Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Lefteris le Sam 26 Jan 2013 - 10:54

@Fesseur Pro a écrit:
@MUTIS a écrit:Mon fils le plus jeune doit entrer dans un collège l'an prochain. On me dit que la seule option qui lui garantit une classe d'un bon niveau est l'allemand !!! Une classe "bilangue" allemand-anglais !
C'est le cas dans mon collège.
Une manière de détourner les obligations du collège unique.
Avec en suite logique le choix du latin en 5ème.
Chez nous, établissement plutôt difficile, ils sont tous mélangés. A partir de la 4ème, ça devient un peu plus difficile de mélanger sur plus de deux classes, en raison des combinaisons d'options, mis il y a encore beaucoup de pénibles dans les classes. D'où des classes de latin parfois atroces , car certains s'y inscrivent (ou sont inscrits par leurs parents) par désir d' évitement , ou pour tenter de rester avec certains camarades , et refusent tout travail une fois en en cours.
Ca ne réussit donc que partiellement comme tactique . Là où ça fonctionne, c'est lorsque les élèves sont suffisamment nombreux dans les classes bilangues/ allemand LV 1/ latin pour former des classes entières .

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par maikreeeesse le Sam 26 Jan 2013 - 10:56

[quote="MarieAnne"]
@MUTIS a écrit:
Je constate que dans le futur collège de mon fils, la seule option un peu sélective qui garantit une classe correcte (c'est en tout cas ce que me disent des gens bien informés) est l'option bilangue Allemand Anglais !
Je trouve ça ringard, anachronique, et réducteur.
Et j'aurais aimé qu'on lui propose autre chose.
Et puis j'aime pas tellement l'allemand (comme langue) ! Smile

Juste une petite question comme cela : que pense votre fils de l'allemand ? A-t-il envie d'en faire ?

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Fesseur Pro le Sam 26 Jan 2013 - 10:58

@Lefteris a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@MUTIS a écrit:Mon fils le plus jeune doit entrer dans un collège l'an prochain. On me dit que la seule option qui lui garantit une classe d'un bon niveau est l'allemand !!! Une classe "bilangue" allemand-anglais !
C'est le cas dans mon collège.
Une manière de détourner les obligations du collège unique.
Avec en suite logique le choix du latin en 5ème.
Chez nous, établissement plutôt difficile, ils sont tous mélangés. A partir de la 4ème, ça devient un peu plus difficile de mélanger sur plus de deux classes, en raison des combinaisons d'options, mis il y a encore beaucoup de pénibles dans les classes. D'où des classes de latin parfois atroces , car certains s'y inscrivent (ou sont inscrits par leurs parents) par désir d' évitement , ou pour tenter de rester avec certains camarades , et refusent tout travail une fois en en cours.
Ca ne réussit donc que partiellement comme tactique . Là où ça fonctionne, c'est lorsque les élèves sont suffisamment nombreux dans les classes bilangues/ allemand LV 1/ latin pour former des classes entières .
C'est chez nous une tactique pour garder les "bons" élèves qui, s'ils n'étaient pas mis "à l'abri", iraient grossir les rangs du privé.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par MUTIS le Sam 26 Jan 2013 - 11:01

[quote="maikreeeesse"]
MarieAnne a écrit:
@MUTIS a écrit:
Je constate que dans le futur collège de mon fils, la seule option un peu sélective qui garantit une classe correcte (c'est en tout cas ce que me disent des gens bien informés) est l'option bilangue Allemand Anglais !
Je trouve ça ringard, anachronique, et réducteur.
Et j'aurais aimé qu'on lui propose autre chose.
Et puis j'aime pas tellement l'allemand (comme langue) ! Smile

Juste une petite question comme cela : que pense votre fils de l'allemand ? A-t-il envie d'en faire ?

Il fait de l'anglais depuis le CP et on lui fait prendre des cours de conversation avec une anglaise via le web...
Je ne crois pas qu'il ait d'opinion particulière sur l'allemand. Mais il aurait envie d'apprendre l'arabe après plusieurs voyages en Egypte ou l'espagnol car il nous a entendus le parler avec des amis mexicains.


Dernière édition par MUTIS le Sam 26 Jan 2013 - 11:02, édité 1 fois

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Celeborn le Sam 26 Jan 2013 - 11:02

@MUTIS a écrit:
La présence de profs d'allemand est un argument soit... mais il ne me semble pas décisif.
En synchronie, c'est un argument décisif. On ne va pas ouvrir une langue si on n'a personne pour l'enseigner. Et on ne va pas laisser à la maison des fonctionnaires qu'on a recrutés et qu'on continue à payer.

Rien n'interdit de recruter des profs de japonais, de mandarin ou de portugais.
Ça coûte de l'argent, ça, de multiplier les langues proposées. Donc forcément ça ne pousse pas not' bon ministère à le faire.


Il est pus facile de faire un voyage en Allemagne soit, mais il y a de moins en moins de voyages scolaires...
Vous vous appuyez sur quelle statistique pour affirmer cela ?

Notre nouveau CDE tient d'ailleurs ce discours. "Les profs de notre collège pensent davantage à faire des voyages ou des sorties que leurs cours..."
Votre CDE fait partie d'une minorité. Traditionnellement, ils encouragent les voyages et les sorties.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Celeborn le Sam 26 Jan 2013 - 11:03

@MUTIS a écrit:
Il fait de l'anglais depuis le CP et on lui fait prendre des cours de conversation avec une anglaise via le web...
Je ne crois pas qu'il ait d'opinion particulière sur l'allemand. Mais il aurait envie d'apprendre l'arabe après plusieurs voyages en Egypte ou l'espagnol car il nous a entendus le parler.

Rien ne vous interdit de ne pas le mettre en bilangue en 6e et de lui faire faire du latin en 5e ou une section euro en 4e (s'il y a ça chez vous) avec une LV2 Espagnol.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Lefteris le Sam 26 Jan 2013 - 11:06

@Fesseur Pro a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@MUTIS a écrit:Mon fils le plus jeune doit entrer dans un collège l'an prochain. On me dit que la seule option qui lui garantit une classe d'un bon niveau est l'allemand !!! Une classe "bilangue" allemand-anglais !
C'est le cas dans mon collège.
Une manière de détourner les obligations du collège unique.
Avec en suite logique le choix du latin en 5ème.
Chez nous, établissement plutôt difficile, ils sont tous mélangés. A partir de la 4ème, ça devient un peu plus difficile de mélanger sur plus de deux classes, en raison des combinaisons d'options, mis il y a encore beaucoup de pénibles dans les classes. D'où des classes de latin parfois atroces , car certains s'y inscrivent (ou sont inscrits par leurs parents) par désir d' évitement , ou pour tenter de rester avec certains camarades , et refusent tout travail une fois en en cours.
Ca ne réussit donc que partiellement comme tactique . Là où ça fonctionne, c'est lorsque les élèves sont suffisamment nombreux dans les classes bilangues/ allemand LV 1/ latin pour former des classes entières .
C'est chez nous une tactique pour garder les "bons" élèves qui, s'ils n'étaient pas mis "à l'abri", iraient grossir les rangs du privé.
C'est la seule tactique valable pour garder les classes moyennes dans le public, sans se voiler la face. Je vis et travaille dans un arrondissement où les élèves sont souvent très durs, empêchent les cours de se dérouler. Ca se sait, bien entendu , et faute de garanties de pouvoir "épargner" ses gosses , même avec les options, donc c'est la ruée sur le privé, avec tri sur dossier.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par MUTIS le Sam 26 Jan 2013 - 11:06

@Celeborn a écrit:
@MUTIS a écrit:
La présence de profs d'allemand est un argument soit... mais il ne me semble pas décisif.
En synchronie, c'est un argument décisif. On ne va pas ouvrir une langue si on n'a personne pour l'enseigner. Et on ne va pas laisser à la maison des fonctionnaires qu'on a recrutés et qu'on continue à payer.

Rien n'interdit de recruter des profs de japonais, de mandarin ou de portugais.
Ça coûte de l'argent, ça, de multiplier les langues proposées. Donc forcément ça ne pousse pas not' bon ministère à le faire.


Il est pus facile de faire un voyage en Allemagne soit, mais il y a de moins en moins de voyages scolaires...
Vous vous appuyez sur quelle statistique pour affirmer cela ?

Je m'appuie sur 25 années d'expérience et pas mal de retours de collègues...
Dans plusieurs établissements, les voyages sont "découragés" contrairement à ce que vous dites. Et dans le mien, c'est aussi le cas. On multiplie les tracasseries et les problèmes pour le financement (de la part "accompagnateur"). Il y a 10 ou 20 ans ce n'était pas le cas et les voyages s'organisaient plus facilement.
Dans le futur collège de mon fils, il n'y a plus de voyages depuis 5 ans suite à ces tracasseries multiples. Les profs ont été découragés...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par MUTIS le Sam 26 Jan 2013 - 11:11

@Celeborn a écrit:
@MUTIS a écrit:
Il fait de l'anglais depuis le CP et on lui fait prendre des cours de conversation avec une anglaise via le web...
Je ne crois pas qu'il ait d'opinion particulière sur l'allemand. Mais il aurait envie d'apprendre l'arabe après plusieurs voyages en Egypte ou l'espagnol car il nous a entendus le parler.

Rien ne vous interdit de ne pas le mettre en bilangue en 6e et de lui faire faire du latin en 5e ou une section euro en 4e (s'il y a ça chez vous) avec une LV2 Espagnol.

Merci de vos conseils mais vous savez bien que les profs cherchent la meilleure classe possible pour leur bambin... Twisted Evil

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Celeborn le Sam 26 Jan 2013 - 11:12

@MUTIS a écrit:
Je m'appuie sur 25 années d'expérience

L'argument Nutella, je m'incline ! nutella

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par MUTIS le Sam 26 Jan 2013 - 11:14

@Celeborn a écrit:
@MUTIS a écrit:
Je m'appuie sur 25 années d'expérience

L'argument Nutella, je m'incline ! nutella

C'est vrai que 25 ans de Nutella ça vous donne une pêche ! yesyes

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Igniatius le Sam 26 Jan 2013 - 11:16

A propos de l'aspect "utilitariste" de l'allemand : d'après mes amis bossant dans des boîtes qui traitent avec des Allemands, c'est un atout parfois décisif de savoir parler l'allemand, bien que tous leurs interlocuteurs parlent un anglais parfait. Ce n'est pas la compréhension qui est améliorée, mais ça fluidifie le contact.
Et mes potes ingénieurs qui ont choisi un cursus germaniste sont très courtisés.
D'après eux, c'est une erreur de penser qu'il n'est pas utile d'apprendre l'allemand puisque l'anglais est utilisé partout.


Concernant les voyages scolaires : on ne peut pas nier qu'en effet, le durcissement des contraintes d'organisation des dernières années ait découragé bien des volontés de partir en vacances pdt une semaine sur le temps scolaire d'améliorer le niveau de langue de nos élèves.
Mais, paradoxalement, Celeborn a raison, les CDE encouragent ce type de projets, comme toutes les sorties possibles et imaginables, plutôt que des cours...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par MUTIS le Sam 26 Jan 2013 - 11:20

@Igniatius a écrit:A propos de l'aspect "utilitariste" de l'allemand : d'après mes amis bossant dans des boîtes qui traitent avec des Allemands, c'est un atout parfois décisif de savoir parler l'allemand, bien que tous leurs interlocuteurs parlent un anglais parfait. Ce n'est pas la compréhension qui est améliorée, mais ça fluidifie le contact.
Et mes potes ingénieurs qui ont choisi un cursus germaniste sont très courtisés.
D'après eux, c'est une erreur de penser qu'il n'est pas utile d'apprendre l'allemand puisque l'anglais est utilisé partout.


Concernant les voyages scolaires : on ne peut pas nier qu'en effet, le durcissement des contraintes d'organisation des dernières années ait découragé bien des volontés de partir en vacances pdt une semaine sur le temps scolaire d'améliorer le niveau de langue de nos élèves.
Mais, paradoxalement, Celeborn a raison, les CDE encouragent ce type de projets, comme toutes les sorties possibles et imaginables, plutôt que des cours...

Pas chez nous... Certains CDE disent qu'ils encouragent ces projets et les sapent discrètement. Autre stratégie.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par dandelion le Sam 26 Jan 2013 - 11:23

@Igniatius a écrit:A propos de l'aspect "utilitariste" de l'allemand : d'après mes amis bossant dans des boîtes qui traitent avec des Allemands, c'est un atout parfois décisif de savoir parler l'allemand, bien que tous leurs interlocuteurs parlent un anglais parfait. Ce n'est pas la compréhension qui est améliorée, mais ça fluidifie le contact.
Et mes potes ingénieurs qui ont choisi un cursus germaniste sont très courtisés.
D'après eux, c'est une erreur de penser qu'il n'est pas utile d'apprendre l'allemand puisque l'anglais est utilisé partout.


Concernant les voyages scolaires : on ne peut pas nier qu'en effet, le durcissement des contraintes d'organisation des dernières années ait découragé bien des volontés de partir en vacances pdt une semaine sur le temps scolaire d'améliorer le niveau de langue de nos élèves.
Mais, paradoxalement, Celeborn a raison, les CDE encouragent ce type de projets, comme toutes les sorties possibles et imaginables, plutôt que des cours...
+1 Les élèves ingénieurs qui faisaient allemand trouvaient un travail avant la sortie d'école. Etonnamment, les notices des machines allemandes (et il y en a quelques unes...) ne sont pas toujours bien traduites, voire pas traduites du tout, donc c'est un gros avantage au niveau agent de maîtrise aussi. L'Allemagne est notre voisin, une puissance économique majeure confrontée à une importante dénatalité: l'assurance de trouver du travail (avec anglais-espagnol, tu es beaucoup moins employable, trop de compétition...et je parle en connaissance de cause No )

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par philann le Sam 26 Jan 2013 - 11:24

J'ai hésité à répondre à ce post tant je trouve les propos de MUTIS à la fois désagréables et Rolling Eyes

"J'aimais pas quand j'étais petit et ça ne me sert à rien aujourd'hui" pour fonder une réflexion franchement!!!

Mais bon puisque d'autres ont participé avec un peu plus de respect pour leurs collègues profs d'allemand et un peu plus de réflexion, allons-y!

1/ LA seule classe CAMIF/Sélectionnée que j'ai eu était une classe bilangue. Elle avait été "fabriquée" par l'ancien CDE et le nouveau voulait absolument la détruire en tant que classe (pas l'option bilangue) parce que c'est illégal.

2/ Toutes les autres classes que j'ai eu ou j'ai sont des regroupements de classes. J'ai eu de très bons élèves au lycée mais vraiment pas que cela.

3/ Cette année j'enseigne dans une banlieue très défavorisée avec une grande communauté turco-kurde. Ce sont eux majoritairement qui font de l'allemand. Dire que majoritairement ce ne sont pas forcément les meilleurs élèves est un euphémisme (ce n'est pas un jugement de valeur parce que vue les conditions de vie et l'arrivée souvent très récente, la situation est assez normale). J'ai parmi mes élèves certains des pires cas de l'établissement en terme scolaire, psy, et comportemental. Ce qui est aussi vrai en revanche, c'est que j'ai des classes beaucoup moins chargées que mes collègues d'espagnol et que donc les problèmes sont "plus gérables"

4/ un simple tour sur l'Arbeitsamt ou le pôle emploi ou bien encore la chambre de commerce franco-allemande permet de se rendre compte des besoins en germanistes. LE Goethe Institut de Paris croule sous les demandes de jeunes ingénieurs ou employés qualifiés qui veulent valider un A1 (dire bonjour je m'appelle truc je suis prêt à faire l'effort d'apprendre l'allemand) parce qu'ils en ont besoin dans leur travail. Et se "débrouiller" en anglais suffit certainement en vacances pas lorsque l'on travaille régulièrement avec d'autres (si vous travaillez demain régulièrement avec une boîte polonaise ou turque vous serez très contents d'avoir des gens qui parlent polonais ou turc même si tout le monde peut s'exprimer en anglais.

5/ S'exprimer en anglais, d'ailleurs est une vaste blague!!! Combien parmi nous maitrisent réellement cette langue, parlent autrechose qu'un espèce de sabir infâme propre à faire tourner de l'oeil n'importe quel prof d'anglais???
Le vrai c'est qu'il est difficile d'apprendre correctement une langue dans le primaire et le secondaire. Lorsque j'entends des chargés de formation se réjouir d'apprendre à un enfant à acheter un billet de train, j'ai des envies de meurtre...Parce qu'il l'apprendra toujours de façon bcp plus efficace en séjournant dans le pays quelques semaines, en étant RéELLEMENT en immersion!!!

6/ En revanche, l'aspect culturel d'une langue est important, la formation intellectuelle qu'il y a à comprendre une autre logique que sa langue maternelle, l'environnement artistique et littéraire qui va avec est une richesse immense, le mode de vie de ses voisins aussi peut l'être.


Tout cela peut faire partie, sans doute, un peu des réponses, parmi d'autres, mais le "moi je n'en ai jamais vu l'intérêt" franchement . Si votre hiérarchie ne réussit pas à vous tuer, attendez un collègue, l'un ou l'autre s'en chargera certainement! furieux Car Mutis, l'EN est tellement d'accord avec vous, qu'elle ferme les classes d'allemand un peu partout sauf à la frontière, qu'elle n'a tellement plus recruté pendant des années, qu'elle n'a aujourd'hui plus suffisamment de profs pour maintenir les classes survivantes... Ne vous inquiétez pas, votre rêve devient réalité!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par dandelion le Sam 26 Jan 2013 - 11:29

L'immersion totale est un mythe Philann. J'en veux pour preuve le nombre des élèves qui, malgré l'immersion totale, ne maîtrisent guère leur propre langue (je connais aussi beaucoup d'immigrés, et dans mon expérience il n'y a hélas pas de niveau B2 sans école).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par kiwi le Sam 26 Jan 2013 - 11:43

MarieAnne a écrit:
@kiwi a écrit: Je parle mieux l'italien à force d'aller en Italie, que l'allemand, c'est dire...
C'est tout à fait normal, car une langue, quelle qu'elle soit, ça se pratique, sinon, on la perd!

Oui et non. La vraie raison, c'est que j'ai détesté apprendre cette langue que l'on m'avait imposée. Après le bac, j'ai fait le vide dans mon cerveau. Parce que même sans pratiquer une langue couramment, après 5ans ou 7ans d'étude, il devrait en rester plus que "merci" "au revoir". Si je compare avec l'anglais, je ne l'utilise pas au quotidien. Pourtant, je suis capable de tenir une conversation simple ou d'avoir les renseignements voulus quand je vais à l'étranger. Et je m'exprime dans un anglais correct, pas "Moi Tarzan, toi Jane". Tout cela, ça date de mes apprentissages de l'anglais dans le secondaire.


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Lux_ le Sam 26 Jan 2013 - 11:57

L'allemand, critère de sélection, je pense sincèrement que cela dépend de l'établissement et de la région dans laquelle vous vous trouvez.

Chez nous, les familles qui souhaitent que leurs enfants soient dans des classes "de haut niveau" (l'expression est des parents) choisissent :
-le bilangue allemand-anglais en 6e (4h + 2h)
-le bilangue italien-anglais en 6e (3h + 3h)
-le latin à partir de la 5e
Bien sûr, chaque année, nous nous battons avec mes collègues pour des classes hétérogènes, donc chaque groupe est partagé en 2 ou 3 en fonction du nombre d'inscrits.

En 4e, les LV2 italien (langue réputée la plus simple, pas si sûr !) sont bien souvent les plus difficiles à gérer donc on les partage également pour les mixer aux autres.
La LV2 allemand devient elle aussi une classe difficile, puisque depuis quelques années, lorsqu'un 5e n'a pas rendu sa fiche de vœu de LV2 pour la 4e, les anciens chefs les inscrivaient automatiquement dans le groupe de LV2 le plus faible numériquement... donc l'allemand ! ce qui nous a fait tout marrer et dire que notre collègue d'allemand méritait enfin sa prime ZEP (puisqu'avant elle n'avait que de bons élèves !!! lol !!! elle même le reconnait !)
Du coup, les classes LV2 les meilleures sont plutôt les LV2 espagnol.

Enfin, concernant l'apprentissage de la langue et son impact économique, lorsque ma sœur était étudiante (en école de commerce), elle a obtenu un stage en Suisse grâce à son allemand. Elle ne l'aurait pas appris à l'école, son CV n'aurait même pas valu un coup d’œil. Et cerise sur le gâteau : son stage en Suisse a été rémunéré deux fois plus que le précédent en France. A la base, elle ne le savait pas, elle avait juste postuler car le profil du stage lui plaisait et qu'elle devait en faire deux. Mais ce fut une très bonne nouvelle et elle en a bien profité !

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par philann le Sam 26 Jan 2013 - 12:15

@dandelion a écrit:L'immersion totale est un mythe Philann. J'en veux pour preuve le nombre des élèves qui, malgré l'immersion totale, ne maîtrisent guère leur propre langue (je connais aussi beaucoup d'immigrés, et dans mon expérience il n'y a hélas pas de niveau B2 sans école).

J'en suis bien convaincue!! Mon cousin franco-allemand, vivant en allemand, ne parle qu'en français à ses enfants et on voit bien la difficulté. Lui même et sa soeur sont billingues mais certaines tournures n'ont jamais été intégrée.

Mais la vraie arnaque intellectuelle c'est ce que l'on appelle immersion en classe. Cette idée que des enfants qui ne comprennent même pas les consignes en français pourraient 3 heures par semaine comprendre ce qui se passe dans une langue étrangère, c'est l'idée imbécile selon laquelle apprendre à acheter un billet de train en classe a véritablement un intérêt (alors que faute de nécessité ils l'oublieront 15 jours ap.)

Bref, suis pas loin de penser que l'enseignement des LV est plutôt sinistré.

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Panta Rhei le Sam 26 Jan 2013 - 12:20

Quand je suis arrivé dans mon collège en 1998, il y avait 1 poste et demi en allemand, avec des groupes à 18-22.

À quelques exceptions, ces élèves étaient objectivement les meilleurs scolaire ment et les moins agités.

En 2012, les choses ont bien changé! Plus de lv1 alld mais des bilangues.

Ce qui m'interroge cependant, c'est depuis 5 ans, il est vrai et indéniable que beaucoup de bons voire très bons élèves font le choix de l'espagnol en 4ème.

Tant mieux pour le collègue!


_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'

'What withers in the bud?' asked Ursula.

'Oh, everything—oneself—things in general.'


First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Mike92 le Sam 26 Jan 2013 - 12:22

C'est un fait que l'allemand courant (courant, pas parfait !) peut être décisif pour une carrière.
Il va de soi qu'il faut apprendre - et faire apprendre aux enfants des langues qui leur plaisent, donc une mini-initiation me semble importante avant le choix scolaire. L'aspect phonétique est important, on n'aime pas tous la même musique !
Le mythe de la difficulté de l'allemand repose sur des générations de collègues (anciennes) qui l'enseignaient comme une langue morte et faisaient de la grammaire à haute dose, sans tenir compte de la fluidité de l'oral. Tout cela est heureusement passé !
Pour ma part, j'ai commencé à apprendre l'allemand avec Assimil (ben oui !), en terminale, car j'allais devenir moniteur de colo franco-allemande l'été suivant. Finalement, j'ai tellement aimé que j'ai passé une agreg 8 ans plus tard et en ai fait mon métier ; l'anglais et l'espagnol appris dans les années 60 ont été bousillés par des incapables.

L'allemand s'est avéré très utile pour approfondir un tas de sujets, de la psychanalyse à l'exégèse, les arts, les cultures, l'Histoire. Certaines éditions sont meilleur marché en allemand, je pense aux auteurs antiques tels que Flavius Josèphe, ou à Spinoza (il est plus clair en allemand qu'en français !).

En prépa commerciale, l'allemand est un réel avantage par rapport à l'espagnol. Statistique d'HEC : 15% des candidats ont l'allemand en LV1, 18% des admis l'ont. Il y a donc une plus-value (aux causes complexes).

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Provence le Sam 26 Jan 2013 - 12:27

@Celeborn a écrit:

Je ne crois pas que d'un point de vue géopolitique, les relations franco-allemandes soient ringardes.
Pensons aussi qu'il est plus facile d'aller faire un voyage linguistique/un échange en Allemagne qu'en Chine.

De nombreux jumelages favorisent aussi les échanges entre établissements. J'ai connu des échanges France-Allemagne dans tous les collèges où je suis passée, pas avec d'autres pays. On ne peut pas faire table rase de décennies d'efforts politiques en faveur d'une réconciliation franco-allemande.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Mike92 le Sam 26 Jan 2013 - 12:34

Et en plus, il y a toujours de subventions franco-allemandes...

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/

Mike92
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par InvitéMA le Sam 26 Jan 2013 - 12:51

@MUTIS a écrit: Dans plusieurs établissements, les voyages sont "découragés" contrairement à ce que vous dites. Et dans le mien, c'est aussi le cas. On multiplie les tracasseries et les problèmes pour le financement (de la part "accompagnateur"). Il y a 10 ou 20 ans ce n'était pas le cas et les voyages s'organisaient plus facilement. Dans le futur collège de mon fils, il n'y a plus de voyages depuis 5 ans suite à ces tracasseries multiples. Les profs ont été découragés...

En fait, l'un n'empêche pas l'autre: d'un côté on nous SAOULE avec de l'administratif qui nous laisse de moins en moins de marge de manœuvre et qui rend l'organisation des voyages de plus en plus difficile; et de l'autre, on nous met la pression pour qu'on continue d'organiser ces fameux voyages (n'oublions pas que les CDE, sauf erreur de ma part, touchent aussi des primes sur les projets; et que c'est "bien vu" de faire plein de choses, ne serait-ce que vis-à-vis des parents d'élèves). C'est totalement contradictoire comme attitude, mais il me semble que c'est plutôt ça que l'on observe dans la plupart des établissements, même si je n'ai pas non plus de statistiques pour appuyer cette affirmation...!


Dernière édition par MarieAnne le Sam 26 Jan 2013 - 13:05, édité 1 fois

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par InvitéMA le Sam 26 Jan 2013 - 12:56

Merci philann d'avoir rappelé tout cela.
J'ajoute que bon nombre de profs d'allemand enseignent maintenant une deuxième matière, ou ont carrément changé de matière.


Dernière édition par MarieAnne le Sam 26 Jan 2013 - 13:05, édité 2 fois

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi l'allemand est-il encore critère de sélection ?

Message par Presse-purée le Sam 26 Jan 2013 - 12:57

Même expérience, peu ou prou, que pas mal de monde ici...
Allemand LV1, prof humiliant dès le premier cours de sixième = allemand traîné comme un boulet jusqu'en prépa, où je l'ai échangé contre le grec ancien en passant LC. L'allemand était ma LV2 depuis la seconde, car j'ai pu faire échange LV1/LV2 en changeant de lycée.
J'ai dû me remettre à l'allemand pour la recherche, pour lire des articles scientifiques. C'est comme ça que j'ai commencé à raccrocher. Je me suis payé, comme pour l'italien, des guides de conversation. Je peux me débrouiller dans le pays en me replongeant dans ces guides deux semaines avant mon départ environ. J'achète les guides touristiques ou les guides de musée en allemand, pour pratiquer, et je m'implique dans les échanges franco-allemands de mon étab.
Et ça revient d'autant plus vite que je me rappelle les structures grammaticales apprises en cours. Mon grand problème restant le nerf de la guerre en langues: le vocabulaire.

L'Allemand est une belle langue, l'Allemagne un beau pays, et il est toujours mieux vu de parler la langue du pays lorsqu'on la visite, a fortiori lorsqu'on souhaite commercer avec.
Les Allemands, tout comme les Italiens d'ailleurs, sont toujours enchantés de voir que je m'efforce de parler la langue de leur pays lorsque j'y vais.

Et franchement, les collègues d'allemand sont dans une telle galère que ce n'est pas la peine d'en rajouter, de leur flanquer la tête sous l'eau... comme j'ai pu le voir dans certains bahuts où je suis passé.


Dernière édition par Presse-purée le Sam 26 Jan 2013 - 13:04, édité 2 fois

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum