Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par John le Ven 1 Fév 2013 - 1:20

Mehdi Benchoufi, médecin de formation, agrégé de mathématiques, est le fondateur du Club Jade, "think tank résolu à moderniser l'action publique".
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2013/01/29/l-ecole-c-est-fini_877624

L’Ecole française est un espace reclus, où l’on ne partage pas, où pire, partager est gruger, un espace compétitif où l’on bâtit l’estime de soi contre celle des autres. A l’heure où le savoir circule partout à toute vitesse notamment et notablement par internet, il s’en faudra peu pour que l’Ecole et l’université n’apparaissent aux yeux des générations qui viennent ce que nous percevons aujourd’hui des abbayes du bas moyen-âge, des lieux canoniques, clos et fermés de dispensation du savoir. [...]

Aussi nettement que l’Etude PISA le mesure, les élèves français peinent à s’adapter devant des situations nouvelles, et pire que tout craignent le jugement niché dans le regard du professeur ou de leurs congénères. En effet, que peut-il rester de l’enseignement après se l'être vu infligé ? L'école peut-elle demeurer le lieu trop commun où l’on enseigne le culte de la culture, l’autorité et la soumission à de grandes figures dont on nous abreuve du génie? abstractions que l’on retrouvera quelque années plus tard transmuées sous une symbolique de plomb : grandes écoles, grandes entreprises, grands hommes. ..

Les enfants sont alors écrasés de références, on apprend l’admiration et peu la création, la fascination pour le sachant, dans le costume duquel l’enseignant se glisse souvent, au prix d’ailleurs d’une confusion d’identité parfois troublante, qui est la substance même de ce que l’on appelle la vocation. Quand on apprend à admirer, on apprend à soumettre. On ne peut fixer un système éducatif sous la marque de l’autorité des enseignants et prétendre former les individus au jugement critique. La valorisation du sachant qui l’emporte sur l’interrogation du savoir lui-même est une faute et explique l’enclenchement de la marche arrière pleine vitesse qui nous éconduit aujourd’hui. [...]

Le rapport de l’enfant et du professeur ne doit plus être celui du sachant et de l’apprenant, de l’autorité qui dispense et du sujet qui reçoit. Il s’agit d’insister sur le partage dans le processus d’apprentissage et non sur la compétition par les notes. L’usage des technologies numériques ouvrent un horizon à perte revue : serious games** pour un apprentissage ludique et exploratoire, à l’image de ce qu’il est dans les toutes premières années de la vie ; réseaux sociaux intra-scolaires ; apprentissage de l'écriture et de la lecture 'en passant', par la découverte du web ; acquisition de nouvelles compétences sociales essentielles à une vie en société en partie digitale ; classes virtuelles (et pourquoi pas jumelage de classes européennes pour apprentissage des langues étrangères par la pratique). Au fond nous voyons dans le numérique un intermédiaire possible pour une paix négociée entre élèves et professeurs.

Le travail des enseignants peut être largement facilité : tâches contraignantes et répétitives transférées aux machines ; accompagnement personnalisé des enfants ; affinement des indicateurs de suivi des acquisitions des enfants ; détection précoce des difficultés scolaires ; informations aux parents facilitées ; transmission des nouvelles compétences : learning by doing, navigation et recherche des informations sur le net ; ranimation des cours de rhétorique si l’on considère qu’aujourd’hui l’alexandrin s'écrit en 140 caractères ; plutôt que de contester la qualité de wikipedia, dont le taux d’erreur est aujourd’hui comparable à celui de l’encyclopédie Britannica, amenons les enfants à y contribuer, orientant les enfants vers une scolarité contributive.

Au fond, il s’agit de revoir avec humilité l’ensemble des processus de diffusion du savoir. Partons d’un constat simple : les enfants acquiert le langage à une vitesse vertigineuse pendant les première années de leur vie, alors qu’ils ne connaissent ni grammaire ni conjugaison, (ce constat devrait être l’occasion d’un plaidoyer appuyé pour la fin de la notation et contre la culpabilisation de l’erreur par l’obsession du zéro-faute). Les enfants en très bas âge ont des capacités remarquables et évoluent selon une courbe d’apprentissage sensiblement constante d’un milieu à l’autre, d’une société à l’autre, d’une culture à l’autre. A quelques semaines d’intervalle, les compétences motrices, sensorielles sont acquises de façon exceptionnellement synchrone.

Nous formulons l’hypothèse que c’est le jour de l’entrée à l'école que l’ensemble de ces capacités déclinent, le processus de différentiation sociale en exagérant ou en limitant les effets. Les processus d’intellection sont chez les enfants infiniment plus puissants que ce à quoi les méthodes discursives les ramènent : l’enfant apprend en s’appuyant sur l’expérience, un learning by doing naturel, il converge vers le processus d’expression par itération successive. Ainsi l’apprentissage devrait être profondément pratique et interactif...

Quittons-nous alors sur l'évocation d’une expérience réalisée en Inde, «a hole in the wall», apparentée aux courants pédagogiques dits «SOLE», Self Organized Learning Environment. Un professeur, Suga Mitra, a travaillé plusieurs mois avec une classe d'élèves au patrimoine social et culturel faible, chacun d’entre eux ayant pu travailler avec un ordinateur et surfer sur le web. De façon spectaculaire, les enfants ont développé des compétences au-delà de ce qui était attendu d’eux, notamment en langues (la fréquence de l’usage de l’anglais sur internet ayant rendu incontournable sa maîtrise).

Mais le plus surprenant est que les enfants, à des fins d’exploration d’un internet vaste, dense et complexe, ont développé une stratégie de partage des informations pour accéder aux sites et aux informations recherchées.


Dernière édition par John le Ven 1 Fév 2013 - 9:03, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par User5899 le Ven 1 Fév 2013 - 1:29

@John a écrit:Mehdi Benchoufi, médecin de formation, est le fondateur du Club Jade, "think tank résolu à moderniser l'action publique".
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2013/01/29/l-ecole-c-est-fini_877624

Partons d’un constat simple : les enfants acquiert le langage à une vitesse vertigineuse pendant les première années de leur vie, alors qu’ils ne connaissent ni grammaire ni conjugaison, (ce constat devrait être l’occasion d’un plaidoyer appuyé pour la fin de la notation et contre la culpabilisation de l’erreur par l’obsession du zéro-faute)
Et ça ne s'arrange pas.
Heureusement que Libé est bonne pâte.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Palombella Rossa le Ven 1 Fév 2013 - 6:40

Avec des modernisateurs de ce genre-là, on est bien barrés, tiens... affraid

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Palombella Rossa le Ven 1 Fév 2013 - 6:43

Partons d’un constat simple : les enfants acquiert le langage à une vitesse vertigineuse pendant les première années de leur vie, alors qu’ils ne connaissent ni grammaire ni conjugaison, (ce constat devrait être l’occasion d’un plaidoyer appuyé pour la fin de la notation et contre la culpabilisation de l’erreur par l’obsession du zéro-faute)

C'est ce que l'on appelle l'éducation par l'exemple professeur araignée

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par arcenciel le Ven 1 Fév 2013 - 6:48

Et son diplôme, il l'a eu comment? Dans une pochette surprise?

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par philann le Ven 1 Fév 2013 - 6:48

Il vaut mieux que j évite le commentaire de ce ... truc !
Mais que l on puisse lire de telles âneries ds un quotidien français, il faut peut-être chercher les difficultés de la presse dans autre chose que le numérique !

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Pseudo le Ven 1 Fév 2013 - 6:59

Je vais me faire lyncher, mais tant pis. Je suis d'accord dans les grandes lignes avec ce monsieur.
En dehors de l'école on assiste à des révolutions dans la circulation de l’information, dans de nouveau mode de travail et d'organisation, dans l'émergence de nouveaux types de relation aux pairs et à la hiérarchie.
Notre archaïsme est stupéfiant, et mortifère.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Reine Margot le Ven 1 Fév 2013 - 7:15

moi je dis: yaka leur donner un ballon. comme ça pas d'inégalités, pas d'autorité, pas de savoir à ingurgiter.. Laughing

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par JPhMM le Ven 1 Fév 2013 - 7:22

@John a écrit:Mehdi Benchoufi, médecin de formation, est le fondateur du Club Jade
J'ai cherché Club Jade sur google images, le résultat est étonnant.
Un ami de DSK ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par philann le Ven 1 Fév 2013 - 7:33

Et s il était vrai que le développement de l enfant n est pas linéaire???
Par ailleurs là le côté "à la Prevert" l absence totale d arguments, de nuance etc. Bref, que l EN soit critiquable: OUI au plus haut point! Mais que l on accorde de l importance à l avis du premier quidam Shocked

Moi je suis affreusement réactionnaire. On ne peut pas tout affirmer, n importe comment..et être pris au sérieux !

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par JPhMM le Ven 1 Fév 2013 - 7:34

@badin a écrit:Et si c'était vrai?
Et si c'était pas vrai ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par doublecasquette le Ven 1 Fév 2013 - 7:42

@Reine Margot a écrit:moi je dis: yaka leur donner un ballon. comme ça pas d'inégalités, pas d'autorité, pas de savoir à ingurgiter.. Laughing

Bah dis donc, tu ne connais pas mon école, toi ! Evil or Very Mad

Hier encore, à la récré, il a fallu batailler ferme pour que les "champions" n'appliquent pas la pédagogie frontale et postériorale sur les zapprenans qui avaient le culot de protester de l'évident déséquilibre des équipes constituées ! pale

Quant à l'article, est-on réellement obligé de commenter ? Sad Sad Sad


_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Reine Margot le Ven 1 Fév 2013 - 7:44

sinon, pour affirmer qu'on transmet l'admiration, faut vraiment ne rien y connaître, comme si les élèves admiraient quoi que ce soit dans les cours...déjà quand ils retiennent c'est pas mal...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Reine Margot le Ven 1 Fév 2013 - 7:45

@doublecasquette a écrit:
@Reine Margot a écrit:moi je dis: yaka leur donner un ballon. comme ça pas d'inégalités, pas d'autorité, pas de savoir à ingurgiter.. Laughing

Bah dis donc, tu ne connais pas mon école, toi ! Evil or Very Mad

Hier encore, à la récré, il a fallu batailler ferme pour que les "champions" n'appliquent pas la pédagogie frontale et postériorale sur les zapprenans qui avaient le culot de protester de l'évident déséquilibre des équipes constituées ! pale




parce que les enseignants réactionnaires n'ont pas laissé les apprenants jouer seuls et sans surveillance, afin qu'ils constituent eux-mêmes leur savoir. Razz

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Palombella Rossa le Ven 1 Fév 2013 - 7:57

@JPhMM a écrit:
@John a écrit:Mehdi Benchoufi, médecin de formation, est le fondateur du Club Jade
J'ai cherché Club Jade sur google images, le résultat est étonnant.
Un ami de DSK ?

http://www.club-jade.fr/
Terrifiant.
Tout pour plaire : fédéraliste européen, libéral, fada du numérique... le think tank qui fait frais dans le dos. affraid

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par JPhMM le Ven 1 Fév 2013 - 8:01

Leur site est d'un cheap, c'est drôle. Laughing On dirait les vieux sites des années 90.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Pseudo le Ven 1 Fév 2013 - 8:06

@Reine Margot a écrit:moi je dis: yaka leur donner un ballon. comme ça pas d'inégalités, pas d'autorité, pas de savoir à ingurgiter.. Laughing

Mais ce n'est pas ce qui est proposé.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Celadon le Ven 1 Fév 2013 - 8:32

Encore un agrégé en mal de notoriété. Il faudrait peut-être qu'il tente une comparaison avec l'école du pays de ses ancêtres, Mehdi. Ca pourrait éventuellement remettre les pendules à l'heure, et pas à celle de son think-tank.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par John le Ven 1 Fév 2013 - 9:00

Il faudrait peut-être qu'il tente une comparaison avec l'école du pays de ses ancêtres, Mehdi. Ca pourrait éventuellement remettre les pendules à l'heure
Je ne comprends pas, et je trouve maladroit, sinon plus, de renvoyer l'auteur d'un texte à ses ancêtres ou à ses origines supposées.
Tu es en Tunisie, donc je me doute bien qu'il n'y a aucun racisme dans ta phrase (ce serait un comble de ta part), mais je ne comprends vraiment pas bien ta remarque, et je ne la trouve pas pertinente.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par dandelion le Ven 1 Fév 2013 - 9:22

Céladon, j'ai eu des étudiants tunisiens, et ils se distinguaient par un niveau vraiment élevé, est-ce que tu veux dire qu'il a bénéficié d'un enseignement traditionnel car tunisien, et qu'ainsi il a réussi le tour de force d'être agrégé de maths et médecin ? ??
Ce qu'il dit sur les capacités des enfants à la naissance est vrai, le problème c'est qu'une petite visite à la maternelle du coin l'aurait convaincu qu'à l'entrée de PS les enfants ont déjà des niveaux très différents, il y en a qui ne savent pas parler, d'autres qui ont un vocabulaire très riche. Il y a ceux qui sont propres et ceux qui... Il y a ceux qui ont mangé le matin et ceux qui ont un paquet de chips pour le goûter du matin tous les jours (choses vues...). Il y a ceux qui possèdent à six ans un vocabulaire argotique à faire rougir Frédéric Dard... Bref, belle théorie, qui part d'un bon sentiment sans doute.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par liliepingouin le Ven 1 Fév 2013 - 9:34

Si les capacités des enfants déclinent lorsqu'ils entrent à l'école, pourquoi ne pas supprimer tout simplement celle-ci?

Quand on prétend se soucier du bien être des enfants, futurs adultes, on commence soi-même par maîtriser l'art de la communication et éviter de cracher à la figure de ceux qui font un boulot formidable, parce que si on supprimait l'école, je pense qu'on sentirait notre douleur.
Qu'il commence par pointer du doigt tout ce que l'école fait bien (et il y en aurait des choses à dire!!!), avant d'avancer ses propositions, au lieu de tous nous traiter de nuls.

On ne fait pas avancer les choses en dénigrant le travail des gens.

Quant au numérique, c'est juste un outil, rien de plus.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par Pseudo le Ven 1 Fév 2013 - 10:30

Le problème, c'est que personne ne peut rien dire sur l'école sans que les profs y voient une critique personnelle.
C'est le système qui est tout pourri. Et si les enfants perdent de leurs capacités en entrant à l'école, que dire des adultes que nous sommes, qui s'aigrissent, se raidissent, s'étiolent ?
Personne n'est heureux à l'école, ni les enfants ni les adultes ! C'est inadmissible !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mehdi Benchoufi dans Libération : "L'école française est un espace reclus [...]. Le jour de l’entrée à l'école, l’ensemble des capacités de l'enfant déclinent".

Message par dandelion le Ven 1 Fév 2013 - 10:46

@Pseudo a écrit:Le problème, c'est que personne ne peut rien dire sur l'école sans que les profs y voient une critique personnelle.
C'est le système qui est tout pourri. Et si les enfants perdent de leurs capacités en entrant à l'école, que dire des adultes que nous sommes, qui s'aigrissent, se raidissent, s'étiolent ?
Personne n'est heureux à l'école, ni les enfants ni les adultes ! C'est inadmissible !
Sérieusement? Tu peux vraiment dire que les enfants perdent de leurs capacités en entrant à l'école? Que l'on s'ennuie à l'école, pourquoi pas (encore faudrait-il démontrer que c'est un mal néanmoins), que l'on y subisse les contraintes parfois lourdes de la collectivité, certes, mais affirmer que l'on perd de ses capacités? D'une part, même pour les enfants doués et venant d'un milieu favorisé et aidant, je constate que les enfants progressent à l'école (dsl moi apprendre à lire je ne sais pas faire), d'autre part, pour ceux qui viennent de milieux défavorisés, l'école enseigne les rudiments de la langue (même aux francophones Rolling Eyes ) et assure un environnement sécurisé. Malgré tout, les enfants apprennent des choses à l'école, il ne faut pas exagérer non plus.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum