fatigue et arrêt de travail

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Myrtille le Mar 5 Déc - 10:29

Pour avoir été TZR nommée sur 2 établissements loin de chez moi, je sais à quel point les trajets sont épuisants. J'avais dû être mise en arrêt car j'étais tellement fatiguée que j'avais failli avoir un accident en m'endormant au volant. Ce sont les collègues d'un des deux bahuts qui m'avaient convaincue d'aller consulter.
Il faut que tu penses à ta santé. Si vraiment tu es trop fatiguée, n'hésite pas à expliquer ton état et tes conditions de travail à ton médecin.
Ce que pensent les autres, on s'en fiche.
Courage.

Myrtille
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Grain d'aile le Mar 5 Déc - 10:41

SyaLya, n'oublie pas que chacun est pour soi-même la personne la plus importante au monde. Prendre soin de soi quand on en a besoin est une priorité.
Tout plein de courage et de force.
avatar
Grain d'aile
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Sei le Mar 5 Déc - 11:00

@SyaLya a écrit:Bonjour à tous,

Je déterre à nouveau ce post, désolée. Je ne sais vraiment pas à qui me confier. Je suis seule, TZR, je suis sur deux établissements éloignés l'un de l'autre par 83km. Je fais chaque jour entre 45min pour l'un et 1h de route pour l'autre dans des conditions très difficiles. Collèges rurals isolés, des routes de départementales dangereuses, avec du verglas, du brouillard et de la neige. Le matin il fait tellement nuit avec le brouillard je conduis à l'aveugle. J'ai tellement sommeil, que je sens mes yeux qui piquent en conduisant. Je suis nerveuse, à fleur de peau, les gamins sont insupportables. Je suis prof doc, donc je fais 30h et je dois donc gérer 2 CDI, je passe mon temps à faire le gendarme. Les weekends je bouge pas de mon canapé. Je dors, je lis, je me détends dans un bain, je fais tout pour être au taquet dès le lundi. Mais dès que je prends la route c'est l'angoisse, j'ai l'impression que je vais mourir a chaque instant tellement je ne vois rien.
Evidemment, j'estime que ce ne sont pas des raisons pour s'arrêter. Sachant que je suis déjà allée chez le médecin y'a 3 semaines pour une gastro (arrêt de 2 jours). Heureusement les vacances sont dans 2 semaines et demi. Voilà, c'était surtout pour m'épancher un peu, mon entourage trouve que je fais un métier planqué et que 30h c'est le rêve. Mais c'est pas tant le boulot mais les trajets qui me stressent et m'épuisent. Merci de m'avoir lu. Vis ma vie de TZR hahaha (évidemment pas de soutien des collègues qui estiment que même avec une grippe il faut être au boulot parce qu'eux viennent malgré des grosses migraines, des platres au bras ou de la fièvre). Je suis peut-être trop à l'écoute de mon corps après tout.

Pfou, ta situation me rappelle la mienne (établissement à 83 km de chez moi, routes telles que tu les décris : en moins d'un mois, j'ai vu deux fois déjà des voitures dans le fossé), mais je suis sur un seul établissement et je ne conduis pas (ce qui, tu t'en doutes, est bien galère aussi quand le département est rural).
As-tu demandé une révision d'affectation au rectorat ?
Le syndicat m'a vivement conseillé de le faire (je me suis contentée d'un mail, mais il faudrait envoyer un courrier recommandé). Il m'a aussi plus que recommandé d'aller chez le médecin pour obtenir un arrêt : il faut montrer au rectorat que les conditions sont trop difficiles et qu'elles mettent en danger notre santé, que les affectations rocambolesques ont un impact, que nous sommes des êtres humains, quoi ! (Tu me diras, la personne responsable au rectorat est désolée pour moi, mais comme elle ne peut pas changer mon affectation, elle aussi m'a conseillé de me mettre en arrêt : on marche sur la tête.)
Moi, je suis une bourrique, j'ai la trouille d'aller chez le médecin tant que je ne suis pas vraiment au bout du rouleau, alors bon, les conseilleurs sont mauvais payeurs, m'enfin, à ta place, je foncerais ! Ton épuisement, n'ayons pas peur des mots, met ta vie en danger.
Et contacte un syndicat pour te faire aider.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par SyaLya le Mar 5 Déc - 11:20

Merci infiniment à vous trois de m'avoir répondu si vite et de manières si bienveillantes.
J'ai téléphoné à ma mère durant la récré, et à peine elle a eu le temps de me dire "salut ma chérie, la route était comment ce matin ?" je me suis effondrée en larme comme un bébé ! Non mais cette honte...
J'ai quand meme fixé rdv chez le médecin demain vu que je ne bosse pas, pour voir ce qu'il me propose mais vu comment il m'a répondu "vous êtes cliente ici ? vous venez pourquoi, c'est urgent ? "
Je me suis trouvée bête à lui répondre "et biiiien pour une consultation médicale" Very Happy

Je verrai ce que ça donne demain. Au pire, j'ai ma mutation début février pour aller en Nouvelle Calédonie et je vais tout faire pour être à moins de 10 min de trajet !).
C'est aussi pour ça que je prends sur moi depuis la rentrée.
Sachant que l'année dernière c'était la même chose et que j'en pouvais plus de cette route.
Le pire, c'est que je ne pouvais meme pas déménager pour me rapprocher de mon établissement parce qu'a n'importe quel moment on pouvait m'affecter ailleurs. (Evidemment toujours a 30min minimum).

Encore mille mercis de m'avoir répondu. je pense pas demander un arrêt si le médecin me le propose pas. Vivement les vacances hein...

SyaLya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Cicyle le Mar 5 Déc - 11:28

Pas de transports en commun pour aller dans l'un ou l'autre de tes établissements ? Ça aurait déjà le mérite de t'éviter de mettre ta vie en danger tous les jours. L'an dernier, j'avais 45 minutes de route pour l'un de mes établissements, 1h15 (aux heures où ça ne bouchonnait pas) pour l'autre, qui en plus était en zone prévention violence donc pas de tout repos. (Et un conjoint à 1000km mais c'est un autre problème.) Le train m'a littéralement sauvé la vie. J'avais des changements et le trajet était plus long mais je n'aurais pas pu le faire en voiture. Tout le monde me disait de déménager mais j'habitais près de mon rad et je ne pouvais donc pas prendre le risque de bouger, parce que si mon affectation changeait, je pouvais me retrouver perdante.

J'espère que le médecin sera plus aimable en vrai qu'au téléphone et qu'il comprendra ta situation. (il a vraiment parlé de "cliente" ? affraid)
fleurs2
avatar
Cicyle
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Sei le Mar 5 Déc - 11:30

SyaLya, quand tu iras voir le médecin, raconte-lui simplement les choses comme tu les as racontées ici. S'il ne te propose pas un arrêt après avoir entendu que tu en es à manquer de t'endormir au volant, il est inconscient.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par SyaLya le Mar 5 Déc - 11:37

Et non y'a même pas de gare dans les deux villages où se trouvent mes deux collèges.
Quand je dis que c'est isolé, je crois que le mot a été invité pour ce genre d'endroits Very Happy

Heureusement j'ai des pneus neiges, les deux sont à 700m d'altitude donc neige, verglas. Mais encore ça, ça va. Mais le brouillard, je vous jure, ce matin j'étais tellement crispée sur mon volant, forçant sur mes yeux pour voir, visibilité en dessous de 100m, avec virages et les voitures qui me doublent parce que je ne roule QU'A 68km/h au lieu de 90...normalement on doit tous rouler à 50km, mais les gens connaissent la route par coeur et sont pressés d'aller au boulot, alors ils te collent au cul en t'aveuglant avec leurs feux et avec la pluie, j'ai vu ma mort à chaque virage.

En plus, un jour je fais le collège A et le lendemain le B puis le A puis le B. Du coup faut pas que je me trompe de chemin haha.

Et oui oui il a parlé de client et je l'ai repris en disant que j'étais bien patiente chez lui. Mais voilà où en sont certains médecins quoi...

Mais je suis d'accord avec toi, j'aurai pris le train aussi si y'avait eu ça. Tu as pu rejoindre ton conjoint cette année ? Pour ma part, mon couple n'a pas tenu la distance au bout d'un an séparé.

SyaLya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par SyaLya le Mar 5 Déc - 11:41

En fait, rien que d'en parler (j'avais jamais osé me plaindre avant à quiconque parce qu'on m'a toujours dit que j'étais bien planquée) et de savoir qu'on n'est pas seule dans ce genre de situation, ça me met du baume au coeur si vous saviez ! je vous connais pas et j'ai envie de vous serrer fort dans mes bras de reconnaissance. Je m'arrête là les larmes me montent et mes élèves vont s'interroger haha.

SyaLya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Cicyle le Mar 5 Déc - 11:42

Non, après deux ans à 1000km, j'ai pris une disponibilité. Donc cette année, je me repose pour me remettre de mes deux années de TZRiat en exil. Wink

J'espère que ta situation va s'arranger. fleurs2
avatar
Cicyle
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par SyaLya le Mar 5 Déc - 11:52

Je te comprends. Tu as bien fait et tu dois être bien soulagée d'être loin de cette galère.
Je te remercie Smile

SyaLya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Cakenouks le Mar 5 Déc - 12:07

Voilà 5 ans que je subis 4 heures de transport par jour, soit voiture seule, soit combo voiture+train. Bien sûr j'ai fait le choix de ne pas habiter près du lycée, mais je n'ai pas choisi mon affectation. Et je revendique le droit d'habiter avec mon mari, de retrouver notre maison tous les soirs. J'ai un besoin vital d'être chez moi, dans ma maison. Alors je fais le trajet chaque jour. Debout à 5 heures 20 pour être au lycée à 9 heures, je connais. Avant les vacances de la Toussaint, j'étais tellement épuisée que j'ai fait un malaise dans le train. Ce fut l'alerte : mon médecin m'a arrêtée une semaine. En d'autres temps, j'aurais culpabilisé. Ce n'est plus le cas. En choisissant l'Education Nationale, je n'ai pas signé pour entrer dans les Ordres. Ma santé d'abord.
avatar
Cakenouks
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Païkan le Mar 5 Déc - 12:08

Courage SyaLya, je n'ai pas de solution mais j'ai lu le post donc je ne voulais pas passer sans rien répondre...juste des mots de soutien dans cette situation bien difficile... fleurs
avatar
Païkan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par Marie-Henriette le Mar 5 Déc - 12:30

Ça m'est arrivé d'être arrêtée «juste» parce que j'étais fatiguée.
Ça m'est aussi arrivé de ne pas m'écouter, de me dire « ça va aller, les vacances sont dans deux semaines», pour finir par m'effondrer comme une merde devant la photocopieuse.
Quand on se sent au bout du rouleau, pas de scrupules inutiles. On répond «c'est une urgence» à la secrétaire médicale». L'EN ne t' élèvera pas une statue pour t'être mise dans le fossé.
Bon courage.
avatar
Marie-Henriette
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par dita le Mar 5 Déc - 12:39

@maldoror1 a écrit: Je sais pourtant qu'il vaut bien mieux s'arrêter 2 ou 3 jours plutôt que de tirer sur la corde et de s'arrêter 15...J'ai la chance d'avoir un médecin très compréhensif qui me connaît bien (et qui a un fils enseignant) et qui m'accordera, je pense, ces 2 ou 3 jours d'arrêt...C'est plutôt que je voudrais bien arrêter de culpabiliser d'être fatiguée!

Sage conseil d'il y a plusieurs années. Mais avec le jour de carence ?
avatar
dita
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par SyaLya le Mar 5 Déc - 13:32

Le jour de carence rentre en vigueur à partir de janvier 2018.

SyaLya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par SyaLya le Mar 5 Déc - 13:33

@Païkan a écrit:Courage SyaLya, je n'ai pas de solution mais j'ai lu le post donc je ne voulais pas passer sans rien répondre...juste des mots de soutien dans cette situation bien difficile... fleurs

Merci beaucoup, ta bienveillance me va droit au coeur.

SyaLya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par amethyste le Mar 5 Déc - 13:39

La fatigue à cette période, on connait tous, alors avec ces conditions en plus.... Si pas de possibilité de changement d'affectation, il ne te reste que le médecin, et faire passer sa santé avant le reste. Bon courage.

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein
                   
avatar
amethyste
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par wilfried12 le Mar 5 Déc - 13:41

Bon courage

wilfried12
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatigue et arrêt de travail

Message par maldoror1 le Mar 5 Déc - 14:16

@dita a écrit:
@maldoror1 a écrit: Je sais pourtant qu'il vaut bien mieux s'arrêter 2 ou 3 jours plutôt que de tirer sur la corde et de s'arrêter 15...J'ai la chance d'avoir un médecin très compréhensif qui me connaît bien (et qui a un fils enseignant) et qui m'accordera, je pense, ces 2 ou 3 jours d'arrêt...C'est plutôt que je voudrais bien arrêter de culpabiliser d'être fatiguée!

Sage conseil d'il y a plusieurs années. Mais avec le jour de carence ?

Entre une perte d'argent et ma santé, je choisirai toujours ma santé Smile

Bon courage à tous les TZR : l'étant toujours actuellement et ne voulant plus passer des heures sur la route et jongler entre plusieurs établissements, j'ai fait cette année le choix d'un mi-temps afin de ne pas m'épuiser et de profiter de mes deux très jeunes enfants...

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett
avatar
maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum