Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Roumégueur Ier le Mer 23 Jan 2013 - 7:23

Papier indigne de figurer dans un journal dit 'sérieux', aucune investigation, zéro recul journalistique, un tombereau de saloperies que même le Figaro ne se permettrait pas!
Bravo le Monde, quelle leçon de journalisme...
La seule question qu'un journaliste devrait poser en une de son journal : 'Comment M. Peillon a-t-il pu mécontenter des enseignants favorables à de réels changements en faveur des élèves?'
Comment peut-on faire croire à la population que les enseignants défendent la semaine des 4 jours de Darcos, qui a fatigué tout le monde, réduit de 72 heures l'année scolaire des enfants bons et moyens et qui a été pointée du doigt par un rapport sans concession?
En faisant de la désinformation, ou en ne faisant pas son métier correctement. Ces plumitifs de bas étage ne tiendraient pas une classe de 4° (eux ne se laissent pas berner si facilement et ne sont pas dociles, je peux l'assurer!)

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Palombella Rossa le Mer 23 Jan 2013 - 7:45

M'enfin, chers khollègues, qu'attendiez-vous d'autre de la part du Monde ? furieux furieux furieux
Commencez par ne plus acheter ce torche-c canard, et ne plus le faire acheter par vos élèves et/ou par votre CDI : vous éviterez de vous énerver, vous ferez des économies et vous penserez librement.
pingouin pingouin pingouin

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par InvitéeSS le Mer 23 Jan 2013 - 8:08

@Phénime a écrit:Peut-être les 18 heures de cours ? C'est bien connu qu'on n'en fout pas une en préparation et correction... furieux

Enfin pour les PE notre service est de 27h hebdo dont 24h hebo +60h annuelle d'AP devant élève...

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Thalie le Mer 23 Jan 2013 - 8:34

Il me semble que l'article évoque avant tout les PE parisiens. Je n'ai pas suivi les motifs de la grève et vous n'en parlez pas dans vos commentaires. Quelqu'un pourrait-il me donner la vraie information sur les motifs de la grève d'hier à Paris ?
EDIT : Je viens de lire les autres posts, j'ai tout compris. En effet, cette pause c'est une horreur.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par C'est pas faux le Mer 23 Jan 2013 - 9:26

@linkus a écrit:
@John a écrit:On nous annonce quand même chaque année que le problème des recrutements est réglé... Il devait déjà l'être cette année.

Pourquoi l'an dernier, dans les prévisions il manquait 40 professeurs de mathématique dans l'académie de Grenoble? Smile

J'étais convoqué hier à l'IA pour assister à une réunion de briefing des tuteurs d' EAP (emplois d'avenir professeurs, des étudiants en licence qui se destinent au métier). On nous a expliqué que l'un des objectifs était de renouveler le "vivier" de futurs enseignants, comme quoi, cela reste un vrai problème. D'autant plus que pour l'instant, seul un tiers des postes d'EAP proposés a pu être pourvu.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par JPhMM le Mer 23 Jan 2013 - 9:52

@victor44 a écrit:on est privilégiés, c'est clair
Morceau de rhétorique Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Collier de Barbe le Mer 23 Jan 2013 - 9:53

J'ai expliqué a Luc Cedelle sur un réseau social bien connu que cet édito est lamentable et plein d'un mépris social détestable (et pourtant a titre perso je suis plutôt pour la réforme mais quand 80% des collègues débrayent ça interroge...) mais il ne comprend pas.
C'est désolant car ce journal que j'apprécie dérive de plus en plus vers une sous version du figaro...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par almuixe le Mer 23 Jan 2013 - 9:58

@Phénime a écrit:Peut-être les 18 heures de cours ? C'est bien connu qu'on n'en fout pas une en préparation et correction... furieux

Evidemment quand les élèves sont en AU-TO-NO-MIE, il y a souvent moins de travail ...

almuixe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Infiniment le Mer 23 Jan 2013 - 10:08

L'école, ou le triomphe du corporatisme
LE MONDE | 22.01.2013 à 12h28

Depuis le jour de son entrée en fonctions, le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, a rouvert le dossier avec énergie et engagé une longue concertation avec tous les acteurs concernés. Son objectif ? Rétablir la semaine de quatre jours et demi afin de réduire la journée de classe d'au moins... une demi-heure, en l'accompagnant, jusqu'à 16 h 30, d'activités périscolaires prises en charge par les collectivités locales. Il s'est bien gardé de toucher à la durée de l'année scolaire. Trop explosif ! Et, après arbitrage du président de la République, s'il pose le principe que cette réforme sera appliquée à la rentrée 2013, il admet que des villes puissent la reporter à 2014.

Et que croyez-vous qu'il se passe, devant cette considérable révolution ? La grève, annoncée massive, des enseignants des écoles parisiennes, ce 22 janvier, et une journée nationale d'action de leurs syndicats le lendemain.

Il est vrai que le maire de la capitale a annoncé son intention d'appliquer la réforme à la rentrée prochaine. Vrai aussi que les instituteurs parisiens craignent de perdre dans l'affaire un privilège qui remonte à la monarchie de Juillet : ne pas enseigner la musique, les arts plastiques et l'éducation physique, pris en charge, à Paris, par des enseignants "municipaux". Vrai encore qu'il leur est demandé de (re)travailler une demi-journée de plus, sans augmentation de salaire. Vrai, enfin, qu'ils tentent d'entraîner les parents dans leur combat.

Disons-le tout net : ce corporatisme étriqué est lamentable. Les performances médiocres de l'école française, attestées par toutes les enquêtes internationales, devraient plutôt inciter tous ses acteurs à se mobiliser, avant tout, dans l'intérêt des enfants.

Cet édito est minable. Un exemple de pseudo-journalisme partisan, sans le moindre travail de recherche d'information, ni une once de désir d'objectivité. Les différences de vocabulaire sont saisissantes. Que Le Monde se proclame journal officiel du pouvoir en place, et qu'il cesse de s'ériger en modèle de référence pour toute la presse écrite.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Infiniment le Mer 23 Jan 2013 - 10:19

@victor44 a écrit:Recruter a bac + 5 plutot qu'à bac+3 forcément ça diminue le nombre de candidats potentiels forcément. Et ceci est une erreur, j'en convient parfaitement.

les écoles de profs recruteront bientot à bac+3 avec deux années de formations payées et le tour est joué (2 concours en 2013 déjà). Les emplois d'avenir pour les étudiants boursiers dans les écoles et collège= le salaire d'un MI-SE temps plein pour entre 6 et 9h semaine. Ca devrait aider à regler le problème.

Peillon fait tout sauf n'importe quoi.

Oui on est privilégiés, c'est clair, surtout en temps de crise.

Le deuxième concours de 2013 est une vaste imposture, puisqu'il s'agit en fait de la session 2014 avancée. Épreuves d'admissibilité en juin 2013, épreuves d'admission en juin 2014. Il faut arrêter de prétendre qu'il va y avoir deux concours au titre de la session 2013.

Peillon fait tout, sans doute. Tout, le contraire de tout. Et, deci-delà, au milieu de tout, n'importe quoi.

Quant à nos privilèges, parlons-en. La sécurité de l'emploi, certes, comme tous les fonctionnaires. Et ensuite ? Faire cinq années d'études après le bac, passer un concours (quel qu'il soit), être nommé loin de chez soi avec un salaire mirobolant, et, surtout, jouir d'une considération hors pair au sein de la société, il est certain que cela fait rêver et constitue un ensemble d'odieux privilèges auxquels tout le monde aspire (il suffit de voir combien on se bouscule au portillon pour entrer dans la maison).

Quant à la crise, qu'on nous sert régulièrement pour nous faire boire le calice jusqu'à la lie, elle désigne en principe un moment de rupture, un phénomène brusque et intense. Au bout de plusieurs années, il est tout à fait impropre de toujours employer ce terme qui fait peur.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par C'est pas faux le Mer 23 Jan 2013 - 10:21

@Infiniment a écrit:
Peillon fait tout, sans doute. Tout, le contraire de tout. Et, deci-delà, au milieu de tout, n'importe quoi.

C'est assez bien vu, ça.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par retraitée le Mer 23 Jan 2013 - 10:31

Mais le Monde a toujours soutenu les pires réformes, chouchouté la bande à Meirieu, depuis des décennies!
Rien d'étonnant donc. En attendant, pas touche aux privilèges des "journalistes", là, ce n'est plus du corporatisme, c'est sûr!
Lequel serait capable de faire le boulot d'un instit , avec la même paye?
En revanche, je crois que nous serions nombreux à pouvoir écrire de meilleurs articles qu'eux, avec moins de fautes et de jargon.
S'ils comptent sur la réforme Peillon pour retrouver des lecteurs qui les comprennent, ils se gourent.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Raoul Volfoni le Mer 23 Jan 2013 - 10:44

@Infiniment a écrit:
@victor44 a écrit:Recruter a bac + 5 plutot qu'à bac+3 forcément ça diminue le nombre de candidats potentiels forcément. Et ceci est une erreur, j'en convient parfaitement.

les écoles de profs recruteront bientot à bac+3 avec deux années de formations payées et le tour est joué (2 concours en 2013 déjà). Les emplois d'avenir pour les étudiants boursiers dans les écoles et collège= le salaire d'un MI-SE temps plein pour entre 6 et 9h semaine. Ca devrait aider à regler le problème.

Peillon fait tout sauf n'importe quoi.

Oui on est privilégiés, c'est clair, surtout en temps de crise.

Le deuxième concours de 2013 est une vaste imposture, puisqu'il s'agit en fait de la session 2014 avancée. Épreuves d'admissibilité en juin 2013, épreuves d'admission en juin 2014. Il faut arrêter de prétendre qu'il va y avoir deux concours au titre de la session 2013.

Peillon fait tout, sans doute. Tout, le contraire de tout. Et, deci-delà, au milieu de tout, n'importe quoi.

Quant à nos privilèges, parlons-en. La sécurité de l'emploi, certes, comme tous les fonctionnaires. Et ensuite ? Faire cinq années d'études après le bac, passer un concours (quel qu'il soit), être nommé loin de chez soi avec un salaire mirobolant, et, surtout, jouir d'une considération hors pair au sein de la société, il est certain que cela fait rêver et constitue un ensemble d'odieux privilèges auxquels tout le monde aspire (il suffit de voir combien on se bouscule au portillon pour entrer dans la maison).

Quant à la crise, qu'on nous sert régulièrement pour nous faire boire le calice jusqu'à la lie, elle désigne en principe un moment de rupture, un phénomène brusque et intense. Au bout de plusieurs années, il est tout à fait impropre de toujours employer ce terme qui fait peur.

N'oublions pas le Pass éducation, un privilège tellement indécent qu'il avait été question de l'abolir...

Lool

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Rikki le Mer 23 Jan 2013 - 10:52

Ah, la crise !

Quand je suis arrivée en Sixième, c'était la Crise, avec un grand C. Le prof de français nous a dit "Heureusement pour vous, ça sera fini bien avant que vous ayez votre baccalauréat". On était en 1975, et sur les fiches de mes camarades, certains devaient écrire "chômage économique" (on disait comme ça, à l'époque, pour différencier sans doute ceux dont la société avait fermé) dans la case "profession du père".

Vivement la fin de la crise ! Ca ne devrait pas tarder !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Abraxas le Mer 23 Jan 2013 - 11:00

C'est rigolo, ce titre…
Le Monde, ou la Gauche bien-pensante.
Camille Bedin, ou la Droite mal embouchée.
Tous unis contre nous…
Nous devons leur faire peur…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Celadon le Mer 23 Jan 2013 - 11:03

@Abraxas a écrit:C'est rigolo, ce titre…
Le Monde, ou la Gauche bien-pensante.
Camille Bedin, ou la Droite mal embouchée.
Tous unis contre nous…
Nous devons leur faire peur…
Pléonasmes.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Celadon le Mer 23 Jan 2013 - 11:05

Plantée dans le gras, mais clair qd même ? Wink

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Pseudo le Mer 23 Jan 2013 - 11:09

Je lis mal ou l'édito admet que les PE devront travailler une demi-journée de plus sans augmentation de salaire, et présente leur bronca comme une revendication scandaleuse ?
Quel salarié accepterait de travailler une demi-journée de plus pour la princesse ? Et quelle personne normalement constituée trouverait ça normal ?

Cela mis à part, je ne comprends pas bien. Les élèves parisiens vont travailler le samedi matin et le mercredi matin ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Pseudo le Mer 23 Jan 2013 - 11:14

@Pseudo a écrit:Je lis mal ou l'édito admet que les PE devront travailler une demi-journée de plus sans augmentation de salaire, et présente leur bronca comme une revendication scandaleuse ?
Quel salarié accepterait de travailler une demi-journée de plus pour la princesse ? Et quelle personne normalement constituée trouverait ça normal ?

Cela mis à part, je ne comprends pas bien. Les élèves parisiens vont travailler le samedi matin et le mercredi matin ?

Je m'auto-cite, après être allé lire quelques infos. Et je vais allé lire le post dédié. Y a des choses qui m'intriguent fortement.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par InvitéeSS le Mer 23 Jan 2013 - 11:19

@Pseudo a écrit:
@Pseudo a écrit:Je lis mal ou l'édito admet que les PE devront travailler une demi-journée de plus sans augmentation de salaire, et présente leur bronca comme une revendication scandaleuse ?
Quel salarié accepterait de travailler une demi-journée de plus pour la princesse ? Et quelle personne normalement constituée trouverait ça normal ?

Cela mis à part, je ne comprends pas bien. Les élèves parisiens vont travailler le samedi matin et le mercredi matin ?

Je m'auto-cite, après être allé lire quelques infos. Et je vais allé lire le post dédié. Y a des choses qui m'intriguent fortement.

comme quoi ?
Il ne s'agit pas du mercredi et du samedi.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Rikki le Mer 23 Jan 2013 - 11:24

Non, non, Pseudo, on n'aura pas d'heures en plus, juste des "horaires Mc Do" :

- 8 h 30 - 11 h 30
- 14 h 15 - 16 h 30

Et comme du coup on "gagne" 3/4 d'heure par jour, on les regroupe pour travailler le mercredi matin.

Je vais leur proposer ça, moi, aux autres salariés : vous commencez à ma même heure le matin, vous finissez à la même heure le soir, mais on vous rajoute 45 mn de pause-déjeuner, et en échange vous faites une demi-journée de rab, c'est pareil, pas une minute de plus.

Ca va beaucoup plaire à tout le monde.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Mareuil le Mer 23 Jan 2013 - 11:36

@Rikki a écrit:Non, non, Pseudo, on n'aura pas d'heures en plus, juste des "horaires Mc Do" :

- 8 h 30 - 11 h 30
- 14 h 15 - 16 h 30

Et comme du coup on "gagne" 3/4 d'heure par jour, on les regroupe pour travailler le mercredi matin.

Je vais leur proposer ça, moi, aux autres salariés : vous commencez à ma même heure le matin, vous finissez à la même heure le soir, mais on vous rajoute 45 mn de pause-déjeuner, et en échange vous faites une demi-journée de rab, c'est pareil, pas une minute de plus.

Ca va beaucoup plaire à tout le monde.

"une demi-journée de rab, c'est pareil, pas une minute de plus."
Pour les élèves non plus. Les heures de cours, ce sera comme sous Darcos. C'est ce qui s'appelle aménager les rythmes d'apprentissage !

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Pseudo le Mer 23 Jan 2013 - 12:10

@Rikki a écrit:Non, non, Pseudo, on n'aura pas d'heures en plus, juste des "horaires Mc Do" :

- 8 h 30 - 11 h 30
- 14 h 15 - 16 h 30

Et comme du coup on "gagne" 3/4 d'heure par jour, on les regroupe pour travailler le mercredi matin.

Je vais leur proposer ça, moi, aux autres salariés : vous commencez à ma même heure le matin, vous finissez à la même heure le soir, mais on vous rajoute 45 mn de pause-déjeuner, et en échange vous faites une demi-journée de rab, c'est pareil, pas une minute de plus.

Ca va beaucoup plaire à tout le monde.

C'est acté la pause de 11h30 à 14h15 ?

A vrai dire, les autres salariés s'adaptent aux contraintes de leur boite, assez souvent, pas que chez Mac Do. Et même à l'intérieur de l'EN, par exemple les docs, leurs emploi du temps est également adaptables. Il m'est arrivé d'avoir une longue pause entre 12 et 14, ou au contraire de n'avoir que 45 minutes pour déjeuner. J'ai eu aussi des journées à rallonge pour assurer des clubs, des semaines où j'allais bosser tous les jours, etc...

Mais ca n'est pas vraiment le propos. Moi, ce qui me chagrine, c'est que je suis pour la réduction de la journée pour les gosses. Sauf que là, la journée ne diminue pas.
Je pense que si les locaux scolaires étaient adaptée, qu'ils ressemblaient à des vrais endroits où on peut se sentir bien, à des vrais endroits pour des gens, avec des salles dédiée vraiment aux repos, avec des vrais chiottes (si, si, ça compte), avec du vrai chauffage, du vrai matériel, avec de vrais lieux de réunions, de vrais lieux de travail au calme pour les enseignants, etc.... cela ne poserait pas tant de problème.
Le problème de l'école c'est que dès qu'on y met un pied (adultes comme élèves) la seule idée qu'on ait c'est de foutre le camps.

Résultat, les gamins vont avoir des journées tout aussi longues. Ils vont être encore plus longtemps entassés, dans le bruit, avec des activité à la pause méridienne ou pas (et assez souvent pas, et assez souvent bricolée, assez nulles, et fatigantes pour rien).



Dernière édition par Pseudo le Mer 23 Jan 2013 - 12:13, édité 1 fois

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Paratge le Mer 23 Jan 2013 - 12:10

@retraitée a écrit:Mais le Monde a toujours soutenu les pires réformes, chouchouté la bande à Meirieu, depuis des décennies!
Rien d'étonnant donc. En attendant, pas touche aux privilèges des "journalistes", là, ce n'est plus du corporatisme, c'est sûr !

veneration
Le Monde, le journal de révérence.

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par Mareuil le Mer 23 Jan 2013 - 12:25

@Pseudo a écrit:
@Rikki a écrit:Non, non, Pseudo, on n'aura pas d'heures en plus, juste des "horaires Mc Do" :

- 8 h 30 - 11 h 30
- 14 h 15 - 16 h 30

Et comme du coup on "gagne" 3/4 d'heure par jour, on les regroupe pour travailler le mercredi matin.

Je vais leur proposer ça, moi, aux autres salariés : vous commencez à ma même heure le matin, vous finissez à la même heure le soir, mais on vous rajoute 45 mn de pause-déjeuner, et en échange vous faites une demi-journée de rab, c'est pareil, pas une minute de plus.

Ca va beaucoup plaire à tout le monde.

C'est acté la pause de 11h30 à 14h15 ?

A vrai dire, les autres salariés s'adaptent aux contraintes de leur boite, assez souvent, pas que chez Mac Do. Et même à l'intérieur de l'EN, par exemple les docs, leurs emploi du temps est également adaptables. Il m'est arrivé d'avoir une longue pause entre 12 et 14, ou au contraire de n'avoir que 45 minutes pour déjeuner. J'ai eu aussi des journées à rallonge pour assurer des clubs, des semaines où j'allais bosser tous les jours, etc...

Mais ca n'est pas vraiment le propos. Moi, ce qui me chagrine, c'est que je suis pour la réduction de la journée pour les gosses. Sauf que là, la journée ne diminue pas.
Je pense que si les locaux scolaires étaient adaptée, qu'ils ressemblaient à des vrais endroits où on peut se sentir bien, à des vrais endroits pour des gens, avec des salles dédiée vraiment aux repos, avec des vrais chiottes (si, si, ça compte), avec du vrai chauffage, du vrai matériel, avec de vrais lieux de réunions, de vrais lieux de travail au calme pour les enseignants, etc.... cela ne poserait pas tant de problème.
Le problème de l'école c'est que dès qu'on y met un pied (adultes comme élèves) la seule idée qu'on ait c'est de foutre le camps.

Résultat, les gamins vont avoir des journées tout aussi longues. Ils vont être encore plus longtemps entassés, dans le bruit, avec des activité à la pause méridienne ou pas (et assez souvent pas, et assez souvent bricolée, assez nulles, et fatigantes pour rien).

Vous mélangez beaucoup de questions, et sur beaucoup d'entre elles, notamment le confort et la salubrité des écoles, en total accord avec vous. En revanche sur "je suis pour la réduction de la journée pour les gosses.", il faut débattre. Si vous parlez de la journée des lycéens, je suis d'accord ; il y a des sections où l'horaire scolaire est démentiel ( pour mémoire je rappelle que l'horaire scolaire moyen d'un lycéen en 1964 était de 28 heures). Si vous parlez du primaire, alors là, pas d'accord du tout : les jeunes élèves ont besoin de temps, et d'un temps long, non haché ; ils ont besoin de lenteur et de régularité. Pour eux, les horaires Darcos revus Peillon, c'est un risque d'échec programmé. De même que l'absurde rythme 7 semaines de cours/ 2 semaines de vacances.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde et Camille Bedin tirent à boulets rouges sur les enseignants

Message par arcenciel le Mer 23 Jan 2013 - 12:31

@Mareuil a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Rikki a écrit:Non, non, Pseudo, on n'aura pas d'heures en plus, juste des "horaires Mc Do" :

- 8 h 30 - 11 h 30
- 14 h 15 - 16 h 30

Et comme du coup on "gagne" 3/4 d'heure par jour, on les regroupe pour travailler le mercredi matin.

Je vais leur proposer ça, moi, aux autres salariés : vous commencez à ma même heure le matin, vous finissez à la même heure le soir, mais on vous rajoute 45 mn de pause-déjeuner, et en échange vous faites une demi-journée de rab, c'est pareil, pas une minute de plus.

Ca va beaucoup plaire à tout le monde.

C'est acté la pause de 11h30 à 14h15 ?

A vrai dire, les autres salariés s'adaptent aux contraintes de leur boite, assez souvent, pas que chez Mac Do. Et même à l'intérieur de l'EN, par exemple les docs, leurs emploi du temps est également adaptables. Il m'est arrivé d'avoir une longue pause entre 12 et 14, ou au contraire de n'avoir que 45 minutes pour déjeuner. J'ai eu aussi des journées à rallonge pour assurer des clubs, des semaines où j'allais bosser tous les jours, etc...

Mais ca n'est pas vraiment le propos. Moi, ce qui me chagrine, c'est que je suis pour la réduction de la journée pour les gosses. Sauf que là, la journée ne diminue pas.
Je pense que si les locaux scolaires étaient adaptée, qu'ils ressemblaient à des vrais endroits où on peut se sentir bien, à des vrais endroits pour des gens, avec des salles dédiée vraiment aux repos, avec des vrais chiottes (si, si, ça compte), avec du vrai chauffage, du vrai matériel, avec de vrais lieux de réunions, de vrais lieux de travail au calme pour les enseignants, etc.... cela ne poserait pas tant de problème.
Le problème de l'école c'est que dès qu'on y met un pied (adultes comme élèves) la seule idée qu'on ait c'est de foutre le camps.

Résultat, les gamins vont avoir des journées tout aussi longues. Ils vont être encore plus longtemps entassés, dans le bruit, avec des activité à la pause méridienne ou pas (et assez souvent pas, et assez souvent bricolée, assez nulles, et fatigantes pour rien).

Vous mélangez beaucoup de questions, et sur beaucoup d'entre elles, notamment le confort et la salubrité des écoles, en total accord avec vous. En revanche sur "je suis pour la réduction de la journée pour les gosses.", il faut débattre. Si vous parlez de la journée des lycéens, je suis d'accord ; il y a des sections où l'horaire scolaire est démentiel ( pour mémoire je rappelle que l'horaire scolaire moyen d'un lycéen en 1964 était de 28 heures). Si vous parlez du primaire, alors là, pas d'accord du tout : les jeunes élèves ont besoin de temps, et d'un temps long, non haché ; ils ont besoin de lenteur et de régularité. Pour eux, les horaires Darcos revus Peillon, c'est un risque d'échec programmé. De même que l'absurde rythme 7 semaines de cours/ 2 semaines de vacances.
+1

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum