Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
oli54
oli54
Niveau 5

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par oli54 le Jeu 31 Jan 2013, 11:20
L'absurdité d'un système
Notre système éducatif repose sur un certains nombre de dogmes ou d'opinions qui, pris individuellement les uns après les autres, peuvent se justifier, mais qui tous mis ensemble aboutissent à un énorme système parfois absurde et broyeur.
L'observateur extérieur peut voir certaines absurdités, croyances fausses, dérives d'un système ou d'un établissement.
Mais bien souvent seuls ceux qui sont au centre de la machine voient les imperfections, ou pire les inadéquations.
La liste est longue des dogmes, opinions, consignes, directives... A quand un recensement de tout ce qui peut conduire parfois à l'absurde, du plus général au plus particulier ?
Je vous propose donc de recenser, avec vous bien entendu, tout ce qui semble clocher dans notre système, que ce soit spécifiquement en maternelle (j'officie en GS et MS), au primaire ou plus généralement dans le système tout entier. Les petites absurdités comme les grandes.
Avec bien sûr d'éventuelles propositions. Soyons fou et surréaliste : demandons l'impossible. Si nous demandons un peu, nous n'aurions rien. Si nous demandons beaucoup, nous aurons un peu.
Je vous propose quand même un classement simple : généralités / spécificités

1) généralités
L'école c'est sacré ! super, mais à ce moment là on ne peut plus toucher à rien...
Le professorat ? un sacerdoce ! super. On peut donc demander tout et n'importe quoi aux profs, ils aiment tellement leur métier...
Ecole gratuite pour tous : super idée à l'origine... mais école parfois (ou souvent?) de piètre qualité avec 30 enfants ou plus par classe... pourquoi les riches et les classes moyennes ne participeraient pas plus aux coûts induits par l'éducation ? est-ce que cela ne permettrait pas d'avoir un meilleur encadrement des enfants ? Est-ce que les communes ont envie de dépenser 11 milliards d'euros pour diminuer le nombre d'élèves dans les classes ? pour passer d'en moyenne 24 à 20 élèves ? Est ce que l'état est prêt à 73000 postes supplémentaires de profs des écoles ? Si vous pensez que la réponse est oui, alors se poser la question d'un financement supplémentaire n'a aucun sens...
Ecole obligatoire jusqu'à 16 ans : qui serait assez fou pour dire le contraire ?!
Collège unique
Là où ça coince c'est quand on conjugue école obligatoire et collège unique : là la mayonnaise ne prend pas toujours.
80 % d'une classe d'âge doit avoir le bac !
Le bac c'est sacré, pas question d'y toucher !
Le problème lorsque l'on conjugue ces 2 dogmes, c'est le conditionnement et l'immobilisme.
La formation académique des profs : un prof suit un parcours scolaire pendant 20 ans (de l'âge de 3 à 23 ans) pour acquérir un domaine de compétence et un an suffirait pour le former à la pédagogie.

2) spécificités
30 élèves dans une classe : proposition : imposer un nombre maximum d'élèves par classe (exemple 15 en PS, 18 en MS et GS, 20 au delà
Fermeture de classe en primaire dès que l'on descend en dessous de 24 élèves, ouverture uniquement si on dépasse les 34 élèves : une aberration
Les imperfections de la carte scolaire : dans une même commune, une école avec 30 gamins par classe, une autre avec 15 gamins par classe...
Création de classe « tampon » : dans une grande commune, création d'une ou plusieurs classes tampons. Si une classe d'âge est beaucoup plus nombreuse, on ouvre la classe. Lorsque la classe est « normale » on la ferme rapidement.
Réactivité accrue du trio directeur / mairie / inspection : avant la rentrée, pour ne pas dépasser le nombre d'enfant maximum par classe, ce trio se débrouille pour ouvrir, fermer des classes, répartir les élèves dans d'autres classes de la communes ou des communes avoisinantes. Sinon, ouverture d'une classe tampon, qui peut devenir pérenne si la population a tout simplement augmenté.
Un jardin dans chaque école !
Un préau dans chaque école !
De 15 à 30 mn de récréation par demi journée, wc, habillage et déshabillage inclus : une aberration... autant faire respirer les gosses par la fenêtre ouverte pendant 5 minutes, l'inspecteur sera content... Non ! la fréquence et la durée doivent rester à l'appréciation du professeur.
Non égalité de traitement à niveau de recrutement égal : une aberration... Les enseignants du primaire sont moins payés si l'on prend tout en compte, les profs de maternelle étant les cancres de la classe !
De nombreux directeurs / directrices jouent les « petits chefs » : une aberration... à quand une véritable déontologie enseignée aux directeurs ? il faudrait plus de dépression et de suicide chez les enseignants ! Pourquoi ne pas instaurer une direction tournante et collégiale ? l'ancien directeur épaule le nouveau directeur, en charge pour un an.
Certains inspecteurs sont imbuvables ? que faire ?
Je suis complétement perdu avec les décomptes des heures de concertation, de formation, à consacrer aux parents...
L'état donne des missions au prof sans lui apporter l'aide qu'il pourrait lui apporter : une aberration... outils pédagogiques gratuits, outils informatiques gratuits, logiciels de formation des élèves ou de remédiation gratuits... un peu comme si on demandait à un policier d'aller faire respecter l'ordre dans la rue, mais sans uniforme, sans arme, sans véhicule...
Les jeux, matériels et logiciels sont horriblement chers : une aberration... pourquoi n'y a-t-il pas une centrale d'achat national pour l'éducation nationale ? où l'on pourrait payer moins cher des jeux achetés en grosse quantité à l'exemple du site « groupon.fr » mais avec de réelle baisse de prix, plutôt que d'acheter chacun dans son coin du matériel à prix exorbitant (de 120 euros à 200 euros pour un jeu pour 4 enfants!)
Pourquoi les profs de maternelle ouvrent leur classe 20 minutes par jour de plus que leurs collègues en élémentaire ? par ce qu'ils ne font rien le reste du temps ?


A vous de compléter cette liste...




Dernière édition par oli54 le Sam 16 Fév 2013, 19:10, édité 1 fois
Cowabunga
Cowabunga
Habitué du forum

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par Cowabunga le Jeu 31 Jan 2013, 21:50
Spécificités)
TICE au collège :
tu dois remplir le cahier de textes en ligne... mais on ne te fournit pas d'ordinateur pour le faire
l'inspection réclame une utilisation accrue du TBI... qui n'existe pas dans ton établissement
le rectorat t'impose de bloquer une salle six mois pour créer un labo de langue... mais où mettre les élèves en attendant ?

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
Lysimaque
Lysimaque
Habitué du forum

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par Lysimaque le Sam 02 Fév 2013, 08:52
Tiens encore un texte qui tape sur les directeurs !

C'est vrai quoi ! Peuvent pas se contenter de faire toute la paperasse administrative et d'être en première ligne pour endosser toutes les responsabilités. Faut encore qu'ils l'ouvrent pour se plaindre !

Qu'ils se la ferment donc !

C'est leur boulot de rester le soir longtemps après la classe pour recevoir les parents et tenter de régler les conflits entre eux et les enseignants.

C'est leur boulot de gérer les relations avec les APE, le personnel communal, la mairie.

C'est leur boulot de prendre dans leur classe les élèves ingérables de leurs collègues et de trouver des solutions pour eux face à une administration pas toujours consciente du problème.

C'est leur boulot d'aller aux réunions diverses pour tenter d'obtenir plus d'ordinateurs pour l'école, ou du matériel de sport ou pour organiser le service des ATSEM ou pour faire le planning d'utilisation des salles de sport ou pour la natation ou pour obtenir de nouveaux budgets ou pour la sécurité ou pour les travaux.

C'est leur boulot de se tenir informer des nouvelles lois, des décrets et des circulaires diverses et d'en informer les collègues .

C'est leur boulot de faire toute la paperasse administrative, tenir les registres à jour, archiver les documents, renseigner base élèves, rédiger le projet d'école, renseigner le tableau de bord, organiser l'aide personnalisée .

C'est leur boulot de mettre en place les PAI.

C'est leur boulot d'être dérangé continuellement en classe par le téléphone, par la sonnette du portail.

C'est leur boulot d'ouvrir les portes des salles pour les intervenants : SESSAD, RASED, infirmière scolaire.

C'est leur boulot de faire tout le courrier, les demandes de subvention, réserver le car pour les sorties, organiser les équipes éducatives, rédiger tous les comptes rendus, le projet d'école, .

C'est leur boulot de vérifier la trousse à pharmacie, d'acheter les cartouches pour l'imprimante, éliminer les bourrages de la photocopieuse, remonter le soir en salle informatique pour éteindre les ordinateurs, ranger la BCD, éteindre toutes les lumières, fermer toutes les portes à clés, rechercher l'appareil photo perdu, ranger la vaisselle qui traine depuis un mois dans l'évier .

C'est leur boulot de faire les photocopies pour toutes l'école.

C'est leur boulot de se faire engueuler par les collègues parce qu'on a commis une erreur, oublié de transmettre un message. Et si ça ne va pas, les collègues n'hésiteront pas se plaindre à l'IEN, pour aider ces directeurs négligents.

Qu'ils se taisent et qu'ils assument.

Qu'ils prennent tous les élèves des enseignants absents : ce n'est pas aux collègues de pallier au manque de remplaçants.

Qu'ils fassent tous les services de cour : les collègues ont droit à une pause.

Qu'ils continuent à faire toutes les réunions : les collègues ont une vie de famille.

Qu'ils rédigent seul les comptes rendus et les différents projets : les collègues n'en voient pas l'intérêt.

Qu'ils prennent les élèves dont personne ne veut.

S'ils sont déchargés , ils ont bien le temps. Ils ont si peu à faire.
A quand une véritable déontologie enseignée aux directeurs ? il faudrait plus de dépression et de suicide chez les enseignants !



Une direction tournante ? Oui !!!! mille fois oui !

En tant que directrice
qui-joue-au-petit-chef
donc, je suis prête à laisser tous mes multiples avantages et je rêve de redevenir simple adjointe aux ordres d'un autre directeur qui jouera aussi au petit chef tout comme moi.

La place est libre !


Mais bizarrement, personne ne demande mon poste. Allez, comprendre pourquoi !
maikreeeesse
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par maikreeeesse le Sam 02 Fév 2013, 09:04
Des idées mais:


De nombreux directeurs / directrices jouent les « petits chefs » : une aberration... à quand une véritable déontologie enseignée aux directeurs ? il faudrait plus de dépression et de suicide chez les enseignants ! Pourquoi ne pas instaurer une direction tournante et collégiale ? l'ancien directeur épaule le nouveau directeur, en charge pour un an.

Mais oui bien sûr. N'avez-vous pas remarqué que lorsque ce fichu cheffaillon de directeur laisse enfin sa place les adjoints s'affrontent à coup de porte-plume et de pommes pour être le nouveau chef, bataille sanglante réglée par l'IEN qui désigne un volontaire. Je constate beaucoup de souffrances au niveau des directeurs qui se retrouvent la plupart du temps seuls . je suis directrice et j'ai plutôt l'impression d'être la secrétaire de l'équipe qu'autre chose (mais avec les responsabilités cheers ).
doublecasquette
doublecasquette
Devin

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par doublecasquette le Sam 02 Fév 2013, 09:32
Lysimaque, tu as oublié le rôle de tampon entre les collègues, les familles et la mairie, responsable du périscolaire !

"Non, madame Michu, pas la peine de vous énerver après moi, je subis comme vous l'augmentation du prix des tickets de cantine en cours d'année et je n'étais pas informée non plus qu'elle allait avoir lieu au 1er janvier, madame Michu...

- Non, monsieur Dugenou, je ne sais pas où est le bonnet de votre Pipounet. Quand je l'ai confié au périscolaire, il l'avait sur la tête. Allez voir miss SMS-illimités, elle a dû le ranger quelque part...

- Excusez-moi, messieurs-dames, mais c'est à Monsieur le Maire qu'il faut signaler qu'hier matin quand vous êtes arrivés, le portail n'était pas ouvert. Je ne suis pas responsable de Madame Je-n'ai-pas-avalé-une-pendule pour la tranche horaire 7 h 30/ 8 h 30.

- Mais puisque je vous dis que je ne les couvre pas... Essayez d'en parler au Conseil d’École. Oui, je sais que ça ne sert à rien, mais je suis désolée, j'ai encore moins de pouvoir que vous pour faire évoluer la situation. Mais demandez à l'IEN si vous ne me croyez pas, enfin !"

Bon, j'arrête, je me fais mal, là. No
C'est pas faux
C'est pas faux
Esprit éclairé

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par C'est pas faux le Sam 02 Fév 2013, 09:43
Lysimaque, tu sembles avoir des collègues sympas. pale
Dans ta longue liste, tu devrais faire le tri de ce dont tu pourrais t'affranchir ou de ce que tu pourrais déléguer aux intéressés. Mon directeur fait ça très bien, un peu trop parfois.
Les autres râleront, mais apparemment, ça ne te changera pas beaucoup.
doublecasquette
doublecasquette
Devin

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par doublecasquette le Sam 02 Fév 2013, 10:03
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Lysimaque, tu sembles avoir des collègues sympas. pale
Dans ta longue liste, tu devrais faire le tri de ce dont tu pourrais t'affranchir ou de ce que tu pourrais déléguer aux intéressés. Mon directeur fait ça très bien, un peu trop parfois.
Les autres râleront, mais apparemment, ça ne te changera pas beaucoup.

Oui. Je délègue beaucoup et personne n'y trouve à redire...

Tu as fait bourrer le photocopieur ? Eh bien, tu répares, ma grande, et si tu ne sais pas faire, tu contactes la mairie qui fera venir le réparateur. Ah oui, ça mettra deux ou trois jours et tu as besoin des photocopies, là, tout de suite, maintenant. Eh bien alors, mimines ! Moi dix doigts, toi dix doigts, même pareil, comme disait une ancienne ATSEM !

Les PAI, les passages en 6e, les PPRE, les signalements au RASED, les cars et les réservations pour les sorties, c'est pareil, chacun pour sa peau. Moi, je transmets le dossier. À la limite, je vérifie pour voir s'il est complet, mais pas plus.

Et j'ai arrêté depuis longtemps de faire le tour des classes avant les vacances scolaires pour voir si les ordi ont été débranchés, les lumières et les robinets fermés, les radiateurs mis en position "hors gel", les livres rangés et le papier à découper économisé.
Si la mairie trouvait que les factures sont trop salées, elle commencerait par s'intéresser à tous ces petits problèmes au quotidien et en ferait part aux membres du conseil d'école élargi au personnel communal.
Là, pas de problème, je ferais mon boulot, c'est-à-dire de convoquer ce conseil d'école, d'en rédiger le compte-rendu et de demander au personnes concernées de bien vouloir tenir compte des décisions prises, pas seulement le jour où elles ont été prises mais jusqu'à nouvel ordre.
Ensuite, elles respecteraient ou pas cette demande et je continuerais à ne m'occuper que de ma pomme et de mon rapport à la loi.
Lysimaque
Lysimaque
Habitué du forum

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par Lysimaque le Sam 02 Fév 2013, 17:22
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Lysimaque, tu sembles avoir des collègues sympas. pale
Dans ta longue liste, tu devrais faire le tri de ce dont tu pourrais t'affranchir ou de ce que tu pourrais déléguer aux intéressés. Mon directeur fait ça très bien, un peu trop parfois.
Les autres râleront, mais apparemment, ça ne te changera pas beaucoup.

A part une collègue un peu particulière, celle qui m'a dénoncée à l'IEN,mes collègues sont assez sympas. Seulement, comme beaucoup, elles n'ont qu'une vision partielle des responsabilités du directeur. La seule collègue qui me comprend vraiment et sur laquelle je sais que je peux compter, a été directrice pendant deux ans. Elle non plus ne l'avait pas demandé.

Prendre une direction d'école s'est rendre un grand service à son école et à ses collègues. Le directeur qui, faut-il le rappeler, est un collègue en charge de sa classe comme les autres, laisse souvent passer ses propres intérêts après ceux des autres et se retrouve toujours en première ligne pour régler les conflits.

Alors quand je lis que nous jouons les petits chefs et que nous contribuons à augmenter le nombre de suicides chez nos collègues franchement, ça m’écœure et ça me donnerait presque envie de revendiquer un vrai pouvoir hiérarchique pour au moins pouvoir espérer un minimum de respect.
doublecasquette
doublecasquette
Devin

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par doublecasquette le Sam 02 Fév 2013, 17:28
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Lysimaque, tu sembles avoir des collègues sympas. pale
Dans ta longue liste, tu devrais faire le tri de ce dont tu pourrais t'affranchir ou de ce que tu pourrais déléguer aux intéressés. Mon directeur fait ça très bien, un peu trop parfois.
Les autres râleront, mais apparemment, ça ne te changera pas beaucoup.

A part une collègue un peu particulière, celle qui m'a dénoncée à l'IEN,mes collègues sont assez sympas. Seulement, comme beaucoup, elles n'ont qu'une vision partielle des responsabilités du directeur. La seule collègue qui me comprend vraiment et sur laquelle je sais que je peux compter, a été directrice pendant deux ans. Elle non plus ne l'avait pas demandé.

Prendre une direction d'école s'est rendre un grand service à son école et à ses collègues. Le directeur qui, faut-il le rappeler, est un collègue en charge de sa classe comme les autres, laisse souvent passer ses propres intérêts après ceux des autres et se retrouve toujours en première ligne pour régler les conflits.

Alors quand je lis que nous jouons les petits chefs et que nous contribuons à augmenter le nombre de suicides chez nos collègues franchement, ça m’écœure et ça me donnerait presque envie de revendiquer un vrai pouvoir hiérarchique pour au moins pouvoir espérer un minimum de respect.

Moi non, c'est sûr ! Même pas presque ! Mais qu'est-ce que ça me fait peur... Que feraient les collègues qui pensent ça de nous s'ils étaient à notre place ?
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par gauvain31 le Sam 02 Fév 2013, 17:37
Le bac je sui spour ne pas y toucher .... pour deux raisons:
-1ère raison : la fin du bac suppose donc l'instauration d'examen d'entrée à la fac... ce qui n'est pas accepté loin de là
-2ème raison : l'échéance du bac donne aux élèves un palier, un but à franchir, qui est pour eux synonyme de liberté et d'indépendance; on a tendance à l'oublier mais le bac a un vrai rôle sociologique d'entrée dans la vie adulte (autrefois c'était le service militaire qui jouait ce rôle); et dans toute civilisation il y a des rites de passage à la vie adulte.....
-3ème raison : la possibilité que des jeunes excellents avec mention TB au bac puissent accéder aux grandes écoles : qui dit qu'un 15 de moyenne général à Henri IV équivaut à un 15 de moyenne dans un lycée de province : LE BAC EST UN GARDE-FOU REPUBLICAIN ; en enlevant le bac , on va encourager les relations d'une catégorie sociale favorisée , pour mettre leur rejetons dans les meilleures écoles: on aura donc le remplacement d'une élite par le savoir... par une élite sociale : c'est le pacte républicain qui est ainsi menacé...
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par gauvain31 le Sam 02 Fév 2013, 17:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Des idées mais:


De nombreux directeurs / directrices jouent les « petits chefs » : une aberration... à quand une véritable déontologie enseignée aux directeurs ? il faudrait plus de dépression et de suicide chez les enseignants ! Pourquoi ne pas instaurer une direction tournante et collégiale ? l'ancien directeur épaule le nouveau directeur, en charge pour un an.

Mais oui bien sûr. N'avez-vous pas remarqué que lorsque ce fichu cheffaillon de directeur laisse enfin sa place les adjoints s'affrontent à coup de porte-plume et de pommes pour être le nouveau chef, bataille sanglante réglée par l'IEN qui désigne un volontaire. Je constate beaucoup de souffrances au niveau des directeurs qui se retrouvent la plupart du temps seuls . je suis directrice et j'ai plutôt l'impression d'être la secrétaire de l'équipe qu'autre chose (mais avec les responsabilités cheers ).

J e te comprends tout à fait ayant été victime moi-même d'un petit chef type "Pervers narcissique" qui a instauré un climat de peur dans le collège où j'étais ; heureusement que j'étais TZR et que j'avais eu ma mutation...; d'ailleurs çà l'a énervé que je m'en aille (il ne pourrait plus taper sur moi) et je lui ai montré à quel point j'étais heureux de ne plus le revoir (d'ailleurs il s'est vengé sur mon collègue documentaliste l'année suivante); je suis d'accord qu'il va falloir instauré un guide de bonne conduite à certains supérieurs hiérarchique , qui pour beaucoup , mais tous ont des difficultés relationnelles avec les autres même en dehors de l'école
Lysimaque
Lysimaque
Habitué du forum

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par Lysimaque le Sam 02 Fév 2013, 17:48
Comment en est-on arrivé là ? Il y a vingt ans les enseignants se respectaient au moins entre eux et le travail que chacun accomplissait était reconnu à sa juste valeur.

A l'heure où on n'a que le mot équipe à la bouche, on n'a jamais vu autant de mépris entre collègue. Avant que cela ne m'arrive, je n'aurais jamais imaginé que l'on puisse dénoncer quelqu'un à l'IEN.

L'ancien directeur me le raconte souvent. Le soir après la classe chacun se retrouvait sur la cour et passait un bon moment ensemble. Maintenant, c'est chacun pour soi.

Lysimaque
Lysimaque
Habitué du forum

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par Lysimaque le Sam 02 Fév 2013, 17:50
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Des idées mais:


De nombreux directeurs / directrices jouent les « petits chefs » : une aberration... à quand une véritable déontologie enseignée aux directeurs ? il faudrait plus de dépression et de suicide chez les enseignants ! Pourquoi ne pas instaurer une direction tournante et collégiale ? l'ancien directeur épaule le nouveau directeur, en charge pour un an.

Mais oui bien sûr. N'avez-vous pas remarqué que lorsque ce fichu cheffaillon de directeur laisse enfin sa place les adjoints s'affrontent à coup de porte-plume et de pommes pour être le nouveau chef, bataille sanglante réglée par l'IEN qui désigne un volontaire. Je constate beaucoup de souffrances au niveau des directeurs qui se retrouvent la plupart du temps seuls . je suis directrice et j'ai plutôt l'impression d'être la secrétaire de l'équipe qu'autre chose (mais avec les responsabilités cheers ).



J e te comprends tout à fait ayant été victime moi-même d'un petit chef type "Pervers narcissique" qui a instauré un climat de peur dans le collège où j'étais ; heureusement que j'étais TZR et que j'avais eu ma mutation...; d'ailleurs çà l'a énervé que je m'en aille (il ne pourrait plus taper sur moi) et je lui ai montré à quel point j'étais heureux de ne plus le revoir (d'ailleurs il s'est vengé sur mon collègue documentaliste l'année suivante); je suis d'accord qu'il va falloir instauré un guide de bonne conduite à certains supérieurs hiérarchique , qui pour beaucoup , mais tous ont des difficultés relationnelles avec les autres même en dehors de l'école
Les directeurs d'école ne sont pas des supérieurs hiérarchiques. Ce sont des collègues.
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par gauvain31 le Sam 02 Fév 2013, 17:55
"Les directeurs d'école ne sont pas des supérieurs hiérarchiques. Ce sont des collègues." oui et bien c'est encore plus grave !!! qu'est-ce que ce serait si un devenait CDE dans le secondaire ??? Ah ben oui mon ancien principal qui était ancien instit spécialisé
Je suis triste pour ton école, certains de tes collègues n'ont du pas faire le deuil de leur fantasme de toute puissance ce qui donne des comportements peut être un peu puéril (comme la dénonciation...)
gelsomina31
gelsomina31
Grand Maître

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par gelsomina31 le Sam 02 Fév 2013, 19:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:[(...)

Prendre une direction d'école s'est rendre un grand service à son école et à ses collègues. Le directeur qui, faut-il le rappeler, est un collègue en charge de sa classe comme les autres, laisse souvent passer ses propres intérêts après ceux des autres et se retrouve toujours en première ligne pour régler les conflits.
(...)
+ 1000 et je confirme qu'il n'est pas donné à tout le monde de remplir ce rôle ingrat... donc moi, les directeurs et directrices d'écoles primaires maintenant je les veneration et ce n'est pas de la lèche. C'est du vrai respect rempli d'admiration! L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions 2252222100

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Comment en est-on arrivé là ? Il y a vingt ans les enseignants se respectaient au moins entre eux et le travail que chacun accomplissait était reconnu à sa juste valeur.
A l'heure où on n'a que le mot équipe à la bouche, on n'a jamais vu autant de mépris entre collègue. Avant que cela ne m'arrive, je n'aurais jamais imaginé que l'on puisse dénoncer quelqu'un à l'IEN.
L'ancien directeur me le raconte souvent. Le soir après la classe chacun se retrouvait sur la cour et passait un bon moment ensemble. Maintenant, c'est chacun pour soi.

C'est vrai que je n'imaginais pas les tensions qu'ils pouvaient y avoir entre collègue ou l'absence de camaraderie entre collègues avant de devenir prof... J'ai quand même eu la chance de rencontrer deux équipes d'enseignant assez soudés malgré des caractères antagonistes (Valenton etoilecoeur ) puis quelques collègues très sympas. Mais globalement, sauf quand on y est forcé, je n'ai jamais pu travailler en équipe depuis que je suis dans l'Oise. Pas forcément par manque de volonté. Par manque de disponibilité des uns et des autres, par manque de moyens, par manque de temps pour se poser.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
Lysimaque
Lysimaque
Habitué du forum

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par Lysimaque le Sam 02 Fév 2013, 20:57
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:"Les directeurs d'école ne sont pas des supérieurs hiérarchiques. Ce sont des collègues." oui et bien c'est encore plus grave !!! qu'est-ce que ce serait si un devenait CDE dans le secondaire ??? Ah ben oui mon ancien principal qui était ancien instit spécialisé
Je suis triste pour ton école, certains de tes collègues n'ont du pas faire le deuil de leur fantasme de toute puissance ce qui donne des comportements peut être un peu puéril (comme la dénonciation...)

Je ne comprends pas ton raisonnement. Quel rapport entre un principal de collège et un directeur d'école ? En primaire, le supérieur hiérarchique direct, c'est l'IEN.
Et juste pour préciser, un instit spécialisé exerçant en CLIS ou dans un RASED ne peut pas se voir confier la direction d'une école.
oli54
oli54
Niveau 5

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Le pouvoir tend à corrompre

par oli54 le Lun 04 Fév 2013, 22:48
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Lysimaque, tu sembles avoir des collègues sympas. pale
Dans ta longue liste, tu devrais faire le tri de ce dont tu pourrais t'affranchir ou de ce que tu pourrais déléguer aux intéressés. Mon directeur fait ça très bien, un peu trop parfois.
Les autres râleront, mais apparemment, ça ne te changera pas beaucoup.


Alors quand je lis que nous jouons les petits chefs et que nous contribuons à augmenter le nombre de suicides chez nos collègues franchement, ça m’écœure et ça me donnerait presque envie de revendiquer un vrai pouvoir hiérarchique pour au moins pouvoir espérer un minimum de respect.

Je n'ai jamais dit que tous les directeurs jouent aux petits chefs. Je n'ai pas non plus dit que les directeurs contribuaient à augmenter le suicide des profs.

Certains directeurs sont excellents, font un travail remarquable.
Mais dans mon expérience professionnelle j'ai rencontré 4 directeurs différents et sur les 4, j'ai trouvé que trois d'entre eux avaient développé des comportements humains qui parfois pourraient correspondre à l'étiquette "petits chefs"... cette statistique n'a d'ailleurs aucune valeur scientifique, vu le faible nombre de l' "échantillon"...

Excusez moi d'avoir touché une corde sensible : je suis persuadé que tous les directeurs présents dans ce forum ne sont pas des "petits chefs"...
Je reconnais que le terme "nombreux" est mal choisi ("nombreux " non pas dans l'absolu mais dans mon expérience personnelle). Mais qui peut nier qu'il y a des problèmes chez certains directeurs ?
Ce n'est pas en faisant la liste de tout ce qu'un dirlo doit faire, que l'on peut excuser les dérives de certains directeurs.

Avouons quand même que, dans ce statut, les risques de dérive existent... allons plus loin, est-ce que le système, organisé tel qu'il est, ne crée pas petit à petit, chez certaines personnes des dérives alors qu'il n'y en avait pas au début ?
- pas de direction tournante, pas de limite de "mandat" (des "inamovibles" dirait-on en politique) il y a des directeurs qui sont dans la même place depuis plus de 20 ans ! je sais bien qu'on ne change pas une équipe qui gagne, mais dans l'éducation nationale, on a du mal à changer une équipe "qui perd" à cause d'un dirlo à la dérive (c'est à dire un établissement où il y a des problèmes récurrents dûs à la direction)
- la possibilité de cumuler les pouvoirs (de décision, de communication, de comptabilité...) : un directeur peut vraiment enquiquiner un collègue s'il le souhaite... Refourguer des élèves pénibles à certains collègues... Avoir un effectif moins important que les autres dans sa classe (observé dans ma commune)... gérer un peu comme il l'entend l'argent de la coopérative... faire de la rétention d'information... fonctionner par système de clan... au point d'observer le départ de collègues d'une école parce qu'il y a des problèmes de direction
or depuis longtemps on sait que le contrôle des différents pouvoirs par une seule personne n'est pas vraiment une garantie démocratique

Rappelons qu'il y a un discours ambiant qui reconnaît que les profs se plaignent d'être moins bien considérés qu'auparavant. Chez quelques personnes en mal de reconnaissance sociale (une minorité j'imagine), ce statut peut apporter pour le directeur une certaine importance aux yeux des parents alors que sur le papier un directeur reste un collègue. Il faudrait ici les talents d'un véritable psychologue (que je ne suis pas) pour détailler toutes les dérives psychologiques qui menacent certaines personnes fragiles après plusieurs années d'exercice. S'il est minime, ce risque existe. Et quel garde-fou y a-t-il ?
Encore une fois, ce nombre est minime. Mais qui n'est jamais tenté d'abuser d'un pouvoir ?
Emerich Acton : "Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument."

Mais tel n'était pas le but de ce sujet de faire l'apologie ou porter l'anathème sur les dirlos... le but c'est de recenser les absurdités et proposer des améliorations...


oli54
oli54
Niveau 5

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par oli54 le Lun 04 Fév 2013, 23:08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Comment en est-on arrivé là ? Il y a vingt ans les enseignants se respectaient au moins entre eux et le travail que chacun accomplissait était reconnu à sa juste valeur.

Si des tensions existent plus qu'auparavant entre collègues, peut-être doit-on chercher dans l'évolution des conditions de travail des enseignants les causes de ces tensions.
Plus de tensions dans les classes entrainerait plus de tensions entre les collègues.
Bizarrement, parfois plus de tensions entraine plus de cohésion de l'équipe.
Peut-être doit-on chercher les causes dans l'individualisme grandissant ?
Contenu sponsorisé

L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions Empty Re: L'absurdité d'un système : liste des aberrations et propositions

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum