin de carrière. Ah et puis les embauches directes à des postes éventuellement un peu subalternes, mais pour ce que j'en ai vu, on peut monter assez vite dans les entreprises, cela dit cette dernière solution est probablement plus ouverte aux étudiants de philo (en RH ou consulting, notamment) qu'à ceux de Lettres. Avec tout ça, il faut vraiment se forcer pour ne rien trouver, à condition d'être bon, bien sûr... les autres pourront toujours se replier sur le Capes vache

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par lene75 le Mar 15 Jan 2013 - 18:36

@iphigénie a écrit:oui mais justement, Lene tu dis "suite à premier échec au Capes": c'est rare de faire 5 ans de LC et de ne pas tenter le capes, non?

Je ne vois pas pourquoi ce serait plus rare qu'en philo, où c'est très courant : même parmi ceux qui avaient commencé la prépa agreg avec moi, beaucoup ont abandonné en cours d'année (et ne se sont donc pas présentés aux concours alors qu'il y étaient inscrits), mais il y en a plein aussi qui avaient renoncé à s'y inscrire.

Par ailleurs, je pense qu'on se moque bien de vouloir recruter en Lettres classiques, je pense que tout ce que recherche le ministère, ce sont des profs de français.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par caribouc le Mar 15 Jan 2013 - 18:38

@philann a écrit:En attendant, 2 postes en plus en interne, pour des gens déjà en place, qui enseignent déjà l'allemand!!! furieux (ils n'auraient pas pu en mettre 30 en plus en interne plutôt!!)
Pareil, en LM, ils sont passés de 92 à un incroyable et généreux 100 furieux tu parles d'une augmentation significative pale

Je ne comprends pas, pour ma part, ce refus d'augmenter le nombre de postes en interne, ce sont des gens déjà en place et "motivés" a priori. Non ?

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par philann le Mar 15 Jan 2013 - 18:46

Merci Lene!!
Intéressant comme expérience!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Docteur OX le Mar 15 Jan 2013 - 19:38

Merci pour le lien Roumégueur Ier !

Témoignage d'Augustin suite à l'article

Je ne suis pas étonnée qu'en lettres classiques la crise se fait plus forte : ce que l'on demande au capes est bien trop éloigné de ce que l'on peut enseigner en classe à l'heure actuelle. Même si le latin ou le grec restent optionnels, il n'en demeure pas moins que l'élève doit connaître ses déclinaisons, apprendre ses leçons, sa conjugaison, et faire un peu de thème ou de version. Or aujourd'hui, je constate que ce n'est plus le cas partout. Je viens de faire un remplacement et j'ai constaté en tombant de haut que les élèves de 5ème ne maîtrisaient absolument pas leur grammaire latine et encore moins la grammaire française (niveau primaire). En troisième, je me suis ennuyée à corriger des copies (35 élèves par classe) dont deux troisièmes, qui n'avaient pas le niveau requis pour se préparer au brevet. Nous sommes en janvier. Il y a un sérieux problème. Le métier de professeur n'existe plus tel que nous l'avons connu. Il est devenu le métier d'éducateur spécialisé lorsqu'il faut remédier aux problèmes de chaque élève aux graves difficultés d'apprentissage (précocité, lenteur, dyslexie) sans parler de certains qui sont a scolaire ou précoces dans leur comportement violent, a social. Certains élèves aussi travaillent avec un ordinateur et rendent leur devoir sur clef USB, car ne peuvent pas écrire avec un stylo, et sont mélangés avec d'autres élèves qui travaillent bien. J'ai reçu une éducation où "on ne mélange pas les torchons et les serviettes" pour y voir clair et avancer. Nous ne sommes pas préparés concrètement à travailler, à enseigner à ces enfants là, je regrette. Trop d'hétérogénité est nuisible aussi bien pour le bon élève, que l'élève à difficultés et pour l'enseignant qui ne peut pas faire grand chose puisqu'il n'est pas formé par nos chers concours trop académiques, trop éloignés de la réalité du nouveau public.
Avec un M2, j'aime trop l'école pour abandonner mais depuis 2000, je constate que les choses vont en empirant à cause de cette trop grande hétérogénité dans une même classe. Tout le monde en subit les conséquences et ce n'est pas agréable du tout (bavardages intempestifs, arrogance, chahut).
Avec un M2, je souffre d'être inadaptée pour l'enseignement, alors qu'il y a trente ans, j'aurais pu m'épanouir. Je préfère donc donner des cours particuliers, c'est bien plus motivant pour les deux parties et plus intéressant au niveau intellectuel. Ce n'est plus le cas au collège par exemple. On nous tire vers le haut à bac plus 5 et il faudrait enseigner à des élèves qui n'ont pas du tout les codes scolaires. C'est nous, qui nous éloignons de ce public car on ne nous forme pas à faire face à l'hétérogénéité. De plus en tant que contractuel, on nous met face à des classes difficiles alors que les lauréats eux sont parfois mieux lotis que nous puisque pour leur première année, ils peuvent échapper aux classes hétérogènes préparant le brevet ou le bac en plus. C'est illogique.
Si je me réinscris au concours, dans lequel j'étais admissible, ce sera d'abord pour me maintenir au niveau intellectuel, au niveau de mes connaissances. Et si par chance, je réussis le concours, je réfléchirais à deux fois avant de m'engager, même par temps de crise économique.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Iphigénie le Mer 16 Jan 2013 - 7:14

@caribouc a écrit:
@philann a écrit:En attendant, 2 postes en plus en interne, pour des gens déjà en place, qui enseignent déjà l'allemand!!! furieux (ils n'auraient pas pu en mettre 30 en plus en interne plutôt!!)
Pareil, en LM, ils sont passés de 92 à un incroyable et généreux 100 furieux tu parles d'une augmentation significative pale

Je ne comprends pas, pour ma part, ce refus d'augmenter le nombre de postes en interne, ce sont des gens déjà en place et "motivés" a priori. Non ?
C'est ce qui me fait penser que les hausses faramineuses annoncées sur deux concours qui vont se chevaucher est encore un tour de passe passe cher aux cerveaux de la rue de Grenelle: "ben vous voyez, on voulait bien recruterles fameux 60 OOO postes mais on n'a ps eu les candidats suffisants".

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par lene75 le Mer 16 Jan 2013 - 10:41

@iphigénie a écrit:"ben vous voyez, on voulait bien recruterles fameux 60 OOO postes mais on n'a ps eu les candidats suffisants".

Je me suis posé la question, mais je trouve que c'est quand même une affirmation dangereuse, parce qu'à un moment, il va bien falloir se demander pourquoi on n'arrive pas à recruter pour ce merveilleux métier si bien payé toussa toussa.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Clarinette le Mer 16 Jan 2013 - 10:44

J'ai lu je ne sais où hier que 75 % de la population considère l'enseignement comme un métier d'avenir... humhum

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Moonchild le Mer 16 Jan 2013 - 16:57

@Clarinette a écrit:J'ai lu je ne sais où hier que 75 % de la population considère l'enseignement comme un métier d'avenir... humhum
Les 25 % qui restent sont soit des enseignants soit des étudiants qui risqueraient de se retrouver à passer les concours.
malmaisbien

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 16 Jan 2013 - 17:03

@Moonchild a écrit:
@Clarinette a écrit:J'ai lu je ne sais où hier que 75 % de la population considère l'enseignement comme un métier d'avenir... humhum
Les 25 % qui restent sont soit des enseignants soit des étudiants qui risqueraient de se retrouver à passer les concours.
malmaisbien

Ou peut-être que 75% des Français voudraient que notre statut se transforme en "emplois d'avenir" sauce Hollande.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par henriette le Mer 16 Jan 2013 - 17:24

Ce qu'il est en passe de devenir, car il faudra tout de même bien trouver quelque part des "profs" pour les mettre devant les élèves, concours ou pas...

C'est même, si ça se trouve, mine de rien, le début de la fin pour nos chers statuts : "et le combat cessa, faute de combattants..."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par John le Mer 16 Jan 2013 - 21:53

Peillon met la main à la pâte !


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Reine Margot le Mer 16 Jan 2013 - 21:55

il aurait dû mettre une marinière, au moins, pour rendre la chose plus sexy.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 16 Jan 2013 - 21:56

@Reine Margot a écrit:il aurait dû mettre une marinière, au moins, pour rendre la chose plus sexy.

Laughing Laughing

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Trinity le Mer 16 Jan 2013 - 21:57

Et il pense motiver les potentiels candidats ?

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Reine Margot le Mer 16 Jan 2013 - 21:58

j'l'ai vu, m'sieu, il copie!!!


_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Infiniment le Mer 16 Jan 2013 - 22:19

Si j'ai bien compris, dans ce gouvernement, c'est à qui aura la plus longue fera la une la plus ridicule ? Il faudrait dire à M. Peillon que, si l'école ne se paye pas de mots, elle ne se paye pas non plus d'images. Et l'on en vient à souhaiter qu'ils se contentent de nous ficher la paix...

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Clarinette le Mer 16 Jan 2013 - 22:22

@Moonchild a écrit:
@Clarinette a écrit:J'ai lu je ne sais où hier que 75 % de la population considère l'enseignement comme un métier d'avenir... humhum
Les 25 % qui restent sont soit des enseignants soit des étudiants qui risqueraient de se retrouver à passer les concours.
malmaisbien
C'est donc ça ! Very Happy

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Moonchild a écrit:
@Clarinette a écrit:J'ai lu je ne sais où hier que 75 % de la population considère l'enseignement comme un métier d'avenir... humhum
Les 25 % qui restent sont soit des enseignants soit des étudiants qui risqueraient de se retrouver à passer les concours.
malmaisbien

Ou peut-être que 75% des Français voudraient que notre statut se transforme en "emplois d'avenir" sauce Hollande.
Sad

@Infiniment a écrit:Si j'ai bien compris, dans ce gouvernement, c'est à qui aura la plus longue fera la une la plus ridicule ? Il faudrait dire à M. Peillon que, si l'école ne se paye pas de mots, elle ne se paye pas non plus d'images. Et l'on en vient à souhaiter qu'ils se contentent de nous ficher la paix...
En fait, il n'avait pas fini sa phrase : il voulait écrire "le bonheur d'apprendre à apprendre"... Rolling Eyes

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par JPhMM le Mer 16 Jan 2013 - 22:31

@John a écrit:Peillon met la main à la pâte !

Il va apprendre quoi ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par philann le Mer 16 Jan 2013 - 22:33

J'aime beaucoup le "ça bouge à l'école" (pour ça gesticule) une minute de conscience, ça bouge ne signifie pas que ça avance, ni que ça progresse, ça ne reste pas identique...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 16 Jan 2013 - 22:33

@JPhMM a écrit:Il va apprendre quoi ?

"La morale laïque en contexte mondialisé". Vous avez 4h Monsieur Peillon.
Laughing

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par JPhMM le Mer 16 Jan 2013 - 22:37

@philann a écrit:J'aime beaucoup le "ça bouge à l'école" (pour ça gesticule) une minute de conscience, ça bouge ne signifie pas que ça avance, ni que ça progresse, ça ne reste pas identique...
Ca signifie aussi qu'avant ça ne bougeait pas.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Docteur OX le Mer 16 Jan 2013 - 22:43

@philann a écrit:J'aime beaucoup le "ça bouge à l'école" (pour ça gesticule) une minute de conscience, ça bouge ne signifie pas que ça avance, ni que ça progresse, ça ne reste pas identique...

Oui, c'est ça. Le "bougisme". Réunion l'autre jour au collège sur la 3ème Vague plan numérique... et voilà, qu'il faut "bouger" ! Faire un diapo avec des tas de "projets" en vue de "changer notre pédagogie" et de dématérialiser tout ce qui peut l'être... Et il faut que ça plaise au Conseil général, sinon on aura rien (TNI, tablettes, etc...) . Moi je demande seulement une salle ( et non 4), un collège (et non 2) et que ça """bouge""" dans les familles avec des coups de pied au cul dans le popotin de monchéri-moncoeur qui ne s'intéresse à rien et qui ne trouve aucune motivation à se lever le matin pour préparer son avenir.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Docteur OX le Mer 16 Jan 2013 - 22:49

Mauvais signe sur la couverture du Parisien... Peillon est à côté d'un "dans la peau d' Hitchcock".

Laissez moi deviner: "le crime était presque parfait"; "la mort aux trousses"... non ce serait plutôt "sueurs froides" ou "psychose"

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Presse-purée le Mer 16 Jan 2013 - 22:53

@iphigénie a écrit:En maths OK il y a d'autres débouchés;
mais il y a un truc qui m'échappe pour les LC :
comment il se fait que les admissibles soient si peu nombreux par rapport aux postes proposés?
Car enfin les étudiants de LC n'ont pas d'autres débouchés, et on doit connaître leur nombre ,non?
: est-ce à dire que l'on annonce sciemment des postes en nombre exagéré par rapport au nombre d'étudiants? histoire de faire croire qu'on recrute encore?

Nombre d'étudiants de LC vont en école de communication, de journalisme ou de commerce. Ce sont des profils TRES recherchés, car ils sont réputés cultivés, bosseurs, et surtout ce sont des linguistes. On en revient toujours au même point (et on continue dans la même direction): la langue.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recrutement de profs : Peillon lance une opération séduction

Message par Presse-purée le Mer 16 Jan 2013 - 23:04

Je viens de lire la suite du post: je vois que Lene, qui est un peu (mais pas trop) plus jeune que moi a la même expérience.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum