Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doublecasquette
Devin

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par doublecasquette le Lun 4 Fév 2013 - 18:16
Merci pour les références, Aliceinwonderland ! fleurs
avatar
Nita
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Nita le Lun 4 Fév 2013 - 18:17
Merci, Alice !

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Marie Laetitia le Lun 4 Fév 2013 - 18:32
A mon tour de te remercier ! Je savais qu'ici je trouverai des gens très bien formés et informés pour m'aider... fleurs2

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Hermiony le Lun 4 Fév 2013 - 18:58
@Nita a écrit:Merci, Alice !

Merci Alice.

Nita, tu as très bien résumé le problème un peu plus haut.
avatar
*Kati*
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par *Kati* le Lun 4 Fév 2013 - 19:31
Ben voilà...! quand je disais plus haut qu'une orthophoniste pourrait mieux répondre et concrètement...! professeur J'avions ben raison!
Mais personne m'écoute... snif! 😢

Bon sinon, bonne chance ML! Tu nous donneras des nouvelles? Tu nous diras si c'est un vrai de vrai? (euh non! faut pas rallumer le débat ici! Wink )

_________________
Qui sème des fleurs,
récolte la tendresse...

 :aaz:
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Lun 4 Fév 2013 - 19:33
Je confirme, mot-à-mot fait fortune grâce aux PE de l'hôpital...

_________________
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Marie Laetitia le Lun 4 Fév 2013 - 19:39
@*Kati* a écrit:Ben voilà...! quand je disais plus haut qu'une orthophoniste pourrait mieux répondre et concrètement...! professeur J'avions ben raison!
Mais personne m'écoute... snif! 😢

Bon sinon, bonne chance ML! Tu nous donneras des nouvelles? Tu nous diras si c'est un vrai de vrai? (euh non! faut pas rallumer le débat ici! Wink )

Oui ! Un vrai de vrai, je vais éviter le diagnostic Razz En revanche je vais le prendre entre 4'zeux au prochain cours...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 20:16
Euh en même temps mes conseils matériels sont plutôt ciblés primaires Marie-Laetitia. Pour le collège j'utilise parfois les Boutard mais moins parce que il y a pas mal d'images assez bébé, je prends mes fiches Orthocanada qui le sont un peu moins mais là c'est vraiment hors de prix (ça provient d'un logiciel et on peut imprimer plein de fiches avec toutes les confusions visuelles et auditives possibles, ils ont même des fiches p/q ce qui est assez rare). Pour tout ce qui est orthographe lexicale grammaticale j'utilise Rééducation de la dysorthographie de Mazade. Certaines fiches exercices sont très bien faites, d'autres moins mais ayant eu une fois une mère qui m'avait accusée sournoisement de faire du soutien scolaire, pour tous ce qui est dysorthographie je préfère utiliser exclusivement du matériel estampillé ortho.

Je tiens vraiment à faire la pub des jeux as des sons et monstres, se sont vraiment des merveilles qui apprennent à lire en jouant aux trolls les plus réticents. les as sont des jeux où on se défausse de ses cartes en fonction des sons, on peut commencer très tôt avec l'as des syllabes simples, puis passer à l'as des digraphes, des sons complexes, des g doux/dur, des c doux /dur etc.Il y en a un sur le b/d et un sur chaque confusion sourde/sonore.
Autre matériel que j'adore : à l'école des syllabes, sur le modèle du jeu de l'oie avec un plateau de voyelles et un de digraphes ; on pioche des cartes consonnes et on les pose à côté de la voyelle (ou du digraphe) pour former une syllabe. Même les plus rétifs arrivent à entrer dans la combinatoire avec ça. C'est chez Pirouette.
Et j'aime bien aussi les lectures devinettes où on doit retrouver un personnage sur une image, parce que pareil, même des enfants complètement hostiles à la lecture y prennent plaisir (toujours chez pirouette, La cabane dans l'arbre, la photo de classe etc).
Pour les plus grands / ados j'avais acheté des fichiers lecture orthocanada mais c'est encore plus cher orthocanada et même si c'est parfois bien fait car ludique il y a des fautes d'orthographe et quand même ils pourraient faire attention (suis obligée de faire des copies et de corriger).


Dernière édition par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 20:20, édité 1 fois
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Lun 4 Fév 2013 - 20:20
La série des as je l'utilise souvent, c'est vrai que c'est très bien. Mais même ça j'ai des affreux avec qui ce n'est pas possible 😢

_________________
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 20:23
T'en as qui résistent aux as des sons???!!! Il doivent vraiment être terribles!
Moi à part mon syndrôme de Chiari du mercredi que j'ai parfois envie d'agrafer au mur -mais je me retiens- (et encore elle aime bien y jouer parfois mais ça la fatigue vite)ils sont tous fans!
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Lun 4 Fév 2013 - 20:26
Ah oui mais non ! c'est plus compliqué que cela. Moi j'ai aussi des marmots qui ne rentrent pas dans la lecture, sans être dyslexiques, pour des raisons psychologiques.

Donc parfois, même en utilisant un matériel au format stabilisé, ludique, clair et progressif, cela ne fonctionne pas pour cause de pathologie psy. Dès lors j'ai un milliard de méthodes, de détours, de jeux, d'outils et pourtant pas moyen de leur apprendre à lire. Ou plus exactement pas avant deux, trois ans de prise en charge intensive.

_________________
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Nasopi le Lun 4 Fév 2013 - 20:41
@Ronin a écrit:Ah oui mais non ! c'est plus compliqué que cela. Moi j'ai aussi des marmots qui ne rentrent pas dans la lecture, sans être dyslexiques, pour des raisons psychologiques.

Mon petit dernier est comme ça ! Sad
Pourtant il n'est pas bête, mais il a teeeeellement peur de se tromper que c'est impossible de le faire s'approcher d'une table et de commencer avec lui ne serait-ce que l'ombre d'un travail scolaire. Sad
Quant aux jeux, il s'en fout, il n'a jamais su jouer.
Bon, ma fille sait lire, c'est déjà ça, mais lui, je me demande si ce sera le cas un jour !

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Lun 4 Fév 2013 - 20:46
Pourtant j'ai des enfants pas faciles avec profil psy mais c'est plus pour du langage oral en effet, pour l'écrit ça va ils sont plus faciles. Enfin j'ai une pépette en CP pour laquelle la maman a fait une demande de prise en charge au CMPP suite à mon insistance et celle de la maîtresse (6 mois d'attente au moins d 'ailleurs) mais je crois qu'on commence à décoller en lecture grâce au jeu même si c'est laborieux.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Lun 4 Fév 2013 - 20:47
Le CMPP c'est bien, moi je suis au dernier arrêt avant le désert...

_________________
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Marie Laetitia le Lun 4 Fév 2013 - 20:55
@Ronin a écrit:Le CMPP c'est bien, moi je suis au dernier arrêt avant le désert...

bon courage pour ton travail au combien difficile, Ronin fleurs2

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Sapotille le Lun 4 Fév 2013 - 21:00
@Ronin a écrit:

Le CMPP c'est bien, moi je suis au dernier arrêt avant le désert...

Mais tu ne flanches pas !!!

Chapeau l'artiste passionné !
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Lun 4 Fév 2013 - 21:07
Merci Embarassed

_________________
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Nasopi le Lun 4 Fév 2013 - 21:08
Quelquefois, je me demande si mes enfants à moi ne sont pas carrément dans le désert, vu le ridicule nombre d'heures d'école qu'ils ont par semaine ! Laughing

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Mousse
Niveau 1

Dyslexie:je m'arrache les cheveux

par Mousse le Lun 4 Fév 2013 - 22:10
Je suis enseignante (PE),mon mari est enseignant aussi (lycée). Un de nos enfants est dysphasique et dyspraxique. Pour obtenir le diagnostic de dys le chemin est très long et compliqué.
Un médecin scolaire, un orthophoniste ne peuvent poser le diagnostic de dys.
Pour notre fils nous sommes passés par un centre de langage. 1 an d'attente et nous avons eu beaucoup de chances. Dans certaines régions les délais vont jusqu'à 3 ans. Certains centres débordés ne veulent plus prendre en charge les dyslexiques.
On nous a demandé de réaliser des bilans avec:
un orthophoniste, en langue orale, langue écrite, en logico mathématiques
un psychologue:wisc,QI
un neuropsychologue: échelle de conners, TEA-CH, Manly,D2,K-AB, figure de Rey........)et évaluation mnésique
un ergothérapeute
un psychomotricien.
Puis notre fils a passé un EEG ( de nuit de jour), un IRM et un audiogramme.
Par la suite ils se sont réunis pour faire la synthèse.
Pour obtenir un diagnostic final nous avons attendu 18 mois. Notre fils est pris en charge par des rééducations hebdomadaires (4).
Il a une reconnaissance par la MDPH, reconnu handicapé à 79°/° et bénéficie d'un PPS. Ce PPS est un document dérogatoire et devrait être respecté par les enseignants. Mais très peu suivent les préconisations.
Feuille A3 ( ce n'est pas pour embêter les enseignants, mais mon fils a une dyspraxie neurovisuelle et ne se repère pas dans l'espace, les documents doivent être clairs, aérés). Photocopies, reformulation des consignes, police arial, comic taille 14, ordinateur...
Il a une AVS. Dans un examen pour utiliser convenablement le tiers temps, il est indispensable que l'élève ait pu s'entrainer pendant sa scolarité à ce temps supplémentaire. Un DYS ne sait pas s'organiser. Peu d'établissements mettent en place le tiers temps, problèmes d'organisation.
Prendre en charge ces enfants est très complexes, et c'est vrai les enseignants ne sont pas formés. Mais on ne peut pas toujours se cacher derrière cet argument pour ne rien faire.
Notre fils réussit car il a été déscolarisé du CE1 au CM2.( CP catastrophique avec méthode de lecture globale, Mika).
Il travaille énormément, chaque jour et les week ends. Nous reprenons avec lui tous les cours, il apprend les leçons mais pour mémoriser je dois l'aider avec des gestes....Les DYS qui arrivent au lycée sont des élèves travailleurs et intelligents!
Mais peu de parents sont outillés pour aider leurs enfants comme nous le faisons, et il ne faut pas compter sur l'école, pas assez de cliss pour troubles des apprentissages, peu de collèges ULIS.
Les SEGPA les lycées professionnels sont plein de DYS. Mais mon fils ne réparera le toit de personne No couvreur zingueur il en est incapable ( il ne sait pas faire ses lacets, utiliser des ciseaux...)
Sans notre soutien et sans un travail titanesque il ne serait pas arrivé en 2nde générale avec 14 de MG.
Les CMPP sont totalement déconseillés pour les DYS, ils sont même catastrophiques, nous ils nous ont fait perdre beaucoup de temps.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Lun 4 Fév 2013 - 23:18
Oui mais les cmpp ne sont pas conçus pour les troubles spécifiques des apprentissages mais pour les problèmes psychologiques en lien avec l'école. Effectivement, les structures adaptées sont les centres référents des troubles du langage ou centres référents des troubles des apprentissages.

Néanmoins, sans régler toutes les situations loin de là, ça irait mieux avec une formation initiale digne de ce nom et des rased en nombre.

_________________
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Mar 5 Fév 2013 - 8:14
Si, je l'ai déjà dit, une orthophoniste peut (et même devrait) poser un diagnostic. Le terme de diagnostic est même dans la nomenclature officielle du CR à la fin.
Evidemment il faut avoir éliminé un trouble sensoriel, mental (avoir demandé un WISC à la psy scolaire) et avoir les fameux plus de 18 mois de retard avec la classe d'âge. J'en ai posé un récemment car tous les éléments concordaient et j'ai eu confirmation par le médecin sco que le QI était normal(je m'en doutais un peu car avec moi à l'ECOSSE =test de compréhension-il était OK). Une jolie dyslexie mixte avec confusions visuelles systématiques et aussi quasi toutes les sourdes et les sonores. Quand le cas est limpide je ne vois pas l'intérêt d'aller encombrer les centres de référence.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Mar 5 Fév 2013 - 18:17
Je viens de penser qui convient aussi pour les ados il y a le vieux Troubles de la lecture de Coissard ; il me semble qu'ils l'ont encore chez mot à mot, il est un peu vieilli mais il y a plein de difficultés classiques : visuelles, toutes les sourdes sonores et les graphies contextuelles. Et je pense que le prix est abordable.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Mar 5 Fév 2013 - 21:44
@Aliceinwonderland a écrit:Si, je l'ai déjà dit, une orthophoniste peut (et même devrait) poser un diagnostic. Le terme de diagnostic est même dans la nomenclature officielle du CR à la fin.
Evidemment il faut avoir éliminé un trouble sensoriel, mental (avoir demandé un WISC à la psy scolaire) et avoir les fameux plus de 18 mois de retard avec la classe d'âge. J'en ai posé un récemment car tous les éléments concordaient et j'ai eu confirmation par le médecin sco que le QI était normal(je m'en doutais un peu car avec moi à l'ECOSSE =test de compréhension-il était OK). Une jolie dyslexie mixte avec confusions visuelles systématiques et aussi quasi toutes les sourdes et les sonores. Quand le cas est limpide je ne vois pas l'intérêt d'aller encombrer les centres de référence.

Alice nous sommes globalement d'accord, sauf sur ce point précis. Car il faut éliminer un trouble instrumental, il te faut donc un examen médical. Par ailleurs il faut également éliminer les pathologies psychiatriques, or, si un psychologue scolaire peut faire un bilan psychométrique, il ne peut faire un bilan psychologique de personnalité, donc si tu as seulement le bilan du psy scolaire tu ne peux exclure les pathologies psy. Le WISC est un bilan cognitif, non un bilan psychologique complet. Je suis d'accord, je l'ai déjà écrit, que le bilan de l'orthophoniste est l'élément le plus important mais il ne peut donc suffire sans l'avis d'un médecin et d'un clinicien et un le détail du parcours scolaire du gamin. Il ne me paraît donc pas suffisamment rigoureux que l'orthophoniste puisse poser un diagnostic ( qui par définition est un avis médical ). Tu n'ignores pas que certains, peu nombreux j'en conviens, de tes collègues concluent à des dyslexies sans bilan psychométrique et clinique sur la seule foi de leur bilan. C'est un cas de figure que j'ai rencontré plusieurs fois et qui me paraît dangereux et peu responsable.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Aliceinwonderland le Mer 6 Fév 2013 - 15:21
En même temps légalement on est censé le faire puisque c'est dans l'architecture rédactionnelle officielle du bilan. Après bien sûr on est censé avoir vérifié l'absence de trouble perceptif, le bilan psy, avoir échangé avec l'école et le médecin mais ça ne me paraît pas absurde qu'on en établisse un.

Après dans la pratique il y a toujours des choses bizarres ; j'ai eu dans les mains des bilans de collègues sans aucun test étalonné ou des diagnostics de dyslexie avant le CE1 ce qui est impossible, mais en centre référent j'ai parfois trouvé aussi qu'ils prenaient peu en compte la dimension psy et faisaient des diag rapides en se fondant surtout sur les chiffres sans prendre en compte la spécificité des erreurs. Mais ça dépend peut-être des équipes. Ne pas oublier que ce n'est pas une science exacte de toutes façons. ce qui d'ailleurs est un argument pour dire aux profs de ne pas se faire trop casser les pieds.

Le médecin voulait mon avis mais penchait pour une dyslexie car elle lui avait fait passer des épreuves à elle et avait repéré les erreurs visuelles. Je pense que si j'avais raté quelque chose elle me l'aurait dit. Elle m'a appelée pour l'équipe éducative, elle le suit depuis la maternelle je pense qu'elle a dû l'examiner plusieurs fois.

Au vu des symptômes je ne vois vraiment pas comment j'aurais pu me tromper et si jamais il y a autre chose c'est bien corrélé à une dyslexie.

Et pourtant je fais souvent un diagnostic différentiel et suis extrêmement prudente dans mes conclusions, orientant souvent vers les centres et psys scolaires (qui sont débordés donc il faut quand même faire un tri et avoir des priorités).

Et je le répète, légalement on est censé le faire donc je ne vois pas comment tu peux ne pas être d'accord (enfin si tu peux déplorer le manque de rigueur de certains) mais c'est un fait que ça fait partie des compétences qu'on exige de nous. je voulais avant tout souligner que l'affirmation de Mousse était inexacte.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Mer 6 Fév 2013 - 17:09
Mais je ne râle pas contre toi hein, ni contre les orthophonistes ! Very Happy je précise juste qu'à mes yeux, trop de diagnostics sont établis de manière peu rigoureuse. Je précise que j'ai rencontré plus de médecins ( et d'internes ) qui ignorent ce qu'est la dyslexie que de gens au point.

Je ne reviens pas non plus sur le manque de moyens, de places, les délais tout ça, on est malheureusement tous d'accord.

Pour être précis je considère que clairement l'aspect psychique est souvent, pas toujours, mais souvent sous-estimé voire pas évalué du tout. Or, tu dois avoir toi aussi des cas de gamin qui, par exemple, commettent des inversions de lettres ou écrivent en miroir en raison de problèmes de repérage des places dans la famille. C'est cela qui me fait râler. Quand tu lis les compte-rendus de certains collègues de collège sur ce forum on se retrouve avec des classe avec 30 % de dyslexiques en sixième ( V.Marchais évoquait même une classe à 40 % ) tu sais comme moi que c'est tout bonnement impossible. Il y a bien un problème dans les diagnostics. L'OMS chiffre la dyslexie à 8-10 %. Colette Ouzilou à 1-2 % de la population scolaire. Pour ma part je me garde d'avancer un chiffre avec certitude. Mais sur une soixante d'adolescents vus en bilans, pourtant tous orientés vers moi en raison de difficultés scolaires, j'ai eu trois cas dont j'étais sûr. Soit 5 % sur un échantillon pourtant déjà "pré-sélectionné" pour des difficultés scolaires. Alors certes 60 cas ce n'est pas un échantillon statistiquement significatif, mais quand j'entends que certains CDE sur la foi de PAI signés par des médecins scolaires qui n'ont pas vus les gosses signent des diagnostics sur la seule foi du bilan orthophonique et que ça donne des classes avec 30 ou 40 % de "dyslexiques", ben oui, je ne suis pas d'accord et je râle.

Et désolé pour le coup si je te vexe mais je ne trouve pas normal que l'orthophoniste puisse poser ce diagnostic, de même que je ne trouverai pas normal qu'un instit spécialisé puisse le faire. Ce n'est pas un jugement de valeur contre une profession, c'est une question de rigueur scientifique et éthique. Et pourtant j'adore les orthophonistes, vraiment. I love you

_________________
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Mer 6 Fév 2013 - 17:57
@Ronin a écrit:Mais je ne râle pas contre toi hein, ni contre les orthophonistes ! Very Happy je précise juste qu'à mes yeux, trop de diagnostics sont établis de manière peu rigoureuse. Je précise que j'ai rencontré plus de médecins ( et d'internes ) qui ignorent ce qu'est la dyslexie que de gens au point.

Je ne reviens pas non plus sur le manque de moyens, de places, les délais tout ça, on est malheureusement tous d'accord.

Pour être précis je considère que clairement l'aspect psychique est souvent, pas toujours, mais souvent sous-estimé voire pas évalué du tout. Or, tu dois avoir toi aussi des cas de gamin qui, par exemple, commettent des inversions de lettres ou écrivent en miroir en raison de problèmes de repérage des places dans la famille. C'est cela qui me fait râler. Quand tu lis les compte-rendus de certains collègues de collège sur ce forum on se retrouve avec des classe avec 30 % de dyslexiques en sixième ( V.Marchais évoquait même une classe à 40 % ) tu sais comme moi que c'est tout bonnement impossible. Il y a bien un problème dans les diagnostics. L'OMS chiffre la dyslexie à 8-10 %. Colette Ouzilou à 1-2 % de la population scolaire. Pour ma part je me garde d'avancer un chiffre avec certitude. Mais sur une soixante d'adolescents vus en bilans, pourtant tous orientés vers moi en raison de difficultés scolaires, j'ai eu trois cas dont j'étais sûr. Soit 5 % sur un échantillon pourtant déjà "pré-sélectionné" pour des difficultés scolaires. Alors certes 60 cas ce n'est pas un échantillon statistiquement significatif, mais quand j'entends que certains CDE sur la foi de PAI signés par des médecins scolaires qui n'ont pas vus les gosses signent des diagnostics sur la seule foi du bilan orthophonique et que ça donne des classes avec 30 ou 40 % de "dyslexiques", ben oui, je ne suis pas d'accord et je râle.

Et désolé pour le coup si je te vexe mais je ne trouve pas normal que l'orthophoniste puisse poser ce diagnostic, de même que je ne trouverai pas normal qu'un instit spécialisé puisse le faire. Ce n'est pas un jugement de valeur contre une profession, c'est une question de rigueur scientifique et éthique. Et pourtant j'adore les orthophonistes, vraiment. I love you

veneration veneration veneration

Mon petit-fils a eu un diagnostic de dyslexie fait en CM2, par une orthophoniste.
Déjà (je te pose la question) je pense que l'évaluation des écarts-type n'est pas la même si on a 11 ans 10 mois ou 9 ans 10 mois (qui était l'âge de mon petit-fils : l'orthophoniste s'est trompée de 2 ans)
En moyenne section, "il avait des erreurs de parole" Sad il zozotait et chuintait, disant "Chean" pour "Jean", ce qui est fréquent chez les petits enfants )
"L'apprentissage de la lecture en CP est décrit ayant été difficile" : avec Justine et compagnie, "le moins de syllabation possible", avait dit la maîtresse, je ne vois pas comment il aurait pu en être autrement.
D'autre part, il n'a pas appris à écrire en primaire, malgré les objurgations de sa maîtresse de CE1 ("Soigne ton écriture", sur les photocopies de la non-méthode "Le faunographe", que la maîtresse leur donnait, sans lignage, sans place pour ce qu'ils devaient écrire) : on ne peut exiger des enfants qu'ils sachent ce qu'on ne leur a pas enseigné. Le cerveau n'est pas programmé pour décoder, ni pour écrire. L'enseignement du décodage et de l'écriture simultané est une condition sine qua non.
"La lecture de mots irréguliers (L2MA) est également difficile et entraîne des fautes de régularisations(- 3 ET ) révélant la faiblesse de la voie directe"
"L'épreuved'identification du mot écrit (LMC - R )" etc;

Comme tous les enfants n'ayant fait que du global depuis la MS ( MS + GS + CP + CE1, ça commence à faire, pour mon petit-fils, le pauvre) il faisait des erreurs de lexicalisations, de substitutions b/d, p/b, les graphies complexes, mais surtout "une majorité d'erreurs de type linguistique".
"En conclusion, J.présente des troubles d'acquisition du langage écrit de type dyslexie dysorthographie, avec une lenteur lexique importante et une atteinte de l'orthographe sur son versant grammatical et d'usage. Le niveau de compréhension écrite, hors contrainte temporelle, est adapté".

J'ai mis en gras ce qui me paraît "inapproprié" dans le diagnostic de dyslexie. Je m'inscris en faux contre le fait qu'on puisse lire des mots par "la voie directe", et qu'on puisse "identifier" un mot écrit.
Contenu sponsorisé

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum