François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Vinteuil le Mar 12 Fév 2013 - 9:31

Le sociologue François Dubet dans Libération du 11 février : "Nous assistons à la fin d'un cycle ouvert avec Jules Ferry, où l'école est une institution identifiée aux intérêts de la nation, à la défense de la culture, à un projet de justice sociale. Cette époque s'achève. Aujourd'hui, les parents attendent de l'école (...) qu'elle s'occupe de façon individualisée et affective [de leurs enfants]."

On peut être d'accord avec ce (triste) constat... mais pourquoi devrions-nous absolument accompagner le mouvement ? scratch

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par User5899 le Mar 12 Fév 2013 - 9:45

@Vinteuil a écrit:Le sociologue François Dubet dans Libération du 11 février : "Nous assistons à la fin d'un cycle
Il faut lui expliquer que ce n'est pas grave, que ça arrive à toutes les femmes à un certain âge. Ces grands esprits qui ne savent rien de la vie courante, alors... Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Raoul Volfoni le Mar 12 Fév 2013 - 9:46


_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par MrBrightside le Mar 12 Fév 2013 - 9:47

Bah, le prochain recommence d'ici 28 jours, non? scratch

Spoiler:
Cherz pas, je suis déjà loin, loiiin, loiiiiiiiiiiiiiiiin...

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par User5899 le Mar 12 Fév 2013 - 9:52

@MrBrightside a écrit:Bah, le prochain recommence d'ici 28 jours, non? scratch

Spoiler:
Cherz pas, je suis déjà loin, loiiin, loiiiiiiiiiiiiiiiin...
Mais nooon !!! T'as trop pas lu mon post ! Sad

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par MrBrightside le Mar 12 Fév 2013 - 9:54

Cripure a écrit:
@MrBrightside a écrit:Bah, le prochain recommence d'ici 28 jours, non? scratch

Spoiler:
Cherz pas, je suis déjà loin, loiiin, loiiiiiiiiiiiiiiiin...
Mais nooon !!! T'as trop pas lu mon post ! Sad

Arg! Horreur, enfer, CECRL et damnation!

Me pardonnerez vous un jour? Crying or Very sad

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Raoul Volfoni le Mar 12 Fév 2013 - 9:56

Extraits choisis :

La profession a toujours été plutôt idéologiquement progressiste et scolairement conservatrice, en particulier les professeurs du secondaire qui défendent leurs disciplines.

Le drame est que vous ne pouvez pas réformer le système éducatif sans les enseignants.

Les opposants (à la réforme des rythmes) cachent leur opposition derrière des arguties

Les enfants sont écrasés de travail, stressés, etc.

Alors que toutes les professions, les fonctionnaires, les salariés du privé, sont touchés par des restrictions, l’Education est le seul ministère où il y a des créations de postes - 60 000, ce qui n’est pas rien. Il sera difficile de justifier demain que l’on a pris les postes mais que l’on a refusé de faire des efforts.

Belle analyse, très objective !

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Paratge le Mar 12 Fév 2013 - 10:51

Meirieu et Dubet, les Laurel et Hardy de la réforme perpétuelle.

Dubet a contribué à la « désinstitutionnalisation » de l'École, il voulait faire du collège et du lycée des « lieux de vie » à l'américaine, et maintenant il verse des larmes de crocodile sur la fin de l'École ?

Pompier-pyromane... No

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par User5899 le Mar 12 Fév 2013 - 11:56

Bien sûr, p'tit n'veu cheers

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Celeborn le Mar 12 Fév 2013 - 11:57

@Vinteuil a écrit:Le sociologue François Dubet dans Libération du 11 février : "Nous assistons à la fin d'un cycle...

Si on pouvait surtout assister à la fin des cycles dans l'EN...


_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Johnny Guitar le Mar 12 Fév 2013 - 12:17

Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.

Johnny Guitar
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par arcenciel le Mar 12 Fév 2013 - 13:31

@Johnny Guitar a écrit:Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.
Bien dit

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Celadon le Mar 12 Fév 2013 - 14:57

@arcenciel a écrit:
@Johnny Guitar a écrit:Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.
Bien dit
Hélas. furieux

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par doctor who le Mar 12 Fév 2013 - 15:06

@Celadon a écrit:
@arcenciel a écrit:
@Johnny Guitar a écrit:Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.
Bien dit
Hélas. furieux

Ce n'est pas dit qu'ils soient arrivés là où ils en sont grâce leur formation scolaire.
Il faut aussi compter le copinage, la mode, le culot, le conformisme... Si les universitaires étaient tous arrivés là où ils en sont grâce à leur cerveau, ça se saurait...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Edgar le Mar 12 Fév 2013 - 16:38

@Paratge a écrit:Meirieu et Dubet, les Laurel et Hardy de la réforme perpétuelle.

Dubet a contribué à la « désinstitutionnalisation » de l'École, il voulait faire du collège et du lycée des « lieux de vie » à l'américaine, et maintenant il verse des larmes de crocodile sur la fin de l'École ?

Pompier-pyromane... No

Oui, je suis surpris moi aussi. Ou alors ces gens n'ont pas été compris, ou n'ont pas été capables de se faire comprendre, ce qui revient au même à la fin , mais ils sont quand même en partie les artisans de l'école telle qu'elle est aujourd'hui vécue et perçue. Je reste prudent quand même car on a par exemple souvent accusé Dolto, à tort, d'être la responsable d'une forme de délitement de l'éducation et de l'autorité dans la société, ce qui n'était pas son intention, ni l'objectif de son propos. Je ne voudrais pas faire de même avec Dubet.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Edgar le Mar 12 Fév 2013 - 16:43

@Johnny Guitar a écrit:Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.

Je pense que c'est encore pire que cela, en ce sens qu'ils le disent sans hypocrisie, ils le croient vraiment dans leur petit nuage. Je pense que Serres , par exemple, prend en compte des grandes tendances, des phénomènes de grande ampleur et sur une temporalité qui dépasse notre existence. En ce sens il a probablement raison dans ce qu'il dit souvent; à l'échelle de notre vie, c'est en revanche plutôt désespérant car nous semblons être à une époque transitoire entre 2 mondes, et qu'il ne faut rien attendre de bien intéressant pour nous si ce n'est de dire que nous avons servi de pont entre ces 2 époques.


Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par dandelion le Mar 12 Fév 2013 - 17:06

@Edgar a écrit:
@Johnny Guitar a écrit:Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.

Je pense que c'est encore pire que cela, en ce sens qu'ils le disent sans hypocrisie, ils le croient vraiment dans leur petit nuage. Je pense que Serres , par exemple, prend en compte des grandes tendances, des phénomènes de grande ampleur et sur une temporalité qui dépasse notre existence. En ce sens il a probablement raison dans ce qu'il dit souvent; à l'échelle de notre vie, c'est en revanche plutôt désespérant car nous semblons être à une époque transitoire entre 2 mondes, et qu'il ne faut rien attendre de bien intéressant pour nous si ce n'est de dire que nous avons servi de pont entre ces 2 époques.

Je pense aussi qu'ils le croient. Si ça ne fonctionne pas, ce n'est pas parce que leurs théories sont démontrées fausses par l'expérience, c'est parce que les méchants enseignants conservateurs ne les appliquent pas comme il faut (l'histoire regorge de convaincus, que la réalité n'affectait qu'exceptionnellement, ces 'experts' sont les nôtres). Et il est dans leur intérêt que l'école ne fonctionne pas, cela leur assure du travail. C'est évidemment atrocement corporatiste Twisted Evil

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Mareuil le Mar 12 Fév 2013 - 17:22

@Vinteuil a écrit:Le sociologue François Dubet dans Libération du 11 février : "Nous assistons à la fin d'un cycle ouvert avec Jules Ferry, où l'école est une institution identifiée aux intérêts de la nation, à la défense de la culture, à un projet de justice sociale. Cette époque s'achève. Aujourd'hui, les parents attendent de l'école (...) qu'elle s'occupe de façon individualisée et affective [de leurs enfants]."

On peut être d'accord avec ce (triste) constat... mais pourquoi devrions-nous absolument accompagner le mouvement ? scratch
Allons, Dubet n'est pas un sociologue, c'est un lèche-cul de tous les pouvoirs. C'est tout.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Dalva le Mar 12 Fév 2013 - 17:26

@MrBrightside a écrit:
Cripure a écrit:
@MrBrightside a écrit:Bah, le prochain recommence d'ici 28 jours, non? scratch

Spoiler:
Cherz pas, je suis déjà loin, loiiin, loiiiiiiiiiiiiiiiin...
Mais nooon !!! T'as trop pas lu mon post ! Sad

Arg! Horreur, enfer, CECRL et damnation!

Me pardonnerez vous un jour? Crying or Very sad

Au lieu de vous amuser, vous devriez vous souvenir que ça arrive aux hommes. Bien plus tard, généralement, mais eux aussi. Peut-être le sociologue vient-il d'être frappé dans sa virilité ?

Moi aussi,
Fleur,
Moi aussi.

Eugène Guillevic

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Dalva le Mar 12 Fév 2013 - 17:32

@Edgar a écrit:
@Johnny Guitar a écrit:Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.

Je pense que c'est encore pire que cela, en ce sens qu'ils le disent sans hypocrisie, ils le croient vraiment dans leur petit nuage. Je pense que Serres , par exemple, prend en compte des grandes tendances, des phénomènes de grande ampleur et sur une temporalité qui dépasse notre existence. En ce sens il a probablement raison dans ce qu'il dit souvent; à l'échelle de notre vie, c'est en revanche plutôt désespérant car nous semblons être à une époque transitoire entre 2 mondes, et qu'il ne faut rien attendre de bien intéressant pour nous si ce n'est de dire que nous avons servi de pont entre ces 2 époques.


Moi, ça me plaît plutôt, l'idée d'être un pont. Symboliquement, c'est chouette. Mais je n'ai pas envie d'être ce pont-là qui va là où ils veulent qu'il aille.
Je me demande d'ailleurs si nous parlons tous du même point de départ...
Que croient-ils exactement que nous enseignons, et à qui ?

Edit : par ailleurs, je suis persuadée que, contrairement à ce que pense Dubet, les parents n'ont absolument cette attente-là de l'école.


Dernière édition par Dalva le Mar 12 Fév 2013 - 17:35, édité 1 fois

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par philann le Mar 12 Fév 2013 - 17:34

Johnny Guitar +1000! Hélas!!

Edgar: Dolto a été très vulgarisée, souvent mal, et rarement véritablement lu (ce qui est un comble car la quasi-totalité de ses oeuvres est accessible en livres de poche.

Dubet, c'est vraiment autre chose. Le commun des mortels ne sait pas qu'il existe et s'en trouve très bien ainsi. En revanche, son impact sur nos conditions quotidiennes de travail est hallucinante!

Je pense vraiment que la plus grande réforme à faire de l'EN serait de se débarrasser d'une caste de conseillers es éducation qui coutent cher, dans tous les sens du terme!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Mareuil le Mar 12 Fév 2013 - 17:35

@Dalva a écrit:
@Edgar a écrit:
@Johnny Guitar a écrit:Ce qu'il y a d’écœurant avec les types comme Dubet ou Serres et tous les prophètes satisfaits de la disparition de la culture classique, des cours fondés sur la transmission du savoir et de fortes exigences sur l'écrit, c'est qu'ils ont bénéficié de tout ce dont ils célèbrent le naufrage, qu'ils ont utilisé cette formation pour arriver où ils sont. C'est grâce à ce type d'enseignement qu'ils s'expriment clairement, qu'ils manipulent les concepts, qu'ils interviennent dans Libé.
Mieux, j'imagine que Dubet attend de ses étudiants un certain niveau d'attention quand il fait ses cours (magistraux), un certain niveau de culture quand ils lui rendent des travaux, une certaine rigueur dans le maniement des concepts et de la langue.
Et pourtant, ces attentes, cette formation classique, il les dénonce aujourd'hui comme archaïques dans le secondaire. Imagine-t-il que les étudiants l'acquerront par magie pendant leurs vacances? Ne s'occupant que de masters, il doit se dire que l'écrémage sera fait avant, et qu'il demeurera toujours une petite élite de doctorants pour le satisfaire.

Je pense que c'est encore pire que cela, en ce sens qu'ils le disent sans hypocrisie, ils le croient vraiment dans leur petit nuage. Je pense que Serres , par exemple, prend en compte des grandes tendances, des phénomènes de grande ampleur et sur une temporalité qui dépasse notre existence. En ce sens il a probablement raison dans ce qu'il dit souvent; à l'échelle de notre vie, c'est en revanche plutôt désespérant car nous semblons être à une époque transitoire entre 2 mondes, et qu'il ne faut rien attendre de bien intéressant pour nous si ce n'est de dire que nous avons servi de pont entre ces 2 époques.



Moi, ça me plaît plutôt, l'idée d'être un pont. Symboliquement, c'est chouette. Mais je n'ai pas envie d'être ce pont-là qui va là où ils veulent qu'il aille.
Je me demande d'ailleurs si nous parlons tous du même point de départ...
Que croient-ils exactement que nous enseignons, et à qui ?


De toute façon Serres n'est qu'un conférencier totalement creux du genre "l'eau ferrugineuse". Le problème est que ce bavard passe pour un penseur.


Dernière édition par Mareuil le Mar 12 Fév 2013 - 17:38, édité 1 fois

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Dalva le Mar 12 Fév 2013 - 17:36

Oups, Mareuil, il y a un problème de citation je crois.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Mareuil le Mar 12 Fév 2013 - 17:39

@Dalva a écrit:Oups, Mareuil, il y a un problème de citation je crois.
C'est réglé.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Dubet : "Nous assistons à la fin d'un cycle..."

Message par Dalva le Mar 12 Fév 2013 - 17:56

Je vois, merci !

Pour Serres, je me demandais si, en fait, il n'était pas tout simplement gâteux.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum