La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Bee le Lun 4 Fév 2013 - 9:14

Bonjour,
j'ai parcouru les quelques fils sur Cyrano mais j'ai toutefois quelques questions concernant la langue dans Cyrano.

C'est la deuxième fois que j'étudie le texte avec des quatrièmes et cette année, j'ai décidé de lire de nombreux passages en classe au vu des difficultés exprimées par les élèves. Je dois passer beaucoup de temps à expliquer des passages. Au mieux, les rares élèves ayant compris reformulent le texte, au pire, je le fais. Malgré cela, je sens qu'ils ont plaisir à lire le texte en classe (et même d'écouter un camarade pratiquant le théâtre le faire). Avez-vous dû recourir aussi à cette lecture en classe?

Ma deuxième question (attention question d'ingénue confused !) concerne la versification en elle-même: dans la préparation des cours et même l'étude du texte, je ne sais comment prendre en compte cette donnée. J'élargis même cette question au théâtre en vers en général. Embarassed

Je comptais, pour Cyrano, préparer une séance sur la poésie dans l'oeuvre (le thème et les passages particulièrement bien fabriqués). Qu'en pensez-vous? N'est-ce pas trop difficile pour des quatrièmes?

Bee
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par cléo le Lun 4 Fév 2013 - 9:53

Ce serait effectivement dommage de ne pas lire le texte en classe (même si de fait tu ne peux pas tout lire).
Tu peux leur demander d'apprendre des passages par coeur.
Tu peux faire un rappel sur la versification, tu peux leur demander de choisir un passage particulièrement poétique à leurs yeux, de l'apprendre, d'expliquer leur choix. Tu peux aussi leur faire faire un petit travail d'écriture à la manière de...
Tu peux aussi t'appuyer sur le film de Rappeneau pour la compréhension globale des scènes (ou sur la dernière mise en sc de la cie fçse, vmt réussie).

cléo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Abraxas le Lun 4 Fév 2013 - 13:42

J'ai appris la pièce (tous les rôles, in extenso…) à partir de l'écoute de la version sur disque microsillons de Daniel Sorano (et je la sais encore). Certes, pas mal de mots m'échappaient. Mais quelle importance ?
Allez, le final, qui me met toujours les larmes aux yeux… Pour le plaisir :



Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Lefteris le Lun 4 Fév 2013 - 14:14

@Bee a écrit:Bonjour,
j'ai parcouru les quelques fils sur Cyrano mais j'ai toutefois quelques questions concernant la langue dans Cyrano.

C'est la deuxième fois que j'étudie le texte avec des quatrièmes et cette année, j'ai décidé de lire de nombreux passages en classe au vu des difficultés exprimées par les élèves. Je dois passer beaucoup de temps à expliquer des passages. Au mieux, les rares élèves ayant compris reformulent le texte, au pire, je le fais. Malgré cela, je sens qu'ils ont plaisir à lire le texte en classe (et même d'écouter un camarade pratiquant le théâtre le faire). Avez-vous dû recourir aussi à cette lecture en classe?

Ma deuxième question (attention question d'ingénue confused !) concerne la versification en elle-même: dans la préparation des cours et même l'étude du texte, je ne sais comment prendre en compte cette donnée. J'élargis même cette question au théâtre en vers en général. Embarassed

Je comptais, pour Cyrano, préparer une séance sur la poésie dans l'oeuvre (le thème et les passages particulièrement bien fabriqués). Qu'en pensez-vous? N'est-ce pas trop difficile pour des quatrièmes?
C'est une oeuvre très difficile, truffée de références. Je l'ai étudiée deux ou trois fois, mais c'était avec des troisièmes de très bon niveau, des artistes en plus (classes horaires aménagés). Impossible aujourd'hui avec les classes que nous avons. Le mieux, c'est de leur passer des extraits , notamment de la version avec Daniel Sorano, qui a été rééditée (sous la pression notamment de l’association "les Amis de Cyrano"). Avec ceux que j'ai actuellement
impossible. J'ai essayé avec des classes moins dures pourtant, de 4ème quand les programmes ont changé, aux premières images en noir et blanc, ça a été des hurlements, j'ai laissé tomber.
Ensuite, bien entendu ,la versification est intéressante, les formes poétiques employées. Et pourquoi pas des extraits de Cyrano dans une autres séquence, poésie lyrique par exemple ?
Ca c'est de la transversalité , du décloisonnement Laughing

Pour préparer, il n'y pas pas une seule manière, ça se saurait, mais tu peux par exemple prendre pour l'étude un petit classique avec extraits et questionnaires (j'avais pris le classique Hatier une année) , qui toucheront alternativement à la mise en scène, la versification, les registres , un peu d'histoire littéraire parce que pour comprendre les allusions (et même le personnage de Cyrano , personnage décalé , oscillant entre la commedia dell'arte et le tragique, qui utilise des formes poétiques désuète comme la ballade, le triolet...) tout en gardant quand même comme fil directeur l'histoire, le caractère, l'évolution des personnages . Il y a de quoi faire ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Amaliah le Lun 4 Fév 2013 - 17:03

Comme Lefteris, je faisais avant en 3° dans de bonnes classes. En 4° je trouve ça dur dur, à moins d'avoir une bonne classe.
Bon courage!

Merci Abraxas pour le lien!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Bee le Lun 4 Fév 2013 - 21:11

Merci pour vos réponses.

Abraxas, vous me confirmez l'idée que l'on peut être exigeant dans ce que l'on propose:vous semblez garder de beaux souvenirs de l'étude de l’œuvre et c'est ce que j'espère susciter chez mes élèves. Les lectures en classe leur ont plu, je vais tenter l'apprentissage des textes!

J'ai soigneusement choisi les textes et les ai accompagnés d'indications de mise en scène (ça avait bien marché avec des cinquièmes sur Les Fourberies de Scapin) Je vous dirai si ça a marché!

Pour les mises en scène, je souhaitais comparer différentes adaptations d'un moment précis (la mort de Cyrano par exemple). Je connais le film, je vais acquérir celles dont vous m'avez parlé Cleo et Lefteris. Comme un élève m'a prêté la mise en scène avec Daniel Sorano, je vais déjà voir celle-là.

Pour finir (et c'était en fait ma principale interrogation), je vais donc me documenter davantage sur les formes poétiques employées (la ballade, je la repère et nous l'étudions, toutefois, je veux voir les autres formes poétiques et faire ce cours sur Cyrano le poète, ça ferait un beau bilan je trouve ^^).

Bee
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Lefteris le Lun 4 Fév 2013 - 21:46

@Bee a écrit:Merci pour vos réponses.

Abraxas, vous me confirmez l'idée que l'on peut être exigeant dans ce que l'on propose:vous semblez garder de beaux souvenirs de l'étude de l’œuvre et c'est ce que j'espère susciter chez mes élèves. Les lectures en classe leur ont plu, je vais tenter l'apprentissage des textes!

J'ai soigneusement choisi les textes et les ai accompagnés d'indications de mise en scène (ça avait bien marché avec des cinquièmes sur Les Fourberies de Scapin) Je vous dirai si ça a marché!

Pour les mises en scène, je souhaitais comparer différentes adaptations d'un moment précis (la mort de Cyrano par exemple). Je connais le film, je vais acquérir celles dont vous m'avez parlé Cleo et Lefteris. Comme un élève m'a prêté la mise en scène avec Daniel Sorano, je vais déjà voir celle-là.

Pour finir (et c'était en fait ma principale interrogation), je vais donc me documenter davantage sur les formes poétiques employées (la ballade, je la repère et nous l'étudions, toutefois, je veux voir les autres formes poétiques et faire ce cours sur Cyrano le poète, ça ferait un beau bilan je trouve ^^).
Bon, rien que tes ambitions, ça dit que tu as une bonne classe. Si j'arrive à leur enseigner, entre deux apostrophes à travers la classe, une fiche d'exclusion, une négociation pour sortir ses affaires, ce qu'est un vers, ça sera beau:D , alors Cyrano, je l'oublie...

La meilleure version , c'est Sorano, selon moi. J'en ai une avec Belmondo , bof... le pathétique ne passe jamais, Bebel varie mal les registres. Depardieu, ça peut passer avec une classe faible pour leur faire connaître l'histoire, le film est en couleur, mais attention ! le texte est coupé , voire transformé par endroits. Celui de la comédie française, le plus récent, je l'ai trouvé plat, décevant. Il paraît qu'une version avec Weber en Cyrano est très bien, mais je n'ai jamais pu mettre la main dessus .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Abraxas le Mar 5 Fév 2013 - 3:00

Je confirme pour Weber, qui était grandiose. Et je confirme aussi que la pièce est introuvable.
Belmondo, j'étais carrément parti, et encore, j'avais patienté jusqu'au troisième acte. Et j'étais copain avec Hossein, qui avait fait / bâclé la mise en scène.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand

Message par Palombella Rossa le Mar 5 Fév 2013 - 4:17

@Abraxas a écrit:J'ai appris la pièce (tous les rôles, in extenso…) à partir de l'écoute de la version sur disque microsillons de Daniel Sorano (et je la sais encore). Certes, pas mal de mots m'échappaient. Mais quelle importance ?
Allez, le final, qui me met toujours les larmes aux yeux… Pour le plaisir :



Pour celles et ceux que ça intéresse, j'ai à vous proposer un corrigé de commentaire composé sur cette sublime et ultime scène (qui, moi aussi, me fait pleurer à tous les coups), de "Que diable allait-il faire dans cette galère" jusqu'au tomber de rideau. Me demander en MP.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum