Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Leclochard le Ven 21 Juin 2013 - 9:58

@frdm a écrit:
@newage a écrit:
Si ce document concernait bien les écrits de juin 2013 (pour le concours 2014), je viens de passer les épreuves et je n'ai vu aucune différence par rapport aux sessions précédentes.

Vous passez le capes tous les ans afin de suivre son évolution ? Quel étrange dada. Comme leclochard, je me demande avec inquiétude quelle est la génération qui vient après la Z. Ou peut-être que l'humanité s'arrête avec la génération Z ?
 
Réponse sur les écrans de cinéma en juillet. Je crois avoir compris d'après la bande-annonce que la génération suivante sera si perdue et si différente qu'on ne lui attribuera pas de lettre. aap
 
 

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par barèges le Ven 21 Juin 2013 - 10:29

@newage a écrit:
Si ce document concernait bien les écrits de juin 2013 (pour le concours 2014), je viens de passer les épreuves et je n'ai vu aucune différence par rapport aux sessions précédentes.

Le document concerne les écrits et oraux du printemps 2014.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Cath le Ven 21 Juin 2013 - 10:41

@newage a écrit:Bonjour,
(...)
Je ne vois nulle part une mention indiquant une baisse du niveau d'exigence dans les épreuves, (...)
Concernant votre vision de ce que doit être un enseignant, je comprends tout à fait votre position. Mais n'oubliez pas que notre société a largement évolué au cours du XXème siècle, voyant apparaître de nombreuses filières professionnelles, davantage orientées vers l'avenir professionnel des élèves (j'y enseigne, justement, et je vois bien ce qui pèche). De nos jours, et nous sommes obligés de le reconnaître en mathématiques, les enseignements que nous leur proposons sont en décalage total par rapport à la réalité du monde professionnel qui les attend à la fin de leurs études (quelles qu'elles soient, à l'exception de la poignée d'élèves qui suivra de bout en bout un cursus purement mathématique)
Notre société a évolué, et le modèle du début du XXème siècle où l'enseignant avait uniquement une fonction de transmission des savoirs est devenu caduque. Dans notre société moderne, le schéma de l'élève, qui doit sagement écouter en silence son enseignant déblatérer son discours pendant 1 à 2h, ne tient plus la route, c'est une réalité! L'enseignant qui essaie de l'appliquer ne pourra malheureusement que s'attirer les foudres de ses élèves, (s'attirer les foudres de ses élèves, ouah, ça fait peur) qui ne se gêneront pas pour lui en faire voir de toutes les couleurs! Et je comprends que pour des enseignants qui ont commencé à exercer leur métier dans un autre contexte, cela soit difficile à admettre. (J'ai commencé en 1991, suis-je obsolète et figée dans le schéma du début du 20ème siècle ?)
Néanmoins, mon expérience (combien de temps puisque tu viens de passer les épreuves ?) m'a prouvé qu'en me tournant plus vers mes élèves que vers mon savoir(!!!!!!!!) , je suis parvenu à capter leur attention et à obtenir une classe attentive et intéressée! La possibilité de les laisser s'exprimer et réfléchir en groupe pendant le cours (un peu comme nous pouvons le faire en TD à l'université) les a poussé au meilleur niveau! (carrément...) Bien évidemment, les premiers temps, comme toute classe, ils ont essayé de tester les limites de ma pédagogie, mais une fois le cadre établi, cela a réellement fonctionné. Car ainsi fonctionnent les enfants des générations Y et Z, qui n'ont pas les mêmes besoins que ceux de la génération X. (je dois être de la génération alpha, à ce compte)
En résumé, mon avis est que la fonction d'enseignant se doit d'évoluer avec la génération à laquelle elle doit se confronter. Et l'esprit du nouveau CAPES semble aller dans ce sens, ce qui semble au final plutôt positif. Nous n'aurons pas la fonction d'animateur BAFA (cela était exagéré de la part de ceux qui pensaient cela) mais plus celle de formateur tourné vers l'élève, afin de l'amener à comprendre pourquoi on souhaite lui transmettre ces connaissances. (ça fait 20 ans qu'on essaie, avec le résultat qu'on voit)

Comme quoi on peut être jeune et pédant.
L'eau tiède, c'est toi aussi ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Juin 2013 - 10:44

cath5660 a écrit:
@newage a écrit:Bonjour,
(...)
Je ne vois nulle part une mention indiquant une baisse du niveau d'exigence dans les épreuves, (...)
Concernant votre vision de ce que doit être un enseignant, je comprends tout à fait votre position. Mais n'oubliez pas que notre société a largement évolué au cours du XXème siècle, voyant apparaître de nombreuses filières professionnelles, davantage orientées vers l'avenir professionnel des élèves (j'y enseigne, justement, et je vois bien ce qui pèche). De nos jours, et nous sommes obligés de le reconnaître en mathématiques, les enseignements que nous leur proposons sont en décalage total par rapport à la réalité du monde professionnel qui les attend à la fin de leurs études (quelles qu'elles soient, à l'exception de la poignée d'élèves qui suivra de bout en bout un cursus purement mathématique)
Notre société a évolué, et le modèle du début du XXème siècle où l'enseignant avait uniquement une fonction de transmission des savoirs est devenu caduque. Dans notre société moderne, le schéma de l'élève, qui doit sagement écouter en silence son enseignant déblatérer son discours pendant 1 à 2h, ne tient plus la route, c'est une réalité! L'enseignant qui essaie de l'appliquer ne pourra malheureusement que s'attirer les foudres de ses élèves, (s'attirer les foudres de ses élèves, ouah, ça fait peur) qui ne se gêneront pas pour lui en faire voir de toutes les couleurs! Et je comprends que pour des enseignants qui ont commencé à exercer leur métier dans un autre contexte, cela soit difficile à admettre. (J'ai commencé en 1991, suis-je obsolète et figée dans le schéma du début du 20ème siècle ?)
Néanmoins, mon expérience (combien de temps puisque tu viens de passer les épreuves ?) m'a prouvé qu'en me tournant plus vers mes élèves que vers mon savoir(!!!!!!!!) , je suis parvenu à capter leur attention et à obtenir une classe attentive et intéressée! La possibilité de les laisser s'exprimer et réfléchir en groupe pendant le cours (un peu comme nous pouvons le faire en TD à l'université) les a poussé au meilleur niveau! (carrément...) Bien évidemment, les premiers temps, comme toute classe, ils ont essayé de tester les limites de ma pédagogie, mais une fois le cadre établi, cela a réellement fonctionné. Car ainsi fonctionnent les enfants des générations Y et Z, qui n'ont pas les mêmes besoins que ceux de la génération X. (je dois être de la génération alpha, à ce compte)
En résumé, mon avis est que la fonction d'enseignant se doit d'évoluer avec la génération à laquelle elle doit se confronter. Et l'esprit du nouveau CAPES semble aller dans ce sens, ce qui semble au final plutôt positif. Nous n'aurons pas la fonction d'animateur BAFA (cela était exagéré de la part de ceux qui pensaient cela) mais plus celle de formateur tourné vers l'élève, afin de l'amener à comprendre pourquoi on souhaite lui transmettre ces connaissances. (ça fait 20 ans qu'on essaie, avec le résultat qu'on voit)

Comme quoi on peut être jeune et pédant.
L'eau tiède, c'est toi aussi ?

lol!
Moi aussi j'ai bien rigolé sur son "expérience". Et pour se tourner "plus vers ses élèves" que "vers son savoir", cela veut dire qu'il y a un choix, et donc du savoir, ce qui reste à vérifier.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Invité41 le Ven 21 Juin 2013 - 11:23

@newage a écrit:Bonjour,

.......... Mais n'oubliez pas que notre société a largement évolué au cours du XXème siècle, voyant apparaître de nombreuses filières professionnelles, davantage orientées vers l'avenir professionnel des élèves.

Notre société a évolué, et le modèle du début du XXème siècle où l'enseignant avait uniquement une fonction de transmission des savoirs est devenu caduque. Dans notre société moderne, le schéma de l'élève, qui doit sagement écouter en silence son enseignant déblatérer son discours pendant 1 à 2h, ne tient plus la route, c'est une réalité ! L'enseignant qui essaie de l'appliquer ne pourra malheureusement que s'attirer les foudres de ses élèves, qui ne se gêneront pas pour lui en faire voir de toutes les couleurs! Et je comprends que pour des enseignants qui ont commencé à exercer leur métier dans un autre contexte, cela soit difficile à admettre.
Néanmoins, mon expérience m'a prouvé qu'en me tournant plus vers mes élèves que vers mon savoir, je suis parvenu à capter leur attention et à obtenir une classe attentive et intéressée! La possibilité de les laisser s'exprimer et réfléchir en groupe pendant le cours (un peu comme nous pouvons le faire en TD à l'université) les a poussé au meilleur niveau ! Bien évidemment, les premiers temps, comme toute classe, ils ont essayé de tester les limites de ma pédagogie, mais une fois le cadre établi, cela a réellement fonctionné. Car ainsi fonctionnent les enfants des générations Y et Z, qui n'ont pas les mêmes besoins que ceux de la génération X.
En résumé, mon avis est que la fonction d'enseignant se doit d'évoluer avec la génération à laquelle elle doit se confronter. Et l'esprit du nouveau CAPES semble aller dans ce sens, ce qui semble au final plutôt positif. Nous n'aurons pas la fonction d'animateur BAFA (cela était exagéré de la part de ceux qui pensaient cela) mais plus celle de formateur tourné vers l'élève, afin de l'amener à comprendre pourquoi on souhaite lui transmettre ces connaissances. (le "pourquoi" est au centre de la psychologie des enfants des générations Y et Z)

Un genre de condensé ....  

Comme le disait philippe Meyer à la fin de ses chroniques il y a quelques années déjà, " nous vivons une époque moderne, le progrès fait rage " .

Après vous avoir lu, je comprends mieux pourquoi j'ai toujours préféré la New wave au Newage .


Buster Keaton, définitivement Old School.

Invité41
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par hobbit le Ven 21 Juin 2013 - 11:54

@newage a écrit:Bonjour,
Curieusement, à la lecture du document de travail, j'ai eu la sensation que des mots différents étaient employés, mais pour arriver quasiment au même format de concours (du moins en mathématiques) Une première épreuve mobilisant les savoirs académiques jusqu'au niveau M1 (un mélange des deux compositions actuelles?), et une deuxième épreuve demandant (en mathématiques) une suite de résolutions de problèmes (ce qui est déjà le cas dans les deux compositions actuelles) Je ne vois nulle part une mention indiquant une baisse du niveau d'exigence dans les épreuves, mais simplement une formalisation des "compétences" des enseignants à l'intérieur même du concours. Pour les oraux, la première épreuve ne semble être autre que l'épreuve de leçon, et la deuxième épreuve correspond de très près à l'épreuve sur dossier (avec même la disparition hypothétique de la partie "Agir..." qui ne semble pas être mentionnée)
Si ce document concernait bien les écrits de juin 2013 (pour le concours 2014), je viens de passer les épreuves et je n'ai vu aucune différence par rapport aux sessions précédentes.

Les changements à venir pour le futur capes de maths :
- l'écrit 2 se différenciera de l'écrit 1 en ce sens où ce sera plus "didactique" (ce ne seront pas le niveau mathématique qui risque d'être jugé)
- les oraux compteront pour 2/3 contrairement à la moitié actuellement
- l'épreuve agir disparait mais l'entretien du deuxième oral pourra servir à poser des questions aux candidats du style de l'épreuve agir
- la présentation du plan de l'oral 1 passe à 20 minutes
- la présentation de l'oral 2 passe à 30 minutes (il me semble, à relire dans le document qui doit se trouver sur le site du MEN)

Et ne dis pas que le niveau des écrits n'a pas baissé, depuis la session 2011 le niveau n'est plus le même et les écrits d'hier et mercredi n'étaient pas bien difficiles.

hobbit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Nemuyoake le Ven 21 Juin 2013 - 12:45

Et encore, vous avez de la chance : le recrutement ne se fait pas principalement par un entretien de motivation avec pour seul critère ''Ai-je envie de travailler avec cette personne ?" (Je ne l'invente pas, c'est le premier critère de sélection, AVANT les compétences académiques, au cours du recrutement pour prof au Japon. C'est pour ça que les profs d'anglais au Japon ont un niveau A2 au mieux à l'oral...)

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par ysabel le Ven 21 Juin 2013 - 12:57

@newage a écrit:Bonjour,
Curieusement, à la lecture du document de travail, j'ai eu la sensation que des mots différents étaient employés, mais pour arriver quasiment au même format de concours (du moins en mathématiques) Une première épreuve mobilisant les savoirs académiques jusqu'au niveau M1 (un mélange des deux compositions actuelles?), et une deuxième épreuve demandant (en mathématiques) une suite de résolutions de problèmes (ce qui est déjà le cas dans les deux compositions actuelles) Je ne vois nulle part une mention indiquant une baisse du niveau d'exigence dans les épreuves, mais simplement une formalisation des "compétences" des enseignants à l'intérieur même du concours. Pour les oraux, la première épreuve ne semble être autre que l'épreuve de leçon, et la deuxième épreuve correspond de très près à l'épreuve sur dossier (avec même la disparition hypothétique de la partie "Agir..." qui ne semble pas être mentionnée)
Si ce document concernait bien les écrits de juin 2013 (pour le concours 2014), je viens de passer les épreuves et je n'ai vu aucune différence par rapport aux sessions précédentes.
Concernant votre vision de ce que doit être un enseignant, je comprends tout à fait votre position. Mais n'oubliez pas que notre société a largement évolué au cours du XXème siècle, voyant apparaître de nombreuses filières professionnelles, davantage orientées vers l'avenir professionnel des élèves. De nos jours, et nous sommes obligés de le reconnaître en mathématiques, les enseignements que nous leur proposons sont en décalage total par rapport à la réalité du monde professionnel qui les attend à la fin de leurs études (quelles qu'elles soient, à l'exception de la poignée d'élèves qui suivra de bout en bout un cursus purement mathématique)
Notre société a évolué, et le modèle du début du XXème siècle où l'enseignant avait uniquement une fonction de transmission des savoirs est devenu caduque. Dans notre société moderne, le schéma de l'élève, qui doit sagement écouter en silence son enseignant déblatérer son discours pendant 1 à 2h, ne tient plus la route, c'est une réalité! L'enseignant qui essaie de l'appliquer ne pourra malheureusement que s'attirer les foudres de ses élèves, qui ne se gêneront pas pour lui en faire voir de toutes les couleurs! Et je comprends que pour des enseignants qui ont commencé à exercer leur métier dans un autre contexte, cela soit difficile à admettre.
Néanmoins, mon expérience m'a prouvé qu'en me tournant plus vers mes élèves que vers mon savoir, je suis parvenu à capter leur attention et à obtenir une classe attentive et intéressée! La possibilité de les laisser s'exprimer et réfléchir en groupe pendant le cours (un peu comme nous pouvons le faire en TD à l'université) les a poussé au meilleur niveau! Bien évidemment, les premiers temps, comme toute classe, ils ont essayé de tester les limites de ma pédagogie, mais une fois le cadre établi, cela a réellement fonctionné. Car ainsi fonctionnent les enfants des générations Y et Z, qui n'ont pas les mêmes besoins que ceux de la génération X.
En résumé, mon avis est que la fonction d'enseignant se doit d'évoluer avec la génération à laquelle elle doit se confronter. Et l'esprit du nouveau CAPES semble aller dans ce sens, ce qui semble au final plutôt positif. Nous n'aurons pas la fonction d'animateur BAFA (cela était exagéré de la part de ceux qui pensaient cela) mais plus celle de formateur tourné vers l'élève, afin de l'amener à comprendre pourquoi on souhaite lui transmettre ces connaissances. (le "pourquoi" est au centre de la psychologie des enfants des générations Y et Z)
 oh qu'il est drôle lol!

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par newage le Ven 21 Juin 2013 - 13:34

@leclochard a écrit:J'ai quelques questions à te soumettre -pardonne-moi mon ignorance- car je n'ai pas compris le principe des générations "lettrées" :
Suis-je X, Y ou Z, sachant que je suis né en 1976 ? De quelle lettre sont ceux qui naissent aujourd'hui ? D'un point de vue génétique, j'ai un chromosome XY, est-ce que ça change quelque chose ? Un être humain avec un chromosome XX peut-elle appartenir à la génération Y ? Cripure, le doyen actif, est-il d'une génération qu'on pourrait associer à la lettre oméga (étant professeur de lettres classiques) ou est-il si ancien qu'il pourrait avoir enseigné à des élèves de la génération A ?

Je te laisse donc prendre connaissance de cet article très synthétique : http://www.leprinceduweb.com/generation-x-y-et-c-3-visions-du-monde-differentes-1-meme-combat/ 
Par la suite, nombre de références abordent ce thème pour mieux l'aborder. Ces lettres sont là uniquement pour illustrer l'évolution des mentalités parallèlement à celle de notre société.

@frdm a écrit:Vous passez le capes tous les ans afin de suivre son évolution ? Quel étrange dada.

J'ai comparé par rapport aux sujets des 5 précédentes années que j'ai pu travailler (librement disponibles sur le Net)
J'ai enseigné contractuellement durant cette année scolaire, et passé les écrits en juin.

cath5660 a écrit:(j'y enseigne, justement, et je vois bien ce qui pèche)

Peux-tu développer? Qu'est-ce qui pèche selon toi?

cath5660 a écrit:J'ai commencé en 1991, suis-je obsolète et figée dans le schéma du début du 20ème siècle ?

Tout dépend de la façon dont tu déroules un cours. L'obsolescence se définit ici dans la méthode, non dans la date de démarrage dans la profession.

cath5660 a écrit:ça fait 20 ans qu'on essaie, avec le résultat qu'on voit

Qu'essayes-tu? Peux-tu donner des exemples de ce que tu as essayé de mettre en oeuvre? Quel résultat vois-tu?

cath5660 a écrit:Comme quoi on peut être jeune et pédant.
L'eau tiède, c'est toi aussi ?

Je n'ai fait qu'étaler mon point de vue, non mon savoir cher/chère cath5660.
Ce n'était pas le propos, et ce ton sarcastique n'est pas vraiment aimable...


@Marcel Khrouchtchev a écrit:Et pour se tourner "plus vers ses élèves" que "vers son savoir", cela veut dire qu'il y a un choix, et donc du savoir, ce qui reste à vérifier.

Peux-tu développer ton propos s'il te plait?

@hobbit a écrit:
Les changements à venir pour le futur capes de maths :
- l'écrit 2 se différenciera de l'écrit 1 en ce sens où ce sera plus "didactique" (ce ne seront pas le niveau mathématique qui risque d'être jugé)
- les oraux compteront pour 2/3 contrairement à la moitié actuellement
- l'épreuve agir disparait mais l'entretien du deuxième oral pourra servir à poser des questions aux candidats du style de l'épreuve agir
- la présentation du plan de l'oral 1 passe à 20 minutes
- la présentation de l'oral 2 passe à 30 minutes (il me semble, à relire dans le document qui doit se trouver sur le site du MEN)

Est-ce un mal de vérifier dans la première phase de sélection si nous sommes également aptes à enseigner? Le niveau dans la matière ne fait pas tout... Etre excellent en maths n'est pas suffisant pour enseigner face à une classe, enfin de mon point de vue, qui ne semble apparemment partagé par personne...
Quant aux oraux, la modification des temps de passage ne va pas changer la face du monde... Le contenu et les attentes sont donc les mêmes, seul la durée de chaque présentation est modifiée.

newage
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Juin 2013 - 13:44

@newage a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Et pour se tourner "plus vers ses élèves" que "vers son savoir", cela veut dire qu'il y a un choix, et donc du savoir, ce qui reste à vérifier.

Peux-tu développer ton propos s'il te plait?

Tu me sembles décidément un peu lent si tu demandes à tout le monde de tout développer, alors même que ce que nous te disons est assez clair.
Pour ma part, je me demandais juste ce que tu valais dans ta discipline derrière tes grands discours pleins de vent. Et, malheureusement, le CAPES ne permet plus de l'évaluer correctement, donc nous resterons dans le flou. Et tu continueras à pérorer du haut de ta longue expérience et ton niveau scientifique inattaquable.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par newage le Ven 21 Juin 2013 - 14:07

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Tu me sembles décidément un peu lent si tu demandes à tout le monde de tout développer, alors même que ce que nous te disons est assez clair.
Pour ma part, je me demandais juste ce que tu valais dans ta discipline derrière tes grands discours pleins de vent. Et, malheureusement, le CAPES ne permet plus de l'évaluer correctement, donc nous resterons dans le flou. Et tu continueras à pérorer du haut de ta longue expérience et ton niveau scientifique inattaquable.

Oh pardon, excusez-moi monsieur, je suis bien trop stupide par rapport à l'immensité de votre sagesse!
Pour votre information, je vaux un "merci monsieur, vraiment!" de la part de mes élèves qui ont obtenu une moyenne de 13,5/20 à leur brevet blanc (corrigé bien évidemment par un autre enseignant) Ça me suffit amplement.
Peu m'importe mon niveau scientifique. La seule chose qui me tient à cœur, c'est que mes élèves comprennent à quoi vont leur servir tout ce que je leur enseigne (oui, je sais, vous pensez la même chose, du moins je l'espère...) Quel intérêt ai-je à savoir démontrer qu'une matrice de M3(R) d'ordre fini, de valeur propre simple 1 et valeur propre double (-1) est diagonalisable dans M3(C) ? Je mets au défi quiconque de me dire dans quelle partie du programme de collège-lycée je peux utiliser une telle connaissance...

newage
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Juin 2013 - 14:15

@newage a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Tu me sembles décidément un peu lent si tu demandes à tout le monde de tout développer, alors même que ce que nous te disons est assez clair.
Pour ma part, je me demandais juste ce que tu valais dans ta discipline derrière tes grands discours pleins de vent. Et, malheureusement, le CAPES ne permet plus de l'évaluer correctement, donc nous resterons dans le flou. Et tu continueras à pérorer du haut de ta longue expérience et ton niveau scientifique inattaquable.

Oh pardon, excusez-moi monsieur, je suis bien trop stupide par rapport à l'immensité de votre sagesse!
Pour votre information, je vaux un "merci monsieur, vraiment!" de la part de mes élèves qui ont obtenu une moyenne de 13,5/20 à leur brevet blanc (corrigé bien évidemment par un autre enseignant) Ça me suffit amplement.
Peu m'importe mon niveau scientifique. La seule chose qui me tient à cœur, c'est que mes élèves comprennent à quoi vont leur servir tout ce que je leur enseigne (oui, je sais, vous pensez la même chose, du moins je l'espère...) Quel intérêt ai-je à savoir démontrer qu'une matrice de M3(R) d'ordre fini, de valeur propre simple 1 et valeur propre double (-1) est diagonalisable dans M3(C) ? Je mets au défi quiconque de me dire dans quelle partie du programme de collège-lycée je peux utiliser une telle connaissance...


Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Juin 2013 - 14:16

@newage a écrit:Oh pardon, excusez-moi monsieur, je suis bien trop stupide par rapport à l'immensité de votre sagesse!

D'ailleurs, je n'ai pas dit ça, j'ai dit que nous ne pouvions pas savoir (de toute façon, tu dis toi-même que tu t'en fiches du savoir disciplinaire). On peut d'ailleurs d'autant moins savoir que, contrairement, aux règles élémentaires de civilité en usage sur ce forum, tu ne t'es pas présenté dans la section ad hoc.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par newage le Ven 21 Juin 2013 - 14:36

On m'avait dit que je serai déçu de l'état d'esprit majoritaire qui règne dans l'enseignement. Confirmé. La façon dont j'ai été considéré en tant que "non titulaire" (donc illustre incompétent d'après vous?) par mes collègues, et vos propos du jour en réponse à ma vision de ce métier, expliquent grandement le clivage qui existe aujourd'hui entre enseignants et élèves. Je ne vous embêterai pas plus, puisque je parle dans le vide. A bon entendeur...

newage
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 21 Juin 2013 - 14:39

@newage a écrit:On m'avait dit que je serai déçu de l'état d'esprit majoritaire qui règne dans l'enseignement. Confirmé. La façon dont j'ai été considéré en tant que "non titulaire" (donc illustre incompétent d'après vous?) par mes collègues, et vos propos du jour en réponse à ma vision de ce métier, expliquent grandement le clivage qui existe aujourd'hui entre enseignants et élèves. Je ne vous embêterai pas plus, puisque je parle dans le vide. A bon entendeur...

Effectivement, tu trouveras ici de nombreuses personnes qui sont attachés à la qualité disciplinaire et scientifique de l'enseignement, et si c'est une vision radicalement différente de la tienne, c'est bien dommage, mais cela ne doit pas t'empêcher de t'exprimer. Un forum est un lieu d'échange et de débats, et si tu fuis le débat, il ne faut pas te plaindre qu'une seule position règne ici (ce qui n'est d'ailleurs pas le cas, mais passons). Bref, défends un peu mieux ta position et tes arguments, ne capitule pas en rase campagne...

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Cath le Ven 21 Juin 2013 - 15:18

Non, vois-tu, ce qui m'amuse, ce n'est pas ton statut (j'ai moi-même été non-titulaire avant de passer le concours, comme beaucoup ici), c'est de voir à quel point tu es pétri de certitudes et de suffisance.

Ta façon d'affirmer quelle méthode est la bonne, comment il convient de faire, quand tu t'adresses à des gens dont bon nombre ont bien plus d’expérience que toi et ont vu se succéder ministres, modes et méthodes pour des résultats toujours pires, c'est cela que j'appelle de la pédanterie, pas l'étalage de savoir auquel il est vrai que tu ne te livres pas.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par Leclochard le Ven 21 Juin 2013 - 15:37

@newage a écrit:
@leclochard a écrit:J'ai quelques questions à te soumettre -pardonne-moi mon ignorance- car je n'ai pas compris le principe des générations "lettrées" :
Suis-je X, Y ou Z, sachant que je suis né en 1976 ? De quelle lettre sont ceux qui naissent aujourd'hui ? D'un point de vue génétique, j'ai un chromosome XY, est-ce que ça change quelque chose ? Un être humain avec un chromosome XX peut-elle appartenir à la génération Y ? Cripure, le doyen actif, est-il d'une génération qu'on pourrait associer à la lettre oméga (étant professeur de lettres classiques) ou est-il si ancien qu'il pourrait avoir enseigné à des élèves de la génération A ?

Je te laisse donc prendre connaissance de cet article très synthétique : http://www.leprinceduweb.com/generation-x-y-et-c-3-visions-du-monde-differentes-1-meme-combat/ 
Par la suite, nombre de références abordent ce thème pour mieux l'aborder. Ces lettres sont là uniquement pour illustrer l'évolution des mentalités parallèlement à celle de notre société.

 Le lien renvoie à une page qui n'affiche rien. humhum

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capes, Capet, Caplp, CRPE... : Tout savoir sur les projets de maquettes des nouveaux concours

Message par invitéW le Ven 21 Juin 2013 - 15:49

@newage a écrit:Bonjour,
Curieusement, à la lecture du document de travail, j'ai eu la sensation que des mots différents étaient employés, mais pour arriver quasiment au même format de concours (du moins en mathématiques) Une première épreuve mobilisant les savoirs académiques jusqu'au niveau M1 (un mélange des deux compositions actuelles?), et une deuxième épreuve demandant (en mathématiques) une suite de résolutions de problèmes (ce qui est déjà le cas dans les deux compositions actuelles) Je ne vois nulle part une mention indiquant une baisse du niveau d'exigence dans les épreuves, mais simplement une formalisation des "compétences" des enseignants à l'intérieur même du concours. Pour les oraux, la première épreuve ne semble être autre que l'épreuve de leçon, et la deuxième épreuve correspond de très près à l'épreuve sur dossier (avec même la disparition hypothétique de la partie "Agir..." qui ne semble pas être mentionnée)
Si ce document concernait bien les écrits de juin 2013 (pour le concours 2014), je viens de passer les épreuves et je n'ai vu aucune différence par rapport aux sessions précédentes.

Ce document de travail daté du 12 janvier 2013 ne peut évidement pas concerner les écrits de juin 2013 !

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum