Collège : absence de références culturelles des élèves

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par Li-Li le Sam 16 Fév 2013 - 10:25

Iphigénie je suis d'accord avec toi, pour la première, l'an dernier première année d'enseignement et on se rend compte que tout coexiste, car chacun peut effectivement faire entrer dans les O/E beaucoup de choses.
Au collège, cette année je suis confrontée à la lourdeur des programmes de litté et de grammaire. Comment enseigner l'ensemble?
Si on veut leur donner des bases de connaissances on ne peut faire du saupoudrage.
Ce qui est affolant comme dit plus haut ce n'est pas qu'ils aient une culture de leur âge, mais qu'ils ne sortent absolument pas de certaines idioties.
Quand je vois après 15 jours sans télé que ce qui fait parler les chaines c'est la nouvelle danse après la folie coréenne, et bien j'ai peur.
Enfants avec mes frères et pas d'un milieu aisé, on lisait les yeux de la découverte, ma mère nous avait abonné à science et vie junior, on allait au cinéma, à la bibliothèque. Ce qui leur manque c'est la curiosité de la connaissance et des découvertes.

Li-Li
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par caribouc le Sam 16 Fév 2013 - 10:35

@Li-Li a écrit:Ce qui leur manque c'est la curiosité de la connaissance et des découvertes.
Ah ça, ils n'ont pas faim, c'est sûr... et c'est triste.

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par ysabel le Sam 16 Fév 2013 - 12:58

@iphigénie a écrit:Comme décidément mes oraux de bac blanc m'inspirent beaucoup, je pointe un autre phénomène: l'extrême disparité dans l'interprétation des programmes: si je regarde à l'échelle de mon lycée, les élèves qui en sortiront fin première ne partagent absolument pas les mêmes bases culturelles.Je ne sais pas s'il y a le même phénomène en collège.
En lycée l'absence de tout manuel (parce que tous indigents ou problématiques par leur présentation) en particulier en première et la pratique des groupements de textes aboutissent à un amas informe de photocopies plus ou moins soignées, toutes époques confondues, et l'étendue extrême des "objets d'études" donnent des travaux extrêmement différents d'une classe à l'autre:
donc, non pas de référence culturelle commune.
L'incitation d'autre part à "l'intervention extérieure" font que certaines classes ont pour étude du roman ou de la poésie l'immortel ouvrage de l'auteur local au détriment des classiques.Les éditeurs eux-mêmes vont beaucoup dans la direction des inédits ou des "petits ouvrages" qui "sortent du "classique"( mot devenu quasiment injurieux): le Balzac de Pierre Grassou plutôt que du Père Goriot par exemple.
Eveil à la culture contemporaine ou transmission des "bases" culturelles: ce sont deux postures extrêmement tranchées selon les enseignants et qui participent au brouillage des cartes.
Pour moi, c'est un très gros problème sur lequel il conviendrait de se pencher.

C'est pour cette raison que je trouve le programme de 2de très bien. Les programmes de 1ère auraient dû être sur le même modèle.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par ladyantilles le Sam 23 Mar 2013 - 1:37

@doubledecker a écrit:

la question sincère que je me pose c'est : "et nous à leur âge étions-nous vraiment tellement différents?". Je pense que nous sommes parfois bien pessimistes. J'ai une classe de 4è segpa, en novembre on a parlé des élections US. J'ai commencé par leur demander s'il savait ce qui allait se passer aux etats unis, 3 m'ont parlé des élections, ils ont pu me citer obama.
Malheureusement, oui. Lorsque j 'etais au college (j'ai 31 ans), je connaissais des chanteurs, acteurs, artistes etc qui dataient des decennies anterieures grace a ma mere et j'etais curieuse aussi culturellement . Beaucoup de jeunes parents n'incitent pas leurs enfants a se cultiver, a connaitre autre chose. L'orthographe , la conjugaison se sont aussi degradees, beaucoup de collegiens , lyceens font des dissertations sans aucune ponctuation.Les eleves qui ont une culture generale et qui s'expriment tres bien en francais sont une denree rare. Cela me fait beaucoup de peine...
ps: mon clavier est qwerty Smile

ladyantilles
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par A.vanWorden le Sam 23 Mar 2013 - 13:15

@doubledecker a écrit:la question sincère que je me pose c'est : "et nous à leur âge étions-nous vraiment tellement différents?". Je pense que nous sommes parfois bien pessimistes. J'ai une classe de 4è segpa, en novembre on a parlé des élections US. J'ai commencé par leur demander s'il savait ce qui allait se passer aux etats unis, 3 m'ont parlé des élections, ils ont pu me citer obama.
TROIS élèves sur une classe de 4e (bon, segpa, d'accord, mais quand même) qui sont capables de mentionner le nom du président de la première puissance (militaire, économique, culturelle...) mondiale, c'est une raison de se réjouir ?? Shocked On ne parle pas de donner le nom du président du Mali ou du premier ministre japonais, là ! "À leur âge", puisque c'est la question, je ne prétends pas que j'aurais pu commenter en détails un programme politique, mais au moins je regardais Les Guignols de l'info... c'était déjà ça... et je n'étais pas le seul dans ma classe...

@Li-Li a écrit:Ce qui est affolant comme dit plus haut ce n'est pas qu'ils aient une culture de leur âge, mais qu'ils ne sortent absolument pas de certaines idioties. [...] Ce qui leur manque c'est la curiosité de la connaissance et des découvertes.
Tout à fait d'accord.

J'aime à dire que la CUltuRE commence avec beaucoup de CUriosité et se perpétue avec un peu de mémoiRE (dès que j'ai compris à quoi sert le -ltu- au milieu, je fais signe).

On nous bassine avec l'idée que si, "avant", le professeur était la source unique du savoir qu'il dispensait, magistral et rayonnant, à ses élèves, maintenant nous ne sommes plus qu'une source d'info parmi d'autres, qu'il ne s'agirait plus ou presque que de leur apprendre à les organiser... Mais s'il est vrai que l'accès à la culture n'a jamais sans doute été aussi simple qu'aujourd'hui -- qu'entre Internet, les chaînes de télé, le réseau des médiathèques, on peut en quelques instants, et même depuis le fin fond d'un village, accéder facilement aussi bien à un opéra composé des siècles plus tôt qu'à la vie quotidienne dans des coins de la planète où on ne mettra jamais les pieds --, reste que cela suppose une démarche de recherche active et qu'elle ne se crée pas toute seule... voire qu'elle ne se crée pas du tout...! Rolling Eyes Et ses fameuses nouvelles sources de savoirs "concurrentes" se résument le plus souvent à Facebook, aux clips des chanteurs à la mode sur Youtube, et bien content encore s'ils connaissent Wikipedia -- pour l'imprimer (sans le lire) quand on leur demande un exposé.

Je crains néanmoins un problème plus profond. Que la curiosité ne soit pas "naturelle" chez 99% de nos élèves, ça peut se comprendre. Mais il y a une apathie généralisée pour tout ce qui n'est pas "leurs références", qui ne se limite pas au manque de curiosité, c'est-à-dire à ne pas aller chercher des choses qui leur sont étrangères : même quand on les leur apporte, la plupart d'entre eux restent le plus souvent sans réaction.

Du moment qu'ils ne connaissent pas ou ne comprennent pas quelque chose, c'est que ça ne peut pas / doit pas avoir d'intérêt. No

Et là, l'enjeu, j'incline à penser que ce n'est pas seulement le manque de références culturelles, ni même l'accès à des choses plus riches, complexes et nourrissantes pour l'esprit qu'une chanson de Justin Bieber ; c'est aussi la faculté à se représenter (voire, pour commencer, à admettre) la possibilité d'autres modes de pensée, d'autres systèmes de valeurs, d'autres types de discours que les leurs. Ce qui peut avoir quelques conséquences au quotidien potentiellement plus néfastes -- pour eux, et pour les autres -- que le fait qu'ils n'ouvriront jamais tel ou tel livre ou ne verront pas tel ou tel film. Neutral

(Mais soyons justes : ça ne concerne pas que les élèves...)


@iphigénie a écrit:Eveil à la culture contemporaine ou transmission des "bases" culturelles: ce sont deux postures extrêmement tranchées selon les enseignants et qui participent au brouillage des cartes.
Mais pourquoi les séparer ? L'un de nos rôles en tant qu'enseignants n'est-il pas justement de dévoiler des passerelles entre la (ou les) culture(s) "passée(s)" et celles d'aujourd'hui ? Si nous ne sommes que les gardiens d'une tour d'ivoire reculée, aussi belle soit-elle, il ne faut pas s'étonner de ne pas attirer beaucoup de visiteurs. humhum

_________________

A.vanWorden
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par Iphigénie le Sam 23 Mar 2013 - 14:05

c'est aussi la faculté à se représenter (voire, pour commencer, à admettre) la possibilité d'autres modes de pensée, d'autres systèmes de valeurs, d'autres types de discours que les leurs.
le coeur du problème!
Mais je crois que justement, cette attitude leur est , elle aussi, apprise: par un discours ambiant, particulièrement dans l'EN d'ailleurs, qui prétend qu'en dehors de l'actuel et du vécu rien n'est possible.
Il y a longtemps que je n'ai plus de sixièmes, mais ils étaient émerveillés par la découverte des pyramides et je me souviens d'avoir travaillé le Roman de la Momie que je n'oserais même plus proposer en première aujourd'hui, dans une ambiance de passion et de bonheur chez les petits sixièmes.
Le problème c'est que les élèves sont éduqués aujourd'hui dans l'idée que seul le présent est intéressant et en même en littérature que seule la recherche de soi est importante!(je dis cela parce que c'est la seule fonction qu'ils trouvent à la littérature dans une dissertation que je sis en train de corriger. La mode des rencontres d'auteurs n'est d'ailleurs pas pour peu dans ce phénomène, et dans son côté destructeur surtout lorsqu'on est en province éloignée et que du coup le statut d'"auteur" est habité par des personnalités plus ou moins fades, réduisant la littérature à une parole orale pas toujours efficiente...
Nous sommes dans une mode narcissique: ce n'est pas un fait objectif, ce n'est pas une nécessité, c'est un contexte tout aussi culturel qu'un autre, mais pas plus en tout cas!
Bon et ce n'est pas le plan numérique et les P.E.T. qui vont arranger ça Crying or Very sad

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par thrasybule le Sam 23 Mar 2013 - 14:11

@iphigénie a écrit:
c'est aussi la faculté à se représenter (voire, pour commencer, à admettre) la possibilité d'autres modes de pensée, d'autres systèmes de valeurs, d'autres types de discours que les leurs.
le coeur du problème!
Mais je crois que justement, cette attitude leur est , elle aussi, apprise: par un discours ambiant, particulièrement dans l'EN d'ailleurs, qui prétend qu'en dehors de l'actuel et du vécu rien n'est possible.
Il y a longtemps que je n'ai plus de sixièmes, mais ils étaient émerveillés par la découverte des pyramides et je me souviens d'avoir travaillé le Roman de la Momie que je n'oserais même plus proposer en première aujourd'hui, dans une ambiance de passion et de bonheur chez les petits sixièmes.
Le problème c'est que les élèves sont éduqués aujourd'hui dans l'idée que seul le présent est intéressant et en même en littérature que seule la recherche de soi est importante!(je dis cela parce que c'est la seule fonction qu'ils trouvent à la littérature dans une dissertation que je sis en train de corriger. La mode des rencontres d'auteurs n'est d'ailleurs pas pour peu dans ce phénomène, et dans son côté destructeur surtout lorsqu'on est en province éloignée et que du coup le statut d'"auteur" est habité par des personnalités plus ou moins fades, réduisant la littérature à une parole orale pas toujours efficiente...
Nous sommes dans une mode narcissique: ce n'est pas un fait objectif, ce n'est pas une nécessité, c'est un contexte tout aussi culturel qu'un autre, mais pas plus en tout cas!
Bon et ce n'est pas le plan numérique et les P.E.T. qui vont arranger ça Crying or Very sad
Ah oui, les P.E.T. ,c'est du vent!

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par Iphigénie le Sam 23 Mar 2013 - 14:16

Allons, allons ,Thrasy: on ne critique pas l'usine à gaz de la logorrhée pédagodémagoàgogogique.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par Lilypims le Sam 23 Mar 2013 - 14:17

@thrasybule a écrit:
@iphigénie a écrit:
c'est aussi la faculté à se représenter (voire, pour commencer, à admettre) la possibilité d'autres modes de pensée, d'autres systèmes de valeurs, d'autres types de discours que les leurs.
le coeur du problème!
Mais je crois que justement, cette attitude leur est , elle aussi, apprise: par un discours ambiant, particulièrement dans l'EN d'ailleurs, qui prétend qu'en dehors de l'actuel et du vécu rien n'est possible.
Il y a longtemps que je n'ai plus de sixièmes, mais ils étaient émerveillés par la découverte des pyramides et je me souviens d'avoir travaillé le Roman de la Momie que je n'oserais même plus proposer en première aujourd'hui, dans une ambiance de passion et de bonheur chez les petits sixièmes.
Le problème c'est que les élèves sont éduqués aujourd'hui dans l'idée que seul le présent est intéressant et en même en littérature que seule la recherche de soi est importante!(je dis cela parce que c'est la seule fonction qu'ils trouvent à la littérature dans une dissertation que je sis en train de corriger. La mode des rencontres d'auteurs n'est d'ailleurs pas pour peu dans ce phénomène, et dans son côté destructeur surtout lorsqu'on est en province éloignée et que du coup le statut d'"auteur" est habité par des personnalités plus ou moins fades, réduisant la littérature à une parole orale pas toujours efficiente...
Nous sommes dans une mode narcissique: ce n'est pas un fait objectif, ce n'est pas une nécessité, c'est un contexte tout aussi culturel qu'un autre, mais pas plus en tout cas!
Bon et ce n'est pas le plan numérique et les P.E.T. qui vont arranger ça Crying or Very sad
Ah oui, les P.E.T. ,c'est du vent!

lol! Quelle classe !

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par thrasybule le Sam 23 Mar 2013 - 14:18

Razz
Ca va hein! J'ai le droit d'etre d'humeur rabelaisienne! angedemon

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par C'est pas faux le Sam 23 Mar 2013 - 14:58

Fifille (5e) me dit qu'elle doit préparer un "One minute speech" sur un personnage célèbre décédé.
Je lui propose Churchill.
"Qui c'est, Churchill ?" Shocked furieux Embarassed
Ce sera donc sur Churchill.
J'ajoute : "Oui, mais c'est peut-être un peu bateau, tout le monde risque d'avoir choisi ça". Elle : "Ah ben alors là, certainement pas, je suis sûre que personne ne sait qui c'est et que tout le monde s'en fout". Rolling Eyes

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par Ronin le Sam 23 Mar 2013 - 15:07

et encore

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par caribouc le Sam 23 Mar 2013 - 15:51

@C'est pas faux a écrit:Fifille (5e) me dit qu'elle doit préparer un "One minute speech" sur un personnage célèbre décédé.
Je lui propose Churchill.
"Qui c'est, Churchill ?" Shocked furieux Embarassed
Ce sera donc sur Churchill.
J'ajoute : "Oui, mais c'est peut-être un peu bateau, tout le monde risque d'avoir choisi ça". Elle : "Ah ben alors là, certainement pas, je suis sûre que personne ne sait qui c'est et que tout le monde s'en fout". Rolling Eyes
Twisted Evil

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par PurpleBanner le Sam 23 Mar 2013 - 17:40

@C'est pas faux a écrit:Fifille (5e) me dit qu'elle doit préparer un "One minute speech" sur un personnage célèbre décédé.
Je lui propose Churchill.
"Qui c'est, Churchill ?" Shocked furieux Embarassed
Ce sera donc sur Churchill.
J'ajoute : "Oui, mais c'est peut-être un peu bateau, tout le monde risque d'avoir choisi ça". Elle : "Ah ben alors là, certainement pas, je suis sûre que personne ne sait qui c'est et que tout le monde s'en fout". Rolling Eyes

Même niveau de classe pour grandfils, même travail à faire pour la même matière: il a choisi de parler du Britannique Sid Vicious (que personne ne connaissait non plus, à part sa prof Laughing ).
Par contre, d'après ce que j'ai compris, sex&drugs&R'R ont fait leur bel effet Twisted Evil

PurpleBanner
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par Aemilia le Sam 23 Mar 2013 - 17:44

Ça doit être la mode, chez nous aussi les gamins ont eu ce travail à faire !

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par kensington le Sam 23 Mar 2013 - 18:19

Tâche finale!

Rolling Eyes

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : absence de références culturelles des élèves

Message par Hervé Hervé le Sam 23 Mar 2013 - 20:10


_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum