Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: classes (collège) difficiles... lassitude, doute, déprime

par abricotedapi le Dim 21 Sep 2014 - 11:44
S'ils soupirent d'ennui, ne culpabilise pas. Ils sont malpolis, tu n.y es pour rien. Tu peux leur faire la remarque et les punir pour cela.

Pour les bavardages diffus, je prends le temps de les observer. Je prends le carnet de tous ceux que je vois parler, même un mot. Certains échappent à la punition car ils s'arrêtent en voyant que j'en punis d'autres, c'est injuste, oui, mais c'est comme ça. Mon but est d'avoir le silence, je l'obtiens. Ceux qui sont punis l'ont mérité puisqu'ils parlaient. A la moindre contestation, je double la punition.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: classes (collège) difficiles... lassitude, doute, déprime

par Jenny le Dim 21 Sep 2014 - 11:47
A te lire, j'ai l'impression quand même que ça va mieux que l'an dernier. Tu vas y arriver, ne te décourage pas.
avatar
Sambre
Niveau 9

Re: classes (collège) difficiles... lassitude, doute, déprime

par Sambre le Dim 21 Sep 2014 - 11:52
Ma technique, qui vaut ce qu'elle vaut hein, je suis stagiaire donc je la teste que depuis quelques jours: en cas de brouhaha diffus, dont je n'arrive pas à trouver les coupables, je m’arrête en disant qu'il y a trop de bruit, et que si je dois encore m’arrêter, on n'arrivera pas à boucler tout ce que j'avais prévu pour l'heure. Tout le travail qu'on aura pas eu le temps de faire, ils devront le faire à la maison, pour le lendemain, ou bien le week end. (oui, parfois j'invente des exercices que je n'avais pas du tout prévu c'est autre chose).

Je le dis à l'oral une fois, la deuxième je note au tableau: "Pour tel jour:", et à la troisième, je donne le travail supplémentaire. Il en ont déjà eu deux fois, du jour pour le lendemain, et ils n'ont pas aimé.
Maintenant, quand il y a du bruit, je m’arrête, et je dis "vous voulez finir le travail à la maison pour demain?", en général ça les calme. Certains font même régner le silence: "chuut, taisez-vous sinon on va avoir des exercices ou la leçon à recopier!"

Bien sûr, quand tu demandes du travail, c'est sur une feuille à part que tu ramasses, et ceux qui ne l'ont pas peuvent aller faire le boulot en heure de colle.

Quand j'arrive à identifier les bavards, je ne donne le travail qu'à eux.

En espérant que ça t'aide!

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
User19866
Expert spécialisé

Re: classes (collège) difficiles... lassitude, doute, déprime

par User19866 le Dim 21 Sep 2014 - 11:56
@abricotedapi a écrit:S'ils soupirent d'ennui, ne culpabilise pas. Ils sont malpolis, tu n.y es pour rien. Tu peux leur faire la remarque et les punir pour cela.

Pour les bavardages diffus, je prends le temps de les observer. Je prends le carnet de tous ceux que je vois parler, même un mot. Certains échappent à la punition car ils s'arrêtent en voyant que j'en punis d'autres, c'est injuste, oui, mais c'est comme ça. Mon but est d'avoir le silence, je l'obtiens. Ceux qui sont punis l'ont mérité puisqu'ils parlaient. A la moindre contestation, je double la punition.
Ah oui, pour les bavardages diffus, tu tires à vue. Tu punis le premier que tu vois, et tant pis s'il n'était pas tout seul : il avait la bouche ouverte. Puis un second, puis un troisième. En général, les autres bavards se calment rapidement.
Contenu sponsorisé

Re: classes (collège) difficiles... lassitude, doute, déprime

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum