Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

En grève dans le secondaire ?

12 - 14%
68 - 79%
6 - 7%
 
Total des votes: 86
avatar
Singing in The Rain
Fidèle du forum

Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Singing in The Rain le Lun 11 Fév 2013 - 13:10
Serez-vous en grève demain dans le secondaire (collèges / lycées) ?
avatar
titeco
Niveau 7

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par titeco le Lun 11 Fév 2013 - 17:07
Pour moi c'est non parce que je ne travaille pas mais j'ai quelques collègues qui comptent la faire, pas une majorité cependant!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par User5899 le Lun 11 Fév 2013 - 17:47
Je n'ai pas cours.
Mon mari, PE, n'ira pas non plus. Il est en arrêt jusqu'à mercredi soir, mais n'approuve pas les manifs catégorielles à l'intérieur de l'EN.
avatar
Singing in The Rain
Fidèle du forum

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Singing in The Rain le Lun 11 Fév 2013 - 17:49
J'ai l'impression que la grève du secondaire passera inaperçue...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Marcel Khrouchtchev le Lun 11 Fév 2013 - 17:51
Cripure a écrit:Je n'ai pas cours.
Mon mari, PE, n'ira pas non plus. Il est en arrêt jusqu'à mercredi soir, mais n'approuve pas les manifs catégorielles à l'intérieur de l'EN.

Reconnaissons au moins que cette réforme concerne avant tout les PE et qu'ils peuvent trouver légitime de ne mobiliser que dans le primaire (même si, par principe, je suis aussi contre). Quand on se battait contre la réforme du lycée (avec le succès qu'on connaît furieux ), les appels à la mobilisation n'étaient pas faits pour soulever les masses chez les PE.
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par MelanieSLB le Lun 11 Fév 2013 - 17:53
Euh...quelle grève? Embarassed Embarassed Celle des PE ou une autre grève que j'ai loupée?

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
pitchounette
Esprit éclairé

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par pitchounette le Lun 11 Fév 2013 - 18:07
@MelanieSLB a écrit: une autre grève que j'ai loupée?
les lycées pros se sont incrustés dans le mouvement..Comme c'est rare d'avoir un aussi grand mouvement prévu pour les PE, les lycées pros passeront à la trappe. Nous aurions du avoir notre date rien qu'à nous
avatar
Pandorafa
Fidèle du forum

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Pandorafa le Lun 11 Fév 2013 - 18:26
Je suis au collège et je serai gréviste demain. Je n'ai pas fait le grève du 29. Je ne pense pas qu'on sera nombreux à être grévistes, mais ça ne me dérange pas, je pourrai me reposer le matin, et retrouver mes potes d'autres établissements à la manif prévue à 14h à Luxembourg.
avatar
Nestya
Bon génie

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Nestya le Lun 11 Fév 2013 - 18:31
Je ne la ferai pas puisque j'ai déjà fait la précédente. Financièrement, je ne peux pas me le permettre.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
avatar
Leonor91
Niveau 5

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Leonor91 le Lun 11 Fév 2013 - 18:31
@Pandorafa a écrit:Je suis au collège et je serai gréviste demain. Je n'ai pas fait le grève du 29. Je ne pense pas qu'on sera nombreux à être grévistes, mais ça ne me dérange pas, je pourrai me reposer le matin, et retrouver mes potes d'autres établissements à la manif prévue à 14h à Luxembourg.

Tout pareil que Pandorafa (même département d'ailleurs Laughing )
Le 31, nous étions 12 grévistes sur 57 profs, si demain nous sommes 8, ce sera le bout du monde...
avatar
Pandorafa
Fidèle du forum

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Pandorafa le Lun 11 Fév 2013 - 18:37
@Nestya a écrit:Je ne la ferai pas puisque j'ai déjà fait la précédente. Financièrement, je ne peux pas me le permettre.

C'est un argument que je comprends et c'est pour cette raison que je n'ai pas fait celle du 29, dont le mot d'ordre me convenait moins que celle de demain.
Pour financer la mienne, j'ai fait des remplacements de robien en janvier-février ! Laughing
avatar
A Tuin
Sage

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par A Tuin le Lun 11 Fév 2013 - 18:38
Je ne sais même pas la raison de la grève, et je ne savais même pas qu'il y en avait une demain : ce sont des élèves qui m'ont demandé si je la faisais (quoi donc ? Ah, la grève :! Heu non.), qui me l'ont appris.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par dandelion le Lun 11 Fév 2013 - 18:41
Cripure a écrit:Je n'ai pas cours.
Mon mari, PE, n'ira pas non plus. Il est en arrêt jusqu'à mercredi soir, mais n'approuve pas les manifs catégorielles à l'intérieur de l'EN.
Le mariage gay a été adopté :shock: ? Laughing Laughing Laughing
Une grève tous niveaux serait cependant une bonne idée je crois (mais quand je vois comment les dernières étaient suivies et les remarques peu amènes que j'ai reçues sur 'mes amis' syndicalistes - ben oui, comme je suis syndiquée je suis forcément d'accord sur tous ce que mes collègues syndicalistes disent, même si ça n'a rien a voir avec l'EN).


Dernière édition par dandelion le Lun 11 Fév 2013 - 19:10, édité 1 fois
avatar
Pandorafa
Fidèle du forum

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Pandorafa le Lun 11 Fév 2013 - 18:58
Principalement contre le projet de loi Peillon, dont la réforme des rythmes scolaire n'est que la partie émergée de l'iceberg. Ce projet de loi doit revenir sur nos statuts, et ce qui les garantit : le décret de 1950.



avatar
A Tuin
Sage

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par A Tuin le Lun 11 Fév 2013 - 19:48
Ok !
avatar
Nuits
Fidèle du forum

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Nuits le Lun 11 Fév 2013 - 20:00
Je ne la ferai pas car je suis en congé. Mais j'informe tous les parents que je croise sur le pourquoi de cette grève. Quand je parle de la pose méridienne aux parents, ils ne trouvent plus les PE si corporatistes.
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par gelsomina31 le Lun 11 Fév 2013 - 22:07
Cripure a écrit:Je n'ai pas cours.
Mon mari, PE, n'ira pas non plus. Il est en arrêt jusqu'à mercredi soir, mais n'approuve pas les manifs catégorielles à l'intérieur de l'EN.

Cripure, ce que je vais dire ne concerne sûrement pas votre mari mais je n'arrive plus à suivre...
quand la grève concerne la fonction publique, certains ne font pas grève pour cause de mot d'ordre trop général et quand ça concerne le primaire, la grève n'est pas non plus souhaitable car trop catégorielle??? Rolling Eyes
Autant dire qu'on refuse de faire grève tout court, non?

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
C'est pas faux
Sage

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par C'est pas faux le Lun 11 Fév 2013 - 22:40
Cripure a écrit:Je n'ai pas cours.
Mon mari, PE, n'ira pas non plus. Il est en arrêt jusqu'à mercredi soir, mais n'approuve pas les manifs catégorielles à l'intérieur de l'EN.

Vous pourrez nous expliquer ce qu'il aurait fallu faire pour tenter (sans doute en vain) de faire renoncer le ministre à son projet funeste ? Je ne demande qu'à apprendre.
avatar
Durruti
Niveau 6

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Durruti le Lun 11 Fév 2013 - 23:43
Je suis en grève demain. Dans un des collèges où je bosse il devrait y avoir d'autres collègues en grève, par contre dans l'autre je dois être le seul.

Même si celle du 31 m'a déprimé vu la faible manif, je m'en fous. Jusqu'au bout en grève.

_________________
"Le péché de pratiquement tous les gens de gauche à partir de 1933 est d'avoir voulu être antifasciste sans être antitotalitaire"

Georges Orwell
avatar
Durruti
Niveau 6

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Durruti le Lun 11 Fév 2013 - 23:54
Il y a tellement de raisons de faire grève avec ce projet Peillon qui est un beau foutage de gueule:
-persistance du socle commun
-transfert des CIO aux régions
-enfumage sur la formation des stagiaires
etc.

Et par ailleurs au vu des DHG à Créteil c'est la continuité avec l'ancienne politique hausse des HSA et non création de postes. Tout bonnement scandaleux.

_________________
"Le péché de pratiquement tous les gens de gauche à partir de 1933 est d'avoir voulu être antifasciste sans être antitotalitaire"

Georges Orwell
avatar
Douglas Colvin
Neoprof expérimenté

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Douglas Colvin le Mar 12 Fév 2013 - 7:34
TU peux développer pour les stagiaires ?
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Presse-purée le Mar 12 Fév 2013 - 7:53
Je suis gréviste pour trois raisons:
*certains articles de cette loi sont selon moi un prélude à une décentralisation et une casse du statut de fonctionnaire d'état,
*cette loi consacre l'idée qu'il est plus important de "faire des projets" et que l'ordinaire de la classe n'a pas à être pensé, qu'il ne sert à rien,
*l'école de mon fils est fermée, du coup je le garde à la maison.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Séréna
Neoprof expérimenté

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Séréna le Mar 12 Fév 2013 - 9:25
Je suis gréviste aussi, mais ça me met en rogne que les media ne retiennent que "c'est la grève du primaire, pour les instits qui ne veulent pas bosser le mercredi". Grrrr.


Dernière édition par Tess. le Mar 12 Fév 2013 - 12:46, édité 1 fois
avatar
Durruti
Niveau 6

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Durruti le Mar 12 Fév 2013 - 12:26
@Douglas Colvin a écrit:TU peux développer pour les stagiaires ?

Pour les stagiaires il ne revient pas à un concours en L3, le concours se fera en fin de M1. Je suis contre.
Il a donné une décharge de 3 h pour les stagiaires de cette rentrée: totalement ridicule!
Il n'est pas dit dans le projet de loi s'il revient à un tiers temps, ce qui est la seule solution pour une entrée dans le métier plus douce.


Et sur les emplois d'avenir enseignant aussi:
http://www.snes.edu/Emplois-d-Avenir-Professeur.html

_________________
"Le péché de pratiquement tous les gens de gauche à partir de 1933 est d'avoir voulu être antifasciste sans être antitotalitaire"

Georges Orwell
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Grève du 12 février : suivie dans le secondaire ?

par Roumégueur Ier le Mar 12 Fév 2013 - 12:38
Tess. a écrit:Je suis gréviste aussi, mais ça me met en rogne que les media ne retiennet que "c'est la grève du primaire, pour les instits qui ne veulent pas bosser le mercredi". Grrrr.

Et encore, c'est l'accusation la plus 'light' qui traverse le monde médiatique... J'ai compilé les réactions les plus fâcheuses et les plus injustifiées à notre encontre, je n'avais pas beaucoup de contrepoints à proposer (un seul journaliste semble se poser des questions !) Je m'autocite (vanitas vanitatis vanitatum) :

Source : http://laroumegue.over-blog.com/article-idee-re-ue-n-3-la-reforme-des-rythmes-menacee-par-le-corporatisme-des-profs-115273182.html

' Haro sur le baudet ! (Retour sur un lynchage politico-médiatique)
D'éminents journalistes, d'éminents économistes, d'éminentes grandes gueules de tous bords ont pris leur micro ou leur stylo pour tomber à bras raccourcis sur ces méchants enseignants qu'ils considèrent comme d'indécrottables égoïstes, de dangereux conservationnistes qui vont, couteau entre les dents, défier chaque gouvernement qui aurait une quelconque intention de réformer, en mieux bien sûr, l'éducation.
Citons quelques uns de ces malappris et quelques uns de leurs chefs d’œuvre :
- Thomas Piketty, qui dans Libération a déclaré de manière solennelle qu'on devenait professeur pour jouir sans entrave d'un mercredi bien peu mérité;
-Thomas Legrand, qui lors d'une de ses chroniques a bien démontré le peu de fondement de l'action professorale (il s'est tout de même fendu d'un mini-aggiornamento suite aux réactions de beaucoup de ses auditeurs -ben oui, un prof ça écoute plus souvent France Inter que Skyrock : http://www.rue89.com/2013/01/30/enseignants-la-reponse-de-thomas-legrand-au-riverain-de-rue89-239150) ; Ce même Thomas Legrand a même été atteint d'amnésie et a déclaré que les enseignants avaient accepté 'de bonne grâce' la semaine des 4 jours de X. Darcos (http://www.franceinter.fr/emission-l-edito-politique-l-edito-politique-podcast-21)! Impayable...
- Nicolas Demorand (un agrégé qui n'a pas dû voir beaucoup d'élèves...) a fait un éditorial au vitriol, on aurait cru qu'il était signé par Agnès Verdié-Molinier, estimant qu'il y avait un risque que l'idée 's’impose une fois pour toutes que le monde enseignant, ou ses syndicats, incarne l’archétype le plus achevé du conservatisme'. (http://www.liberation.fr/societe/2013/02/10/paralysie_880845)
- Nicolas Domenach (sur Itele, qui a avoué ne rien comprendre à tout cela mais qui a bien précisé quand même que ce mouvement semblait corporatiste : faut se renseigner mon vieux, tiens, c'est d'ailleurs votre métier à la base ! À voir ici : http://www.itele.fr/emissions/magazine/ca-se-dispute/video/41831);
- Elisabeth Lévy qui fidèle à elle-même a manié avec délicatesse la langue française pour faire part de ses subtiles analyses (merci d'ailleurs à Clémentine Autain d'avoir tenté de développer des arguments plus étayés en gardant un calme olympien : http://fr.news.yahoo.com/video/nouveau-rythme-scolaire-comprenez-vous-084409899.html);
- La Croix elle aussi s'est bien lâchée, les bras m'en tombent (http://www.la-croix.com/Actualite/France/L-ecole-n-aime-pas-les-reformes-_NG_-2013-01-22-902381);
- Dans le journal Le Monde, Camille Bedin a lâché son fiel à l'endroit des enfeignants corporatistes privilégiés (http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/22/l-ecole-ou-le-triomphe-du-corporatisme_1820599_3232.html)
- RMC info n'a pas non plus souhaité pousser plus avant ses investigations (Jean-Jacques Bourdin, Les Grandes Gueules ont relayé sans coup férir les accusations de corpoatisme)
-et le gouvernement dans un bel ensemble (des anciens : Julliard, des toujours-en-place : Peillon, Vallaud-Belkacem …) n'a pas hésité à nous balancer notre évident corporatisme à la figure, quitte à juger inacceptable et dégradante pour le métier toute forme de résistance (voir les propos du ministre sur le collectif des Dindons : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/02/08022013Article634959290642435774.aspx).
- Enfin, last but not least, d'autres n'ont pas hésité à nous traiter d'adolescents attardés (« Un (sic) posture adolescente d’opposition systématique », source : http://www.rue89.com/2012/10/22/reforme-de-lecole-beaucoup-de-profs-ne-savent-pas-ecouter-236411).

Merci à eux de faire leur métier avec le plus grand professionnalisme, eux qui, sans être corporatistes pour deux sous bénéficient d'une bonne niche fiscale très avantageuse qu'ils ne remettront pas en question (par amour de leur prochain et par amour de la justice sociale sans doute!). Un animateur radio a avoué gagner plus par mois qu'un ministre en place. A ce tarif-là, il me semble élémentaire de se renseigner un tantinet sur un sujet avant de l'aborder !
Une fois encore, ce chœur indigné des journalistes qui a courageuse "ment dénoncé la grogne des enseignants (les reléguant par ce mot au rang de bêtes infâmes) a été tancé par un rapport pas piqué des vers rendu par Acrimed (l'observatoire des médias, Action CRItique MEDias) : http://www.acrimed.org/IMG/article_PDF/article_a3992.pdf
Rares sont ceux qui se posent des questions et ne crient pas avec les loups, remettant en cause la théorie fumeuse du corporatisme enseignant. Emmanuel Davidenkoff l'a osé :
http://www.huffingtonpost.fr/emmanuel-davidenkoff/corporatisme-enseignant-o_b_2572529.html


Dernière édition par Roumégueur Ier le Mar 12 Fév 2013 - 16:40, édité 1 fois (Raison : Va revoir tes déclinaisons latines petit être insignifiant!)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum