Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Hermiony le Sam 9 Fév 2013 - 13:31

@Lilypims a écrit:
@C'est pas faux a écrit:
@Matthew76 a écrit:
Je ne sais pas, vous pensez vraiment que cela peut passer? Je me dis que si une telle mesure devait être adoptée, ce serait un peu comme trimballer de la nitroglycérine dans un grand 8. Je doute que les collégiens et les lycéens soient emballés par un tel projet, et que tout cela se terminerait forcément dans la rue. Je n'ai pas souvenir que les gouvernements aiment tenir tête aux jeunes. Après, je me plante peut-être totalement, mais s'ils devaient aller au bout de cette démarche, je ne suis pas sûr que ça soit une promenade de santé pour eux (A côté, le Mali, ce sera peanuts).

Le ministre en a rappelé sa ferme intention hier devant son parterre de géraniums d'inspecteurs.
Un compromis sera trouvé : les élèves resteront à 36 semaines, et les profs passeront à 38 (hypothèse).

Quel est l'intérêt dans ce cas ? A part nous e*****er encore un peu plus.

Te mettre ENFIN au boulot, toi, espèce de feignasse ?
Tu te rends compte de l'énooooorme privilège que tu as d'avoir deux mois de vacances, que tu passes à ne rien faire parce que tu es parti (vu que ton salaire te le permet, c'est bien connu) ?

Deux semaines de réunions, projets à la noix et autres concertations, qui en veut ? Rolling Eyes Et puis pour remplir le LPC et cocher bien comme il faut les petites cases, il faut bien deux semaines non ?

Et puis, tiens, une idée ! Les centres aérés, ça coute des sous aux familles. Celles qui ne peuvent pas payer mettront leurs enfants deux semaines à l'école l'été. Comme ça, nous voilà occupés. Et comme notre fonction finit par ressembler plus à du gardiennage qu'à autre chose, finalement...

Lire autant de nouvelles réjouissantes n'a pas que des effets positifs sur ma tension nerveuse...

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par C'est pas faux le Sam 9 Fév 2013 - 13:37

@Hermiony a écrit:
@Lilypims a écrit:
@C'est pas faux a écrit:
@Matthew76 a écrit:
Je ne sais pas, vous pensez vraiment que cela peut passer? Je me dis que si une telle mesure devait être adoptée, ce serait un peu comme trimballer de la nitroglycérine dans un grand 8. Je doute que les collégiens et les lycéens soient emballés par un tel projet, et que tout cela se terminerait forcément dans la rue. Je n'ai pas souvenir que les gouvernements aiment tenir tête aux jeunes. Après, je me plante peut-être totalement, mais s'ils devaient aller au bout de cette démarche, je ne suis pas sûr que ça soit une promenade de santé pour eux (A côté, le Mali, ce sera peanuts).

Le ministre en a rappelé sa ferme intention hier devant son parterre de géraniums d'inspecteurs.
Un compromis sera trouvé : les élèves resteront à 36 semaines, et les profs passeront à 38 (hypothèse).

Quel est l'intérêt dans ce cas ? A part nous e*****er encore un peu plus.

Te mettre ENFIN au boulot, toi, espèce de feignasse ?
Tu te rends compte de l'énooooorme privilège que tu as d'avoir deux mois de vacances, que tu passes à ne rien faire parce que tu es parti (vu que ton salaire te le permet, c'est bien connu) ?

Deux semaines de réunions, projets à la noix et autres concertations, qui en veut ? Rolling Eyes Et puis pour remplir le LPC et cocher bien comme il faut les petites cases, il faut bien deux semaines non ?

Et puis, tiens, une idée ! Les centres aérés, ça coute des sous aux familles. Celles qui ne peuvent pas payer mettront leurs enfants deux semaines à l'école l'été. Comme ça, nous voilà occupés. Et comme notre fonction finit par ressembler plus à du gardiennage qu'à autre chose, finalement...

Lire autant de nouvelles réjouissantes n'a pas que des effets positifs sur ma tension nerveuse...

C'est déjà le cas avec les stage RAN (Remise A Niveau) : une semaine en début de vacances, une semaine en fin de vacances.
Le "dispositif" est prêt, il suffirait de le généraliser, en décrétant une semaine de synthèse de tout ce qui a été étudié pendant l'année en juillet, et une semaine de décrassage fin août.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par steph.stephy3 le Sam 9 Fév 2013 - 13:45

Je ne sais pas pour vous, mais mi-juin, je perd déjà un bon tiers de la classe qui repart tranquillement au bled pour en revenir mi-septembre...
Quel est l'intérêt pédagogique de faire du soutien à ceux qui restent (et qui généralement sont les moins en difficulté) ?
Garderie gratuite ET à la carte.

On ferait mieux d'obliger à une scolarisation suivie et soutenue pendant les périodes de classes déjà définies au lieu de les augmenter au bon vouloir de la clientèle.

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par C'est pas faux le Sam 9 Fév 2013 - 13:50

@steph.stephy3 a écrit:Je ne sais pas pour vous, mais mi-juin, je perd déjà un bon tiers de la classe qui repart tranquillement au bled pour en revenir mi-septembre...
Quel est l'intérêt pédagogique de faire du soutien à ceux qui restent (et qui généralement sont les moins en difficulté) ?
Garderie gratuite ET à la carte.

On ferait mieux d'obliger à une scolarisation suivie et soutenue pendant les périodes de classes déjà définies au lieu de les augmenter au bon vouloir de la clientèle.

Pas dans une telle proportion, mais pareil. Comme en général, ça se fait sans un mot dans le cahier, voire sans crier gare, ça contribue à se sentir respecté.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Hermiony le Sam 9 Fév 2013 - 13:53

@steph.stephy3 a écrit:Je ne sais pas pour vous, mais mi-juin, je perd déjà un bon tiers de la classe qui repart tranquillement au bled pour en revenir mi-septembre...
Quel est l'intérêt pédagogique de faire du soutien à ceux qui restent (et qui généralement sont les moins en difficulté) ?
Garderie gratuite ET à la carte.

On ferait mieux d'obliger à une scolarisation suivie et soutenue pendant les périodes de classes déjà définies au lieu de les augmenter au bon vouloir de la clientèle.

Les miens ne repartent pas au bled (collège de campagne) mais décide tout simplement d'arrêter de venir après l'arrêt des notes.
Tous les ans, je finis le programme (disons, du 15 au 30 juin) avec 10 ou 15 élèves / classes.
On arrête de plus en plus tard mais les arrêts des notes ne bougent pas d'un pouce et on nous dit hypocritement qu'on doit quand même continuer à faire cours, si, si, ça sert.

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par labaroline le Sam 9 Fév 2013 - 14:49

@Roumégueur Ier a écrit:Les professionnels du tourisme réclament une "réforme des rythmes scolaires globale et équitable" :
http://www.ceto.to/blobs/medias/s/22090ce6aa400035/umih_snav_ceto_fnam__cnpa_cp_rythmes%20scolaires_060213_vdef.pdf

Ma première réaction est (même si je sais qu'il s'agit d'un lobby de poids et que depuis le temps leur ingérence dans ces affaires semble normale à tous) : WTF ? Sur le principe, en quoi les hôteliers se mêleraient-ils des affaires et de l'organisation de la chose scolaire ? Si leur activité est aussi intimement liée à l'école, autant rattacher au Ministère de l'Education Nationale le secrétariat d'Etat aux affaires touristiques, au lieu de le laisser dans le giron du Redressement Productif...

Sauf à penser que l'école a une incidence sur le redressement Productif par le biais du tourisme.

Dans ce cas, que nos technocrates soient honnêtes et nous le disent franchement : allez siouplé les enseignants, faites un geste pour le redressement de l'économie nationale et revoyons la répartition de vos vacances.


labaroline
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Karine B. le Sam 9 Fév 2013 - 15:21

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@fioufiou a écrit:Par contre, si on rogne sur les vacances d'étés, il va bien falloir trouver de l'argent pour nous payer. Et les caisses sont vides... Je refuse de faire du bénévolat !
A-t-on le droit de nous forcer à travailler plus sans compensation financière ?

C'est une bonne question et je me la pose aussi. Les statuts de 1950 portant sur les services hebdomadaires fixent-ils un nombre de semaines de cours?
*

Les fonctionnaires ont 5 semaines de congés payés, les vacances = celles des élèves

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 9 Fév 2013 - 15:27

Merci Karine, c'est bien ce que l'on m'avait répondu depuis cette question. Ça ne porte vraiment pas à l'optimisme: si le ministère veut rallonger de deux semaines, ce sera sans revalorisation et avec le soutien d'une bonne partie de la population qui ne comprend pas les "privilèges" des profs Rolling Eyes
Finalement, je suis bien content d'avoir un service annualisé...

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Karine B. le Sam 9 Fév 2013 - 15:57

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Finalement, je suis bien content d'avoir un service annualisé...

parfois, j'en viens à me dire que ce serait mieux aussi ...

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Gryphe le Sam 9 Fév 2013 - 16:03

Le raccourcissement des vacances estivales à 6 semaines
Ils sont bien gentils, mais ça fait trois ans que j'ai trois semaines de vacances en été. Je passerais donc à une semaine, ça serait chaud (le plus chaud serait d'expliquer à ma famille et à mes amis que non, je ne suis pas en vacances).

Quant au zonage... comment dire poliment... C'est totalement infaisable si on maintient des épreuves d'examen terminales et nationales. Or je vote pour le maintien d'examens nationaux aux épreuves écrites anonymées (et je vote bien sûr pour les personnes qui vont dans le même sens).

Ceci dit je ne suis pas mordicus contre toute évolution, mais la question est quand même complexe.

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Lefteris le Sam 9 Fév 2013 - 19:21

@Hermiony a écrit:
@steph.stephy3 a écrit:Je ne sais pas pour vous, mais mi-juin, je perd déjà un bon tiers de la classe qui repart tranquillement au bled pour en revenir mi-septembre...
Quel est l'intérêt pédagogique de faire du soutien à ceux qui restent (et qui généralement sont les moins en difficulté) ?
Garderie gratuite ET à la carte.

On ferait mieux d'obliger à une scolarisation suivie et soutenue pendant les périodes de classes déjà définies au lieu de les augmenter au bon vouloir de la clientèle.

Les miens ne repartent pas au bled (collège de campagne) mais décide tout simplement d'arrêter de venir après l'arrêt des notes.
Tous les ans, je finis le programme (disons, du 15 au 30 juin) avec 10 ou 15 élèves / classes.
On arrête de plus en plus tard mais les arrêts des notes ne bougent pas d'un pouce et on nous dit hypocritement qu'on doit quand même continuer à faire cours, si, si, ça sert.
Dans les miens, ça part au bled, mais même ceux qui ne partent pas ne viennent plus après l'arrêt des notes ou des conseils de classe. Dans beaucoup de classes, il est quasiment impossible de faire cours après les vacances de Pâques, ils savent que c'est joué.
Cette année, nous allons être maintenus un jour de plus en juillet pour compenser la Toussaint. Sans élèves, pour rien . Seuls les enseignants ont rattrapé les deux jours de la Toussaint, puisque les mercredi travaillés également ne concernent que les 3èmes qui passent les oraux HiDA.


Dernière édition par Lefteris le Sam 9 Fév 2013 - 19:25, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Raoul Volfoni le Sam 9 Fév 2013 - 19:24

Puisque tu parles de rattrapage fait par les profs, Lefteris, j'en profite pour poser une question... Le calendrier 2013-2014, dans lequel les profs rattrapent devant élèves un jour déjà travaillé (pour la prérentrée) est-il définitif ? L'entubage est-il officiel ?

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par C'est pas faux le Sam 9 Fév 2013 - 19:26

@Raoul Volfoni a écrit:Puisque tu parles de rattrapage fait par les profs, Lefteris, j'en profite pour poser une question... Le calendrier 2013-2014, dans lequel les profs rattrapent devant élèves un jour déjà travaillé (pour la prérentrée) est-il définitif ? L'entubage est-il officiel ?

Pourquoi, il est en option ? Je le croyais en série.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Lefteris le Sam 9 Fév 2013 - 19:28

@Raoul Volfoni a écrit:Puisque tu parles de rattrapage fait par les profs, Lefteris, j'en profite pour poser une question... Le calendrier 2013-2014, dans lequel les profs rattrapent devant élèves un jour déjà travaillé (pour la prérentrée) est-il définitif ? L'entubage est-il officiel ?
Je n'ai pas regardé, mais ça ne m'étonnerait pas. On habitue doucement au changement de rythme, pas pour les élèves ni les familles , mais pour les professeurs.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par A Tuin le Sam 9 Fév 2013 - 19:39

@steph.stephy3 a écrit:Nous faire faire les stages (qui obligent jusqu'à aujourd'hui à utiliser les remplaçants qui sont en nombre insuffisants) pendant l'été...
Cela existe déjà, des stages d'une semaine ou deux à partir du 20 août pour faire style "remise à niveau dans les programmes et les méthodes d'enseignement". Il y a des sections et des académies qui pratiquent cela, et avec succès car apparemment il y a des participants.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Raoul Volfoni le Sam 9 Fév 2013 - 19:47

@Lefteris a écrit:
@Raoul Volfoni a écrit:Puisque tu parles de rattrapage fait par les profs, Lefteris, j'en profite pour poser une question... Le calendrier 2013-2014, dans lequel les profs rattrapent devant élèves un jour déjà travaillé (pour la prérentrée) est-il définitif ? L'entubage est-il officiel ?
Je n'ai pas regardé, mais ça ne m'étonnerait pas. On habitue doucement au changement de rythme, pas pour les élèves ni les familles , mais pour les professeurs.

Mais c'est-y au moins légal de faire rattraper un jour déjà travaillé ? si ça l'est, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres....

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par jilucorg le Sam 9 Fév 2013 - 20:21

Pour info :

Code de l'Éducation Article L521-1
(→ ←) :

L'année scolaire comporte trente-six semaines au moins réparties en cinq périodes de travail, de durée comparable, séparées par quatre périodes de vacance des classes.

"au moins"

(et que personne ne ressorte le coup du "au moins réparties" : on a déjà donné ici-même sur le non-sens ! )

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Instructeurpublic le Sam 9 Fév 2013 - 20:53

Les 4 jours et demi pour les PE c'est Verdun. Si le verrou saute, nos vacances sautent.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Celeborn le Sam 9 Fév 2013 - 20:59

J'ai commis un article de blog sur les rythmes scolaires, nourri de tout ce que j'ai pu lire et entendre, y compris évidemment ici-même : Lien

En espérant apporter de l'eau au moulin des gens dont je partage l'avis Wink

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Lefteris le Sam 9 Fév 2013 - 21:45

@Celeborn a écrit:J'ai commis un article de blog sur les rythmes scolaires, nourri de tout ce que j'ai pu lire et entendre, y compris évidemment ici-même : Lien

En espérant apporter de l'eau au moulin des gens dont je partage l'avis Wink

- Pourquoi le moustachu au milieu ressemble-t-il à un pédagogiste célèbre ?
-Pourquoi oublies-tu qu'un gros de dix-sept ans en troisième qui fume des tarpés est aussi un "nenfant" ? diable


_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par almuixe le Sam 9 Fév 2013 - 23:30

@Celeborn a écrit:J'ai commis un article de blog sur les rythmes scolaires, nourri de tout ce que j'ai pu lire et entendre, y compris évidemment ici-même : Lien

En espérant apporter de l'eau au moulin des gens dont je partage l'avis Wink

J'ai bien aimé l'article en particulier la moquerie sur le choeur des bien pensants. Par contre, la chronobiologie est une science et elle mériterait d'être épargnée.

http://www.youtube.com/watch?v=LSygyT2MlLE

almuixe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Celeborn le Dim 10 Fév 2013 - 1:34

@almuixe a écrit:Par contre, la chronobiologie est une science et elle mériterait d'être épargnée.

La chronobiologie, moléculaire et tout, probablement. Mais ce qu'on fait à l'éduc nat', ce n'est pas de la chronobiologie, mais de la chronopsychologie. Et si l'on savait déjà où je place la psychologie dans l'échelle des sciences, alors imaginez où je mets la chronopsychologie…

À mon sens, la « chronobiologie » liée à la question des rythmes scolaires, c'est au même niveau que les « sciences de l'éducation ».

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Misson le Dim 10 Fév 2013 - 1:42

@Celeborn a écrit:J'ai commis un article de blog sur les rythmes scolaires, nourri de tout ce que j'ai pu lire et entendre, y compris évidemment ici-même : Lien

En espérant apporter de l'eau au moulin des gens dont je partage l'avis Wink

Bravo, c'est fort joliment tourné et très bien analysé. Je serais probablement plus modéré sur la chronobiologie, non pas sur le fait que ce soit devenu un argument massue dans bien des bouches, mais parce que c'est un domaine de recherche plutôt intéressant, même s'il est vrai que sur le terrain beaucoup de facteurs viennent contrarier les conclusions des spécialistes, conclusions qui sont sans doute déformées plus ou moins par ceux qui s'en réclament.
Je me demande si je ne vais pas distribuer ton texte en conseil d'école ou m'en inspirer simplement, parce qu'il sent l'honnêteté et que tu as raison de dire qu'on nage au milieu d'une belle bande d'hypocrites.

Misson
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Celeborn le Dim 10 Fév 2013 - 2:46

@Misson a écrit:
Je me demande si je ne vais pas distribuer ton texte en conseil d'école ou m'en inspirer simplement

Pas de souci si tu souhaites le distribuer, en tous les cas !

Sur la chronobiologie, ça me rappelle la blague célèbre : « quand le peuple n'est pas d'accord avec le parlement, il faut dissoudre le peuple ». Si les conclusions des spécialistes ne sont pas en adéquation avec la réalité (ce qui je pense est le cas), ça me paraît difficile de dissoudre la réalité. Je suis tout à fait prêt à accepter qu'il y a des gens sérieux dans des laboratoires qui bossent sur la chronobiologie ; je dis juste que les chronobiologistes (je ne parle même pas de ceux qui s'en revendiquent en seconde main : là, c'est vraiment n'importe quoi) qu'on entend sur l'Éduc' Nat' ne sont pas dans la science, mais dans l'idéologie.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Roumégueur Ier le Dim 10 Fév 2013 - 9:03

@Celeborn a écrit:
@Misson a écrit:
Je me demande si je ne vais pas distribuer ton texte en conseil d'école ou m'en inspirer simplement

Pas de souci si tu souhaites le distribuer, en tous les cas !

Sur la chronobiologie, ça me rappelle la blague célèbre : « quand le peuple n'est pas d'accord avec le parlement, il faut dissoudre le peuple ». Si les conclusions des spécialistes ne sont pas en adéquation avec la réalité (ce qui je pense est le cas), ça me paraît difficile de dissoudre la réalité. Je suis tout à fait prêt à accepter qu'il y a des gens sérieux dans des laboratoires qui bossent sur la chronobiologie ; je dis juste que les chronobiologistes (je ne parle même pas de ceux qui s'en revendiquent en seconde main : là, c'est vraiment n'importe quoi) qu'on entend sur l'Éduc' Nat' ne sont pas dans la science, mais dans l'idéologie.

J'avais eu une formation avec une très bonne chronobiologiste (je recherche les notes et je fais un topo) et je pense que les travaux de Claire Leconte valent le détour (depuis plus de 15 ans elle travaille efficacement, ce qui est déjà en soi exceptionnel, avec des PE qui obtiennent des résultats tangibles, or les nouvelles orientations les mettent hors-la-loi, Wanted...).
A mon sens, c'est la terminologie PAUSE méridienne qui pose souci : qui dit pause dit arrêt, stop, freeze. Les élèves devraient avoir des salles de repos, des tapis de sol, des lits, des fauteuils, des surveillants faisant régner le calme pour... recharger les accus pour repartir requinqués (ben oui, les accus se déchargent et il est de l'INTERET des ENFANTS que les adultes proposent une pause pour les recharger!).
Or, je ne vous apprends rien, cette réforme n'apporte pas du tout cela et ce point est crucial !

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et un petit pas de plus vers le rognage des vacances d'été

Message par Presse-purée le Dim 10 Fév 2013 - 9:31

Mon écot au débat, qui vaut ce qu'il vaut.

Personnellement, si l'on travaille deux semaines de plus en été pour diminuer le temps de travail quotidien des élèves, je trouve que c'est une piste intéressante. Lorsqu'on voit ce qui se passe en Allemagne (j'ai pu le constater de mes propres yeux lors d'un échange en Rhénanie-Westphalie), c'est faisable.

MAIS, je pense que tout le monde a conscience de ce qui risque d'advenir de cette idée.

Ensuite, comment financer?
Deux solutions: par les collectivités => augmentation des impôts,
par le changement de statut des enseignants, qui devront faire du périscolaire, en plus, et donc aux dépens du scolaire. Mais il est bien connu qu'un cours, ou qu'un support de cours, ne se prépare pas.


_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum