Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nuages
Doyen

disparition de la série L ?

par nuages le Ven 25 Jan 2013 - 15:38
Je suis allée hier au conseil pédagogique présentant la DHG de la prochaine rentrée et j'ai appris la suppression de notre pauvre 1ère L furieux Les futurs 40 élèves (de quoi faire 2 classes) qui la constitueront seront répartis dans différentes ES et S . Idem en terminale où les TL se retrouveront perdus et disséminés dans des TS où les S sont évidemment largement majoritaires (quels enseignements communs entre une TS et une TL à part l'EPS? :shock: ) . J'y vois l'arrêt de mort de la filière L pale Est-ce la même répartition et la même analyse dans vos lycées?
avatar
lene75
Empereur

Re: disparition de la série L ?

par lene75 le Ven 25 Jan 2013 - 15:41
C'est quoi cette arnaque ? Fermer la L alors que vous avez 40 élèves ?????? Il n'a pas été question de ça chez nous, mais comme je n'ai pas mis les pieds au lycée ces derniers temps...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: disparition de la série L ?

par Iphigénie le Ven 25 Jan 2013 - 15:42
affraid
Chez nous c'est différent: on nous promet une deuxième L si on est gentils et qu'on accepte les heures sup (28 heures si j'ai bien compris à répartir entre 4 enseignants, les autres étant en temps partiel) lol.
Il va y avoir du sport....
En tout cas, super, l'autonomie des établissements!
avatar
grandesvacances
Érudit

Re: disparition de la série L ?

par grandesvacances le Ven 25 Jan 2013 - 16:03
Mais c'est aberrant, cette répartition ! affraid
avatar
Will.T
Prophète

Re: disparition de la série L ?

par Will.T le Ven 25 Jan 2013 - 16:15
@nuages a écrit: Je suis allée hier au conseil pédagogique présentant la DHG de la prochaine rentrée et j'ai appris la suppression de notre pauvre 1ère L furieux Les futurs 40 élèves (de quoi faire 2 classes) qui la constitueront seront répartis dans différentes ES et S . Idem en terminale où les TL se retrouveront perdus et disséminés dans des TS où les S sont évidemment largement majoritaires (quels enseignements communs entre une TS et une TL à part l'EPS? :shock: ) . J'y vois l'arrêt de mort de la filière L pale Est-ce la même répartition et la même analyse dans vos lycées?

Comment est-ce justifié par les chefs ?

Les élèves qui veulent faire S n'iront pas en ES ou en S, ils changeront de lycée.
avatar
nuages
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par nuages le Ven 25 Jan 2013 - 16:32
@grandesvacances a écrit:Mais c'est aberrant, cette répartition ! affraid

oui, j'ai hurlé quand j'ai su cela ! mais le mot d'ordre est d'économiser! Il nous a été démontré que la disparitiondispersion des L dans les filières S et ES faisaient faire de très grosses économies, ce qui est la priorité absolue . Les représentants syndicaux s'opposent évidemment à cette DHG qu'ils refusent en bloc à juste titre chevalier . Ce n'est pas tout: les deux classes de STMG actuellement à 35 passeront à 36 furieux (72 élèves prévus mais pas d'argent pour une 3ème STMG) . Notre région est apparemment sinistrée! Et je garde pour la fin la suppression de notre unique poste d'allemand, l'allemand n'étant désormais plus enseigné dans les collèges de la broussecampagne environnante . Je ne crois pas notre CDE (quelqu'un de chaleureux et compréhensif) responsable personnellement de ces décisions, je crois simplement qu'il doit obéir aux contraintes qui lui sont fixées sans grande marge d'action (ou je suis naïve)
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: disparition de la série L ?

par Iphigénie le Ven 25 Jan 2013 - 16:38
Ça confirme ce qu'on voit depuis toujours: il n'y a pas de changement dans la ligne de l'EN : c'est toujours Bercy qui dirige et l'objectif c'est toujours de nous exploiter un peu plus, et de gérer des flux et non d'enseigner: tout le reste n'est que paroles et beaux discours, enfumage et Et qu'on ne vienne pas en plus nous faire de la morale: re
avatar
Isidoria
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par Isidoria le Ven 25 Jan 2013 - 16:39
Non mais c'est dingue!! Nous avons une 1L à 7 élèves ici!!!
Bon certes c'est un bahut à l'étranger on n'a qu'une classe par série, mais quand même alors qu'au départ nous n'avions que 4 inscrits on a réussi à la maintenir avec des aménagements: ils sont regroupés avec les ES dans tous les enseignements communs, et ont leurs options et cours propres à la L tout seuls!!
Il ne faut pas laisser passer ça, vous ne pouvez pas mettre les parents (des L surtout) sur le coup?
avatar
nuages
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par nuages le Ven 25 Jan 2013 - 16:52
Sev2p1 a écrit:Non mais c'est dingue!! Nous avons une 1L à 7 élèves ici!!!
ils sont regroupés avec les ES dans tous les enseignements communs, et ont leurs options et cours propres à la L tout seuls!!
Ce sera cela : classes de S/L et ES/L , les L toujours très minoritaires (une petite dizaine sur un effectif global de 33) dans les S et ES . Il parait que c'est déjà le cas dans plusieurs lycées (une collègue parisienne me l'a confirmé) . J'y vois à très brève échéance la disparition de la filière L (déjà effectuée dans le lycée privé de la région) , en tout cas certainement de sa spécificité , dans le prolongement de la suppression diminution des heures de littérature en TL (de 4h à 2h depuis septembre 2012)
avatar
lene75
Empereur

Re: disparition de la série L ?

par lene75 le Ven 25 Jan 2013 - 18:06
Pour les classes à 36, en revanche, chez nous il y en a déjà plein Rolling Eyes : toutes les classes de seconde, toutes les 1reS (et donc toutes les TS l'an prochain, pas d'ouverture prévue : on ne prendra pas de redoublants), une des deux TSTMG (l'autre est une demi-classe, donc économies sur les dédoublements) et l'une des deux TSTI (même principe pour la 2e). J'aime autant vous dire que les TSTI en philo à 36, c'est le pied !

Et effectivement nous on y échappe pour l'instant (nos 1reL sont 29 et toutes les classes de séries gé à plus de 33) mais les TL/ES sont courantes depuis plusieurs années dans beaucoup de lycées, les TL/S moins mais j'en ai déjà entendu parler. Ça sent vraiment le roussi pour la filière L et la nouveauté chez vous c'est que vous ne gardiez pas au moins une classe de L avec un effectif à 40 ! (une classe de 30-35 en mettant les 5-10 restants avec des ES)


Dernière édition par lene75 le Ven 25 Jan 2013 - 18:12, édité 1 fois

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: disparition de la série L ?

par Hermione0908 le Ven 25 Jan 2013 - 18:11
@iphigénie a écrit: affraid
Chez nous c'est différent: on nous promet une deuxième L si on est gentils et qu'on accepte les heures sup (28 heures si j'ai bien compris à répartir entre 4 enseignants, les autres étant en temps partiel) lol.
Il va y avoir du sport....
En tout cas, super, l'autonomie des établissements!


7 heures sup' par prof ? Mais c'est légal ça ? Il me semblait qu'on ne pouvait pas aller au-delà de 5 HSA ?

Sinon, disperser un filière avec laquelle on peut faire deux classes, je trouve ça d'une bêtise sans nom. On voudrait la couler qu'on ne ferait pas mieux.
avatar
nuages
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par nuages le Ven 25 Jan 2013 - 18:31
@Hermione0908 a écrit:disperser un filière avec laquelle on peut faire deux classes (...) On voudrait la couler qu'on ne ferait pas mieux.

voilà ce que je crains à brève échéance... pale

Cette année on a une 1ère L à un peu moins de trente élèves, et une petite dizaine d'élèves L intégrés à une 1ère S . C'est notre 1ère L pure qui disparaitra avec sa spécificité (ma collègue organise beaucoup d'activités artistiques et de sorties culturelles adaptées aux L) , pour le même nombre d'élèves attendus qui seront dispersés (en minorité) dans les différentes S et ES (les emplois du temps pour les regrouper dans les cours spécifiques vont relever de l'art de la prestidigitation :sorciere: ) .
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: disparition de la série L ?

par Hermione0908 le Ven 25 Jan 2013 - 18:39
Mais justement, avec la difficulté immanquable à concilier les EDT des différentes filières, ne serait-il pas plus simple de garder le schéma précédent ? Enfin ! C'est du bon sens, non ? J'ai du mal à comprendre la logique interne de tout ça. (enfin j'ai bien une idée, mais elle n'est pas très joyeuse)

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
nuages
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par nuages le Ven 25 Jan 2013 - 18:54
@Hermione0908 a écrit:Mais justement, avec la difficulté immanquable à concilier les EDT des différentes filières, ne serait-il pas plus simple de garder le schéma précédent ? Enfin ! C'est du bon sens, non ? J'ai du mal à comprendre la logique interne de tout ça. (enfin j'ai bien une idée, mais elle n'est pas très joyeuse)
suppression d'une classe , donc économies!
avatar
lucie prof
Niveau 8

Re: disparition de la série L ?

par lucie prof le Ven 25 Jan 2013 - 18:55
Chez nous un gros lycée polyvalent.

Quand je suis arrivée 4 classes de 1ères L à 28 élèves.

Aujourd'hui : 1 classe et 6 élèves dans une série ES.

5 ou 6 postes supprimés en Littérature, Histoire et Langue Vivante !


_________________
2011-2012 : comptabilité : 2 1ère compta espagnol : 2 terminales maçonnerie et logistique


Professeur de Comptabilité et D'espagnol en LEP mais à partir de 2013 professeur d'espagnol !!!!!
avatar
nuages
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par nuages le Ven 25 Jan 2013 - 19:28
@lucie prof a écrit:Chez nous un gros lycée polyvalent.

Quand je suis arrivée 4 classes de 1ères L à 28 élèves.

Aujourd'hui : 1 classe et 6 élèves dans une série ES.

désespérant No
avatar
Lefteris
Empereur

Re: disparition de la série L ?

par Lefteris le Ven 25 Jan 2013 - 19:36
@iphigénie a écrit: affraid
Chez nous c'est différent: on nous promet une deuxième L si on est gentils et qu'on accepte les heures sup (28 heures si j'ai bien compris à répartir entre 4 enseignants, les autres étant en temps partiel) lol.
Il va y avoir du sport....
En tout cas, super, l'autonomie des établissements!
Mais c'est absolument impossible ! 7 heures supp par enseignant !

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Dulcinea
Niveau 10

Re: disparition de la série L ?

par Dulcinea le Ven 25 Jan 2013 - 19:51
Chez nous, gros lycée de 1700 élèves, 1 classe de L à 30 élèves en 1°, 35 en terminale. Le CDE rêve secrètement de la supprimer, pour lui L= complications pour l'EDT à cause des options.
avatar
Isidoria
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par Isidoria le Sam 26 Jan 2013 - 0:29
Non mais je dois être naïve: pourquoi supprime-t-on la L et pas la ES?? ou la S après tout?
Ca m'agace ces discours à la noix. Pourtant avec la réforme du lycée je croyais qu'ils voulaient que chacun ait le choix à l'orientation!
avatar
Isidoria
Doyen

Re: disparition de la série L ?

par Isidoria le Sam 26 Jan 2013 - 0:30
Et j'ajouterais: ah si, je sais, pour laisser la place à l'AP...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: disparition de la série L ?

par User5899 le Sam 26 Jan 2013 - 1:55
@nuages a écrit: Je suis allée hier au conseil pédagogique présentant la DHG de la prochaine rentrée et j'ai appris la suppression de notre pauvre 1ère L furieux Les futurs 40 élèves (de quoi faire 2 classes) qui la constitueront seront répartis dans différentes ES et S . Idem en terminale où les TL se retrouveront perdus et disséminés dans des TS où les S sont évidemment largement majoritaires (quels enseignements communs entre une TS et une TL à part l'EPS? :shock: ) . J'y vois l'arrêt de mort de la filière L pale Est-ce la même répartition et la même analyse dans vos lycées?
Elles ne sont pas fermées : les 4h de philo, les lettres, les LV spécifiques au L seront en barrettes avec d'autres spécialités d'autres séries. Votre CDE a fait de grosses terminales indifférenciées, il suit les consignes de Chatel et de sa réforme.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: disparition de la série L ?

par Kilmeny le Sam 26 Jan 2013 - 8:04
La réforme est faite pour que les séries n'existent plus puisqu'il y a un tronc commun. Il ne devrait y avoir, dans l'esprit de la réforme, que des élèves de 1ère à spécialité L, ES, S, mais plus de classe de L, ES et S à proprement parler. C'est pourquoi les 2h de littérature de 1ère L ont été séparées des heures de français.
C'est totalement irrationnel, mais c'est ainsi que ton CDE a eu cette idée. Cela permet d'économiser des bouts de chandelle. furieux


_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
lene75
Empereur

Re: disparition de la série L ?

par lene75 le Sam 26 Jan 2013 - 9:27
@Kilmeny a écrit:La réforme est faite pour que les séries n'existent plus puisqu'il y a un tronc commun. Il ne devrait y avoir, dans l'esprit de la réforme, que des élèves de 1ère à spécialité L, ES, S

C'est exactement ça. Si je prends l'exemple de la philo, quand on a 8h avec les L, on n'empile pas les cours, on ne fait pas ceux des autres séries + des cours spécifiques pour les L, on ne fait quasiment pas plus de cours, quantitativement, que dans les autres séries, c'est qualitativement que ça change : on va plus loin avec les L au sein d'un même cours, sur une même idée, on prend plus de temps, on fait plus compliqué, sur un même sujet ; on appelle ça approfondir. Quand on a des L/ES, on fait un cours commun de 4h peu approfondi par manque de temps et on ajoute pour les L des annexes, des compléments, qui sont des éléments en plus mais qui ne peuvent pas constituer l'approfondissement d'une même réflexion. Dans le 1er cas on a un vrai cours pour littéraires, si on veut appeler ça comme ça, un cours de bout en bout pour spécialistes, dans le 2e cas ça correspond plus à un tronc commun auquel on ajoute une option philo, donc à une légère coloration qui n'est pas une réelle spécialisation.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: disparition de la série L ?

par Iphigénie le Sam 26 Jan 2013 - 9:29
Aucun syndicat n'envisage de remettre la réforme du lycée sur (/sous ) le tapis? C'est trop tard? Parce que tout ça c'est ce qu'on refusait justement dans la réforme du lycée.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: disparition de la série L ?

par Ruthven le Sam 26 Jan 2013 - 9:59
@lene75 a écrit:
@Kilmeny a écrit:La réforme est faite pour que les séries n'existent plus puisqu'il y a un tronc commun. Il ne devrait y avoir, dans l'esprit de la réforme, que des élèves de 1ère à spécialité L, ES, S

C'est exactement ça. Si je prends l'exemple de la philo, quand on a 8h avec les L, on n'empile pas les cours, on ne fait pas ceux des autres séries + des cours spécifiques pour les L, on ne fait quasiment pas plus de cours, quantitativement, que dans les autres séries, c'est qualitativement que ça change : on va plus loin avec les L au sein d'un même cours, sur une même idée, on prend plus de temps, on fait plus compliqué, sur un même sujet ; on appelle ça approfondir. Quand on a des L/ES, on fait un cours commun de 4h peu approfondi par manque de temps et on ajoute pour les L des annexes, des compléments, qui sont des éléments en plus mais qui ne peuvent pas constituer l'approfondissement d'une même réflexion. Dans le 1er cas on a un vrai cours pour littéraires, si on veut appeler ça comme ça, un cours de bout en bout pour spécialistes, dans le 2e cas ça correspond plus à un tronc commun auquel on ajoute une option philo, donc à une légère coloration qui n'est pas une réelle spécialisation.

La philo ne fait pas partie du tronc commun (à la différence des langues, du français, de l'EPS et de l'ECJS), le regroupement de série différente n'est pas défendable (les IPR n'hésite pas à intervenir d'ailleurs, dans la mesure de leurs moyens, quand les CdE ont cette lubie).
Contenu sponsorisé

Re: disparition de la série L ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum