Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
*Kati*
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par *Kati* le Dim 3 Fév 2013 - 10:41
@roxanne a écrit:En 6° j'avais un gamin dyslexique, vraiment, inversion des lettres, complétement éteint en cours..Je le retrouve en 4 : sa graphie est bonne, moins d'inversions .Certes, il y a beaucoup de fautes, mais finalement pas tellement plus que la plupart des autres.En conseil, l'adjointe nous ordonne de faire des A3 et tout un tas de trucs absolument obligatoires.Entre temps, contrôle basique conjugaison, il a 12, note honorable surtout au regard de la moyenne de la classe.Je vois la maman en réunion parents-profs la semaine suivante, elle m'explique qu'il voit l'ortho toutes les semaines et il ne fait que de la conjugaison et de l'orthographe et qu'il n'a absolument pas besoin de 3 ou trucs comme ça .Je ne fais pas de cet exemple une vérité mais ça me semble plutôt encourageant et les orthophonistes font aussi du boulot.

@Une passante a écrit:merci Roxanne ! je crois que le problème vient exactement de là : des élèves sont diagnostiqués comme dyslexiques, font 2-3 séances d'orthophonie pour pauser le diagnostic et mettre en place le PAI et ensuite bénéficient d'une clémence institutionnelle.
Alors qu'il faudrait, une fois le diagnostic posé, qu'il y ait un véritable suivi de spécialiste pour les aider à progresser !
Parce que repérer un problème juste pour dire qu'il existe et n'y rien changer, c'est stupide et pénalisant pour la suite de la vie de l'élève : son futur employeur n'en aura sans doute rien à faire de sa dyslexie et lui demandera de savoir écrire correctement !
Voilà! Et j'ajouterai: "il faut que l'orthophoniste soit compétent(e) et honnête"!

ML il faut savoir que nous, enseignants, ne pouvons que rendre moins pénible la vie des "vrais" dyslexiques (désolée de rebondir sur ce point, les modos, mais c'est la clé du problème). DC t'avait donné aussi une réponse cohérente. Se mettre en contact avec l'ortho qui suit l'élève, moi j'aime bien (ok, je suis en primaire, c'est peut-être plus facile mais ça éclaire bien des choses ce genre de discussion).

Et puis, il faut aussi savoir que si un enfant est vrai dyslexique il y a un pourcentage énorme de "chances" qu'un parent le soit aussi et les enfants de la fratrie aussi! C'est pas de la blague! et une vraie souffrance! car pour garder (un peu) la tête hors de l'eau, il leur faut fournir des efforts surhumains!

Je disais qu'on avait à leur rendre "la vie moins pénible", ce n'est pas leur mâcher le travail et leur éviter tout effort! Mais une "vraie orthophoniste" pourrait mieux répondre (concrètement) ici...
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Dim 3 Fév 2013 - 11:19
Cripure a écrit:
@iphigénie a écrit:Pas forcément: j'ai eu une élève dyslexique en BTS qui a trouvé son emploi grâce à cela, en arrangeant son employeur au titre du quota "employeurs handicapés" alors que son handicap est tout à fait mineur dans son emploi
Sinon pour parler des choses sérieuses, bien sûr que les orthophonistes font du bon boulot: j'ai vu dans un autre domaine travailler ma mère après son aphasie: ça rend très modeste sur l'efficacité des leçons d'orthographe pour corriger une dyslexie: c'est du bricolage pour les vrais dys-
Par contre Cripure a raison de souligner un très gros problème: les faux dys- Chez nous il y en a au moins trois par classe et je ne peux m'empêcher de penser que c'est anormal et qu'il doit y avoir une explication locale...Et ceux-là, rien ne les aide moins que de les considérer comme des dys-.
Merci, Iphigénie.Je suis fils d'aphasique, je vois comment travaille un orthophoniste avec quelqu'un qui a réellement des séquelles cérébrales observables, mesurables. Ca n'a rien à voir avec la brochette de glandeurs qui pond les travaux ineptes que ML nous a montrés. La vraie dyslexie n'a jamais empêché qu'on se relût pour accorder des verbes, ni qu'on considérât comme primordial et donc qu'on prît le temps de former des phrases. Les vrais dys sont en proportion identique depuis des décennies, ils ne posent pas de problèmes. C'est un non-sujet. En revanche, les victimes d'un apprentissage inepte de l'écriture et de la lecture sont légion, et l'on se demande pourquoi les fédérations de parents, si éloquentes sur le poids des cartables, n'ont jamais entrepris de faire peser ce handicap devant un tribunal, avec le ministère pour accusé principal.
Evidemment, c'est plus simple de penser qu'un A3 résoudra tout, et un joli PAI.

yesyes yesyes veneration veneration

Relisez les copies de troisième de LuigiB, et ce qu'il dit sur la dégradation de l'enseignement du français.
TOUS ses élèves de troisième seraient dyslexiques, sauf peut-être un ou deux.
La "dyslexie" est en croissance exponentielle. Pourquoi nier la réalité ?
L'utilisation des méthodes qui induisent la "dyslexie" est en croissance exponentielle. Pourquoi le nier ?
Ce serait intéressant de faire la recension des "dyslexiques" des instituteurs, enseignants en collège ou en lycée, ou les plaintes de quelques parents de ce forum.
J'ouvre le ban : ma fille, institutrice en CE2, en a douze. (Peut-être qu' "Abracadalire " y est pour quelque chose ???)
Moi, en aide au devoir j'en ai trois. (Dont un, en CE2, suivi par une orthophoniste...sans aucun résultat.)
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Dim 3 Fév 2013 - 11:23
Quand allez-vous faire la différence entre dyslexie et difficultés en lecture ? aucune méthode ne peut induire la dyslexie, la dyslexie n'est pas un virus transmissible !!!

_________________
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Dim 3 Fév 2013 - 11:24
Sur le fil Alphabétique, syllabique, je tombe là-dessus :

Volubilys a écrit:

Enfin là, c'est catastrophique, seulement 3 lecteurs en janvier sur 8 CE1. Les CP n'ont quasiment pas compris la combinatoire (en dictée de syllabes, plusieurs écrivaient des lettres au hasard.)

Donc, elle aurait 5 dys ???
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Dim 3 Fév 2013 - 11:28
@Ronin a écrit:Quand allez-vous faire la différence entre dyslexie et difficultés en lecture ? aucune méthode ne peut induire la dyslexie, la dyslexie n'est pas un virus transmissible !!!

Bon, je laisse, on ne sait pas encore, en France, faire le diagnostic de la vraie dyslexie : quand les chiffres varient de 3 à 10 selon les individus ou les organismes (OMS, APEDYS, CORIDYS, INSERM, pour n'en citer que quelques-uns) il y a de quoi se peser des questions.

pingouin pingouin pingouin pingouin
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 11:30
@adelaideaugusta a écrit:Sur le fil Alphabétique, syllabique, je tombe là-dessus :

Volubilys a écrit:

Enfin là, c'est catastrophique, seulement 3 lecteurs en janvier sur 8 CE1. Les CP n'ont quasiment pas compris la combinatoire (en dictée de syllabes, plusieurs écrivaient des lettres au hasard.)

Donc, elle aurait 5 dys ???
Dans mon CP d'école de quartier 71/72, 23 lecteurs à Noël sur 25...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 11:31
@Ronin a écrit:Quand allez-vous faire la différence entre dyslexie et difficultés en lecture ? aucune méthode ne peut induire la dyslexie, la dyslexie n'est pas un virus transmissible !!!
Pourtant, elle est plus redoutable que la grippe : chaque année davantage, depuis que les parents participent à son diagnostic Very Happy
avatar
Douglas Colvin
Neoprof expérimenté

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Douglas Colvin le Dim 3 Fév 2013 - 11:33
Le fond du problème est bien là.

L'épidémie de dyslexie semble s'aggraver d'année en année et nous sommes au milieu.

Donc concrètement, on fait quoi ?
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par doublecasquette le Dim 3 Fév 2013 - 11:43
@Douglas Colvin a écrit:Le fond du problème est bien là.

L'épidémie de dyslexie semble s'aggraver d'année en année et nous sommes au milieu.

Donc concrètement, on fait quoi ?

On hurle à la réunion CM2/6° pour obtenir que les collègues de CM2 apprennent à leurs collègues de GS et de CP qu'il existe des méthodes d'apprentissage de l'écriture et de la lecture qui font d'elles-mêmes le tri entre les quelques très rares vrais dyslexiques et tous ces gamins qui apprendront à lire et à écrire facilement avec des méthodes plus logiques.
Ensuite, on hurle pour qu'on laisse du temps au temps et que nos élèves aient à nouveau 26 ou 27 heures de classe par semaine.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 11:46
@doublecasquette a écrit:
@Douglas Colvin a écrit:Le fond du problème est bien là.

L'épidémie de dyslexie semble s'aggraver d'année en année et nous sommes au milieu.

Donc concrètement, on fait quoi ?

On hurle à la réunion CM2/6° pour obtenir que les collègues de CM2 apprennent à leurs collègues de GS et de CP qu'il existe des méthodes d'apprentissage de l'écriture et de la lecture qui font d'elles-mêmes le tri entre les quelques très rares vrais dyslexiques et tous ces gamins qui apprendront à lire et à écrire facilement avec des méthodes plus logiques.
Ensuite, on hurle pour qu'on laisse du temps au temps et que nos élèves aient à nouveau 26 ou 27 heures de classe par semaine.
Ca, ça me plait Razz
Plus que de faire des A3 Rolling Eyes
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Dim 3 Fév 2013 - 11:48
@adelaideaugusta a écrit:
@Ronin a écrit:Quand allez-vous faire la différence entre dyslexie et difficultés en lecture ? aucune méthode ne peut induire la dyslexie, la dyslexie n'est pas un virus transmissible !!!

Bon, je laisse, on ne sait pas encore, en France, faire le diagnostic de la vraie dyslexie : quand les chiffres varient de 3 à 10 selon les individus ou les organismes (OMS, APEDYS, CORIDYS, INSERM, pour n'en citer que quelques-uns) il y a de quoi se peser des questions.

pingouin pingouin pingouin pingouin

Vous savez très bien que l'on sait la diagnostiquer correctement. Le problème est qu'un diagnostic effectué dans les règles de l'art prend beaucoup de temps et coûte cher. Et donc les vrais diagnostics sont rares. Maintenant qu'il y ait des méthodes de lecture nuisibles, nous sommes bien d'accord, que des parents abusent et que des médecins scolaires signent des PAI à la va-vite que les enseignants ne peuvent pas suivre nous sommes d'accord également.

Mais arrêtez de dire que cela n'existe pas. Les bilans nécessaires ont été détaillé un paquet de fois, pareil pour les outils de remédiation, pour les ouvrages de référence. Ce que vous dites est faux et insultant pour les professionnels et les gamins.

_________________
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Dim 3 Fév 2013 - 11:55
@doublecasquette a écrit:
@Douglas Colvin a écrit:Le fond du problème est bien là.

L'épidémie de dyslexie semble s'aggraver d'année en année et nous sommes au milieu.

Donc concrètement, on fait quoi ?

On hurle à la réunion CM2/6° pour obtenir que les collègues de CM2 apprennent à leurs collègues de GS et de CP qu'il existe des méthodes d'apprentissage de l'écriture et de la lecture qui font d'elles-mêmes le tri entre les quelques très rares vrais dyslexiques et tous ces gamins qui apprendront à lire et à écrire facilement avec des méthodes plus logiques.
Ensuite, on hurle pour qu'on laisse du temps au temps et que nos élèves aient à nouveau 26 ou 27 heures de classe par semaine.

yesyes yesyes veneration veneration
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Iphigénie le Dim 3 Fév 2013 - 12:00
veneration veneration
Une DC dans chaque district et plus besoin de refonder quoi que ce soit.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par dandelion le Dim 3 Fév 2013 - 12:06
Militons pour le clonage de DC veneration
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Dim 3 Fév 2013 - 12:10
@Gryphe a écrit:
1/ La deforestation continue en Amazonie continue pour agrandir les elevages (betalle) et les cultivation
2/ ça sapel lagricultur vivrier et lagricultur sur brulis
3/ la deforestation d'une des plus grande foret du monde ce qui produi becoup de gaz a efet de ser
Je vois un élève qui maîtrise mal l'orthographe, mais je ne vois pas où est la dyslexie.
Je vois des choses positives, aussi : le découpage des mots est presque bon, il y a une certaine rigueur (numérotation des questions, majuscule à Amazonie, utilisation des parenthèses, on comprend parfaitement le texte qui est écrit (malgré les 28 fautes que je repère)).

Conclusion 1 : il y a pire, il ne faut pas désespérer.
Conclusion 2 : revenons à des horaires décents pour la maîtrise de la langue en primaire, ainsi qu'à des méthodes efficaces d'apprentissage de l'écriture.

ML, je précise que je n'y connais rien. lol!

Tu n'y connais peut-être rien, mais dans ce cas, tu as une intuition géniale ! veneration veneration
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par adelaideaugusta le Dim 3 Fév 2013 - 12:26
@Plouf !!! a écrit:Site internet d’informations et de ressources sur la dyslexie-dysorthographie à l’usage des enseignants.

https://sites.google.com/site/dixsurdys/home

Ne perdez pas votre temps sur ce site :
quand je lis cela :

"Ce site internet d’information et de ressources sur la dyslexie-dysorthographie à l’usage des enseignants a été créé en 2011 dans le cadre de notre mémoire de fin d’études, dirigé par Dominique Crunelle, orthophoniste et docteur en Sciences de l'Education.
Il a été récompensé d'une deuxième place au Prix Bayer Shering Pharma.

Longtemps méconnue du corps enseignant, la dyslexie est devenue depuis quelques décennies un sujet d'actualité. Les enseignants ne peuvent plus l'ignorer car elle est bien présente dans leurs classes avec un effectif de 3 à 5% d' élèves dyslexiques âgés de 10 ans (INSERM 2007). Différentes associations ou instances officielles ont travaillé pour former et informer les professionnels. Cependant, les enseignants ont, de leur propre aveu, encore trop souvent l’impression de ne pas suffisamment connaître la dyslexie-dysorthographie, et ce, malgré les formations, brochures, plaquettes ou échanges avec divers professionnels. Ils peuvent se sentir démunis face à un élève en difficultés scolaires.
Face à cette problématique, il nous a semblé opportun d’axer notre travail sur deux points :
· faire connaître la dyslexie aux enseignants afin d’aider ces derniers à mieux cerner et comprendre les difficultés de leurs élèves,
· apporter des aides concrètes et simples à mettre en œuvre pour l’adaptation pédagogique et/ou la remédiation dès les classes de primaire."

avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Marie Laetitia le Dim 3 Fév 2013 - 12:45
@Ronin a écrit:Nous avons déjà eu de nombreuses discussions sur ce sujet, y compris sur les méthodes de détection, sur la bibliographie, sur les suivis, etc. Juste comme ça en passant, ML le bouquin de Michèle Mazeau ne te servira à rien, il est beaucoup plus branché neurologie et troubles spécifiques des apprentissages, c'est plus un livre pour les médecins et les pe spécialisés mais il ne te servira pas à grand chose pour ta question précise.

Merci, Ronin! J'aurais bien aimé un livre accessible qui explique le processus neurologique, bon, ça n'a pas l'air d'exister, tant pis...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Marie Laetitia le Dim 3 Fév 2013 - 12:45
@roxanne a écrit:En 6° j'avais un gamin dyslexique, vraiment, inversion des lettres, complétement éteint en cours..Je le retrouve en 4 : sa graphie est bonne, moins d'inversions .Certes, il y a beaucoup de fautes, mais finalement pas tellement plus que la plupart des autres.En conseil, l'adjointe nous ordonne de faire des A3 et tout un tas de trucs absolument obligatoires.Entre temps, contrôle basique conjugaison, il a 12, note honorable surtout au regard de la moyenne de la classe.Je vois la maman en réunion parents-profs la semaine suivante, elle m'explique qu'il voit l'ortho toutes les semaines et il ne fait que de la conjugaison et de l'orthographe et qu'il n'a absolument pas besoin de 3 ou trucs comme ça .Je ne fais pas de cet exemple une vérité mais ça me semble plutôt encourageant et les orthophonistes font aussi du boulot.

@*Kati* a écrit:

ML il faut savoir que nous, enseignants, ne pouvons que rendre moins pénible la vie des "vrais" dyslexiques (désolée de rebondir sur ce point, les modos, mais c'est la clé du problème). DC t'avait donné aussi une réponse cohérente. Se mettre en contact avec l'ortho qui suit l'élève, moi j'aime bien (ok, je suis en primaire, c'est peut-être plus facile mais ça éclaire bien des choses ce genre de discussion).
(...)

Je disais qu'on avait à leur rendre "la vie moins pénible", ce n'est pas leur mâcher le travail et leur éviter tout effort! Mais une "vraie orthophoniste" pourrait mieux répondre (concrètement) ici...

Non mais j'ai bien fait d'ouvrir ce fil, au moins j'ai appris que l'on pouvait entrer en contact avec les orthophonistes qui suivent les élèves en question. Avec le problème délicat du secret médical, je ne savais pas si c'était possible. Je vais commencer par ça. Et puis prendre l'élève en question en lui demandant de recopier son texte sans fautes, pour faire une expérience. Il aime bien venir me voir pour débiter des bêtises (il a un humour qui me fait bcp rire, quand il vient après la fin du cours sérieux comme un pape, c'est pour me sortir une énormité, forme d'humour très rare chez les mômes de son âge... Very Happy )

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Marie Laetitia le Dim 3 Fév 2013 - 12:51
@adelaideaugusta a écrit:
@Plouf !!! a écrit:Site internet d’informations et de ressources sur la dyslexie-dysorthographie à l’usage des enseignants.

https://sites.google.com/site/dixsurdys/home

Ne perdez pas votre temps sur ce site :
quand je lis cela :

"Ce site internet d’information et de ressources sur la dyslexie-dysorthographie à l’usage des enseignants a été créé en 2011 dans le cadre de notre mémoire de fin d’études, dirigé par Dominique Crunelle, orthophoniste et docteur en Sciences de l'Education.


Il faut quand même rester raisonnable ! Ce n'est pas parce que l'on est diplômé de sc de l'éduc que l'on est à brûler !

Hé! J'ai enseigné en sc de l'éduc, ça y est, mon compte est bon? (bon en vrai j'ai enseigné l'histoire, ça compte ou pas?)




_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 14:09
@doublecasquette a écrit:
@Douglas Colvin a écrit:Le fond du problème est bien là.

L'épidémie de dyslexie semble s'aggraver d'année en année et nous sommes au milieu.

Donc concrètement, on fait quoi ?

On hurle à la réunion CM2/6° pour obtenir que les collègues de CM2 apprennent à leurs collègues de GS et de CP qu'il existe des méthodes d'apprentissage de l'écriture et de la lecture qui font d'elles-mêmes le tri entre les quelques très rares vrais dyslexiques et tous ces gamins qui apprendront à lire et à écrire facilement avec des méthodes plus logiques.
Ensuite, on hurle pour qu'on laisse du temps au temps et que nos élèves aient à nouveau 26 ou 27 heures de classe par semaine.
Bravo veneration
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par User5899 le Dim 3 Fév 2013 - 14:11
@Ronin a écrit:Arrêtez de dire que cela n'existe pas. Les bilans nécessaires ont été détaillé un paquet de fois, pareil pour les outils de remédiation, pour les ouvrages de référence. Ce que vous dites est faux et insultant pour les professionnels et les gamins.
Je dirais plus sérieusement que ce qui est insultant pour les élèves et les professionnels est la masse des faux diagnostics.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Iphigénie le Dim 3 Fév 2013 - 14:26
et des fausses solutions comme cette présentation pseudo-scientifique du vide pédagogique: (la meilleure "aide" étant: "ne pas tenir compte de l'orthographe" et la plus efficace:"proposer des dictées fautives" et la plus innovante: la "pré-lecture" grâce au"brainstorming sur la page de couverture.) lol!
https://sites.google.com/site/dixsurdys/comment-aider-mon-eleve-dyslexique/aides-au-college-et-lycee-par-matiere/francais/conseils---fiche

c'est drôle mais comme ces activités se sont massivement pratiquées depuis 30 ans, le problème est donc résolu?
Non?...
Ah, bon!....
.....bizarre.


Dernière édition par iphigénie le Dim 3 Fév 2013 - 14:33, édité 1 fois
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Ronin le Dim 3 Fév 2013 - 14:32
Cripure a écrit:
@Ronin a écrit:Arrêtez de dire que cela n'existe pas. Les bilans nécessaires ont été détaillé un paquet de fois, pareil pour les outils de remédiation, pour les ouvrages de référence. Ce que vous dites est faux et insultant pour les professionnels et les gamins.
Je dirais plus sérieusement que ce qui est insultant pour les élèves et les professionnels est la masse des faux diagnostics.

Oui sauf que moi je parlais des remarques d'adelaidaauguste qui tourne en boucle sur le sujet, à un moment quand on ne sait pas de quoi on parle on arrête de raconter n'importe quoi.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Sapotille le Dim 3 Fév 2013 - 14:36
Mes statistiques à moi ne valent pas grand chose, mais 30 ans de CP ( à peu près 10 à 12 enfants chaque année puis CE1 et CE2 avec les CP) et Mico méthode syllabique par excellence : 1 dyslexique suivi de nombreuses années par une orthophoniste.
C'est un vrai de vrai, mais un bosseur acharné : il prépare en ce moment un BTS en alternance...
Il en bave au niveau scolaire, mais son employeur le soutient.

Pas non plus de dysorthographiques graves mais des tas de nunuches oui, comme partout ! Razz
phi
Expert spécialisé

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par phi le Dim 3 Fév 2013 - 14:41
Tiens, je voulais vous demander quelque chose... Une orthophoniste qui travaille avec les élèves de notre école leur conseille pour retenir l'orthographe des mots de les prononcer "phonétiquement" (en prononçant les lettres muettes donc, par exemple troissssssss ou plutôtttttttt ) ce que je me metS à faire en me disant que ça paraît logique... Mais elle conseille apparemment aussi de cacher le mot et de l'apprendre à l'endroit et à l'envers (donc de droite à gauche) alors que mon gros bon sens a tendance à penser que ça risque de les embrouiller encore plus... Qu'en pensez-vous?


Dernière édition par phi le Dim 3 Fév 2013 - 15:58, édité 1 fois
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Sapotille le Dim 3 Fév 2013 - 15:26
@Marie Laetitia a écrit:

Voici le texte écrit pendant un devoir par l'élève
1/ La deforestation continue en Amazonie continue pour agrandir les elevages (betalle) et les cultivation
2/ ça sapel lagricultur vivrier et lagricultur sur brulis
3/ la deforestation d'une des plus grande foret du monde ce qui produi becoup de gaz a efet de ser


Mais quelle est l'attitude du gamin ?

Acharné au travail, voulant réussir et y consacrant toute son énergie?

Ou bien s'en moque t-il royalement parce qu'on lui a dit que l'orthographe n'est pas importante ?
Contenu sponsorisé

Re: Dyslexie: je m'arrache les cheveux!

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum