Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par johel le Mer 30 Jan 2013 - 9:06

@Karine B. a écrit:
@arcenciel a écrit:C'est vrai que le mercredi et les grandes vacances sont sacrés pour moi!

Ma mère prof des écoles à la retraite m'avait dit que c'était un des avantages du métier : le mercredi et les grandes vacances, pour pouvoir s'occuper de ses enfants. Ce n'est donc pas totalement faux (on pourrait ajouter maintenant la peur du collège et de la nomination dans une autre académie)

Je suis désolée mais cette dernière remarque m'insulte : cela voudrait dire que les PE sont des sous-enseignants par rapport aux certifiés et qu'ils choisissent ce corps par défaut pour ne pas avoir les élèves de collège dont ils auraient peur et pour ne pas partir de leur région....

Comment peut-on insinuer de telles sottises ????

johel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par arcenciel le Mer 30 Jan 2013 - 9:11

Johel, je ne pense pas que Karine sous-entende que les PE sont des sous enseignants.

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par *Kati* le Mer 30 Jan 2013 - 9:12

Oui mais... yesyes
ne sont pas concernés par ce joli à priori
les...
Spoiler:
...vieux instituteurs qui ont connu le JEUDI comme jour de congé! Eux, au moins, c'était pas pour le mercredi qu'ils ont choisi ce métier!!!
(Y'en a encore...?)

Ceci dit, je ne me sens pas concernée non plus yesyes
puisque
dans mon école, quand je suis arrivée,
on travaillait le mercredi matin (à la place du samedi... certes! humhum )

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par arcenciel le Mer 30 Jan 2013 - 9:15

Kati, et les élèves moins fatigués? Zep?

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Dinosaura le Mer 30 Jan 2013 - 9:16

Si être corporatiste c'est ne pas militer pour l'abaissement moral et matériel de ses conditions de travail (comme le font certains syndicats minoritaires) ni pour la nouvelle dégradation prévisible des conditions d'enseignement des enfants, alors je trouve ça plutôt sain que d'être taxé de corporatisme.

Le problème encore une fois est le jeu démocratique biaisé, puisque le véritable échange d'idées est interdit (en précisant bien d'où l'on parle, ce que l'on représente, et pas en se faisant passer pour un scientifique objectif dénué de tout parti-pris). Là, on se retrouve, comme pour beaucoup de sujets, avec toujours les mêmes "experts" compétents en tout et en rien (mais surtout toujours du bon côté de l'hyperstructure libérale), qui nous inondent de discours idéologiquement orientés, où le citoyen lambda ne prend pas la peine de, ou plutôt n'a pas les outils pour déconstruire les présupposés, le jeu des connotations et des images employées...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Mirobolande le Mer 30 Jan 2013 - 9:17

Son mercredi, ET son week-end!
Et ses journées 9h-16h30!


Dernière édition par Mirobolande le Mer 30 Jan 2013 - 9:22, édité 1 fois

Mirobolande
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par *Kati* le Mer 30 Jan 2013 - 9:18

@arcenciel a écrit:Kati, et les élèves moins fatigués? Zep?
"Vous pouvez répéter la question???"
heu
j'comprends pas bien ce que tu veux dire...

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par arcenciel le Mer 30 Jan 2013 - 9:19

@*Kati* a écrit:
@arcenciel a écrit:Kati, et les élèves moins fatigués? Zep?
"Vous pouvez répéter la question???"
heu
j'comprends pas bien ce que tu veux dire...
Tu dis que dans ton école tu travaillais le mercredi non?

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par linotte le Mer 30 Jan 2013 - 9:22

Je suis d'accord avec Karine B., notamment sur la possibilité de rester dans le département : c'est qqchose qui peut faire peser la balance , surtout pour des gens qui ont déjà une vie de famille.

Et dans l'ensemble, est-ce honteux de dire qu'on a choisi ce boulot AUSSI pour la gestion du temps souple qu'il permet ?

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par *Kati* le Mer 30 Jan 2013 - 9:28

@arcenciel a écrit:
@*Kati* a écrit:
@arcenciel a écrit:Kati, et les élèves moins fatigués? Zep?
"Vous pouvez répéter la question???"
heu
j'comprends pas bien ce que tu veux dire...
Tu dis que dans ton école tu travaillais le mercredi non?
OUi... car "grosse boîte" avec internes qui partent le vendredi soir au secondaire et tout l'établissement s'alignait depuis toujours sur cet emploi du temps.

Elèves très fatigués le lundi et le vendredi et moi, ça me gênait pour faire du bon travail, venant d'une école où je travaillais le samedi, avec coupure bénéfique le mercredi.

Au fil du temps, j'ai apprécié, car on s'est organisé des ateliers d'art et d'expression GS/CP le mercredi matin, ainsi qu'un emploi du temps plus cool pour cette matinée. Du coup, quand on est passé à 4 jours, ça m'a manqué!
Et puis, les gamins sont toujours aussi fatigués....!! Alors...........................

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Dinosaura le Mer 30 Jan 2013 - 9:31

@linotte a écrit:Je suis d'accord avec Karine B., notamment sur la possibilité de rester dans le département : c'est qqchose qui peut faire peser la balance , surtout pour des gens qui ont déjà une vie de famille.

Et dans l'ensemble, est-ce honteux de dire qu'on a choisi ce boulot AUSSI pour la gestion du temps souple qu'il permet ?

Oui, c'est le but de ces "experts" : faire culpabiliser et développer un sentiment de honte qui interdit aux professionnels insultés de se défendre, alors qu'il s'agit d'un aspect positif du métier et que tout métier a des aspects positifs et des aspects négatifs (qui sont au contraire euphémisés, quand ils ne sont pas tout simplement tus).

C'est comme si on allait critiquer les médecins en disant qu'ils ont choisi ce métier pour le fric et le prestige social, et pas pour l'amour des patients, comme bénévoles.

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par doublecasquette le Mer 30 Jan 2013 - 9:36

@*Kati* a écrit:
@arcenciel a écrit:
@*Kati* a écrit:
@arcenciel a écrit:Kati, et les élèves moins fatigués? Zep?
"Vous pouvez répéter la question???"
heu
j'comprends pas bien ce que tu veux dire...
Tu dis que dans ton école tu travaillais le mercredi non?
OUi... car "grosse boîte" avec internes qui partent le vendredi soir au secondaire et tout l'établissement s'alignait depuis toujours sur cet emploi du temps.

Elèves très fatigués le lundi et le vendredi et moi, ça me gênait pour faire du bon travail, venant d'une école où je travaillais le samedi, avec coupure bénéfique le mercredi.

Au fil du temps, j'ai apprécié, car on s'est organisé des ateliers d'art et d'expression GS/CP le mercredi matin, ainsi qu'un emploi du temps plus cool pour cette matinée. Du coup, quand on est passé à 4 jours, ça m'a manqué!
Et puis, les gamins sont toujours aussi fatigués....!! Alors...........................

Tu veux dire de plus en plus crevés, oui !
Lundi midi, je suis sortie de classe en disant à mes collègues que je savais quelle demi-journée il fallait délocaliser au mercredi matin ! J'avais passé ma matinée à essayer de soutenir l'attention de vingt bambins (enfin, un peu moins, entre les grippes, les gastroentérites et les bronchites...) qui bâillaient, se trémoussaient sur leurs chaises, laissaient tomber leur crayon, ...
On aurait dit une campagne d'information de la Prévention Routière contre la fatigue au volant, cette classe !

Et ces grands malades, ils vont non seulement, continuer à les laisser coucher leurs gamins à point d'heure le vendredi, le samedi et le dimanche, mais en plus, faire venir les dits gamins le mercredi, leur rallonger la durée de gardiennage quotidien et les obliger à faire "leurs activités" le soir après l'école !
Autant supprimer l'école tout de suite et dire aux parents que, s'ils le souhaitent, ils peuvent éventuellement télécharger une application "Mon CE2 sans sortir de ma chambre" qui donne gratuitement la possibilité de télécharger l'année suivante l'application "Mon CM1 en bas de la tour Les Violettes" !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par arcenciel le Mer 30 Jan 2013 - 9:45

Merci pour ta réponse Kati!

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Volubilys le Mer 30 Jan 2013 - 9:48

Juste en passant, dans mon académie nous avions déjà classe le mercredi matin et non le samedi matin (on appelait ça la semaine Niortaise) avant la réforme Darcos. (D'ailleurs certaine école dans mon département ne sont jamais passées à 4 jours et ont toujours classe le mercredi)
Le passage du samedi au mercredi a eu lieu quand j'avais 7 ans.
En tant qu'élève puis en tant que maîtresse j'avais donc classe le mercredi et non le samedi.
professeur

Donc, par chez moi, on trouve ça un poil ridicule cette guéguerre samedi/mercredi, vu que ça fait déjà 30 ans qu'on bosse le mercredi...

un petit lien...


Dernière édition par Volubilys le Mer 30 Jan 2013 - 9:58, édité 3 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par *Kati* le Mer 30 Jan 2013 - 9:48

Non mais DC, tu prêches une convaincue! Wink

Moi, je serais d'accord pour rajouter ce mercredi matin SI on revenait aux horaires d'avant, avec du VRAI travail et pas de la "garderie sportivo-artistique" qui va finalement rallonger le temps d'école et pas celui d'apprentissage!...
et SI on pouvait obliger les parents à veiller au repos de leurs chérubins en dehors des heures d'école! Wink
Bon, mais là, c'est du HS...pardon! c'était mon coup de gueu*le du matin...

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 aaz

*Kati*
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Karine B. le Mer 30 Jan 2013 - 10:22

@johel a écrit:
@Karine B. a écrit:
@arcenciel a écrit:C'est vrai que le mercredi et les grandes vacances sont sacrés pour moi!

Ma mère prof des écoles à la retraite m'avait dit que c'était un des avantages du métier : le mercredi et les grandes vacances, pour pouvoir s'occuper de ses enfants. Ce n'est donc pas totalement faux (on pourrait ajouter maintenant la peur du collège et de la nomination dans une autre académie)

Je suis désolée mais cette dernière remarque m'insulte : cela voudrait dire que les PE sont des sous-enseignants par rapport aux certifiés et qu'ils choisissent ce corps par défaut pour ne pas avoir les élèves de collège dont ils auraient peur et pour ne pas partir de leur région....

Comment peut-on insinuer de telles sottises ????

Pourquoi crois-tu que les profs en lycée ne demandent pas des postes en collège ? Ce n'est pas une question de sous ou de sur, et je trouve que tu manipules très bien les propos des autres

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 30 Jan 2013 - 10:26

Franchement, Johel, ta remarque à l'égard de Karine est insultante, car tu déformes ses propos!
Il est évident que le choix entre CRPE et CAPES/agrégation répond à des stratégies à la fois individuelles et collectives qui répondent à des logiques assez claires. Chacun fait donc son choix en fonction des "avantages" et des "inconvénients" de chaque concours. Les avantages principaux du CRPE, comme le précise très bien Karine dont je partage l'analyse, est d'éviter le mouvement inter-académique et d'éviter ce qui est quand même le pire de notre système scolaire, c'est-à-dire le collège. Je ne vois vraiment pas où est le jugement moral là-dedans.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Edgar le Mer 30 Jan 2013 - 10:32

Je ne comprends pas cet acharnement sur les professeurs, qu'ils soient du primaire, du secondaire, ou d'ailleurs. On se retrouve, nous autres, à être à la limite de se quereller sur des prétendus avantages mesquins que nous aurions entre corps, alors que plus personne en réalité ne veut faire notre job, nous le savons aujourd'hui. Je n'ai nulle envie d'entrer dans ce genre de débats un peu sordides.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par C'est pas faux le Mer 30 Jan 2013 - 10:46

En ce qui me concerne, partant de rien et sans connaissance du système, j'ai choisi de tenter le CRPE plutôt que le CAPES d'HG pour rester près de mes enfants et disposer d'horaires qui me permettent de les prendre en charge, notamment le mercredi, tant qu'ils étaient petits. D'ailleurs, je persiste à trouver assez monstrueux le système d'affectation du secondaire.
Envoyer très loin et pour un temps indéterminé des jeunes gens, à un âge où ils sont (ou devraient être) en train de construire leur vie (avec en plus frais de transport et double loyer, le cas échéant) me paraît d'une cruauté archaïque. Y compris du point de vue des gestionnaires : combien d'arrêts, d'accidents, de dépressions, de démissions ou de renoncement à cette carrière à cause de ça (sans parler de dégats personnels non quantifiables) ?
A supposer qu'il soit souhaitable de brasser les régions, n'y aurait-il pas plus rationnel ? Par exemple se voir affecté au plus loin dans la région voisine, hors volontariat ? Les personnes concernées pourraient au moins retrouver leurs proches le WE.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Invité20 le Mer 30 Jan 2013 - 11:14

@C'est pas faux a écrit:En ce qui me concerne, partant de rien et sans connaissance du système, j'ai choisi de tenter le CRPE plutôt que le CAPES d'HG pour rester près de mes enfants et disposer d'horaires qui me permettent de les prendre en charge, notamment le mercredi, tant qu'ils étaient petits. D'ailleurs, je persiste à trouver assez monstrueux le système d'affectation du secondaire.
Envoyer très loin et pour un temps indéterminé des jeunes gens, à un âge où ils sont (ou devraient être) en train de construire leur vie (avec en plus frais de transport et double loyer, le cas échéant) me paraît d'une cruauté archaïque. Y compris du point de vue des gestionnaires : combien d'arrêts, d'accidents, de dépressions, de démissions ou de renoncement à cette carrière à cause de ça (sans parler de dégats personnels non quantifiables) ?
A supposer qu'il soit souhaitable de brasser les régions, n'y aurait-il pas plus rationnel ? Par exemple se voir affecté au plus loin dans la région voisine, hors volontariat ? Les personnes concernées pourraient au moins retrouver leurs proches le WE.

Cette opinion ouvre une voie royale à une proposition de recrutement régional ou départemental des professeurs de l'enseignement secondaire. Toujours se méfier des dégâts collatéraux.

Invité20
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Karine B. le Mer 30 Jan 2013 - 11:23

doublecasquette véto a écrit:
@C'est pas faux a écrit:En ce qui me concerne, partant de rien et sans connaissance du système, j'ai choisi de tenter le CRPE plutôt que le CAPES d'HG pour rester près de mes enfants et disposer d'horaires qui me permettent de les prendre en charge, notamment le mercredi, tant qu'ils étaient petits. D'ailleurs, je persiste à trouver assez monstrueux le système d'affectation du secondaire.
Envoyer très loin et pour un temps indéterminé des jeunes gens, à un âge où ils sont (ou devraient être) en train de construire leur vie (avec en plus frais de transport et double loyer, le cas échéant) me paraît d'une cruauté archaïque. Y compris du point de vue des gestionnaires : combien d'arrêts, d'accidents, de dépressions, de démissions ou de renoncement à cette carrière à cause de ça (sans parler de dégats personnels non quantifiables) ?
A supposer qu'il soit souhaitable de brasser les régions, n'y aurait-il pas plus rationnel ? Par exemple se voir affecté au plus loin dans la région voisine, hors volontariat ? Les personnes concernées pourraient au moins retrouver leurs proches le WE.

Cette opinion ouvre une voie royale à une proposition de recrutement régional ou départemental des professeurs de l'enseignement secondaire. Toujours se méfier des dégâts collatéraux.

+ 1

d'ailleurs, seuls l'UNSA et le SGEN défendent cette position

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Karine B. le Mer 30 Jan 2013 - 11:24

doublecasquette véto a écrit:
@C'est pas faux a écrit:En ce qui me concerne, partant de rien et sans connaissance du système, j'ai choisi de tenter le CRPE plutôt que le CAPES d'HG pour rester près de mes enfants et disposer d'horaires qui me permettent de les prendre en charge, notamment le mercredi, tant qu'ils étaient petits. D'ailleurs, je persiste à trouver assez monstrueux le système d'affectation du secondaire.
Envoyer très loin et pour un temps indéterminé des jeunes gens, à un âge où ils sont (ou devraient être) en train de construire leur vie (avec en plus frais de transport et double loyer, le cas échéant) me paraît d'une cruauté archaïque. Y compris du point de vue des gestionnaires : combien d'arrêts, d'accidents, de dépressions, de démissions ou de renoncement à cette carrière à cause de ça (sans parler de dégats personnels non quantifiables) ?
A supposer qu'il soit souhaitable de brasser les régions, n'y aurait-il pas plus rationnel ? Par exemple se voir affecté au plus loin dans la région voisine, hors volontariat ? Les personnes concernées pourraient au moins retrouver leurs proches le WE.

Cette opinion ouvre une voie royale à une proposition de recrutement régional ou départemental des professeurs de l'enseignement secondaire. Toujours se méfier des dégâts collatéraux.

Sans compter les académies où l'on ne dispose pas du vivier d'étudiants nécessaires pour avoir des enseignants titulaires et formés, c'est le cas d'Amiens, de Créteil et Versailles et pendant longtemps de Lille

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par C'est pas faux le Mer 30 Jan 2013 - 11:30

Donc, si je comprends bien, sur ce coup-là (au moins) :
Quel boulet abg boulet
Désolé, je n'avais pas vu cela. Mais au fait, il y a vraiment un rapport entre le caractère national du recrutement et un système d'affectation moins rude ?

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par C'est pas faux le Mer 30 Jan 2013 - 11:31

@Karine B. a écrit:
doublecasquette véto a écrit:
@C'est pas faux a écrit:En ce qui me concerne, partant de rien et sans connaissance du système, j'ai choisi de tenter le CRPE plutôt que le CAPES d'HG pour rester près de mes enfants et disposer d'horaires qui me permettent de les prendre en charge, notamment le mercredi, tant qu'ils étaient petits. D'ailleurs, je persiste à trouver assez monstrueux le système d'affectation du secondaire.
Envoyer très loin et pour un temps indéterminé des jeunes gens, à un âge où ils sont (ou devraient être) en train de construire leur vie (avec en plus frais de transport et double loyer, le cas échéant) me paraît d'une cruauté archaïque. Y compris du point de vue des gestionnaires : combien d'arrêts, d'accidents, de dépressions, de démissions ou de renoncement à cette carrière à cause de ça (sans parler de dégats personnels non quantifiables) ?
A supposer qu'il soit souhaitable de brasser les régions, n'y aurait-il pas plus rationnel ? Par exemple se voir affecté au plus loin dans la région voisine, hors volontariat ? Les personnes concernées pourraient au moins retrouver leurs proches le WE.

Cette opinion ouvre une voie royale à une proposition de recrutement régional ou départemental des professeurs de l'enseignement secondaire. Toujours se méfier des dégâts collatéraux.

Sans compter les académies où l'on ne dispose pas du vivier d'étudiants nécessaires pour avoir des enseignants titulaires et formés, c'est le cas d'Amiens, de Créteil et Versailles et pendant longtemps de Lille

C'est pour ça que j'imaginais naïvement un principe d'éloignement limité à une région.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par mathmax le Mer 30 Jan 2013 - 11:38

Le problème c'est qu'il n' y a pas assez de volontaires pour certaines académies, et trop pour d'autres. On peut retourner le système dans tous les sens, il y aura toujours des dégâts humains.

Tout au plus peut-on rendre les choses plus lisibles et moins inutilement stressantes en revenant sur la réforme Allègre. Je me demande d'ailleurs pourquoi cela ne s'est jamais fait. Il me semble pourtant que ce serait un moyen d'améliorer la condition de nombreux enseignants, qui ne couterait rien !

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Thomas Piketty, on devient PE pour avoir son mercredi (si, si!)

Message par Invité20 le Mer 30 Jan 2013 - 11:47

@Karine B. a écrit:
doublecasquette véto a écrit:
@C'est pas faux a écrit:En ce qui me concerne, partant de rien et sans connaissance du système, j'ai choisi de tenter le CRPE plutôt que le CAPES d'HG pour rester près de mes enfants et disposer d'horaires qui me permettent de les prendre en charge, notamment le mercredi, tant qu'ils étaient petits. D'ailleurs, je persiste à trouver assez monstrueux le système d'affectation du secondaire.
Envoyer très loin et pour un temps indéterminé des jeunes gens, à un âge où ils sont (ou devraient être) en train de construire leur vie (avec en plus frais de transport et double loyer, le cas échéant) me paraît d'une cruauté archaïque. Y compris du point de vue des gestionnaires : combien d'arrêts, d'accidents, de dépressions, de démissions ou de renoncement à cette carrière à cause de ça (sans parler de dégats personnels non quantifiables) ?
A supposer qu'il soit souhaitable de brasser les régions, n'y aurait-il pas plus rationnel ? Par exemple se voir affecté au plus loin dans la région voisine, hors volontariat ? Les personnes concernées pourraient au moins retrouver leurs proches le WE.

Cette opinion ouvre une voie royale à une proposition de recrutement régional ou départemental des professeurs de l'enseignement secondaire. Toujours se méfier des dégâts collatéraux.

Sans compter les académies où l'on ne dispose pas du vivier d'étudiants nécessaires pour avoir des enseignants titulaires et formés, c'est le cas d'Amiens, de Créteil et Versailles et pendant longtemps de Lille

Je mets en gras ce qui justement empoisonne pas mal de monde et dont on voudrait bien se débarrasser sur les collectivités territoriales, les laissant faire leur cuisine interne en payant tout ça de leurs propres deniers.

Invité20
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum