Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par C'est pas faux le Dim 27 Jan 2013 - 23:33

Voli vola a écrit:Bon, je crois que j'abandonne là....

Juste une dernière tentative : tu n'as pas lu ce qui attend les admissibles au cours de l'année de M2 ?

Il y a quelque chose que je n'ai pas compris ? Je ne demande qu'à le faire. Et je ne fais que rapporter humblement ce qu'on m'a expliqué, je n'ai rien à défendre.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par InviteeF le Dim 27 Jan 2013 - 23:37

Non, non, c'est moi, le problème, là-dessus, je ne m'exprime probablement pas clairement.

Je voulais souligner la surcharge, scandaleuse selon moi, de choses à faire l'année du concours pour les générations d'enseignants à venir. EAP ou pas EAP en particulier, sachant que si l'EAP s'arrête en M2, ce n'est pas pour rien, mais pour leur proposer la modalité qui va être mise en oeuvre à la prochaine rentrée : en ayant déjà passé le cap des écrits au printemps précédent, prendre 6h de cours l'année de préparation des oraux.

Le fait que l'EAP en tant que tel laisse place à autre chose, du coup, à mes yeux, importe peu ou prou puisque la quantité d'impératifs restera TRES conséquente pour ces candidats. Excessivement conséquente selon moi.
Voilà ce qui me gêne terriblement, et me révolte.

Pour le reste, je trouve le principe de l'EAP très très très chouette. Smile

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par InviteeF le Dim 27 Jan 2013 - 23:39

@Jenny a écrit:Voli Vola : Je suis d'accord pour le rythme infernal. C'est juste que c'est plus intéressant et moins fatiguant de faire 12h d'observation que certains jobs...

Tout à fait d'accord.
Le problème selon moi n'est pas l'existence de 12h d'observation mais les à-côtés du concours (certifications à la noix, M2, mémoire....) qui pèsent sur tout le monde, et plus encore sur ceux qui travaillent, et plus encore sur ceux qui travaillent en dehors de l'EN (on est bien d'accord)

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par piesco le Dim 27 Jan 2013 - 23:40

Voli vola a écrit:Non, non, c'est moi, le problème, là-dessus, je ne m'exprime probablement pas clairement.

Je voulais souligner la surcharge, scandaleuse selon moi, de choses à faire l'année du concours pour les générations d'enseignants à venir. EAP ou pas EAP en particulier, sachant que si l'EAP s'arrête en M2, ce n'est pas pour rien, mais pour leur proposer la modalité qui va être mise en oeuvre à la prochaine rentrée : en ayant déjà passé le cap des écrits au printemps précédent, prendre 6h de cours l'année de préparation des oraux.

Le fait que l'EAP en tant que tel laisse place à autre chose, du coup, à mes yeux, importe peu ou prou puisque la quantité d'impératifs restera TRES conséquente pour ces candidats. Excessivement conséquente selon moi.
Voilà ce qui me gêne terriblement, et me révolte.

Pour le reste, je trouve le principe de l'EAP très très très chouette. Smile

+ 1
Et c'est très bien expliqué, là. Wink

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par C'est pas faux le Dim 27 Jan 2013 - 23:45

Sans compter certains formateurs qui prennent un malin plaisir à enfoncer des stagiaires débordés en les évaluant négativement sur ce qu'on ne leur a pas appris. Rolling Eyes Ce sera une des chances des EAP, pour peu qu'ils tombent bien, ce qui n'est pas gagné non plus.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par InviteeF le Dim 27 Jan 2013 - 23:49

Oui, je pense que les années d'EAP seront fort profitables, qu'elles
* donneront un aperçu lucide du métier
* permettront de prendre des marques,
* d'amorcer des réflexions
* de tester des choses
* de prendre confiance

Et je pense que c'est une chance formidable.
Même si, personnellement, j'aurais opté pour un quota d'heures annuel à répartir "comme bon semble" (mais ça n'engage que moi)

Je pense que les profs ex-EAP auront un bagage plus solide que les autres, plus confiance en eux, etc. Qu'ils seront des professeurs stagiaires moins débordés et moins fébriles.

Tout bénef', donc... à condition qu'ils - tout comme les autres candidats- survivent jusqu'au concours, qu'ils ne meurent pas noyés dans la nasse de requisitos y trámites, comme on dit chez moi, et ne se retrouvent pas à mettre plusieurs années pour remplir les objectifs gargantuesques fixés par les ronds de cuir. A tout vouloir faire en même temps, à se voir imposée la nécessité de tout faire en même temps, ne s'épuise-t-on pas ?

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Dame Tartine le Dim 27 Jan 2013 - 23:53

@Jenny a écrit:Le concours est ouvert aux M1 et non aux L3, il me semble.

Voli Vola : Je suis d'accord pour le rythme infernal. C'est juste que c'est plus intéressant et moins fatiguant de faire 12h d'observation que certains jobs...

Oui oui c'est bien M1 au lieu de L3, au temps pour moi (suis fatiguée !)

Dame Tartine
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par C'est pas faux le Dim 27 Jan 2013 - 23:55

Voli vola a écrit:Oui, je pense que les années d'EAP seront fort profitables, qu'elles
* donneront un aperçu lucide du métier
* permettront de prendre des marques,
* d'amorcer des réflexions
* de tester des choses
* de prendre confiance

Et je pense que c'est une chance formidable.
Même si, personnellement, j'aurais opté pour un quota d'heures annuel à répartir "comme bon semble" (mais ça n'engage que moi)

Je pense que les profs ex-EAP auront un bagage plus solide que les autres, plus confiance en eux, etc. Qu'ils seront des professeurs stagiaires moins débordés et moins fébriles.

Tout bénef', donc... à condition qu'ils - tout comme les autres candidats- survivent jusqu'au concours, qu'ils ne meurent pas noyés dans la nasse de requisitos y trámites, comme on dit chez moi, et ne se retrouvent pas à mettre plusieurs années pour remplir les objectifs gargantuesques fixés par les ronds de cuir. A tout vouloir faire en même temps, à se voir imposée la nécessité de tout faire en même temps, ne s'épuise-t-on pas ?

Ça, justement, on nous a encouragé à le faire en concertation avec l'EAP. A vous lire, compte-tenu de leur charge de travail, je comprends que, lorsque j'ai demandé ce qu'ils avaient à produire pour rendre compte de leur activité, la réponse ait été rien.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par InviteeF le Dim 27 Jan 2013 - 23:57

Mon dieu, C'est pas faux ! Oui.... affraid

Je n'avais même pas envisagé la possibilité qu'on leur demandât, en sus, de fournir un rapport de leur activité en tant qu'EAP. lecteur


( sur ce, bonne nuit, bonne semaine sunny je file ! sorciere2 )

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par alanne le Lun 28 Jan 2013 - 16:41

alors pourquoi les eap ayant 12 heures par semaine, soit une quantité normales d'heure donnée par la mdph à un élève handicapé ne seraient pas AVS ? Parce qu'en L2 payer une année à observer c'est embettant non ?
Ils seront dans les classes dans diverses matières ce qui les formeront à la différenciation, aux différentes pratiques pédagogiques suivant les professeurs ...

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Employé oxymorique le Mer 30 Jan 2013 - 18:26

@alanne a écrit:alors pourquoi les eap ayant 12 heures par semaine, soit une quantité normales d'heure donnée par la mdph à un élève handicapé ne seraient pas AVS ? Parce qu'en L2 payer une année à observer c'est embettant non ?
Parce que leur but est d'accompagner des étudiants de manière progressive jusqu'au concours en M1. 12h d'observation ce n'est pas la même chose que 12h d'AVS.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par alanne le Mer 30 Jan 2013 - 18:37

oui en enfin les avs observent les cours auxquelles elles assistent en aidant leurs élèves. Pour le AEP en L2, j'ai l'impression qu'ils vont être payer pendant un an à pas faire grands choses.

_________________
Wait and see

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Weirdan le Mer 30 Jan 2013 - 18:40

Mouais, je ne suis pas convaincu par l’efficacité de la mesure.
Visiblement aucune contrepartie immédiate ne sera exigée des bénéficiaires de ces emplois d'avenir, ce qui me laisse à penser qu'on verra probablement des abus apparaitre. Combien de jeunes bénéficieront de cette mesure sans pour autant montrer une motivation à devenir enseignant ou s'évertuer à réussir le concours ?

En temps de restrictions budgétaires, j'ai la conviction que le gaspillage qui sera engendré aurait pu servir à des mesures plus efficaces pour améliorer quantitativement et qualitativement le recrutement des enseignants.
Dans tous les cas, je suis empressé de connaitre le cout de cette mesure annuellement.

Weirdan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Employé oxymorique le Mer 30 Jan 2013 - 18:53

@alanne a écrit:oui en enfin les avs observent les cours auxquelles elles assistent en aidant leurs élèves. Pour le AEP en L2, j'ai l'impression qu'ils vont être payer pendant un an à pas faire grands choses.

Je ne veux pas passer 12h par semaine jusqu'en juin assis au fond d'une salle. En une semaine d'observation, j'ai déjà à peu près tout vu. Du coup je prépare une heure de méthodologie pour les 1è, une pour les terminales, un club écriture par exemple... Je suis surtout présent dans des heures d'AP, des heures en groupes où je peux aider ponctuellement les élèves en difficulté. Mon EDT ne se résume pas à "Bonjour, je m'assoie ici. - Au revoir." Il est prévu que j'observe les cours tout en assistant les élèves, rassurez-vous.

@Weirdan a écrit:Mouais, je ne suis pas convaincu par l’efficacité de la mesure.
Visiblement aucune contrepartie immédiate ne sera exigée des bénéficiaires de ces emplois d'avenir, ce qui me laisse à penser qu'on verra probablement des abus apparaitre. Combien de jeunes bénéficieront de cette mesure sans pour autant montrer une motivation à devenir enseignant ou s'évertuer à réussir le concours ?

En temps de restrictions budgétaires, j'ai la conviction que le gaspillage qui sera engendré aurait pu servir à des mesures plus efficaces pour améliorer quantitativement et qualitativement le recrutement des enseignants.
Dans tous les cas, je suis empressé de connaitre le cout de cette mesure annuellement.

La seule contre-partie exigée est de se présenter au concours. En même temps, et peut-être naïvement, j'imagine que seuls les étudiants qui se destinent à l'enseignement postulent... Et rassurez-vous, les candidats ne se pressent pas apparemment (seulement la moitié des poste pourvue dans mon académie.)
Je ne vois pas du tout ça comme un gaspillage mais comme une chance donnée à des étudiants de se rendre compte concrètement de ce que c'est qu'être face à des classes différentes, du travail de préparation, de la manière dont une classe réagit etc. Et c'est à mon avis bien plus formateur que les futurs cours des futures ESPE.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par alanne le Mer 30 Jan 2013 - 19:00

ok je comprends mieux Wink alors sur cette mesure le truc qui me chiffonne c est quand même la limite d'age (25 et 30 pour les personne) handicapés ) SURTOUT que la personne soit boursière car pour moi si c est effectivement la volonté de devenir enseignant qui motivent ses étudiants alors aucun critère boursier ne devrait être envisagé.

_________________
Wait and see

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Provence le Mer 30 Jan 2013 - 19:07

@alanne a écrit:ok je comprends mieux Wink alors sur cette mesure le truc qui me chiffonne c est quand même la limite d'age (25 et 30 pour les personne) handicapés ) SURTOUT que la personne soit boursière car pour moi si c est effectivement la volonté de devenir enseignant qui motivent ses étudiants alors aucun critère boursier ne devrait être envisagé.

Qu'une aide financière aide les étudiants les plus défavorisés à entrer dans l'enseignement, c'est plutôt logique...

Un petit effort sur l'orthographe et la ponctuation serait vivement apprécié.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Employé oxymorique le Mer 30 Jan 2013 - 19:12

@Provence a écrit:
@alanne a écrit:ok je comprends mieux Wink alors sur cette mesure le truc qui me chiffonne c est quand même la limite d'age (25 et 30 pour les personne) handicapés ) SURTOUT que la personne soit boursière car pour moi si c est effectivement la volonté de devenir enseignant qui motivent ses étudiants alors aucun critère boursier ne devrait être envisagé.

Qu'une aide financière aide les étudiants les plus défavorisés à entrer dans l'enseignement, c'est plutôt logique...
Je n'aurais pas dit mieux. Lisez le site du Ministère, son objectif est clairement ce que dit Provence.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Weirdan le Mer 30 Jan 2013 - 19:13

Et vous avez raison d'espérer que seuls les personnes réellement motivées à devenir enseignant postuleront. Mais je suis, malgré mon âge, déjà aigri et pense qu'il y aura malheureusement nombre d'opportunistes.
La seconde chose gênante, je me répète, et selon moi l'absence de contre-partie réelle. Observer, s'inspirer etc. est une bonne chose mais qui risque selon moi d'être, au moins un peu, improductive. (12h par semaine c'est énorme)

Vous pourrez observer pendant 7 ans, tant que vous ne serez pas mis en situation d'enseignement, les fruits récoltés risqueront d'être bien maigres.
Ne peut-on pas simplement donner la possibilité d'observer des classes quelques heures par semaine sur la base du bénévolat. Voilà qui permettra déjà de révéler les individus motivés.

Se pose un autre problème, l'accès aux études longues des jeunes issus de milieu populaire, qui n'auraient pas la possibilité justement sans ces 12h rémunérés de continuer leur étude jusqu'au Master enseignement. Je pense que l'on peut toutefois relativiser l'effet de la mesure sur cette population. D'une part car les enjeux financiers ne sont pas les seuls à devoir être considérés, les barrières culturelles restent importantes. Mais aussi car le risque que représente la "non réussite au concours" (par extension, risque financier) s'avère toujours élevé. Le conditionnement d'accès par concours ajouté à l'obtention d'un Master crée une réelle incertitude. Pas sûr que les jeunes de milieux populaires qui n'auront pas le soutient de leurs parents souhaitent tenter l'aventure avec les risques potentiels qui lui sont attachés (se retrouver sur le marché du travail avec un diplômé qui n'a aucune valeur...).

Weirdan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par InviteeF le Mer 30 Jan 2013 - 19:19

@Employé oxymorique a écrit:Je ne veux pas passer 12h par semaine jusqu'en juin assis au fond d'une salle. En une semaine d'observation, j'ai déjà à peu près tout vu.


Euh.... TOUT vu ?
Pourtant, au total, des dizaines (non, centaines) d'heures d'observation t'attendent jusqu'à la titularisation. Il va falloir prendre ton mal en patience, je le crains.

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Employé oxymorique le Mer 30 Jan 2013 - 19:35

@Weirdan a écrit:Et vous avez raison d'espérer que seuls les personnes réellement motivées à devenir enseignant postuleront. Mais je suis, malgré mon âge, déjà aigri et pense qu'il y aura malheureusement nombre d'opportunistes.
La seconde chose gênante, je me répète, et selon moi l'absence de contre-partie réelle. Observer, s'inspirer etc. est une bonne chose mais qui risque selon moi d'être, au moins un peu, improductive. (12h par semaine c'est énorme)
Le but du dispositif est de donner progressivement des responsabilités suivant l'année d'étude. On commence par de l'observation en L2 puis on fait un peu autre chose chaque année (voire, il me semble, des situations d'enseignement dans la classe de son tuteur en M1, à confirmer cependant.)

@Weirdan a écrit:Vous pourrez observer pendant 7 ans, tant que vous ne serez pas mis en situation d'enseignement, les fruits récoltés risqueront d'être bien maigres.
Cela dépend aussi de la personnalité et du fonctionnement de son tuteur. J'ai un tuteur qui m'a demandé de faire une sorte d'exposé devant sa classe de 1L sur un point de leur programme : j'ai ainsi parlé 1h30 en faisant des liens entre ce que je leur disais et l'oeuvre qu'ils étudiaient.

Voli vola a écrit:
@Employé oxymorique a écrit:Je ne veux pas passer 12h par semaine jusqu'en juin assis au fond d'une salle. En une semaine d'observation, j'ai déjà à peu près tout vu.


Euh.... TOUT vu ?
Pourtant, au total, des dizaines (non, centaines) d'heures d'observation t'attendent jusqu'à la titularisation. Il va falloir prendre ton mal en patience, je le crains.
"Tout" dans le sens où cela est assez répétitif. Ce qui est très intéressant c'est de discuter avant et après avec le professeur qui m'accueille. Mais en soit, "suivre" un cours de lycée, même si j'ai forcément un autre regard plus tourné vers le comportement de la classe, est quelque chose qui n'est pas nouveau pour moi. Au contraire, être confronté à des élèves dans une situation d'exposé, d'heure d'AP ou de soutien où je passe de l'autre côté est pour moi bien plus enrichissant.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par InviteeF le Mer 30 Jan 2013 - 19:52

@Employé oxymorique a écrit:
"Tout" dans le sens où cela est assez répétitif.
Hélas, je ne peux qu'être d'accord : c'est TRES répétitif (changer régulièrement de professeur observé serait très productif)

@Employé oxymorique a écrit:Au contraire, être confronté à des élèves dans une situation d'exposé, d'heure d'AP ou de soutien où je passe de l'autre côté est pour moi bien plus enrichissant.
A mes yeux, c'est un ensemble : la pratique doit se nourrir de théorie, et beaucoup de réflexion et de lectures sont profitables voire indispensables, l'idéal étant de pouvoir varier les plaisirs dans la même période de temps et alterner les phases au besoin...

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par C'est pas faux le Mer 30 Jan 2013 - 20:01

Là, je dois filer, mais je reviendrai ce soir lire et mettre mon petit grain de sel : en effet, ma première impression est que "mon" EAP risque vite de s'ennuyer et je commence à réfléchir à ce que je peux rapidement lui proposer qui soit à la fois stimulant, formateur, et adapté à son très jeune âge (c'est un bébé de 20 ans).

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par alanne le Mer 30 Jan 2013 - 21:21

@C'est pas faux a écrit:Là, je dois filer, mais je reviendrai ce soir lire et mettre mon petit grain de sel : en effet, ma première impression est que "mon" EAP risque vite de s'ennuyer et je commence à réfléchir à ce que je peux rapidement lui proposer qui soit à la fois stimulant, formateur, et adapté à son très jeune âge (c'est un bébé de 20 ans).
je vois que tu es instit ,peut-être pourrait il faire de la remédiation ( c est ce que je faisais dans une vie antérieure , je m occupais d'environ 5 élèves nous refaisions des exercices en math , en français tous les après midis , je ré-expliquais les leçons mal comprises en petit groupe, j'animais aussi les arts visuels et l'informatique ).

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par Lefteris le Mer 30 Jan 2013 - 22:02

Après avoir dit non plusieurs années pour recevoir des M1 ou M2, afin de ne pas collaborer à la "réforme" du marchand de shampoing , j'ai été ultra sollicité cette année, et j'ai fini par accepter (ça ne se bat pas au portillon) pour accepter des EAP . Au moins, il seront payés et certains pourront finir leurs études.
je devrais donc être livré sous peu Laughing et me suis renseigné à droite à gauche. Mes premières conclusions :
- Ils sont sous contrat privé (ce qui veut dire qu'ils n'auront pas un droit à l'embauche à l'usure, et que les juristes ont prévu la jurisprudence Berkani) .
-Ils doivent 12 heures de présence dans l'établissement , mais beaucoup d'heures en observation, de participation à des réunions type CA, CD, Conseil de classe.
- leurs études sont prioritaires, car ils s'engagent à passer des concours. De plus, le contrat est renouvelé au mérite. (ils touchent en moyenne 900 €) . On doit donc s'arranger à ce qu'ils puissent au mieux suivre leurs cours.
Ils ne sont pas systématiquement avec leur tuteur qui doit plutôt être une sorte de référent. Ce qui me fait dire ça, c'est qu'on insisté pour que je les prenne alors que je n'ai que 6 heures de français (je suis LC) alors qu'ils sont LM . Donc, s'il tombent les jours ou jai cours, ils auront au mieux 2 heures de français.
-ils ne font pas de cours seuls (comme les M2) , n'élaborent pas leur progression . Hors de question de les lâcher dans l'arène. Tout au plus des séances en responsabilité, en présence du tuteur .



Donc ils ne seront pas des esclaves bons à tout faire. C'est un statut particulier, assez hybride : salariés sous contrat, étudiants, et en quelque sorte stagiaires.
A suivre...

Pour le tuteur, une aumône sachant qu'on les garde jusqu'en juin : d’ailleurs on n'a pas osé m'allécher par le pognon -je ne fais même pas d’heures sup-, mais on me l'a présenté comme un service envers des 'tis djeunes , et j'étais le seul disponible (deux passent l'agreg, un autre s'en va, une autre est dans une situation qui ne lui permet pas... ).

Ce qui me soucie, c'est qu'avec la classe que j'ai en français , dont la renommée a dépassé les limites de l’établissement , leur vocation risque d'être brève Rolling Eyes

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par philann le Mer 30 Jan 2013 - 22:28

Je pense que ce système des EAP...ne va pas aider à recruter...
Ils ne vont quand même pas signer en sachant où ils vont mettre les pieds!!! scratch affraid

Spoiler:
d'ailleurs, la magistrature ne recrute plus non plus!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants en emplois d'avenir professeur vont-ils être affectés en concurrence avec les stagiaires et titulaires ?

Message par C'est pas faux le Mer 30 Jan 2013 - 22:35

Tout pareil que toi, mais pour le primaire, et non parce que j'étais le seul disponible, mais parce que je suis identifié depuis longtemps comme ayant le meilleur profil :
Spoiler:









C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum