Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par totoro le Mar 22 Jan 2013 - 20:38

@Collier de Barbe a écrit:D'un autre côté, il y a quelques mois, l'EN recrutait des vacataires par le biais du Pôle Emploi et il y avait foule.

Ben ce n'est plus le cas:
-ça fait un mois qu'on ne trouve pas de remplaçant en anglais
-deux profs de SEGPA absentes / O remplaçants (celle qui a commencé lundi matin est partie lundi soir...)

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par InvitéeSS le Mer 23 Jan 2013 - 7:58

@totoro a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:D'un autre côté, il y a quelques mois, l'EN recrutait des vacataires par le biais du Pôle Emploi et il y avait foule.

Ben ce n'est plus le cas:
-ça fait un mois qu'on ne trouve pas de remplaçant en anglais
-deux profs de SEGPA absentes / O remplaçants (celle qui a commencé lundi matin est partie lundi soir...)

Ma soeur me racontait ce week-end que dans le lycée de sa fille, l'année dernière, certaines classes de terminale se sont retrouvés sans prof d'anglais TOUTE l'année !"
Donc encore faut-il avoir des vacataires à disposition !

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Celadon le Mer 23 Jan 2013 - 8:48

Il faudrait penser à faire un livre blanc des impressions des "profs" recrutés par pôle emploi, surtout quand ils assurent une journée et se sauvent à grandes enjambées avant la suivante qu'ils n'assureront pas !!!

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Daphné le Mer 23 Jan 2013 - 9:24

@Celadon a écrit:Il faudrait penser à faire un livre blanc des impressions des "profs" recrutés par pôle emploi, surtout quand ils assurent une journée et se sauvent à grandes enjambées avant la suivante qu'ils n'assureront pas !!!

Une journée c'est déjà long : j'en ai connu une qui est partie au bout d'une heure, le CDE la cherchait partout Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par neo le Jeu 7 Fév 2013 - 19:02

http://www.snes.edu/Recrutements-des-mesures-urgentes.html
Communiqué de presse SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU
7 février 2013

Recrutements : des mesures urgentes à hauteur de l’ambition !

Après les résultats d’admissibilité, 257 postes sont déjà perdus aux CAPES (Lettres classiques, Allemand, Education musicale), CAPET (Arts appliqués, sciences industrielles de l’ingénieur) et CAPLP (Génie civil).
Avec 1,1 candidats admissibles par poste en Lettres modernes et en Mathématiques, 1,2 en Anglais, il est quasi certain que tous les postes ne seront pas pourvus dans ces disciplines après les oraux d’admission.
Ce seront autant de départs à la retraite non compensés qui dégraderont encore davantage les effectifs de classes et les possibilités de remplacement pénalisant élèves et personnels.

L’utilisation d’étudiants admissibles aux concours anticipés est la piètre solution du ministère pour sauver la rentrée 2013.
Le SNES-FSU, le SNEP-FSU et le SNUEP-FSU exigent des mesures urgentes : ouverture de listes complémentaires pour qu’aucun poste ne soit perdu à cause des doubles admissions, transfert des postes perdus à l’externe vers l’interne et le 3ème concours.

Pour lutter contre la crise de recrutement, seuls les emplois d’avenir professeur (EAP), qui ne sont pas des pré-recrutements, sont proposés. De réels pré-recrutements, des aides d’urgences aux étudiants pour préparer les concours, des annonces claires sur leurs conditions d’études, un plan pluriannuel de recrutement à la hauteur des besoins sont, par ailleurs, indispensables pour lutter efficacement contre la crise des vocations et démocratiser l’accès aux métiers de l’éducation et de l’enseignement.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par yseult le Jeu 7 Fév 2013 - 22:02

A qui profite tout cela?
Ajouter deux ans d'étude (ou une, je suis un peu larguée j'avoue sur les nouvelles réformes...) c'est rendre ce métier inaccessible pour bon nombre d'étudiants qui ne peuvent se permettre deux ans de plus.
Et c'est permettre le recrutement par contrat (CDD, CDI) et donc d'avoir moins de fonctionnaires et donc de faire une école ... comme le rêvent certains de nos hommes politiques. Si! Si! Ils ont réussi triplement : en faisant croire que c'est une crise des vocations, de cela découle une nécessité de réfomer l'école, et de changer le mode de recrutement.

yseult
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Lefteris le Jeu 7 Fév 2013 - 23:12

@yseult a écrit:A qui profite tout cela?
Ajouter deux ans d'étude (ou une, je suis un peu larguée j'avoue sur les nouvelles réformes...) c'est rendre ce métier inaccessible pour bon nombre d'étudiants qui ne peuvent se permettre deux ans de plus.
Et c'est permettre le recrutement par contrat (CDD, CDI) et donc d'avoir moins de fonctionnaires et donc de faire une école ... comme le rêvent certains de nos hommes politiques. Si! Si! Ils ont réussi triplement : en faisant croire que c'est une crise des vocations, de cela découle une nécessité de réfomer l'école, et de changer le mode de recrutement.
Il y a crise de la vocation, c'est vrai, mais elle a été organisée en effet. Avec la multiplication des exigences, les étudiants se sont massivement détournés vers des métiers plus lucratifs. Il ne faut pas oublier non plus que beaucoup d'étudiants ont connu les conditions déjà dégradées du collège et du lycée, ils ne veulent pas subir ça. De plus, les cursus sont dévoyés : aller en master disciplinaire, c'st faire quelque chose d'intéressant, mais prendre le risque de ne même pas pouvoir décrocher un concours devenu pédagogiste. Suivre le cursus pédagogiste, c'est se condamner au cul -de -sac de l'EN , et ne rien avoir comme sortie de secours en cas d'échec ou de changement d'avis.
Donc une troisième voie se développe , c'est le master pro , qui est d'ailleurs "vendu" par ls universités comme une solution alternative, pour ne pas perdre d'étudiants, notamment en lettres. On en arrive au paradoxe que dans cette stratégie d'évitement, il y a de moins en moins de littéraires dans les facs pur éviter l'enseignement, alors que c'était le vivier traditionnel.
A la limite, les EAP , c'est la moins mauvaise solution dans l'immédiat, ils sont engagés à continuer sous peine de remboursement. Il ne faudrait pas que le système soit dévoyé pour passer en douce au système du contrat généralisé.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Roumégueur Ier le Ven 8 Fév 2013 - 9:51

@yseult a écrit:A qui profite tout cela?
Ajouter deux ans d'étude (ou une, je suis un peu larguée j'avoue sur les nouvelles réformes...) c'est rendre ce métier inaccessible pour bon nombre d'étudiants qui ne peuvent se permettre deux ans de plus.
Et c'est permettre le recrutement par contrat (CDD, CDI) et donc d'avoir moins de fonctionnaires et donc de faire une école ... comme le rêvent certains de nos hommes politiques. Si! Si! Ils ont réussi triplement : en faisant croire que c'est une crise des vocations, de cela découle une nécessité de réfomer l'école, et de changer le mode de recrutement.

Avec le système actuel de la masterisation, je n'aurais jamais pu être enseignant. Deux années d'études supplémentaires sans revenus, c'était impossible. Sans compter qu'il fallait passer plusieurs fois les concours qui, à l'époque, étaient très pourvus en candidats. Aujourd'hui, l'alignement à bac+5 des pays européens est une absurdité : les candidats ont fui ce métier (on les comprend) et des voix s'élèvent pour dire que le niveau de ceux qui sont pris est souvent en-deçà des exigences (pas tous bien sûr). Cette réforme a donc tari le vivier de candidats, coupé les enfants des classes populaires de l'accès à ce métier et pousse dans l'urgence à embaucher des candidats qui n'ont pas tous le niveau requis. Et on a préféré s'attaquer bille en tête aux 'rythmes scolaires' avec les approximations que l'on sait!
Je rajoute qu'on a aussi juste oublié un détail : on a aligné le niveau d'étude avec les autres pays européens, mais pas les rémunérations (désolé, mais ce facteur est aussi essentiel dans le choix d'un métier à ce niveau d'étude).
Cette filière a-t-elle encore un avenir? Je suis de plus en plus dubitatif, voire résigné...

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par barèges le Ven 8 Fév 2013 - 10:00

Et on envoie un message clair avec les nouveaux CAPES (contre lesquels des voix commencent quand même à se faire entendre) : les candidats ne seront plus évalués sur leur niveau universitaire.

Enseigner est un métier qui s'apprend... Mais désormais pas en étudiant de manière un minimum approfondie la matière que l'on enseignera.
Du moins pas en tant que telle. On apprendra en espé "le français scolaire", "les maths scolaires"... Efficacement pré-digérés.

Je vais, à l'accoutumée, faire du mauvais esprit. Ces concours centrés sur les compétences "professionnelles", suivis d'un an en espé, me paraissent une excellente porte ouverte à la bi-tri-polyvalence des enseignants du secondaire dont doivent encore rêver secrètement nos économes dirigeants.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Roumégueur Ier le Ven 8 Fév 2013 - 10:39

@barèges a écrit:Et on envoie un message clair avec les nouveaux CAPES (contre lesquels des voix commencent quand même à se faire entendre) : les candidats ne seront plus évalués sur leur niveau universitaire.

Enseigner est un métier qui s'apprend... Mais désormais pas en étudiant de manière un minimum approfondie la matière que l'on enseignera.
Du moins pas en tant que telle. On apprendra en espé "le français scolaire", "les maths scolaires"... Efficacement pré-digérés.

Je vais, à l'accoutumée, faire du mauvais esprit. Ces concours centrés sur les compétences "professionnelles", suivis d'un an en espé, me paraissent une excellente porte ouverte à la bi-tri-polyvalence des enseignants du secondaire dont doivent encore rêver secrètement nos économes dirigeants.

Il n'y a aucun secret sur ces points selon FO :




"IX. Dispositions relatives aux écoles supérieures du professorat et de l’éducation
►La fin du disciplinaire
« L’éducation nationale française sélectionne les futurs enseignants sur la seule base de leurs mérites académiques et non de leurs compétences professionnelles. Elle néglige la préparation au métier pour l’organiser de manière « résiduelle » après le recrutement, ne formant pas les enseignants à être capables de faire classe. »

Ajoutons :
►Des professeurs qui échangent leurs services !
Le rapporteur de la loi à l’assemblée nationale le 11 mars qui souhaite préciser la liaison école-collège
« la liaison essentielle, et il y a là une véritable révolution pédagogique, entre l'école élémentaire et le collège avec la création d'un cycle, et de structures qui permettent aux enseignants des écoles et de collège d'envisager de travailler ensemble »,

►Un lycée unique :
Le 3.02 le ministre a déclaré:
« Nous aurons à notre programme le rapprochement des trois lycées, l'organisation plus précise du bac-3/bac+3 et la réforme des rythmes scolaires pour le collège et pour le lycée ». « Dès demain, je proposerai aux organisations syndicales d'ouvrir, parmi les grands chantiers de la refondation, la discussion sur le collège et de revenir sur la répartition des trois lycées - le lycée professionnel, le lycée technologique et le lycée général »
►Des rythmes identiques en collège, école, lycée !
« La réforme des rythmes commence par le primaire, mais elle doit se poursuivre », indique Vincent Peillon. « Il doit y avoir aussi pour le collège et le lycée un changement », précise-t-il. Pour éviter que les collégiens aient « des journées surchargées », le ministre veut veiller à ce qu'il y ait des « emplois du temps équilibrés et une pause méridienne respectée ». « Je donnerai des instructions en ce sens ».

N’oublions pas non plus que l’annexe ne prévoit le maintien des 36 semaines de cours que pour l’année scolaire 2012-2013."



"Concernant le collège, il est clair que la volonté de mettre en place des travaux et des services "inter-degrés", l'organisation des Projets Educatifs Territoriaux et l'implication grandissante des autorités locales, prévues par l'acte III de la décentralisation, se traduiront par l'application, à l'enseignement secondaire, du décret sur les rythmes scolaires."

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par loup des steppes le Ven 8 Fév 2013 - 12:05

@Roumégueur Ier a écrit:
@yseult a écrit:A qui profite tout cela?
Ajouter deux ans d'étude (ou une, je suis un peu larguée j'avoue sur les nouvelles réformes...) c'est rendre ce métier inaccessible pour bon nombre d'étudiants qui ne peuvent se permettre deux ans de plus.
Et c'est permettre le recrutement par contrat (CDD, CDI) et donc d'avoir moins de fonctionnaires et donc de faire une école ... comme le rêvent certains de nos hommes politiques. Si! Si! Ils ont réussi triplement : en faisant croire que c'est une crise des vocations, de cela découle une nécessité de réformer l'école, et de changer le mode de recrutement.

Avec le système actuel de la masterisation, je n'aurais jamais pu être enseignant. Deux années d'études supplémentaires sans revenus, c'était impossible. Sans compter qu'il fallait passer plusieurs fois les concours qui, à l'époque, étaient très pourvus en candidats. Aujourd'hui, l'alignement à bac+5 des pays européens est une absurdité : les candidats ont fui ce métier (on les comprend) et des voix s'élèvent pour dire que le niveau de ceux qui sont pris est souvent en-deçà des exigences (pas tous bien sûr). Cette réforme a donc tari le vivier de candidats, coupé les enfants des classes populaires de l'accès à ce métier et pousse dans l'urgence à embaucher des candidats qui n'ont pas tous le niveau requis. Et on a préféré s'attaquer bille en tête aux 'rythmes scolaires' avec les approximations que l'on sait!
Je rajoute qu'on a aussi juste oublié un détail : on a aligné le niveau d'étude avec les autres pays européens, mais pas les rémunérations (désolé, mais ce facteur est aussi essentiel dans le choix d'un métier à ce niveau d'étude).
Cette filière a-t-elle encore un avenir? Je suis de plus en plus dubitatif, voire résigné...

Eh oui... le but est clair comme eau de roche... et la "plèbe" n'y voit goutte. No furieux


_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par adelaideaugusta le Ven 8 Fév 2013 - 12:28

@Lefteris a écrit:
@iphigénie a écrit:Au delà de tous les aspects financiers, il me semble que le manque d'exigence à la mode dans les pratiques pédagogiques a pour principal effet non pas de valoriser les élèves mais bien de dévaloriser le savoir:
parmi nos élèves combien voient dans le savoir une source de bonheur?
combien auraient donc envie de passer leur vie à transmettre le savoir?

Je crois que c'est ça qui crée la désaffection plus que toutes les autres raisons, y compris financières
C'est multi-causes. Les élèves vivent effectivement dans une société ultra-utilitariste, or le savoir ne porte pas ses fruits tout de suite, et il n'est pas forcément rémunérateur. Simple indice, le mépris croissant des lettres, le fameux "à quoi ça sert ? ", dont on voit aujourd'hui le résultat chiffré avec les candidats aux concours.
L'aspect matériel joue quand même beaucoup, puisque le phénomène de désaffection a commencé dans les matières scientifiques, ouvrant des débouchés plus rémunérateurs. Il est légitime qu'un jeune qui va dépenser 5, 6 ans de sa vie à étudier choisisse une perspective meilleure, s'il le peut.
Quant au manque d'exigences , il est réclamé par la plupart des élèves eux-mêmes, qui veulent des "bonnes notes" et souvent par la hiérarchie qui relaie cette attente. La spirale du moindre effort étant enclenchée, si l'on tente d'être exigeant, c'est la guerre quand on les récupère, il et déjà trop tard.
Les élèves ne sont pas dupes de ce qu'ils font vivre aux enseignants, ils se savent pénibles ou remarquent des camarades pénibles quand ils ne le sont pas eux-mêmes, et n'ont pas envie de vivre ça. De plus, ils ont l'impression qu'on ne vaut pas grand chose parce qu'on est dans ces endroits pénibles : j'ai déjà entendu la réflexion.

Il me paraît difficile de faire le tour du problème, qui tient à un réseau complexe de dysfonctionnements, de carences , d'images véhiculées , qui isolés ne constitueraient pas un obstacle, mais qui dans les circonstances actuelles se trouvent additionnés et sapent le système, peut-être définitivement.

J'ai relu rapidement le fil, et il ne me semble pas que le problème ci-dessous ait été évoqué.

Une amie (échec à l'oral du CAPES lettres modernes il y a quelques années) hésite à le tenter de nouveau.

Elle m'a transmis le texte de la composition française de 2012.

Le poète contemporain Christian Prigent écrit :
"Parce qu'elle embrasse passionnément le présent, la poésie affronte une in-signifiance : le sens du présent est dans cette in-signifiance, dans ce cadrage impossible des perspectives, dans ce flottement des savoirs, dans cette fuite des significations devant nos discours et nos croyances".
Christian Prigent, A quoi bon encore des poètes ?, P.O.L., 1996, p.36.

Commentez et éventuellement discutez ces propos en vous appuyant sur des exemples précis et variés.

Mon amie avoue ne pas avoir été très inspirée par cette composition.

Plus surprenant encore : (extrait du rapport du jury )
Question B : étude synchronique du texte de français moderne ou contemporain (7 points)

B1. Orthographe et morphologie (2 points) . Étudiez les marques de l'accord du verbe du point de vue graphique et phonique (dans un texte cité).
La question d'orthographe et morphologie de cette année permettait de vérifier la maîtrise d'une notion élémentaire et primordiale pour les futurs enseignants, celle de l'accord du verbe. Le jury a été surpris de la médiocrité globale des copies dans cette partie de l'épreuve, et souhaite en rappeler quelques principes.
[...] Il ne s'agit pas de faire long, mais précis. Trop de candidats se sont égarés dans des développements diffus. Le traitement de cette question a ainsi souffert d'une double défaillance, de méthode d'une part, des connaissances éprouvées d'autre part.

Comme l'a déjà fait le rapport du jury de la cession 2011, on insistera sur la nécessité de répondre à cette question par un traitement synthétique et organisé qui suppose :
1) Une introduction proposant une véritable définition de la notion à étudier.
2) Un traitement ordonné des occurrences, selon un critère de classement explicité; la juxtaposition linéaire d'observations sur chaque forme considérée indépendamment est à bannir.
Seule cette démarche permet de satisfaire à la perspective comparative, propre à cette question, qui s'exerce à deux niveaux : comparaison entre les différentes formes concernées, et comparaison entre système écrit et système oral. Ce dernier aspect entraîne une troisième exigence :
3) La transcription phonétique des occurrences étudiées au moyen de l'API (Alphabet Phonétique International ) ou bien de l'alphabet des romanistes.
Ces trois points de méthodes constituent des attendus, et non de simples conseils : à ce titre, l'absence d'introduction (de définition liminaire), de classement, et/ou de transcription phonétique a été systématiquement pénalisée.

[...]Trop largement constatée dans les copies, la méconnaissance du passif semble refléter une propension plus générale : le jury attend des candidats des cessions à venir qu'ils consolident leurs savoirs sur les formes verbales et les constructions passives. Moins répandue mais tout aussi inquiétante : la difficulté à reconnaître les temps composés du verbe, compétence pourtant élémentaire au niveau requis pour le concours. Ces lacunes ont conduit nombre de candidats à n'envisager qu'une partie des formes concernées -auxiliaires seuls ou participes seuls. Dernier défaut récurrent : l'absence ou la déficience d'une terminologie adéquate : rappelons aux candidats qu'il ne s'agit pas de plaquer un "jargon" utilisé sans discernement, mais de témoigner du maniement correct d'une terminologie précise, et de leur capacité à l'expliciter.

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Iphigénie le Ven 8 Fév 2013 - 13:44

l'absence ou la déficience d'une terminologie adéquate : rappelons aux candidats qu'il ne s'agit pas de plaquer un "jargon" utilisé sans discernement, mais de témoigner du maniement correct d'une terminologie précise, et de leur capacité à l'expliciter.

plus Tartuffe tu meurs.

ps:
les IG ne sont pas au courant que , grâce à leurs directives, l'enseignement de la grammaire a été un tant soit peu sinistré pour les générations qui arrivent actuellement au CAPES? Et que bien des IPR continuent encore de préconiser des modèles d'apprentissage complètement aberrants?
'est peut-être bien là ce qui m'écoeure le plus aujourd'hui, cette tartuferie.


Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Iphigénie le Ven 8 Fév 2013 - 13:59

Les postes que l'on peut anticiper comme "perdus" sont j'en suis persuadée une bonne aubaine pour le ministère: moins de titulaires ce sont des Heures Sup ou des vacataires.
Les deux concours qui se chevauchent vont avoir ce même résultat: les mêmes candidats inscrits sur les deux concours, cela fera forcément des postes non attribués dans les deux concours.
Les DGH chez nous prévoient d'énormes quantités d'heures supplémentaires sans création de postes (rien qu'en français, chez nous c'est une trentaine d'H.S.A): on nous explique que c'est parce qu'il y aura des stagiaires. Et s'il n'y a pas de stagiaires, comme probable?
Moins de titulaires, plus de vacataires: c'est exactement la même politique qu'avant, de déconstruction du service public, mais habillée plus hypocritement.
Et si on ne trouve plus de vacataires? Eh bien il sera temps alors d'avancer une réforme des rythmes scolaires: ils voient loin , au ministère, c'est comme au poker, ils ont au moins un coup d'avance; c'est leur technique depuis trente ans quel que soit le ministre (je commence d'ailleurs à me demander si Peillon est un cynique ou un croyant, avec les "idées" dont il nous abreuve depuis son arrivée dans la place: s'il vient sciemment continuer la destruction ou s'il est habité par la foi en sa capacité à laisser un nom, tel un nouveau Jules Ferry sans se rendre compte de ce qu'il fait en réalité- Son passé comme soutien de Ségolène me laisse un gros doute )


Dernière édition par iphigénie le Ven 8 Fév 2013 - 16:00, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Igniatius le Ven 8 Fév 2013 - 14:26

@barèges a écrit:Et on envoie un message clair avec les nouveaux CAPES (contre lesquels des voix commencent quand même à se faire entendre) : les candidats ne seront plus évalués sur leur niveau universitaire.

Enseigner est un métier qui s'apprend... Mais désormais pas en étudiant de manière un minimum approfondie la matière que l'on enseignera.
Du moins pas en tant que telle. On apprendra en espé "le français scolaire", "les maths scolaires"... Efficacement pré-digérés.

Je vais, à l'accoutumée, faire du mauvais esprit. Ces concours centrés sur les compétences "professionnelles", suivis d'un an en espé, me paraissent une excellente porte ouverte à la bi-tri-polyvalence des enseignants du secondaire dont doivent encore rêver secrètement nos économes dirigeants.

Et deux syndicats minoritaires qui travaillent activement à l'affaiblissement de leurs membres.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par retraitée le Ven 8 Fév 2013 - 18:32

Comme l'a déjà fait le rapport du jury de la cession 2011,
Pour l'orthographe, le jury repassera!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par John le Ven 8 Fév 2013 - 18:34

Vu le nombre de candidats, c'était tout de même une session de cession.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Iphigénie le Ven 8 Fév 2013 - 18:38

@retraitée a écrit:Comme l'a déjà fait le rapport du jury de la cession 2011,
Pour l'orthographe, le jury repassera!
lol!
comment disent-ils ?
Dernier défaut récurrent : l'absence ou la déficience d'une terminologie adéquate
ouais mais bon, tout ça, c'est pour les spécialistes...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par Condorcet le Ven 8 Fév 2013 - 18:39

@retraitée a écrit:Comme l'a déjà fait le rapport du jury de la cession 2011,
Pour l'orthographe, le jury repassera!

La cession des actifs ! Razz

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par User5899 le Ven 8 Fév 2013 - 21:55

"Le calendrier des cessions à venir" Suspect

Je crois que tout est dit ! furieux

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par MrBrightside le Ven 8 Fév 2013 - 21:55

Et si nous sessions d'être mauvaise langue?

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par caribouc le Ven 8 Fév 2013 - 22:39

lol!

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par A Tuin le Ven 8 Fév 2013 - 22:50

@yseult a écrit:A qui profite tout cela?
Ajouter deux ans d'étude (ou une, je suis un peu larguée j'avoue sur les nouvelles réformes...) c'est rendre ce métier inaccessible pour bon nombre d'étudiants qui ne peuvent se permettre deux ans de plus.
Et c'est permettre le recrutement par contrat (CDD, CDI) et donc d'avoir moins de fonctionnaires et donc de faire une école ... comme le rêvent certains de nos hommes politiques. Si! Si! Ils ont réussi triplement : en faisant croire que c'est une crise des vocations, de cela découle une nécessité de réfomer l'école, et de changer le mode de recrutement.

Bah, à terme ils vont privatiser comme avec la Poste ou autres. Il y aura les vieux avec le "statut" acquis par concours, et puis les autres, des professeurs recrutés en CDD ou CDI.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par A Tuin le Ven 8 Fév 2013 - 22:56

@Roumégueur Ier a écrit:
Avec le système actuel de la masterisation, je n'aurais jamais pu être enseignant. Deux années d'études supplémentaires sans revenus, c'était impossible. Cette réforme a donc tari le vivier de candidats, coupé les enfants des classes populaires de l'accès à ce métier et pousse dans l'urgence à embaucher des candidats qui n'ont pas tous le niveau requis.

Pas mieux ! Avec ce système je ne serais pas devenue titulaire non plus.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par User5899 le Ven 8 Fév 2013 - 23:26

@MrBrightside a écrit:Et si nous sessions d'être mauvaise langue?
Pour qui çont ces cessions qui cifflent çur ces cièges ? (Rapport d'Agrégation Razz)

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes lettres : La pénurie de candidats s'amplifie ! Exemple : 108 admissibles pour 200 postes en lettres classiques !

Message par adelaideaugusta le Sam 9 Fév 2013 - 12:29

@retraitée a écrit:Comme l'a déjà fait le rapport du jury de la cession 2011,
Pour l'orthographe, le jury repassera!

Désolée, le rapport était long à taper, et l'erreur vient de moi : faute de frappe, je le jure !!

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum