Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par @lex le Dim 20 Jan 2013 - 18:30

@Clarinette a écrit: prends ces conseils comme un coup de main, ou un pied au cul, why not, mais réfléchis-y un peu.
Bon courage pour la suite ! Very Happy

Vos réactions me semblent tout simplement effarantes et complètement HS avec la question de base. Je cherchais juste du soutien et des conseils extérieurs, sans a priori, et je constate que vous soutenez également les âneries des élèves. Mais si je résume bien, c'est moi qui suis un âne, une démago et un mouton issu de l'IUFM.
J'ai suivi la dernière formation IUFM et suis la première à rejeter les propos complètement hors terrain des formateurs qui n'ont pour la plupart plus pratiqué depuis longtemps.
Pour ce qui est de l'interdisciplinarité, je maintiens cependant qu'il s'agit d'un concept intéressant, mais que l'on manque le plus souvent d'organisation avec les collègues. J'aurais dû, sans doute, laissé l'autre partie à ma collègue d'Arts Pla et me concentrer sur l'expression écrite, le français.
En attendant, c'est un sujet qui plaît, qui motive : la plupart des élèves se sont cassé la tête, non seulement sur la forme, mais aussi sur le fond, et j'ai remarqué que ceux qui n'avaient rendu que le texte s'était contenté d'un travail superficiel. L'histoire du préservatif n'a été qu'une excuse pour un élève déjà tangent de se faire remarquer par sa bande de copains. Il aurait sans doute saisi n'importe quel prétexte.
Enfin, je manque peut-être encore d'expérience et de dextérité avec les enfants, mais certainement pas de jugement envers moi-même, ni d'exigence.
Si vos propres exigences se cantonnent à "suivre les programmes", il n'est pas étonnant que les adolescents soient en échec scolaire et s'ennuient en classe. Qu'est-ce qui vous importe ? suivre les IO, faire la différence entre une subordonnée conjonctive et une complétive, une comparaison et une métaphore, entre un attribut et une épithète ?
Personnellement, j'ai voulu devenir prof pour transmettre mon goût de la lecture, créer un échange humain, développer l'imagination et la créativité, et donner des bases solides à tous. Je pense qu'on ne fait tout simplement pas le même métier.

Je vous laisse donc déballer votre fiel, puisque vos commentaires ne me mettent pas de coup de pied au c**, mais me donne juste envie de fuir de ce forum.

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Cath le Dim 20 Jan 2013 - 18:33

@@lex a écrit:
Si vos propres exigences se cantonnent à "suivre les programmes", il n'est pas étonnant que les adolescents soient en échec scolaire et s'ennuient en classe.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par InvitéMA le Dim 20 Jan 2013 - 19:09

à @lex: personnellement, je trouve qu'il y a en effet une provocation de la part de ton élève et je serais très agacée à ta place; en revanche, je ne prendrais pas de mesure contre lui, car je me dirais qu'au fond, j'ai laissé la porte ouverte à toute idée farfelue, en leur laissant une liberté de présentation. Donc oui c'est un petit c*n, mais non, tu ne devrais pas le punir, car à mon avis cela risquerait de se retourner contre toi dans le cas présent!

Sinon, pour répondre à ta question initiale, oui j'ai déjà eu des parents d'élèves aveuglés par leurs enfants ou conscients des pbs mais ayant abandonné depuis longtemps. Il m'est déjà arrivé de leur dire de façon très directe "votre enfant vous ment" à plusieurs reprises...après, ils en font ce qu'ils veulent. Mais je n'ai jamais annulé de punition suite à une revendication d'un parent d'élève. En général, je ne mets la punition qu'à la fin de l'heure et ça me permet d'avoir un tout petit peu de recul, car si je réagissais dans la seconde, je serais beaucoup trop sévère. Je crois que l'important c'est d'avoir son échelle de sanction et d'essayer de rester juste. Ne te laisse pas impressionner par certains parents d'élèves!
...ni pas les avis des néos...au fond c'est pareil, tu demandes un avis, donc tu t'exposes à entendre des avis différents les uns des autres (encore heureux!) en bref, on a bien le droit de te dire ce qu'on pense; et tu as tout à fait le droit de prendre la mouche, et c'est pas bien grave, on s'en remettra tous Smile

Je vais te dire ce que me dit souvent un ami (là maintenant tout de suite, ça risque de t'agacer, mais au final, ça t'aidera peut-être): quand tu poses une question, attends-toi à toute sorte de réponses possibles. Ou alors, si t'es pas prête à les entendre, ne pose pas ta question! professeur C'est un peu dur, mais une fois que tu l'as intégré, tu acceptes les différentes réponses avec plus de philosophie, car soyons clair: tout le monde n'est pas tout le temps dans la compassion!

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par roxanne le Dim 20 Jan 2013 - 19:46

@@lex a écrit:
@Clarinette a écrit: prends ces conseils comme un coup de main, ou un pied au cul, why not, mais réfléchis-y un peu.
Bon courage pour la suite ! Very Happy

Vos réactions me semblent tout simplement effarantes et complètement HS avec la question de base. Je cherchais juste du soutien et des conseils extérieurs, sans a priori, et je constate que vous soutenez également les âneries des élèves. Mais si je résume bien, c'est moi qui suis un âne, une démago et un mouton issu de l'IUFM.
J'ai suivi la dernière formation IUFM et suis la première à rejeter les propos complètement hors terrain des formateurs qui n'ont pour la plupart plus pratiqué depuis longtemps.
Pour ce qui est de l'interdisciplinarité, je maintiens cependant qu'il s'agit d'un concept intéressant, mais que l'on manque le plus souvent d'organisation avec les collègues. J'aurais dû, sans doute, laissé l'autre partie à ma collègue d'Arts Pla et me concentrer sur l'expression écrite, le français.
En attendant, c'est un sujet qui plaît, qui motive : la plupart des élèves se sont cassé la tête, non seulement sur la forme, mais aussi sur le fond, et j'ai remarqué que ceux qui n'avaient rendu que le texte s'était contenté d'un travail superficiel. L'histoire du préservatif n'a été qu'une excuse pour un élève déjà tangent de se faire remarquer par sa bande de copains. Il aurait sans doute saisi n'importe quel prétexte.
Enfin, je manque peut-être encore d'expérience et de dextérité avec les enfants, mais certainement pas de jugement envers moi-même, ni d'exigence.
Si vos propres exigences se cantonnent à "suivre les programmes", il n'est pas étonnant que les adolescents soient en échec scolaire et s'ennuient en classe. Qu'est-ce qui vous importe ? suivre les IO, faire la différence entre une subordonnée conjonctive et une complétive, une comparaison et une métaphore, entre un attribut et une épithète ?
Personnellement, j'ai voulu devenir prof pour transmettre mon goût de la lecture, créer un échange humain, développer l'imagination et la créativité, et donner des bases solides à tous. Je pense qu'on ne fait tout simplement pas le même métier.

Je vous laisse donc déballer votre fiel, puisque vos commentaires ne me mettent pas de coup de pied au c**, mais me donne juste envie de fuir de ce forum.
moi je trouve l'idée marrante, il ne faut pas oublier que ce sont encore des enfants les 5°.Moi je ne fais pas de trucs comme ça parce que j'ai peut(être passé l'âge.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Provence le Dim 20 Jan 2013 - 22:16

cath5660 a écrit:
@@lex a écrit:
Si vos propres exigences se cantonnent à "suivre les programmes", il n'est pas étonnant que les adolescents soient en échec scolaire et s'ennuient en classe.

Suspect

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par thrasybule le Dim 20 Jan 2013 - 23:06

@@lex a écrit:
@Clarinette a écrit: prends ces conseils comme un coup de main, ou un pied au cul, why not, mais réfléchis-y un peu.
Bon courage pour la suite ! Very Happy

Vos réactions me semblent tout simplement effarantes et complètement HS avec la question de base. Je cherchais juste du soutien et des conseils extérieurs, sans a priori, et je constate que vous soutenez également les âneries des élèves. Mais si je résume bien, c'est moi qui suis un âne, une démago et un mouton issu de l'IUFM.
J'ai suivi la dernière formation IUFM et suis la première à rejeter les propos complètement hors terrain des formateurs qui n'ont pour la plupart plus pratiqué depuis longtemps.
Pour ce qui est de l'interdisciplinarité, je maintiens cependant qu'il s'agit d'un concept intéressant, mais que l'on manque le plus souvent d'organisation avec les collègues. J'aurais dû, sans doute, laissé l'autre partie à ma collègue d'Arts Pla et me concentrer sur l'expression écrite, le français.
En attendant, c'est un sujet qui plaît, qui motive : la plupart des élèves se sont cassé la tête, non seulement sur la forme, mais aussi sur le fond, et j'ai remarqué que ceux qui n'avaient rendu que le texte s'était contenté d'un travail superficiel. L'histoire du préservatif n'a été qu'une excuse pour un élève déjà tangent de se faire remarquer par sa bande de copains. Il aurait sans doute saisi n'importe quel prétexte.
Enfin, je manque peut-être encore d'expérience et de dextérité avec les enfants, mais certainement pas de jugement envers moi-même, ni d'exigence.
Si vos propres exigences se cantonnent à "suivre les programmes", il n'est pas étonnant que les adolescents soient en échec scolaire et s'ennuient en classe. Qu'est-ce qui vous importe ? suivre les IO, faire la différence entre une subordonnée conjonctive et une complétive, une comparaison et une métaphore, entre un attribut et une épithète ?
Personnellement, j'ai voulu devenir prof pour transmettre mon goût de la lecture, créer un échange humain, développer l'imagination et la créativité, et donner des bases solides à tous. Je pense qu'on ne fait tout simplement pas le même métier.

Je vous laisse donc déballer votre fiel, puisque vos commentaires ne me mettent pas de coup de pied au c**, mais me donne juste envie de fuir de ce forum.
Rassure-moi, tu n'es pas professeure de lettres?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Magic Marmotte le Dim 20 Jan 2013 - 23:12

Je trouve que le topic dérive de la question initiale posée par notre collègue de lettres (ne vous en déplaise Thrasybule).
Cette jeune collègue vient chercher du soutien et on fait son procès. humhum

Magic Marmotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par InvitéMA le Dim 20 Jan 2013 - 23:12

@thrasybule: tu sais bien que quand on tape rapidement ses messages, on laisse des coquilles...surtout quand on est énervé!

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Magic Marmotte le Dim 20 Jan 2013 - 23:13

@Provence a écrit:
cath5660 a écrit:
@@lex a écrit:
Si vos propres exigences se cantonnent à "suivre les programmes", il n'est pas étonnant que les adolescents soient en échec scolaire et s'ennuient en classe.

Suspect

Je rejoins Provence; je trouve cette attaque injuste.

Magic Marmotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par thrasybule le Dim 20 Jan 2013 - 23:19

Je ne parlais pas de la forme.
Bref..

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Magic Marmotte le Dim 20 Jan 2013 - 23:26

Je trouve qu'il y a certainement à redire dans la composition du sujet parce qu'on découvre, avec des expériences de ce type, que les élèves peuvent s'engager dans des voies auxquelles nous n'aurions pas pensé... Rolling Eyes
Le plus souvent, il vaut mieux en sourire. Ce qui ne justifie en rien le comportement de la mère qui manque tout de même cruellement de bon sens: il semblait évident que de glisser son devoir dans un préservatif allait provoquer une réaction de la part du professeur. On en revient donc à la question initiale: certains parents ,à travers leur comportement, ne rendent pas service à leur enfant. Smile


Dernière édition par Magic Marmotte le Dim 20 Jan 2013 - 23:27, édité 1 fois (Raison : Erreur de frappe)

Magic Marmotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par thrasybule le Dim 20 Jan 2013 - 23:30

Le grief sur le respect des programmes me reste en travers de la gorge. Enfin, c'est bien la preuve que l'Education n'a de nationale que le nom.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par User5899 le Lun 21 Jan 2013 - 0:14

@@lex a écrit:Si vos propres exigences se cantonnent à "suivre les programmes", il n'est pas étonnant que les adolescents soient en échec scolaire et s'ennuient en classe. Qu'est-ce qui vous importe ? suivre les IO, faire la différence entre une subordonnée conjonctive et une complétive, une comparaison et une métaphore, entre un attribut et une épithète ?
Personnellement, j'ai voulu devenir prof pour transmettre mon goût de la lecture, créer un échange humain, développer l'imagination et la créativité, et donner des bases solides à tous. Je pense qu'on ne fait tout simplement pas le même métier.

Je vous laisse donc déballer votre fiel, puisque vos commentaires ne me mettent pas de coup de pied au c**, mais me donne juste envie de fuir de ce forum.
Tout ce fatras fielleux pour refuser de reconnaître que vous avez sans doute mal réagi à la provoc de votre élève, qui vous a "eue" avec votre propre arme ? Ca arrive à tout le monde, vous savez, de se tromper... Ou de s'apercevoir qu'on a peut-être ouvert une porte de trop.
En revanche, pour le passage cité, je vous réponds oui, et en effet, devant vos jugements un peu délirants et à l'emporte-pièce, je vous dis ici ce que je vous dirais en sdp : bon vent.


Dernière édition par Cripure le Lun 21 Jan 2013 - 16:03, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les parents soutiennent leurs enfants...

Message par Bee le Lun 21 Jan 2013 - 11:03

En tant que jeune enseignante, je peux comprendre qu'@lex ait pu mal prendre des conseils qui à l'écrit pouvaient sembler condescendants. Cripure, je me risque même à vous indiquer que je trouve votre dernière intervention vraiment vindicative! Je suis une lectrice silencieuse et (pas toujours assidue) de Neoprofs mais j'ai su y trouver un soutien dont on a particulièrement besoin à ses débuts: j'aurais détésté être si sèchement et si peu courtoisement enjointe à quitter ce forum.

@lex, cet élève a effectivement exploité le sujet d'une manière plutôt inattendue et je comprends ta surprise. Je crois que cela m'aurait tout à la fois fait sourire et désarmée. Je ne sais comment j'aurais réagi mais n'étant pas actuellement dans cette situation et ayant donc tout mon sang-froid, je me dis qu'une remarque humorisitque sur les choix étonnants de cet élève (devant toute la classe) lui aurait peut-être fait sentir qu'en jouant avec les limites, il s'exposait à devoir assumer devant les autres un choix quelque peu provocateur. À l'inverse, j'aurais peut-être discuté avec lui en fin d'heure: tout dépend de la manière dont il a rendu le devoir (avec aplomb ou non). Mais ce ne sont que des suggestions de réactions: ce qui compte est que tu aies trouvé ta solution et que la mère soit "de ton côté" (ou plutôt du côté d'un travail sérieux et d'un respect de l'enseignant).


Bee
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum