Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par @lex le Ven 18 Jan 2013 - 17:50

Bonjour à tous !

En ce début de weekend, je rentre une fois de plus chez moi, ayant en tête 2 ou 3 sales mômes qui m'ont gâché ma semaine. Enfin, les mômes... Leurs parents plutôt ! Et oui, comme on dit : "la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre"...

J'ai en effet une classe de 5e (j'en ai même 2, j'en ai tous les ans, et bon sang, que je déteste ce niveau ! Je trouve que les 5e cumulent les défauts : immaturité des petits 6e + entrée dans la révolte adolescente. Et que dire du programme de français ? Horrible !), une classe de 5e plutôt scolaire, avec de très bons éléments, mais... Comment dire ? Ils sont bons, ils le savent, et se croient tout permis.
Mauvaise ambiance donc, et comportement à revoir : ça fait des commentaires, ça discute les notes (et là, je précise qu'il s'agit d'un petit groupe, car l'ensemble est vraiment constitué de gosses super, de vraies perles, mais vous savez bien qu'il suffit d'un ou deux casse-c******** pour pourrir l'atmosphère).

Et donc, lundi, réunion parents-profs : j'ai eu droit à une paire de parents pas piqués des hannetons, comme on dit : "mais comment se fait-il que ma fille avait de bonnes notes en 6e avec Mme. Machin, et qu'elle a baissé avec vous ?"
Puis la mère qui vient, que j'ai déjà vu deux fois et qui me dit que son mari ne voulait pas me voir, car je suis trop sévère avec son fils et sans doute raciste (et implicitement, je saisis que le monsieur en question aurait sans doute perdu le contrôle et aurait été prêt à m'en coller une s'il m'avait renconttrée de visu, puisque je mets trop de mots dans le carnet de son fils, qui est un "enfant absolument génial mais qu'il faut savoir prendre", et que je m'acharne sur lui... comme mes collègues, d'ailleurs !)
Et puis, il y a aussi le gamin qui a osé me rendre un devoir emballé dans une capote... Et oh surprise ! J'apprends que c'est sa mère qui lui a donné l'idée, qu'"elle ne voyait pas à mal". Et bien sûr, elle refuse l'heure de retenue et écrit une lettre de 3 pages à la direction pour expliquer à quel point cette sanction est injuste (et que son ex mari ne doit absolument pas apprendre ce qu'a fait son fiston...)
Enfin, il y a une gamine au nom de fleur (mais alors, il n'y a que le nom qui soit joli alors !) qui fait ce qu'elle veut, qui vient quand elle veut, en retard et pour ne rien faire, ou, bien pour m'emm*****, et qui ment, et sa mère qui la défend et la croit sur parole (ou bien s'en fout).

Bref, je ne sais pas si j'ai été claire, mais tout cela pour vous demander :
- Avez-vous des expériences similaires ? Des cas d'élèves sur lesquels il est impossible d'asseoir une quelconque autorité, puisque leurs parents tiennent déjà des discours péjoratifs sur l'école et ses professeurs ?
- Certainement oui, et alors comment agir avec ce genre d'élèves ? Les sanctions, la discussion, rien ne fonctionne ! Que faut-il faire ? Faire comme s'ils n'existaient pas ? Et dire qu'ils va falloir les supporter jusqu'en 3e ! Je me demande ce que cela donnera comme adultes. en tout cas, ils risquent de se prendre une sacrée claque dans la tronche !

Bon, je vais plutôt aller au sport me défouler, pour ne plus penser à ces petits cons et à leurs géniteurs qui les valent bien (car excusez-moi, il n'y a pas d'autres mots)

_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par philann le Ven 18 Jan 2013 - 18:08

Si vraiment c'est pénible et que t'as un bon CDE, je demanderai à ce dernier d'assister au prochain RDV quitte à ce que ce soit toi qui demande ce RDV.

Parce que certains parents- têtes de mule - se font tout petits plus du tout virulents face au Chef d'établissement

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Lizzy.B le Ven 18 Jan 2013 - 18:12

Un devoir enveloppé dans une capote affraid...Tu m'as l'air d'avoir de beaux spécimens !
Je ne vais pas t'être d'une grande aide, mais je me demandais : des parents peuvent-ils refuser une punition donnée à leur enfant : punition écrite, mots, colle ? Et une sanction ? Est-ce qu'ils en ont le droit ?

Parce que s'ils écrivent une lettre pour expliquer que la punition est injuste et que leur progéniture ne la fera pas, que fait-on ? Est-ce qu'on lâche l'affaire pour éviter d'affronter des parents idiots (ou violents, on ne sait jamais, ou est-ce qu'on peut refiler le bébé au CPE ou à la direction pour faire appliquer nos exigences, quitte à aller jusqu'à la sanction ?

Enfin, je dois être naïve, j'imagine que la plupart du temps, on lâche l'affaire jusqu'à la prochaine punition contestée, non ?

Lizzy.B
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Catalunya le Ven 18 Jan 2013 - 18:14

Perso, un parent me traite de raciste, je mets fin à l'entretien immédiatement.

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Mehitabel le Ven 18 Jan 2013 - 18:15

@@lex a écrit:Bonjour à tous !

En ce début de weekend, je rentre une fois de plus chez moi, ayant en tête 2 ou 3 sales mômes qui m'ont gâché ma semaine. Enfin, les mômes... Leurs parents plutôt ! Et oui, comme on dit : "la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre"...

J'ai en effet une classe de 5e (j'en ai même 2, j'en ai tous les ans, et bon sang, que je déteste ce niveau ! Je trouve que les 5e cumulent les défauts : immaturité des petits 6e + entrée dans la révolte adolescente. Et que dire du programme de français ? Horrible !), une classe de 5e plutôt scolaire, avec de très bons éléments, mais... Comment dire ? Ils sont bons, ils le savent, et se croient tout permis.
Mauvaise ambiance donc, et comportement à revoir : ça fait des commentaires, ça discute les notes (et là, je précise qu'il s'agit d'un petit groupe, car l'ensemble est vraiment constitué de gosses super, de vraies perles, mais vous savez bien qu'il suffit d'un ou deux casse-c******** pour pourrir l'atmosphère).

Et donc, lundi, réunion parents-profs : j'ai eu droit à une paire de parents pas piqués des hannetons, comme on dit : "mais comment se fait-il que ma fille avait de bonnes notes en 6e avec Mme. Machin, et qu'elle a baissé avec vous ?"
Puis la mère qui vient, que j'ai déjà vu deux fois et qui me dit que son mari ne voulait pas me voir, car je suis trop sévère avec son fils et sans doute raciste (et implicitement, je saisis que le monsieur en question aurait sans doute perdu le contrôle et aurait été prêt à m'en coller une s'il m'avait renconttrée de visu, puisque je mets trop de mots dans le carnet de son fils, qui est un "enfant absolument génial mais qu'il faut savoir prendre", et que je m'acharne sur lui... comme mes collègues, d'ailleurs !)
Et puis, il y a aussi le gamin qui a osé me rendre un devoir emballé dans une capote... Et oh surprise ! J'apprends que c'est sa mère qui lui a donné l'idée, qu'"elle ne voyait pas à mal". Et bien sûr, elle refuse l'heure de retenue et écrit une lettre de 3 pages à la direction pour expliquer à quel point cette sanction est injuste (et que son ex mari ne doit absolument pas apprendre ce qu'a fait son fiston...)
Enfin, il y a une gamine au nom de fleur (mais alors, il n'y a que le nom qui soit joli alors !) qui fait ce qu'elle veut, qui vient quand elle veut, en retard et pour ne rien faire, ou, bien pour m'emm*****, et qui ment, et sa mère qui la défend et la croit sur parole (ou bien s'en fout).

Bref, je ne sais pas si j'ai été claire, mais tout cela pour vous demander :
- Avez-vous des expériences similaires ? Des cas d'élèves sur lesquels il est impossible d'asseoir une quelconque autorité, puisque leurs parents tiennent déjà des discours péjoratifs sur l'école et ses professeurs ?
- Certainement oui, et alors comment agir avec ce genre d'élèves ? Les sanctions, la discussion, rien ne fonctionne ! Que faut-il faire ? Faire comme s'ils n'existaient pas ? Et dire qu'ils va falloir les supporter jusqu'en 3e ! Je me demande ce que cela donnera comme adultes. en tout cas, ils risquent de se prendre une sacrée claque dans la tronche !

Bon, je vais plutôt aller au sport me défouler, pour ne plus penser à ces petits cons et à leurs géniteurs qui les valent bien (car excusez-moi, il n'y a pas d'autres mots)

Perso, j'adore le niveau 5ème, programme et âge des enfants, plus autonomes que les 6èmes, et moins pénibles que des 4èmes.
Pour ce que j'ai mis en gras, qui revient souvent, d'ailleurs, peu importent les notes de l'élève, l'année d'avant ils étaient TOUJOURS de bons élèves alors que cette année justement c'est terrible, je leur réponds toujours avec mes petits innocents: "Mais pourquoi vous me posez la question à MOI? heu . Il vaudrait mieux la poser à votre enfant ou à vous même, non?"

Dans tous les cas, il vaut mieux abréger les entrevues avec ce genre de parents sous peine de transformer l'entretien en dialogue de sourds. C'est toi qui doit maintenir le discours, et il ne doit pas t'échapper, quitte à choquer.
L'année dernière en lycée, un parent d'une élève à 6 de moyenne en français me dit en rentrant et en s'asseyant: "Ah je sais ce que vous allez me dire, mais moi j'ai eu 18 à l'oral de français, sans avoir jamais lu un livre de ma vie, et ma fille elle est comme moi!", imperturbable, je me suis levée, je lui ai tendu la main: "Dans ce cas, je vous souhaite une bonne soirée monsieur, au revoir"
La mère s'est excusée et le père était interloqué, mais ils ont écouté ce que j'avais à dire. C'est eux qui viennent à toi, et non l'inverse.

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par roxanne le Ven 18 Jan 2013 - 18:38

être très factuel, s'en tenir aux faits et éventuellement mettre fin à l'entretien si les limites sont dépassées, sans s'énerver.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par turbulette le Ven 18 Jan 2013 - 19:04

oh là là!! Si tu savais comme je comprends ce que tu veux dire... Certains parents font preuve d'une mauvaise foi... tout simplement confondante. Et c'est vrai que ça a le don de me faire sortir de mes gonds car j'admets que cela puisse arriver à des enfants qui fuient leur responsabilité mais pas de la part d'adultes, bon sang!
Un exemple : Devoir en classe . Je récupère une copie qui me semble étrange: je vérifie sur internet et oh! surprise! c'est le texte quasi mot pour mot d'un corrigé en ligne! (dans ma matière, cela relève de la télépathie)
Que pense une personne saine d'esprit? que le jeune a utilisé cet objet magique qu'on nomme un smartphone. Que pense le parent du jeune homme en question? Que fifils a lu des commentaires en ligne pour s'entrainer, pour "réviser", qu'il en a appris plusieurs par coeur et que bam! c'est tombé sur le texte que j'ai donné! Pas de bol!
Moi je propose donc de coller l'élève mais les parents ont poussé des cris d'orfraies arguant du fait qu' "on ne va quand même pas reprocher à Fifils d'avoir une excellente mémoire!"
2. HEURES. D'ENTRETIEN .Pour justifier mes heures de colle.

Ma conclusion est la suivante:
1. les parents défendent leur enfant parce qu'une sorte d'instinct leur enjoint de protéger leur gosse contre TOUTES formes d'agression (et oui, toi le prof tu en es une puisque tu ne dis pas "amen" à Fifils! Quelle idée saugrenue!)
2. Le seul argument qui marche TOUJOURS avec ce genre de crétin tient donc en deux mots: " je fais ça pour l'aider/ pour qu'il progresse/ parce que je sais qu'il a un bon fond, etc, etc".
3. Là en général les défenses du parent fondent comme neige au soleil et ils sont soudainement d'accord avec toi... "ooooh! mais en fait proprof ne veut pas de mal à fifils! Ouuufff!"

Et c'est ainsi que mon gentil élève a fait ses quatre heures de colle..."parce que, vous comprenez, il faut qu'il puisse s’entraîner comme les autres pour le bac de français, c'est important"

Jamais le passage en force. Mais bon, ça demande de prendre sur soi, et pas qu'un peu.

turbulette
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par philann le Ven 18 Jan 2013 - 19:14

Mes parents n'avaient pas du tout mais alors du tout du tout cette mentalité de parents défendant fifille!!! Rolling Eyes

Du coup, j'ai vraiment beaucoup de mal à supporter! furieux

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par bea33 le Ven 18 Jan 2013 - 19:36

Cette année c'est pire que tout !
- j'ai traumatisé un pauvre petit parce que j'ai menacé de mettre un zéro pour travail non fait (ce travail avait été donné depuis un mois !),
- j'ai un courrier très agressif d'une mère parce que j'ai osé dire à sa fille que son travail était un torchon (elle avait rendu son brouillon),
- une mère m'a dit que sa fille avait eu une mauvaise note au contrôle de lecture parce qu'elle n'avait pas la bonne édition à cause de moi ! Des questions de compréhension étaient posées l'édition n'avait pas d'importance, mais elle a raison ! Je l'ai changée de place parce Qu'elle bavardait, la pauvre se sent rejetée !
Bref l'année n'est pas terminée mais c'est pénible. Dans le nouvel obs de cette semaine il y a un article très intéressant sur ce sujet des enfants rois.

bea33
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Schéhérazade le Ven 18 Jan 2013 - 19:43

@turbulette a écrit:
Ma conclusion est la suivante:
1. les parents défendent leur enfant parce qu'une sorte d'instinct leur enjoint de protéger leur gosse contre TOUTES formes d'agression (et oui, toi le prof tu en es une puisque tu ne dis pas "amen" à Fifils! Quelle idée saugrenue!)
2. Le seul argument qui marche TOUJOURS avec ce genre de crétin tient donc en deux mots: " je fais ça pour l'aider/ pour qu'il progresse/ parce que je sais qu'il a un bon fond, etc, etc".
3. Là en général les défenses du parent fondent comme neige au soleil et ils sont soudainement d'accord avec toi... "ooooh! mais en fait proprof ne veut pas de mal à fifils! Ouuufff!"


Jamais le passage en force. Mais bon, ça demande de prendre sur soi, et pas qu'un peu.

ça marche dans la plupart des cas, mais pas toujours...Il y a aussi des cas psy lourds chez les parents, notamment chez ceux qui sont très désinserrés socialement, et dont l'identité de "parent d'élève qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et défend fiston" est la seule chose qu'ils aient trouvé pour régler leurs comptes avec l'autorité en particulier et la société en général. Dans certains cas, nous sommes inaudibles, parce que les parents s'entretiennent dans un délire de persécution par enfant interposé et il faut se protéger. Et là, il faut:
-d'abord faire tout ce qui est possible pour ne pas laisser la famille transformer le problème d'irrespect des consignes collectives en problème affectif entre le professeur et l'élève, et en effet tenter de montrer où est l'intérêt véritable de l'élève (se discipliner pour pouvoir progresser, et non s'enfermer dans une contestation stérile de l'autorité)
Mais il faut prévoir le cas où les parents n'entendent pas et deviennent de plus en plus agressifs
-se placer dans la salle de manière à pouvoir sortir facilement en cas de menace physique
- clore immédiatement l'entretien en cas d'injure, de diffamation ou de menace (et tant pis s'il dure trois minutes)
-dans la mesure du possible, recevoir en présence d'un tiers: le professeur principal s, le CPE ou le principal


Dernière édition par Schéhérazade le Ven 18 Jan 2013 - 19:48, édité 1 fois

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par InvitéMA le Ven 18 Jan 2013 - 19:45

@@lex a écrit:
Et puis, il y a aussi le gamin qui a osé me rendre un devoir emballé dans une capote... Et oh surprise ! J'apprends que c'est sa mère qui lui a donné l'idée, qu'"elle ne voyait pas à mal". Et bien sûr, elle refuse l'heure de retenue et écrit une lettre de 3 pages à la direction pour expliquer à quel point cette sanction est injuste (et que son ex mari ne doit absolument pas apprendre ce qu'a fait son fiston...)

Shocked Shocked Shocked mais...!? Shocked Shocked Shocked

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Hermiony le Ven 18 Jan 2013 - 19:47

MarieAnne a écrit:
@@lex a écrit:
Et puis, il y a aussi le gamin qui a osé me rendre un devoir emballé dans une capote... Et oh surprise ! J'apprends que c'est sa mère qui lui a donné l'idée, qu'"elle ne voyait pas à mal". Et bien sûr, elle refuse l'heure de retenue et écrit une lettre de 3 pages à la direction pour expliquer à quel point cette sanction est injuste (et que son ex mari ne doit absolument pas apprendre ce qu'a fait son fiston...)

Shocked Shocked Shocked mais...!? Shocked Shocked Shocked


:shock:Effectivement...D'ailleurs, je n'arrive pas à comprendre comment il a fait... Et quel en était l'intérêt (à moins qu'il veuille montrer qu'il connaît l'existence de la chose)?

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par InvitéMA le Ven 18 Jan 2013 - 19:50

Le devoir était peut-être enroulé tel un papyrus et glissé dans une capote!?? Shocked Je vois pas l'intérêt...?
Ou bien: il pleuvait, il n'avait pas son sac, il a protégé le devoir en le mettant dans une capote, la seule chose qu'il avait sur lui? Razz


Dernière édition par MarieAnne le Ven 18 Jan 2013 - 19:52, édité 2 fois

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Malaga le Ven 18 Jan 2013 - 19:51

Avec les parents agressifs ou contestataires, j'essaye de rester dans le factuel, de décrire précisément les faits et les paroles de leur enfant. "Léa a traité sa camarade de *** en cours", "Tom a rendu son devoir avec une journée de retard, il aura donc un point en moins".

Mais malheureusement, quand les élèves se sentent soutenus par leurs parents contre l'institution, il est très difficile de faire le poids. fleurs

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par turbulette le Ven 18 Jan 2013 - 20:07

Je plussoie schéhérazade dans le diagnostic "le parent vient régler ses problèmes avec la société toute entière et il m'a choisi moi pour se défouler".
On est aussi souvent face à des parents qui règlent leur compte avec l'école, je pense. Ils s'identifient à fond à leur enfant et projettent ce qu'ils ont ressenti autrefois sur n'importe quelle situation de conflit, même minime (comme un appréciation sur une copie qui leur fait péter un plomb) L'échec/ les défauts/ les critiques sur leur enfant, c'est une attaque personnelle pour ces gens-là. Et là ils viennent en réunion parents-profs en hurlant...
Et nous on n'est pas psy,et on n'est pas non plus des paillassons... Dans ces cas là, j'ai envie de dire "chacun sa m......": je me dis que pour sur-réagir comme des dingues, ils pourrissent surtout leur gosse, plus encore que nous! Si ils sont pas fichus de s'en rendre compte, tant pis pour eux! Surtout, il faut pas s'acharner, ni se remettre en question.

turbulette
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par User5899 le Ven 18 Jan 2013 - 22:04

@Catalunya a écrit:Perso, un parent me traite de raciste, je mets fin à l'entretien immédiatement.
+1
Et je les mets à la porte aussi s'ils commencent à dire que j'en veux à leur gosse. Hop, la porte est par là Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Cowabunga le Ven 18 Jan 2013 - 22:42

@@lex a écrit:
Bref, je ne sais pas si j'ai été claire, mais tout cela pour vous demander :
- Avez-vous des expériences similaires ? Des cas d'élèves sur lesquels il est impossible d'asseoir une quelconque autorité, puisque leurs parents tiennent déjà des discours péjoratifs sur l'école et ses professeurs ?
- Certainement oui, et alors comment agir avec ce genre d'élèves ? Les sanctions, la discussion, rien ne fonctionne ! Que faut-il faire ? Faire comme s'ils n'existaient pas ? Et dire qu'ils va falloir les supporter jusqu'en 3e ! Je me demande ce que cela donnera comme adultes. en tout cas, ils risquent de se prendre une sacrée claque dans la tronche !

Au risque de de détruire le moral, dans mon collège, la majorité des parents sont comme ça. D'ailleurs, si tu veux les voir, le plus efficace c'est de... confisquer le téléphone portable du môme, et ils rappliquent dans la demi-heure, persuadés que tu vas utiliser le précieux objet pour ton usage personnel. En revanche, pour la remise du bulletin et le compte rendu du trimestre, la plupart ne daignent pas se déplacer. (Et, pour être tout à fait honnête, ils préfèrent parfois racheter un portable que de venir nous voir).
Les réunions parents-profs sont toujours des épreuves, au point que certains d'entre nous se mettent dans la même salle pour éviter les menaces physiques.
Quant aux punitions, ben...:
- ils ne viennent pas en colle (avec la bénédiction de papa-maman) ;
- si tu leur demandes de copier le règlement intérieur, les parents t'écrivent dans le carnet pour que tu changes la punition en quelque chose qui a rapport avec ton cours (parce que ta matière est une punition, c'est bien connu);
- si le gamin a une mauvaise note, c'est parce que tu es, au choix : a) un salaud de prof qui a fait grève au lieu d'expliquer les exos à leur petit génie, b) un incompétent qui donne des exercices irréalisables. furieux

Et quand, de guerre las (ou "de guerre lasse" ?? je suis une fille mais mon collège est masculin...), on finit par faire des commissions ou des conseils de discipline, les parents (quand ils viennent) nous expliquent qu'on est des sales***** de les déranger pour si peu (car ils bossent, EUX - et pas toi, hein) et de leur créer des ennuis supplémentaires, car voyez-vous ma bonne dame, pour eux la vie est difficile et d'ailleurs ils ont tout plein de problèmes que nous serions bien en peine de comprendre.

La vraie solution, je crois, c'est une direction forte (mais chez moi, t'as vu la vierge avant). En attendant, nous appliquons tous peu ou prou la même méthode : quand tu vois les parents, tu les baratines en disant que leur progéniture est merveilleuse, que tu l'aimes beaucoup, et que c'est parce que tu te soucies de son futur que tu es sur son dos, et que tu as besoin de leur aide à eux, parents merveilleux qui savent si bien gérer leur enfant (et, s'il vous plaît, vous pourriez le tenir en place cinq minutes ? parce que là il court dans le couloir en hurlant depuis une heure..)

Quand à la sacrée claque que tu prédis... là encore, je vais être négative, mais je n'y crois pas. La vie est trop injuste calimero pour rétablir l'équilibre, et les cons restent des cons. Bien sûr, cet avis n'engage que moi.

Bon courage en tout cas !

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par grandesvacances le Sam 19 Jan 2013 - 0:46

Purée !!! Un devoir dans une capote ??? affraid affraid affraid
Il a été sanctionné au moins ?
Là j'aurais exigé une exclusion temporaire + une réunion avec le CDe + la Sainte Famille + mésigues + le PP = gros remontage de bretelles + excuses extra-plates par écrit de la part du nain et de ses géniteurs. Namého !
Faute de tout ça, je me serais collée aux abonnés absents un bon moment. Faut pas pousser mémé... diable

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par roxanne le Sam 19 Jan 2013 - 9:13

Après, pour être honnête, j'ai rencontré les trois quarts des parents de mes élèves aux réunions et je suis tombée la plupart du temps sur des gens polis, respectueux, ouverts au dialogue .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Schéhérazade le Sam 19 Jan 2013 - 9:28

Même situation pour moi roxane. La majorité des parents de mes élèves sont des gens courtois et sensés. Le problème c'est que la minorité de gens odieux fait perdre beaucoup de temps à tout le monde (professeurs, CPE, principaux).
C'est comme pour leurs enfants d'ailleurs: les professeurs perdent leur temps (et celui des élèves travailleurs) à les reprendre en classe, les surveillants à les reprendre dans la cour et à la cantine, le CPE à enquêter sur leurs exploits, à les convoquer, à écrire des rapports...
Et après c'est "vous m'en voulez!" Puis Papa-maman "Vous en voulez à mon gamin!"

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Magic Marmotte le Sam 19 Jan 2013 - 9:47

La plupart des parents sont sympas et/ou dépassés mais il est vrai qu'on dépense une énergie folle pour quelques cons! 2 choses qui me permettent de relativiser:
1) ils supporteront leurs gamins plus longtemps que nous. Bien plus longtemps... Twisted Evil
2) s,ils sont cons au collège, tu peux être sûr qu'ils sont pareils à l'extérieur.

Magic Marmotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Magic Marmotte le Sam 19 Jan 2013 - 9:56

Quant au célèbre c'était mieux avec Mme Machin, un exemple édifiant :
L'élève Gertrude, en 4ème cette année, a des problèmes avec ma collègue de français qui, d'après la mère la harcèle parce qu'elle est raciste _bavardages, insolence et travaux non-faits sont totalement niés. Elle exige un rendez-vous avec le PP, la principale adjointe et la collègue concernée. Elle y explique sans se démonter que l'an dernier avec Mme Magic Marmotte, il n'y avait aucun problème, qu'elle ne comprend pas les notes de sa fille, preuves du harcèlement permanent dont sa Gertrude est victime.
SAUF QUE l'année d'avant, elle avait fait le même show avec la principale adjointe qui avait assisté à l'entretien. Laughing Mme Magic harcelait sa fille, non elle n'avait pas triché au contrôle, j'étais raciste....
Et un'incident du même type agit eu lieu en 6ème avec une collègue d'anglais.

Magic Marmotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Séréna le Sam 19 Jan 2013 - 10:03

C'est vrai. Ca me console toujours d'imaginer la soirée qui suit (et le quotidien des parents) quand un parent soutient son enfant de cette façon: tu peux être sûr qu'ils sont au moins aussi ch***** avec eux qu'avec toi (et encore, toi, tu poses des limites, donc ils doivent avoir un peu plus de respect). A titre personnel, je me souviens que lorsque mes parents étaient convoqués au collège à cause d'une bêtise de mon frère, non seulement il était puni et se faisait copieusement pourrir, mais mes parents en « profitaient » pour le recadrer aussi sur son comportement à la maison. Bref, je n'ose pas imaginer comment ce genre de personne doit galérer au quotidien...

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par @lex le Sam 19 Jan 2013 - 18:22

@Hermiony a écrit:
MarieAnne a écrit:
@@lex a écrit:
Et puis, il y a aussi le gamin qui a osé me rendre un devoir emballé dans une capote... Et oh surprise ! J'apprends que c'est sa mère qui lui a donné l'idée, qu'"elle ne voyait pas à mal". Et bien sûr, elle refuse l'heure de retenue et écrit une lettre de 3 pages à la direction pour expliquer à quel point cette sanction est injuste (et que son ex mari ne doit absolument pas apprendre ce qu'a fait son fiston...)

Shocked Shocked Shocked mais...!? Shocked Shocked Shocked


:shock:Effectivement...D'ailleurs, je n'arrive pas à comprendre comment il a fait... Et quel en était l'intérêt (à moins qu'il veuille montrer qu'il connaît l'existence de la chose)?


Pour la petite histoire, j'avais donné une rédaction à faire : écrire une lettre de naufragé, comme Robinson Crusoé, et la placer "dans un système apte à affronter vents et marées" (sauf une bouteille, car trop facile).
En fait, c'est la mère elle-même qui a donné l'idée au gamin, qui est allée lui acheter un préservatif et l'a nettoyé exprès (quand même !). Mais non, elle ne voyait pas à mal, ni cela comme un acte de provocation, car "c'était cohérent avec ce qu'il avait écrit dans sa lettre"...

Au final, l'entretien s'est très bien passé, elle a tout à fait accepté la sanction, après avoir compris que c'était le comportement en classe de son fiston qui m'avait porté à prendre cela comme une provocation (ce qu'il ne faut pas faire et dire !)
De même, le gamin était présent, et alors qu'elle l'engueulait, il levait les yeux au ciel, alors j'en ai profité pour lui dire : "vous voyez ce regard ? ce n'est pas de l'insolence, peut-être ?
- oh, oui, mais vous savez, il est comme ça, c'est sa façon d'être !"

Que dire alors ?

Mais c'est ensuite qu'elle a pété un plomb, pas avec moi, mais avec les surveillants, à propos du courrier avec la sanction (car voyez-vous, mes prents étant divorcés, le père ne doit surtout pas connaître les frasques de son gosse... Enfin, pas tout de suite), et du coup, la chef a édulcoré la notification de la sanction sur le site internet en "comportement inadapté" (là encore, que dire ? ce n'est plus mon problème, du moins tant qu'il se tient à carreau en classe... Mais combien de temps cela durera-t-il ?)

Et pour finir, j'ai eu droit à une "lettre d'excuse" bidon de 3 lignes, où l'élève a écrit deux fois "je m'excuse" (il faudra lui expliquer qu'on ne s'excuse pas soi-même, hein !), répétant les propos de sa chère mamoune, c'est à dire: "ce n'était pas un acte de provocation, car l'objet était cohérent par rapport au texte écrit".

Bref, moi, j'ai surtout l'impression que ce genre de trucs n'arrive qu'à moi ! Sad Parce que je suis jeune, que c'est ma première année en poste fixe, parce que je n'ai pas d'autorité, que sais-je ?

_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par roxanne le Sam 19 Jan 2013 - 19:41

par curiosité ils ont choisi quoi comme "système apte à affronter vents et marées " ? j'aurais été embêtée, moi ...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum