le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par dandelion le Ven 25 Jan 2013 - 21:25

Pareil. Mais laisser un élève dormir ou venir sans affaires, c'est trop pour moi d'où gros conflit très vite. Bilan: j'ai été inspectée avec ma pire classe, la CDE avait refait l'emploi du temps du fait d'un malheureux contretemps, désolé, une coïncidence malheureuse. Le pouvoir de nuisance des CDE n'est pas anecdotique (je ne parle pas pour toi Gryphe, d'autant que je pense que c'est contre-productif). Mais si c'était à refaire, je laisserais dormir les gamins je crois, si tout le monde le fait, si la vie scolaire ne suit pas ... (en même temps je suis loin et j'ai jeté un petit oeil sur les sanctions à l'école du coin c'est: travail non fait = une heure de retenue, retenue manquée sans mot du médecin= un jour d'exclusion+la retenue, si la retenue est de nouveau manquée, une semaine d'exclusion...du coup moins de problèmes d'autorité, c'est fou)

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par User5899 le Sam 26 Jan 2013 - 0:15

@lilicheng a écrit:
Will.T a écrit:Donc en fait; quelle est ta question ? Comment faire pour que mon CDE m'aime ?

non plutôt comment on le gère..
parce que lorsque j'ouvre la bouche devant lui (en conseil de classe, en réunion quelconque) je me fais systématiquement tacler.C'est assez désagréable.voire vexant.
parfois je me dis que je devrais réagir et lui dire mais je pense que cela ne fera qu'envenimer les choses...

Si certains vivent ça et savent comment le gérer ça m'intéresse.
Après six années passées avec un type au poil, on vient de toucher une sorte d'ectoplasme, cordial, mais que toute perspective de discussion fatigue d'avance. Donc, bien sûr, à toute occasion, je pose des problèmes, je discute les détails, je le mets devant ses contradictions. S'il ne m'aime pas, autant qu'il ait des raisons diable

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par InvitéMA le Sam 26 Jan 2013 - 8:49

Tess. a écrit: Après, les CDE ont peu de pouvoir réel sur les enseignants, tant pis si l'entente n'est pas au beau fixe...
Certes, mais j'ai déjà vu un CDE gérer de façon plus qu'injuste les HSE distribuées...

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par Babayaga le Sam 26 Jan 2013 - 8:59

Le vrai pouvoir du CDE sur l'enseignant, c'est l'emploi du temps qu'il lui fait, et ce n'est pas négligeable.
Mais pour un TZR ça ne change pas grand chose.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par lilicheng le Sam 26 Jan 2013 - 9:31

@Pseudo a écrit:Mais il te tacle comment ? Tu as un exemple ?


Il me vient l'exemple assez vexant de la dernière fois : je vais le voir avec un collègue au sujet d'une question sur le devoir commun, la question réglée, ils parlent d'un projet avec une classe, je fais mine de m'intéresser (bein oui j'allais pas me casser, je voulais être polie) et dis " c'est aussi ce qui est fait avec la classe X, non ?" et là il me répond "ah non pas du tout, mais alors pas de tout, ça n'a rien à voir" sans même me regarder d'un ton qui voulait dire "si t'as rien à dire tu peux fermer ta gueule Suspect je ne suis pas mytho et sens quand même quand on me remet en place.
Il m'a aussi reproché de noter trop bas et de donc décourager les élèves (les pauvres, il faut que je trouve un moyen de les motiver par un cours plus intéressant) et de passer trop de temps sur chaque élève au conseil de classe...

lilicheng
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par lilicheng le Sam 26 Jan 2013 - 9:32

@Mélu a écrit:Je ne connais pas ton chef, mais je crois connaître une des adjointes, qui dans la vraie vie est très sympa.
Mon ex CDE était très spécial mais appréciais le rentre-dedans efficace. Les deux fois où j'y ai eu recours, j'ai eu une paix royale et une hausse de son estime pour une assez bonne durée, mais effectivement c'était quitte ou double.
Au fait, le mercredi, je vais en formation avec la femme as qui tu as succédé sur le poste !

c'est super passe lui le bonjour et dis lui de me donner quelques nouvelles topela

lilicheng
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par lilicheng le Sam 26 Jan 2013 - 9:36

Cripure a écrit:
@lilicheng a écrit:
Will.T a écrit:Donc en fait; quelle est ta question ? Comment faire pour que mon CDE m'aime ?

non plutôt comment on le gère..
parce que lorsque j'ouvre la bouche devant lui (en conseil de classe, en réunion quelconque) je me fais systématiquement tacler.C'est assez désagréable.voire vexant.
parfois je me dis que je devrais réagir et lui dire mais je pense que cela ne fera qu'envenimer les choses...

Si certains vivent ça et savent comment le gérer ça m'intéresse.
Après six années passées avec un type au poil, on vient de toucher une sorte d'ectoplasme, cordial, mais que toute perspective de discussion fatigue d'avance. Donc, bien sûr, à toute occasion, je pose des problèmes, je discute les détails, je le mets devant ses contradictions. S'il ne m'aime pas, autant qu'il ait des raisons diable
veneration

lilicheng
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par Mélu le Sam 26 Jan 2013 - 10:24

@lilicheng a écrit:
@Mélu a écrit:Je ne connais pas ton chef, mais je crois connaître une des adjointes, qui dans la vraie vie est très sympa.
Mon ex CDE était très spécial mais appréciais le rentre-dedans efficace. Les deux fois où j'y ai eu recours, j'ai eu une paix royale et une hausse de son estime pour une assez bonne durée, mais effectivement c'était quitte ou double.
Au fait, le mercredi, je vais en formation avec la femme as qui tu as succédé sur le poste !

c'est super passe lui le bonjour et dis lui de me donner quelques nouvelles topela
affraid affraid affraid Je fais des phôtes aurribles !

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par Lux_ le Sam 26 Jan 2013 - 10:41

@lilicheng a écrit:
@Pseudo a écrit:Mais il te tacle comment ? Tu as un exemple ?
Il m'a aussi reproché de noter trop bas et de donc décourager les élèves (les pauvres, il faut que je trouve un moyen de les motiver par un cours plus intéressant) et de passer trop de temps sur chaque élève au conseil de classe...

Mon ancienne chef adjointe me le reprochait tout le temps ! Enfin, elle reprochait aux profs d'HG de 3e que nous avions une notation trop sévère qui décourageait les élèves. Selon elle, le prof d'HG doit toujours avoir une moyenne de classe supérieure à celle du français. Pourquoi le français ? on ne l'a jamais su ! En tout cas, on a été convoqué plusieurs fois dans son bureau à ce sujet (en gros à chaque brevet blanc, sur 3 ans)

Personnellement, dans l'équipe d'HG, nous avons ignoré ces sarcasmes... De même lorsqu'elle a prétendu dans certains conseils de classe que TOUS les profs d'HG étaient toujours en retard le matin alors que les délégués parents s'attaquaient aux nombreux retards et absences d'une collègue d'une autre matière... Précisons que l'information sur les profs d'HG était fausse et fut vivement contredite par notre super CPE !

Résultat : l'équipe d'HG fut solidaire et on n'a jamais augmenté nos notes pour lui faire plaisir, encore moins quand elle a clamé que seuls les profs d'HG arrivaient en retard.

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par Séréna le Mer 30 Jan 2013 - 7:45

@Babayaga a écrit:Le vrai pouvoir du CDE sur l'enseignant, c'est l'emploi du temps qu'il lui fait, et ce n'est pas négligeable.
Mais pour un TZR ça ne change pas grand chose.

Autant pour moi, je pensais que c'était l'adjoint qui faisait les emplois du temps... Et pour l'exemple des HSE, c'est vrai, mais pour ma part, quand un CDE me cherche des poux dans la tête, je refuse les HSE. Après, on n'a pas toujours le choix, c'est vrai.

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par Pseudo le Mer 30 Jan 2013 - 8:33

@lilicheng a écrit:
@Pseudo a écrit:Mais il te tacle comment ? Tu as un exemple ?


Il me vient l'exemple assez vexant de la dernière fois : je vais le voir avec un collègue au sujet d'une question sur le devoir commun, la question réglée, ils parlent d'un projet avec une classe, je fais mine de m'intéresser (bein oui j'allais pas me casser, je voulais être polie) et dis " c'est aussi ce qui est fait avec la classe X, non ?" et là il me répond "ah non pas du tout, mais alors pas de tout, ça n'a rien à voir" sans même me regarder d'un ton qui voulait dire "si t'as rien à dire tu peux fermer ta gueule Suspect je ne suis pas mytho et sens quand même quand on me remet en place.
Il m'a aussi reproché de noter trop bas et de donc décourager les élèves (les pauvres, il faut que je trouve un moyen de les motiver par un cours plus intéressant) et de passer trop de temps sur chaque élève au conseil de classe...

A lire les choses (mais je n'étais pas là pour juger, du ton, des regards, etc...) il est possible que tu mettes de l'affect là où il n'en met pas. Tu dis qu'il ne t'aime pas, je ne suis pas sûre qu'il ne te répondrait pas, comme nous le disons aux élèves : "mais je ne suis pas là pour vous aimez".
Il a l'air brut de décoffrage, et de dire ce qu'il pense au moment où il le pense (sans ce que tu appelles la politesse qui te fait rester quand la question est réglée, t'exposant à en prendre pour ton grade), et il ne perd pas de temps (ex : les conseils de classe), et tout ce qui le retarde, l'arrête même trente seconde, est un obstacle à dégommer.
Fais comme lui, direct au but et sans fioriture. La question est réglée ? Ben casse-toi, avec un "si vous n'avez plus besoin de moi", ou mieux "bien, je vous laisse". Inutile de perdre ton temps en salamalecs qu'il n'appréciera de toute façon pas. Ne perds pas ton temps, ni sur les élèves en conseil de classe, ni en veine politesse avec ce cpe.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par Babayaga le Mer 30 Jan 2013 - 11:02

Tess. a écrit:
@Babayaga a écrit:Le vrai pouvoir du CDE sur l'enseignant, c'est l'emploi du temps qu'il lui fait, et ce n'est pas négligeable.
Mais pour un TZR ça ne change pas grand chose.

Autant pour moi, je pensais que c'était l'adjoint qui faisait les emplois du temps... Et pour l'exemple des HSE, c'est vrai, mais pour ma part, quand un CDE me cherche des poux dans la tête, je refuse les HSE. Après, on n'a pas toujours le choix, c'est vrai.

Quand il y a un adjoint, c'est effectivement l'adjoint qui fait les edt, mais ce n'est pas toujours le cas.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: le cde et moi : je t'aime, moi non plus

Message par Marie Laetitia le Mer 30 Jan 2013 - 12:12

Lux-Aeterna a écrit:
Mon ancienne chef adjointe me le reprochait tout le temps ! Enfin, elle reprochait aux profs d'HG de 3e que nous avions une notation trop sévère qui décourageait les élèves. Selon elle, le prof d'HG doit toujours avoir une moyenne de classe supérieure à celle du français. Pourquoi le français ? on ne l'a jamais su ! En tout cas, on a été convoqué plusieurs fois dans son bureau à ce sujet (en gros à chaque brevet blanc, sur 3 ans)

lol! et on fait comment quand ils sont non seulement mauvais en français mais aussi flemmards comme pas possible, pour évaluer en HG l'analyse de documents? La capacité à rédiger un court récit? furieux Mauvais en Français, mauvais en HG, voire pire en HG parce qu'il faut apprendre davantage.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum