Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Tournesol
Expert

"doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Tournesol le Mar 15 Jan 2013 - 21:00
Je ne comprends pas pourquoi ce vers est un alexandrin :

"doux, même quand tu serres avec force le noeud"

Sauriez-vous m"éclairer ?...

_________________
J'habite près de mon silence
à deux pas du puits et les mots
morts d'amour doutant que je pense
y viennent boire en gros sabots
comme fantômes de l'automne
mais toute la mèche est à vendre
il est tari le puits, tari.

(G. Perros)

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours. (Gandhi)
avatar
Invité21
Neoprof expérimenté

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Invité21 le Mar 15 Jan 2013 - 21:05
Doux/ mê/me/quand/tu/se/rres a/vec/for/ce/ le/noeud.

Mais je ne suis pas sûre!

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Kilmeny le Mar 15 Jan 2013 - 21:16
Forcément

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Clarinette le Mar 15 Jan 2013 - 21:58
Sibérie a écrit:Doux/ mê/me/quand/tu/se/rres a/vec/for/ce/ le/noeud.

Mais je ne suis pas sûre!
Ben si !
thrasybule
Oracle

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par thrasybule le Mar 15 Jan 2013 - 21:59
Où est le problème?

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
littlemary
Vénérable

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par littlemary le Mar 15 Jan 2013 - 22:04
Sibérie a écrit:Doux/ mê/me/quand/tu/se/rres a/vec/for/ce/ le/noeud.

Mais je ne suis pas sûre!

c'est bien ça !
Cath
Bon génie

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Cath le Mar 15 Jan 2013 - 22:16
Et la césure à l'hémistiche?Je n'en vois pas.
avatar
Derborence
Modérateur

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Derborence le Mar 15 Jan 2013 - 22:17
Oui.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
avatar
Lilypims
Doyen

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Lilypims le Mar 15 Jan 2013 - 22:18
@thrasybule a écrit:Où est le problème?

Sibérie a écrit:Doux/ mê/me/quand/tu/se/rres a/vec/for/ce/ le/noeud.

Mais je ne suis pas sûre!

Là, je crois. On le compte ou pas quand il y a un s ce e devant voyelle?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Clarinette le Mar 15 Jan 2013 - 22:21
Ah oui, en effet, bien vu...
Cath
Bon génie

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Cath le Mar 15 Jan 2013 - 22:21
cath5660 a écrit:Et la césure à l'hémistiche?Je n'en vois pas.

@Derborence a écrit:Oui.

Hein? Suspect
Je ne sais pas si c'est à ma question que tu réponds, ou à celle du fil...
avatar
Violet
Bon génie

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Violet le Mar 15 Jan 2013 - 22:27
Mais quel est le souci ?
thrasybule
Oracle

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par thrasybule le Mar 15 Jan 2013 - 22:28
Chez Jaccottet, étudié l'année dernière avec les Tles L, les césures sont souvent dissymétriques et suivent des lois beaucoup flexibles que dans la métrique classique. Je le mettrai en enjambement après " serres", la suspension rythmique mimant la tension suggérée par les connotations du verbe.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Clarinette
Guide spirituel

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Clarinette le Mar 15 Jan 2013 - 22:31
Tant pis pour la césure, mais effectivement, on se retrouve avec 13 pieds syllabes si l'on fait la liaison "serreS avec".
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par lilith888 le Mar 15 Jan 2013 - 22:34
la liaison est assez affreuse à l'oreille dans ce cas
thrasybule
Oracle

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par thrasybule le Mar 15 Jan 2013 - 22:35
On va pas faire de liaison alors que , précisément, le mot est disjoint de l'autre, au contraire il n'y a plus de liaison puisqu'il y a coupure.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Celeborn le Mar 15 Jan 2013 - 22:35
Dans une vision archi-classique de la versification, effectivement, il ferait 13 (dans une vision archi-classique de la versification, « serres » ne serait de toute manière pas à la césure Wink)

Jaccottet s'est semble-t-il permis qu'on ne tienne pas compte du -s de la terminaison verbale de la 2e PS présent.

On ne lui en voudra pas Wink

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
thrasybule
Oracle

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par thrasybule le Mar 15 Jan 2013 - 22:39
Jaccottet est écartelé entre tradition et modernité: sacralisation des sources vives des référents antiques, transfiguration du référent homérique, et , à la fois, une volonté de la transformer la poésie de l'intérieur, en étant toujours dans le flux héraclitéen du devenir, qui livre avec la mémoire éternelle un combat impitoyable.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
thrasybule
Oracle

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par thrasybule le Mar 15 Jan 2013 - 22:52
Au passage, je ne savais pas que Philippe avait écrit des poèmes SM.
Répugnant.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Nita le Mar 15 Jan 2013 - 23:44
@thrasybule a écrit:Au passage, je ne savais pas que Philippe avait écrit des poèmes SM.
Répugnant.

J'y ai pensé aussi en lisant le titre du fil : bondage, vous avez dit bondage ?

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par User5899 le Mer 16 Jan 2013 - 1:14
@Tournesol a écrit:Je ne comprends pas pourquoi ce vers est un alexandrin :

"doux, même quand tu serres avec force le noeud"

Sauriez-vous m"éclairer ?...
Ce n'en est pas un en prosodie classique
doux/mê/me/quand/tu/ser/res/a/vec/for/ce/le/noeud : 13

En prosodie contemporaine (chanson, etc.), la finale de "serres" peut sans doute s'élider devant "avec".
Référence ?
Sinon, "doux" ne serait-il pas en contre-rejet ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par User5899 le Mer 16 Jan 2013 - 1:15
cath5660 a écrit:Et la césure à l'hémistiche?Je n'en vois pas.
"J'ai disloqué ce grand niais d'alexandrin" Razz
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par User5899 le Mer 16 Jan 2013 - 1:17
@thrasybule a écrit:Jaccottet est écartelé entre tradition et modernité: sacralisation des sources vives des référents antiques, transfiguration du référent homérique, et , à la fois, une volonté de la transformer la poésie de l'intérieur, en étant toujours dans le flux héraclitéen du devenir, qui livre avec la mémoire éternelle un combat impitoyable.
Mais chez Homère, l'alexandrin a douze pieds et le "s" compte professeur

Razz


Sinon, le bondage implique du matériel, me semble-t-il. Sans entrer dans une technique autre que celle de la versification, rappelons utilement en AP à nos ouailles qu'il est possible de serrer avec plein de parties du corps.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Abraxas le Mer 16 Jan 2013 - 4:32
@thrasybule a écrit:Au passage, je ne savais pas que Philippe avait écrit des poèmes SM.
Répugnant.


C'est aussi la première chose à laquelle j'ai pensé.
C'est même pour ça que j'ai ouvert le fil… Laughing
Déception… Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
albertine02
Grand sage

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par albertine02 le Mer 16 Jan 2013 - 7:33
@Abraxas a écrit:
@thrasybule a écrit:Au passage, je ne savais pas que Philippe avait écrit des poèmes SM.
Répugnant.


C'est aussi la première chose à laquelle j'ai pensé.
C'est même pour ça que j'ai ouvert le fil… Laughing
Déception… Very Happy Very Happy Very Happy

moi aussi.....et j'ai même trouvé que le fil avait mis du temps à déraper Razz

aurions-nous, en lettres, l'esprit très mal placé ? c'est en tout cas la réputation qu'avaient tous mes profs de lettres quand j'étais élève...et je finis par penser que c'était justifié Laughing
Contenu sponsorisé

Re: "doux, même quand tu serres avec force le noeud" : est-ce un alexandrin ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum