fatigue et arrêt de travail

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 12:52

Bonjour à tous,

J'aimerais savoir comment vous envisager la fatigue liée au travail et si vous vous permettez de vous arrêter quelques jours quand vous sentez que vous n'arrivez plus à rien. Pour ma part, j'y suis! Je travaille dans 2 établissements éloignés d'environ 40mns de trajet, je fais environ 2 heures de trajet par jour, 5 jours sur 7, j'ai un emploi du temps kafkaïen...La semaine passée, la conduite sur la neige et le verglas et sous les pluies verglaçantes n'ont rien arrangé quant à la fatigue...La dernière nuit a été blanche (je me suis rendu compte trop tard que je n'avais plus de somnifères!!) et je l'ai passée à angoisser à propos de la conduite sur neige...Ce matin, impossible de me rendre au boulot. Je pensais demander deux, trois jours pour recharger un peu mes batteries. Que feriez-vous à ma place? Culpabilisez-vous autant lors de vos arrêts ou avez-vous moins d'états d'âme?

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Singing in The Rain le Lun 21 Jan 2013 - 12:59

@maldoror1 a écrit:Bonjour à tous,

J'aimerais savoir comment vous envisager la fatigue liée au travail et si vous vous permettez de vous arrêter quelques jours quand vous sentez que vous n'arrivez plus à rien. Pour ma part, j'y suis! Je travaille dans 2 établissements éloignés d'environ 40mns de trajet, je fais environ 2 heures de trajet par jour, 5 jours sur 7, j'ai un emploi du temps kafkaïen...La semaine passée, la conduite sur la neige et le verglas et sous les pluies verglaçantes n'ont rien arrangé quant à la fatigue...La dernière nuit a été blanche (je me suis rendu compte trop tard que je n'avais plus de somnifères!!) et je l'ai passée à angoisser à propos de la conduite sur neige...Ce matin, impossible de me rendre au boulot. Je pensais demander deux, trois jours pour recharger un peu mes batteries. Que feriez-vous à ma place? Culpabilisez-vous autant lors de vos arrêts ou avez-vous moins d'états d'âme?

Je suis aussi sur deux établissements et j'ai un emploi du temps frénétique qui me fait aller de l'un à l'autre tous les jours sauf le mercredi et avec aucune demi journée de pause pour souffler. Donc oui au bout d'un moment l'épuisement est inévitable ! Pour ma part, deux semaines d'arrêt car ma fatigue s'est traduite par une aphonie... Si tu as un médecin compréhensif, explique-lui la situation et demande à te poser deux ou trois jours, c'est souvent utile pour reprendre son souffle ! Sinon tu risques le surménage plus durable et des arrêts plus longs... Et si ton médecin n'est pas compréhensif, change de médecin...
Et ne culpabilise pas : les élèves ne sont pas plus reconnaissants si tu assures les cours épuisé et de façon médiocre.

Singing in The Rain
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Malviduplo le Lun 21 Jan 2013 - 13:01

Maldoror, je compatis, et, comme toi, je me pose la question. La culpabilité prend souvent le dessus, mais à un moment donné il vaut mieux remettre la décision dans les mains d'un spécialiste : consulte, pour ton état, sans y aller pour "demander" à être arrêté; et ton médecin te prescrira un arrêt s'il le juge nécessaire.
Ce sera un soin, point. Et tu culpabiliseras peut-être moins Wink
Bon courage !

Malviduplo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 13:05

Merci pour ta réponse. En effet, je sais pourtant qu'il vaut bien mieux s'arrêter 2 ou 3 jours plutôt que de tirer sur la corde et de s'arrêter 15...J'ai la chance d'avoir un médecin très compréhensif qui me connaît bien (et qui a un fils enseignant) et qui m'accordera, je pense, ces 2 ou 3 jours d'arrêt...C'est plutôt que je voudrais bien arrêter de culpabiliser d'être fatiguée!

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 13:06

@maldoror1 a écrit:Bonjour à tous,

J'aimerais savoir comment vous envisager

Oups...comment vous envisagez bien sûr!

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par CatLea le Lun 21 Jan 2013 - 13:15

Ca m'est arrivé ma deuxième année d'enseignement : je faisais la prépa CAPET et je bossais à mi-temps dans un bahut à 1 heure de chez moi. Mon ex mari et moi habitions alors dans un appart très mal isolé phoniquement et nous avions beaucoup de mal à être au calme (je me souviendrais toujours de la perceuse qui a vrillé mes tympans en perçant dans le mur entre l'appart voisin et notre salle de bain après 5 heures d'épreuves de CAPET, quelle horreur!!! affraid
J'étais donc épuisée. J'ai fait un malaise et j'ai craqué à pleurer comme une madeleine au travail. Mon médecin m'a arrêté 8 jours et m'avait conseillé de cesser une des deux activités (prépa CAPET ou poste de contractuel). J'ai culpabilisé comme toi mais vraiment, j'en avais besoin.
Moralité, si tu ne te sens plus capable d'assurer ton travail dans de bonnes conditions, prends ces quelques jours de repos.

CatLea
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 13:28

darkcoffee a écrit:Ca m'est arrivé ma deuxième année d'enseignement : je faisais la prépa CAPET et je bossais à mi-temps dans un bahut à 1 heure de chez moi. Mon ex mari et moi habitions alors dans un appart très mal isolé phoniquement et nous avions beaucoup de mal à être au calme (je me souviendrais toujours de la perceuse qui a vrillé mes tympans en perçant dans le mur entre l'appart voisin et notre salle de bain après 5 heures d'épreuves de CAPET, quelle horreur!!! affraid
J'étais donc épuisée. J'ai fait un malaise et j'ai craqué à pleurer comme une madeleine au travail. Mon médecin m'a arrêté 8 jours et m'avait conseillé de cesser une des deux activités (prépa CAPET ou poste de contractuel). J'ai culpabilisé comme toi mais vraiment, j'en avais besoin.
Moralité, si tu ne te sens plus capable d'assurer ton travail dans de bonnes conditions, prends ces quelques jours de repos.

Oui, chez moi aussi les larmes de nervosité sont très souvent révélatrices que quelque chose ne va plus...comme ce matin où, après avoir "dormi" seulement une heure et étant effrayée à l'idée de faire encore de la route sur des voies enneigées, j'ai craqué... Sad

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par lalilala le Lun 21 Jan 2013 - 13:49

J'ai eu une semaine d'arrêt en décembre parce que je n'en pouvais plus. je suis allée voir le médecin, je lui ai dit que je ne m'en sortais plus au boulot, que je dormais mal, que j'étais de moins en moins efficace et qu'en plus je n'avais vraiment pas le moral (pas de vie sociale...je ne lui ai pas dit que je ne supportais plus mon job) et que du coup je prenais de temps en temps des anxiolytiques qui n'arrangeaient rien. Je ne lui ai rien demandé, elle m'a donné directement une semaine pour me reposer.
Explique ta situation et insiste sur le fait que tu dois conduire 2h par jour. Tu verras bien ce qu'on te dira...

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 14:19

Merci pour vos messages; pour tout vous dire, je n'ai aucun doute sur la compréhension de mon médecin (j'y vais à 17heures): on se connaît bien (c'est le médecin de famille, il m'a mise au monde ou presque), et il serait plutôt du genre à m'arrêter plus que ce que je demande! Il y a 5 ans, lors de mon année de stage, j'étais dans 3 établissements sans permis de conduire; le Rectorat avait ignoré mes doléances. Résultat: burn-out en décembre, la dépression me guettait. J'ai été en pleurant chez le doc en lui demandant "deux, trois jours d'arrêt"; il m'a ri au nez et m'a dit qu'il m'arrêtait 3 semaines ou rien...
Lalilala, j'espère que tu vas mieux!

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par lalilala le Lun 21 Jan 2013 - 15:04

Oui ça va un peu mieux qu'en décembre Wink

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par archeboc le Lun 21 Jan 2013 - 15:34

@maldoror1 a écrit:Il y a 5 ans, lors de mon année de stage, j'étais dans 3 établissements sans permis de conduire; le Rectorat avait ignoré mes doléances.

Ils font comment ? Et tu es sensée faire comment ?

Si tu passes par un médecin qui certifie que tu n'es pas en mesure de faire à pied le trajet entre les 3 établissements, ils répondent quoi ?

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par User5899 le Lun 21 Jan 2013 - 16:17

@maldoror1 a écrit:Merci pour ta réponse. En effet, je sais pourtant qu'il vaut bien mieux s'arrêter 2 ou 3 jours plutôt que de tirer sur la corde et de s'arrêter 15...J'ai la chance d'avoir un médecin très compréhensif qui me connaît bien (et qui a un fils enseignant) et qui m'accordera, je pense, ces 2 ou 3 jours d'arrêt...C'est plutôt que je voudrais bien arrêter de culpabiliser d'être fatiguée!
Les raisons d'être fatigué ne manquent pas, et faire cours crevé ne me semble pas très efficace. Je serais dans votre cas, je prendrais l'arrêt sans discuter (disons une bonne semaine...).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Patissot le Lun 21 Jan 2013 - 16:19

Cripure a écrit:
@maldoror1 a écrit:Merci pour ta réponse. En effet, je sais pourtant qu'il vaut bien mieux s'arrêter 2 ou 3 jours plutôt que de tirer sur la corde et de s'arrêter 15...J'ai la chance d'avoir un médecin très compréhensif qui me connaît bien (et qui a un fils enseignant) et qui m'accordera, je pense, ces 2 ou 3 jours d'arrêt...C'est plutôt que je voudrais bien arrêter de culpabiliser d'être fatiguée!
Les raisons d'être fatigué ne manquent pas, et faire cours crevé ne me semble pas très efficace. Je serais dans votre cas, je prendrais l'arrêt sans discuter (disons une bonne semaine...).
Rolling Eyes

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 16:22

C'était ...l'horreur!!! Je faisais la plupart des trajets en train (du style train de 5heures du mat' pour être au travail à 8h), mon compagnon et mes pauvres parents m'amenaient parfois, je dormais sur place dans un internat très éloigné de mon collège, je traversais les forêts corréziennes la nuit en plein hiver...Quand j'y pense, en effet, c'était assez cauchemardesque, un sale souvenir, vraiment..Et j'ai fini par avoir mon permis dans l'année!

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 16:24

@archeboc a écrit:
@maldoror1 a écrit:Il y a 5 ans, lors de mon année de stage, j'étais dans 3 établissements sans permis de conduire; le Rectorat avait ignoré mes doléances.

Ils font comment ? Et tu es sensée faire comment ?

Si tu passes par un médecin qui certifie que tu n'es pas en mesure de faire à pied le trajet entre les 3 établissements, ils répondent quoi ?

C'était ...l'horreur!!! Je faisais la plupart des trajets en train (du style train de 5heures du mat' pour être au travail à 8h), mon compagnon et mes pauvres parents m'amenaient parfois, je dormais sur place dans un internat très éloigné de mon collège, je traversais les forêts corréziennes la nuit en plein hiver...Quand j'y pense, en effet, c'était assez cauchemardesque, un sale souvenir, vraiment..Et j'ai fini par avoir mon permis dans l'année!

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 16:25

Désolée, je ne suis pas encore bien au point sur les citations!

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par pitchounette le Lun 21 Jan 2013 - 16:35

@maldoror1 a écrit:Bonjour à tous,
Culpabilisez-vous autant lors de vos arrêts ou avez-vous moins d'états d'âme?
Jusqu'à l'année dernière, je culpabilisais de me mettre en arrêt. Mais je me suis rendue compte que lorsque je lançais à mon proviseur des SOS, je n'avais aucune action concrète de sa part. C'est à ce moment là que j'ai compris que cela ne me servait à rien de me battre contre l'impossible.
J'ai alors dis stop et pensé à moi.

Arrêtes toi le temps que TU as besoin. N'agit pas en fonction des autres, en fonction du Proviseur ou PA. Penses à toi Smile

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Paratge le Lun 21 Jan 2013 - 16:40

Vaut mieux s'arrêter que de se foutre en l'air sur la route !
Ou plonger dans la dépression...
On n'a qu'une vie, ici et maintenant ! Nous ne sommes pas tenus au sacrifice.

Une amie, TZR à vie No semble-t-il, s'est arrêtée sur la route car elle ne savait plus vers lequel de ses collèges ruraux elle roulait : complètement épuisée.
Elle a fait la sieste dans la voiture.

Quant à l'administration, n'en attendez rien. Sleep


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par jilucorg le Lun 21 Jan 2013 - 18:14

@Patissot a écrit:
Cripure a écrit:Les raisons d'être fatigué ne manquent pas, et faire cours crevé ne me semble pas très efficace. Je serais dans votre cas, je prendrais l'arrêt sans discuter (disons une bonne semaine...).
Rolling Eyes
Quoi, "Rolling Eyes" ? Ça te paraît stupide, scandaleux ? "Rolling Eyes" ne saurait tenir lieu d'opinion.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Patissot le Lun 21 Jan 2013 - 18:20

@jilucorg a écrit:
@Patissot a écrit:
Cripure a écrit:Les raisons d'être fatigué ne manquent pas, et faire cours crevé ne me semble pas très efficace. Je serais dans votre cas, je prendrais l'arrêt sans discuter (disons une bonne semaine...).
Rolling Eyes
Quoi, "Rolling Eyes" ? Ça te paraît stupide, scandaleux ? "Rolling Eyes" ne saurait tenir lieu d'opinion.
Simplement parce qu'il me semble qu'assez récemment nous étions plusieurs à avoir pris un AM à la place de Cripure.

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Lun 21 Jan 2013 - 18:41

Je sors de chez le doc; figurez-vous que ma tension est à.........19!! Du jamais vu chez moi qui suis toujours à 12,5 quand tout va bien. Du coup, je culpabilise beaucoup moins! Mon médecin a refusé de m'arrêter pour deux jours; il m'a dit qu'en effet, le médecin, c'était lui, professeur , et qu'il m'arrêterait au minimum une semaine. C'est donc le cas, avec ordre de revenir vendredi si je ne me sens pas vraiment plus reposée..

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par lalilala le Lun 21 Jan 2013 - 18:48

19??? affraid

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par philann le Lun 21 Jan 2013 - 18:48

Cripure est de bon conseil....quand il ne s'agit pas de lui!!!

Je ressors de chez le médecin aussi. Rien de grave et pas de fièvre, suis même en dessous de 36!! mais crève pas possible, une barre au niveau du front!!! Bref, arrêt de 2 jours...et franchement je ne vais pas m'en plaindre.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Invité le Lun 21 Jan 2013 - 18:50

Copine de crève! topela J'en suis rendue à aller me coucher, là. J'espère pouvoir aller bosser demain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par philann le Lun 21 Jan 2013 - 18:52

j'ai trop tiré sur la corde la semaine dernière, je crois que je le paye, j'espère juste ne pas en arriver aux antibios en fin de semaine parce que ça finirait de m'achever.

Bon courage coupine!! Au lit, au chaud!! topela


Dernière édition par philann le Lun 21 Jan 2013 - 19:26, édité 1 fois

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum