Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Sydney le Jeu 31 Jan 2013 - 19:58

Hello everyone,

Nous venons de faire le 1er brevet blanc à partir de l'annale zéro.

Je viens de regarder les dictées et j'ai un souci avec la dernière phrase :

"debout contre cette fenêtre, je rêve à l’éternelle solitude et je me demande où je ferai* pousser du pain…"

Beaucoup d'élèves ont mis "je ferais" (le conditionnel) et non "je ferai" (le futur). Bon, je sais que la bonne prononciation aurait dû permettre de trancher sans hésitation mais je ne trouve pas que le conditionnel soit incohérent.

Je voyais plus cela comme étant une phrase inachevée à cause des points de suspension : « Je me demande où je ferais pousser du pain… (sous entendu : si j’en avais le pouvoir.) »

En plus, le futur de l’indicatif donne l’impression que cette idée semble réalisable (comme un potentiel) alors qu’on est dans de l’imaginaire (faire pousser du pain ! irréel du présent)….

Un collègue me dit que le conditionnel est une faute grammaticale car on a un verbe introducteur au présent, donc futur obligatoire (concordance des temps). Pour lui, aucune hésitation.

Qu'en pensez-vous ? A-t-il raison ? Ma remarque est-elle non recevable ?

Sydney

Sydney
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Sydney le Jeu 31 Jan 2013 - 20:31

N'hésitez pas à me donner votre avis - pas de bonne ou de mauvaise réponse - juste pour pouvoir comparer.

Sydney
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Samadhi le Jeu 31 Jan 2013 - 20:44

Je suis d'accord avec le collègue.
Avec la concordance des temps, le présent impose, entre autres, le futur (si ça avait été du passé, on aurait pu trouver le conditionnel comme futur du passé).

Mais le "sous-entendu" me fait douter aussi. Normalement, en cas de doute, je change de personne :
- Je me demande où tu feras pousser du pain.
mais :
- Je me demande où tu ferais pousser du pain si...

Bref : heu j'attends aussi les avis Smile
(Toujours est-il qu'il y a un texte original qui met le futur.)

(Sinon, quelle est la différence de prononciation entre -ai et -ais ? -ai = é et -ais = è ?)

_________________
"They were threatened by my intelligence and too stupid to know that's why they hated me" (S.C.)

Samadhi
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Kak le Jeu 31 Jan 2013 - 20:47

@Sydney a écrit:
Un collègue me dit que le conditionnel est une faute grammaticale car on a un verbe introducteur au présent, donc futur obligatoire (concordance des temps). Pour lui, aucune hésitation.
+ 1

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par jilucorg le Jeu 31 Jan 2013 - 20:47

Je regarde ce terrain à vendre, et je me demande où je ferais pousser des tournesols...

De toute manière, pour ma part j'ai depuis longtemps une règle intangible : si un seul prof se pose la question de ce qui est juste, on ne peut décemment compter une faute aux élèves.

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Kak le Jeu 31 Jan 2013 - 20:48

@Samadhi a écrit:

(Sinon, quelle est la différence de prononciation entre -ai et -ais ? -ai = é et -ais = è ?)

Même question. Je ne sais pas le faire....

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Sydney le Jeu 31 Jan 2013 - 20:51

ais = son è

ai = son é

Sydney
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Sydney le Jeu 31 Jan 2013 - 20:51

@Samadhi a écrit:
Mais le "sous-entendu" me fait douter aussi. Normalement, en cas de doute, je change de personne :
- Je me demande où tu feras pousser du pain.
mais :
- Je me demande où tu ferais pousser du pain si...


+ 1

Sydney
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Provence le Jeu 31 Jan 2013 - 20:54

@jilucorg a écrit:Je regarde ce terrain à vendre, et je me demande où je ferais pousser des tournesols...

De toute manière, pour ma part j'ai depuis longtemps une règle intangible : si un seul prof se pose la question de ce qui est juste, on ne peut décemment compter une faute aux élèves.

+1

Ton collègue ne confond pas avec la concordance des temps dans une subordonnée hypothétique?
Dans ta phrase, un conditionnel aurait une valeur modale et non temporelle.


Dernière édition par Provence le Jeu 31 Jan 2013 - 20:55, édité 1 fois

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Sydney le Jeu 31 Jan 2013 - 20:54

Oui, je suis d'accord avec le principe de concordance des temps mais ici, comme on est dans la rêverie, on peut penser que le conditionnel soit envisageable dans un système hypothétique sous-entendu.

Je me demande où je ferais pousser du pain (si j'étais sur l'île).

Sydney
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par jilucorg le Jeu 31 Jan 2013 - 21:05

C'est ce qu'il me semblait avoir essayé de faire saisir ci-dessus...

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par egomet le Jeu 31 Jan 2013 - 21:19

A mon avis, le conditionnel est même plus logique que le futur. Que veut dire "faire pousser du pain"? On ne parle visiblement pas d'un projet réalisable. Un système hypothétique (irréel) est très clairement sous-entendu, du moins si on s'en tient à cette seule phrase.

Qu'est-ce que l'auteur a mis? Y a-t-il d'autres phrases qui permettraient de décider dans un sens ou dans l'autre?

De toute façon, dans le doute, toute solution justifiée grammaticalement doit être acceptée.


_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Derborence le Jeu 31 Jan 2013 - 21:21

J'accepterais les deux aussi.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Kak le Jeu 31 Jan 2013 - 21:25

@egomet a écrit:A mon avis, le conditionnel est même plus logique que le futur. Que veut dire "faire pousser du pain"? On ne parle visiblement pas d'un projet réalisable. Un système hypothétique (irréel) est très clairement sous-entendu, du moins si on s'en tient à cette seule phrase.

Qu'est-ce que l'auteur a mis? Y a-t-il d'autres phrases qui permettraient de décider dans un sens ou dans l'autre?



C'est dans L'enfant ( non? ) quand il est puni et oublié dans une cave et s'identifie complètement à Robinson...

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par egomet le Jeu 31 Jan 2013 - 21:32

Oui:

J’ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse ;
je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans
entendre rien, dévoré par la curiosité, collé aux flancs de
Robinson, pris d’une émotion immense, remué jusqu’au fond de
la cervelle et jusqu’au fond du coeur ; et en ce moment où la lune
montre là-bas un bout de corne, je fais passer dans le ciel tous les
oiseaux de l’île, et je vois se profiler la tête longue d’un peuplier
comme le mât du navire de Crusoé ! Je peuple l’espace vide de
mes pensées, tout comme il peuplait l’horizon de ses craintes ;
debout contre cette fenêtre, je rêve à l’éternelle solitude et je me
demande où je ferai pousser du pain…
La faim me vient : j’ai très faim.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par egomet le Jeu 31 Jan 2013 - 21:34

Il s'y croit et ne distingue plus le rêve de la réalité. C'est ce qui justifie le futur.

Mais le conditionnel n'est pas illogique non plus.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par dandelion le Jeu 31 Jan 2013 - 21:38

Perso je teste avec "il" et les deux fonctionnent ici, avec un sens différent (en anglais on pourrait aussi avoir plusieurs modes/temps). Sinon, comme je suis du sud, je ne fais pas la différence entre lait et les, donc la prononciation... Last but not least, je ne sais pas s'il s'agit ici de pain ou d'arbre à pain mais on fait réellement 'pousser' les pâtes levées, la phase de levée est aussi appellée pousse ( Rolling Eyes je sais vraiment des tas de trucs qui ne servent à rien ).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Clarinette le Jeu 31 Jan 2013 - 21:39

@jilucorg a écrit:Je regarde ce terrain à vendre, et je me demande où je ferais pousser des tournesols...

De toute manière, pour ma part j'ai depuis longtemps une règle intangible : si un seul prof se pose la question de ce qui est juste, on ne peut décemment compter une faute aux élèves.
topela

@Derborence a écrit:J'accepterais les deux aussi.
Magnifique exemple de système hypothétique sous-entendu ! Very Happy

_________________

Clarinette
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par egomet le Jeu 31 Jan 2013 - 21:44

@dandelion a écrit:Perso je teste avec "il" et les deux fonctionnent ici, avec un sens différent (en anglais on pourrait aussi avoir plusieurs modes/temps).

Il serait bon, pendant la correction, d'expliquer les deux interprétations. La nuance est certes subtile, mais il faut bien faire sentir aux élèves que les deux formes ne sont pas interchangeables.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par Nita le Jeu 31 Jan 2013 - 22:09

Quand on a le texte complet, le futur va de soi.

Mais vu la faiblesse grammaticale de nos élèves, et la possibilité d'une hypothèse sous-entendue, je me montrerais indulgente (si j'avais à corriger ce devoir) et j'accepterais les deux réponses.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par User5899 le Jeu 31 Jan 2013 - 22:31

@Sydney a écrit:Hello everyone,

Nous venons de faire le 1er brevet blanc à partir de l'annale zéro.

Je viens de regarder les dictées et j'ai un souci avec la dernière phrase :

"debout contre cette fenêtre, je rêve à l’éternelle solitude et je me demande où je ferai* pousser du pain…"

Beaucoup d'élèves ont mis "je ferais" (le conditionnel) et non "je ferai" (le futur). Bon, je sais que la bonne prononciation aurait dû permettre de trancher sans hésitation mais je ne trouve pas que le conditionnel soit incohérent.

Je voyais plus cela comme étant une phrase inachevée à cause des points de suspension : « Je me demande où je ferais pousser du pain… (sous entendu : si j’en avais le pouvoir.) »

En plus, le futur de l’indicatif donne l’impression que cette idée semble réalisable (comme un potentiel) alors qu’on est dans de l’imaginaire (faire pousser du pain ! irréel du présent)….

Un collègue me dit que le conditionnel est une faute grammaticale car on a un verbe introducteur au présent, donc futur obligatoire (concordance des temps). Pour lui, aucune hésitation.

Qu'en pensez-vous ? A-t-il raison ? Ma remarque est-elle non recevable ?

Sydney
Le conditionnel présent n'est pas nécessairement l'indicateur de l'irréel du présent, ce peut être aussi un potentiel.
Le contexte peut permettre de trancher entre conditionnel (où je pourrais faire pousser du pain) et le futur (où je ferai pousser du pain puisque la décision est prise).
Il me semble que si c'était le potentiel, ici, avec verbe introducteur au présent, il y aurait le verbe "pouvoir" : "je me demande où je pourrais faire pousser".
En l'absence de contexte, je n'admets en l'occurrence que le futur. Donnez-nous le reste du texte pour voir...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par User5899 le Jeu 31 Jan 2013 - 22:32

@jilucorg a écrit:Je regarde ce terrain à vendre, et je me demande où je ferais pousser des tournesols...

De toute manière, pour ma part j'ai depuis longtemps une règle intangible : si un seul prof se pose la question de ce qui est juste, on ne peut décemment compter une faute aux élèves.
Oui. Il y a quarante ans. Mais vu le nombre de fautes des profs eux-mêmes aujourd'hui...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par User5899 le Jeu 31 Jan 2013 - 22:35

@egomet a écrit:A mon avis, le conditionnel est même plus logique que le futur. Que veut dire "faire pousser du pain"? On ne parle visiblement pas d'un projet réalisable. Un système hypothétique (irréel) est très clairement sous-entendu, du moins si on s'en tient à cette seule phrase.

Qu'est-ce que l'auteur a mis? Y a-t-il d'autres phrases qui permettraient de décider dans un sens ou dans l'autre?

De toute façon, dans le doute, toute solution justifiée grammaticalement doit être acceptée.

Je répète : pas forcément irréel, voyons !

Et puis, dans une dictée, normalement, on ne prononce pas pareil ais et ai, donc il ne doit pas y avoir de doute.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par User5899 le Jeu 31 Jan 2013 - 22:36

@egomet a écrit:Il s'y croit et ne distingue plus le rêve de la réalité. C'est ce qui justifie le futur.

Mais le conditionnel n'est pas illogique non plus.
C'est vrai. Mais il a choisi le futur. Donc c'est un futur. Sujet clos, non ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dictée de l' annale zéro : peut-on accepter "je ferais" ?

Message par egomet le Jeu 31 Jan 2013 - 22:43

Cripure a écrit:
@egomet a écrit:Il s'y croit et ne distingue plus le rêve de la réalité. C'est ce qui justifie le futur.

Mais le conditionnel n'est pas illogique non plus.
C'est vrai. Mais il a choisi le futur. Donc c'est un futur. Sujet clos, non ?

Pour une dictée, la question n'est pas là. L'élève n'a pas forcément la possibilité de savoir quel choix l'auteur a fait. Quant à la différence de prononciation, elle est très théorique et n'existe pas forcément dans toutes les régions.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum